:2013   15 14       1
)       (..       )                          .(..                                     .                                 . ...
.                 .         .             :                                 :            -1                               ...
300 250                )           (                 2012                  25   (300   )       2012          30           ...
Version française      Le Groupe de recherche sur les études internationales      et la gestion des crises, en coopération...
imposent l’adoption des réformes contribuant à un réel changement, ajoutant àcela les difficultés que confrontent ces Etat...
1- Les révoltes arabes : contexte et problèmes conceptuels ;   2- Les opportunités de transition politique et économique à...
Comité scientifique du colloque :Prof. Driss Lagrini, Coordonateur du Groupe de recherche sur les étudesinternationales et...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Papier colloque-greigec-2012-verssion-ar fr

876 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
876
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
409
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Papier colloque-greigec-2012-verssion-ar fr

  1. 1. :2013 15 14 1
  2. 2. ) (.. ) .(.. . . . . " " .. 2
  3. 3. . . . : : -1 -2 -3 -4 -5 -614 : 2013 15 : : 3
  4. 4. 300 250 ) ( 2012 25 (300 ) 2012 30 2013 252013 30 greigec@gmail.com . . . . 4
  5. 5. Version française Le Groupe de recherche sur les études internationales et la gestion des crises, en coopération avec le Centre arabe pour la recherche scientifique et des études humaine, Organisent un colloque international Sur le thème: Deux ans après les révolutions arabes: Opportunités et risques d’une transition politique et économiqueDurant l’année 2011 un nombre important de pays arabes ont connu une vaguemassive de protestation et de soulèvement au cours desquelles se situaient desdemandes basculants entre réforme (Maroc, Arabie saoudite, Jordanie) etchangement du pouvoir (Tunisie, Egypte, Libye, Yémen, Syrie).Ces mouvements sociaux ont contribué à mettre la lumière sur des dilemmespolitiques, sociaux et économiques et ont également révélés lécart flagrant entreles citoyens et les sphères de la prise de décision dans de nombreux pays arabes.Cependant, si le plafond des revendications a augmenté d’une façonspectaculaire : de la réforme au renversement des pouvoirs existants en raison del’ampleur de linjustice, de la tyrannie et de la corruption dans certainescommunautés, comme en Tunisie, en Egypte, et en Libye - ces pays qui ontchoisi la logique de la violence et l’intimidation afin de réprimer lesmanifestations et les protestations, et de jouer sur le facteur temps- une autrepartie des régimes arabes se sont retrouvés face à des défis majeurs qui leurs 5
  6. 6. imposent l’adoption des réformes contribuant à un réel changement, ajoutant àcela les difficultés que confrontent ces Etats en raison des contraintes politiqueset sociales internes.La gravité de ces dilemmes s’accentue avec des signes indiquant que la plupartdes grandes puissances occidentales sont convaincus que le coût de collusionavec la tyrannie a des conséquences néfastes sur leurs intérêts politiques,économiques et stratégiques dans la région, et que le soutien à la démocratiepeut être une passerelle efficace pour consolider la stabilité et la transparencedes relations politiques et économiques au niveau local qu’international.En effet, les grandes puissances occidentales qui ont concilié entre l’apaisementde la tyrannie dans la région arabe depuis de nombreuses décennies et lapréservation de leurs intérêts, croyants en l’importance du rôle de ces systèmesdans la lutte contre l’extrémisme, le terrorisme et l’immigration illégale, ont finipar abandonner certains de ces régimes.Le renversement de certains régimes arabes a produit des changementséconomiques et politiques majeurs, variés dans ses formes et ses conséquencessociétales. Dévoilant ainsi la difficulté de dépasser les erreurs du passé dansleurs dimensions économique, politique, social et juridique. Cet état de fait posedonc deux principaux problèmes: le premier est principalement associé àlamélioration des champs politiques et juridiques, en vue de réaliser deschangements qui aboutiront à la mise en place dun État civil et démocratiquebasé sur la garanti des droits et de justice sociale. Le second consiste àsurmonter les problèmes sociaux et économiques causés par le chômage etlaggravation de la pauvreté et la corruption sous ses diverses formes, ainsi quela détérioration du secteur du tourisme et la baisse de linvestissement étrangeren raison de la crise financière mondiale.Dans ce contexte, le Groupe de recherche sur les études internationales et lagestion des crises, entend en coopération avec le Centre arabe pour la recherchescientifique et des études humaine, organiser un colloque international pourmener des discutions et des réflexions autour des contextes sur les conséquencesdes mouvements sociaux et révolutionnaires dans la région arabe, ainsi que surles opportunités et les risques associés à cette phase de transition politique,économique dans les pays concernés, et enfin d’examiner les moyens desurmonter les erreurs du passé pour éviter quelles ne se reproduisent à lavenir. Axes du colloque :Les travaux du colloque s’articulent autour de six axes, à savoir : 6
  7. 7. 1- Les révoltes arabes : contexte et problèmes conceptuels ; 2- Les opportunités de transition politique et économique à la lumière de ces révoltes; 3- Les risques de transition politique et économique à la lumière de ces révoltes; 4- Etudes de cas sur le bilan et les perspectives des révoltes arabes; 5- La place réservée au « principe de liberté » des peuples arabes après ces révoltes; 6- Quel rôle pour les gouvernements du monde arabe après ces révoltes ? Informations additionnelles et Calendrier :Lieu et dates : Faculté de droit, Université de Marrakech-Maroc ; les 14 et15 février 2013;Intervenants : ce colloque est une rencontre scientifique etpluridisciplinaire de chercheurs marocains et étrangers qui vise,notamment, à faire le point sur le thème général de cette rencontreinternationale;Langue des communications : arabe et français;Les organisateurs prendront en charge uniquement les fraisd’hébergement, mais les frais de transport resteront à la charge desparticipants;La date limite pour la soumission des Résumés des communications ( 250à 300 mots, format Word) indiquant le nom de l’auteur et son institutionest le 25 octobre 2012, accompagnés d’un bref CV.Les candidats retenus seront informés au plus tard le 30 Octobre 2012 ;25 janvier 2013 date limite pour envoyer le texte intégral ou entier desprésentations.L’annonce d’acceptation définitive des papiers est le 30 janvier 2013;L’ensemble des papiers feront l’objet d’une publication collective des actesdu colloque ;Toutes les correspondances doivent être envoyées au coordonnateur duGroupe de recherche sur les études internationales et la gestion des crisesgreigec@gmail.com 7
  8. 8. Comité scientifique du colloque :Prof. Driss Lagrini, Coordonateur du Groupe de recherche sur les étudesinternationales et la gestion des crises - CREIGEC ;Prof. Nouh El-Harmmouzi, Directeur Du Centre arabe pour larecherche scientifique et des études humaine ;Prof. Mohamed Oudebji - CREIGEC ;Prof. Fatima Ghilmane- CREIGEC. 8

×