SlideShare une entreprise Scribd logo
‘
‘
‘ ‘
‘
‘
L’Editorial ....................................................3
l’Accueil............................................................5
le Public
			Enfant ..............................................11
Adolescent.......................................21
Femmes........................................... 29
les Actions ...................................................31
Depuis plus de trente ans, l’association œuvre avec le désir
d’harmoniser les relations entre les habitants du quartier
de la Serinette. Ainsi, nous tentons d’apporter
notre contribution pour permettre
les bons rapports de voisinage, les échanges,
le respect et l’entraide
facilitant le fait de mieux vivre ensemble.
Avec notre jeune public, nous nous efforçons
de favoriser les activités à visée éducative
plutôt que celles dites de consommation.
Nous agissons dans l’idée d’offrir aux enfants
et adolescents l’accès à la rencontre de l’autre et de soi,
à travers la culture, le sport, le jeu, les actions citoyennes,
la prévention, etc...
De plus, en cette période qu’il serait difficile de qualifier
de prospère, nous avons la volonté de soutenir
les familles fragilisées car la solidarité
est une des valeurs fondamentales
que nous avons à cœur de défendre.
Notre équipe travaille en direct sur le terrain, ce qui nous
permet d’être immédiatement réactifs face aux situations
pour lesquelles nous sommes sollicités.
L’association s’inscrit, de fait, comme un service
de proximité au sein de la Serinette et, plus particulièrement,
au sein de la Closerie.
Nous continuons d’exister et d’agir, avec les moyens
que nous avons, en direction de nos différents publics
et dans l’intérêt de tous.
J’espère, par ces mots, être le plus fidèlement représentatif
de l’esprit de l’association et je ne peux terminer autrement
qu’en remerciant tous les protagonistes
de l’aventure « Vivre à la Serinette ».
Merci aux adhérents, aux bénévoles, aux salariés
ainsi qu’aux partenaires qui croient en nous…
Nicolas Piet,
Président de l’association.
rapportd’activité20113
rapportd’activité20115 Dès sa création en 1979,
l’association « Vivre à la Serinette » a eu
pour objet l’éducation des enfants et des
jeunes.
Fondée par des psychologues, des
enseignants et des travailleurs sociaux,
à la demande des enfants du quartier,
cette association entendait répondre à la
demande en se gardant du caractère
«occupationnel ».
Il s’agissait donc, dans l’esprit
des méthodes actives d’éducation,
de proposer un lieu, des compétences,
des matériels aux enfants qui sollicitaient.
Gérée par des bénévoles compétents du
fait de leur profession, le but était aussi
d’offrir un accès à la culture, aux sports
et aux loisirs, et de ce fait, de prévenir la
petite délinquance dont les habitants du
quartier se plaignaient.
Compte tenu de la diversité de l’habitat
qui entraînait une palette de cultures et
d’habitudes, il s’agissait d’abord d’ap-
prendre à vivre ensemble.
C’est en pratiquant des activités com-
munes que, peu à peu, le quartier a
commencé à s’intéresser à ces enfants et à
s’impliquer dans le bénévolat nécessaire à
leur encadrement.
Au fur et à mesure du développement de
l’action, le recrutement d’animateurs sala-
riés est devenu indispensable.
Avec leur arrivée, une branche
« formation »s’est naturellement mise en
place afin que les actions se déroulent
dans l’esprit de l’association.
Les démarches ont alors tenu compte de
plusieurs facteurs :
l’âge des enfants,
leurs centres d’intérêt,
leurs besoins intellectuels
et physiologiques,
leur milieu familial.
Très tôt, les enseignants de l’école du
quartier ont voulu collaborer à la dé-
marche et cela a ouvert la porte
à un premier partenariat auquel ont été
associés les parents.
Dans les années 90, le principal du
collège Django Reinhardt informé par les
adolescents de leurs activités associatives
a désiré se joindre à nous.
Entre temps, les mères avaient souhaité un
lieu de rencontre et d’activités.
En accédant à leur demande,
nous achevions de donner à cette structure
une plus grande cohérence.
Depuis de nombreuses années, tout une
génération ayant fréquentée l’association,
a pu s’épanouir à travers un parcours de
réussite, parmi eux nous retrouvons les
anciens enfants devenus adultes
qui également à ce jour nous sollicite
encore pour des aides liées à la médiation
d’insertion et à divers
démarches administratives.
rapportd’activité20115
Buts
L’Association « Vivre à la Serinette » est une association loi 1901 créée en 1979.
Elle a pour objet :
•	 l’organisation de loisirs,
•	 l’éducation sociale et culturelle,
•	 l’éducation sportive et morale de lajeunesse,
•	 la prévention de la petite délinquance,
•	 l’animation du quartier,
•	 la protection et l’amélioration de l’environnement
•	 et l’aide à la parentalité.
Elle intervient sur le quartier de la Serinette (secteur 13 de l’I.N.S.E.E) et en priorité sur
le site de « La Closerie », auprès des enfants, adolescents , jeunes majeurs et adultes
en difficulté d’insertion, sans exclure les autres publics qui pourraient avoir recours à
elle.
rapportd’activité20117
Les locaux
L’association dispose d’un appartement
F4 mis à disposition par l’Office Municipal
des H.L.M de Toulon à la TOUR B de
La CLOSERIE (2ème étage) .
Durant l’année 2010, un chantier de
rénovation des locaux a été organisé
afin d’améliorer l’accueil des familles, en
générale et l’action Femmes en
particulier.
D’une superficie d’environ 90 M², le siège
administratif est composé :
•	 de bureaux administratifs avec
téléphone et Internet
•	 d’un salon pour les réunions et
groupe de paroles, XX d’une
cuisine et de sanitaires,
•	 d’un local de stockage
•	 de matériel pédagogique et
sportif.
Nous utilisons aussi, les locaux de l’école
François Nardi dans le cadre d’une
convention signée entre la Directrice de
l’école, le Président de l’Association
« Vivre à la Serinette » et la Mairie de
Toulon pour l’accompagnement à la
scolarité et certaines activités de
A.L.S.H..
Nous y avons à notre disposition :
•	 Une salle polyvalente qui nous
est exclusivement réservée avec
2 ordinateurs multimédias ,
•	 Des sanitaires,
•	 Des terrains extérieurs aména-
gés :
•	 cour, stade, terrain d’aventure.
Un deuxième appartement F4 d’une superficie
de 90 m2, situé au E1 de la Closerie a été attribué àl’association en novembre
2007.
Destiné aux adolescents exclusivement, ce local leur offre :
•	 Une salle polyvalente
•	 Une salle Internet équipé de 5 ordinateurs et une imprimante,
•	 Une salle de travail et d’une bibliothèque
•	 Une cuisine équipée,
•	 Une salle de bain que l’on équipera comme «un salon de beauté de
filles».
Le conseil d’administration
Le Conseil d’administration de l’association est composé
d’enseignants, de travailleurs sociaux de parents,
d’habitants du quartier.
Les professionnels bénévoles sont à la disposition
des animateurs et des parents pour leur apporter
une aide pédagogique en matière d’éducation, des conseils,
des informations sur diverses structures d’aide.
Ainsi la continuité du projet éducatif élaboré en 1979 est
assurée.
rapportd’activité20119
•	 directeur, titulaire du
B.A.F.D et des brevets
B.N.S.S.A et P.S.C.2
•	 secretaire
•	 éducateur sportif,
référent 6/12 ans,
•	 médiateur social ,
•	 4 animateurs en C.A.E,
•	 1 CDD en soutien sur l’aide à la Scolarité
dans le cadre du Programme de réussite
éducative,
•	 17 bénévoles,
•	 formatrice des bénévoles,
l’éEquipe
L’accueil du public
Le public qui nous fréquente est composé en majorité d’enfants (6/12 ans),
d’adolescents (12/18 ans), de jeunes adultes (18/25 ans) des HLM « La Closerie »,
mais aussi d’enfants du quartier, scolarisés à l’école François Nardi et résident dans
les copropriétés avoisinantes.
N otre effort porte à favoriser de ce fait, la mixité sociale qui faisait partie des pro-
jets des fondateurs.
rapportd’activité201111
Les enfants
fréquentent le centre aéré
durant les vacances scolaires .
L’aide à la scolarité et des mercredis éducatifs sont également proposés
aux familles.
Libres aux familles d’inscrire leurs enfants pour le centre aéré et/ou l’accompagne-
ment à la scolarité.
le développement sensoriel par des activités appropriées,
le développement corporel par la pratique de sports variés
tels que le foot, le volley-ball, lebadminton, la natation…,
le développement artistique par la fréquentation des mu
sées,
la socialisation en travaillant à la fois sur les lois du sport
et sur le respect de leur entourage scolaire, associatif et
familial
la lecture par la fréquentation de conteneurs et la mise en
disposition d’une bibliothèque,
la réussite scolaire par une démarche d’aide impliquant les
animateurs,les parents et les enseignants.
EVEILLER
l’esprit scientifique par l’observation de l’environnement et
l’embellissement de celui-ci,
dEVELOPPER
la pratique de la langue par l’expression orale, théâtrale,
la sensibilité par la pratique musicale, le chant choral.
FAVORISER
13 h30
Les enfants sont à nouveau accueillis de la même manière
que le matin.
Les mêmes objectifs sont visés par l’équipe pédagogique.
		14 h 00
Les groupes sont formés selon les types d’activités incluant les petits et les moyens, ou les
moyens et les grands ou les trois groupes.
Des activités physiques, sportives et culturelles sont organisées toujours en respectant les
rythmes des enfants et leurs besoins.
		16h30
Le goûter est mis en oeuvre comme un temps de moindre activité, 	 de convivialité et
d’échange.
		17 h 30,
le départ est mis en place en responsabilisant les enfants quant au rangement du matériel.
C’est un moment important où les échanges affectifs sont favorisés. L’enfant fait part de
ses impressions sur la journée ; il est rassuré et écouté, tout comme les familles qui pro-
fitent de ce moment pour communiquer leurs attentes ou leurs difficultés. Durant toutes
les activités, l’animateur participe et s’investit dans sa relation avec les enfants.
L’acc ueil des 6-12 ans a lieu dans le square situé face au siège. partir de 9 h les enfants sont
acc ueillis d’u n e manière individua lisée jusq u’à 9h30.
La convivia lité, l’hospita lité et l’écoute perman ente procu re à l’enfant et à sa famille u n acc ueil
cha leu reux et rass urant. Les enfants sont  responsa bilisés par le ran gement de leurs affaires. Le
sens de la citoyenneté est développé par l’expression personn e lle et les prises de position vis à vis
des activités proposées.
Dès 9h30,
les groupes petits, moyens et
grands sont pris en charge par
les animateurs de référence. Ils
se rendent alors à l’école François
Nardi ou sur les lieux d’activités
prévues par les plannings. Des acti-
vités d’acquisition et de découverte
ainsi que les activités physiques
sont proposées. Elles permettent
de développer les notions d’espace
et de temps et favorisent le déve-
loppement psychomoteur, la socia-
lisation et la prise de responsabi-
lité.Elles respectent les rythmes
biologiques en tenant compte de la
courbe d’intensité des activités.
		11h30
Les enfants sont responsabilisés par
le rangement du matériel.C’est un
moment d’échanges et de retour
au calme.
	 Midi,
les enfants rentrent chez eux pour
le déjeuner, excepté les jours de
pique-nique. Certains rentrent
seuls et sont responsabilisés des pa-
rents. Les plus petits sont raccom-
pagnés par leurs frères et soeurs
plus âgées. Les autres sont récupé-
rés par leurs parents.
un jour à l’association ,...
rapportd’activité201113
L‘association « Vivre à la Serinette » a accueilli, dans le cadre du CLAS,
30 enfants pour l’année 2010, au sein de l’école François Nardi.
En plus d’une aide « technique » apportée aux enfants en relation
avec leurs difficultés spécifiques que nous signalent les enseignants, cette
démarche nécessite aussi un contact permanent et privilégié avec les
enseignants des écoles et du collège.
La moyenne de fréquentation a été de 19 enfants par jour ;
l’encadrement de l’activité a été assuré par l’équipe d’animation
5 animateurs
6 benevoles
Les enfants sont accueillis le Lundi, Mardi, Jeudi et Vendredi après
l’école. Résidant pour la plupart dans les H.LM. La CLOSERIE, ces enfants
sont issus de l’immigration pour 60% d’entre eux ;
16H30
accueil des enfants, distribution du goûter et activités surveillées16H45
début de l’accompagnement à la scolarité
17H45
rangement des cartables et du matériel
18H00
départ de l’école et retour des enfants dans les familles.
En complément de cette action des ateliers artistiques ont été misen place :
•	 Le mardi un atelier peinture avec un artiste peintre amateur
•	 Le jeudi un atelier d’écriture avec l’association « EcritPlume »•	 Le vendredi un atelier danse intergénérationnel avec
•	 l’association « La boîte à idée » De plus, les animateurs ont mis enplace
une initiation au Brevet Informatique Internet (B2i) pour les enfantsafin de les familiariser avec l’outil informatique. après l’école,...
rapportd’activité201115
Les enfants doivent
être inscrits par leurs
parents.
Au cours des démarches
d’inscription, nous
expliquons aux familles le
but de notre action,
les conditions de son bon
fonctionnement et les règles
de vie de l’association.
Les enfants sont
accueillis, chaque jour,
à l’école François Nardi
où nous disposons
d’une grande salle d’activité
et des équipements de jeu
extérieurs :
préau, cour, stade.
Les enfants nous sont adressés :
•	 Par leur famille qui nous connaît puisque
les parents ont eux-mêmes été accueillis
dans notre structure étant enfants.
•	 Par les assistantes sociales qui viennent
nous présenter les nouveaux arrivants.
•	 Par des camarades du quartier ou d’école
•	 Par les enseignants de l’école primaire
François Nardi ou du collège Django Rein-
hardt
•	 Par eux-mêmes lorsqu’ils pensent pouvoir
être aidés dans leurs difficultés scolaires.
La triangulation se complète par les contacts,
réunions, médiations en direction
des parents.
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Sept Oct Nov Déc
presences 323 220 300 180 360 85 336 216 285 180
0
50
100
150
200
250
300
350
400
Vacances
HIVER
280
Vacances
PRINTEMPS
225
Vacances
ÉTÉ
551
Vacances
TOUSSAINT
161
MERCREDIS
952
CLSH enfants
rapportd’activité201117
Tout au long de l’année, l’équipe d’animation a mis en place une multitude
d’activités diverses et variées afin de permettre aux enfants de développer
leur sens culturel, artistique, créatif, sportif et humanitaire.
Au cours de l’année 2011, l’association « Vivre à la Serinette » a organisé
34 mercredis éducatifs en direction des 6-12 ans.
Sur l’année, les mercredis se répartissent comme cela :
33 enfants étaient inscrits pour les mercredis éducatifs
pour une fréquentation moyenne de 10 enfants chaque mercedi.
Plusieurs activités ont été proposées aux enfants chaque mercredi afin de
développer leur sensibilité artistique, culturelle, créative, sportive, humanitaire
et solidaire.
Les Mercredis
educatifs
*Toulon Var Natation (TVN),
ils ont participés à un stage de sauvetage
côtier sur les plages du mourillon
pendant 5 jours.
*Club nautique
des Salles-sur-Verdon,
les enfants ont intégrés un mini-camp
d’activités aquatiques (Kayak, goëlette…)
Les enfants ont également bénéficiés
d’une sorite à Kiddy Park
et à Aquasud.
*Visite d’une crèche de noël
*Exposition Photo
		 au Musée de la Photo
*Exposition «J’ai fait un rêve» 	
Médiathèque du Pont du Las
*Spectacle de cirque « ATEMPO »
	 chapiteau des Sablettes
*Musée de la Marine
*« Sur les traces des mammifères du
Var » Muséum d’histoire naturelle
*Festival International du film maritime
*Fête de la science
*Spectacle de Noël «Magic Mouss »
*Sortie Cinéma
*Exposition « Secrets de navires » auMusée du Vieux Toulon
*Création de masque de carnaval
*Participation au carnaval des enfants de la 			 Mairie de Toulon
		 *Visite du Zoo du Faron
		 * « L’homme Cirque » 		
avec le Pôle Jeune Public
*UFOLEP du Var,Acrogym, la lutte,au hanball, football,Basketball,Rugby-flag et au Kinball.Sports de plages, l’ultimate,sports de glisse (stake et roller)Capoeira,
*ASPTT Toulon,Street dance, le tennis,
la danse africaine, le futsal, le volleyet le LIA Boxing.
*Rugby Club Toulonnais,Initiation rugby (4 matinées.)
rapportd’activité201119
*Kermesse Semaine Nationale d’Education
			
Contre le Racisme
*Journée de l’environnement à la Closerie
*Participation à la manifestation
« Exprime ton talent pour défendre tes droits »
*Parade des Pères Noëls Verts
				
du Secours Populaire
*Activités écologiques
		
à l’écoferme de la barre à Toulon
			
*Nettoyage des plages du mourillon
		
		
avec l’association ALADIN
			
*Creation d’une banderole
			
pour la Convention Internationale 	
				
des Droits de l’Enfant
Souvent le projet «Ados» correspond à un thème qui rythme les va-
cances
A partir de 9h00,
de façon échelonnée
Les adolescents sont accueillis à « l’Appart’ des Ados » avec la possibilité
de déjeuner (jus de fruits,chocolat, biscuit...)
Ils s’expriment sur le contenu de la journée (voir planning) puis se
rendent sur les lieux d’activité pour 10h durant les vacances scolaires. Le
déroulement ressemble à quelque chose près à l’organisation d’une jour-
née d’enfants.
12h30
Pause déjeuner
14h00
récupérés par leurs parents.
un jour à l’association ,...
Vacances
HIVER
220
Vacances
PRINTEMPS
171
Vacances
ÉTÉ
361
Vacances
TOUSSAINT
189
CLSH ados
rapportd’activité201121
Le Projet pedagogique
Faire sortir les adolescents de la cité où ils habitent
pour favoriser la rencontre d’autres jeunes
(principe de mixité) grâce
* au partenariat avec d’autres associations,
* à l’adhésion à des clubs sportifs,
* à l’organisation de sorties hors de la ville
ou du département (concerts,séjours),
* à l’épanouissement de soi par la pratique du théâtre,
de l’expression corporelle :
				culture urbaine,hip hop,vidéo.
Le projet en direction du public ados favorise l’éducation à la citoyenneté à
travers des projets d’actions en partenariat avec les différentes institutions :
Police nationale, Toulon Habitat Méditerranée, réseau Mistral, les
services de la Mairie de Toulon.
L’aide à la scolarité tient une place importante dans le dispositif.
Plus large que le soutien scolaire, elle implique les enseignants et les familles
en veillant à ne pas déposséder
celles-ci de leur responsabilité de parents.
« L’Appart des Ados » est un lieu convivial qui permet
aux jeunes d’échanger des idées entre eux mais aussi avec l’ensemble
du personnel de l’association.
Pendant la période scolaire, les jeunes se retrouvent à « l’Appart’
des Ados » après les cours et ont un accès à l’espace multimédia.
Ils utilisent Internet de façon ludique mais aussi afin d’effectuer les
recherches liées à leurs travaux scolaires.
Des employés et bénévoles de l’association participent au soutien
scolaire ainsi qu’à l’aide aux devoirs, dans une salle où encyclopédies
et documents à caractère culturel et informatif sont à disposition.
On y apprend également le partage autour d’un goûter quotidien et
discute des projets envisagés.
19h00 Fermeture de l’Appart des Ados
rapportd’activité201123
La démarche ne concerne pas seulement la réalisation des devoirs donnés
par les enseignants mais aussi :
la methodologie
Gestion des cahiers de texte, organisation de la table de
travail, sélection du matériel utile.
la gestion du temps
Le temps évalué avec eux pour la réalisation d’un travail doit
être respecté et on s’y efforce avec l’aide de l’horloge présente
dans la salle
l’autonomie
Les adolescents sont encouragés à ne solliciter l’aide de
l’animateur que s’ils ont déjà tenté de réaliser leur travail
sans succès.
etude des bulletins scolaires
Avec les ados l’étude permet les remédiassions qui s’imposent
ainsi que le travail avec les familles.
le respect des regles de vie
Elles sont rappelées fréquemment et les conflits donnent lieu
à uneintervention de réflexion encadrée par Mansour. Elles
concernent les attitudes de travail, le respect des animateurs, des
camarades, des locaux et… de nos voisins de palier !
le discours sur l ‘ecole :
En continuation des règles de vie, il attire l’attention des
adolescents et enfants sur le rôle des enseignants, le respect
qui leur est dû, l’intérêt du dialogue avec eux, l’importance de
la réussite scolaire comme facteur d’insertion.
le travail avec les familles
Les rencontres périodiques permettent d’attirer leur attention sur
des difficultés passagères, sur des problèmes signalés par le collège
ou l’école, sur la proposition de médiation des conflits.
Janvier Février Mars Avril Mai Juin
Sept Oct Nov Déc
presences 567 576 551 450 660 646
600 420 532 3000
100
200
300
400
500
600
700
rapportd’activité201125
LE PARTENARIAT
Avec le Collège Django Reinhardt Le directeur du C.L.S.H est en rela-
tion fréquente avec la proviseur,les C.P.E. du collège et le directeur
de la section S.E.G.P.A.
De plus il dialogue quotidiennement avec les adolescents sur leur vécu au
collège. Mr BELGUENDOUZ, fait partie du C.A du collège en tant
que personne qualifiée proposée par la principale. De plus, des réunions
périodiques au siège de l’association ou au collège rassemblent de façon
informelle l’équipe de l’association, l’équipe de l’école et Samira AMEL,
professeur de français habilitée, dans le cadre du P.R.E au soutien indi-
vidualisé.
C’est grâce au caractère transversal de ces réunions que notre action se
renforce. Ajoutons que, nous participons à l’organisation des différentes
manifestations de l’école (Kermesse, Loto,Carnaval).Par ailleurs, nous
bénéficions des locaux de l’école pour mener des activités avec nos diffé-
rents publics (action Femmes, Ados et enfants) en soirée et ce tout au long
de l’année.
le discours sur l ‘ecole :
En continuation des règles de vie, il attire l’attention des adolescents et
enfants sur le rôle des enseignants, le respect qui leur est dû, l’intérêt du
dialogue avec eux, l’importance de la réussite scolaire comme facteur
d’insertion.
le travail avec les familles :
Les rencontres périodiques permettent d’attirer leur attention
sur des difficultés passagères, sur des problèmes signalés par le collège
ou l’école, sur la proposition de médiation des conflits.
Le volet sportif
Il a pour but l’intériorisation des règles de jeux et des règles sociales dans des partena-
riats multiples avec d’autres associations :
•	 L’A.S.P.T.T, l’U.F.O.L.E.P du var,
•	 l’association R.C.T
•	 T.V.N,
•	 Service jeunesse (Mairie de Toulon)
•	 Sport Nature (Aventure 05)
•	 Génération Sport (Conseil général 83)
Outre l’importance de ces activités pour le développement des adolescents, elles per-
mettent de dialoguer sur le déroulement des rencontres, le fairplay etc….
Le volet environnement
A l’origine de l’association, les statuts ont prévu une action sur l’environnement.
Les Ados pratiquent donc plusieurs activités :
Jardinage sur différents sites en partenariat avec la mairie de Toulon
Chantier de renovation en peinture du hall d’entrée et accés aux caves de l’immeuble
de «l’Appart des Ados».
Le volet Securite Routiere
Le projet pôle moto tour 2011 organisé par le Conseil Général et la Ville de Toulon ,
enforce l’action de sécurité routière et fait l’objet d’initiation aux premiers secours et des
examens de Brevet de Sécurité Routière,
Cette action « à répétition » est périodiquement réactualisée.
Le volet expression de soi
le Projet PREVENTION «La citoyenneté,les jeunes et le RESEAU MISTRAL»
a impliqué un groupe de 12 collégiens (4ème et 3ème) pour réaliser un DVD vidéo qui
servira de support pour appuyer les interventions des médiateurs du RESEAU MISTRAL
durant leurs interventions dans les écoles toulonnaises.
Les objectifs ont permis de rendre l’adolescent acteur du projet, d’apprendre et de
savoir utiliser le matériel audiovisuel, de favoriser une orientation vers les Arts Visuels
et construire un questionnaire et mener des interviews.
rapportd’activité201127
Le volet citoyennete
•	 3ème Rencontre de la Jeunesse organisé par la ville de Toulon
•	 10ème SPORT’ PREV TOUR (Six-fours) organisé par le BIJ de Toulon
•	 Réalisation DVD en partenariat avec le Réseau Mistral
et le collège Django Reinhardt sur «les Jeunes, la citoyenneté et le trans-
port en commun»
•	 Action jeune citoyen (CLSPD - Ville de Toulon)
A la fois de prévention et d’insertion, le travail
de prévention de la petite délinquance s’inscrit
dans une démarche transversale qui englobe
aussi l’aide à la scolarité et l’aide à la fonction
parentale.
En effet, dans le cadre de la convention que nous
avons signée avec la P.J.J., nous rencontrons les
éducateurs des adolescents qui bénéficient d’un
suivi.
Par ailleurs, le collège Django Reinhardt a sous-
crit la même convention. Cela nous permet
une cohérence parfaite des démarches entre
les familles, les adolescents, le collège,
l’association.
HistoriqueDès la mise en place des activités il nous est apparu que les nombreux échecs scolaires
étaient non justifiés et que les parents concernés vivaient cela comme une fatalité. La
démarche nous paraissait impossible à réaliser sans eux. Ils étaient donc, dès l’origine, à
leur place dans le triangle « Familles-Ecole- Association » que nous avions créé. Lors des
conflits scolaires et extra-scolaires qui se produisaient, l’incompétence des parents étaient
souvent évoquée par les différentes parties impliquées. Certains parents évoquaient leur
incapacité à avoir de l’autorité et à se faire respecter par leurs enfants. Les mères nous
semblaient être en « première ligne » en matière d’éducation et réclamaient en même temps
un lieu pour se rencontrer et échanger sur leurs difficultés et leurs besoins . En répondant
à leur demande, nous avons suscité la création de l’action Femmes .
L’intérêt de ce groupe était double : il permettait de rassembler les mères des enfants qui nous
fréquentaient et nous offrait aussi les précieux échanges d’un groupe intergénérationnel. Par
ailleurs, afin de les impliquer davantage dans la gestion des actions, nous avons sollicité les
parents afin qu’ils s’impliquent dans la gestion de la structure au sein du conseil d’administra-
tion de l’association. Les pères s’intéressaient plutôt à donner « un coup de main » pour diffé-
rents travaux et aménagement. Cela était arbitraire mais le groupe était constitué.
Les BesoinsEn raison du contexte économique et social morose, nous avons constaté tout au long de
l’année 2010 que les besoins ont été axé plus particulièrement sur l’ accueil individualisé
d’urgence :
•	 point Ecoute et Conseil,
•	 traitement du courrier administratif,
•	 accompagnement physique.
L e Publ icNous constatons l’existence de deux populations différentes parmi notre public.
Un noyau stable de familles que nous connaissons depuis la création de l’association.Souvent
ces jeunes mamans nous ont fréquentés, étant enfants, et nous confient désormais leurs
propres enfants.Ceci va présenter des avantages et des inconvénients.
L’Encadrement contrairement à l’année dernière, une bénévole , membre du Conseil d’adminis-
tration et maman, a assuré le déroulement de l’action “Femmes” en collaboration avec l’équipe
de permanent (la secrétaire, l’adulte-relais, le directeur et la président.)
La DemarcheDans un souci d’efficacité, l’association « Vivre à la Serinette » participe au R.E.A.A.P. depuis
sa création et cela nous permet de répondre aux attentes des femmes et des mamans dans
leurs préoccupations du quotidien,
sur le plan éducatif, socio-économique et culturel.
rapportd’activité201129 L e Projet
L’action se manifeste à travers :
•	 des groupes de paroles et
d’activités de parents,
•	 des lieux d’accueil Parents/
Enfants,
•	 des vacances ou sorties
en familles,
•	 des lieux d’écoute individuelle,
•	 une permanence téléphonique,
•	 des expressions culturelles
& artistiques,
•	 une médiation entre les familles
et les institutions.
•	 Un accompagnement physique.
Les Objectifs
•	 Créer un RESEAU pour établir un lieu
de ressources et d’informations
•	 FAVORISER L’ÉCOUTE,
•	 APPUYER et CONSEILLER ,
•	 PROPOSER aux femmes les visites
de musées, exposition etc.… offerts
aux enfants afin qu’un dialogue
familial s’instaure sur ces thèmes.
Ateliers
« Cuisines du Monde »
concert FELAG
		 Chateauvallon
concert KHALED
		 La Seyne/mer
           
          Visites de musées
*Groupe de paroles autour
d’un pot convivial avec la
participation
de l’association Axis
*Réunions de préparation
des vacances des enfants et
adolescents.
*Rencontres parents/
enseignants/
animateurs et bénévoles
dans le cadre
de l’aide à la scolarité
qui est plus large
que le soutien scolaire
car elle implique
une participation active des
familles.
*Soirée orientale
	 «Palais de Jasmin»
*Séjour en Espagne
avec le CHITS Hopital Font-Pré
*Excursions à MARSEILLE
*balades et pique-nique
en familles à OK CORRAL
*Détente AQUASUD et
Hammam,
*Fête des voisins
            *Achat solidaire
		 au Secours Populaire
Depuis 32 ans, notre association de proximité a toujours favorisé la
mixité et le civisme entre des populations aux coutumes et modes de vie
très différents.
Au fil du temps , des actions complémentaires sont proposées
et un travail de médiation dans le quartier de la Serinette s’est structuré
avec la mise en place d’une relation spécifique
(le Programme de réussite éducative)
et d’un traitement de la prise en charge de chaque situation en temps réel
(la Médiation), en coordination avec le directeur, le mediateur
et l’ensemble des partenaires.
rapportd’activité201131
Un peu d’histoire
Le quartier de la Serinette est
caractérisé par la diversité de
l’habitat ce qui entraîne
une diversité de populations,
situées dans des contextes
socioéconomiques différents.
Il comprend un secteur de villas,
plusieurs copropriétés de niveau
moyen , une copropriété de niveau
très aisé voire luxueux. En bordure
du quartier des immeubles, se trouve
une cité H.L.M. « La Closerie ».
La plupart des copropriétés avoi-
sinantes se sont closes de portails,
tandis que La Closerie est traversée
par un axe de circulation
qui représente un raccourci vers
l’autoroute et est donc très fréquenté,
donnant aux résidents de
La Closerie le sentiment de ne pas
être chez eux.
A la fin des années 70, des résidents
de la copropriété La Pinède avaient
constitué une association destinée à
animer la vie de leur habitat :
l’association «Vivre à La Pinède».
Un parcours de santé, un espace
de jeux, une bibliothèque et un
poste d’observation astronomique.
Ces activités n’étaient pas passées
inaperçues aux yeux des enfants et
ados de La Closerie
i demandaient à y participer.
Dans le même temps des conflits dus
à des modes de vie et des cultures
différentes avait stigmatisé
la population de La Closerie comme
étant responsable de menus événe-
ments survenus dans le quartier.
C’est alors que 4 résidents
de La Pinède remarquaient que
les « jeunes » incriminés
dans le discours du quartier
ne bénéficiaient d’aucun moyens de
loisirs, de culture, de sports.
Soucieux d’assurer une bonne entente
entre les différentes populations
du quartier et mettant leurs compé-
tences de psychologue, d’enseignante
spécialisée, d’assistante sociale et
d’enseignant au service de leur projet
ils décidaient d’étendre l’action
menée au sein de la copropriété
à la population du quartier .
L’association devint alors
« Vivre à la Serinette »
Les premières activités de soutien
scolaire proposées aux enfants
se déroulaient dans les vastes
sous-sols de la copropriété attribués
gratuitement par le syndicat des
copropriétaires à la nouvelle asso-
ciation .
Le directeur de l’école Saint-Georges,
aujourd’hui Ecole François Nardi,
désireux de participer à l’action,
nous proposa ses locaux pour le
soutien scolaire et les activités
éducatives culturelles et de loisir
extra-scolaire.
rapportd’activité201133
•	 de l’informatique
			 (initiation et multimédia),
•	 des arts plastiques
			 (apprentissage des techniques)
•	 de l’expression corporelle
		 (ateliers théâtrales et artistiques.)
L’association oeuvre, depuis de nombreuses années auprès d’un public
enfants et adolescents, avec une visée éducative.
Nous disposons pour cela d’un agrément de la Direction Départementale
de la Jeunesse et du Sport et d’une affiliation à la Ligue de l’Enseignement
qui garantissent l’efficacité et l’organisation de cette action.
L’accompagnement tient compte de :
•	 l’âge des enfants,
•	 leurs centres d’intérêt,
•	 leurs besoins intellectuels et physiologiques,
•	 leur milieu familial,
et permet un développement et un épanouissement personnel .
L’organisation de l’action nécessite un partenariat fort avec des interve-
nants professionnels pour garantir la qualité des ateliers hebdo-
madaires proposées dans les domaines :
des activites specifiques sous la responsabilité de profession-
nels diplômés sont proposées pendant les périodes des vacances :
des sejours
un accueil de loisirs sans hebergement
les mercredis ,les vacances scolaires et en Juillet avec :
•	 d’Hiver (séjour Ski tout niveaux),
•	 d’Eté (camping à la montagne,randonnée en haute-
montagne,escalade, activités eaux-vives)
•	 de Printemps(stages Sport et écouvertes : R.C.T, H.T.V)
•	 de Toussaint (stagesSport et découvertes(R.C.T, H.T.V)
•	 sorties culturelles,
•	 jeux sportifs,jeux plein air,
•	 jeux éducatifs,environnement,
•	 actions citoyennes et humanitaires,
•	 activités manuelles.
•	 activités nautiques (voile, kayak, baignade, jet-ski)
•	 jardinage à la Closerie (écocitoyenneté, et entretien
de jardin)
•	 cuisine (préparation de repas et desserts).
rapportd’activité201135
L’association se charge de renseigner, d’informer,d’orienter les parents vers les structures, de mettre enplace les activités en terme de matériel, d’inscription etd’aide sur le trajet pour permettre aux parents de serendre sur les lieux d’activités en bus.
Le but poursuivi est de favoriser l’autonomie des parentsen leur permettant de saisir toutes les informations etles aides nécessaires à la prise en main de leur rôle deparents avec, à plus ou moins long terme, la possibilitéd’agir seuls auprès de leur enfants.
La médiation
Le projet favorise le lien entre les familles et les diffé-rentes structures d’accueil dans le but d’impliquer davan-tage les parents dans la réussite et l’intégration socialede l’enfant par le biais de l’accompagnement physiqueque nous souhaitons temporaire, un gage de succès del’action.
Le périmètre d’intervention
s’étend sur un rayon de St Jean du Var au Mourillon enpassant par La Rode et La Serinette.
L’encadrement
est effectué par un accompagnateur salarié de l’associa-tion et les déplacements se font en minibus ou en véhi-cule associatif et à terme en bus de ligne.Ce type d’encadrement favorise le lien entre l’associa-tion/ la famille/l’enfant/les structures d’activités tout enassurant une meilleure communication et uneprise en charge cohérente de l’enfant.
Un «+» pour les ados en ce qui concerne l’accompagne-ment social des adolescents en phase d’orientation, nousproposons une aide en terme de recherche de stages, ré-daction de lettres de motivation et de curriculum vitae,rapport de stage, entrée en préapprentissage, CFA .
L’accompagnement
vers difféerents lieux d’activitées culturelles ou sportives.
PREVENTION DE L’ABSENTEISME
ET DU DECROCHAGE SCOLAIRE
Suivi Individuel de 5 jeunes
Contenu :
L’association propose de mettre en place un accompagnement d’élèves
en situation de décrochage par un travail d’estime de soi et de motivation
scolaire, avec l’appui du réseau (CPE, AS, COPSY, proviseur, association…)
et l’implication des familles.
Modalites :
L’association proposera une personne ressource auprès des CPE qui auront
repérer un élève décrocheur ou en situation d’absentéisme.
Dans un premier temps, un travail individualisé d’accompagnement de
l’élève sera mené dans le but de le repositionner sur une dynamique de
réussite scolaire, en lien avec ses motivations évaluées en concertation et
en équipe avec les différents professionnels et les familles.
Dans un deuxième temps et avec l’engagement et le souhait de l’élève ,
un soutien scolaire ou une remise a niveau seront proposés tout en permet-
tant l’accés aux différentes filières de formation professionnel, en alter-
nance ou en apprentissage (lysée professionnel) .
De façon permanente un lien et un travail coordonné seront établis entre
l’élève , la famille, le référent de l’association et les différents acteurs de
l’éducation.
Frequence : En fonction de l’élève et de l’évolution du projet,
la fréquence des rencontres (collège, domicile et association) sera
nécessaire et soutenue au préalable, puis de façon espacée par la suite.
En contact téléphonique permanent, les différents acteurs entretiendront
ainsi une dynamique.
Duree : Année scolaire et/ou en cours.
Periode : Année scolaire et petite vacances
Soutenir le parcours de réussite du jeune,
Pour l’encourager et l’impliquer sur son travail
entre l’établissement scolaire,
le domicile et l’association.
rapportd’activité201137 Objectifs
•	 apporter une aide à l’en-
fant au niveau du travail
scolaire,
•	 offrir une prise en charge
individuelle,
•	 apporter une médiation
entre les parents et l’école,
•	 et mobiliser les parents
autour de la réussite de
leur enfant.
L’accompagnement cible une popu-
lation qui recouvre l’ensemble du
territoire et dont la tranche d’âge est
de 6 à 16 ans, c’est à dire la scolarité
allant du primaire au collège.
L’actionse fera individuellement, de manière
à ce que l’enfant se concentre, s’inté-
resse à son travail et s’améliore avec
l’aide d’accompagnateurs compétents
afin de réunir toutes les conditions
nécessaires pour réussir dans les
différentes matières : mathématiques,
français, langues etc.
Par ailleurs, l’enfant apprendra à
travailler de façon méthodique en
sollicitant, sa concentration et son
organisation et bénéficiera d’une
médiation efficace.
les LocauxNous avons la possibilité d’accueillir
les enfants dans le cadre de l’accom-
pagnement scolaire individualisé sur
•	 à la Tour B
•	 « l’Appart’ des ados »
•	 l’école François Nardi
Une convention tripartite «Ville
-l’Ecole-l’association» a été signée
et reconduite chaque année par le
premier Conseil d’école de l’année
scolaire pour l’occupation des locaux
hors temps scolaire. Ce lieu est tout
à fait adapté aux activités que nous
proposons aux enfants puisque le
directeur de l’écolenous a attribué un
préfabriqué qui remplit les conditions
idéales d’espace et d’indépendance.
** au domicile des enfants
Cela permet de faire prendre
conscience aux parents de l’inté-
rêt du travail scolaire à la maison,
d’aborder la nécessité de créer un
espace de travail adapté, d’indiquer
l’importance de l’écoute de l’enfant
à sa sortie de l’école, de donner des
indications pour l’encadrement des
devoirs, d’aider l’enfant à gérer son
matériel scolaire et de le responsabili-
ser à ce sujet.
St Jean du Var, La Rode,
Le Mourillon et La Serinette.
Les cadresDes enseignants, rétribués à la vaca-
tion, soutiennent les collégiens et les
enfants d’école primaire afin d’assurer
un rattrapage scolaire méthodique.
De plus, c’est une occasion pour les
familles de se sentir plus à l’aise dans
les locaux scolaires et dans leurs
relations avec les enseignants
. Des étudiants universitaires étant
inscrit dans un cursus d’enseignement
et du personnel de l’association à
temps partiel, assurent l’accompagne-
ment scolaire individuel et apportent
un travail de médiation qui favori-
sera le lien parents/école, donnera
du sens à l’apprentissage scolaire,
et restaurera la confiance en terme
d’accompagnement de l’enfant dans
son parcours scolaire.
Ce projet fait l’objet de réunions et
de rencontres avec les enseignants
vacataires , ceux de l’école , les
chefs d’établissements, l’association,
les parents et l’équipe du Programme
de Réussite Educative afin de mettre
en place un travail collectif d’adultes
réunis autour d’une aide individuali-
sée, favorable à la réussite de l’enfant.
PRISE EN CHARGE DES ELEVES
TEMPORAIREMENT EXLUS
Suivi Individuel de 5 jeunes
Contenu :
En collaboration avec les professionnels du collège et les familles, l’association
propose d’accueillir des élèves exclus et prendra connaissance des raisons de
l’exclusion temporaire et organisera le temps de travail du jeune.
Modalite :
Pour le premier contact avec l’association, l’élève exclus sera accompagné
d’un parent qui prendra connaissance de notre règlement intérieur
qui sera rappeller dès que l’occasion se présente.
Nous proposerons à la famille l’emploi du temps de l’élève qui lui permettra
d’effectuer un travail scolaire ou autre .
Cette encadrement spécifique ,par un animateur professionnel,
accompagnera l’élève durant son exclusion.Il lui sera proposer également
de s’impliquer à la vie de l’association dans le but de valoriser l’acte citoyen:
entretien des locaux , maintenance informatique et autre...
Tout au long de l’accueil de l’élève exclu, nous serons en contact avec les fa-
milles, et les collèges pour les informés de l’assiduité, ou des retards.
Un rapport sera établi par l’élève avec l’aide de l’animateur à l’issu de son
accueil.
Duree : Année scolaire et ou en cours.
Periode : Année scolaire et petite vacances
Réfléchir sur les causes de son exclusion,
Se questionner sur son comportement,
Accepter le règlement intérieur du collège.
rapportd’activité201139 Le projetconsiste à les informer
et les accompagner vers des structures
et associations telles que :
•	 AXIS,
•	 Ecole des parents,
•	 Associations de
•	 parents,
•	 Association de prévention
de la petite délinquance, de
soutien à la parentalité
Ces lieux de ressources et d’information
sur les services aux familles leur per-
mettront de participer à des groupes
de paroles, sur différents thèmes, les-
quels sont animés par des intervenants
professionnels. Ils les sensibiliseront sur
les risques domestiques,
la santé, la prévention,
le surendettement,
l’emploi, etc.….
Ces structures pourront aussi leur
offrir la possibilité de participer à des
groupes d’activités de parents, à des
cycles de conférence/débats…
Une permanence est mise
à disposition des familles par l’associa-
tion afin de leurs offrir :
•	 un lieu d’accueil PARENTS/
ENFANTS et ECOLE/ PA-
RENTS
•	 un accueil téléphonique et
une écoute individuelle,
•	 une information et une
orientation,
•	 une médiation entre les
familles et les institutions
•	 (THM, Association de dé-
fense des locataires, assis-
tantes sociales)
•	 une médiation entre familles
au cours de conflits de voi-
sinage,
•	 XX une aide administra-
tive (dossier CAF, CMU,
lettre de relance etc.…)
L’action va
permettre égale-
ment l’organisation de
vacances
ou sorties en famille, de groupes de
parole, d’expression culturelle et artis-
tique (théâtre et écriture), d’alphabéti-
sation, des groupes d’activités parents/
enfants, différentes fêtes et manifesta-
tions du quartier.
Ajoutons enfin qu’une psychologue
oeuvre pour apporter une aide et une
écoute individuelle.
Toutes ces démarches contribuent posi-
tivement à favoriser le lien social, gage
d’une bonne intégration familiale.
Dans le cadre de l’accompagnement
vers des structures de Droit commun,
cette démarche leur offre aussi une
aide en matière de recherche d’emploi,
de de rédaction de C.V. et de lettre de
motivation, de préparation à un entre-
tien, d’information sur les forums emploi
et formation professionnelle, d’aide au
renseignement d’un dossier ASSEDIC .
Ces actions se déroulent en complé-
mentarité avec la Mission Locale, POLE
EMPLOI, les agences intérims, entreprises
afin de favoriser leur insertion sociopro-
fessionnelle.
Les propositions précédentes ne feront
pas oublier que le but de l’accompa-
gnement à la parentalité est d’assurer
la mobilisation des parents dans la
réalisation de la réussite du parcours
individualisé de l’enfant. Ainsi l’aide et
la prise en charge proposées seront
adaptées aux besoins repérer des
enfants. L’action vise à apporter aux
familles une aide et un soutien dans la
difficile tâche d’être parents.
rapportd’activité201141
Les parents nous sollicitent le plus
souvent suite à des situations liées aux
enfants et plus particulièrement aux
adolescents rencontrant différents
problèmes :
•	 problèmes de lecture de
document administratifs
concernant le Trésor Pu-
blic, la justice, les cour-
riers de recouvrement ou
de mise en demeure.
•	 absentéisme,
•	 perspectives d’avenir,
•	 comportements violents
au sein de la famille,
•	 conflits de voisinage dans
le quartier,
•	 demandes d’aide de
régularisation des procès
verbaux liées au réseau
Mistral,
•	 adolescents violents dans
le quartier auprès de la
population,
•	 adolescents se livrant à
des actes délictueux les
conduisant devant le juge
pour enfants,
•	 adolescents en garde à
vue,
•	 adolescents faisant l’objet
d’absentéisme ou d’exclu-
sions scolaires très fré-
quentes.
Ces derniers vont constituer la cohorte
de ceux qui sortiront du collège sans
diplôme ni compétences de base. Il
faudra travailler avec les familles pour
organiser l’année scolaire suivante, sous
peine de les trouver dans la rue à la
rentrée de septembre.
Une prise en charge et une écoute de
ce public marginalisé a été organisée
avec l’adulte-relais sur l’action dyna-
mique emploi, le but étant de ne pas les
exclure des autres jeunes au parcours
traditionnel.
Et même si les familles sont orientées
vers des professionnels compétents,
au quotidien, c’est vers nous qu’elles
cherchent une aide.
De ce fait, les autres activités proposées
dans le cadre de l’aide à la parentalité
(aides administratives pour les inscrip-
tions ou les dossiers de bourse, accom-
pagnements dans les établissements
scolaires à leur
demande.) nous paraissent bien ano-
dines et pourtant elles nous prennent
beaucoup de temps.
Les activités traditionnelles du groupe
des femmes ont été cependant lar-
gement encouragées car, elles se
manifestent en fait par des groupes de
paroles, où les femmes échangent de
façon informelle et spontanément sur
rapportd’activité201143
des thèmes qui les intéressent ou les préoccupent par le biais des
activités et des ateliers de cuisine, de couture, d’écriture, de sortie…
Le travail en transversalité entre les différents membres du
personnel de l’association Vivre à la Serinette a permis d’être
à l’écoute et de suggérer des interventions ciblées.
Le travail avec les écoles du quartier (maternelle et Ecole F.Nardi) ainsi que la
relation avec le collège Django Reinhardt restent très efficaces et constructifs
à travers notre participation aux Conseils d’école de François Nardi et aux
Conseils d’administration de Django.
Des réunions périodiques, au cours desquelles sont évoquées les probléma-
tiques particulières, sont organisées, au minimum une fois par trimestre dans
chacun des établissements.
Un constat parallèle découle de cette action. Nous pensons que nous avons
eu raisons de résister aux pressions des institutionnels qui désiraient que nous
soyons « vivre à la Closerie » ce qui aurait provoqué la « ghéttoisation » des
populations et des démarches.
La place des parents dans l’accès aux sports nous semble pouvoir donner
aux pères la possibilité de participer à des actions, de pouvoir échanger sur
l’attitude de leurs enfants en matière de respect de la règle et la gestion de la
violence .
Lors de la création du REAAP toulonnais, la DDAS qui connaissait nos actions
nous a contactés pour nous informer que cette nouvelle structure
correspondait parfaitement à l’action menée par « Vivre à La Serinette ». Nous
avons ainsi été la première association à signer la Charte et à être financée
pour cette action.
Au niveau du quartier de la SERINETTEBien repérée dans le quartier de la Serinette, l’association est souvent sollicitée
face à l’augmentation des actes de délinquance et d’incivilités occasionnés par les
jeunes repérés de la Closerie. L’adulte- relais a ainsi pour mission d’entretenir une
médiation entre l’association et les commerçants par une présence quotidienne sur
le quartier.
Au niveau des éEtablissements scolairesLe contact permanent avec le directeur et son équipe pédagogique nous per-
met, suivant les situations, de faire appel à l’adulte relais pour gérer un problème
rapporté au chef d’établissement et survenant aux abords de l’école ou en dehors
des heures scolaires. C’est pourquoi, cette action de médiation avec l’adulte relais
permet une cohérence dans la réussite scolaire.				
Avec le Reseau Mistral(BUS ligne 40)
Un contact téléphonique permanent entre l’adulte relais et les agents de médiation
du Réseau Mistral nous permet d’interagir en temps réel sur le secteur de la Close-
rie lorsque des nuisances visent les transports publics.
De plus, en organisant des permanences mensuelles avec l’adulte relais et les
médiateurs du Réseau Mistral, le travail de médiation permet également de régler
des situations d’infraction auprès de ce service public.
rapportd’activité201145
Avec la cellule de mediation de T H MéL’action de médiation s’oriente le plus souvent autour de conflits de voisinage
entre le groupe d’adolescents et les locataires.
Le travail de l’adulte relais consiste à partager les informations avec le média-
teur de THM qui ensuite intervient chez les familles avec l’adulte relais.
Avec les acteurs de l’insertion professionnelle.Il s’agit essentiellement de :
•	 Sensibiliser les jeunes à la nécessité d’un projet de vie et les
aider dans cette réflexion
•	 Tisser un réseau complémentaire entre les institutions et les
jeunes
•	 Travailler à leur autonomie dans les démarches à effectuer
auprès de ces institutions dans le cadre de leur projet de vie
Avec les travailleurs sociauxL’association Vivre à la Serinette est un soutien privilégié pour les différents
travailleurs sociaux, les éducateurs P.J.J., les équipes d’assistantes sociales de
Turenne, d’éducateurs du T.G.I., de l’aide sociale à l’enfance et des éducateurs du
foyer Espérance.
En effet, l’implantation des locaux de l’association au coeur de la Closerie a
favorisé une relation privilégiée avec les familles.
De plus, chaque situation de familles prise en charge par les travailleurs sociaux
nous est rapportée dans le but d’adapter l’accueil et l’accompagnement des
différents publics.
De ce fait, l’adulte relais partage avec les éducateurs, les informations des
usagés sur leur comportement et leur participation, soit pendant les activités de
l’association Vivre à la Serinette, soit en dehors.
Partenariat avec le Réseau Mistral
Nous avons établi une relation de travail, en organisant des permanences
une fois par mois à “l’Appart des Ados”.
Le travail consiste à régler des situations d’infraction à la police
des transports publics de voyageurs par les agents de médiation du Réseau
Mistral. Chaque situation des adolescents ou des jeunes adultes est réglée
individuellement avec un rappel à la loi et l’amende réduite à 7 euros.
L’adulte relais et les agents de médiation du Réseau Mistral sont en
contact permanent par le moyen téléphonique.
Ce moyen permet l’intervention en temps réel de l’adulte relais sur le
secteur de la Closerie pour des jets de pierres ou autre.
Une fiche d’intervention est remplie après chaque situation.
rapportd’activité201147
Depuis l’embauche de l’adulte relais, le travail de médiation dans le quartier
de la Serinette s’est structuré autour d’une relation plus établie
et d’un traitement de chaque situation en temps réel et en coordination
avec le directeur de « Vivre à la Serinette » et l’ensemble des partenaires.
Il s’agit:
•	 d’établir un dialogue en argumentant de manière objective
sans minimiser les actes et sans jugements.
•	 de se rendre au domicile des familles pour relayer les
informations, puis proposer un accompagnement
ou une présence.
•	 d’instaurer un dialogue de confiance avec les jeunes par
un travail de rue.
•	 de tisser un réseau complémentaire entre les institutions
et les jeunes en difficulté pour dynamiser l’insertion profes-
sionnelle,
•	 de préserver une entente cordiale et réciproque
(Sens de la collaboration)
•	 d’organiser, d’animer et de participer aux réunions
d’information, de sensibilisation et d’échange
en partenariat avec les intervenants externes
(élus locaux, travailleurs sociaux,..)
•	 de travailler en réseau et gérer des projets.
(ex: DVDvidéo «réseau Mistral» :
Les jeunes, la citoyenneté et le transport en commun)
•	 de rencontrer le public et les acteurs de la vie du
quartier afin de favoriser la mixité sociale
(commerçants, foyer, représentants et services publics, CIL),
Chaque situation est analysée en concertation avec l’équipe et elle est
suivie d’une prise en charge adaptée. Un compte rendu de chaque situation
de médiation est classé sous forme de fiche d’intervention. Cela nous permet
d’évaluer l’action de l’adulte relais et du suivi des jeunes et des familles.
réaliséparH.Dumont-maliverg,médiateur.

Contenu connexe

Similaire à Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2011

Rapport activité "Vivre à la Serinette" 2012
Rapport activité "Vivre à la Serinette" 2012Rapport activité "Vivre à la Serinette" 2012
Rapport activité "Vivre à la Serinette" 2012
heryDumontmaliverg
 
Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2010
Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2010Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2010
Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2010
heryDumontmaliverg
 
Présentation Aapei fr
Présentation Aapei frPrésentation Aapei fr
Présentation Aapei frScAMSED
 
Rapport d'activité 2013 2014
Rapport d'activité 2013 2014Rapport d'activité 2013 2014
Rapport d'activité 2013 2014
centresocial
 
association marocaines des jeunes pour l'entraide et le développement le mat...
association marocaines des jeunes pour l'entraide et le développement  le mat...association marocaines des jeunes pour l'entraide et le développement  le mat...
association marocaines des jeunes pour l'entraide et le développement le mat...
Mohamed Rahmo
 
Projet éduc et péda alsh noel 2011
Projet éduc et péda alsh noel 2011Projet éduc et péda alsh noel 2011
Projet éduc et péda alsh noel 2011centresocial
 
plaquette 2022-2023.pdf
plaquette 2022-2023.pdfplaquette 2022-2023.pdf
plaquette 2022-2023.pdf
GrgoryGUERIN3
 
Conférence ados et politiques territoriales du 25.09.2012
Conférence ados et politiques territoriales du 25.09.2012Conférence ados et politiques territoriales du 25.09.2012
Conférence ados et politiques territoriales du 25.09.2012
dejeps
 
Projet de la liste "Allons faire autrement"
Projet de la liste "Allons faire autrement"Projet de la liste "Allons faire autrement"
Projet de la liste "Allons faire autrement"
JacquesDennemont
 
Clefs pour la jeunesse : outil pédagogique Touka
Clefs pour la jeunesse : outil pédagogique ToukaClefs pour la jeunesse : outil pédagogique Touka
Clefs pour la jeunesse : outil pédagogique Touka
Université de Paix Asbl
 
Flyer pour les ecoles_BURKINA AUDIO+
Flyer pour les ecoles_BURKINA AUDIO+Flyer pour les ecoles_BURKINA AUDIO+
Flyer pour les ecoles_BURKINA AUDIO+
anniebgh
 
Solidarité Internationale - Actions Pour les Orphelins Roumains
Solidarité Internationale - Actions Pour les Orphelins Roumains Solidarité Internationale - Actions Pour les Orphelins Roumains
Solidarité Internationale - Actions Pour les Orphelins Roumains
Réseau Pro Santé
 
Programme du cdH+ d'Auderghem
Programme du cdH+ d'AuderghemProgramme du cdH+ d'Auderghem
Programme du cdH+ d'Auderghem
viroman
 
Les Grands Rendez-vous de la Petite Enfance
Les Grands Rendez-vous de la Petite EnfanceLes Grands Rendez-vous de la Petite Enfance
Les Grands Rendez-vous de la Petite Enfance
Mathilde Texier
 
Depliant ATC_291014_OKrecyc
Depliant ATC_291014_OKrecycDepliant ATC_291014_OKrecyc
Depliant ATC_291014_OKrecycMélisande ALRIC
 
Lasne en Actions 2015
Lasne en Actions 2015   Lasne en Actions 2015
Lasne en Actions 2015
comlasne
 
Ville de Clermont - Centre Socioculturel - Séjour Ski 2016
Ville de Clermont - Centre Socioculturel - Séjour Ski 2016Ville de Clermont - Centre Socioculturel - Séjour Ski 2016
Ville de Clermont - Centre Socioculturel - Séjour Ski 2016
Communication Clermont
 
Solidarité Internationale : présentation de l'Associations PSF ; Association ...
Solidarité Internationale : présentation de l'Associations PSF ; Association ...Solidarité Internationale : présentation de l'Associations PSF ; Association ...
Solidarité Internationale : présentation de l'Associations PSF ; Association ...
Réseau Pro Santé
 

Similaire à Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2011 (20)

Rapport activité "Vivre à la Serinette" 2012
Rapport activité "Vivre à la Serinette" 2012Rapport activité "Vivre à la Serinette" 2012
Rapport activité "Vivre à la Serinette" 2012
 
Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2010
Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2010Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2010
Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2010
 
Présentation Aapei fr
Présentation Aapei frPrésentation Aapei fr
Présentation Aapei fr
 
Rapport d'activité 2013 2014
Rapport d'activité 2013 2014Rapport d'activité 2013 2014
Rapport d'activité 2013 2014
 
association marocaines des jeunes pour l'entraide et le développement le mat...
association marocaines des jeunes pour l'entraide et le développement  le mat...association marocaines des jeunes pour l'entraide et le développement  le mat...
association marocaines des jeunes pour l'entraide et le développement le mat...
 
Projet éduc et péda alsh noel 2011
Projet éduc et péda alsh noel 2011Projet éduc et péda alsh noel 2011
Projet éduc et péda alsh noel 2011
 
plaquette 2022-2023.pdf
plaquette 2022-2023.pdfplaquette 2022-2023.pdf
plaquette 2022-2023.pdf
 
Conférence ados et politiques territoriales du 25.09.2012
Conférence ados et politiques territoriales du 25.09.2012Conférence ados et politiques territoriales du 25.09.2012
Conférence ados et politiques territoriales du 25.09.2012
 
Introduction
IntroductionIntroduction
Introduction
 
Projet de la liste "Allons faire autrement"
Projet de la liste "Allons faire autrement"Projet de la liste "Allons faire autrement"
Projet de la liste "Allons faire autrement"
 
Clefs pour la jeunesse : outil pédagogique Touka
Clefs pour la jeunesse : outil pédagogique ToukaClefs pour la jeunesse : outil pédagogique Touka
Clefs pour la jeunesse : outil pédagogique Touka
 
Flyer pour les ecoles_BURKINA AUDIO+
Flyer pour les ecoles_BURKINA AUDIO+Flyer pour les ecoles_BURKINA AUDIO+
Flyer pour les ecoles_BURKINA AUDIO+
 
Solidarité Internationale - Actions Pour les Orphelins Roumains
Solidarité Internationale - Actions Pour les Orphelins Roumains Solidarité Internationale - Actions Pour les Orphelins Roumains
Solidarité Internationale - Actions Pour les Orphelins Roumains
 
Projet educatif
Projet educatifProjet educatif
Projet educatif
 
Programme du cdH+ d'Auderghem
Programme du cdH+ d'AuderghemProgramme du cdH+ d'Auderghem
Programme du cdH+ d'Auderghem
 
Les Grands Rendez-vous de la Petite Enfance
Les Grands Rendez-vous de la Petite EnfanceLes Grands Rendez-vous de la Petite Enfance
Les Grands Rendez-vous de la Petite Enfance
 
Depliant ATC_291014_OKrecyc
Depliant ATC_291014_OKrecycDepliant ATC_291014_OKrecyc
Depliant ATC_291014_OKrecyc
 
Lasne en Actions 2015
Lasne en Actions 2015   Lasne en Actions 2015
Lasne en Actions 2015
 
Ville de Clermont - Centre Socioculturel - Séjour Ski 2016
Ville de Clermont - Centre Socioculturel - Séjour Ski 2016Ville de Clermont - Centre Socioculturel - Séjour Ski 2016
Ville de Clermont - Centre Socioculturel - Séjour Ski 2016
 
Solidarité Internationale : présentation de l'Associations PSF ; Association ...
Solidarité Internationale : présentation de l'Associations PSF ; Association ...Solidarité Internationale : présentation de l'Associations PSF ; Association ...
Solidarité Internationale : présentation de l'Associations PSF ; Association ...
 

Dernier

Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Guy Boulianne
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juinAnimations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Philippe Villette
 
Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024
Philippe Villette
 
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUINPETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
MAIRIEORGERUS
 
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdfLe-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
lecourrierdesstrateg
 

Dernier (8)

Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
 
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juinAnimations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
 
Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024
 
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUINPETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
 
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdfLe-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
 

Rapport d'activité "Vivre à la Serinette" 2011

  • 2. L’Editorial ....................................................3 l’Accueil............................................................5 le Public Enfant ..............................................11 Adolescent.......................................21 Femmes........................................... 29 les Actions ...................................................31
  • 3. Depuis plus de trente ans, l’association œuvre avec le désir d’harmoniser les relations entre les habitants du quartier de la Serinette. Ainsi, nous tentons d’apporter notre contribution pour permettre les bons rapports de voisinage, les échanges, le respect et l’entraide facilitant le fait de mieux vivre ensemble. Avec notre jeune public, nous nous efforçons de favoriser les activités à visée éducative plutôt que celles dites de consommation. Nous agissons dans l’idée d’offrir aux enfants et adolescents l’accès à la rencontre de l’autre et de soi, à travers la culture, le sport, le jeu, les actions citoyennes, la prévention, etc... De plus, en cette période qu’il serait difficile de qualifier de prospère, nous avons la volonté de soutenir les familles fragilisées car la solidarité est une des valeurs fondamentales que nous avons à cœur de défendre. Notre équipe travaille en direct sur le terrain, ce qui nous permet d’être immédiatement réactifs face aux situations pour lesquelles nous sommes sollicités. L’association s’inscrit, de fait, comme un service de proximité au sein de la Serinette et, plus particulièrement, au sein de la Closerie. Nous continuons d’exister et d’agir, avec les moyens que nous avons, en direction de nos différents publics et dans l’intérêt de tous. J’espère, par ces mots, être le plus fidèlement représentatif de l’esprit de l’association et je ne peux terminer autrement qu’en remerciant tous les protagonistes de l’aventure « Vivre à la Serinette ». Merci aux adhérents, aux bénévoles, aux salariés ainsi qu’aux partenaires qui croient en nous… Nicolas Piet, Président de l’association. rapportd’activité20113
  • 4.
  • 5. rapportd’activité20115 Dès sa création en 1979, l’association « Vivre à la Serinette » a eu pour objet l’éducation des enfants et des jeunes. Fondée par des psychologues, des enseignants et des travailleurs sociaux, à la demande des enfants du quartier, cette association entendait répondre à la demande en se gardant du caractère «occupationnel ». Il s’agissait donc, dans l’esprit des méthodes actives d’éducation, de proposer un lieu, des compétences, des matériels aux enfants qui sollicitaient. Gérée par des bénévoles compétents du fait de leur profession, le but était aussi d’offrir un accès à la culture, aux sports et aux loisirs, et de ce fait, de prévenir la petite délinquance dont les habitants du quartier se plaignaient. Compte tenu de la diversité de l’habitat qui entraînait une palette de cultures et d’habitudes, il s’agissait d’abord d’ap- prendre à vivre ensemble. C’est en pratiquant des activités com- munes que, peu à peu, le quartier a commencé à s’intéresser à ces enfants et à s’impliquer dans le bénévolat nécessaire à leur encadrement. Au fur et à mesure du développement de l’action, le recrutement d’animateurs sala- riés est devenu indispensable. Avec leur arrivée, une branche « formation »s’est naturellement mise en place afin que les actions se déroulent dans l’esprit de l’association. Les démarches ont alors tenu compte de plusieurs facteurs : l’âge des enfants, leurs centres d’intérêt, leurs besoins intellectuels et physiologiques, leur milieu familial. Très tôt, les enseignants de l’école du quartier ont voulu collaborer à la dé- marche et cela a ouvert la porte à un premier partenariat auquel ont été associés les parents. Dans les années 90, le principal du collège Django Reinhardt informé par les adolescents de leurs activités associatives a désiré se joindre à nous. Entre temps, les mères avaient souhaité un lieu de rencontre et d’activités. En accédant à leur demande, nous achevions de donner à cette structure une plus grande cohérence. Depuis de nombreuses années, tout une génération ayant fréquentée l’association, a pu s’épanouir à travers un parcours de réussite, parmi eux nous retrouvons les anciens enfants devenus adultes qui également à ce jour nous sollicite encore pour des aides liées à la médiation d’insertion et à divers démarches administratives. rapportd’activité20115
  • 6. Buts L’Association « Vivre à la Serinette » est une association loi 1901 créée en 1979. Elle a pour objet : • l’organisation de loisirs, • l’éducation sociale et culturelle, • l’éducation sportive et morale de lajeunesse, • la prévention de la petite délinquance, • l’animation du quartier, • la protection et l’amélioration de l’environnement • et l’aide à la parentalité. Elle intervient sur le quartier de la Serinette (secteur 13 de l’I.N.S.E.E) et en priorité sur le site de « La Closerie », auprès des enfants, adolescents , jeunes majeurs et adultes en difficulté d’insertion, sans exclure les autres publics qui pourraient avoir recours à elle.
  • 7. rapportd’activité20117 Les locaux L’association dispose d’un appartement F4 mis à disposition par l’Office Municipal des H.L.M de Toulon à la TOUR B de La CLOSERIE (2ème étage) . Durant l’année 2010, un chantier de rénovation des locaux a été organisé afin d’améliorer l’accueil des familles, en générale et l’action Femmes en particulier. D’une superficie d’environ 90 M², le siège administratif est composé : • de bureaux administratifs avec téléphone et Internet • d’un salon pour les réunions et groupe de paroles, XX d’une cuisine et de sanitaires, • d’un local de stockage • de matériel pédagogique et sportif. Nous utilisons aussi, les locaux de l’école François Nardi dans le cadre d’une convention signée entre la Directrice de l’école, le Président de l’Association « Vivre à la Serinette » et la Mairie de Toulon pour l’accompagnement à la scolarité et certaines activités de A.L.S.H.. Nous y avons à notre disposition : • Une salle polyvalente qui nous est exclusivement réservée avec 2 ordinateurs multimédias , • Des sanitaires, • Des terrains extérieurs aména- gés : • cour, stade, terrain d’aventure. Un deuxième appartement F4 d’une superficie de 90 m2, situé au E1 de la Closerie a été attribué àl’association en novembre 2007. Destiné aux adolescents exclusivement, ce local leur offre : • Une salle polyvalente • Une salle Internet équipé de 5 ordinateurs et une imprimante, • Une salle de travail et d’une bibliothèque • Une cuisine équipée, • Une salle de bain que l’on équipera comme «un salon de beauté de filles».
  • 8. Le conseil d’administration Le Conseil d’administration de l’association est composé d’enseignants, de travailleurs sociaux de parents, d’habitants du quartier. Les professionnels bénévoles sont à la disposition des animateurs et des parents pour leur apporter une aide pédagogique en matière d’éducation, des conseils, des informations sur diverses structures d’aide. Ainsi la continuité du projet éducatif élaboré en 1979 est assurée.
  • 9. rapportd’activité20119 • directeur, titulaire du B.A.F.D et des brevets B.N.S.S.A et P.S.C.2 • secretaire • éducateur sportif, référent 6/12 ans, • médiateur social , • 4 animateurs en C.A.E, • 1 CDD en soutien sur l’aide à la Scolarité dans le cadre du Programme de réussite éducative, • 17 bénévoles, • formatrice des bénévoles, l’éEquipe
  • 10. L’accueil du public Le public qui nous fréquente est composé en majorité d’enfants (6/12 ans), d’adolescents (12/18 ans), de jeunes adultes (18/25 ans) des HLM « La Closerie », mais aussi d’enfants du quartier, scolarisés à l’école François Nardi et résident dans les copropriétés avoisinantes. N otre effort porte à favoriser de ce fait, la mixité sociale qui faisait partie des pro- jets des fondateurs.
  • 11. rapportd’activité201111 Les enfants fréquentent le centre aéré durant les vacances scolaires . L’aide à la scolarité et des mercredis éducatifs sont également proposés aux familles. Libres aux familles d’inscrire leurs enfants pour le centre aéré et/ou l’accompagne- ment à la scolarité. le développement sensoriel par des activités appropriées, le développement corporel par la pratique de sports variés tels que le foot, le volley-ball, lebadminton, la natation…, le développement artistique par la fréquentation des mu sées, la socialisation en travaillant à la fois sur les lois du sport et sur le respect de leur entourage scolaire, associatif et familial la lecture par la fréquentation de conteneurs et la mise en disposition d’une bibliothèque, la réussite scolaire par une démarche d’aide impliquant les animateurs,les parents et les enseignants. EVEILLER l’esprit scientifique par l’observation de l’environnement et l’embellissement de celui-ci, dEVELOPPER la pratique de la langue par l’expression orale, théâtrale, la sensibilité par la pratique musicale, le chant choral. FAVORISER
  • 12. 13 h30 Les enfants sont à nouveau accueillis de la même manière que le matin. Les mêmes objectifs sont visés par l’équipe pédagogique. 14 h 00 Les groupes sont formés selon les types d’activités incluant les petits et les moyens, ou les moyens et les grands ou les trois groupes. Des activités physiques, sportives et culturelles sont organisées toujours en respectant les rythmes des enfants et leurs besoins. 16h30 Le goûter est mis en oeuvre comme un temps de moindre activité, de convivialité et d’échange. 17 h 30, le départ est mis en place en responsabilisant les enfants quant au rangement du matériel. C’est un moment important où les échanges affectifs sont favorisés. L’enfant fait part de ses impressions sur la journée ; il est rassuré et écouté, tout comme les familles qui pro- fitent de ce moment pour communiquer leurs attentes ou leurs difficultés. Durant toutes les activités, l’animateur participe et s’investit dans sa relation avec les enfants. L’acc ueil des 6-12 ans a lieu dans le square situé face au siège. partir de 9 h les enfants sont acc ueillis d’u n e manière individua lisée jusq u’à 9h30. La convivia lité, l’hospita lité et l’écoute perman ente procu re à l’enfant et à sa famille u n acc ueil cha leu reux et rass urant. Les enfants sont responsa bilisés par le ran gement de leurs affaires. Le sens de la citoyenneté est développé par l’expression personn e lle et les prises de position vis à vis des activités proposées. Dès 9h30, les groupes petits, moyens et grands sont pris en charge par les animateurs de référence. Ils se rendent alors à l’école François Nardi ou sur les lieux d’activités prévues par les plannings. Des acti- vités d’acquisition et de découverte ainsi que les activités physiques sont proposées. Elles permettent de développer les notions d’espace et de temps et favorisent le déve- loppement psychomoteur, la socia- lisation et la prise de responsabi- lité.Elles respectent les rythmes biologiques en tenant compte de la courbe d’intensité des activités. 11h30 Les enfants sont responsabilisés par le rangement du matériel.C’est un moment d’échanges et de retour au calme. Midi, les enfants rentrent chez eux pour le déjeuner, excepté les jours de pique-nique. Certains rentrent seuls et sont responsabilisés des pa- rents. Les plus petits sont raccom- pagnés par leurs frères et soeurs plus âgées. Les autres sont récupé- rés par leurs parents. un jour à l’association ,...
  • 13. rapportd’activité201113 L‘association « Vivre à la Serinette » a accueilli, dans le cadre du CLAS, 30 enfants pour l’année 2010, au sein de l’école François Nardi. En plus d’une aide « technique » apportée aux enfants en relation avec leurs difficultés spécifiques que nous signalent les enseignants, cette démarche nécessite aussi un contact permanent et privilégié avec les enseignants des écoles et du collège. La moyenne de fréquentation a été de 19 enfants par jour ; l’encadrement de l’activité a été assuré par l’équipe d’animation 5 animateurs 6 benevoles Les enfants sont accueillis le Lundi, Mardi, Jeudi et Vendredi après l’école. Résidant pour la plupart dans les H.LM. La CLOSERIE, ces enfants sont issus de l’immigration pour 60% d’entre eux ; 16H30 accueil des enfants, distribution du goûter et activités surveillées16H45 début de l’accompagnement à la scolarité 17H45 rangement des cartables et du matériel 18H00 départ de l’école et retour des enfants dans les familles. En complément de cette action des ateliers artistiques ont été misen place : • Le mardi un atelier peinture avec un artiste peintre amateur • Le jeudi un atelier d’écriture avec l’association « EcritPlume »• Le vendredi un atelier danse intergénérationnel avec • l’association « La boîte à idée » De plus, les animateurs ont mis enplace une initiation au Brevet Informatique Internet (B2i) pour les enfantsafin de les familiariser avec l’outil informatique. après l’école,...
  • 14.
  • 15. rapportd’activité201115 Les enfants doivent être inscrits par leurs parents. Au cours des démarches d’inscription, nous expliquons aux familles le but de notre action, les conditions de son bon fonctionnement et les règles de vie de l’association. Les enfants sont accueillis, chaque jour, à l’école François Nardi où nous disposons d’une grande salle d’activité et des équipements de jeu extérieurs : préau, cour, stade. Les enfants nous sont adressés : • Par leur famille qui nous connaît puisque les parents ont eux-mêmes été accueillis dans notre structure étant enfants. • Par les assistantes sociales qui viennent nous présenter les nouveaux arrivants. • Par des camarades du quartier ou d’école • Par les enseignants de l’école primaire François Nardi ou du collège Django Rein- hardt • Par eux-mêmes lorsqu’ils pensent pouvoir être aidés dans leurs difficultés scolaires. La triangulation se complète par les contacts, réunions, médiations en direction des parents. Janvier Février Mars Avril Mai Juin Sept Oct Nov Déc presences 323 220 300 180 360 85 336 216 285 180 0 50 100 150 200 250 300 350 400
  • 17. rapportd’activité201117 Tout au long de l’année, l’équipe d’animation a mis en place une multitude d’activités diverses et variées afin de permettre aux enfants de développer leur sens culturel, artistique, créatif, sportif et humanitaire. Au cours de l’année 2011, l’association « Vivre à la Serinette » a organisé 34 mercredis éducatifs en direction des 6-12 ans. Sur l’année, les mercredis se répartissent comme cela : 33 enfants étaient inscrits pour les mercredis éducatifs pour une fréquentation moyenne de 10 enfants chaque mercedi. Plusieurs activités ont été proposées aux enfants chaque mercredi afin de développer leur sensibilité artistique, culturelle, créative, sportive, humanitaire et solidaire. Les Mercredis educatifs *Toulon Var Natation (TVN), ils ont participés à un stage de sauvetage côtier sur les plages du mourillon pendant 5 jours. *Club nautique des Salles-sur-Verdon, les enfants ont intégrés un mini-camp d’activités aquatiques (Kayak, goëlette…) Les enfants ont également bénéficiés d’une sorite à Kiddy Park et à Aquasud. *Visite d’une crèche de noël *Exposition Photo au Musée de la Photo *Exposition «J’ai fait un rêve» Médiathèque du Pont du Las *Spectacle de cirque « ATEMPO » chapiteau des Sablettes *Musée de la Marine *« Sur les traces des mammifères du Var » Muséum d’histoire naturelle *Festival International du film maritime *Fête de la science *Spectacle de Noël «Magic Mouss » *Sortie Cinéma *Exposition « Secrets de navires » auMusée du Vieux Toulon *Création de masque de carnaval *Participation au carnaval des enfants de la Mairie de Toulon *Visite du Zoo du Faron * « L’homme Cirque » avec le Pôle Jeune Public *UFOLEP du Var,Acrogym, la lutte,au hanball, football,Basketball,Rugby-flag et au Kinball.Sports de plages, l’ultimate,sports de glisse (stake et roller)Capoeira, *ASPTT Toulon,Street dance, le tennis, la danse africaine, le futsal, le volleyet le LIA Boxing. *Rugby Club Toulonnais,Initiation rugby (4 matinées.)
  • 18.
  • 19. rapportd’activité201119 *Kermesse Semaine Nationale d’Education Contre le Racisme *Journée de l’environnement à la Closerie *Participation à la manifestation « Exprime ton talent pour défendre tes droits » *Parade des Pères Noëls Verts du Secours Populaire *Activités écologiques à l’écoferme de la barre à Toulon *Nettoyage des plages du mourillon avec l’association ALADIN *Creation d’une banderole pour la Convention Internationale des Droits de l’Enfant
  • 20. Souvent le projet «Ados» correspond à un thème qui rythme les va- cances A partir de 9h00, de façon échelonnée Les adolescents sont accueillis à « l’Appart’ des Ados » avec la possibilité de déjeuner (jus de fruits,chocolat, biscuit...) Ils s’expriment sur le contenu de la journée (voir planning) puis se rendent sur les lieux d’activité pour 10h durant les vacances scolaires. Le déroulement ressemble à quelque chose près à l’organisation d’une jour- née d’enfants. 12h30 Pause déjeuner 14h00 récupérés par leurs parents. un jour à l’association ,... Vacances HIVER 220 Vacances PRINTEMPS 171 Vacances ÉTÉ 361 Vacances TOUSSAINT 189 CLSH ados
  • 21. rapportd’activité201121 Le Projet pedagogique Faire sortir les adolescents de la cité où ils habitent pour favoriser la rencontre d’autres jeunes (principe de mixité) grâce * au partenariat avec d’autres associations, * à l’adhésion à des clubs sportifs, * à l’organisation de sorties hors de la ville ou du département (concerts,séjours), * à l’épanouissement de soi par la pratique du théâtre, de l’expression corporelle : culture urbaine,hip hop,vidéo. Le projet en direction du public ados favorise l’éducation à la citoyenneté à travers des projets d’actions en partenariat avec les différentes institutions : Police nationale, Toulon Habitat Méditerranée, réseau Mistral, les services de la Mairie de Toulon. L’aide à la scolarité tient une place importante dans le dispositif. Plus large que le soutien scolaire, elle implique les enseignants et les familles en veillant à ne pas déposséder celles-ci de leur responsabilité de parents.
  • 22. « L’Appart des Ados » est un lieu convivial qui permet aux jeunes d’échanger des idées entre eux mais aussi avec l’ensemble du personnel de l’association. Pendant la période scolaire, les jeunes se retrouvent à « l’Appart’ des Ados » après les cours et ont un accès à l’espace multimédia. Ils utilisent Internet de façon ludique mais aussi afin d’effectuer les recherches liées à leurs travaux scolaires. Des employés et bénévoles de l’association participent au soutien scolaire ainsi qu’à l’aide aux devoirs, dans une salle où encyclopédies et documents à caractère culturel et informatif sont à disposition. On y apprend également le partage autour d’un goûter quotidien et discute des projets envisagés. 19h00 Fermeture de l’Appart des Ados
  • 23. rapportd’activité201123 La démarche ne concerne pas seulement la réalisation des devoirs donnés par les enseignants mais aussi : la methodologie Gestion des cahiers de texte, organisation de la table de travail, sélection du matériel utile. la gestion du temps Le temps évalué avec eux pour la réalisation d’un travail doit être respecté et on s’y efforce avec l’aide de l’horloge présente dans la salle l’autonomie Les adolescents sont encouragés à ne solliciter l’aide de l’animateur que s’ils ont déjà tenté de réaliser leur travail sans succès. etude des bulletins scolaires Avec les ados l’étude permet les remédiassions qui s’imposent ainsi que le travail avec les familles. le respect des regles de vie Elles sont rappelées fréquemment et les conflits donnent lieu à uneintervention de réflexion encadrée par Mansour. Elles concernent les attitudes de travail, le respect des animateurs, des camarades, des locaux et… de nos voisins de palier ! le discours sur l ‘ecole : En continuation des règles de vie, il attire l’attention des adolescents et enfants sur le rôle des enseignants, le respect qui leur est dû, l’intérêt du dialogue avec eux, l’importance de la réussite scolaire comme facteur d’insertion. le travail avec les familles Les rencontres périodiques permettent d’attirer leur attention sur des difficultés passagères, sur des problèmes signalés par le collège ou l’école, sur la proposition de médiation des conflits.
  • 24. Janvier Février Mars Avril Mai Juin Sept Oct Nov Déc presences 567 576 551 450 660 646 600 420 532 3000 100 200 300 400 500 600 700
  • 25. rapportd’activité201125 LE PARTENARIAT Avec le Collège Django Reinhardt Le directeur du C.L.S.H est en rela- tion fréquente avec la proviseur,les C.P.E. du collège et le directeur de la section S.E.G.P.A. De plus il dialogue quotidiennement avec les adolescents sur leur vécu au collège. Mr BELGUENDOUZ, fait partie du C.A du collège en tant que personne qualifiée proposée par la principale. De plus, des réunions périodiques au siège de l’association ou au collège rassemblent de façon informelle l’équipe de l’association, l’équipe de l’école et Samira AMEL, professeur de français habilitée, dans le cadre du P.R.E au soutien indi- vidualisé. C’est grâce au caractère transversal de ces réunions que notre action se renforce. Ajoutons que, nous participons à l’organisation des différentes manifestations de l’école (Kermesse, Loto,Carnaval).Par ailleurs, nous bénéficions des locaux de l’école pour mener des activités avec nos diffé- rents publics (action Femmes, Ados et enfants) en soirée et ce tout au long de l’année. le discours sur l ‘ecole : En continuation des règles de vie, il attire l’attention des adolescents et enfants sur le rôle des enseignants, le respect qui leur est dû, l’intérêt du dialogue avec eux, l’importance de la réussite scolaire comme facteur d’insertion. le travail avec les familles : Les rencontres périodiques permettent d’attirer leur attention sur des difficultés passagères, sur des problèmes signalés par le collège ou l’école, sur la proposition de médiation des conflits.
  • 26. Le volet sportif Il a pour but l’intériorisation des règles de jeux et des règles sociales dans des partena- riats multiples avec d’autres associations : • L’A.S.P.T.T, l’U.F.O.L.E.P du var, • l’association R.C.T • T.V.N, • Service jeunesse (Mairie de Toulon) • Sport Nature (Aventure 05) • Génération Sport (Conseil général 83) Outre l’importance de ces activités pour le développement des adolescents, elles per- mettent de dialoguer sur le déroulement des rencontres, le fairplay etc…. Le volet environnement A l’origine de l’association, les statuts ont prévu une action sur l’environnement. Les Ados pratiquent donc plusieurs activités : Jardinage sur différents sites en partenariat avec la mairie de Toulon Chantier de renovation en peinture du hall d’entrée et accés aux caves de l’immeuble de «l’Appart des Ados». Le volet Securite Routiere Le projet pôle moto tour 2011 organisé par le Conseil Général et la Ville de Toulon , enforce l’action de sécurité routière et fait l’objet d’initiation aux premiers secours et des examens de Brevet de Sécurité Routière, Cette action « à répétition » est périodiquement réactualisée. Le volet expression de soi le Projet PREVENTION «La citoyenneté,les jeunes et le RESEAU MISTRAL» a impliqué un groupe de 12 collégiens (4ème et 3ème) pour réaliser un DVD vidéo qui servira de support pour appuyer les interventions des médiateurs du RESEAU MISTRAL durant leurs interventions dans les écoles toulonnaises. Les objectifs ont permis de rendre l’adolescent acteur du projet, d’apprendre et de savoir utiliser le matériel audiovisuel, de favoriser une orientation vers les Arts Visuels et construire un questionnaire et mener des interviews.
  • 27. rapportd’activité201127 Le volet citoyennete • 3ème Rencontre de la Jeunesse organisé par la ville de Toulon • 10ème SPORT’ PREV TOUR (Six-fours) organisé par le BIJ de Toulon • Réalisation DVD en partenariat avec le Réseau Mistral et le collège Django Reinhardt sur «les Jeunes, la citoyenneté et le trans- port en commun» • Action jeune citoyen (CLSPD - Ville de Toulon) A la fois de prévention et d’insertion, le travail de prévention de la petite délinquance s’inscrit dans une démarche transversale qui englobe aussi l’aide à la scolarité et l’aide à la fonction parentale. En effet, dans le cadre de la convention que nous avons signée avec la P.J.J., nous rencontrons les éducateurs des adolescents qui bénéficient d’un suivi. Par ailleurs, le collège Django Reinhardt a sous- crit la même convention. Cela nous permet une cohérence parfaite des démarches entre les familles, les adolescents, le collège, l’association.
  • 28. HistoriqueDès la mise en place des activités il nous est apparu que les nombreux échecs scolaires étaient non justifiés et que les parents concernés vivaient cela comme une fatalité. La démarche nous paraissait impossible à réaliser sans eux. Ils étaient donc, dès l’origine, à leur place dans le triangle « Familles-Ecole- Association » que nous avions créé. Lors des conflits scolaires et extra-scolaires qui se produisaient, l’incompétence des parents étaient souvent évoquée par les différentes parties impliquées. Certains parents évoquaient leur incapacité à avoir de l’autorité et à se faire respecter par leurs enfants. Les mères nous semblaient être en « première ligne » en matière d’éducation et réclamaient en même temps un lieu pour se rencontrer et échanger sur leurs difficultés et leurs besoins . En répondant à leur demande, nous avons suscité la création de l’action Femmes . L’intérêt de ce groupe était double : il permettait de rassembler les mères des enfants qui nous fréquentaient et nous offrait aussi les précieux échanges d’un groupe intergénérationnel. Par ailleurs, afin de les impliquer davantage dans la gestion des actions, nous avons sollicité les parents afin qu’ils s’impliquent dans la gestion de la structure au sein du conseil d’administra- tion de l’association. Les pères s’intéressaient plutôt à donner « un coup de main » pour diffé- rents travaux et aménagement. Cela était arbitraire mais le groupe était constitué. Les BesoinsEn raison du contexte économique et social morose, nous avons constaté tout au long de l’année 2010 que les besoins ont été axé plus particulièrement sur l’ accueil individualisé d’urgence : • point Ecoute et Conseil, • traitement du courrier administratif, • accompagnement physique. L e Publ icNous constatons l’existence de deux populations différentes parmi notre public. Un noyau stable de familles que nous connaissons depuis la création de l’association.Souvent ces jeunes mamans nous ont fréquentés, étant enfants, et nous confient désormais leurs propres enfants.Ceci va présenter des avantages et des inconvénients. L’Encadrement contrairement à l’année dernière, une bénévole , membre du Conseil d’adminis- tration et maman, a assuré le déroulement de l’action “Femmes” en collaboration avec l’équipe de permanent (la secrétaire, l’adulte-relais, le directeur et la président.) La DemarcheDans un souci d’efficacité, l’association « Vivre à la Serinette » participe au R.E.A.A.P. depuis sa création et cela nous permet de répondre aux attentes des femmes et des mamans dans leurs préoccupations du quotidien, sur le plan éducatif, socio-économique et culturel.
  • 29. rapportd’activité201129 L e Projet L’action se manifeste à travers : • des groupes de paroles et d’activités de parents, • des lieux d’accueil Parents/ Enfants, • des vacances ou sorties en familles, • des lieux d’écoute individuelle, • une permanence téléphonique, • des expressions culturelles & artistiques, • une médiation entre les familles et les institutions. • Un accompagnement physique. Les Objectifs • Créer un RESEAU pour établir un lieu de ressources et d’informations • FAVORISER L’ÉCOUTE, • APPUYER et CONSEILLER , • PROPOSER aux femmes les visites de musées, exposition etc.… offerts aux enfants afin qu’un dialogue familial s’instaure sur ces thèmes. Ateliers « Cuisines du Monde » concert FELAG Chateauvallon concert KHALED La Seyne/mer Visites de musées *Groupe de paroles autour d’un pot convivial avec la participation de l’association Axis *Réunions de préparation des vacances des enfants et adolescents. *Rencontres parents/ enseignants/ animateurs et bénévoles dans le cadre de l’aide à la scolarité qui est plus large que le soutien scolaire car elle implique une participation active des familles. *Soirée orientale «Palais de Jasmin» *Séjour en Espagne avec le CHITS Hopital Font-Pré *Excursions à MARSEILLE *balades et pique-nique en familles à OK CORRAL *Détente AQUASUD et Hammam, *Fête des voisins *Achat solidaire au Secours Populaire
  • 30. Depuis 32 ans, notre association de proximité a toujours favorisé la mixité et le civisme entre des populations aux coutumes et modes de vie très différents. Au fil du temps , des actions complémentaires sont proposées et un travail de médiation dans le quartier de la Serinette s’est structuré avec la mise en place d’une relation spécifique (le Programme de réussite éducative) et d’un traitement de la prise en charge de chaque situation en temps réel (la Médiation), en coordination avec le directeur, le mediateur et l’ensemble des partenaires.
  • 31. rapportd’activité201131 Un peu d’histoire Le quartier de la Serinette est caractérisé par la diversité de l’habitat ce qui entraîne une diversité de populations, situées dans des contextes socioéconomiques différents. Il comprend un secteur de villas, plusieurs copropriétés de niveau moyen , une copropriété de niveau très aisé voire luxueux. En bordure du quartier des immeubles, se trouve une cité H.L.M. « La Closerie ». La plupart des copropriétés avoi- sinantes se sont closes de portails, tandis que La Closerie est traversée par un axe de circulation qui représente un raccourci vers l’autoroute et est donc très fréquenté, donnant aux résidents de La Closerie le sentiment de ne pas être chez eux. A la fin des années 70, des résidents de la copropriété La Pinède avaient constitué une association destinée à animer la vie de leur habitat : l’association «Vivre à La Pinède». Un parcours de santé, un espace de jeux, une bibliothèque et un poste d’observation astronomique. Ces activités n’étaient pas passées inaperçues aux yeux des enfants et ados de La Closerie i demandaient à y participer. Dans le même temps des conflits dus à des modes de vie et des cultures différentes avait stigmatisé la population de La Closerie comme étant responsable de menus événe- ments survenus dans le quartier. C’est alors que 4 résidents de La Pinède remarquaient que les « jeunes » incriminés dans le discours du quartier ne bénéficiaient d’aucun moyens de loisirs, de culture, de sports. Soucieux d’assurer une bonne entente entre les différentes populations du quartier et mettant leurs compé- tences de psychologue, d’enseignante spécialisée, d’assistante sociale et d’enseignant au service de leur projet ils décidaient d’étendre l’action menée au sein de la copropriété à la population du quartier . L’association devint alors « Vivre à la Serinette » Les premières activités de soutien scolaire proposées aux enfants se déroulaient dans les vastes sous-sols de la copropriété attribués gratuitement par le syndicat des copropriétaires à la nouvelle asso- ciation . Le directeur de l’école Saint-Georges, aujourd’hui Ecole François Nardi, désireux de participer à l’action, nous proposa ses locaux pour le soutien scolaire et les activités éducatives culturelles et de loisir extra-scolaire.
  • 32.
  • 33. rapportd’activité201133 • de l’informatique (initiation et multimédia), • des arts plastiques (apprentissage des techniques) • de l’expression corporelle (ateliers théâtrales et artistiques.) L’association oeuvre, depuis de nombreuses années auprès d’un public enfants et adolescents, avec une visée éducative. Nous disposons pour cela d’un agrément de la Direction Départementale de la Jeunesse et du Sport et d’une affiliation à la Ligue de l’Enseignement qui garantissent l’efficacité et l’organisation de cette action. L’accompagnement tient compte de : • l’âge des enfants, • leurs centres d’intérêt, • leurs besoins intellectuels et physiologiques, • leur milieu familial, et permet un développement et un épanouissement personnel . L’organisation de l’action nécessite un partenariat fort avec des interve- nants professionnels pour garantir la qualité des ateliers hebdo- madaires proposées dans les domaines : des activites specifiques sous la responsabilité de profession- nels diplômés sont proposées pendant les périodes des vacances : des sejours un accueil de loisirs sans hebergement les mercredis ,les vacances scolaires et en Juillet avec : • d’Hiver (séjour Ski tout niveaux), • d’Eté (camping à la montagne,randonnée en haute- montagne,escalade, activités eaux-vives) • de Printemps(stages Sport et écouvertes : R.C.T, H.T.V) • de Toussaint (stagesSport et découvertes(R.C.T, H.T.V) • sorties culturelles, • jeux sportifs,jeux plein air, • jeux éducatifs,environnement, • actions citoyennes et humanitaires, • activités manuelles. • activités nautiques (voile, kayak, baignade, jet-ski) • jardinage à la Closerie (écocitoyenneté, et entretien de jardin) • cuisine (préparation de repas et desserts).
  • 34.
  • 35. rapportd’activité201135 L’association se charge de renseigner, d’informer,d’orienter les parents vers les structures, de mettre enplace les activités en terme de matériel, d’inscription etd’aide sur le trajet pour permettre aux parents de serendre sur les lieux d’activités en bus. Le but poursuivi est de favoriser l’autonomie des parentsen leur permettant de saisir toutes les informations etles aides nécessaires à la prise en main de leur rôle deparents avec, à plus ou moins long terme, la possibilitéd’agir seuls auprès de leur enfants. La médiation Le projet favorise le lien entre les familles et les diffé-rentes structures d’accueil dans le but d’impliquer davan-tage les parents dans la réussite et l’intégration socialede l’enfant par le biais de l’accompagnement physiqueque nous souhaitons temporaire, un gage de succès del’action. Le périmètre d’intervention s’étend sur un rayon de St Jean du Var au Mourillon enpassant par La Rode et La Serinette. L’encadrement est effectué par un accompagnateur salarié de l’associa-tion et les déplacements se font en minibus ou en véhi-cule associatif et à terme en bus de ligne.Ce type d’encadrement favorise le lien entre l’associa-tion/ la famille/l’enfant/les structures d’activités tout enassurant une meilleure communication et uneprise en charge cohérente de l’enfant. Un «+» pour les ados en ce qui concerne l’accompagne-ment social des adolescents en phase d’orientation, nousproposons une aide en terme de recherche de stages, ré-daction de lettres de motivation et de curriculum vitae,rapport de stage, entrée en préapprentissage, CFA . L’accompagnement vers difféerents lieux d’activitées culturelles ou sportives.
  • 36. PREVENTION DE L’ABSENTEISME ET DU DECROCHAGE SCOLAIRE Suivi Individuel de 5 jeunes Contenu : L’association propose de mettre en place un accompagnement d’élèves en situation de décrochage par un travail d’estime de soi et de motivation scolaire, avec l’appui du réseau (CPE, AS, COPSY, proviseur, association…) et l’implication des familles. Modalites : L’association proposera une personne ressource auprès des CPE qui auront repérer un élève décrocheur ou en situation d’absentéisme. Dans un premier temps, un travail individualisé d’accompagnement de l’élève sera mené dans le but de le repositionner sur une dynamique de réussite scolaire, en lien avec ses motivations évaluées en concertation et en équipe avec les différents professionnels et les familles. Dans un deuxième temps et avec l’engagement et le souhait de l’élève , un soutien scolaire ou une remise a niveau seront proposés tout en permet- tant l’accés aux différentes filières de formation professionnel, en alter- nance ou en apprentissage (lysée professionnel) . De façon permanente un lien et un travail coordonné seront établis entre l’élève , la famille, le référent de l’association et les différents acteurs de l’éducation. Frequence : En fonction de l’élève et de l’évolution du projet, la fréquence des rencontres (collège, domicile et association) sera nécessaire et soutenue au préalable, puis de façon espacée par la suite. En contact téléphonique permanent, les différents acteurs entretiendront ainsi une dynamique. Duree : Année scolaire et/ou en cours. Periode : Année scolaire et petite vacances Soutenir le parcours de réussite du jeune, Pour l’encourager et l’impliquer sur son travail entre l’établissement scolaire, le domicile et l’association.
  • 37. rapportd’activité201137 Objectifs • apporter une aide à l’en- fant au niveau du travail scolaire, • offrir une prise en charge individuelle, • apporter une médiation entre les parents et l’école, • et mobiliser les parents autour de la réussite de leur enfant. L’accompagnement cible une popu- lation qui recouvre l’ensemble du territoire et dont la tranche d’âge est de 6 à 16 ans, c’est à dire la scolarité allant du primaire au collège. L’actionse fera individuellement, de manière à ce que l’enfant se concentre, s’inté- resse à son travail et s’améliore avec l’aide d’accompagnateurs compétents afin de réunir toutes les conditions nécessaires pour réussir dans les différentes matières : mathématiques, français, langues etc. Par ailleurs, l’enfant apprendra à travailler de façon méthodique en sollicitant, sa concentration et son organisation et bénéficiera d’une médiation efficace. les LocauxNous avons la possibilité d’accueillir les enfants dans le cadre de l’accom- pagnement scolaire individualisé sur • à la Tour B • « l’Appart’ des ados » • l’école François Nardi Une convention tripartite «Ville -l’Ecole-l’association» a été signée et reconduite chaque année par le premier Conseil d’école de l’année scolaire pour l’occupation des locaux hors temps scolaire. Ce lieu est tout à fait adapté aux activités que nous proposons aux enfants puisque le directeur de l’écolenous a attribué un préfabriqué qui remplit les conditions idéales d’espace et d’indépendance. ** au domicile des enfants Cela permet de faire prendre conscience aux parents de l’inté- rêt du travail scolaire à la maison, d’aborder la nécessité de créer un espace de travail adapté, d’indiquer l’importance de l’écoute de l’enfant à sa sortie de l’école, de donner des indications pour l’encadrement des devoirs, d’aider l’enfant à gérer son matériel scolaire et de le responsabili- ser à ce sujet. St Jean du Var, La Rode, Le Mourillon et La Serinette. Les cadresDes enseignants, rétribués à la vaca- tion, soutiennent les collégiens et les enfants d’école primaire afin d’assurer un rattrapage scolaire méthodique. De plus, c’est une occasion pour les familles de se sentir plus à l’aise dans les locaux scolaires et dans leurs relations avec les enseignants . Des étudiants universitaires étant inscrit dans un cursus d’enseignement et du personnel de l’association à temps partiel, assurent l’accompagne- ment scolaire individuel et apportent un travail de médiation qui favori- sera le lien parents/école, donnera du sens à l’apprentissage scolaire, et restaurera la confiance en terme d’accompagnement de l’enfant dans son parcours scolaire. Ce projet fait l’objet de réunions et de rencontres avec les enseignants vacataires , ceux de l’école , les chefs d’établissements, l’association, les parents et l’équipe du Programme de Réussite Educative afin de mettre en place un travail collectif d’adultes réunis autour d’une aide individuali- sée, favorable à la réussite de l’enfant.
  • 38. PRISE EN CHARGE DES ELEVES TEMPORAIREMENT EXLUS Suivi Individuel de 5 jeunes Contenu : En collaboration avec les professionnels du collège et les familles, l’association propose d’accueillir des élèves exclus et prendra connaissance des raisons de l’exclusion temporaire et organisera le temps de travail du jeune. Modalite : Pour le premier contact avec l’association, l’élève exclus sera accompagné d’un parent qui prendra connaissance de notre règlement intérieur qui sera rappeller dès que l’occasion se présente. Nous proposerons à la famille l’emploi du temps de l’élève qui lui permettra d’effectuer un travail scolaire ou autre . Cette encadrement spécifique ,par un animateur professionnel, accompagnera l’élève durant son exclusion.Il lui sera proposer également de s’impliquer à la vie de l’association dans le but de valoriser l’acte citoyen: entretien des locaux , maintenance informatique et autre... Tout au long de l’accueil de l’élève exclu, nous serons en contact avec les fa- milles, et les collèges pour les informés de l’assiduité, ou des retards. Un rapport sera établi par l’élève avec l’aide de l’animateur à l’issu de son accueil. Duree : Année scolaire et ou en cours. Periode : Année scolaire et petite vacances Réfléchir sur les causes de son exclusion, Se questionner sur son comportement, Accepter le règlement intérieur du collège.
  • 39. rapportd’activité201139 Le projetconsiste à les informer et les accompagner vers des structures et associations telles que : • AXIS, • Ecole des parents, • Associations de • parents, • Association de prévention de la petite délinquance, de soutien à la parentalité Ces lieux de ressources et d’information sur les services aux familles leur per- mettront de participer à des groupes de paroles, sur différents thèmes, les- quels sont animés par des intervenants professionnels. Ils les sensibiliseront sur les risques domestiques, la santé, la prévention, le surendettement, l’emploi, etc.…. Ces structures pourront aussi leur offrir la possibilité de participer à des groupes d’activités de parents, à des cycles de conférence/débats… Une permanence est mise à disposition des familles par l’associa- tion afin de leurs offrir : • un lieu d’accueil PARENTS/ ENFANTS et ECOLE/ PA- RENTS • un accueil téléphonique et une écoute individuelle, • une information et une orientation, • une médiation entre les familles et les institutions • (THM, Association de dé- fense des locataires, assis- tantes sociales) • une médiation entre familles au cours de conflits de voi- sinage, • XX une aide administra- tive (dossier CAF, CMU, lettre de relance etc.…) L’action va permettre égale- ment l’organisation de vacances ou sorties en famille, de groupes de parole, d’expression culturelle et artis- tique (théâtre et écriture), d’alphabéti- sation, des groupes d’activités parents/ enfants, différentes fêtes et manifesta- tions du quartier. Ajoutons enfin qu’une psychologue oeuvre pour apporter une aide et une écoute individuelle. Toutes ces démarches contribuent posi- tivement à favoriser le lien social, gage d’une bonne intégration familiale. Dans le cadre de l’accompagnement vers des structures de Droit commun, cette démarche leur offre aussi une aide en matière de recherche d’emploi, de de rédaction de C.V. et de lettre de motivation, de préparation à un entre- tien, d’information sur les forums emploi et formation professionnelle, d’aide au renseignement d’un dossier ASSEDIC . Ces actions se déroulent en complé- mentarité avec la Mission Locale, POLE EMPLOI, les agences intérims, entreprises afin de favoriser leur insertion sociopro- fessionnelle. Les propositions précédentes ne feront pas oublier que le but de l’accompa- gnement à la parentalité est d’assurer la mobilisation des parents dans la réalisation de la réussite du parcours individualisé de l’enfant. Ainsi l’aide et la prise en charge proposées seront adaptées aux besoins repérer des enfants. L’action vise à apporter aux familles une aide et un soutien dans la difficile tâche d’être parents.
  • 40.
  • 41. rapportd’activité201141 Les parents nous sollicitent le plus souvent suite à des situations liées aux enfants et plus particulièrement aux adolescents rencontrant différents problèmes : • problèmes de lecture de document administratifs concernant le Trésor Pu- blic, la justice, les cour- riers de recouvrement ou de mise en demeure. • absentéisme, • perspectives d’avenir, • comportements violents au sein de la famille, • conflits de voisinage dans le quartier, • demandes d’aide de régularisation des procès verbaux liées au réseau Mistral, • adolescents violents dans le quartier auprès de la population, • adolescents se livrant à des actes délictueux les conduisant devant le juge pour enfants, • adolescents en garde à vue, • adolescents faisant l’objet d’absentéisme ou d’exclu- sions scolaires très fré- quentes. Ces derniers vont constituer la cohorte de ceux qui sortiront du collège sans diplôme ni compétences de base. Il faudra travailler avec les familles pour organiser l’année scolaire suivante, sous peine de les trouver dans la rue à la rentrée de septembre. Une prise en charge et une écoute de ce public marginalisé a été organisée avec l’adulte-relais sur l’action dyna- mique emploi, le but étant de ne pas les exclure des autres jeunes au parcours traditionnel. Et même si les familles sont orientées vers des professionnels compétents, au quotidien, c’est vers nous qu’elles cherchent une aide. De ce fait, les autres activités proposées dans le cadre de l’aide à la parentalité (aides administratives pour les inscrip- tions ou les dossiers de bourse, accom- pagnements dans les établissements scolaires à leur demande.) nous paraissent bien ano- dines et pourtant elles nous prennent beaucoup de temps. Les activités traditionnelles du groupe des femmes ont été cependant lar- gement encouragées car, elles se manifestent en fait par des groupes de paroles, où les femmes échangent de façon informelle et spontanément sur
  • 42.
  • 43. rapportd’activité201143 des thèmes qui les intéressent ou les préoccupent par le biais des activités et des ateliers de cuisine, de couture, d’écriture, de sortie… Le travail en transversalité entre les différents membres du personnel de l’association Vivre à la Serinette a permis d’être à l’écoute et de suggérer des interventions ciblées. Le travail avec les écoles du quartier (maternelle et Ecole F.Nardi) ainsi que la relation avec le collège Django Reinhardt restent très efficaces et constructifs à travers notre participation aux Conseils d’école de François Nardi et aux Conseils d’administration de Django. Des réunions périodiques, au cours desquelles sont évoquées les probléma- tiques particulières, sont organisées, au minimum une fois par trimestre dans chacun des établissements. Un constat parallèle découle de cette action. Nous pensons que nous avons eu raisons de résister aux pressions des institutionnels qui désiraient que nous soyons « vivre à la Closerie » ce qui aurait provoqué la « ghéttoisation » des populations et des démarches. La place des parents dans l’accès aux sports nous semble pouvoir donner aux pères la possibilité de participer à des actions, de pouvoir échanger sur l’attitude de leurs enfants en matière de respect de la règle et la gestion de la violence . Lors de la création du REAAP toulonnais, la DDAS qui connaissait nos actions nous a contactés pour nous informer que cette nouvelle structure correspondait parfaitement à l’action menée par « Vivre à La Serinette ». Nous avons ainsi été la première association à signer la Charte et à être financée pour cette action.
  • 44. Au niveau du quartier de la SERINETTEBien repérée dans le quartier de la Serinette, l’association est souvent sollicitée face à l’augmentation des actes de délinquance et d’incivilités occasionnés par les jeunes repérés de la Closerie. L’adulte- relais a ainsi pour mission d’entretenir une médiation entre l’association et les commerçants par une présence quotidienne sur le quartier. Au niveau des éEtablissements scolairesLe contact permanent avec le directeur et son équipe pédagogique nous per- met, suivant les situations, de faire appel à l’adulte relais pour gérer un problème rapporté au chef d’établissement et survenant aux abords de l’école ou en dehors des heures scolaires. C’est pourquoi, cette action de médiation avec l’adulte relais permet une cohérence dans la réussite scolaire. Avec le Reseau Mistral(BUS ligne 40) Un contact téléphonique permanent entre l’adulte relais et les agents de médiation du Réseau Mistral nous permet d’interagir en temps réel sur le secteur de la Close- rie lorsque des nuisances visent les transports publics. De plus, en organisant des permanences mensuelles avec l’adulte relais et les médiateurs du Réseau Mistral, le travail de médiation permet également de régler des situations d’infraction auprès de ce service public.
  • 45. rapportd’activité201145 Avec la cellule de mediation de T H MéL’action de médiation s’oriente le plus souvent autour de conflits de voisinage entre le groupe d’adolescents et les locataires. Le travail de l’adulte relais consiste à partager les informations avec le média- teur de THM qui ensuite intervient chez les familles avec l’adulte relais. Avec les acteurs de l’insertion professionnelle.Il s’agit essentiellement de : • Sensibiliser les jeunes à la nécessité d’un projet de vie et les aider dans cette réflexion • Tisser un réseau complémentaire entre les institutions et les jeunes • Travailler à leur autonomie dans les démarches à effectuer auprès de ces institutions dans le cadre de leur projet de vie Avec les travailleurs sociauxL’association Vivre à la Serinette est un soutien privilégié pour les différents travailleurs sociaux, les éducateurs P.J.J., les équipes d’assistantes sociales de Turenne, d’éducateurs du T.G.I., de l’aide sociale à l’enfance et des éducateurs du foyer Espérance. En effet, l’implantation des locaux de l’association au coeur de la Closerie a favorisé une relation privilégiée avec les familles. De plus, chaque situation de familles prise en charge par les travailleurs sociaux nous est rapportée dans le but d’adapter l’accueil et l’accompagnement des différents publics. De ce fait, l’adulte relais partage avec les éducateurs, les informations des usagés sur leur comportement et leur participation, soit pendant les activités de l’association Vivre à la Serinette, soit en dehors.
  • 46. Partenariat avec le Réseau Mistral Nous avons établi une relation de travail, en organisant des permanences une fois par mois à “l’Appart des Ados”. Le travail consiste à régler des situations d’infraction à la police des transports publics de voyageurs par les agents de médiation du Réseau Mistral. Chaque situation des adolescents ou des jeunes adultes est réglée individuellement avec un rappel à la loi et l’amende réduite à 7 euros. L’adulte relais et les agents de médiation du Réseau Mistral sont en contact permanent par le moyen téléphonique. Ce moyen permet l’intervention en temps réel de l’adulte relais sur le secteur de la Closerie pour des jets de pierres ou autre. Une fiche d’intervention est remplie après chaque situation.
  • 47. rapportd’activité201147 Depuis l’embauche de l’adulte relais, le travail de médiation dans le quartier de la Serinette s’est structuré autour d’une relation plus établie et d’un traitement de chaque situation en temps réel et en coordination avec le directeur de « Vivre à la Serinette » et l’ensemble des partenaires. Il s’agit: • d’établir un dialogue en argumentant de manière objective sans minimiser les actes et sans jugements. • de se rendre au domicile des familles pour relayer les informations, puis proposer un accompagnement ou une présence. • d’instaurer un dialogue de confiance avec les jeunes par un travail de rue. • de tisser un réseau complémentaire entre les institutions et les jeunes en difficulté pour dynamiser l’insertion profes- sionnelle, • de préserver une entente cordiale et réciproque (Sens de la collaboration) • d’organiser, d’animer et de participer aux réunions d’information, de sensibilisation et d’échange en partenariat avec les intervenants externes (élus locaux, travailleurs sociaux,..) • de travailler en réseau et gérer des projets. (ex: DVDvidéo «réseau Mistral» : Les jeunes, la citoyenneté et le transport en commun) • de rencontrer le public et les acteurs de la vie du quartier afin de favoriser la mixité sociale (commerçants, foyer, représentants et services publics, CIL), Chaque situation est analysée en concertation avec l’équipe et elle est suivie d’une prise en charge adaptée. Un compte rendu de chaque situation de médiation est classé sous forme de fiche d’intervention. Cela nous permet d’évaluer l’action de l’adulte relais et du suivi des jeunes et des familles.