1   2 01rsMa                Les pôles          de compétitivité                 en france                   competitivite....
competitivite.gouv.fr                                          Qu’est-ce qu’un pôle de compétitivité ?                    ...
Quels soutiens publics pour les pôles ?L’État s’attache à promouvoir un environnement favorable aux entreprises et à l’inn...
competitivite.gouv.fr            La carte des pôles de compétitivité                                                      ...
Des écosystèmes de croissance et d’emploi quatre exemples dactions des pôles                                              ...
competitivite.gouv.fr                                                                                              De nouv...
pour inventer l’avenir                          L’assistance 24h/24 pour les    Ourses               patients en zone rura...
Lettre d’information des pôles                                                   abonnement en page d’accueil             ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Brochure fr-poles competitivite_http://competitivite.gouv.fr/la-documentation-sur-les-poles-de-competitivite/les-brochures-de-presentation-des-poles-302.html

1 437 vues

Publié le

Une nouvelle brochure de présentation des pôles de compétitivité en France

Une nouvelle brochure sur les pôles de compétitivité en France : les éléments fondamentaux de cette politique et des actions concrètes menées par les pôles.
La brochure est disponible au format pdf pour les versions française, anglaise et espagnole.
Une version allemande sera également bientôt disponible en version html.
http://competitivite.gouv.fr/toutes-les-actualites/actualite-23/une-nouvelle-brochure-de-presentation-des-poles-de-competitivite-en-france-330.html?cHash=0f24d3763951add4060fe7af4189626b

http://competitivite.gouv.fr/la-documentation-sur-les-poles-de-competitivite/les-brochures-de-presentation-des-poles-302.html

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 437
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Brochure fr-poles competitivite_http://competitivite.gouv.fr/la-documentation-sur-les-poles-de-competitivite/les-brochures-de-presentation-des-poles-302.html

  1. 1. 1 2 01rsMa Les pôles de compétitivité en france competitivite.gouv.fr
  2. 2. competitivite.gouv.fr Qu’est-ce qu’un pôle de compétitivité ? une démarche partenariale sur une thématiqueLes investisse et un territoire donnés… ments d’avenirune opportunit  : éde compétitivi pour les pôles Un pôle de compétitivité rassemble sur un territoire donné, des entreprises de toutes tailles, té des laboratoires de recherche et des établissements de formation pour développer des synergies et des coopérations.Deux mesures du programme D’autres partenaires comme les pouvoirs publics, nationaux et locaux, ainsi que des sociétésd’investissements d’avenir sont de services aux entreprises peuvent être associés.spécifiquement dédiées auxpôles : le développement de …pour une position de premier rangprojets de R&D structurants(300 M€) et des plates-formes L’enjeu est de s’appuyer sur les synergies et les projets collaboratifs et innovants pour permettremutualisées d’innovation aux entreprises engagées dans ces partenariats de prendre une position de premier plan dans leurs (200 M€). D’autres mesures domaines, en France et à l’international. impliquent aussi les pôles : les instituts de recherche technologique (IRT) et les instituts d’excellence en matière d’énergies décarbonées (IEED) qui visent Quels objectifs pour les pôles ? à « renforcer les écosystèmes Renforcer la compétitivité de l’économie française et développer la croissance et l’emploi constitués par les pôles de sur des marchés porteurs : compétitivité ». • en accroissant l’effort d’innovation ; • en confortant des activités, principalement industrielles, à fort contenu technologique ou de création sur des territoires ; • en améliorant l’attractivité de la France, grâce à une visibilité internationale renforcée. L’implication de s PME dans l’activité des pôles de compétitivité , en 2009 Quelle stratégie pour les pôles ? À partir d’une vision partagée par les différents acteurs, chaque pôle de compétitivité élabore 73 % de pme sa propre stratégie à cinq ans, ce qui lui permet de : Parmi les 7 200 • concrétiser des partenariats entre les différents acteurs ayant des compétences reconnues établissements d’entreprises et complémentaires ; (employant 760 000 salariés), membres des pôles, 73 % sont • construire des projets collaboratifs de recherche et développement (R&D) et des projets des PME, 15 % des entreprises structurants telles que les plates-formes d’innovation qui peuvent bénéficier d’aides publiques ; de taille intermédiaire (ETI) et 12 % des grands groupes. • promouvoir un environnement global favorable au développement de l’innovation et de la croissance des acteurs du pôle, en conduisant des actions d’animation, de mutualisation ou 64 % de subventions d’accompagnement des membres du pôle sur des thématiques telles que : le financement privé Les PME ont bénéficié de des entreprises, la propriété industrielle, la gestion prévisionnelle des emplois et des besoins en 64% des aides octroyées aux nouvelles compétences et en qualifications, le développement de partenariats technologiques entreprises par le fonds unique internationaux, les synergies territoriales, etc. interministériel et OSEO.2
  3. 3. Quels soutiens publics pour les pôles ?L’État s’attache à promouvoir un environnement favorable aux entreprises et à l’innovation.Il soutient l’effort de recherche et de développement déployé au sein des pôles de compétitivitéau travers notamment du fonds unique interministériel (FUI) dédié à la politique des pôlesde compétitivité et du programme d’investissements d’avenir. Qu’est-ce qu’une plate-forme d’innoAinsi, aux niveaux national ou régional, l’État accompagne le développement des pôles : va tion ?• en octroyant, via les appels à projets du Fonds Unique interministériel et du programme Une plate-forme d’innovation d’investissements d’avenir, des aides financières aux meilleurs projets de R&D et de plates- est une structure ouverte à de formes d’innovation ; multiples acteurs de l’innovation, notamment aux entreprises• en finançant partiellement les structures de gouvernance des pôles, aux côtés des collectivités membres des pôles de territoriales et des entreprises ; compétitivité, qui permet d’avoir• en aidant financièrement, par l’intermédiaire des services déconcentrés de l’État, tels que les accès à des équipements et SGAR ou les directions régionales des entreprises, de la concurrence et de la consommation, services d’excellence. Elle vise du travail et de l’emploi (DIRECCTE), des actions collectives thématiques initiées par les pôles à faciliter la conduite de projet dans des domaines très divers et impliquant des entreprises du pôle, notamment les petites de R&D, la réalisation de tests, et moyennes entreprises (PME), afin de favoriser l’innovation et d’améliorer leur compétitivité ; le développement de préséries ou de prototypes, voire à servir• en impliquant divers partenaires : l’Agence nationale de la recherche (ANR) et OSEO financent de laboratoires d’usage ou des projets de R&D menés par des acteurs des pôles de compétitivité ; la Caisse des dépôts « living labs ». et consignations (CDC) soutient financièrement des projets de plates-formes d’innovation ;• en s’appuyant sur les collectivités territoriales qui peuvent aussi soutenir financièrement les projets (R&D, plates-formes d’innovation) des pôles ;• en aidant les pôles et leurs entreprises à identifier les meilleurs partenaires internationaux et à nouer avec eux des partenariats technologiques centrés sur la création de valeur ;• enfin, en y focalisant les moyens nouveaux du programme des investissements d’avenir dédiés aux pôles de compétitivité.Quels secteurs d’activité pour les pôles ?Les pôles de compétitivité, issus d’initiatives locales, concernent aujourd’hui la plupartdes secteurs d’activité. Ils relèvent aussi bien de domaines technologiques en émergence(nanotechnologies, biotechnologies, écotechnologies, etc.) que de domaines plus matures(automobile, aéronautique, etc.). Le soutien public aux projets de R& D Depuis 2005, 889 projets collaboratifs de R&D ont bénéficié d’un financement public de 1,7 Md € dont plus de 1,1 Md € par l’État, dans le cadre du fonds unique interministériel (FUI). Ces projets représentent environ 4,4 Mds € de dépenses de R&D et impliquent près de 15 000 chercheurs. 3
  4. 4. competitivite.gouv.fr La carte des pôles de compétitivité MAUD (Matériaux et applications pour une utilisation durable) Aquimer Industries du commerce Boulogne-sur-Mer Nutrition Santé Longévité Pôles mondiaux Arques Lille (Textiles techniques) UP-TEX (ou à “vocation mondiale”) i-Trans Team Valenciennes Autres pôles Loos en Gohelle Novalog Industries Volet thématique adossé TES (Transactions Le Havre et Agro-ressources à un pôle existant Mov’eo électroniques sécurisées) Rouen Caen Laon Materalia Images et réseaux Metz Filière équine Finance innovation Lannion Mondeville Hydreos Cap Digital Paris Région Energivie Pôle mer Bretagne Systematic Nancy Brest Medicen Paris Région Alsace Biovalley Valorial (L’aliment de demain) Logiciels libres Cosmétic Valley Advancity Strasbourg Fibres Rennes Chartres Astech (Aéronautique/espace) Paris Epinal Orléans Elastopole Végépolys Dream Véhicule du futur iDforCAR Angers EMC2 Montbéliard S2E2 Vitagora (Goût et nutrition) Microtechniques Atlanpole Biothérapies (Sciences et systèmes Dijon Besançon Nantes de l’énergie électrique) Tours Chalon-sur-Saône Pôle nucléaire Bourgogne Plastipolis Oyonnax Imaginove Lyon Urban Truck&Bus 2015 Techtera Arve-Industries (Décolletage) Céréales vallée (1) Annecy Lyonbiopôle Elopsys (Micro-ondes) Chappes Axelera Minalogic (Nanotechnologies et logiciel embarqué) Céramique Lyon Tenerrdis (Energies renouvelables) Limoges Grenoble Xylofutur Route des lasers Viameca (Mécanique générale) Bordeaux St-Étienne Pôle européen d’innovation fruits et légumes Solutions Avignon Communicantes Trimatec Sécurisées Toulouse Pont-Saint-Esprit Capenergies (2) St-Paul-lez-Durance Sophia Avenia Aerospace Valley Antipolis-Rousset Cancer-Bio-Santé Qualiméditerranée Aix-en-Provence Pass Pau Agrimip Innovation EAU Risques (Parfums, arômes, (Agroalimentaire) Montpellier Toulon senteurs, saveurs) Marseille Grasse Source : DGCIS/DATAR janvier 2011 Optitec Pôle mer Paca DERBI Perpignan Eurobiomed (Développement des énergies Pegase renouvelables bâtiment-industrie) (Aéronautique/espace) (1) (2) Qualitropic Santé tropicale Technologies écoe cientes (Agronutrition en milieu tropical) (Lyonbiopôle) (Capenergies) St-Denis de la Réunion Guyane Guadeloupe4
  5. 5. Des écosystèmes de croissance et d’emploi quatre exemples dactions des pôles International Financement partenariat à l’international Label « entreprise innovante Les pôles français d’un pôle de compétitivité » System@tic et Aerospace Le label «Entreprise innovante Valley et le pôle allemand des pôles» a été initié par le Club SafeTrans vont participer des pôles mondiaux, en partenariat aux travaux de la plate- avec l’AFIC, France Angels, Retis forme technologique et OSEO, avec le soutien de la Caisse européenne dédiée aux des dépôts et consignations et systèmes embarqués. de l’État. Ce label est destiné aux très Ces leaders allemands petites (TPE) et petites et moyennes et français du secteur entreprises (PME), membres des des transports vont ainsi pôles de compétitivité. Il a pour contribuer activement à la objectif d’accroître leur visibilité et leur mise en place de projets audience auprès des investisseurs de R&D caractérisés par un privés. En effet, de nombreuses TPE impact industriel durable àet PME, membres des pôles, sont impliquées dans des projets de l’échelle européenne. Ce projetR&D et ont besoin d’accroître leurs capitaux propres pour passer le amorce le processus de développement de nouveauxcap de la mise sur le marché, lancer la phase de commercialisation partenariats avec d’autres clusters européens d’excellence,de leurs innovations et accélérer leur développement. Encadré par notamment avec le cluster hollandais Point-One, pour développerune charte nationale, ce label a été lancé le 3 juin 2010 sous l’égide les systèmes embarqués et les micro-nanotechnologies.du ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi. Compétences mutualisation de compétences Action Formation communes entre pme en matière La DIRECCTE Rhône-Alpes a de formation soutenu financièrement une action Le Pôle Nucléaire collective visant à mutualiser Bourgogne a fait de la des compétences communes formation un de ses entre plusieurs PME des objectifs prioritaires biotechnologies de la santé, afin de faire face dans la sphère du pôle de aux forts besoins compétitivité Lyonbiopôle, au en compétence des travers de la création d’une entreprises de l’industrie association « Compétence nucléaire. Concrètement, biotech ». Douze PME le pôle a impulsé la mise ont adhéré en 2009 à en place de nouvelles « Compétence Biotech » qui formations : un baccalauréatfonctionne comme un groupement d’employeurs. Cette association professionnel au Creusot, des licences professionnelles à Chalon-répond au besoin exprimé par les entreprises d’avoir accès à des sur-Saône, au Creusot et à Dijon, un mastère spécialisé à Cluny.compétences spécifiques pour lesquelles leur volume de charge Il a par ailleurs activement participé à la création de l’Écolede travail et leurs capacités financières ne sont pas suffisantes Internationale du Nucléaire inaugurée le 3 avril 2009 et destinéepour envisager une embauche de personne expérimentée à renforcer les compétences des cadres sur les techniques(réglementation, assurance qualité, gestion de projet clinique spécifiques au nucléaire (conception, fabrication, maintenance,et préclinique, propriété industrielle, etc.). L’étude de faisabilité vieillissement et déconstruction).réalisée par un cabinet spécialisé a permis d’élaborer un prototyped’entreprise de mutualisation suivant les critères émis par les PME. 5
  6. 6. competitivite.gouv.fr De nouveaux produits ou services six exemples de projets collaboratifs de r&d aidés (fui) et aboutis La numérisation du patrimoine urbain (cap Digital) Terra Numerica a pour objectif le développement des technologies Ecopaint PACA nécessaires à la production mise au point de peintures Test en immersion in situ Terra Numerica et à l’exploitation visuelle marines antisalissures non (Arsenal du Mourillon - Toulon). de représentations en trois toxiques pour les navires dimensions de territoires urbains (mer pAcA) de grandes dimensions. Il envisage Ecopaint PACA cherche à créer notamment une représentation de un équivalent aux peintures grande résolution et développe marines antisalissures actuelles des technologies associées à des tout en limitant leurs effets services d’accès aux contenus toxiques sur l’environnement. géolocalisés, que ce soit pour Ces peintures marines Internet ou les téléphones portables. permettent de lutter contre L’ambition de Terra Numerica l’accrochage des salissures sur est d’apporter une réponse aux la coque des navires, entrainant à Copyright Terra Numerica nouveaux enjeux économiques et la fois des surcoûts et un impact environnementaux du développement environnemental nocif. et de la ville durable. Parmi les applications possibles : l’administration des collectivités urbaines, l’aménagement des territoires et lurbanisme, la gestion des risques environnementaux mais également, les services pour l’immobilier, le tourisme, etc... Copyright www.nocomment.fr pour mieux détecter les maladies ATHIM cardio-vasculaires (medicen) L’objectif d’ATHIM est de mieux anticiper les risques de survenue d’un accident cardio-vasculaire. La maladie visée est plus précisément l’athérothrombose qui se caractérise par la présence de graisses, conséquence d’un dépôt plus ou moins important de cholestérol, dans la paroi des artères. Ces graisses, associées à un remodelage de la paroi vasculaire, rétrécissent peu à peu le diamètre des vaisseaux. Jusqu’à présent, l’essentiel de l’imagerie de l’athérothrombose reposait sur la détection des zones de rétrécissement de la paroi des artères. Or, de nombreuses Microvax études cliniques ont montré que le rétrécissement n’était pas le seul repère pour détecter un risque d’accident cardiovasculaire. Un nouveau système d’injection de vaccin intradermique Il convenait donc de faire (Lyonbiopôle) progresser l’imagerie médicale, Microvax vise à accélérer le développement d’un système en utilisant des biomarqueurs d’administration innovant de vaccins par micro-injection spécifiques via la détection par intradermique. Ce système devait permettre d’égaler, imagerie médicale des régions voire améliorer l’efficacité de la vaccination par injection vasculaires à risque. C’est l’objet intramusculaire, tout en apportant une plus grande facilité du projet ATHIM. et un confort d’utilisation pour les sujets vaccinés.Copyright Guerbet 6
  7. 7. pour inventer l’avenir L’assistance 24h/24 pour les Ourses patients en zone rurale grâce aux satellites (Aerospace valley) OURSES a pour objectif de développer des technologies combinant les télécommunications par satellite et les technologies sans fil pour offrir des services haut débit dans les zones rurales isolées ne disposant pas des moyens d‘accès aux réseaux haut débit de type ADSL. Il devait également permettre d’expérimenter une nouvelle technologie deux exemples de plates-formes d’innovation permettant d’améliorer le aidées (fui) débit des transmissions satellitaires. Enfin, le projet devait valider ces innovations technologiques Purifunction Des procédés innovants d’extraction en déployant une plate- et de purification pour le marché de forme de télé services l’alimentation-santé (pôle Nutrition Santé Longévité) médicaux permettant La plate-forme d’innovation Purifunction a été conçue pour l’assistance de personnes répondre à l’évolution récente du marché de l’alimentation-santé. âgées en situation isolée. Elle vise à satisfaire le souhait des industriels de l’agroalimentaire, de la pharmacie et de la cosmétologie de disposer d’outils performants pour expertiser de nouvelles formules et les tester. Cet outil permettra de maîtriser des technologies et des procédés nouveaux adaptés à chaque projet, de faciliter la validation de ALK La recherche d’une thérapie ces procédés et des brevets qui en résulteront à des échelles ciblée pour traiter une forme pré-industrielles. Il s’agit d’un investissement novateur dans de cancer du sang (cancer- un équipement pilote dont la vocation première est d’être Bio-Santé) mutualisé et en accès ouvert aux entreprises clientes intéressées, Il existe chez l’homme trois notamment aux PME. types d’hémopathies malignes ou «cancer du sang». Parmi ceux-ci, les lymphomes La bioraffinerie Recherche et innovations (BRi), anaplasiques à grandes une bioraffinerie dédiée à la transformation et BRI cellules (LAGC) constituent à la valorisation des matières agricoles à usage un groupe distinct de tumeurs non alimentaire (pôle industries Agro Ressources) du système lymphatique. Ils Il s’agit d’une plate-forme ouverte, située sur un site agro- ont pour origine un «ré- industriel en Champagne. Elle regroupe tous les acteurs majeurs agencement» impliquant nécessaires au développement de procédés de fractionnement du le gène ALK (Anaplastic végétal, de la biotechnologie et de la chimie du végétal, depuis la Lymphoma Kinase). À l’heure recherche fondamentale jusqu’au prototype pré-industriel. actuelle, il n’existe aucun traitement spécifique pour cette maladie : les patients sont traités par polychimiothérapie intensive, avec un risque fréquent de rechute dans 30 % aidés et des cas. L’objectif du projet est d’identifier un médicament > Découvrir tous les exemples de projets aboutis sur le site internet , rubrique projets des pôles ciblant la protéine mutée ALK, exprimée dans 85 % des 8.html lymphomes anaplasiques et ainsi de pouvoir traiter cette www.competitivite.gouv.fr/projets-des-poles-34 maladie de façon spécifique (thérapie ciblée). 7
  8. 8. Lettre d’information des pôles abonnement en page d’accueil du site Internet competitivite.gouv.fr stratis (stratis.fr) • 03/11 • Copyright © : DGCIS-DATAR • Photos : droits réservés. contact : www.competitivite.gouv.fr/contact-9.htmlDirection Générale de la Délégation interministérielle Secrétariats Généraux Directions Régionales descompétitivité, de l’industrie à l’Aménagement du territoire pour les Affaires Régionales entreprises de la concurrenceet des Services (DGciS) et à l’Attractivité Régionale (SGAR) placés auprès des préfets de la consommation du travail (DAtAR) de Région et de l’emploi (DiReccte) - pôle « entreprises, emploi et économie »

×