SlideShare une entreprise Scribd logo

Rapport activité "Vivre à la Serinette" 2012

Conception et réalisation du rapport d'activité pour la communication externe des activités de l'association en 2012. La documentation du support a été assuré par l'ensemble de l'équipe d'animation, la rédaction contrôlé de la direction. Pour le reste, j'ai concu sous Photoshop le graphisme et retouché les photos. Avec Indesign, j'ai assuré la publication du support final qui a été à la fois imprimé, relié et présenté par mes soins en vidéo projection lors de l'assemblée générale de fin d’exercice.

1  sur  48
Télécharger pour lire hors ligne
‘
‘
‘ ‘
‘
‘
Rapport activité "Vivre à la Serinette" 2012
Editorial
Présentation
L’Historique.................7
Les Locaux................8
Le Conseil d’administration.............. 10
L’équipe.............. 13
Projet
éducatif.............. 15
pédagogique............. 18
Actions
Accueil de loisirs sans hebergement..............23
Mercredis éducatifs............ 28
Contrat local d’accompagnement à la scolarité.............30
Médiation sociale............ 34
En cette année 2013,
l’association Vivre à la Serinette
va fêter ses34 annéesd’existence.
Autant dire que j’avais 5 anslorsque lesâmes fondatrices
décidèrent de s’engager,pour ce quartier de la Serinette et
répondre ainsi à la problématique du vivre ensemble,
destinant sesactionsauprèsd’un public enfant,
adolescent,adulte aussi.
Je ne vaispasrefaire toute l’histoire,mais je me dis:
Que de cheminsparcourus.
Que d’adultes,désormais« faits»
ayant gardé sur leursreinsla ceinture
de cesannéesde jeunesse passéesoù la présence
et lesactionsmenéespar l’association ont su leur apporter
nombre de « nourritures»,
favorisant ainsi l’inscription de chacun
danssa vie d’adulte,
qu’ellesqu’étaient lesprojetspersonnelset professionnels.
Le chemin se construit en marchant.
L’environnement de la vie associative évolue sanscesse,
avec l’émergence de nouveaux besoins,lesmodifications
d’intervention despouvoirspublics.
« Vivre à la Serinette » contribue à dynamiser
ce lieu de vie qu’est la Closerie.
rapport d’activité 2012 4
rapportd’activité20115
De l’éducation sportive et « morale » de cette jeunesse,
de l’animation du quartier,
de l’accompagnement desenfantset adolescents
afin d’améliorer lesapprentissagesscolaires,
de la protection et l’amélioration de l’environnement,
de l’aide à la parentalité,
de l’éducation sociale,culturelle,
cette liste n’en ai pasmoinsexhaustive
maisreste le miroir desréponsesapportéesà cette cité
et à ses habitants.
La compétence est le savoir en action.
C’est cette faculté d’être en « pro-jet » permanent,
croire en l’autre…
L’association Vivre à la Serinette à ce Charisme,
que j’ai peu rencontré dansmesengagementspassés.
L’association Vivre à la Serinette à cette Carrure
car elle est un « personnage » incontournable
du tissu associatif Toulonnais.
Ce vivre ensemble ne se cantonne pasaux mursde la Closerie par
l’apport desactions menéespar lesmembresde l’association,
au quotidien.
Ce vivre ensemble est aussi la traduction,par lesactes,despar-
tenariats établis,de ceux à venir…
Chemin faisant…
									 Cyril Papa
Vice Président
5 rapport d’activité 2012
Rapport activité "Vivre à la Serinette" 2012

Recommandé

Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2010
Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2010Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2010
Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2010heryDumontmaliverg
 
Rapport d'activité 2013 2014
Rapport d'activité 2013 2014Rapport d'activité 2013 2014
Rapport d'activité 2013 2014centresocial
 
Rapport d'activité 2011
Rapport d'activité 2011Rapport d'activité 2011
Rapport d'activité 2011midod
 
Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2011
Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2011Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2011
Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2011heryDumontmaliverg
 
Sites & cites n°58 - mars 2017
Sites & cites n°58 - mars 2017Sites & cites n°58 - mars 2017
Sites & cites n°58 - mars 2017crdsu
 
Amiens - Bilan municipal 2008-2013
Amiens - Bilan municipal 2008-2013Amiens - Bilan municipal 2008-2013
Amiens - Bilan municipal 2008-2013amiens2014
 
Programme UP! Unis pour Chaudfontaine
Programme UP! Unis pour ChaudfontaineProgramme UP! Unis pour Chaudfontaine
Programme UP! Unis pour ChaudfontaineAntoine Olbrechts
 

Contenu connexe

Tendances

Projet de la liste "Allons faire autrement"
Projet de la liste "Allons faire autrement"Projet de la liste "Allons faire autrement"
Projet de la liste "Allons faire autrement"JacquesDennemont
 
Rapport du comité consultatif sur l'avenir du Manoir D'Youville
Rapport du comité consultatif sur l'avenir du Manoir D'YouvilleRapport du comité consultatif sur l'avenir du Manoir D'Youville
Rapport du comité consultatif sur l'avenir du Manoir D'YouvilleVille de Châteauguay
 
association marocaines des jeunes pour l'entraide et le développement le mat...
association marocaines des jeunes pour l'entraide et le développement  le mat...association marocaines des jeunes pour l'entraide et le développement  le mat...
association marocaines des jeunes pour l'entraide et le développement le mat...Mohamed Rahmo
 
Actualités Information Jeunesse Val-d'Oise
Actualités Information Jeunesse Val-d'OiseActualités Information Jeunesse Val-d'Oise
Actualités Information Jeunesse Val-d'OiseInfoJeunesse ValdOise
 
Document Corporatif
Document CorporatifDocument Corporatif
Document Corporatifyelmart70
 
Programme du cdH+ d'Auderghem
Programme du cdH+ d'AuderghemProgramme du cdH+ d'Auderghem
Programme du cdH+ d'Auderghemviroman
 
Lasne en Actions 2015
Lasne en Actions 2015   Lasne en Actions 2015
Lasne en Actions 2015 comlasne
 
CLAEE Centre Ludique d'Accueil Educatif et Environnemental
CLAEE Centre Ludique d'Accueil Educatif et EnvironnementalCLAEE Centre Ludique d'Accueil Educatif et Environnemental
CLAEE Centre Ludique d'Accueil Educatif et Environnementallacasemartinique
 
Depliant ATC_291014_OKrecyc
Depliant ATC_291014_OKrecycDepliant ATC_291014_OKrecyc
Depliant ATC_291014_OKrecycMélisande ALRIC
 
Projet éducatif local de la ville de Rennes-2016-2020.
Projet éducatif local de la ville de Rennes-2016-2020. Projet éducatif local de la ville de Rennes-2016-2020.
Projet éducatif local de la ville de Rennes-2016-2020. rennesmetropole
 
Eddufao brochure optimisée
Eddufao   brochure optimiséeEddufao   brochure optimisée
Eddufao brochure optimiséeeddufao-breizh
 
2014 09-ag
2014 09-ag2014 09-ag
2014 09-agjboucle2
 
Appel à projet fondation de france 2015
Appel à projet fondation de france 2015Appel à projet fondation de france 2015
Appel à projet fondation de france 2015Martine Promess
 

Tendances (20)

Projet de la liste "Allons faire autrement"
Projet de la liste "Allons faire autrement"Projet de la liste "Allons faire autrement"
Projet de la liste "Allons faire autrement"
 
Rapport du comité consultatif sur l'avenir du Manoir D'Youville
Rapport du comité consultatif sur l'avenir du Manoir D'YouvilleRapport du comité consultatif sur l'avenir du Manoir D'Youville
Rapport du comité consultatif sur l'avenir du Manoir D'Youville
 
Mxiiia news
Mxiiia newsMxiiia news
Mxiiia news
 
association marocaines des jeunes pour l'entraide et le développement le mat...
association marocaines des jeunes pour l'entraide et le développement  le mat...association marocaines des jeunes pour l'entraide et le développement  le mat...
association marocaines des jeunes pour l'entraide et le développement le mat...
 
Presentation jasf togo
Presentation jasf togoPresentation jasf togo
Presentation jasf togo
 
Actualités Information Jeunesse Val-d'Oise
Actualités Information Jeunesse Val-d'OiseActualités Information Jeunesse Val-d'Oise
Actualités Information Jeunesse Val-d'Oise
 
LA CASE présentation
LA CASE présentationLA CASE présentation
LA CASE présentation
 
Document Corporatif
Document CorporatifDocument Corporatif
Document Corporatif
 
Road To Tisekht
Road To Tisekht Road To Tisekht
Road To Tisekht
 
Programme du cdH+ d'Auderghem
Programme du cdH+ d'AuderghemProgramme du cdH+ d'Auderghem
Programme du cdH+ d'Auderghem
 
Lasne en Actions 2015
Lasne en Actions 2015   Lasne en Actions 2015
Lasne en Actions 2015
 
Memstage brenot1
Memstage brenot1Memstage brenot1
Memstage brenot1
 
CLAEE Centre Ludique d'Accueil Educatif et Environnemental
CLAEE Centre Ludique d'Accueil Educatif et EnvironnementalCLAEE Centre Ludique d'Accueil Educatif et Environnemental
CLAEE Centre Ludique d'Accueil Educatif et Environnemental
 
PréSentation Ij
PréSentation IjPréSentation Ij
PréSentation Ij
 
Pp site
Pp sitePp site
Pp site
 
Depliant ATC_291014_OKrecyc
Depliant ATC_291014_OKrecycDepliant ATC_291014_OKrecyc
Depliant ATC_291014_OKrecyc
 
Projet éducatif local de la ville de Rennes-2016-2020.
Projet éducatif local de la ville de Rennes-2016-2020. Projet éducatif local de la ville de Rennes-2016-2020.
Projet éducatif local de la ville de Rennes-2016-2020.
 
Eddufao brochure optimisée
Eddufao   brochure optimiséeEddufao   brochure optimisée
Eddufao brochure optimisée
 
2014 09-ag
2014 09-ag2014 09-ag
2014 09-ag
 
Appel à projet fondation de france 2015
Appel à projet fondation de france 2015Appel à projet fondation de france 2015
Appel à projet fondation de france 2015
 

Similaire à Rapport activité "Vivre à la Serinette" 2012

RA SPS 09 Final
RA SPS 09 FinalRA SPS 09 Final
RA SPS 09 Finalalain2a
 
plaquette 2022-2023.pdf
plaquette 2022-2023.pdfplaquette 2022-2023.pdf
plaquette 2022-2023.pdfGrgoryGUERIN3
 
Projet éduc et péda alsh noel 2011
Projet éduc et péda alsh noel 2011Projet éduc et péda alsh noel 2011
Projet éduc et péda alsh noel 2011centresocial
 
Bilan d'activité 2011 cap & vie
Bilan d'activité 2011 cap & vieBilan d'activité 2011 cap & vie
Bilan d'activité 2011 cap & viepapasamba7
 
Plaquette berlioz 2013 2014
Plaquette berlioz 2013 2014Plaquette berlioz 2013 2014
Plaquette berlioz 2013 2014Jeanmi Fragey
 
Projet educatif 2013 2014
Projet educatif 2013 2014Projet educatif 2013 2014
Projet educatif 2013 2014centresocial
 
Association Cerep-Phymentin : rapport d'activité 2017
Association Cerep-Phymentin : rapport d'activité 2017Association Cerep-Phymentin : rapport d'activité 2017
Association Cerep-Phymentin : rapport d'activité 2017Véronique Miszewski
 
Solidarité Internationale - Actions Pour les Orphelins Roumains
Solidarité Internationale - Actions Pour les Orphelins Roumains Solidarité Internationale - Actions Pour les Orphelins Roumains
Solidarité Internationale - Actions Pour les Orphelins Roumains Réseau Pro Santé
 
Sillon Solidaire - Rapport d'activité "Essentiel 2015"
Sillon Solidaire - Rapport d'activité "Essentiel 2015"Sillon Solidaire - Rapport d'activité "Essentiel 2015"
Sillon Solidaire - Rapport d'activité "Essentiel 2015"LISEA
 
Portraits de jeunes caennais engagés
Portraits de jeunes caennais engagésPortraits de jeunes caennais engagés
Portraits de jeunes caennais engagésShara Raley
 
Portraits de jeunes caennais engagés
Portraits de jeunes caennais engagésPortraits de jeunes caennais engagés
Portraits de jeunes caennais engagésVilledeCaen
 
Syntheses villages retraités
Syntheses villages retraitésSyntheses villages retraités
Syntheses villages retraitésStéphane VINCENT
 
Partenaires avec Breizh-Zelande
Partenaires avec Breizh-ZelandePartenaires avec Breizh-Zelande
Partenaires avec Breizh-ZelandeBreizh-Zelande
 
Bice.carmen serrano. unesco eppe 23 avril 2012
Bice.carmen serrano. unesco eppe 23 avril 2012Bice.carmen serrano. unesco eppe 23 avril 2012
Bice.carmen serrano. unesco eppe 23 avril 2012Jean-Claude GUILLEMARD
 
Solidarité Internationale : présentation de l'Associations PSF ; Association ...
Solidarité Internationale : présentation de l'Associations PSF ; Association ...Solidarité Internationale : présentation de l'Associations PSF ; Association ...
Solidarité Internationale : présentation de l'Associations PSF ; Association ...Réseau Pro Santé
 

Similaire à Rapport activité "Vivre à la Serinette" 2012 (20)

RA SPS 09 Final
RA SPS 09 FinalRA SPS 09 Final
RA SPS 09 Final
 
plaquette 2022-2023.pdf
plaquette 2022-2023.pdfplaquette 2022-2023.pdf
plaquette 2022-2023.pdf
 
Guide semaine solidarités 2015_facebook
Guide semaine solidarités 2015_facebookGuide semaine solidarités 2015_facebook
Guide semaine solidarités 2015_facebook
 
Projet éduc et péda alsh noel 2011
Projet éduc et péda alsh noel 2011Projet éduc et péda alsh noel 2011
Projet éduc et péda alsh noel 2011
 
Bilan d'activité 2011 cap & vie
Bilan d'activité 2011 cap & vieBilan d'activité 2011 cap & vie
Bilan d'activité 2011 cap & vie
 
Plaquette berlioz 2013 2014
Plaquette berlioz 2013 2014Plaquette berlioz 2013 2014
Plaquette berlioz 2013 2014
 
Projet educatif 2013 2014
Projet educatif 2013 2014Projet educatif 2013 2014
Projet educatif 2013 2014
 
Final SJC Program
Final SJC ProgramFinal SJC Program
Final SJC Program
 
Projet educatif
Projet educatifProjet educatif
Projet educatif
 
Restos
RestosRestos
Restos
 
Association Cerep-Phymentin : rapport d'activité 2017
Association Cerep-Phymentin : rapport d'activité 2017Association Cerep-Phymentin : rapport d'activité 2017
Association Cerep-Phymentin : rapport d'activité 2017
 
Solidarité Internationale - Actions Pour les Orphelins Roumains
Solidarité Internationale - Actions Pour les Orphelins Roumains Solidarité Internationale - Actions Pour les Orphelins Roumains
Solidarité Internationale - Actions Pour les Orphelins Roumains
 
Sillon Solidaire - Rapport d'activité "Essentiel 2015"
Sillon Solidaire - Rapport d'activité "Essentiel 2015"Sillon Solidaire - Rapport d'activité "Essentiel 2015"
Sillon Solidaire - Rapport d'activité "Essentiel 2015"
 
Portraits de jeunes caennais engagés
Portraits de jeunes caennais engagésPortraits de jeunes caennais engagés
Portraits de jeunes caennais engagés
 
Portraits de jeunes caennais engagés
Portraits de jeunes caennais engagésPortraits de jeunes caennais engagés
Portraits de jeunes caennais engagés
 
Syntheses villages retraités
Syntheses villages retraitésSyntheses villages retraités
Syntheses villages retraités
 
Partenaires avec Breizh-Zelande
Partenaires avec Breizh-ZelandePartenaires avec Breizh-Zelande
Partenaires avec Breizh-Zelande
 
Bice.carmen serrano. unesco eppe 23 avril 2012
Bice.carmen serrano. unesco eppe 23 avril 2012Bice.carmen serrano. unesco eppe 23 avril 2012
Bice.carmen serrano. unesco eppe 23 avril 2012
 
Solidarité Internationale : présentation de l'Associations PSF ; Association ...
Solidarité Internationale : présentation de l'Associations PSF ; Association ...Solidarité Internationale : présentation de l'Associations PSF ; Association ...
Solidarité Internationale : présentation de l'Associations PSF ; Association ...
 
Let's Help Our School
Let's Help Our School Let's Help Our School
Let's Help Our School
 

Rapport activité "Vivre à la Serinette" 2012

  • 3. Editorial Présentation L’Historique.................7 Les Locaux................8 Le Conseil d’administration.............. 10 L’équipe.............. 13 Projet éducatif.............. 15 pédagogique............. 18 Actions Accueil de loisirs sans hebergement..............23 Mercredis éducatifs............ 28 Contrat local d’accompagnement à la scolarité.............30 Médiation sociale............ 34
  • 4. En cette année 2013, l’association Vivre à la Serinette va fêter ses34 annéesd’existence. Autant dire que j’avais 5 anslorsque lesâmes fondatrices décidèrent de s’engager,pour ce quartier de la Serinette et répondre ainsi à la problématique du vivre ensemble, destinant sesactionsauprèsd’un public enfant, adolescent,adulte aussi. Je ne vaispasrefaire toute l’histoire,mais je me dis: Que de cheminsparcourus. Que d’adultes,désormais« faits» ayant gardé sur leursreinsla ceinture de cesannéesde jeunesse passéesoù la présence et lesactionsmenéespar l’association ont su leur apporter nombre de « nourritures», favorisant ainsi l’inscription de chacun danssa vie d’adulte, qu’ellesqu’étaient lesprojetspersonnelset professionnels. Le chemin se construit en marchant. L’environnement de la vie associative évolue sanscesse, avec l’émergence de nouveaux besoins,lesmodifications d’intervention despouvoirspublics. « Vivre à la Serinette » contribue à dynamiser ce lieu de vie qu’est la Closerie. rapport d’activité 2012 4
  • 5. rapportd’activité20115 De l’éducation sportive et « morale » de cette jeunesse, de l’animation du quartier, de l’accompagnement desenfantset adolescents afin d’améliorer lesapprentissagesscolaires, de la protection et l’amélioration de l’environnement, de l’aide à la parentalité, de l’éducation sociale,culturelle, cette liste n’en ai pasmoinsexhaustive maisreste le miroir desréponsesapportéesà cette cité et à ses habitants. La compétence est le savoir en action. C’est cette faculté d’être en « pro-jet » permanent, croire en l’autre… L’association Vivre à la Serinette à ce Charisme, que j’ai peu rencontré dansmesengagementspassés. L’association Vivre à la Serinette à cette Carrure car elle est un « personnage » incontournable du tissu associatif Toulonnais. Ce vivre ensemble ne se cantonne pasaux mursde la Closerie par l’apport desactions menéespar lesmembresde l’association, au quotidien. Ce vivre ensemble est aussi la traduction,par lesactes,despar- tenariats établis,de ceux à venir… Chemin faisant… Cyril Papa Vice Président 5 rapport d’activité 2012
  • 7. Le quartier de la Serinette est caractérisé par la diversité de l’habitat ce qui entraîne une diversité de populations, situées dans des contextes socioéconomiques différents. Il comprend un secteur de villas, plusieurs copropriétés de niveau moyen , une copropriété de niveau très aisé voire luxueux. En bordure du quartier des immeubles, se trouve une cité H.L.M. « La Closerie ». La plupart des copropriétés avoisinantes se sont closes de portails, tandis que La Closerie est traversée par un axe de circulation qui représente un raccourci vers l’autoroute et est donc très fréquenté, donnant aux résidents de La Closerie le sentiment de ne pas être chez eux. C’est alors que 4 résidents de La Pinède remarquaient que les « jeunes » incriminés dans le discours du quartier ne bénéficiaient d’aucun moyens de loisirs, de culture, de sports. Soucieux d’assurer une bonne entente entre les différentes populations du quartier et mettant leurs compétences de psychologue, d’enseignante spécialisée, d’assistante sociale et d’enseignant au service de leur projet, ils décidaient d’étendre l’action menée au sein de la copropriété à la population du quartier . L’association devint alors « Vivre à la Serinette » Ala fin des années 70, des résidents de la copropriété La Pinède avaient constitué une association destinée à ani- mer la vie de leur habitat : l’association «Vivre à La Pinède». Un parcours de santé, un espace de jeux, une bibliothèque et un poste d’observation astronomique. Ces activités n’étaient pas passées inaperçues aux yeux des enfants et ados de La Closerie qui dans le même temps des conflits dus à des modes de vie et des cultures différentes avait stigmatisé la population de La Closerie comme étant responsable de menus événements survenus dans le quartier. Le directeur de l’école Saint-Georges, au- jourd’hui Ecole François Nardi, désireux de participer à l’action, nous proposa ses locaux pour le soutien scolaire et les activités éducatives culturelles et de loisir extra-scolaire. Dès la mise en place des activités il nous est apparu que les nombreux échecs scolaires étaient non justifiés et que les parents concernés vivaient cela comme une fatalité. La démarche nous paraissait impossible à réaliser sans eux. Ils étaient donc, dès l’origine, à leur place dans le triangle « Familles-Ecole- Association » que nous avions créé. En répondant à leur demande, nous avons suscité la création de l’action Femmes . 7 rapport d’activité 2012
  • 8. L’association dispose d’un appartement F4 mis à disposition par l’Office Muni- cipal des H.L.M de Toulon à la TOUR B dea CLOSERIE (2ème étage) . D’une superficie d’environ 90 M², le siège administratif est composé : • de bureaux administratifs • d’un salon pour les réunions • d’une cuisine et de sanitaires, • d’un local de stockage de matériel pédagogique et sportif. Nous utilisons aussi, les lo- caux de l’école François Nardi dans le cadre d’une convention si- gnée entre la Directrice de l’école, le Président de l’Association« Vivre à la Serinette » et la Mairie de Toulon pour l’accompagnement à la scolarité et cer- taines activités de A.L.S.H.. Nous y avons à notre disposition : • Une salle polyvalente • Des sanitaires, • Des terrains extérieurs aménagés • cour, stade, terrain d’aventure. Un deuxième appartement F4 d’une superficie de 90 m2, situé au E1 de la Closerie est destiné aux adolescents exclusivement, avec : • Une salle polyvalente • Une salle Internet équipé de 5 ordinateurs et une imprimante, • Une salle de travail et d’une bibliothèque • Une cuisine équipée, • Une salle de bain que l’on équipera comme «un salon de beauté de filles». rapport d’activité 2012 8
  • 9. L’Association « Vivre à la Serinette »est une association loi 1901 créée en 1979. Elle a pour objet : l’organisation de loisirs, l’éducation sociale et culturelle, l’éducation sportive et morale de la jeunesse, la prévention de la petite délinquance, l’animation du quartier, la protectionet l’amélioration de l’environnement et l’aide à la parentalité. Elle intervient sur le quartier de la Serinette(secteur 13 de l’I.N.S.E.E) et en priorité sur le sitede « La Closerie », auprès des enfants, adolescents ,jeunes majeurs et adultes en difficulté d’insertion,sans exclure les autres publics qui pourraient avoir recours à elle. à elle tels que : Les femmes, les familles, les personnes âgéesoù les personnes souffrant d’un handicap 9 rapport d’activité 2012
  • 10. est composé d’enseignants, de travailleurs sociaux de parents, d’habitants du quartier. Les professionnels bénévoles sont à la disposition des animateurs et des parents pour leur apporter une aide pédagogique en matière d’éducation, des conseils, des informations sur diverses structures d’aide. Ainsi la continuité du projet éducatif élaboré en 1979 est assurée. rapport d’activité 2012 10
  • 13. • 1 directeur, titulaire du B.A.F.D des brevets B.N.S.S.A et P.S.C.2 • 1 secrètaire • 1 éducateur sportif, référent 6/12 ans, • 1 médiateur social, • 5 animateurs en C.A.E, • 1 CDD en soutien sur l’aide à la Scolarité dans le cadre du Programme de réussite éducative, • 6 bénévoles, 13 rapport d’activité 2012
  • 15. Dès sa création en 1979, l’association « Vivre à la Serinette » a eu pour objet l’éducation des enfants et des jeunes. Fondée par des psychologues, des enseignants et des travailleurs sociaux, à la demande des enfants du quartier, cette association entendait répondre à la demande en se gardant du caractère « occupationnel ». II s’agissait donc, dans l’esprit des méthodes actives d’éducation, de proposer un lieu, des compétences et du matériel. Gérée par des bénévoles compétents du fait de leur profession, le but était aussi d’offrir un accès à la culture, aux sports et aux loisirs, et de ce fait, de préve- nir la petite délinquance dont les habitants du quartier se plaignaient. 15 rapport d’activité 2012
  • 16. Compte tenu de la diversité de l’habitat qui entraî- nait une palette de cultures et d’habitudes, il s’agissait d’abord d’apprendre à vivre ensemble. C’est en pratiquant des activités communes que, peu à peu, le quartier a commencé à s’intéresser à ces enfants et à s’impliquer dans le bénévolat nécessaire à leur encadrement. Au fur et à mesure du développement de l’action, le recrutement d’animateurs salariés est de- venu indispensable. Avec leur arrivée, une branche « formation » s’est naturellement mise en place afin que les actions se déroulent dans l’esprit de l’association. rapport d’activité 2012 16
  • 17. Les démarches ont alors tenu compte de plusieurs facteurs : 1. l’âge des enfants, 2. leurs centres d’intérêt, 3. leurs besoins intellectuels et physiologiques 4. leur milieu familial. Très tôt, les enseignants de l’école du quartier ont voulu collaborer à la démarche et cela a ouvert la porte à un premier partenariat auquel ont été associés les parents. Dans les années 90, le principal du collège Django Reinhardt, informé par les adolescents de leurs activités associatives, a désiré se joindre à nous. Entre temps, les mères avaient réclamé un lieu de rencontre et d’activités. En accédant à leur demande, nous achevions de donner à cette structure une plus grande cohérence. 17 rapport d’activité 2012
  • 18. Afin d’atteindre les buts que nous nous étions fixés, nous avons établi des projets d’activités par groupe d’âge: le développement sensoriel par des activités appropriées le développement corporel par la pratique de sports variés tels que le futsal, la danse ou la natation le développement artistique par la fréquentation de musées la socialisation en travaillant à la fois sur les lois du sport et sur le respect de leur entourage scolaire, asso- ciatif et familial l’esprit scientifique par l’observation de l’environne- ment et l’embellissement de celui-ci rapport d’activité 2012 18
  • 19. la pratique de la langue par l’expression orale la sensibilité par la pratique musicale, àla lecture par la fréquentation de conteurs et la mise à disposition d’une bibliothèque àla réussite scolaire en impliquant les animateurs, les enseignants et les parents 19 rapport d’activité 2012
  • 20. Le but, ici, c’est de les faire sortir de la cité où ils habitent pour aller à la rencontre d’autres jeunes par le moyen : Plus large que le soutien scolaire, elle implique les enseignants et les familles en veillant à ne pas dé- posséder celles-ci de leur responsabilité de parents. rapport d’activité 2012 20
  • 23. 23 rapport d’activité 2012 Les enfants fréquentent le centre durant les vacances scolaires . L’accueil de loisirs sans hebergement est composé en majorité d’enfants (6/12 ans) et d’adolescents (12/18 ans), des HLM « La Closerie », mais aussi d’enfants du quartier, scolarisés à l’école François Nardi et résidant dans les copropriétés avoisinantes.
  • 24. rapport d’activité 2012 24 Date: du 01/01/2012 au 31/12/2012 Vacances scolaires : Semaine 9-10-17-18-48-49-50-51-44-45 94 jours d’ouverture (9h à 18h) Public : Enfants âgés de 6 à I4 ans issus de l’agglomération Toulonnaise Nombres: 60 participants Journées : 2550 Filles : 35 Garçons : 25 Bilan : Tout au long de l’année nous avons réussi à fidéliser un groupe d’enfants tout en accueillant de nouveaux adhérents grâce à nos actions et interventions au sein de l’école François Nardi. Cette réussite s’explique par la qualité de différentes actions partenaires que nous menons d’un point de vue sportif, culturel et humanitaires. Difficultés rencontrées: Les transports dépendant du réseau mistral qui ne nous permettent pas de nous éloigner trop de notre lieu d’implantation.
  • 25. 25 rapport d’activité 2012 Les bénéficiaires résidaient à la Closerie pour 35 d’entre eux ; 10 viennent de Toulon hors CUCS Une évaluation de l’action a été mis en place lors de réunions par le biais de questionnaire de satisfaction remis aux familles Plus d’interventions spécifique avec l’intervention de professionnel dans le domaine du théâtre et de l’artistique. une démarche globale avec un partenariat avec l’école et ce même pendant les vacances. Développer l’implication des parents durant les activités , les sorties ou manifestations
  • 26. rapport d’activité 2012 26 Malgré une situation économique ayant lésé l’action ,la fréquentation est restée stable. «l’appart des ados » un lieu de vie.
  • 27. Date: du 01/01/2012 au 31/12/2012 Vacances scolaires : Semaine 9-10-17-18-48-49-50-51-44-45 61 jours d’ouverture (9h à 19h) (1 samedi par mois) Public : adolescents issus de l’agglomération Toulonnaise Nombres: 45 participants Journées : 1660 Filles : 15 Garçons : 30 Bilan : La satisfaction du public adolescent filles et garçons nous a prouvé leur intérêt, en étant fidèles tout au long de l’année. La mixité et la citoyenneté ont été respectées sur l’ensemble des projets Difficultés rencontrées: En 2012 nous n’avons pas pu répondre favorablement à l’attente du groupe pour l’organisation d’un séjour en hiver et en été. Le manque de moyen financier, pour la suite ne nous permettra pas de prévoir l’utilisation de ce support comme moyen de mettre en pratique la vie en collectivité. 27 rapport d’activité 2012
  • 28. UFOLEP du Varinitiation à l’acrogym,au street-hockey,football, aux sports de plage (Beach soccer, Beach rugby, sandball), à l’ultimate boxe éducative Rugby Club Toulonnaiscycle d’initiation rugby sur une période de 4 matinées tournoi de fin d’année. CLJ du mourillonping-pong baby-foot. Randonnées dans les massifs voisins. Visite d’une crèche de noël à Toulon Exposition Musée de la Marine Exposition « Watt and sea » Centre culturel Peiresc Fête de la science à La Valette Exposition « Parlez-moi d’ailes » au centre Culturel Peiresc Exposition « L’automobile dans tous ses états » à l’Hôtel des Arts Cinéma « L’âge de glace 2 » à la MSP Ste Musse Spectacle de Noël «Pyjama et Chamallo » à l’école François Nardi Spectacle « Cirque Médrano » au Mourillon Participation à la Semaine Nationale d’Education Contre le Racisme Journée de l’environnement à la Closerie Vente Solidaire au profit de Madagascar en partenariat avec le Secours Populairede Toulon et l’école élémentaire François Nardi rapport d’activité 2012 28 janvier février mars avril mai juin septembre octobre novembre décembre 4 4 3 3 3 3 4 4 3 3 Nombre d'accueil par mois
  • 29. Total 34 mercredis éducatifs Lieu d’accueil à l’école François Nardi au sein de deux salles préfabriquées mises à disposition Participants 32 enfants inscrits ( 11 enfants chaque mercredi en moyenne) L’encadrement 5 animateurs Les activités Tout au long de l’année, l’équipe d’animation a mis en place une multitude d’activités diverses et variées afin de permettre aux enfants de développer leur sens culturel, artistique, créatif, sportif et humanitaire. Journée TypeLes enfants sont accueillis de 9h00 à 9h15 par les animateurs devant le siège de l’association à partir duquel nous nous rendons à pied à « L’appart des ados » (bât E1 de la Closerie) pour l’accompagnement à la scolarité et ce jusqu’à 11h30. Ensuite les enfants sont ramenés chez eux par l’équipe d’animation. Les deux heures d’accueil sont partagées comme cela : 9h30-10h30 :accompagnement à la scolarité par groupes de niveaux 10h30-11h30 :nitiation à l’informatique, jeux de société, jeux éducatifs 11h30 : retour des enfants dans leur familleL’après-midi débute à 13h30 par l’accueil des enfants et le départ pour les activités s’effectue aux environs de 13h45. Le retour dans les familles est prévu pour 17h00. 29 rapport d’activité 2012
  • 30. rapport d’activité 2012 30 janvier février mars avril mai juin septembre octobre novembre décembre 17 13 12 11 11 12 15 16 12 12 Nombre de participants Journée Type Dès 16h30 , acceuil dans l’enceinte de l’école par les animateurs. Un goûter est distribué aux enfants et ils disposent de 10 minutes pour prendre leur collation et se détendre un peu. A 16h40, les enfants se rendent aux toilettes pour le lavage de mains et les besoins naturels puis ils se rangent devant l’entrée de la salle. Ils s’installent par la suite par table et par groupe de niveau scolaire; ils sont pris en charge par un bénévole ou un animateur de l’asso- ciation. Une fois la partie scolaire terminée, ils peuvent bénéficier des jeux de société, d’activités sportives dans la cour de l’école ou depuis Novembre, d’un atelier de peinture, le vendredi qui fit suite au projet mené avec le secours populaire. rapport d’activité 2012 30 Nombre d’accueil par mois 272 186 172 151 96 208 173 191 147 147
  • 31. 31 rapport d’activité 2012 Total des Jours d’accompagnement à la scolarité 131 journées d’accueil Lieu d’accueil à l’école François Nardi au sein de deux salles préfabriquées mises à disposition Participants 32 enfants inscrits ( 13 enfants en moyenne chaque soir) L’encadrement 5 animateurs 7 personnes bénévoles 31 rapport d’activité 2012
  • 32. rapport d’activité 2012 32 janvier février mars avril mai juin septembre octobre novembre décembre 17 13 12 11 11 12 15 16 12 12 Nombre de presence par mois Janvier Février Mars Avril Mai Juin Octobre Novembre Décembre 197 125 202 130 156 234 120 136 159 Nombre d’accueil par mois « L’Appart des Ados » est un lieu convivial qui permet aux jeunes d’échanger des idées entre eux mais aussi avec l’ensemble du personnel de l’association. Pendant la période scolaire, les jeunes se retrouvent à « l’Ap- part’ des Ados » après les cours et ont un accès à l’espace multimédia. Ils utilisent Internet de façon ludique mais aussi afin d’effec- tuer les recherches liées à leurs travaux scolaires. Des employés et bénévoles de l’association participent au soutien scolaire ainsi qu’à l’aide aux devoirs, dans une salle où ency- clopédies et documents à caractère culturel et informatif sont à disposition. On y apprend également le partage autour d’un goûter quotidien et discute des projets envisagés. 19h00 Fermeture de l’Appart des Ados
  • 33. Total des Jours d’accompagnement à la scolarité 131 journées d’accueil Lieu d’accueil à l’Appart des Ados Participants 33 ados inscrits ( 10 ados en moyenne chaque soir ) L’encadrement 3 animateurs La methodologie Gestion des cahiers de texte, organisation de la table de travail, sélection du matériel utile. La gestion du temps Le temps évalué avec eux pour la réalisation doit être respecté et on s’y efforce avec l’aide de l’horloge présente dans la salle L’autonomie Les adolescents sont encouragés à ne solliciter l’aide de l’animateur que s’ils ont déjà tenté de réaliser leur travail sans succès. Etude des bulletins scolaires Avec les ados l’étude permet les remédiassions qui s’imposent ainsi que le travail avec les familles. Le respect des regles de vie Elles sont rappelées fréquemment et les conflits donnent lieu à unein- tervention de réflexion encadrée par Mansour. Elles concernent les attitudes de travail, le respect des animateurs, des camarades, des locaux et… de nos voisins de palier ! Le discours sur l ‘ecole : En continuation des règles de vie, il attire l’attention des adolescents et enfants sur le rôle des enseignants, le respect qui leur est dû, l’intérêt du dialogue avec eux, l’importance de la réussite scolaire comme fac- teur d’insertion. Le travail avec les familles Les rencontres périodiques permettent d’attirer leur attention sur des difficultés passagères, sur des problèmes signalés par le collège ou l’école, sur la proposition de médiation des conflits. 33 rapport d’activité 2012
  • 34. Excercant sur un territoire cloisonné, divisé, voire exclu,l’association «Vivre à la Serinette» a su développer sa personnalité au fil dutemps. En effet, avec aujourd’hui près de 33 ans d’expériences, une commune identité sedégage incontestablement avec un savoir-faire particulier, un modèle qui nousest propre. C’est dans ce contexte qu’apparaîssent de nouvelles actions plus «so-ciales», qui vont utiliser les possibilités offertes par la politique de la ville etses financements pour tenter, à notre manière, de résoudre certainsdysfonctionnements pour lesquels nous pensons que les pouvoirs publicsne sont plus en capacité d’intervenir ou ne savent pas faire.Une des grandes forces et originalité de la structure, c’est notre capacitéd’innovation et d’adaptation constante aux nouveaux publics et difficultésrencontrés. C’est notre proximité avec les familles qui rend notre travail possible, grâce à une traduction culturelle entre des personnes et des univers sociaux qui ont du mal à se comprendre, à se parler, et par la levée des réticences des familles face à des services sociaux qui sont d’abord vécus comme des services de contrôle. Aussi nos nouvelles missions consisteront à : accueillir, écouter, concourir au lien social, informer et accompagner les habitants dans leurs démarches, faciliter le dialogue social entre services publics et usagers, contribuer à améliorer ou préserver le cadre de vie, prévenir et aider à la résolution des petits conflits de la vie quotidienne faciliter le dialogue entre générations, accompagner et renforcer la fonction parentale, contribuer à renforcer la vie associative locale développer la capacité d’initiative et de projet dans le quartier et la ville. rapport d’activité 2012 34
  • 35. La gestion de conflits en temps réelou sur un temps différéLe médiateur agit tant sur les conflits en temps réel, observés sur les espaces ouverts au public, qu’en temps différé sur sollicitation directe d’un habitant ou d’un partenaire.Dans ce dernier cas, il intervient soit par la médiation dite « navette » en rencontrant séparément chacun des protagonistes, soit par la médiation dite « table ronde » en organisant une confrontation directe entre les habitants. Cette dernière forme implique la réunion des différents protagonistes ainsi que le suivi des accords obtenus. Les conflits ont trait à des nuisances sonores, des problèmes d’hygiène (jets de poubelles par la fenêtre,), de sécurité (presence de scooter dans les couloirs), de regroupement dans les parties communes ou au pied des immeubles suivi d’ insultes et de menaces, des dégradations volontaires, des conflits d’usage et d’interprétation des règles de vie commune… Jets de pierres visant les residents du foyer Esperance: Rencontres entre des jeunes , des malades et des professionnels de santé Réflexions autour de la maladie et de la difference 35 rapport d’activité 2012
  • 36. rapport d’activité 2012 36 Intermédiation culturelle Le médiateur agit comme passerelle pour aider les personnes à s’adapter individuellement ou collectivement à leur environnement sociétal, en utilisant et en portant à la connaissance des institutions la spécificité des valeurs de leurs cultures d’origine, de leurs parcours de vie ou encore de leurs situations sociales. La sensibilisation ou la formation Le médiateur participe ou engage des actions de sensibilisation, de qualification et de diffusion d’informations contribuant à l’évolution des comportements et des pratiques de l’ensemble des acteurs (habitants, partenaires, institutions…). Cela peut déboucher sur la mise en place d’une ingénierie de formation pour élaborer des modules pédagogiques portant sur l’amélioration des compétences relationnelles et comportementales (gestion de conflits, communication, et estime de soi, appréhension des diversités culturelles…). Sa connaissance des différents publics conduit d’autres professionnels à solliciter spécifiquement le médiateur pour mener des actions de sensibilisation ciblées ( participation à des campagnes de prévention sur la santé, la sécurité, la citoyenneté, l’accès au droit…). un partenariat fort avec un réseau institutionnel, associatif, sportif et culturel . La présence active de proximité Le médiateur va à la rencontre des habitants, se fait connaître et reconnaître en particulier des populations fragilisées ou isolées, y compris à leur domicile, afin d’aller au devant des besoins latents à révéler ou exprimés. Cette démarche consiste à aller vers, rassurer, prévenir, informer et orienter. Cette activité de proximité prend plusieurs formes : soit des rencontres sur les espaces ouverts au public (halls d’immeuble, arrêt de bus,trottoirs et jardin) ; soit sur les lieux d’accueil identifiés comme l’ «Appart des Ados» ou la TOUR .
  • 37. 37 rapport d’activité 2012 Public: Groupe de mères d’enfants et d’ados de l’association. Familles mono parentales. Personnes âgées. Personnes isolées Participation régulière: 25 Nombre de sollicitations: 1718 Résultats obtenus S’organisant de manière totalement autonome. le groupe de femmes a pu réaliser quelques activités et sorties. Des réunions et débats ont été encadré par l’association AXIS. Difficultés rencontrées En 2012 une fois la situation financière ne nous a pas permis de recruter une personne pour garantir une action organisée et structurée. Actions Femmes Pour les mères , en « première ligne » en matière d’éducation , qui souhaitent se rencontrer et échanger sur leurs difficultés et leurs besoins . Accompagnement sur des dispositifs de droit commun 4 18 3 Repartition des âges ACTION FEMMES 18-24 ans 25-49ans 50 et + Emploi Logement Admin. Accès au droit Santé Accès ausoins Difficultés linguistiques Retraite Autres 322 322 522 46 414 6 86 Répartition des interventions en 2012 ACTION FEMMES
  • 38. La concertation avec les habitants et les institutionsLe médiateur participe et organise des réunions avec les habitants etles institutions afin de favoriser l’expression de chacun, les échanges,les débats, voire de faire remonter et/ou descendre les attentes, lescontraintes et les propositions d’amélioration de la vie quotidienneet du cadre de vie. Il s’agit de faciliter la démocratie locale, de mobiliser et d’impliquer lesdifférents acteurs. Avec le Collège Django Reinhardt , relation fréquente entre le directeur du C.L.S.H , la proviseur, les C.P.E. du collège et le directeur de la section S.E.G.P.A. rapport d’activité 2012 38
  • 39. Ce sont les jeunes de la closerie (55) qui ont bénéficié principalement de cette action.5 jeunes hors CUCS ont bénéficié de cette action Améliorer les rapports avec les jeunes majeurs du quartier de la Serinette en proposant une prise en charge et un accompagnent social plus efficace et très suivi. Le partenariat qui nous lie avec la mission locale doit être encore renforcé Réfléchir sur les causes de son exclusion,Se questionner sur son comportement,Accepter le règlement intérieur du collège. Soutenir le parcours de réussite du jeune, pour l’encourager et l’impliquer sur son travail entre l’établissement scolaire, le domicile et l’association . La mise en relation avec un partenaire Le médiateur est saisi d’un certain nombre de situations qui nécessitent des passages de relais ciblés impliquant des professionnels qualifiés et constitués en réseau de partenaires au vu des besoins identifiés. Une partie de cette activité consiste ensuite à s’assurer de la réalité et de la continuité de la prise en charge. En fonction des besoins recensés, la mise en rela- tion se fera par exemple avec des professionnels du champ social, de la santé, de l’éducation, de l’emploi, du droit et de la justice… 39 rapport d’activité 2012 Programme de réussite éducative en coordination avec le directeur de l’établissement, le mediateur et l’ensemble des partenaires.
  • 40. La veille technique Le médiateur relève les dysfonctionnements et les dégradations, les signale et les transmet aux services appropriéset compétents. Ils se renseigne sur les suites données et en informe, le cas échéant, les requérants. le médiateur se doit d’être qualitativement formé dans toute la complexité de la médiation sociale. L’association «Ingénierie Emploi Formation» assure actuellement sa formation La veille sociale territoriale Le médiateur s’imprègne des changements et évolutions qui s’opèrent au sein des rapports sociaux en référence à un espace spécifique et à une inscription temporelle. Il contribue ainsi avec ses partenaires (institutionnels, associatifs, culturels et sportifs) à l’expertise sociale territoriale, par leurs retours d’expériences sur les problèmes particuliers et collectifs de la vie quotidienne et leurs connaissances plus générales liées aux contextes d’intervention. rapport d’activité 2012 40
  • 41. La facilitation et gestion de projets Le médiateur encourage et facilite, voire met en oeuvre les projets au profit des habitants (sortir de l’isolement, développer son réseau social, s’impliquer dans la vie de la collectivité…). Ils accompagnent et développent les projets collectifs pouvant servir d’activité support au mieux vivre ensemble (projets de rencontres culturelles, sportives ou de loisirs, mobilisation citoyenne autour de repas de quartier…) 41 rapport d’activité 2012
  • 43. Depuis sa création en 1945, le Secours populaire français se mobilise et mène de nombreuses campagnes pour que les personnes en difficulté (jeunes, enfants, familles,personnes handicapées et personnes âgées) puissent partir en vacances durant l’été.Cette année , nous y associons 10 familles de la Closerie. 43 rapport d’activité 2012
  • 44. rapport d’activité 2012 44 Ce projet se prolonge en 2013 avec des ateliers hebdomadaires de dessin à l’école F.Nardi. Ces réalisations , encadrées par un peintre malgache ,Didier Mahéva, seront envoyées par la suite dans les villages indiqués. Traditionnellement notre association s’implique activement lors de la semaine de la convention des droits de l’enfant en mobilisant l’initiative et la solidarité des enfants du quartier. Pour l’année 2012, l’association s’est associé avec le Secours Populaire Français et l’école primaire François Nardi pour soutenir un projet d’adduction et de stockage d’eau potable dans 2 villages à Madagascar (Anbatomahamanina et Maroharona). La sécurité alimentaire, les conditions d’hygiène et donc la santé de la population sont les axes majeurs de ce projet. Grâce à la vente solidaire du 14 au 20 novembre 2012, nous avons pu collecté symboliquement 840 € qui se sont rajoutés à une collecte nationale (SPF de Nantes,d’île de France, du Puy de Dôme). Il est à noter que l’importante implication des enfants a permis de les sensibiliser à la préservation de l’eau sachant que 2013 est l’an- née internationale de la coopération dans le domaine de l’eau.
  • 46. rapport d’activité 2012 46 30% 20% 15% 10% 8% 5% 5% 5% 2% Présence active de proximité Gestion de conflit Concertation avec les habitants et les institutions Mise en relation avec un partenaire Facilitation et/ou gestion de projets Veille technique Veille sociale territoriale Intermédiation culturelle Sensibilisation et/ou formation Temps passé par type d’intervention
  • 47. 47 rapport d’activité 2012 4 18 3 Repartition des âges ACTION FEMMES 18-24 ans 25-49ans 50 et + Montage des dossiers 574 Information 581 Orientation 555 Suivi de dossiers 574 Répartition de l'acompagnement social des femmes en 2012