1
Mise à jour: 14 juillet 2013
« BURKINA-AUDIO + »
Rejoignez une très belle action d’intérêt public mondiale menée par le ...
2
 Le Rotaract Vallée de l’Escaut a par exemple proposé son aide pour la communication. Nous faisons ainsi appel à toutes...
3
SYNTHESE
Origine du projet:
L’Institut des Jeunes Sourds du Faso (I.J.S.F.) héberge une centaine d’enfants sourds âgés d...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Plan d'action BURKINA AUDIO+ (projet humanitaire international mené par les clubs Rotary du District 1670 et le Rotaract Vallée de l'Escaut)

514 vues

Publié le

Présentation détaillée du projet BURKINA AUDIO+ et plan d'action "clés en main" pour aider les Rotary clubs du District 1670 (et les autres!) à mener efficacement l'opération.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
514
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Plan d'action BURKINA AUDIO+ (projet humanitaire international mené par les clubs Rotary du District 1670 et le Rotaract Vallée de l'Escaut)

  1. 1. 1 Mise à jour: 14 juillet 2013 « BURKINA-AUDIO + » Rejoignez une très belle action d’intérêt public mondiale menée par le DISTRICT 1670 Contact : R. Héline, past-gouverneur - 06 08 30 96 16 - rheline@club-Internet.fr L'OBJECTIF => Ré-appareiller environ 100 enfants sourds scolarisés dans une école spécialisée (Institut des Jeunes Sourds du Faso-IJSF-), située à Bobo Dioulasso au Burkina Faso. Début de l'action: 2014. => Assurer le suivi de cette opération en se rendant sur place tous les 6 mois, pendant 5 ans, pour:  vérifier le bon fonctionnement de ces appareils (et les changer/réadapter si nécessaire)  s'assurer de leur bonne appropriation par les enfants grâce à l'intervention d'un orthophoniste  former localement 2 ou 3 permanents à la technique et à la maintenance. SUBVENTIONS & ATOUTS BURKINA-AUDIO+, projet d'un montant de 73 500 € environ, respecte les recommandations de la Fondation Rotary:  elle concerne la santé des enfants et s'inscrit dans la durée  elle implique une participation active des rotariens dans la phase opérationnelle  elle donnera à terme l’autosuffisance de la communauté bénéficiaire par la formation professionnelle de ses membres.  La première tranche qui concerne les 3 premières années, mobilisera 52 000 € dont une subvention de la Fondation Rotary de 19 500 € une aide de 11 000 € des fonds spécifiques des Districts 1670 et 9100. Le RC Cambrai, initiateur du projet, s'engage pour sa part à hauteur de 6500 €, et celui de Bobo Dioulasso pour 500 €  Pour cette tranche, les apports complémentaires nécessaires s’élèvent donc à 17 000 €, à mobiliser grâce à l'action collectivement organisée des Rotary Clubs du District. En outre, l’opération présente dès le départ des atouts importants: 1. l’audio prothésiste à l’origine du projet, Gilbert Josson (RC Cambrai), est déjà intervenu en 2010 à l’I.J.S.F et y a conservé d’excellents contacts 2. l’équipe pédagogique de cet institut a déjà été initiée à certains aspects de la maintenance des appareils et est très motivée pour se perfectionner aux côtés des spécialistes français qui les rejoindront pendant les 5 ans à venir 3. le past gouverneur 2009-2010 du district 9100, domicilié à Ouagadougou, a assuré la relation avec le Rotary club de Bobo Dioulasso, lequel est très favorable à l’opération. PARTICIPATION DES CLUBS ROTARY Un apport de compétences: Il s'agit de compléter la cellule de pilotage: pôles logistique, médical, juridique, communication, comptable, relations interclubs, relations Fondation, relations Faso-France, etc. Nous vous formerons ainsi à la gestion de projets internationaux d’envergure. D’ores et déjà, le leadership de certaines tâches a été attribué comme suit : 1/ Gilbert Josson (audio-prothésiste initiateur du projet) = relations avec l’IJSF et sélection du personnel médical 2/ Robert Héline (past gouverneur) = coordination générale et relations Fondation [un successeur lui sera rapidement désigné] 3/ Adjoints du gouverneur = relais interclubs et diffusion des informations
  2. 2. 2  Le Rotaract Vallée de l’Escaut a par exemple proposé son aide pour la communication. Nous faisons ainsi appel à toutes compétences complémentaires, et nous vous invitons à rejoindre notre cellule de pilotage pour rendre notre action encore plus efficace. Un apport financier: Chaque club volontaire pourrait apporter 600 € concrétisés dans un premier temps par la signature d’un engagement. Mode opératoire: chaque club s’engage à parrainer symboliquement 2 jeunes sourds de l'IJSF, moyennant le versement de 600 € (300 € par enfant) qui pourraient par exemple être obtenus et affectés comme suit:  300 € pourraient être proposés par des particuliers, rotariens du club ou non rotariens, désireux de participer à cette opération humanitaire, qui verseraient chacun 100 €, par un chèque libellé à l’ordre de ADIVAL 1670 et destiné à l’action BURKINA-AUDIO +. Ceci donnerait droit à un crédit d’impôt à hauteur de 66 % ramenant l’effort financier du « parrain personne physique » à 33 €.  300 € seraient sollicités auprès de classes d’école (par exemple 100 € par classe) primaire ou secondaire, désireuses de s’associer à cette action humanitaire dans le cadre de leur projet pédagogique (voir notice spécifique sur les explications à donner à ce sujet) Moyens: une brochure spécifique d’information sera préparée dans ce but en septembre octobre, intégrant des documents d’adhésion, ainsi qu’un site Internet, et des objets symboliques pour illustrer l’action. Planning: signature d’un engagement du club 30 septembre 2013 mise à disposition des 300 € en provenance des particuliers 15 octobre 2013 mise à disposition des 300 € à obtenir auprès des classes d’école NB: le club peut faire une avance, et récupérer ses fonds auprès des écoles plus tard dans l'année. En effet il n’est pas nécessaire que le versement de ces 300 € se fasse directement à Adival 1670 car il n’y aurait pas dans ce cas d’avantage fiscal, les écoles étant des organismes non fiscalisés.  Cette solution permet à un club de s’engager à verser un montant qui ne pèserait pas sur ses moyens propres, dès l’instant où il obtient la participation des interlocuteurs proposés. Évidemment les apports en question pourraient également provenir de leur réserve « Actions » disponible, et d’une possible participation de leurs clubs contacts. Un partenariat avec les professionnels du secteur médical ou paramédical: Les clubs Rotary sont largement pourvus en représentants des fonctions médicales. Si ces professionnels se portent volontaires, le District leur fournira en septembre la documentation nécessaire pour promouvoir l'action BURKINA-AUDIO+ auprès de leurs clients, auxquels il pourrait indiquer qu’ils peuvent contribuer au projet:  soit par un don de 100 € au bénéfice de l’action « audio Burkina », versé à ADIVAL 1670, association d’intérêt général du district habilitée à délivrer des certificats fiscaux à hauteur de 66 % du don, réduisant le coût réel de ce dernier à 33€.  soit par une contribution symbolique de 10€ à l’occasion d’une consultation ou d’un achat, moyennant la remise d’une documentation et de l'adresse du site Internet sur lequel ils pourront suivre l’évolution de l’opération. Ces dons seraient collectés par le professionnel et transmis à ADIVAL 1670. Des initiatives porteuses d'avenir pour l'IJSF: Compte tenu de la fréquence des missions, et grâce à une bonne communication avec les clubs participants, des relations étroites ne manqueront pas de s’établir entre les clubs participants et l’institut des jeunes sourds du Faso, permettant d’identifier des besoins complémentaires de cette communauté auxquels il serait facile de remédier. On sait d’ores et déjà qu’il serait souhaitable de fournir:  des graines pour développer l'apprentissage professionnel de l'’horticulture  des livres en français … Qu’il devrait être possible d’obtenir grâce à nos relations professionnelles de façon gratuite ou dans d'excellentes conditions!  C’est pourquoi le projet est maintenant intitulé « BURKINA-AUDIO + » pour illustrer ce «Plus » comme dans « Polio + » lorsqu’il s’est agi d’associer plusieurs vaccins. Merci à tous les clubs du district 1670 qui accepteront de s’associer à ce beau projet ! Et merci au nom des jeunes sourds du Faso pour qui le Rotary sera, espérons-le, l’ouverture vers une nouvelle vie ! CONTACTS: sur les aspects paramédicaux: Gilbert JOSSON, RC Cambrai, 06 13 87 43 45, <atelier.audition.mac@orange.fr> Sur le montage de l’opération: Robert HÉLINE, Past Gouverneur D 1670, RC Cambrai, 06 08 30 96 16, <rheline@club- Internet.fr>
  3. 3. 3 SYNTHESE Origine du projet: L’Institut des Jeunes Sourds du Faso (I.J.S.F.) héberge une centaine d’enfants sourds âgés de 6 à 10 ans. Ils sont internes (logés, nourris) et reçoivent sur place une formation au langage des sourds, puis un enseignement scolaire (école primaire) et une formation à des métiers simples exerçables localement (aviculture, horticulture…). A l’issue de leur 10 e année, ils quittent l’internat et son programme d’enseignement mais ils restent en relation avec l’I.J.S.F. En 2010, les 100 à 110 enfants âgés de 6 à 10 ans ont été « équipés » d’audio prothèses leur permettant d’entendre, lors de l’intervention d’une association dont faisait partie Gilbert Josson, audio prothésiste (maintenant membre du RC Cambrai). Mais cette intervention n’a pas été suivie d’une maintenance suffisante (entretien des appareils, correction des réglages, adaptation à l’évolution morphologique des enfants et à leur apprentissage de la langue), à la fois en intensité et en durée, alors que ces situations apparaissent statistiquement dans 20 % des cas chaque année. En conséquence, et surtout après la fin de la période de garantie de 2 ans, les enfants retombent progressivement dans le monde de la surdité et de son isolement.  Le projet consiste donc à:  ré appareiller tous les enfants équipés en 2010  assurer le suivi de cette opération pendant 5 ans, en se rendant sur place tous les 6 mois, pendant 1 semaine  former une équipe capable d’assurer la maintenance des appareils à l’issue de l’opération. Calendrier :  dépôt de la demande de subvention: juillet 2013 (après une probable visite sur place pour fiabiliser les dernières informations)  réception de la décision de la fondation Rotary: octobre 2013  ouverture du compte dédié à la gestion de la subvention, et versement du cash: novembre 2013  1 ère intervention: janvier 2014 ou juillet 2014  5 intervenants : 2 audio prothésistes, un orthophoniste, un médecin pédiatre, une assistante  diagnostic, appareillage, formation des permanents locaux  9 autres interventions : tous les 6 mois  3 intervenants : un audio prothésiste, un orthophoniste, une assistante ou un étudiant audio prothésiste  vérification/adaptation/échange des appareils, et vérification de leur bonne appropriation par les enfants  continuation de la formation de 2 ou 3 permanents Budget & Financement : Durée totale Dont 3 ères années Transport 25 600 € 16 000 € Appareils et fournitures, dont :  Appareils neufs  Appareils reconditionnés  Piles, embouts et annexes 47 900 € 31 000 € 7 000 € 10 000 € 35 800 € Budget total 73 500 € 51 800 € NB : hébergement sur place gratuit, acquisition des appareils dans le cadre d’une négociation spécifique Fond spécial des Districts 1670 et 9100 11 000 € 11 000 € Subvention Fondation Rotary 27 500 € 19 500 € Participation RC Cambrai et Bobo Dioulasso + clubs contacts 7 000 € 7 000 €  Participation des clubs du District et autre sponsors 30 000 € 14 300 € TOTAL FINANCEMENT 73 500 € 51 800 € NB : il n’est pas nécessaire que chaque club français participant soit « certifié » par son district Ressources humaines : Les intervenants lors des opérations sur place : Gilbert Josson, audio prothésiste à Cambrai et à l’origine du projet, a déjà trouvé une partie de l’équipe nécessaire (audio prothésistes, assistante et étudiant en dernière année d’école d’audio-prothésiste) et se charge de la compléter. Chantal Marara, pédiatre à Cambrai, l’assistera lors du premier déplacement. Les autres compétences : Robert Héline, aidé du District et relayé par son successeur, prend en charge la coordination générale du projet. Restent à trouver des compétences relatives à la recherche de financements complémentaires, aux aspects juridiques et fiscaux, au contrôle comptable, et à la communication.

×