Partenaires avec Breizh-Zelande

1 023 vues

Publié le

Découvrez notre dossier de partenariat et contribuez à faire vivre un projet culturel ambitieux !

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 023
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
600
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Partenaires avec Breizh-Zelande

  1. 1. Dossier de sponsoring Voyage de solidarité internationale en Nouvelle-Zélande Février 2014 – août 2015
  2. 2. Sommaire A. Introduction 4 B. Présentation des porteurs de projet et deleurs soutiens 5 1. Les initiateurs de Breizh-Zelande 5 2. Nos soutiens 5 C. Le projet et ses objectifs 7 1. Breizh-Zelande 7 2. Deuxobjectifs 7 a) Découvrir la Nouvelle-Zélande et ses habitants autour d’un phénomène culturel 7 b) Transmettre les richesses de la Nouvelle-Zélande et partager les points de vue et témoignages des Néo-Zélandais sur ce phénomène culturel 8 D. Les actions mises en place 10 1. Partenariat pédagogique avec une école de Fougères 10 2. Réalisation de vidéo-interview de Néo-Zélandais 10 3. Animation d’un siteweb 10 4. Création vidéo 10 5. Animation des réseaux sociaux 11 E. Les actions envisagées 11 1. Réalisation d’un documentaire sur la vision de la culture en Nouvelle-Zélande 11 2. Exposition photo 11 F. Publics cibles 13 1. Les jeunes quisouhaitent voyager 13 2. Les écoliers 13 3. Les personnes concernées par lesquestionsde multiculturalisme 13 G. Opportunité du partenariat 14 1. Pourquoi nous soutenir 14 a) Vous associer à un projet dynamique aux valeurs positives 14 b) Gagner en visibilité 14 c) Accéder à de nouveaux outils pour votre communication externe 14 d) Promouvoir vos produits ou services 14 2. Comment nous soutenir 15 a) Coup de pouce financier (don) 15 b) Soutien médiatique 15 c) Partenariats proposés 15 H. Nous contacter 16 Sommaire des annexes 17 1. Budget 18 2. Exemple de réalisation 19 3. Publication dans les médias 20
  3. 3. 4 A. Introduction Breizh-Zelande c’est le rêve de deux jeunes voyageurs français : celui de partir à la découverte de la Nouvelle-Zélande, de son peuple et de ses richesses. En Nouvelle-Zélande depuis février 2014 et jusqu’en juillet 2015, nous avons choisi pour ce voyage de sortir des sentiers battus afin de créer notre propre expérience. Plus qu’un voyage touristique, nous souhaitons avant tout comprendre le pays qui nous accueille, son histoire, sa culture... Souvent surnommée « le laboratoire du monde », la Nouvelle-Zélande fait figure d’exemple en matière de diversité culturelle. C’est notamment l’un des seuls pays à reconnaître deux cultures officielles : la culture anglaise et la culture maorie. C’est sur ce biculturalisme que nous avons choisi de nous intéresser plus particulièrement : comment deux cultures que tout oppose vivent ensemble ? Comment ces deux cultures s’influencent mutuellement ? Quelles places ont ces cultures dans la société néo-zélandaise ? Nous nous intéressons aussi aux autres ethnies présentes en Nouvelle-Zélande. L’aspect multiculturel du pays est un exemple pour le monde, bien qu’il continue d’être un challenge quotidien en Nouvelle-Zélande. Ce projet s’inscrit donc dans l’actualité sociale : le « vivre ensemble ». L’acceptation des différences et de l’Autre dans sa globalité fait, aujourd’hui encore, débat partout dans le monde. En toile de fond, notre objectif est de découvrir ce qui fera la Nouvelle-Zélande demain : comment l’histoire de ce pays et son melting-pot influencent son avenir ? Et quelle place la Nouvelle-Zélande accorde et accordera à ses différentes cultures ? Notre démarche : aller vers des femmes et des hommes, partager leur quotidien et, à travers des échanges que nous voulons authentiques, écouter et engager un dialogue sur leur vision du monde.
  4. 4. 5 B. Présentation des porteurs de projet et de leurs soutiens 1. Les initiateurs de Breizh-Zelande À l’origine de ce projet, nous sommes deux. En couple depuis plusieurs années, nous avons envisagé puis créé Breizh-Zelande pendant plus d’un an avant de nous envoler en février 2014. Camille 25 ans Diplômée d’un master « Pratiques professionnelles d’Internet » en 2012 Rédacteur web Centre d’intérêt : la nature, l’équitation, la photographie Pierre-Jean 26 ans Infirmier diplômé d’État en 2012 Centre d’intérêt : l’escalade, la cuisine, la vidéo Sortis des études et déjà lancés dans la vie active, nous étions depuis longtemps animés par l’envie de découvrir le monde et surtout ses habitants. Tout deux passionnés d’Histoire et curieux de nature, nous avons choisi de partir à la découverte d’un pays aux antipodes de la France. La Nouvelle-Zélande est une destination qui nous a toujours attirés, tant pour ses paysages à couper le souffle que pour son histoire si particulière. 2. Nos soutiens Pendant plusieurs mois, nous avons murît ce projet avec l’appui de différents acteurs de la ville de Rennes. Nous avons également soutenu notre cas dans deux demandes de bourses. Grâce aux animateurs et chargés de missions de deux organismes rennais, nous avons fait évoluer Breizh-Zelande. Leurs conseils et leur questionnement nous ont été d’une
  5. 5. 6 grande aide pour créer un projet solide et viable, réalisable par nous, simples citoyens du monde. - Le Centre Régional d’Information Jeunesse (CRIJ) de Rennes (35) En plus de nous apporter leur aide dans la réalisation de notre dossier, les animateurs du CRIJ nous ont conseillé de participer à la Bourse à ID, du département de l’Ille-et- Vilaine. Cette dotation encourage les projets des jeunes en matière de développement durable et solidaire. Après le soutien de notre dossier devant un jury de quatre personnes, Breizh-Zelande a été soutenu à hauteur de 400 euros. - L’association Jeunes à Travers le Monde (JTM) de Rennes (35) et notamment Mme Laurence Lefeuvre Depuis les prémisses de notre idée, jusqu’à sa réalisation, Mme Laurence Lefeuvre, chargée de mission à l’association Jeunes à Travers le Monde, nous a guidés pour mettre sur pied notre projet. L’association JTM facilite chaque année le départ des jeunes aux quatre coins du monde à l’occasion de stage professionnel, de missions humanitaires, ou comme nous, dans le cadre de voyages de solidarité internationale. L’association organise également des bourses de projet citoyen à laquelle nous avons participé. Le jury, composé de trois personnes, dont le président de JTM et un professionnel du voyage, nous a octroyé une aide financière de 2000 euros. - Le CRIDEV (Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les Peuples) de Rennes (35) La grande base de données du CRIDEV nous a permis d’éviter certains pièges lors de la construction et la réalisation de ce projet. À travers les réunions d’informations auxquelles nous avons assisté, nous avons pu prendre conscience de l’impact d’un tel voyage, aussi bien pour soi, que pour le pays hôte et pour les gens qui allaient nous recevoir. Nous avons également été amenés à réfléchir aux concepts de cultures ainsi qu’aux diverses difficultés qu’un voyage de long terme peut entrainer. - Le journal Ouest-France À l’occasion de notre départ, nous avons été interviewés par le quotidien Ouest-France. Vous trouverez l’article en annexe. - Le journal L’Express Nous avons été interviewés par le journal L’Express pour les besoins de leur hors-série sur l’expatriation. Le magazine «Osez Le Monde» est sorti en janvier 2015. - Le site PVTistes.net Le site web PVTistes.net, spécialisé dans l’accompagnement des jeunes en Programme Vacance Travail (PVT) et l’expatriation, nous a contacté pour réaliser un article sur notre voyage en Nouvelle-Zélande. Vous trouverez le billet en suivant ce lien.
  6. 6. 7 C. Le projet et ses objectifs 1. Breizh-Zelande Petit, qui ne s’est jamais posé ces questions : « ceux qui vivent sous nos pieds, ils marchent sur la tête ? » ou encore « comment ils font pour ne pas tomber ? ». Et même si nous avons grandi, ces interrogations ne sont pas moins présentes : « que se passe-t-il sous nos pieds ? », « comment vivent les gens là-bas ? » et « ça fait quoi de partir vivre de l’autre côté de la Terre ? » Situé à l’antipode de la France, la Nouvelle-Zélande, Aotearoa (la « Terre du long nuage blanc » en Reo1) fait partie des dernières terres à avoir été découvertes et habitées par l’Homme. Constituée d’une multitude d’îles, dont deux principales, la Nouvelle-Zélande s’étire sur plus de 1600 kilomètres. Du nord au sud, on retrouve alors une quantité infinie de paysages, tantôt tropicaux, tantôt maritimes ou montagneux. Un rêve pour les amateurs de Nature. Cependant, même s’il est vrai que découvrir un pays c’est s’imprégner de la beauté de ses paysages, ses odeurs et ses couleurs, nous pensons qu’il est important de s'intéresser à son peuple, son histoire, son présent et comprendre comment celui-ci se projette dans l’avenir. Plus qu'un voyage, nous souhaitons vivre une expérience humaine auprès des Néo- Zélandais d’adoption ou d’origine. En effet, nous défendons l’idée que ce sont les rencontres et non les destinations qui rendent les voyages réellement extraordinaires. Mais quel intérêt de vivre tout cela si l’on garde ces rencontres et ces richesses pour nous ? Au-delà de ces envies personnelles, nous souhaitons que ce voyage apporte aussi au plus grand nombre : qu’il soit une invitation à prendre part au dialogue et pousse à découvrir et être curieux de l'autre. C’est de cette envie de partager notre expérience et nos valeurs de solidarité, de tolérance, de curiosité et d’humilité que le projet Breizh-Zelande est né. 2. Deux objectifs Notre projet s’articule autour de deux objectifs principaux : (1) la découverte du pays et de ses habitants et (2) la transmission de ses richesses. Un vaste sujet que nous avons choisi de recentrer plus particulièrement sur la culture maorie. a) Découvrir la Nouvelle-Zélande et ses habitants autour d’un phénomène culturel 1 Te Reo : la langue maorie, reconnue comme seconde langue officielle de Nouvelle- Zélande en 1987.
  7. 7. 8 Suite à de nombreuses lectures et rencontres, nous avons pris conscience de la volonté des Maoris de conserver leurs particularités culturelles et linguistiques dans une société à dominance occidentale. En somme, la culture maorie est une culture ancestrale, attachée à ses valeurs spirituelles et communautaires, qui œuvre pour sa renaissance au sein d’une culture plus individualiste tournée vers la mondialisation. Ce mouvement culturel soulève des questions : - Quelle est l’histoire de la Nouvelle-Zélande et des relations entre les Maoris et les Pakeha2 ? - Quelle est la particularité de ces deux cultures ? - Quelles influences ont-elles eu l’une sur l’autre depuis leur premier contact ? - Quelles sont les valeurs défendues et mises en avant par les Maoris ? - Qu’attendent-ils de ce mouvement de renaissance ? - Ce mouvement culturel fait-il l’unanimité parmi les Maoris ? Comment chacun d’eux perçoit sa culture et la renaissance de cette dernière ? - Quelles conséquences pour une culture ancestrale et son identité de renaître au sein d’un pays touché par le tourisme de masse et la mondialisation ? - En quoi la renaissance de la culture maorie et les moyens mis en œuvre dans ce but impactent l’avenir de la Nouvelle-Zélande et les Maoris eux-mêmes ? À travers cet échange, nous voulons faire de notre projet un outil de réflexion plus global sur les cultures et leurs interrelations, basé sur ces trois questions : - Est-ce que deux cultures peuvent vivre ensemble, s’adapter l’une à l’autre tout en respectant leurs particularités, leurs croyances et leurs modes de vie respectifs ? - Comment deux cultures s’influencent l’une et l’autre ? - Comment le melting pot culturel impacte l’avenir d’un pays ? Ces réflexions méritent d’être posées dans un monde, comme celui d’aujourd’hui, où le brassage culturel est important. En effet, la mondialisation amène les individus à communiquer à l’échelle planétaire. Nous travaillons et vivons de plus en plus aux côtés de personnes d’origines et de cultures différentes des nôtres. b) Transmettre les richesses de la Nouvelle-Zélande et partager les points de vue et témoignages des Néo-Zélandais sur ce phénomène culturel Notre projet est aussi une nouvelle opportunité pour les Maoris de prendre la parole et de partager eux-mêmes leur culture dans toute sa diversité, leurs espérances, leurs craintes et la manière dont ils envisagent l’avenir. Breizh-Zelande permet également de faire découvrir la culture maorie, et plus largement les cultures autochtones, en dehors des shows, parcs aventures et activités touristiques. Ces derniers enferment la culture dans des préjugés, des stéréotypes et des clichés. Notre projet est l’occasion de sortir de cette vision, de présenter la culture maorie comme étant un ensemble de points de vue, de pensées et d’habitudes de vie propre à chaque Maori. 2 Pakehas : descendants des premiers colons britanniques
  8. 8. 9 Ainsi, durant ce voyage nous découvrons différentes manières d’appréhender le monde, d’autres valeurs qui nous font vivre indéniablement des chocs culturels, émotionnels et cognitifs. Nous sommes amenés à remettre en question notre vision du monde et à prendre du recul sur notre culture. Or, c’est en rentrant dans cette dynamique, en se décentrant de son propre système de référence, que nous pouvons apprendre à mieux nous connaître, à voir les choses autrement et accepter les différences des autres et donc respecter les différentes cultures.
  9. 9. 10 D. Les actions mises en place Dans le cadre du projet Breizh-Zelande, nous avons mis en place plusieurs actions pour réaliser ce projet. 1. Partenariat pédagogique avec une école de Fougères Pendant l’année scolaire 2014/2015, les enfants de la classe de CM2 de l’école Saint- Joseph à Fougères participent à notre périple. À travers des exercices en lien avec leur programme, nous découvrons ensemble la culture anglaise et la Nouvelle-Zélande grâce à des vidéos, des photos, des réalisations artistiques… Découvrez concrètement les réalisations déjà effectuées sur notre site web. 2. Réalisation de vidéo-interview de Néo-Zélandais Durant notre voyage, nous rencontrons de Néo-Zélandais intéressés par la question du multiculturalisme. Qu’ils soient d’origine maorie, ou pakeha, ou autre, nous recueillons leur témoignage, la manière dont ils voient leur avenir, l’impact du multiculturalisme sur leur vie, leur identité… Nous les laissons nous raconter et nous faire découvrir leur pays, ses bons comme ses mauvais côtés. 3. Animation d’un site web Depuis notre départ, nous animons le blog Breizh-Zelande. Divisé en plusieurs parties, le blog s’adresse principalement aux voyageurs en programme vacance travail. Ces derniers y trouvent des conseils pour préparer leur voyage, des bons plans, des informations pratiques et des retours d’expériences. De plus, nous publions régulièrement nos carnets de voyage pour que les internautes puissent découvrir ce très beau pays. Le blog recueille également des articles sur la culture maorie, où l’on raconte aussi bien la mythologie maorie que la culture telle qu’elle se pratique aujourd’hui. En parallèle du blog, une section est réservée au projet pédagogique où sont publiées nos ressources (vidéos, exercices, créations des enfants…). Actuellement, le blog reçoit près de 2500 visites mensuelles, en progression d’environ 30% chaque mois. 4. Création vidéo Depuis le début de notre voyage, nous produisons également des vidéos. Orientés d’abord sur le voyage et la découverte des paysages, nos films racontent la Nouvelle- Zélande au naturel ou le quotidien du PVTiste en Nouvelle-Zélande. Autodidactes, nous filmons et montons nous-mêmes nos vidéos qui recueillent à chaque fois un très bon accueil et des commentaires positifs.
  10. 10. 11 5. Animation des réseaux sociaux En parallèle de notre blog, nous animons des espaces sur les réseaux sociaux. - Facebook : publication de nos actualités, photos inédites, partage de nos billets. Actuellement : 408 fans (04/02/2015) en progression moyenne de 5-7 fans par semaine. - Twitter : publication de nos billets, relation interblogeurs, veille. Actuellement : 482 followers (04/02/2015) en progression moyenne de 2-3 followers par semaine. - Google+ : publication de nos billets dans un objectif de référencement. Actuellement : 40 abonnés (04/02/2015). Consultation de la page en hausse d’environ 30% chaque mois. - Hellocoton : fil RSS de nos articles et relation entre blogueurs. Actuellement : 212 abonnés (04/02/2015) en progression moyenne de 2-3 abonnées par semaine. - Pinterest : partage de photos liées à notre blog, 18 tableaux (128 épingles) qui reprennent du contenu de notre blog et également d’autres blogueurs ou pinter pour susciter l’envie. Compte en cours de lancement. - Instagram : partage de photos inédites de notre mascotte Julie la Cocotte dans les plus beaux paysages de Nouvelle-Zélande ou dans des situations insolites. Compte en cours de lancement. E. Les actions envisagées 1. Réalisation d’un documentaire sur la vision de la culture en Nouvelle- Zélande Les prises de vues réalisées pendant notre voyage constitueront la base de notre documentaire. Ce documentaire, enrichis des interviews que nous réalisons auprès des Maoris et Pakehas, n’a pas uniquement pour vocation à faire découvrir le pays. Il est notre moyen privilégié pour lancer le débat et les discussions autour des questions de multiculturalisme, ses impacts dans nos sociétés d’aujourd’hui, à chaque coin du globe. Nous monterons ce film et le diffuserons lors de notre retour en France. Nos soutiens (le CRIJ et JTM), ainsi que des monteurs-réalisateurs professionnels nous aideront dans cette tâche. 2. Exposition photo À notre retour, nous organiserons également une exposition avec nos plus belles photos de Nouvelle-Zélande. Entre paysages et portraits, nous conterons notre voyage et nos rencontres. Nos soutiens de JTM et du CRIJ nous accompagneront pour la réalisation de cette exposition.
  11. 11. 12 3. Intervention auprès des écoles et candidats au voyage Dans le cadre du projet école, nous rencontrerons également les enfants qui nous ont suivis, mais aussi leur famille. Le but sera de répondre à leur question, diffusé notre documentaire et échanger autour du voyage et du projet, tant du volet pédagogique que le volet culturel. D’autre part, dans le cadre de la bourse « projet citoyen » de JTM, nous nous sommes engagés à intervenir auprès des autres jeunes candidats au départ. Le temps d’une soirée, nous échangerons alors sur notre expérience et répondrons aux éventuelles questions afin d’aider les futurs voyageurs à bien appréhender leur séjour.
  12. 12. 13 F. Publics cibles Notre projet s’adresse à un public large et varié, des jeunes en quête d’une aventure à l’étranger à un public mâture qui s’intéresse à la diversité culturelle en passant par un public d’enfants qui découvre la culture anglaise. 1. Les jeunes qui souhaitent voyager Principal public de notre site web, les jeunes entre 18 et 30 ans trouvent sur notre blog des articles pour préparer leur voyage (effectuer les démarches administratives, comment s’équiper, comment acheter un van…). La plupart viennent en Nouvelle- Zélande dans le cadre du Programme Vacance Travail qui permet de voyager et de travailler légalement dans un pays pendant un an. 2. Les écoliers Les ressources créées dans le cadre du projet pédagogique que nous menons avec la classe de CM2 de Mr Lécrivain sont rendues publiques et accessibles à tous. Nous avons plusieurs contacts de professeurs qui souhaitent utiliser dès maintenant ou à l’avenir ces ressources pour animer leur classe autour de la découverte de la culture anglaise, ou bien même maorie. Ces ressources serviront de support à leur projet pédagogique. 3. Les personnes concernées par les questions de multiculturalisme En plus de présenter un pays et une culture souvent méconnue en France, notre projet pose des questions sur l’acceptation des différences, le rapport à l’Autre. Des thèmes d’actualité qui font débat dans notre société actuelle. Le projet Breizh-Zelande est l’occasion non seulement de découvrir une nouvelle facette du monde qui nous entoure, mais aussi de prendre du recul sur sa propre vision du monde et de découvrir comment une nation tire sa richesse de sa multi-culturalité.
  13. 13. 14 G. Opportunité du partenariat Notre quête de partenaires a plusieurs buts. Il est bien sûr financier, car construire ce genre de projet hors d’un cadre professionnel ou scolaire demande des ressources financières importantes. Cependant, nous souhaitons travailler avec des entreprises et des associations engagées et concernées par les valeurs que nous défendons à travers notre projet. 1. Pourquoi nous soutenir a) Vous associer à un projet dynamique aux valeurs positives En vous associant à notre projet, vous vous associez à ses valeurs de solidarité, de tolérance, de bienveillance, d’humilité et de curiosité. Votre entreprise sera également associée à un projet dynamique et positif qui met l’humain et le vivre ensemble au centre de ses intérêts. b) Gagner en visibilité En vous associant à notre projet, vous bénéficierez d’une présence importante sur nos outils de communication (encart publicitaire sur le site web, logos sur nos vidéos, relaie sur les réseaux sociaux, placement de produits…). Vous pourrez ainsi toucher un large public et faire connaître votre marque à travers nos espaces de communication. c) Accéder à de nouveaux outils pour votre communication externe En vous associant à notre projet, vous pourrez également bénéficier de clips vidéo ou de photos mettant vos produits à l’honneur. Ces documents seront libres de droits et vous pourrez donc les utiliser pour votre communication externe afin de promouvoir vos produits auprès de votre public. d) Promouvoir vos produits ou services Vous lancez un produit ou un service et souhaitez un retour étayé et argumenté pour la promotion de ce dernier ? N’hésitez pas à nous contacter. Nous serons ravis de tester votre produit ou votre service et d’en parler sur notre blog. Tests de produits/services possibles : - Hébergement / restauration : retour d’expérience à travers un article sur la ville où se trouve cet hébergement/restaurant. - Matériel vidéo, photographique ou haute technologie : retour d’expérience dans un article consacré. - Activités et services divers : retour d’expérience dans un article consacré au sujet.
  14. 14. 15 2. Comment nous soutenir a) Coup de pouce financier (don) Vous trouverez en annexe le budget de notre voyage. Nous autofinançons une grande partie de notre projet grâce à nos économies et aux emplois que nous trouvons sur place. Cependant, pour mener à bien notre projet, un coup de main financier est toujours appréciable : plus nous avons les moyens de parcourir le pays à la rencontre de ses habitants, plus le reportage sera fouillé et intéressant. b) Soutien médiatique Vous avez un média (radio, site web, presse) ? N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez publier un article sur notre projet. c) Partenariats proposés Voici une idée des partenariats possibles. Nous restons cependant ouverts à vos demandes et personnalisations. - Placement de produit dans les vidéos ou les articles o Utilisation du produit dans notre vie quotidienne, présenté dans nos vidéos. o Présentation et mise en avant du produit (chaussure, vêtement, accessoire…) dans un article consacré. - Encart publicitaire o Sur la barre latérale de notre site web pendant 3, 6 9 ou 12 mois avec lien vers votre site web - Mention sur notre site web (page Partenaires) o Ajout du nom, du logo, d’une description de votre entreprise et d’un lien vers votre site web. - Mention sur nos vidéos o Ajout du nom de votre entreprise et sont logo au début et/ou à la fin de nos vidéos - Mention sur notre documentaire o Ajout du nom de votre entreprise et sont logo au début et/ou à la fin de la vidéo - Mention sur nos réseaux sociaux o Partage de votre site web, page Facebook ou de votre logo, accompagné d’un texte d’explication sur vos activités et le soutien que vous nous apportez. - Images de vos produits à fins promotionnels o Prise d’images de vos produits dans les paysages de la Nouvelle-Zélande en situation d’essai ou de présentation. o Prise de vidéos de vos produits dans les paysages de la Nouvelle-Zélande en situation d’essai ou de présentation.
  15. 15. 16 H. Nous contacter Vous êtes intéressés ? N’hésitez pas à nous contacter afin d’établir ensemble les contours de notre partenariat ! E-mail : contact@breizh-zelande.fr Téléphone : (+64) 22 093 7841 (numéro néo-zélandais) Site web : http://www.breizh-zelande.fr Réseaux sociaux :
  16. 16. 17 Sommaire des annexes 1. Budget 18 2. Exemple de réalisation 19 3. Publication dans les médias 20
  17. 17. 18 1. Budget
  18. 18. 19 2. Exemple de réalisation a. Vidéo Vidéo publiée sur le site Breizh-Zelande. Lien de la vidéo. b. Article Article rédigé dans le cadre du blog Breizh-Zelande, catégorie « Sur la route » qui répertorie nos billets sur le voyage. Découvrir l’article en entier.
  19. 19. 20 3. Publication dans les médias a. Publication dans le Ouest-France avant notre départ Retrouver cet article en entier en cliquant sur ce lien.
  20. 20. 21 b. Publication sur le site PVTistes (extrait) Retrouvez la suite de notre article en cliquant sur ce lien.
  21. 21. 22 c. Publication sur le journal L’Express à l’occasion d’un hors série sur l’expatriation
  22. 22. 23

×