1
L’observatoire
Viavoice – Mindded – Des Enjeux Et Des Hommes - Ekodev
Salariés et entreprises responsables
Édition 2015
...
2
Introduction 3
Modalités de réalisation 4
Synthèse des enseignements 5
Vision d’avenir et place de la RSE 9
Vision d'ave...
3
Si la RSE s’installe progressivement depuis 15 ans dans le paysage économique français, les échéances dont celles d’une
...
4
Sondage Viavoice pour Mindded, Ekodev et Des Enjeux Et Des Hommes.
Interviews réalisées en ligne du 20 avril au 5 mai 20...
5
Au-delà du débat « correctif ou artifice » :
parachever la RSE, ou la recherche du « grand alignement »
entre l’intérêt ...
6
Pour une RSE qui défende un intérêt général au service des intérêts particuliers
Pour les salariés, la RSE ne doit pas a...
7
Pour une véritable démarche de conduite du changement
Déployer pleinement la RSE au sein des entreprises demande de mobi...
8
Bilan en matière de communication : trois clés pour implémenter la responsabilité sociétale des entreprises
À l’avenir, ...
9
VISION D’AVENIR ET PLACE DE LA RSE
10
Avez-vous le sentiment que les dirigeants de votre entreprise ont
une vision d’avenir pour votre entreprise ?
17%
52%
1...
11
13%
65%
12%
2%8%
Si cela dépendait uniquement de vous, quelle place accorderiez-vous aux questions de responsabilité so...
12
Pensez-vous que l’action des entreprises en matière de responsabilité sociétale permet d’améliorer leur niveau global d...
13
• 87 % des répondants qui considèrent leur entreprise engagée dans la RSE estiment que leurs dirigeants
ont une vision ...
14
Dans votre entreprise, quelle place est réellement accordée aux questions de responsabilité sociétale ?
Base : ensemble...
15
13%
65%
12%
2%
8%
5%
38%
39%
8%
10%
Une place très importante
Une place assez importante
Une place peu importante
Aucun...
16
Les sceptiques
3%
Les déçus
41%
Les satisfaits
45 %
Les désabusés
11 %
Place souhaitée
++
Place souhaitée
- -
Place rée...
17
Les puristes
8%
Les NIMBY*
12%
Les starting bloc
67 %
Place souhaitée
++
Place souhaitée
- -
Investissement personnel
+...
18
Les isolés
5%
Les passifs
16%
Les réservistes
69 %
Investissement personnel
+
Investissement personnel
-
 Une place im...
19
• 92 % des répondants qui considèrent que leur entreprise accorde une place réelle à la RSE, pensent qu'il
faut donner ...
20
INFORMATION ET IMPLICATION
21
En matière de responsabilité sociétale, souhaiteriez-vous que votre entreprise s’investisse davantage (qu’elle y consac...
22
6%
22%
37%
19%
6%
10%
Souhaiteriez-vous être impliqué dans des initiatives de votre entreprise en matière de responsabi...
23
Pour être un acteur du changement (participer au développement de l'entreprise, à l'effort, aux décisions, améliorer le...
24
Pour être un
acteur du
changement
Eco
Ego
Bien êtrePerformance
Pour proposer ses idées et
apporter ses connaissances
Po...
25
55%
54%
52%
41%
34%
31%
29%
27%
17%
16%
14%
2%
Un journal ou newsletter interne
Des panneaux d’information, des affiche...
26
Souhaiteriez-vous être davantage informé sur l’action de votre
entreprise en matière de responsabilité sociétale ?
13%
...
27
Base : salariés qui souhaiteraient être davantage informés sur l'action de l'entreprise (739 personnes)
Par quels moyen...
28
35%
35%
33%
31%
28%
28%
27%
25%
24%
19%
7%
Des réunions internes
Des évènements de sensibilisation (journée
thématique,...
29
51%
46%
45%
36%
33%
33%
26%
2%
0%
Votre manager direct
Les ressources humaines
Les représentants syndicaux / du personn...
30
• Une attentes de medias plus interactifs (évènements, prises de parole, etc.)
• Des demandes d’actions de sensibilisat...
31
ACTIONS DE L’ENTREPRISE ET ENJEUX
À DÉVELOPPER EN MATIÈRE DE RSE
32
Diriez-vous que les actions et initiatives de votre entreprise en matière de responsabilité sociétale ont pour effet …
...
33
83%
55%
54%
38%
28%
21%
23%
Les relations et conditions de travail (lutte contre l’emploi précaire,
télétravail, préven...
34
81%
55%
46%
43%
27%
26%
23%
Les relations et conditions de travail (lutte contre l’emploi précaire,
télétravail, préven...
35
 Le volet social arrive en tête des souhaits (centration sur soi, sur le cadre de travail, le bien être)
A l’heure de...
36
« La réalité ne pardonne pas qu’on la méprise. »
Joris-Karl Huysmans
Les récentes études d’opinion Viavoice réalisées p...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Observatoire salariés et entreprises responsables octobre 2015 étude

866 vues

Publié le

Étude de Viavoice pour Ekodev, Mindded, et des Enjeux et des Hommes sur la vision de la RSE par les salariés des entreprises françaises.

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
866
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
145
Actions
Partages
0
Téléchargements
38
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Observatoire salariés et entreprises responsables octobre 2015 étude

  1. 1. 1 L’observatoire Viavoice – Mindded – Des Enjeux Et Des Hommes - Ekodev Salariés et entreprises responsables Édition 2015 Viavoice Paris. Études & conseil 9 rue Huysmans, 75 006 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.com François Miquet-Marty, Vincent Jullien, Aurélien Preud’homme LA SOCIÉTÉ D’ÉTUDES ET DE CONSEIL
  2. 2. 2 Introduction 3 Modalités de réalisation 4 Synthèse des enseignements 5 Vision d’avenir et place de la RSE 9 Vision d'avenir des dirigeants et adhésion des salariés 10 Place souhaitée pour la responsabilité sociétale des entreprises 11 Impact de la RSE sur le degré de performance 12 Place perçue de la responsabilité sociétale des entreprises 14 Comparatif : place souhaitée et place perçue de la RSE 15 Information et implication 20 Attentes envers l'entreprise en matière de RSE 21 Attente d'implication de la part des salariés 22 Raisons d’une attente d'implication des salariés 23 Degré d'information concernant la RSE et leviers utilisés 25 Attente d’informations et désir d’implication des salariés 26 Attentes concernant les leviers en matière de RSE 27 Moyens de communication mis en place et moyens attendus 28 Référent pour accompagner ces changements 29 Actions de l’entreprise et enjeux à développer en matière de RSE 31 Impacts des actions et initiatives de l'entreprise en matière de RSE 32 Enjeux privilégiés par les salariés 33 Enjeux les plus engageants pour les salariés 34 Sommaire
  3. 3. 3 Si la RSE s’installe progressivement depuis 15 ans dans le paysage économique français, les échéances dont celles d’une économie décarbonée qui sera au cœur des échanges lors de la COP 21 à Paris dans quelques semaines invitent à accélérer sa prise en compte dans le business model des entreprises. Nos trois cabinets, pure players de la RSE (Mindded - agence de communication, ekodev - agence de solutions et Des Enjeux et des Hommes - cabinet de conduite du changement) accompagnent les entreprises dans cette mutation. Nous sommes témoins à la fois des avancées et du chemin qui reste à parcourir. Nous avons voulu demander aux salariés eux mêmes ce qu’ils en pensent, comprendre leurs représentations, trouver dans cette consultation des parties prenantes internes les pistes pour agir. Introduction
  4. 4. 4 Sondage Viavoice pour Mindded, Ekodev et Des Enjeux Et Des Hommes. Interviews réalisées en ligne du 20 avril au 5 mai 2015. Échantillon de 1 001 personnes travaillant en France métropolitaine, représentatif des salariés d’entreprises de 250 salariés et plus. Représentativité assurée par la méthode des quotas appliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession de l’interviewé, région, secteur d’activité et taille d’entreprise. Modalités de réalisation
  5. 5. 5 Au-delà du débat « correctif ou artifice » : parachever la RSE, ou la recherche du « grand alignement » entre l’intérêt général et les intérêts particuliers La RSE (responsabilité sociétale des entreprises) est-elle vouée à l’ambivalence ? - La RSE est souvent considérée comme un « correctif » des intérêts particuliers des entreprises, lesquels peuvent conduire à négliger l’urgence des intérêts généraux que constituent les enjeux environnementaux ou sociaux. La loi « NRE » de février 2001, le Sommet de la Terre sur le « développement durable » d’août-septembre 2002 à Johannesburg, les urgences climatiques et environnementales, les nouveaux enjeux de santé et bien-être au travail, la crise de l’emploi, la dégradation des relations entre les gens (défiance), tout cela justifie des actions d’intérêt général. De surcroît, la rétraction de l’action publique, du rôle de l’Etat, conduit de plus en plus à se tourner vers l’engagement des entreprises. - Mais à l’autre point du débat, la RSE apparaît souvent comme un « artifice », une simple illusion de correction des intérêts particuliers par l’intérêt général : la critique qui est adressée ici porte sur l’intention réelle supposée des entreprises, qui déploieraient des stratégies RSE par simple bonne conscience, vigilance envers les parties prenantes, voire, aux yeux des plus critiques, par volonté de dédouanement ou par hypocrisie. Alors la RSE : correctif ou artifice ? Viavoice, pour les trois sociétés expertes que sont Mindded, Des Enjeux Et Des Hommes, et Ekodev, a enquêté auprès des premiers concernés, les salariés des grandes entreprises, afin de mieux comprendre leurs perceptions et attentes en termes de RSE. Les réponses recueillies sont fondamentales : les salariés assignent à la RSE l’ambition de dépasser le clivage entre « correctif » et « artifice », et plaident en faveur d’un « grand alignement » entre l’intérêt général et les intérêts particuliers des entreprises. Et plaident à ce titre pour un parachèvement de la RSE dans les entreprises, et pour un « retour aux sources » vers ses principes fondateurs. Synthèse des enseignements (1/4)
  6. 6. 6 Pour une RSE qui défende un intérêt général au service des intérêts particuliers Pour les salariés, la RSE ne doit pas avoir une vocation désincarnée par rapport à l’entreprise qui la promeut, mais apparaît au contraire comme une opportunité pour toutes les parties de l’entreprise : - En termes de succès économique de l’entreprise elle-même : 73 % des salariés estiment ainsi qu’il s’agit d’un facteur de performance non négligeable ; une proportion qui atteint même 86 % auprès des salariés travaillant dans une entreprise déjà fortement impliquée sur ces questions ; - En termes de progrès internes à l’entreprise : près des deux tiers d’entre eux pensent que les initiatives RSE peuvent exercer un impact positif sur l’évolution des comportements dans le travail (68 %), la qualité des relations de travail (64 %), l’évolution des process et des outils internes (66 %) ou encore en permettant aux salariés de gagner en compétence (60 %). Pour l’avenir, les enjeux prioritaires aux yeux des personnes interrogées sont eux-mêmes fortement indexés sur la vie des salariés : les relations et conditions de travail (83 %) et les droits de l’Homme (55 %). L’importance accordée à ces sujets se comprend dans le contexte actuel d’entreprises au sein desquelles la qualité des relations humaines est trop souvent dégradée, particulièrement en France : actuellement, près de sept Français sur dix déclarent ne pas faire confiance à une personne qu’ils ne connaissent pas, et cette défiance est bien évidemment préjudiciable en interne au sein des grandes entreprises. Pour une RSE qui mobilise l’ensemble des acteurs de l’entreprise Pour concrétiser cette ambition, la RSE n’est pas considérée comme l’un des domaines d’action (parmi d’autres) au sein de l’entreprise, mais comme une exigence fédératrice, appelée à mobiliser tous les acteurs de l’entreprise : - La RSE devrait pleinement mobiliser le management : si cela ne dépendait que d’eux, 78 % des salariés accorderaient une place plus importante aux questions de responsabilité sociétale dans leur entreprise, et 70 % souhaiteraient que leur entreprise investisse davantage de temps et d’argent pour des actions RSE ; - La RSE devrait pleinement mobiliser les salariés eux-mêmes : 59 % d’entre eux souhaiteraient être associés aux initiatives RSE de leur entreprise, alors qu’aujourd’hui seuls 6 % le sont déjà. Principale motivation à cela : la volonté d’accompagner le changement, d'aider son entreprise à concilier activité économique et intérêt général dans une réflexion collective fructueuse : « Apporter ma contribution à l'évolution de mon entreprise » ; « Faire avancer les choses dans ce domaine » ; « Participer et réagir aux problématiques oblige chaque personne à devenir son propre acteur » ; « Parfaire les conditions de travail et de responsabilisation des salariés à l'effort collectif ». La RSE devrait également mobiliser la communication interne, enjeu essentiel abordé page suivante. Synthèse des enseignements (2/4)
  7. 7. 7 Pour une véritable démarche de conduite du changement Déployer pleinement la RSE au sein des entreprises demande de mobiliser de nombreux ressorts de communication, mais aussi de sensibilisation et de formation. À première vue, le jugement des salariés concernant l’implication RSE paraît sévère : seule une minorité d’entre eux (43 %) la trouve prise en compte de façon importante au sein de leur propre entreprise, contre 47 % qui la jugent prise en compte de manière peu importante ou inexistante. Une observation pouvant paraître étonnante a priori, compte tenue de la prise d’importance croissante des questions RSE depuis une dizaine d’années, y compris en termes de stratégie et précisément de communication. En réalité, les salariés interrogés déclarent manquer d’information : 59 % d’entre eux se déclarent « mal informés », et 74 % aimeraient l’être davantage. Et aux yeux des salariés, ce qui fait défaut est moins le volume de la communication que la nature des moyens mis en œuvre : - Alors que ceux-ci souhaiteraient être informés prioritairement par des réunions internes ou des événements de sensibilisation (journées thématiques, animations, conférences), donc par le biais d’une communication de proximité, les outils aujourd’hui les plus utilisés demeurent très classiques et institutionnels : journal ou newsletter interne (55 %), panneaux d’information (54 %), site intranet (52 %). Les réunions internes ne sont actuellement citées comme moyen d’information sur la RSE que par 41 % des salariés informés, les prises de paroles de la direction par 31 %, les évènements de sensibilisation par 27 % et les sessions de formation par 17 % d’entre eux : et pourtant ces moyens sont attendus. - En termes de référent ou de relais des actions RSE au sein de l’entreprise, s’affirme le même besoin d’une communication directe : les salariés souhaiteraient être informés sur ces questions d’abord par leur manager direct (51 %) plus que par des équipes spécialisées développement durable ou RSE (36 %), le service de communication (33 %) ou la direction (26 %). La communication interne concernant les actions RSE apparaît donc aujourd’hui trop « institutionnelle », trop dépersonnalisée, et donc peu impliquante, alors même que 85 % des salariés pensent que le fait d’être mieux informé sur la RSE les inciterait à s’impliquer davantage. Synthèse des enseignements (3/4)
  8. 8. 8 Bilan en matière de communication : trois clés pour implémenter la responsabilité sociétale des entreprises À l’avenir, la RSE devrait donc s’appuyer sur un triptyque d’initiatives visant une appropriation par l’ensemble de l’entreprise (salariés, managers, direction) des actions engagées : - Intégration dans la stratégie, au même titre que les objectifs financiers ou de production, des objectifs RSE ; - Communication de proximité via des relais « naturels » pour les salariés (managers de proximité, représentants du personnel) ; - Aide à l’implication directe des salariés, que ce soit en termes de réflexion stratégique ou d’actions concrètes. Un salarié a ainsi soutenu que la responsabilité sociétale, à son sens, « doit concerner tous les employés de l'entreprise ». Ce à quoi un manager a fait écho : « En ayant la responsabilité d'une équipe, nous sommes obligés de montrer l'exemple et la voie à suivre. Nous sommes le vecteur pour l'application des actions sur le terrain. » Les salariés et la RSE : volonté de parachèvement et retour aux sources La force des résultats recueillis dans le cadre de cette enquête est double : - À la lecture de leurs réponses, les salariés n’entendent pas uniquement « soutenir » la RSE, ce qui est déjà beaucoup. Ils entendent lui décerner une puissance et une pertinence définitives en alignant intérêt général et intérêts particuliers ; à ce titre ils entendent permettre à la RSE de surmonter l’ambivalence dans laquelle elle est souvent engagée, entre correctif des intérêts particuliers et artifice supposé. Les salariés ont pour la RSE l’ambition d’une synergie ; Dans le contexte actuel, la prépondérance de cette vision ne s’explique pas uniquement par la prise en compte des préoccupations environnementales et sociales ; plus profondément, elle repose sur une mutation de société majeure : la volonté de faire advenir, par sa propre action, dans sa vie quotidienne, les valeurs d’intérêt général auxquelles nous sommes attachés (François Miquet-Marty, Les nouvelles passions françaises, Michalon, 2013). À cet égard, la RSE ne constitue pas uniquement une synthèse entre intérêt général et intérêts particuliers ; elle offre la possibilité de d’organiser la volonté d’action de chacun au service de tous. Pour cette raison elle trouve ici une nouvelle modernité, dans le sillage de la crise de 2008. - De surcroît, cette vision des salariés fait singulièrement écho au désormais fameux livre du « père fondateur » de la RSE (Howard Bowen, Social responsibilities of the businessman, Harper and Brothers, 1953), lequel plaidait précisément en faveur d’un meilleur alignement entre les décisions managériales, l’implication de tous dans l’entreprise, et l’intérêt général. François Miquet-Marty et Aurélien Preud’homme, Viavoice Synthèse des enseignements (4/4)
  9. 9. 9 VISION D’AVENIR ET PLACE DE LA RSE
  10. 10. 10 Avez-vous le sentiment que les dirigeants de votre entreprise ont une vision d’avenir pour votre entreprise ? 17% 52% 18% 7% 6% Sous-total « Oui » 69 % Sous-total « Non » 25 % Base : ensemble de l’échantillon (1001 personnes) Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout Vous ne savez pas Aux salariés qui pensent que leurs dirigeants ont une vision d’avenir : Et diriez-vous que vous adhérez à cette vision d’avenir de vos dirigeants ? Base : salariés qui pensent que leurs dirigeants ont une vision d'avenir (695 personnes) 13% 60% 18% 3% 6% Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout Vous ne savez pas Sous-total « Oui » 73 % Sous-total « Non » 21 % Vision d’avenir des dirigeants et adhésion des salariés
  11. 11. 11 13% 65% 12% 2%8% Si cela dépendait uniquement de vous, quelle place accorderiez-vous aux questions de responsabilité sociétale dans votre entreprise ? Base : ensemble de l’échantillon (1001 personnes) Sous-total « Une place importante » 78 % Sous-total « Une place peu ou pas importante » 14 % Une place assez importante Aucune place ou presque Vous ne savez pas Une place peu importante Une place très importante Nous allons à présent parler de la place occupée par la Responsabilité Sociétale au sein de votre entreprise, c’est-à-dire comment intégrer les préoccupations en matière sociale, environnementale, éthique, de droits de l’homme et de consommateurs dans ses activités commerciales et sa stratégie. Place souhaitée pour la responsabilité sociétale des entreprises
  12. 12. 12 Pensez-vous que l’action des entreprises en matière de responsabilité sociétale permet d’améliorer leur niveau global de performance ? Base : ensemble de l’échantillon (1001 personnes) 14% 59% 14% 2% 11% Sous-total « Oui » 73 % Sous-total « Non » 16 % Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout Vous ne savez pas Impact de la RSE sur le degré de performance
  13. 13. 13 • 87 % des répondants qui considèrent leur entreprise engagée dans la RSE estiment que leurs dirigeants ont une vision d’avenir  Ce chiffre descend à 55 % pour ceux qui considèrent que leur entreprise n’est pas engagée dans la RSE • 83 % des répondants d'une société engagée pour la RSE, adhèrent à la vision d'avenir de l'entreprise  Ce chiffre descend à 60 % si celle si ne semble pas engagée en RSE • 86 % des répondants d'une société engagée pour la RSE, pensent que la RSE contribue à la performance  Ce chiffre descend à 71 % auprès des répondants d’une société pas engagée en RSE  La RSE nourrit la vision de l’entreprise et renforce l’adhésion Points clés
  14. 14. 14 Dans votre entreprise, quelle place est réellement accordée aux questions de responsabilité sociétale ? Base : ensemble de l’échantillon (1001 personnes) 5% 38% 39% 8% 10% Sous-total « Une place importante » 43 % Sous-total « Une place peu ou pas importante » 47 % Une place assez importante Aucune place ou presque Vous ne savez pas Une place peu importante Une place très importante Place perçue de la responsabilité sociétale des entreprises
  15. 15. 15 13% 65% 12% 2% 8% 5% 38% 39% 8% 10% Une place très importante Une place assez importante Une place peu importante Aucune place ou presque Vous ne savez pas Place souhaitée Place réelle 78 % Accorderaient une place importante aux questions de responsabilité sociétale dans leur entreprise vs 43 % Une place importante est réellement accordée aux questions de responsabilité sociétale dans leur entreprise À noter : 36 % des salariés estiment que les questions de RS n’occupent pas une place importante dans leur entreprise alors même qu’ils souhaiteraient que cela soit le cas (si cela ne dépendaient que d’eux-mêmes). Base : ensemble de l’échantillon (1001 personnes) Place souhaitée vs place perçue de la Responsabilité Sociétale en entreprise
  16. 16. 16 Les sceptiques 3% Les déçus 41% Les satisfaits 45 % Les désabusés 11 % Place souhaitée ++ Place souhaitée - - Place réelle accordée par l’entreprise + Place réelle accordée par l’entreprise - Une volonté de donner une véritable place à la RSE partagée par une grande majorité Mais, pour la moitié d’entre eux, une déception dans le déploiement de la RSE Niche de mobilisation
  17. 17. 17 Les puristes 8% Les NIMBY* 12% Les starting bloc 67 % Place souhaitée ++ Place souhaitée - - Investissement personnel + Investissement personnel - Une large majorité prête à s’engager afin d’infuser davantage la RSE dans leur entreprise  Il reste cependant un gisement de salariés (12%) convaincus par le sujet mais aujourd’hui non engagés : sceptiques par rapport à l’utilité de leur action ? Ne sachant comment s’y prendre ? Les nihilistes 13% * NIMBY : Not In My BackYard Niche de mobilisation
  18. 18. 18 Les isolés 5% Les passifs 16% Les réservistes 69 % Investissement personnel + Investissement personnel -  Une place importante réservée à la RSE en entreprise favorise clairement l’émergence de salariés engagés  Une part de « passifs » pouvant être une cible privilégiée de mobilisation Les sceptiques 10% Place réelle accordée par l’entreprise + Place réelle accordée par l’entreprise - Niche de mobilisation
  19. 19. 19 • 92 % des répondants qui considèrent que leur entreprise accorde une place réelle à la RSE, pensent qu'il faut donner une place importante à la RSE  Ce chiffre descend à 77 % pour ceux qui considèrent que leur entreprise n’accorde pas une place réelle à la RSE  La RSE appelle la RSE. Elle démontre son utilité par sa mise en œuvre Points clés
  20. 20. 20 INFORMATION ET IMPLICATION
  21. 21. 21 En matière de responsabilité sociétale, souhaiteriez-vous que votre entreprise s’investisse davantage (qu’elle y consacre plus de temps, plus d’argent) ? Base : ensemble de l’échantillon (1001 personnes) 16% 54% 16% 2% 12% Sous-total « Oui » 70 % Sous-total « Non » 18 % Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout Vous ne savez pas Attentes envers l’entreprise en matière de RSE
  22. 22. 22 6% 22% 37% 19% 6% 10% Souhaiteriez-vous être impliqué dans des initiatives de votre entreprise en matière de responsabilité sociétale ? Base : ensemble de l’échantillon (1001 personnes) Sous-total « Non » 25 % Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, Plutôt pas Non, pas du tout Vous ne savez pasVous êtes déjà impliqué Sous-total « Oui » 59 % Attente d’implication de la part des salariés
  23. 23. 23 Pour être un acteur du changement (participer au développement de l'entreprise, à l'effort, aux décisions, améliorer le bien-être...) « Afin d'apporter ma contribution à l'évolution de mon entreprise » ; « Pour faire avancer les choses » ; « Participer et réagir aux problématiques oblige chaque personne à devenir son propre acteur » « Parfaire les conditions de travail et de responsabilisation des salariés à l'effort collectif » ; « Je me sens concerné par tout ce qui sur mon lieu de travail permet d'améliorer la qualité de vie » 32% Parce que je me sens concerné(e) par un sujet important, d'avoir des responsabilités « Car ça me tient à cœur d'un point de vue personnel » ; « Parce que je me sens proche de ces sujets qui concernent chacun d’entre nous » ; « Parce que le progrès social au sein de l'entreprise m'intéresse » ; « Je pense que c'est un sujet important, qui doit concerner tous les employés de l'entreprise » ; « En ayant la responsabilité d'une équipe, nous sommes obligés de montrer l'exemple et la voie à suivre. Nous sommes le vecteur pour l'application des actions sur le terrain » Pour proposer ses idées et apporter ses connaissances « Avoir une possibilité d'apporter mon point de vue sur les améliorations qui pourraient être apportées à mon poste de travail » « Pour donner mon point de vue dans l'espoir d‘être écouté » ; « Parce que je pense être de bon conseil » ; « J’ai plein de projets » 9% Pour me sentir engagé et participer aux projets « Car je fais parti du comité de direction » ; « Ayant un véritable esprit d'entreprise, j'aimerais jouer un rôle dans ce domaine » ; « L'amélioration de la vie et de l'environnement » « Pour me permettre de rendre service » ; « Donner un sens supplémentaire à l'activité et pouvoir le transmettre » 9% Pour comprendre ce qui est mis en œuvre afin de favoriser l'écoute et la communication « Pour rester au contact du personnel (plus de relations humaines plutôt que des mails ou des notes de services) » « Pour une coordination entre toutes les équipes et surtout avec celles qui sont en lien direct avec les clients » ; « Afin de diversifier les sources d'information et avoir le plus d'avis possibles » Aux personnes qui aimeraient être plus impliquées dans les initiatives concernant la responsabilité sociétale : Pour quelle(s) raison(s) souhaiteriez-vous être impliqué(e) ? Base : salariés qui aimeraient être impliqués (596 personnes) 7% Car c’est un levier de motivation « Afin de continuer d'avoir envie de travailler dans mon entreprise » ; « Parce que c'est motivant de se sentir impliqué dans une démarche qui doit être collective » « Comprendre encore mieux le fonctionnement de l'entreprise. Agir, proposer, construire l'entreprise de demain » 5% Par solidarité, pour favoriser l'intégration et l'entraide « Parce que les entreprises devraient jouer un plus grand rôle dans la cohésion sociale, et je me verrais bien y participer » ; « Pour avoir un meilleur esprit d’équipe et d'entraide » « Plus de services aux salariés, de facilités d'intégration » ; « Cela me semble important que chacun prenne en compte l'intérêt général » 5% Par soucis d'avenir pour l'entreprise « Comme tout un chacun, je fais parti de cette société et je me dois dans mon quotidien de participer pour qu'elle devienne meilleure demain qu'elle ne l'était hier, il en va de notre avenir et du legs laissé aux prochaines générations » 3% Pour me sentir utile au sein de l’entreprise « Afin de pouvoir être utile à mon entreprise et à mes collègues de travail » ; « Pour me sentir utile dans une activité différente de mon travail quotidien » 2% Pour me sentir reconnu dans mon travail et dans l’entreprise « Pour être reconnu par mon employeur » ; « Avoir l'impression d'être mieux considéré » Non réponses : 12% 15% 14% Raisons d’une attente d’implication des salariés
  24. 24. 24 Pour être un acteur du changement Eco Ego Bien êtrePerformance Pour proposer ses idées et apporter ses connaissances Pour favoriser l’entraide Par soucis d'avenir pour l'entreprise Par solidarité, pour favoriser l'intégration et l'entraide Pour me sentir reconnu dans mon travail et dans l’entreprise Aux personnes qui aimeraient être plus impliquées dans les initiatives concernant la responsabilité sociétale : Pour quelle(s) raison(s) souhaiteriez-vous être impliqué(e) ?  88% des participants ont répondu à la question ouverte ! Raisons d’une attente d’implication des salariés
  25. 25. 25 55% 54% 52% 41% 34% 31% 29% 27% 17% 16% 14% 2% Un journal ou newsletter interne Des panneaux d’information, des affiches dans l’entreprise Un site intranet Des réunions internes Un guide des bonnes pratiques Des prises de parole de la direction Des évènements de mobilisation (challenge, trophée, démarche d’innovations, etc.) Des évènements de sensibilisation (journée thématique, animations, conférences, etc.) Des sessions de formation sur le sujet La diffusion de vidéos dans l’entreprise Une plateforme ou une interface collaborative / communautaire Vous ne savez pas Avez-vous le sentiment d’être bien informé sur l’action de votre entreprise en matière de responsabilité sociétale ? Par quels moyens votre entreprise communique-t-elle sur son action en matière de responsabilité sociétale ? (Plusieurs réponses possibles, total supérieur à 100) Base : ensemble de l’échantillon (1001 personnes) Base : salariés qui se disent bien informés sur la RSE (366 personnes) 4% 32% 42% 17% 5% Sous-total « Bien informé » 36 % Sous-total « Mal informé » 59 % Assez bien informé Très mal informé Vous ne savez pas Assez mal informé Très bien informé Degré d’information concernant la RSE et leviers utilisés
  26. 26. 26 Souhaiteriez-vous être davantage informé sur l’action de votre entreprise en matière de responsabilité sociétale ? 13% 61% 18% 3% 5% Sous-total « Oui » 74 % Sous-total « Non » 21 % Base : ensemble de l’échantillon (1001 personnes) Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout Vous ne savez pas Aux salariés qui souhaiteraient être davantage informés : Le fait d’être davantage informé vous inciterait-il à davantage vous impliquer dans votre entreprise en matière de responsabilité sociétale ? Base : salariés qui souhaiteraient être davantage informés sur l'action de l'entreprise (739 personnes) 17% 68% 6% 1% 8% Sous-total « Oui » 85 % Sous-total « Non » 7 % Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout Vous ne savez pas Attente d’informations et désir d’implication des salariés
  27. 27. 27 Base : salariés qui souhaiteraient être davantage informés sur l'action de l'entreprise (739 personnes) Par quels moyens souhaiteriez-vous être informé sur l’action de votre entreprise en matière de responsabilité sociétale… Attentes concernant les leviers en matière de RSE 35% 35% 33% 31% 28% 28% 27% 25% 24% 19% 7% Des réunions internes Des évènements de sensibilisation (journée thématique, animations, conférences, etc.) Un journal ou newsletter interne Un site intranet Des prises de parole de la direction Des sessions de formation sur le sujet Des panneaux d’information, des affiches dans l’entreprise Un guide des bonnes pratiques Des évènements de mobilisation (challenge, trophée, démarche d’innovations, etc.) Une plateforme ou une interface collaborative / communautaire La diffusion de vidéos dans l’entreprise
  28. 28. 28 35% 35% 33% 31% 28% 28% 27% 25% 24% 19% 7% Des réunions internes Des évènements de sensibilisation (journée thématique, animations, conférences, etc.) Un journal ou newsletter interne Un site intranet Des prises de parole de la direction Des sessions de formation sur le sujet Des panneaux d’information, des affiches dans l’entreprise Un guide des bonnes pratiques Des évènements de mobilisation (challenge, trophée, démarche d’innovations, etc.) Une plateforme ou une interface collaborative / communautaire La diffusion de vidéos dans l’entreprise 55% 54% 52% 41% 34% 31% 29% 27% 17% 16% 14% 2% Un journal ou newsletter interne Des panneaux d’information, des affiches dans l’entreprise Un site intranet Des réunions internes Un guide des bonnes pratiques Des prises de parole de la direction Des évènements de mobilisation (challenge, trophée, démarche… Des évènements de sensibilisation (journée thématique, animations,… Des sessions de formation sur le sujet La diffusion de vidéos dans l’entreprise Une plateforme ou une interface collaborative / communautaire Vous ne savez pas Par quels moyens votre entreprise communique-t-elle sur son action en matière de responsabilité sociétale ? Base : salariés qui se disent bien informés sur la RSE (366 personnes) Par quels moyens souhaiteriez-vous être informé sur l’action de votre entreprise en matière de responsabilité sociétale ? Base : salariés qui souhaiteraient être davantage informés sur l'action de l'entreprise (739 personnes) Moyens de communication mis en place et moyens attendus
  29. 29. 29 51% 46% 45% 36% 33% 33% 26% 2% 0% Votre manager direct Les ressources humaines Les représentants syndicaux / du personnel Les équipes spécialisées (service développement durable / RSE) Le service de communication Des collègues La direction générale Le service des achats Vous ne savez pas Base : salariés qui souhaiteraient être davantage informés sur l'action de l'entreprise (739 personnes) Qui consulteriez-vous en priorité, au sein de votre entreprise, pour obtenir des informations en matière de responsabilité sociétale ? Référent pour accompagner ces changements
  30. 30. 30 • Une attentes de medias plus interactifs (évènements, prises de parole, etc.) • Des demandes d’actions de sensibilisation et de formation • Un éventail de moyens plébiscités pour être informé de l’action RSE de l’entreprise (multi canal)  Des moyens à adapter en fonction des différentes cibles (affichage en usine par exemple) • Un sujet de « proximité » : le manager direct est considéré comme la source d’information privilégiée (51% des réponses versus 19% dans l’enquête DDB OpinionWay de 2011) devant la DG (26 % des réponses) • Les équipes spécialisées (direction RSE, réseau de correspondants) sont identifiées • Les représentants syndicaux sont légitimes pour porter l’information (20% dans l’étude DDB) Points clés
  31. 31. 31 ACTIONS DE L’ENTREPRISE ET ENJEUX À DÉVELOPPER EN MATIÈRE DE RSE
  32. 32. 32 Diriez-vous que les actions et initiatives de votre entreprise en matière de responsabilité sociétale ont pour effet … 15% 12% 15% 17% 13% 53% 54% 50% 47% 47% 17% 17% 16% 19% 21% 5% 5% 5% 6% 7% 10% 12% 14% 11% 12% De modifier les comportements dans le travail De faire évoluer les process, les outils en interne De générer des gains de performance pour l’entreprise D’améliorer la qualité des relations dans le travail De permettre aux salariés de gagner en compétence Base : ensemble de l’échantillon (1001 personnes) Sous-total « Oui » : 68 % Oui, plutôt Non, plutôt pasOui, tout à fait Non, pas du tout Vous ne savez pas Place « importante » de la RSE dans leur entreprise (81 %) Place « importante » de la RSE dans leur entreprise (70 %) Sous-total « Oui » : 66 % Sous-total « Oui » : 65 % Sous-total « Oui » : 64 % Sous-total « Oui » : 60 % Sous-total « Non » : 22% Sous-total « Non » : 22% Sous-total « Non » : 21% Sous-total « Non » : 25% Sous-total « Non » : 28% Place « importante » de la RSE dans leur entreprise (80 %) Place « importante » de la RSE dans leur entreprise (76 %) Place « importante » de la RSE dans leur entreprise (78 %) Impacts des actions et initiatives de l’entreprise en matière de RSE
  33. 33. 33 83% 55% 54% 38% 28% 21% 23% Les relations et conditions de travail (lutte contre l’emploi précaire, télétravail, prévention des accidents de travail, équilibre vie privée / professionnelle, projets participatifs, team-building, événements internes, Les droits de l’Homme (respect du droit syndical, lutte contre les discriminations (handicap, égalité H/F), lutte contre le travail dissimulé, des enfants, forcé) La gouvernance de l’organisation (valeurs d’entreprise définies et suivies, charte éthique, communication transparente, …) L’environnement (réalisation d’un bilan carbone, incitation au covoiturage, visioconférence, écogestes, charte d’achats responsables, maîtrise des consommations) La loyauté des pratiques (respect des fournisseurs et sous-traitants, prévention de la corruption, délais de paiement, visibilité de leur carnet de commande) Les communautés et le développement local (financement de projets associatifs/sponsoring local, partenariat école, mécénat de compétences, congés solidaires) Les questions relatives aux consommateurs (protection de la santé/sécurité des consommateurs, SAV, règlement des litiges, respect de la vie privée, respect des délais) Parmi les thématiques suivantes, quelles sont celles que vous aimeriez le plus voir se développer dans votre entreprise ? Base : ensemble de l’échantillon (1001 personnes) Enjeux privilégiés par les salariés
  34. 34. 34 81% 55% 46% 43% 27% 26% 23% Les relations et conditions de travail (lutte contre l’emploi précaire, télétravail, prévention des accidents de travail, équilibre vie privée / professionnelle, projets participatifs, team-building, événements… Les droits de l’Homme (respect du droit syndical, lutte contre les discriminations (handicap, égalité hommes femmes), lutte contre le travail dissimulé, des enfants, forcé) La gouvernance de l’organisation (valeurs d’entreprise définies et suivies, charte éthique, communication transparente…) L’environnement (réalisation d’un bilan carbone, incitation au covoiturage, visioconférence, écogestes, charte d’achats responsables, maîtrise des consommations) La loyauté des pratiques (respect des fournisseurs et sous-traitants, prévention de la corruption, délais de paiement, visibilité de leur carnet de commande) Les communautés et le développement local (financement de projets associatifs/sponsoring local, partenariat école, mécénat de compétences, congés solidaires) Les questions relatives aux consommateurs (protection de la santé/sécurité des consommateurs, SAV, règlement des litiges, respect de la vie privée, respect des délais) Et toujours parmi les thématiques suivantes, quelles sont celles qui vous inciteraient personnellement le plus à agir dans votre entreprise ? Base : ensemble de l’échantillon (1001 personnes) Enjeux les plus engageants pour les salariés
  35. 35. 35  Le volet social arrive en tête des souhaits (centration sur soi, sur le cadre de travail, le bien être) A l’heure de la Cop 21, les questions environnementales préoccupent davantage que l’ancrage territorial ou l’orientation client Relations et conditions de travail Droits de l’Homme Gouvernance de l’organisation Environ- nement Loyauté des pratiques Communautés et développement locales Questions relatives aux consommateurs Points clés Enjeux les plus engageants pour les salariés
  36. 36. 36 « La réalité ne pardonne pas qu’on la méprise. » Joris-Karl Huysmans Les récentes études d’opinion Viavoice réalisées pour HEC, CCI France, BPCE, Libération, Le Monde, Le Figaro, Les Échos, France Inter et France Info sont consultables sur www.institut-viavoice.com 9, rue Huysmans, 75 006 Paris. + 33 (0)1 40 54 13 90. Viavoice est une SAS indépendante. Études et conseil pour l’avenir des entreprises et des institutions Stratégie, communication, activation marketing et relations humaines Paris - Londres - Bruxelles - Casablanca

×