22 Nous, la fédé
Chères et chers amis tarophiles,
Voici une nouvelle saison bien entamée avec un nouveau record de partici...
33Nous, la fédé
Actus
Infos
Agenda OCTOBRE
- du 29/10 au 01/11 : VEAUCHE Coupe de France et
NOVEMBRE
- 11 au 14 : AMELIE-L...
Les membres actuels (Dominique ECOIFFIER, Jean ELOY, Daniel MITTERRAND, André PEYRIN, Sylvain PORRET, Em-
manuel STEFANAZZ...
66 Vous, les participants
Stage Jeunes 2010
Tchou tchou wouah !
Wouah Sainte-Tulle ! C’est la 2ème
fois que le Centre
Rega...
88 Vous, les participants
Stage Adultes 2010
Pour ce nouveau stage adultes, c’est le village VVF de Valençay dans l’In-
dr...
99Vous, les participants
Les tournois sont faits pour découvrir les différentes possibilités et au-delà
des résultats, c’e...
1111Vous, les champions
1/ PORRET Nicolas, CHIARAMONTI Jacques, MARTINEZ Jean-Philippe (Savoie Mont Blanc), NOVELLO Jacky ...
1122 Vous, les licenciés
DD’’AAllèèssDD’’AAllèèss
BBeeaauu ssuuccccèèss ppoouurr llee TTaarroott CClluubb !!BBeeaauu ssuuc...
1133Vous, les licenciés
QQuuee ssee ppaassssee--tt--iill dduu ccôôttéé......
DDee ll’’AAlllliieerrDDee ll’’AAlllliieerr
LL...
1144 Vous, les licenciés
Marie-Thérèse SCHWEITZER (Alsace)
La folie bergère !
Dans le comité Alsace, les réunions ont très...
- le grès : il a été lui-aussi très utilisé, donnant une gamme
de lampes très reconnaissables.
- la faïence : les décors b...
1166 Vous, les licenciés
ppppoooorrrrttttrrrraaaaiiiitttt
ddddeeee jjjjoooouuuueeeeuuuurrrr
HHeerrvvéé TTAALLLLEECC((BBrre...
1177Vous, les licenciés
rendez-vous. Une semaine après, il partici-
pait à la compétition nationale Triplettes
Promotion à...
Dans le précédent magazine, la manière de se
défausser a été abordée. Il est temps de se pen-
cher sur la technique de déf...
2211Vous, les joueurs
Quel contrat allez-vous demander ?Quel contrat allez-vous demander ?
Quelle entame effectuerez-vous ...
2222 Vous, les joueurs
par Jean-David DJIAN (Lyonnais)
Ce nouveau problème a été confié au talentueux Jean-David DJIAN. Ac...
COMMENTAIRES
Entame : Nord n'a que deux options, mais le choix est cornélien. Il y a deux écoles :
soit il fait une entame...
Tarotmag n°09
Tarotmag n°09
Tarotmag n°09
Tarotmag n°09
Tarotmag n°09
Tarotmag n°09
Tarotmag n°09
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tarotmag n°09

659 vues

Publié le

Chères et chers amis tarophiles,
Voici une nouvelle saison bien entamée avec un nouveau record de participation pour le 6ème triathlon.
Les organisateurs albigeois ont montré une fois de plus leur savoir-faire en la matière, que ce soit
pour le Grand National ou pour les nombreux tournois en donnes libres et en donnes duplicatées.
L’Assemblée Générale tenue à Nantua nous a apporté de nouveaux administrateurs. Un grand merci
à Philippe CARDON, Mickaël DEBIESSE et Hervé TALLEC (nouveaux élus) ainsi qu’à Laurent FONTAN
et David GUILLOT (cooptés) qui nous rejoignent, pour leur dévouement et leur investissement
dans notre Fédération.
Cette année sera dans la continuité de la précédente, axée sur la communication et le développement.
Les différentes commissions sont déjà en plein travail pour apporter des solutions aux problèmes
posés.
Avant de vous retrouver très prochainement à Veauche pour la Coupe de France, puis à Aix-les-Bains
pour la finale de libre par équipe de club, je vous souhaite une excellente saison 2010-2011 en vous
rappelant que la convivialité est notre Atout Majeur.
Emmanuel STEFANAZZI
Président de la FFT

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
659
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
43
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tarotmag n°09

  1. 1. 22 Nous, la fédé Chères et chers amis tarophiles, Voici une nouvelle saison bien entamée avec un nouveau record de participation pour le 6ème triath- lon. Les organisateurs albigeois ont montré une fois de plus leur savoir-faire en la matière, que ce soit pour le Grand National ou pour les nombreux tournois en donnes libres et en donnes duplicatées. L’Assemblée Générale tenue à Nantua nous a apporté de nouveaux administrateurs. Un grand merci à Philippe CARDON, Mickaël DEBIESSE et Hervé TALLEC (nouveaux élus) ainsi qu’à Laurent FON- TAN et David GUILLOT (cooptés) qui nous rejoignent, pour leur dévouement et leur investissement dans notre Fédération. Cette année sera dans la continuité de la précédente, axée sur la communication et le développe- ment. Les différentes commissions sont déjà en plein travail pour apporter des solutions aux pro- blèmes posés. Avant de vous retrouver très prochainement à Veauche pour la Coupe de France, puis à Aix-les-Bains pour la finale de libre par équipe de club, je vous souhaite une excellente saison 2010-2011 en vous rappelant que la convivialité est notre Atout Majeur. Emmanuel STEFANAZZI Président de la FFT - Direction de la publication : Fédération Française de Tarot - Composition, rédaction, mise en page : Adrien PEREZ, Emmanuel STEFANAZZI - Photos : Michel CHARLON, Michaël DEBIESSE, Maurice DOURY, Adrien PEREZ, Emmanuel STEFANAZZI, Bruno SZPIRGLAS - Ont collaboré à ce numéro : Emmanuel STEFANAZZI (Président), Dominique ECOIFFIER (Secrétaire National), Sylvain PORRET (Secrétaire Adjoint) ; Marie-Thérèse SCHWEITZER ; Hervé TALLEC ; Jean-David DJIAN ; les 5 consultants et de nombreux responsables de clubs et comités L’éditorial d’Emmanuel STEFANAZZI Président de la FFT Tarot Mag n°9 3 5 6 8 Agenda Actus infos Stage Adultes 2011 Du 27/08 au 03/09 à Chorges Stage Jeunes 2010 Stage Adultes 2010 11 12 14 16 Triathlon 2010 Résumé et résultats Que se passe-t-il du côté de... ? Passionnée de... lampes Berger Marie-Thérèse SCHWEITZER Portrait de joueur Hervé TALLEC 18 21 22 23 Tarot initiation La tenue Les consultants Problème contrat, écart, entames La donne par Jean-David DJIAN Coupon stage adultes 2011 Sommaire
  2. 2. 33Nous, la fédé Actus Infos Agenda OCTOBRE - du 29/10 au 01/11 : VEAUCHE Coupe de France et NOVEMBRE - 11 au 14 : AMELIE-LES-BAINS festival quadrettes (TAROTmag n°8) Sont notés dans l’agenda : - les Championnats de France - les manifestations organisées par la FFT - les tournois, festivals et séjours du magazine 1/ Commission Informatique Déjà 8 ans sont passés depuis le choix d’Excel-Vba comme support de développement. D’abord le libre puis les duplicatés, les programmes Extar ont rapidement rejoint les ordinateurs de tous. Les programmes annexes (bases de joueurs, borde- reaux, générateur, inscription, PCN…) facilitent beaucoup d’opérations en évitant les saisies et ressaisies multiples. C’est ce que l’on appelle la conservation de la chaîne numérique. La dernière étape est en cours de mise en place et devrait durer 2 à 3 ans. Elle consiste à développer des logiciels pour les clubs et comités afin de mieux gérer les joueurs et établir des documents plus fiables sous forme numérique. Le “Bordereau club et licences juin 2010” va évoluer vers un logiciel “Club”. Pour les comités, c’est “Aurelia2011” qui va être progressive- ment amélioré pour satisfaire vos demandes. Les premiers tableaux arrivés au siège rendent le travail d’Hanane beaucoup moins fastidieux et le temps gagné est consi- dérable. Les membres de la commission informatique sont à votre écoute. N’hésitez pas à transmettre vos idées d’amélioration et les bugs quand vous en trouvez ! 2/ Commission Développement La commission développement est en développement ! Cette lapalissade pourrait prêter à sourire si le fonctionnement de cette dite commission avait apporté des fruits conséquents depuis des décennies. Loin s’en faut et la nouvelle équipe a dé- cidé d’y apporter plus d’idées et plus de concertation. Championnat de France Espoirs (dernière de couverture) JANVIER FEVRIER - 20 au 27 : COLLONGES-LA-ROUGE séjour Tarot (page 19) - 11 au 13 : BOURGES Championnat de France Quadrettes MARS - 19 au 21 : AIX-LES-BAINS Championnat de France Interclubs Donnes Libres par équipe de 4 (page 10) - 4 au 7 : ALES Championnat de France Donnes Libres Senior MAI - 28 au 30 : BALMA festival (TAROTmag n°10) AVRIL - du 25/11 au 14/12 : Croisière Brésil Jocan Voyages (TAROTmag n°7) - 26 au 28 : SAINT VIATRE festival quadrettes (page 23) - 6 au 14 : GUADELOUPE séjour Tarot (page 7) - 22 au 25 : PONTARLIER Championnat de France Donnes Libres - 16 au 20 : BLANES séjour Tarot sur la Costa Brava (page 20)
  3. 3. Les membres actuels (Dominique ECOIFFIER, Jean ELOY, Daniel MITTERRAND, André PEYRIN, Sylvain PORRET, Em- manuel STEFANAZZI et Hervé TALLEC) attendent que vous les rejoigniez pour résoudre quelques problèmes et posez de nouvelles questions : - La pyramide du classement est-elle adaptée ? Faut-il davantage de 4èmes séries et un peu moins de 3èmes ? Comment fidé- liser nos licenciés ? - Le tarif d’affiliation des clubs est-il correct ? Peut-on envisager un système d’abattement pour les clubs qui favorisent le dé- veloppement ? Peut-on créer une tarification spéciale pour les nouveaux clubs ? - Comment favoriser les conditions d’accueil des joueurs lors de leurs déplacements ? (partenariat avec les groupes hôte- liers, centrales de réservations, etc.) - La communication est-elle satisfaisante ? Comment améliorer encore celle-ci et diffuser une meilleure image de marque ? La revue TAROTmag répond-elle à votre attente ? Nous attendons vos commentaires : le développement, c’est l’affaire de tous ! 3/ Commission réglementation 1 Les 7 membres de la commission (Karine BOULUD, Michaël DEBIESSE, Dominique ECOIFFIER, Alain MERCIER, Philippe PERELLI, Sylvain PORRET et Emmanuel STEFANAZZI) se sont rapidement mis à l’ouvrage, via internet, pour apporter des solutions aux problèmes urgents. Les 2 premières décisions concernent, premièrement, le nombre de qualifiés en individuel 2ème série qui passe de 84 à 112 (4 tournois de 7 tables) et, deuxièmement, le critère de constitution des équipes du championnat interclubs libre par 4. Pour cette saison, c’est très simple, vous multipliez les séries des 4 joueurs entre elles, le total doit être supérieur à 17. Bien en- tendu, les 4 joueurs doivent être licenciés dans le même club. 4/ Commission réglementation 2 La commission doit se réunir à Veauche pendant la Coupe de France, plusieurs sujets importants seront traités : - Le Championnat de France en donnes libres à Pontarlier Il est envisagé d’augmenter le nombre de qualifiés et, tout comme en senior, d’y ajouter un qualificatif supplémentaire le vendredi après-midi. Celui-ci serait accompagné d’un libre parallèle. Le premier soir, il est aussi envisagé un libre parallèle à la triplette d’ouverture. - Le Championnat Libre Senior Après le succès de la première édition et compte-tenu des demandes de nos aînés, il est là aussi envisagé une augmenta- tion du nombre de qualifiés. Le mardi soir, une triplette parallèle au libre est à l’étude pour répondre favorablement au son- dage effectué à Rochefort. - Les Points de Performance Une étude va être lancée sur l’harmonisation entre les PP donnés en Open national et ceux donnés pendant les grands fes- tivals. La définition d’Open national doit être précisée. D’autres sujets de réglementation et de mise à jour du classeur seront débattus. Enfin, le dernier gros morceau devrait être la mise en route du Championnat Senior en donnes duplicatées. 5/ Boutique Après beaucoup de recherches et de devis étudiés, nous avons enfin trouvé un fournisseur pour les étuis duplicaté. Nous disposons de 8 couleurs : rouge, jaune, noir, vert, marron, bleu, blanc et rose. Les 120 pre- mières séries arrivées au siège devraient permettre de satisfaire l’ensemble des clubs et comités. Une série de 32 étuis coûte 265 € expédiée, 256 € re- tirée à la FFT ou sur les lieux de Championnat de France. Nous recherchons aussi un fournisseur de mallettes aluminium pour leur stockage et leur transport. 44 Nous, la fédé Actus Infos
  4. 4. 66 Vous, les participants Stage Jeunes 2010 Tchou tchou wouah ! Wouah Sainte-Tulle ! C’est la 2ème fois que le Centre Regain recevait la FFT puisqu’elle avait organisé son stage adultes en 2007. Le cadre était toujours aussi agréable avec à proximité la piscine municipale où les jeunes ont pu se défouler pendant leur temps libre quand ils ne jouaient pas au foot sur le stade ou au jeu de rôle “Les Loups Garous de Thiercelieux” sur la pelouse arborée. Les salles de jeu étaient nombreuses et spacieuses, les repas pris au self bons et copieux, les chambres confortables mais vétustes. Ce petit point négatif n’a pas empêché que le stage ait été en- core très apprécié de tous cette année. Wouah la Provence ! Il faut remercier particulièrement Daniel REYNAUD, animateur du stage mais aussi pré- sident de CCR du comité régional, qui s’est occupé des premières démarches auprès du centre d’accueil et des négociations tarifaires. L’équipe dirigeante et les jeunes n’oublieront pas la sympathique visite de Michel SOROLLA, président de ligue, et celle des res- ponsables du comité provençal, Daniel BENEDETTI et Claude BAYLE, qui leur ont offert un petit souvenir de la région. Wouah les stagiaires ! Ils étaient 33 participants. Ce nombre est en légère baisse vu que la plupart des an- ciens ont dépassé l’âge autorisé ou trouvé un travail d’été. Hormis certains irréductibles, la moitié des ins- crits participait pour la 1ère fois au stage. Repartis avec des souvenirs plein la tête, il faut espérer les retrouver l’année prochaine. Wouah les cours ! Comme d’habitude, ils avaient lieu chaque matin de 10h à 12h, sauf celui du haut niveau qui commençait un quart-d’heure plus tôt. Le prof Adrien PEREZ jacte beaucoup et il fallait absolument finir à l’heure cette année pour respecter le début des repas au self. Le groupe était constitué de 11 élèves, tous ultra motivés pour consolider leur jeu en attaque et apprendre des finesses en défense telles que la technique du “ping-pong”, le maniement des atouts ou l’annonce main forte en équipe. Daniel REYNAUD s’occupait quant à lui des préten- dants au nombre de 10 et s’est attaché à leur ensei- gner entre autres la signalisation FFT et les principales techniques de défense (tenue, main forte, 2 pour 1). Valérie DEBIESSE avait l’importante tâche de faire as- similer à ses 8 élèves les principales règles de base en attaque et en défense qui sont essentielles pour de- venir un bon joueur. Quant à Michaël DEBIESSE, il devait faire découvrir aux 4 néophytes les règles du jeu et leur inculquer quelques astuces pour bien débuter. Aucun groupe n’a échappé à la traditionnelle interro qui a effrayé les apprentis qui se sont mis à réviser leurs notes la veille. Du sérieux en vacances ! Mais cela a porté ses fruits, les résultats ont été très bons. Wouah les joueurs ! Toutes les formes de Tarot ont été abordées : le libre (en individuel et par équipe de 4) et le duplicaté (en individuel, triplettes, quadrettes et même en équipes pour les plus avertis). Certains n’en avaient pas encore assez et tapaient le carton pen- dant leur temps de pause ! Les petits nouveaux ne se sont pas laissés impression- ner et quelques-uns se sont même illustrés. Bravo à CloéSICILIANO(Provence) entriplettes,àGwennedLE- VISAGE (Ain) en quadrettes, à Louise CANET (Franche- Comté) en libre par 4, à Stéphane TESTA (Ile de France) et Matthias EXPOSITO (Provence) en équipe. Wouah les touristes ! L’excursion du mercredi (Châ- teau et Zoo de La Barben et le parc aquatique) a été une superbe journée, même s’il a fallu se lever très tôt ! Les bobos ont été évités, ce qui a été apprécié par Jo- siane OLIVIER, responsable du stage, et Nathalie ODIC, l’infirmière. Wouah les danseurs ! Les jeunes se sont éclatés pen- dant les boums et ont exécuté une chorégraphie par- faite sur “Jean Petit qui danse”. Et cette année, ils ont même dansé, à l’initiative des dirigeants, pendant la remise des prix : “Tchou tchou wouah” pour Aurélien DECLAS qui gagne le challenge.
  5. 5. 88 Vous, les participants Stage Adultes 2010 Pour ce nouveau stage adultes, c’est le village VVF de Valençay dans l’In- dre qui a reçu la visite des tarophiles de tous niveaux. Si les joueurs de Tarot ne pensaient qu’aux brêmes, on ne les retrouverait pas dans les musées ou dans les parcs. Le chef d’orchestre de l’organisa- tion des stages nationaux, Maurice DOURY, avait donc tout prévu en lais- sant deux demi-journées de libre pour la détente et les visites. L’histoire du château de Valençay remonte très loin dans notre histoire puisqu’il semblerait qu’un domaine gallo-romain en soit l’origine. Après avoir été un château féodal entre les Xème et XIIème siècles, la famille d’Etampes a construit le château Renaissance dès 1520. Valençay est surtout connu pour avoir été la demeure du célèbre diplomate de l’Empereur. De 1808 à 1814, Napoléon lui impose la présence des princes d’Espagne en exil. Talleyrand et son épouse, la Princesse de Bénévent, reçoivent dignement les princes et leur suite, faisant de Valençay une véritable prison dorée. Cette année, une petite restructuration de dernière minute a permis de faire cinq cours différents, il est vrai que le village vacances était particulièrement adapté avec ses nombreuses salles et salons. Maurice, toujours passionné et collectionneur de jeux de Tarot, a pris en charge les débutants. L’incontournable Daniel REYNAUD a enchaîné un deuxième stage après celui des jeunes et a continué à faire découvrir le sys- tème FFT. Gérard ECHES s’est attaché à faire assimiler davantage la si- gnalisation et a eu plaisir à retrouver ses anciens élèves. L’important groupe D de l’an passé a été fractionné en deux pour mieux répondre aux attentes des stagiaires. Un “petit” nouveau, Patrick BAUMGARTEN, a montré les li- mites de la signalisation FFT d’un point de vue duplicaté individuel. Après avoir eu deux de ses stagiaires de l’an passé auréolés d’un titre de Cham- pion de France en Quadrettes D3, Emmanuel STEFANAZZI a continué les annonces en équipes formées. Les formateurs ont tous utilisé une méthode infaillible : on joue une donne, sans rien dire, en inscrivant toutes les cartes. Puis, on décortique, carte par carte… Que voulait-on dire ? Fallait-il prendre la main ? Enfin, on rejoue comme on aurait aimé et là, les résultats sont très différents... Pour ce qui est des loisirs et de la détente, pas de problème, les cours s’ar- rêtent suffisamment tôt. Entre la piscine, le boulodrome et les visites, pas le temps de s’ennuyer ! Si l’on ajoute la soirée Close-up en plus des tournois, cela fait un programme très chargé. Le Château de Valençay Une nouvelle table pour le Conseil d’Administration ! Pascal LEROYER, Champion de France Libre par 4 et stagiaire Gérard ECHES en triplettes avec ses élèves Le cours de Gérard ECHES en salon privé face au moulin
  6. 6. 99Vous, les participants Les tournois sont faits pour découvrir les différentes possibilités et au-delà des résultats, c’est toujours le mot convivialité qui est de mise. Et maintenant, place au palmarès ! - Libre du samedi soir : 1/ Roger DANON (Ain) 2/ André CORBILLET (Centre) - Libre par équipe de 2 du dimanche soir : 1/ Claire DE LAJUDIE et Jean-Marc BIAUX (Loire Océan) 2/ Nicole FRANCOIS et Paul SAUVAGE (Nord Pas de Calais) - Triplettes du lundi soir : 1/ Andrée BERTRAND, Daniel JACQUET et Danièle VIRICEL (Ain) avec 69.881% 2/ Jean-Claude DEVRIEZE (Nord Pas de Calais), Denis LATIMIER (Midi-Py- rénées) et Guy MANŒUVRE (Lorraine) avec 68.452% - Libre du mardi soir : 1/ Denis LATIMIER (Midi-Pyrénées) 2/ Agnès LENGLET (Ile de France) - Quadrette du mercredi : Deux groupes de niveau ont été formés, les 7 équipes les plus expérimen- tées se sont affrontées sur 28 étuis (14 l’après-midi et 14 le soir). 1/ Bruno DANGU (Seine et Marne), Danièle DUSAUTOIR (Lyonnais), Béa- trice HOLIVIER (Midi-Pyrénées) et Agnès LENGLET (Ile de France) avec 40,789 PM Les 9 équipes restantes avec parfois des joueurs débutants se sont affron- tées sur 16 étuis (8 l’après-midi et 8 le soir). 1/ Daniel ARNOULD (Seine et Marne), Alexandre et Jeanne LEMBEYE (Normandie) et Jacques PACE (Savoie Mont Blanc) avec 28,053 PM - Matchs par équipe : 10 équipes inscrites pour des mini-matchs passionnés, ce n’est pas facile de choisir un contrat. La finale se joue sur une Dame de Cœur posée un peu trop vite par un défenseur lors d’un surcontrat et c’est l’équipe de Michel JOSSOT, Gilles HAUYE, Daniel JACQUET et Alain MERCIER qui l’emporte. Bien entendu, tout cela s’est terminé le vendredi soir par la traditionnelle soirée remise des prix pendant laquelle des bouteilles de Valençay ont été distribuées en plus des coupes. Quelques formateurs et stagiaires ont pu montrer leur jolie voix et Guy MANŒUVRE devrait apprendre un peu mieux “En passant par la Lorraine” ! Rendez-vous à Chorges au VVF Village Le Vergeret Oriental du 27 août au 3 septembre 2011. Du côté de chez Charles-Maurice de Talleyrand ! Michel JOSSOT, Alain MERCIER et Daniel JACQUET Jean-Claude DEVRIEZE, Denis LATIMIER et Guy MANOEUVRE Rien de telle qu’une bonne collation après les cours ! La quadrette gagnante avec le Président Dans le cours de Patrick : “Doubleton du fond, entame de c...” !
  7. 7. 1111Vous, les champions 1/ PORRET Nicolas, CHIARAMONTI Jacques, MARTINEZ Jean-Philippe (Savoie Mont Blanc), NOVELLO Jacky (Centre) : 410,802 PT 2/ GUESDON Laurent, HATCHONDO Patrick, LACAUT Frédéric (Languedoc Roussillon), VALLOIS Patrick (Ile de France) : 400,517 PT 3/ LARROQUE Thierry, GIMENO Denis (Limousin), ESTINGOY Serge, ANDRIEU Olivier (Midi-Pyrénées) : 392,781 PT 4/ JAKOB Richard, PILOTELLE Barbara, TRIVERO Benoît (Ile de France), MADDALENA Patrick (Vaucluse) : 388,910 PT 5/ BUSNARDO Jean-Louis, DOMINGUES Antoine, DUCHARNE Cyrille, MILLET Alain (Midi-Pyrénées) : 385,237 PT 6/ CASTILLO Lionel, DEGIORGI Stéphane, LAISSUS Julien (Var Côte d’Azur), LUJIC Olivier (Alsace) : 376,980 PT 7/ CARPENTIER Rémi, CARPENTIER Armelle, CARPENTIER Manue (Bretagne), BERTIN Denis (Loire Océan) : 375,266 PT 8/ QUILLARD Fabrice, QUILLARD Jean, BERNARD Jean-Michel, BERTHELIER Bernard (Bourgogne) : 367,743 PT 9/ LANDY Marc, COURTNEY Renaud, FOUCHER Bruno (Midi-Pyrénées), MOYERE Jérémy (Vaucluse) : 362,114 PT 10/ BOIDIN Jean-Régis, LELOIRE Pascal, MOUTON Pierre-Alain (Nord Pas de Calais), SOTTY Stéphane (Champagne Ardennes) : 359,437 PT LLee CCllaasssseemmeenntt Cette sixième édition a de nouveau rejoint la cité épiscopale d’Albi. Jouer au Tarot dans un lieu inscrit sur la Liste du Patrimoine de l’Humanité dans un cadre magnifique ne peut être qu’agréa- ble, surtout pour les accompagnants qui ont pu s’imprégner des trésors de la ville natale d’Henri de Toulouse-Lautrec. Au point de vue organisa- tion, le président du club local Jean-Louis SABLAYROLLES et ses équipes ont été irré- prochables, que ce soit pour le Grand National de Triathlon ou pour l’excellent festival du 15 août qui a vu ses participations augmenter de 40%. Quatre fois treize tables et une fois onze tables, cela implique beaucoup de rigueur dans l’orga- nisation. Le Triathlon se veut être “la fête esti- vale du Tarot”, il serait bien que tous les joueurs comprennent qu’il faut s’inscrire suffisamment en avance pour favoriser les mises en place. Heureusement, notre encadrement est perfor- mant et tous les joueurs inscrits avant 13h00 ont pu jouer dès 14h00 ! Première épreuve : le duplicaté individuel Après la mise en place des 5 tournois parallèles (donnes naturelles), les 2 arbitres René IZANS et Laurent FONTAN ont dû parcourir beaucoup de chemin pour les placements et transferts d’étuis. La deuxième difficulté était de placer un joueur de chaque équipe dans chacune des orientations et dans des tournois différents : juste un petit “couac” et une donne annulée, rien de grave ! Individuellement, c’est Jean-François CRANCE du Val d’Adour qui remporte ce dupli- caté, mais par équipe, ce sont les bourguignons Jean-Michel BERNARD, Bernard BERTHEL- LIER, Fabrice et Jean QUILLARD qui l’empor- tent avec 226,317%. Deuxième épreuve : la quadrette La performance de 105 Points Match réalisée l’an passé n’a pas été renouvelée. Les futurs vainqueurs du Triathlon gagnent la quadrette avec 81 points, ce qui est tout de même impor- tant compte-tenu de la nature des jeux et du fai- ble nombre de bascules possibles. Dernière épreuve : le libre Tout est possible le dernier jour. Les jeux de donnes libres n’ont pas de préférence et les équipes du fond de classement peuvent remon- ter, celles de tête peuvent s’enfoncer inexora- blement. En ce samedi ensoleillé, c’est du côté de la Bretagne que les jeux s’installent. La fa- mille CARPENTIER Armelle, Manue et Rémi aidée par Denis BERTIN remporte le libre et la prime qui va avec. La Commission de réglementation a été saisie pour apporter quelques modifications au règle- ment du Triathlon. Ce sujet sera prochainement abordé. Rendez-vous en 2011 à Aire-sur-Adour pour le week-end du 14 juillet et n’oubliez pas de vous inscrire dans les délais. Grand National de Triathlon 2010 Record battu : 63 équipes ! Equipe victorieuse : Nicolas PORRET, Jacques CHIARAMONTI, Jacky NOVELLO, Jean-Philippe MARTINEZ Equipe deuxième : Patrick HATCHONDO, Laurent GUESDON, Frédéric LACAUT, Patrick VALLOIS Equipe troisième : Thierry LARROQUE, Denis GIMENO, Serge ESTINGOY, Olivier ANDRIEU
  8. 8. 1122 Vous, les licenciés DD’’AAllèèssDD’’AAllèèss BBeeaauu ssuuccccèèss ppoouurr llee TTaarroott CClluubb !!BBeeaauu ssuuccccèèss ppoouurr llee TTaarroott CClluubb !! Pour cette 7ème édition de son tournoi annuel, le Tarot Club alésien a bénéficié d’un cadre exceptionnel. En effet, grâce à l’appui de la mairie d’Alès, le tournoi a investi la magni- fique salle du Parc des Expositions. Susceptible d’accueillir plus de 2000 joueurs, cette salle bénéficie, en outre, d’un grand parking et d’un espace réservé aux camping-cars qui a fait l’unanimité auprès des usagers (mise à disposi- tion de toilettes, point d’eau, branchement électrique…). On peut regretter que, malgré l’importance de la dotation de plus de 21000 € sur le week-end, seulement 400 joueurs se soient déplacés pour le grand prix. Néanmoins, avec plus de 800 inscriptions sur le week-end, l’équipe di- rigeante affichait une légitime satisfaction car le but re- cherché n’est pas de réaliser des bénéfices mais de soutenir la Fédération dans le développement du Tarot dans le sud de la France. Cet objectif est atteint puisque 70 départements étaient représentés à Alès et 30 comités de Tarot différents avaient au moins un représentant, signe de la valeur nationale du festival. Ces statistiques ont convaincu la mairie que le Tarot était un vecteur de com- munication intéressant. Les ingrédients sont donc réunis pour faire d’Alès et les Cévennes un pôle de développe- ment du jeu de Tarot. Dans une excellente ambiance favorisée par un arbitrage impeccable, c’est le nordiste Jean-Régis BOIDIN qui s’est adjugé la Twingo devançant Marc GUARY (Var Côte d’Azur) et Jean-Pierre ADALIAN (Drôme Ardèche). Le tournoi triplette n’a pas échappé à Daniel JEAN et Noël RAFOUX (Poitou Anjou) associés à Jean-Régis BOIDIN (Nord Pas de Calais) devant une équipe nordiste compo- sée de Véronique DEMEULEMEESTER, Pascal LE- ROIRE et Pierre-Alain MOUTON. Quant au tournoi quadrette, Jean-Marc CHARRAS (Vaucluse) a rejoint la triplette gagnante pour l’emporter devant l’équipe familiale composée de Michèle SELLIER et ses fils Alexandre et Donatien avec Christian DEPESSEVILLE. Le duplicaté individuel a été remporté par Laurent GUES- DON (Languedoc Roussillon) devant Francis DELRIEU et René SAINT AGUET (Midi-Pyrénées). Les vainqueurs des libres parallèles sont Alain DELMUR (Midi-Pyrénées), Gé- rard QUENEHEN (tiens, tiens, ce nom dit quelque chose) et Gérard DECHAVANNE (Lyonnais). Le bar sous la houlette de Karine et la restauration par l’équipe de Maryse remarquablement organisés ont re- cueilli des louanges et le club reçoit encore à ce jour des témoignages de satisfaction. De manière plus large, il faut remercier la trentaine de bénévoles sans qui rien ne pour- rait se passer. Les accompagnants n’ont pas été oubliés puisque l’office de tourisme d’Alès a organisé le samedi après-midi un mi- nibus pour les emmener découvrir la région. La visite a été fort appréciée par la dizaine de personnes qui a profité de ce service. Certains seniors ont déjà pris leurs marques pour le mois d’avril 2011 car la ville d’Alès et le Tarot Club alésien orga- niseront le prochain championnat de France senior dans les mêmes lieux. Ce tournoi a permis de vérifier la qualité de cet espace pour accueillir de grands évènements nationaux. DDee TTuulllleeDDee TTuullllee PPaass ddee ttuuiillee !!PPaass ddee ttuuiillee !! Deux jours avant le début de la 17ème édition, les organisateurs se posent des questions quant à la réussite qu'elle va connaître... En effet, une grosse averse de neige tombe sur la ville cor- rèzienne. Fort heureusement, le lendemain, le temps est plus clément et l'équipe du président Pierre BOUYOUX peut commencer l'installation. Le vendredi, la participation est timide avec un tournoi triplette à 12 tables et un tournoi libre à 38 tables. Les joueurs poitevins se font remar- quer : Patrick BAUMGARTEN, Daniel JEAN et Noël RAFFOUX remportent haut la main la tri- plette et le jeune Flavien GROLLIER n'est pas en reste en gagnant le libre avec plus de 600 points d'avance. Est-ce le plaisir de déguster les premières grillades et la certitude d'un grand prix sans surprise quant à la redistribution qui ont provoqué l'arrivée massive de joueurs le samedi après-midi ? Le libre compte 61 tables et le tournoi triplette 17. Michel MUZZI, déjà 3ème la veille, s'impose en donnes libres. Les savoyards Nicolas PORRET et Jean-Philippe MARTINEZ, associés au joueur du Centre Jacky NOVELLO, en exploitant au mieux leurs jeux, s'offrent la 1ère place en triplette. Ils sont 384 inscrits au Grand Prix du soir et c’est un "jeune" inconnu qui vire en tête avant le carré final, à savoir Patrick CLAR ! Pourtant, les encouragements de son comparse, Lionel DUCARD, vont à son président de comité et ils vont lui porter chance. En effet, en marquant plus de 850 points, le bourguignon Franck THEVENOUX passe de la 15ème à la 1ère place. L'aquitain Eric BRIZARD et l'ex-tulliste Christophe GREDAT complètent le podium. Le dimanche, 20 équipes participent à la dernière triplette et 156 joueurs au libre parallèle. C'est le champenois Yves ROUSSELLE qui s'adjuge la 1ère place en donnes libres, mais de justesse, avec 7 points d'avance ! Avec 69%, l'équipe de Midi-Pyrénées de Franck DUPUY, Gilles MAU- REL et Michel PLANAS remporte la triplette et s'octroie aussi le challenge ayant cumulé 183 % sur les trois tournois. Elle devance de 15% les poitevins et de 17% les "lapins" bourguignons. Cette année encore, les dirigeants tullistes peuvent être fiers de la réussite de leur festival. Le prochain se déroulera du vendredi 6 au dimanche 8 mai 2011. DD’’AAcciiggnnééDD’’AAcciiggnnéé LLee FFeessttiivvaall ddaannss sseess nnoouuvveeaauuxx hhaabbiittss !!LLee FFeessttiivvaall ddaannss sseess nnoouuvveeaauuxx hhaabbiittss !! Pour sa 7ème édition, le Festival d’Acigné a fait peau neuve en accueillant les habitués ainsi que les “petits nouveaux” dans la nouvelle et splendide salle que la mairie a mise à disposition du club. De ce fait, les bénévoles ont dû prendre leurs marques et, bien sûr, feront mieux l’année prochaine ! Dès le vendredi, 32 triplettes étaient présentes. Les vainqueurs de cette première soirée sont Denis BERTIN et Régis BENAYACHI (Loire Océan) associés à Daniel VAN LANCKER (Sarthe Mayenne) avec 63,746 %. Le samedi après-midi, 26 équipes de quadrettes étaient réparties en deux tournois de 13 tables, ce qui a permis de jouer 24 étuis. Barbara PILOTELLE, Philippe CHASSAGNON et Richard JAKOB (Ile de France) associés à Jean-Marc DESANTI (Vaucluse) ont remporté le tournoi avec 88,294 PM. Ils devancent Sylvie TRECOIRE, Jean-Luc COURTOIS, Daniel JEAN et Noël RAF- FOUX (Poitou Anjou) qui ont obtenu 79,683 PM. Le traditionnel Grand Libre du samedi soir a réuni 59 tables (le record). Le gagnant de ce beau tournoi est un joueur breton du Tarot Club de Cornouaille, à savoir Anthony HURVOIS avec 2254 points. Pour la quadrette du dimanche, 19 formations s’affrontaient en un seul tournoi et cette fois, le suspense n’a été que de courte durée puisque les dauphins de la veille se classent meilleurs at- taquant et défense. L’équipe poitevine termine à 79,396 PM devant les vainqueurs de la veille qui ne totalisent que 46,596. De ce fait, ils remportent le challenge duplicaté. En parallèle de ces tournois se déroulaient des libres qui ont été gagnés chronologiquement par Michel LOURY (Bretagne), Jean-Luc ROSINOL (Ile de France) et Irène BOURGEAU (Centre). Ces tournois ont réuni respectivement 21 tables, 33 tables et 19 tables. Le club espère avoir satisfait l’ensemble des joueurs, surtout Jacques DUCHENE qui fêtait ses 60 ans, et promet de faire encore mieux en 2011 !
  9. 9. 1133Vous, les licenciés QQuuee ssee ppaassssee--tt--iill dduu ccôôttéé...... DDee ll’’AAlllliieerrDDee ll’’AAlllliieerr LLee FFEETTAA,, ffeessttiivvaall ppaarrmmii lleess pplluuss ggrraannddss !!LLee FFEETTAA,, ffeessttiivvaall ppaarrmmii lleess pplluuss ggrraannddss !! DD’’AAllbbiiDD’’AAllbbii EEnnccoorree uunnee ggrraannddee rrééuussssiittee !!EEnnccoorree uunnee ggrraannddee rrééuussssiittee !! Cette année, le Triathlon National a connu son record de participation, ce qui signifie que les tournois ont été très fréquentés. Le Tarot Club remercie les joueurs pour leur présence et leur bonne humeur tout au long de la se- maine et souhaite avoir une pensée pour Gérard MAVIEL. Voici les vainqueurs des différents tournois : Grands Libres 09/08 : Daniel JEAN (Poitou Anjou) 14/08 : Laïd BOURHALFA (Loire Forez) 15/08 : Françoise DAGRENAT (Loire Forez) Triplettes 10/08 : Franck DUPUY, Gilles MAUREL (Midi-Pyrénées) et Barbara PILOTELLE (Ile de France) 11/08 : Fabrice QUILLARD, Bernard BERTHELIER et Jean-Michel BERNARD (Bourgogne) 13/08 : Jacques CHIARAMONTI, Jean-Philippe MARTI- NEZ (Savoie Mt Blanc) et Jacky NOVELLO (Centre) Quadrettes 10/08 : Jacques CHIARAMONTI, Nicolas PORRET, Jean- Philippe MARTINEZ (Savoie) et Jacky NOVELLO (Centre) 11/08 : Lionel CASTILLO, Julien LAISSUS, Stéphane DE- GIORGI (Var Côte d’Azur) et Olivier LUJIC (Alsace) 12/08 : Michel PAWLISZ, Richard JAKOB, Philippe CHASSAGNON (IDF) et Pascal JULIA (Midi-Pyrénées) Libres parallèles (AM / soir) 10/08 : Christophe DAULE / Lionel BEGOUIN 11/08 : Roger BELLOIR / Hervé DESROUSSEAUX 12/08 : René BOULOGNE / René BOULOGNE 13/08 : Gilberte ST QUANTIN / Daniel MITTERRAND 14/08 : Pierre EMMANUELLI Le FETA (Festival d’Eté de Tarot de l’Allier) est devenu en quelques années l’épicentre tarotique de la mi-juillet en France. Une association, portant le même nom que le festi- val, inédite et novatrice par son concept, a été fondée. Son but est d’organiser des concours de Tarot durant une période déterminée et “d’allier” tourisme vert et compéti- tions dans la plus grande convivialité. Cette année, six clubs (Bourbon l’Archambault, Vichy, Gannat, Commentry, Le Donjon et Saint-Pourçain) ont collaboré ensemble pour que le FETA soit une nouvelle réussite. Il faut féliciter les 60 bénévoles des clubs organisateurs qui ont permis de mener à bien cette manifestation, mais aussi tirer un énorme coup de chapeau aux concepteurs de ce festival regroupés autour de leur président Michel ROBINET. La fréquentation des tournois a augmenté de 35% par rapport à 2009. Cela est dû en grande partie aux 6 tournois joués sur 6 jours consécutifs et non plus répartis sur 2 se- maines comme auparavant, à la dotation très importante (plus de 20000 € redistribués aux joueurs, soit 88%) et à la mise en place de tournois d’accompagnement (triplettes et libre par 2). Les chiffres sont donc éloquents : 436 joueurs différents, 22 comités représentés, 166 joueurs classés sur les 5 meilleurs tournois, 135 joueurs classés sur les 6 tournois. Le vainqueur du challenge sur les 5 meilleurs tournois n’est autre que le nivernais Christian DEPESSEVILLE avec 10521 points. DD’’OOlloonnnnee--ssuurr--MMeerrDD’’OOlloonnnnee--ssuurr--MMeerr ÇÇÇÇaa nn’’aarrrrêêttee ppaass !!aa nn’’aarrrrêêttee ppaass !! Depuis 7 ans, le Tarot Club des Olonnes organise sous l’égide du Comité Loire Océan et avec la participation des autres clubs, le Festival Vendéen de Tarot. Si la première édition est sortie avec peine du chapeau à cause des craintes de non succès, il n’en est plus de même, bien heureusement ! La fréquentation n’a cessé d’évoluer (500 inscriptions en 2004 pour 1200 cette année). C’est le chiffre record et ce grâce à tous les participants qui, d’année en année, restent fidèles et créent des émules autour d’eux. Que le Président de la FFT soit aussi remercié, il a fait grand honneur par sa présence. La municipalité doit être elle-aussi mise en avant : en plus de la disposition d’infrastructures à la hauteur de l’évènement, elle reste toujours à l’écoute des demandes des organisateurs. Enfin, bravo aux bénévoles pour leur travail et leur implication. Sachez que ce festival se déroule toujours les derniers vendredi, samedi et dimanche de septembre. Alors à l’année prochaine. Place aux résultats : - Individuel duplicaté du vendredi AM : Louis ROBBE (Franche- Comté) - Libre du vendredi AM : Didier METTER (Lorraine) - Triplettes du vendredi soir : Laurent DUPUY, Odile et Thierry LE- CORVAISIER (Centre) - Libre du vendredi soir : Jacques AUNEAU (Loire Océan) - Quadrettes du samedi AM : Gilles DROMAIN, Yannick JOLY, Jean-Marie TROCHUT et Guy PARRA (Charentes). - Libre du samedi AM : Gérard SECOND (Charentes) - Grand libre du samedi soir (74 tables) : Thierry LECORVAISIER (Centre) suivi de Michel TEILLET et Philippe LE RAY (Loire Océan) - Quadrettes du dimanche AM : Noël RAFFOUX, Daniel JEAN, Jean-Luc COURTOIS et Sylvie TRECOIRE (Poitou Anjou) - Libre du dimanche AM : Fabienne BOUCLIER (Savoie Mont Blanc) Le FETA sera reconduit en 2011 sur une semaine avec des tournois d’ac- compagnement. Le programme est déjà disponible sur le site du FETA : http://feta.excuse-bourbonnaise.com ou sur le site du comité : http://www.comitealliertarot.fr Les organisateurs espèrent vous retrouver tous encore très nombreux l’année prochaine.
  10. 10. 1144 Vous, les licenciés Marie-Thérèse SCHWEITZER (Alsace) La folie bergère ! Dans le comité Alsace, les réunions ont très souvent lieu chez Christian SCHWEITZER, le Président du comité. Dans ces conditions, nul ne peut ignorer la passion de son épouse Marie-Thérèse pour les lampes Berger. De lampe, elle n’a d’ailleurs que le nom puisqu’elle n’éclaire pas. Il faudra donc allumer la lumière pour rejoindre le sous-sol et passer devant les nombreuses vitrines d’exposition ! Lorsque le pharmacien Maurice BERGER lance, en 1898, sa lampe à combustion catalytique, l’objectif est de lutter contre les bactéries dans les maisons. Le principe en est assez simple : un réservoir contenant un liquide (ozoal- cool), une mèche qui baigne dans le réservoir et qui est reliée à un brûleur. L’oxydation de l’alcool provoque un dé- gagement d’aldéhydes, d’oxygène et d’ozone aux pro- priétés assainissantes. Si les premiers liquides étaient neutres, des gammes en- tières de senteurs ont ensuite été ajoutées au gré des modes et des créateurs de fragrances. Du côté des ré- servoirs, c’est une explosion de modèles en tout genre : GALLE, LALIQUE, BACCARAT, SAINT-LOUIS, LONGWY, GIEN, LIMOGES, BREUGNOT... Tous les grands verriers, faïenciers, porcelainiers, grés d’art et même orfèvres ont travaillé sur les lampes. Mais revenons à Marie-Thérèse ! Il y a un quart de siècle, elle est en visite chez sa tante Rose et voit dans la salle de bain cet objet inconnu. - “Qu’est-ce que c’est ?” - “C’est une lampe Berger. Si tu la veux, je te l’offre.” De cette question et cette réponse toutes simples vont dé- marrer la collection. En effet, huit jours plus tard, dans un vide-grenier, c’est une deuxième lampe très différente achetée quelques francs qui vient rejoindre la première. Les collectionneurs de lampes d’éclairage sont appelés les “luminophiles”, les collectionneurs de flacons de parfum les “lécythiophiles”. Pour les passionnés de lampes Ber- ger, il n’existe aucun nom officiel. Néanmoins, Madame SPILL, trésorière du Cercle des Collectionneurs de lampes Berger, a proposé les “bergérophiles”. La diversité des matières utilisées pour les réservoirs est impressionnante et les artistes s’en sont donné à cœur joie. Sept matières sont répertoriées : - le verre : c’est le matériau de base. Il peut être transpa- rent ou coloré. On retrouve des formes simples jusqu’à des volumes travaillés à picots ou facettes. - le cristal : il est très finement taillé et parfois teinté. Toutes les audaces du luxe et du raffinement ont donné des mo- dèles très rares et très recherchés. - l’opaline : c’est un verre à l’aspect laiteux et aux reflets iri- sés. Les lampes Berger à réservoir en opaline, pour la plu- part fabriquées en Lorraine par VALLERYSTHAL, ressemblent à de petites lampes à pétrole. - le verre multicouches : le nancéen Emile GALLE a pro- duit de très beaux flacons aux décors floraux dans les an- nées 20.
  11. 11. - le grès : il a été lui-aussi très utilisé, donnant une gamme de lampes très reconnaissables. - la faïence : les décors bleu turquoise de Longwy sont très recherchés, tout comme les productions de Gien et Quimper. - la porcelaine : elle a permis de créer des quantités de modèles différents, que ce soit au niveau des formes ou au niveau des décors. Toutes les grandes manufactures sont représentées, de Limoges à Sèvres. Cette dernière matière évoque une anecdote à Marie-Thé- rèse. Un jour, alors qu’elle déambule avec Christian au mi- lieu d’un vide-grenier, elle voit dépasser un cabochon reconnaissable au milieu d’un fouillis indescriptible. Elle s’approche et voit une lampe avec un décor “Fragonard” et le début d’une étiquette avec le chiffre 6. Elle se dit : “60 €, c’est cher, je vais devoir négocier !”. En fait, c’était 6 €, ce qui n’a pas empêché Marie-Thérése de marchander un peu et de l’obtenir à 5 ! Les prix sont très variables pour ces lampes. Du “ramasse- poussière”, qui ne vaut rien et que l’on peut négocier quelques sous, aux modèles extrêmement rares qui logent dans des coffres-forts comme chez ce voisin de Mulhouse qui en possède des centaines, tout est possible. Sur internet ou chez les antiquaires, on trouve des pièces incroyables. Chez les SCHWEITZER, quatre vitrines sont pleines de magnifiques lampes qui font l’admiration des vi- siteurs. Vous en avez une qui traîne dans votre grenier ? N’hésitez pas, elle siègera en bonne place dans une nou- velle vitrine, même si cela oblige Christian à pousser les murs de la maison au gré des nouvelles arrivantes ! Mais elles devront aussi faire une petite place aux nom- breuses coupes de Tarot remportées par Marie-Thérèse et en particulier au trophée obtenu pour sa 3ème place natio- nale en Quadrettes D2 en 2006 à Chalon-sur-Saône avec Jean-Marc PEREZ, Gilles SYDA et Laurent RIEDMANN, performance dont elle peut être très fière. 1155Vous, les licenciés Pour conclure, voici une anecdote en image : Marie-Thérèse a quelques lampes qui ont été façon- nées par un célèbre por- celainier de Limoges, Camille THARAUD. Cela ne s’invente pas !
  12. 12. 1166 Vous, les licenciés ppppoooorrrrttttrrrraaaaiiiitttt ddddeeee jjjjoooouuuueeeeuuuurrrr HHeerrvvéé TTAALLLLEECC((BBrreettaaggnnee)) Tourné vers l’avenir ! Il y a bien longtemps, le 21 janvier 1971 à Saint-Malo, l’actuelle présidente du Comité Bretagne, Marie-Annick TALLEC, met au monde son unique fils Hervé. Alors qu’il n’a que quelques mois, la famille quitte la cité corsaire pour s’installer dans la capitale bre- tonne. Enfant, Hervé va donc à l’école à Rennes et passe pratiquement tous ses week-ends à la campagne chez sa grand- mère à traîner avec son cousin. Il découvre le Tarot très jeune, à 6 ans, juste après avoir appris à lire, en regardant jouer sa mère et sa grande cousine. Après avoir assimilé les règles, il insiste auprès de sa mère pour être de la partie. Pour pouvoir gagner, très malin, il avait écrit très lisiblement "21" au dos de la carte correspondante pour pouvoir la lo- caliser en jouant. Il avait déjà compris que situer cette carte était très important ! Sa mère l’arrête à temps pour ne pas qu’il fasse pareil avec le Petit et l’Excuse ! Par dérision, la famille jouera avec ce jeu marqué pen- dant des années ! A l’école, tout se passe bien. Hervé n’est pas un garçon turbulent et n’est pas du genre à se faire tirer les oreilles par ses ins- tituteurs, même s’il est très réticent aux ma- thématiques ! Par contre, il se venge dans d’autres domaines tels que la lecture, le ci- néma ou la philatélie. C’est un enfant actif qui aime la natation et la randonnée. Il fait toute sa scolarité à Rennes, ainsi que ses études supérieures. Il choisit la fac de droit, mais trouve ça vite ennuyeux. Il décide alors de passer des concours pour rentrer dans l’administration et en obtient un. Etant titularisé dans le 12ème arrondissement de Paris, Hervé est obligé de quitter la Bre- tagne. Dans un premier temps, il profite plei- nement de la vie parisienne : il visite, fait de nombreuses sorties, assiste à des concerts comme celui du groupe Pink Floyd… Mais la passion du Tarot reprend vite le dessus. Ayant déjà fréquenté un club à Rennes deux années avant sa mutation, il décide de rejoindre un club parisien, celui de la Porte Dorée. Le niveau de jeu très élevé et la rencontre avec de grands joueurs d’Ile de France lui permettent de consolider ses bases. Encouragé par Jean ELOY, axé sur le dé- veloppement du comité dont il est président, Hervé ouvre en 1996 un club à Neuilly-sur- Marne, commune dans laquelle il réside. L’association organise de nombreux tour- nois où les gens ont plaisir à venir et elle fonctionne en bonne harmonie avec le club de Chelles. L’année 1997 restera inoubliable pour Hervé car ce sont ses premières qualifica- tions pour les Championnats de France. Tout d’abord, il parvient à se qualifier en In- dividuel Promotion à Aix-les-Bains. Bien qu’il se soit fait éliminer après la première séance, il garde un merveilleux souvenir de cette manifestation où les rencontres avec d’autres joueurs et la convivialité étaient au
  13. 13. 1177Vous, les licenciés rendez-vous. Une semaine après, il partici- pait à la compétition nationale Triplettes Promotion à Vichy, suite à une victoire ré- gionale avec un score fantasmagorique de plus de 80 %. Mais il n’a pas réitéré cet ex- ploit lors du Championnat de France (soit dit en passant comme plus jamais après !) et s’est fait sortir au premier tour. En 1999, c’est le grand retour à Rennes et Hervé se met en quête d’un club, mais finit par en créer un à Noyal-sur-Vilaine. Au début, c’est un peu difficile, comme toujours, mais petit à petit, les soirées du vendredi s’étoffent et deviennent un rendez-vous pour une solide et joyeuse équipe de joueurs et bénévoles. En 2001, Hervé se lance dans un grand pro- jet qui lui tient à cœur, créer une école de Tarot. Il se rend donc au collège Jacques Brel de Noyal-sur-Vilaine et rencontre le principal, Monsieur Robert BRATS, très ou- vert et très enthousiaste, qui lui met à dis- position tout ce dont il a besoin pour animer son activité. Cette même année, Hervé pré- sente trois jeunes issus du collège au Championnat de France à Cavalaire-sur- Mer qui font bonne figure en obtenant un score relativement correct en triplettes. En 2003, suite à des travaux importants au col- lège Jacques Brel, Hervé change d’établis- sement en se dirigeant vers le collège Bourgchevreuil à Cesson-Sévigné et en profite pour en faire le nouveau domicile du club, la municipalité étant très enthousiaste à cette idée. En 2004, le travail d’Hervé aboutit : l’un de ses élèves, Adrien PUGES, décroche le titre en individuel cadet à Arge- lès-sur-Mer. Il en suit une immense joie et encouragé par ce succès, Hervé redouble d’efforts à l’école. Il repère les jeunes qui méritent une attention plus particulière et n’hésite pas à organiser des sessions d’en- traînement plus poussées les dimanches après-midi. En septembre 2005, à l’occa- sion de la rentrée de son club de Tarot, Hervé fait connaissance avec un tout petit bonhomme, Alexandre DELALANDE, âgé de 8 ans, en classe de CM1, venu jouer aux cartes avec son père et son grand frère. Dès la première soirée, le gamin met beau- coup d’ambiance au club car il a une tchatche pas possible et c’est un sacré plai- santin : « 38 de gagne, poignée, Petit au bout : 166 par personne. Ah, ça calme ça ! ». Hervé, comme à son habitude, aidé par les autres licenciés, prend en main le bout de chou. En 2006, Alexandre finit 10ème , mais l’année suivante, à Evian-les-Bains, ac- compagné de Jimmy LONGRAIS et Sébas- tien REUX, il gagne le Championnat de France Collèges pour le plus grand bonheur d’Hervé. Et ce n’est pas fini car la saison d’après, Alexandre a remis la gomme en s’emparant du titre Quadrettes Comités. Alexandre est toujours au collège accom- pagné d’autres potes. C’est donc reparti pour Hervé avec de nouveaux jeunes et il faut l’espérer de nouvelles joies ! Hervé s’attache particulièrement à intégrer les jeunes dans les compétitions régionales adultes. C’est lui qui a poussé Clément MAILLARD et Julien CARPENTIER, deux adolescents prometteurs qui ont sévi dans de nombreux Championnats de France Jeunes, à jouer en équipes constituées. Très sensibles à la démarche d’un adulte, les jeunes ont vite accepté la proposition d’équipe d’Hervé. Outre quelques qualifica- tions nationales en quadrettes D1, Hervé a connu de vastes rigolades avec les deux loustics et garde des souvenirs magnifiques dont certains flous ! Cette saison, il a décidé de lancer l’un de ses élèves, Romain BRIAND, en lui demandant de devenir son partenaire de Quadrettes D1. Hervé est aussi à l’origine de la demande auprès de la Commission Compétition Na- tionale d’accepter qu’un Première Série Carreau puisse jouer avec deux jeunes en Triplettes Division 2, toujours dans le but d’accompagner les jeunes vers la compéti- tion. D’ailleurs, l’année dernière, Hervé a joué avec deux enfants de 12 et 14 ans et la triplette a terminé 3ème . Les jeunes ont donné le meilleur d’eux-mêmes face aux adultes et sont sortis très contents avec 4 PP à leur actif. Les adultes se sont intéres- sés à eux durant le Championnat et les ont félicités. Hervé s’est aperçu que les jeunes continuent le Tarot ou y reviennent obliga- toirement lorsqu’ils sont suivis. Hervé aime l’aventure. Après s’être lancé dans les écoles de Tarot, il suggère aux membres de son club de créer un grand fes- tival de Tarot. Cette proposition est retenue et en 2003 est organisé le festival d’Acigné, le tout premier festival de la Ligue Ouest, ceux d’Olonne-sur-Mer et de Niort n’existant pas à l’époque. C’est une énorme réussite qui peut s’expliquer par plusieurs facteurs : Hervé et les gens du club ont fait beaucoup de publicité et se sont énormément dépla- cés, attirant ainsi de nombreux joueurs de l’extérieur. Le club compte une équipe de bénévoles soudée et travailleuse. Le festi- val, comme le souhaitaient les organisa- teurs, s’est déroulé dans une grande convivialité avec du beau jeu, un bon repas et sans prises de tête ! Et c’est toujours le cas ! Mais Hervé ne peut en rester là ! Le déve- loppement du Tarot est essentiel pour lui et il souhaite apporter sa contribution à l’échelle nationale. L’idée de rentrer en tant qu’administrateur au sein de la FFT et dans sa Commission Développement mûrit tran- quillement et en juin dernier, Hervé s’est présenté au Conseil d’Administration de la FFT et a été élu. Après concertation avec le Président, c’est très motivé qu’il a demandé à intégrer la Commission Développement Nationale pour y apporter ses idées. Hervé a quelques chevaux de bataille : - rétablir une communication avec les re- présentants locaux et noter leurs critiques à l’encontre de la FFT pour les faire remonter et trouver des améliorations, - aider les clubs à se développer en propo- sant des solutions aux problèmes qu’ils ren- contrent (salles, mairie, subventions, trésorerie…), - rechercher des sponsors. Grâce à du phoning et internet, Hervé sou- haite établir et entretenir des contacts régu- liers avec les présidents de club. Il est d’avis qu’il faut développer le Tarot par le local, son expérience en est l’une des plus belles preuves !
  14. 14. Dans le précédent magazine, la manière de se défausser a été abordée. Il est temps de se pen- cher sur la technique de défense sans doute la plus destructrice pour le preneur, la tenue, qui sert à sauver des points en défense. Voici des exemples de tenue : R-V-8-6-2 / D-C-9-6-Ex / C-10-8-5-As... Par contre, les propositions suivantes n’en sont pas : 9-8-5-4-2-As / V-7-6-3-2 D-5-4-3-As... En équipes constituées, il est possible d’annon- cer la tenue sur 2 cartes en montant ou encore sur une carte (impair ou pair selon le système joué). Cette dernière façon de la signaler peut permettre d’éviter l’enfume mais surtout de ga- gner un temps en jouant atout dès le 1er tour de la couleur avec tous les dangers que cela com- porte (mauvaise parité d’un défenseur singlette ou doubleton à la couleur). Suite à ces différentes généralités, différentes remarques et précisions sont à apporter. La tenue et l’Excuse Un défenseur peut s’excuser pour se renforcer sur la longue du preneur. A condition qu’il soit au minimum 4ème à la couleur et qu’il ait la pos- sibilité de faire 2 levées, il peut poser l’Excuse au 1er tour de la couleur, indiquant ainsi la tenue. Ce système est bon si le défenseur possède peu d’atouts. Dans le cas contraire, il est conseillé d’annoncer une tenue sur 2 cartes en descen- dant et conserver l’Excuse comme atout. En effet, il n’est pas rare que le preneur écarte une pièce de sa longue. S’il a couché un habillé, ne pas s’excuser évite l’enfume, mais s’excuser peut avoir des conséquences dramatiques, à sa- voir le non débordement du preneur et l’enfume de la pièce. Autre remarque : il vaut mieux ne pas se rallonger d’entame en étant 5ème à la cou- leur et voir l’utilité que l’on donnera à l’Excuse. La tenue et le Petit 1) Un partenaire détient le Petit Le non enclenchement des atouts ou le non re- tour à l’atout sur l’annonce tenue d’un partenaire indique le Petit. La défense doit s’adapter et vite réagir si elle veut avoir la possibilité de défaus- ser sur la tenue. 2) L’annonceur détient le Petit 2.1) Généralement, la tenue ne s’annonce pas avec le Petit en main. Cependant, dans certains cas, à la suite d’une poignée montrée par exem- ple, si le défenseur estime que son Petit est in- sortable, il peut le condamner en demandant à ses coéquipiers de jouer atout afin qu’ils arrivent à sortir un maximum de points. 2.2) Des places du fond et du milieu, il est pos- sible d’annoncer une tenue avec le Petit et des petits atouts. Il est important d’observer la hau- teur des cartes posées par son partenaire de de- vant qui doit impérativement être en main pour jouer un atout. Sur l’atout du preneur, le défen- seur pissera du Petit, sauvé par l’atout supérieur d’un partenaire. La tenue sur un mariage du preneur En règle générale, il n’est pas bon de jouer une tenue sur un mariage qui passe. En effet, 3 tours de la couleur auront été joués et les atouts pas encore déclenchés. Dans ces conditions, il sera impossible pour les défenseurs de se débarras- ser de tous leurs atouts pour charger. Le défenseur du fond ou du milieu peut quand même annoncer sa tenue sur la Dame au 2ème tour car elle peut être coupée. Si elle passe, alors le joueur qui reprendra la main au 3ème tour de la couleur n’enverra pas atout. Quant au dé- fenseur de devant, il devra confirmer sa tenue si la Dame est coupée ou l’annuler si elle passe. La tenue, moyen de demander atout et chasser Détenant une main très forte à l’atout, un défen- seur peut annoncer une tenue à ses partenaires, bien qu’il ne la possède pas, pour que l’un de ces derniers joue atout et n’entame pas une cou- leur où le Petit pourrait s’échapper par exemple. La tenue et la main forte 1) Le détenteur de la tenue est main forte C’est mauvais signe pour l’attaquant car les au- tres défenseurs, ayant peu d’atouts, vont sortir très vite leurs points. 2) Le détenteur de la tenue a une main très faible Avec peu d’atouts (0, 1 ou 2), il est conseillé de dire tenue. Si la main forte joue atout, le défen- seur qui tient pourra rentrer ses pièces sur atout. 3) Un partenaire est main forte Sur l’annonce tenue d’un partenaire, générale- ment et d’autant plus si sa qualité d’atouts est belle, une main forte se détruira et jouera atout. En effet, en poussant sa couleur et la coupe du preneur, la main forte risque de faire prendre les points de ses coéquipiers et faire gagner l’atta- quant. La chute est quand même primordiale sur le débordement et le Petit au bout ! 1188 Qu’est-ce que la tenue ? C’est détenir au moins 5 cartes (ou 4 + l’Excuse) dans la couleur jouée par le preneur avec la pos- sibilité de faire 2 plis. Vous, les joueurs Comment l’annoncer ? Selon le système de signalisation FFT, la tenue s’annonce en jouant ses deux plus petites cartes en descendant ou en s’excusant au premier tour. Quelle ligne de jeu adopter ? Les partenaires vont déclen- cher atout pour s’en débarras- ser et sauver leurs points sur les cartes maîtresses dans la couleur du preneur détenues par le défenseur ayant annoncé la tenue (au lieu de couper inutilement).
  15. 15. 2211Vous, les joueurs Quel contrat allez-vous demander ?Quel contrat allez-vous demander ? Quelle entame effectuerez-vous ?Quelle entame effectuerez-vous ? Si cette main vous avait été proposée enSi cette main vous avait été proposée en triplettes, quels auraient été votre écart ettriplettes, quels auraient été votre écart et votre entame ?votre entame ? CHIEN LLeessCCoonnssuullttaannttss L’AVIS DE LA REDACTIONL’AVIS DE LA REDACTION (Jean-Pierre BOULEY - Adrien PEREZ) Un décompte de points est nécessaire. Les 2 oudlers (10 points), le 19 (2 points) et les 3 Rois (18 points) sont normalement acquis. Une, voire deux levées à ♥ avec les petits atouts, en embarquant au moins une pièce, peuvent fortement s’envisager. Il reste encore la possibilité d’encaisser un pli à ♠ (Dame ou Valet) et pourquoi pas un pli d’atout sur le 3ème ♦ de défense. Les sous-points ♣ semblent condamnés, étant donné que c’est la couleur que l’on va pousser, même s’il existe un infime espoir de réaliser le Cavalier au 3ème tour. Le contrat ressemble fortement à une GS, mais jouer au club peut être une bonne occasion pour tester la GC sans pour autant faire n’importe quoi. En triplettes, plusieurs écarts sont possibles. Il paraît cependant logique d’assècher les Rois de ♥ et ♦ et de coucher la Dame de ♠. La 6ème carte pourra être le Valet de ♠ ou le Cavalier de ♣. Jouer par ♠ est une bonne idée pour peut-être enfumer le Roi, mais surtout recevoir l’entame ♣. Patrick LOBERT (Midi-Pyrénées) - Première Série Nationale Je ferai une GS : j'ai 30 points avec le 19 encaissé. Je ferai normalement 2 atouts sous le Roi de ♥ en prenant les sous-points. 39 points + minimum 3 points du chien = 42 points. Si je fais en plus une pièce à ♠ ou si le chien est plus gros, ça devrait gagner sans anomalie ! J'entamerai Roi de ♣, puis reviendrai du Valet et pousserai ♣. En triplettes, bien qu’il y ait plusieurs possibilités, j’aurais couché : ♠ D/♥ V-4/♦ 7-2/♣ C. J'aurais entamé petit ♠. Je pense qu’avec cet écart (9 points au chaud), on peut envisager une issue positive. Virginie VITARD (Nord Pas de Calais) - Première Série Trèfle Avec mes 3 Rois, le 21, l'Excuse, le 19 d'atout et la Dame de ♠, j’ai 36 points. Il ne me reste plus qu’à réali- ser 5 points que je peux espérer prendre sur ♥ et ♦. Mon contrat sera donc une Garde Contre. J'entamerai le Roi de ♣ et continuerai avec le Valet pour peut-être pouvoir faire le Cavalier. En triplettes, mon écart aurait été le suivant : ♥ V-4/♦ 7-2/♣ C-V. Mon entame, quant à elle, aurait été le Roi de ♣, suivi du 6 de ♣ attendant éventuellement l'entrée ♠. Si ♠ n'était pas ouvert, je jouerais le 8 d'atout. Samuel GOMEZ (Franche-Comté) - Deuxième Série Trèfle Je décompte mes points en vue d'un surcontrat : 3 Rois et 2 bouts, cela donne 28 points, il en reste donc 13 à faire. Avec éventuellement 2 petits atouts sur la singlette ♥, plus les plis du 19, d'une pièce à ♠ et d'une à ♣ en longueur, on pourrait avoir ces 13 points hypothétiques. Mais le faible nombre d'atouts, leur hauteur et ma frilosité font que je me contenterais d'une Garde Sans. J'entamerais le Roi de ♣. En triplettes, mon écart serait : ♠ D-V/♥ V-4/♦ 7-2. Avec la main d'entame, je partirais cette fois du 3 ou 5 de ♠ pour l'enfume. Denise THIEBAULT (Normandie) - Promotion Je demande une Garde Sans : j'ai 28 points si mes 3 Rois passent. Je peux espérer faire la Dame de ♠, prendre quelques points à ♥ et faire le pli du 19 d'atout. Sur ce surcontrat, j’entamerai du 9 d’atout pour don- ner la main à la défense qui fera une entame, favorable j’espère ! En triplettes, j’aurais mis à l’écart : ♠ 5-3/♥ V-4/♦ 7-2. J’aurais entamé atout pour voir. Selon l’ouverture de défense, j’aurais continué atout pour éventuellement prendre le Petit et affranchir mes ♣. Stéphane TESTA (Ile de France) - Junior Avec 34 points effectifs (6 pour le 21, 4 pour l’Excuse, 2 pour le 19, 6 pour le Roi de ♦ , 6 pour le Roi de ♣, 6 pour le Roi de ♥ et 4 pris sur cette singlette), aucun surcontrat n'est possible. De plus, le match commence, je ne veux prendre aucun risque et mettre mon équipe en difficulté. Je fais donc une simple garde. Mon écart sera le suivant : ♠ D-V/♥ V-4/♦ 7-2. J'évite toute tenue à ♠ avec possibilité d'enfume si tenue il y a. J’entamerai le 10 de ♠ et espère recevoir l’entame ♣ de défense forte probable au vu du chien. Vous vous rendez au club et participez à un match par équipes. L’arbitre équilibre les équipes et le match se joue sans handicap. Au 1er quart-temps, vous attaquez et re- cevez ce jeu avec entame preneur.
  16. 16. 2222 Vous, les joueurs par Jean-David DJIAN (Lyonnais) Ce nouveau problème a été confié au talentueux Jean-David DJIAN. Actuellement 11ème au classement na- tional, vainqueur de la Coupe de France en 2005 et 2006, Champion de France Individuel Open et Triplettes D1 en 2008, il nous livre l’un de ses précieux conseils techniques à travers cette donne. PROBLÈME : DONNES LIBRES PAR EQUIPE DE QUATRE JOUEURSPROBLÈME : DONNES LIBRES PAR EQUIPE DE QUATRE JOUEURS Vous participez à la 1ère séance de la finale régionale en donnes libres interclubs de votre comité. A la 1ère position, Est procède à la distribution. Nord et Ouest passent. C’est à votre tour de parler. La chance vous a-t-elle souri ? SUD Preneur NORD OUEST EST Donneur ATTAQUE : Quel contrat allez-vous demander ? Tout est résumé dans la question puisque je risque fortement d'avoir besoin d'un peu de chance pour réaliser mon contrat ! Ce 1er jeu est une "agace" parfaite : un bout moyennement fait 8ème , un seul Roi et 2 Dames blanches, c'est un peu fai- blard ! N'oublions pas le principal, je suis en équipe et il reste beaucoup de che- min : une petite sera amplement suffisante pour tester le terrain. Quel sera votre écart ? Le chien complète à merveille ce jeu pour en faire un jeu plein, ce qui laisse déjà les regrets de ne pas avoir pousser le contrat à garde. Pourquoi inventer quelque chose ? L'écart est écrit : je m'ouvre deux coupes en couchant les cartes noires (♠ D-9-8-7 / ♣ 6-5). Quelle ligne d’attaque comptez-vous adopter ? Ce type de jeu n'est pas si simple. En effet, je risque de couper à l'entame (car mes deux couleurs sont affichées au chien) et malgré mes deux casses, j'ai bien envie de jouer atout compte tenu de ma grande qualité aux couleurs. Aurais-je le temps de désatouyer la défense, jouer un ♦ pour déboîter le Roi et effacer mes per- dantes (deux ♥ et un ♦) ? Rien n'est moins sûr, j'aviserai en fonction de la ré- partition à l'atout. Présenterez-vous la poignée ? Bien entendu, je présente la poignée car ce jeu est a priori gagnant sauf en cas de singlette ♥ et/ou ♦ doublée d'une mauvaise répartition à l'atout. Rappelons aussi que je n'ai fait qu'une petite et que j'ai fortement envie d'augmenter les points que je compte encaisser. ETUDE DE LA DONNE : développez la jouerie qui sera pratiquée sur cette donne en apportant des commentaires pour la compréhension de celle-ci. CHIEN Voici donc la main d’attaque avec le chien : A ♠ ♥ ♦ ♣ NORD OUEST SUD EST Pli 1 D ♣ As ♣ 2 A 10 ♣ Pli 2 20 A 5 A 15 A 12 A Pli 3 C ♥ 5 ♥ R ♥ As ♥ Pli 4 17 A 19 A 14 A 4 A Pli 5 1 A 10 ♥ 4 ♥ 7 ♥ Pli 6 10 A 6 ♥ 21 A 6 A Pli 7 R ♣ C ♣ 9 ♥ V ♥ Pli 8 As ♦ 2 ♦ D ♥ 2 ♥ Pli 9 3 ♦ 4 ♦ 6 ♦ R ♦ Pli 10 5 ♦ 7 ♦ 18 A 3 ♥ Pli 11 V ♣ 2 ♣ 16 A 9 A Pli 12 2 ♠ 4 ♣ 13 A 11 A Pli 13 6 ♠ 8 ♣ 8 A As ♠ Pli 14 7 ♣ 3 ♠ 7 A 4 ♠ Pli 15 C ♠ 9 ♣ 3 A 5 ♠ Pli 16 8 ♦ 10 ♠ D ♦ Ex Pli 17 9 ♦ V ♠ C ♦ 3 ♣ Pli 18 10 ♦ R ♠ V ♦ 8 ♥ SCORE + 56 LLaa DDoonnnnee 21 - 18 - 16 - 15 - 14 - 13 - 8 - 7 - 3 - 2 D - 9 - 8 - 7 R - D - 9 - 4 D - C - V - 6 6 - 5
  17. 17. COMMENTAIRES Entame : Nord n'a que deux options, mais le choix est cornélien. Il y a deux écoles : soit il fait une entame classique et "passive" en jouant Dame de ♣ dans l'unique but de trouver la coupe et attendre la suite, soit le chien l'effraie (15 2nd ) et il pré- fère anticiper une jouerie atout du preneur qui mettrait en difficulté son Petit. Dans ce cas, il jouera le Cavalier de ♥ sec pour appeler au secours et demander un re- tour ♥ impératif. Nord optera finalement pour Dame de ♣ se rappelant que le dé- clarant n'a fait qu'une petite... Plis 2 et 3 : L'Excuse est interdite. Elle promettrait un atout au dessus du 15. Nord en déduirait qu'Est posséderait obligatoirement le 19. Nord poserait alors le 17, pensant rester en main pour jouer son 20 afin de sauver son Petit... En l'occur- rence, Est ne fait pas cette faute et masque sa main en posant le 12. Nord, sachant le 19 derrière lui, pose le 20 et appelle au secours en jouant sa singlette ♥. Pli 4 : Le preneur continue logiquement sa stratégie en jouant des atouts sous-maî- tres, son but n'étant pas de prendre le Petit mais d'épurer les atouts. Pli 5 : Comme prévu par Nord, Ouest prend la main du 19, obéit (en prenant soin de jouer le 10 de ♥ pour éviter une éventuelle fourchette du preneur ou un possi- ble blocage en main de Nord ou Ouest en cas de doubleton ♥ chez Nord). Sud s'abstient de poser la Dame de ♥ sachant logiquement singlette ♥ du milieu (voire doubleton) malgré la tentation de prendre le Petit. Si sa Dame est coupée, il risque fortement de chuter. Est conserve précieusement le Valet de ♥. Pli 6 : Nord se débarrasse immédiatement de son atout pour charger sur d'éven- tuelles perdantes à ♥ du preneur. Ouest en profite pour défausser son dernier ♥. Pli 7 : Sud est désormais indébordable et ne peut se faire chiper la Dame de ♥ puisqu'elle est 2nde . Il lui reste 3 levées à donner : un ♥ et un ♦ perdants ainsi qu'une sous-pièce à ♦. Jouer ♦ immédiatement empêcherait d'éventuelles dé- fausses des ♦ sur les ♥. Mais si Nord possède encore un atout, ce serait regret- table de ne pas avoir éviter le sauvetage du Roi de ♣. L'attaquant ne peut résister à cet argument et préfère donc jouer le 9 de ♥. Ouest hésite à charger le Roi de ♠, mais préfère perdre éventuellement 2 points pour garder le contrôle de la couleur. Pli 8 : Est a le décompte des ♥ et sait le preneur indébordable. Il préfère judi- cieusement revenir ♥ pour préserver les pièces ♣ de ses partenaires et faire dé- fausser ces derniers tout en gardant ses atouts. C'est donc une mauvaise nouvelle pour Sud qui, en plus d'une double charge inévitable, voit partir des ♦. Pli 9 : Gros dilemne pour l'attaquant. Faut-il jouer d'abord sa perdante ou bien dé- boîter le Roi de ♦ ? La défense a fait 23 points (Excuse incluse). En concédant la pire des doubles charges possibles (1 Roi et 1 Cavalier) et en sacrifiant son plus gros habillé à ♦ (la Dame) pour affranchir ses sous-pièces, Sud gagnerait au mi- nimum de 1. Son raisonnement va donc être le suivant : il faut qu’il concède une de ses deux levées perdantes dès le 1er tour de ♦ pour éviter d’éventuelles charges et assurer quasiment le gain du coup. La carte qu'il est sûr de pouvoir "évacuer" dès le 1er tour est sa perdante qui, de toute façon, est une levée infai- sable. En effet, s'il joue Dame de ♦, il court le risque qu'elle soit dukée, voire cou- pée et ne saura plus comment manier les ♦. Si, de plus, il trouve le Roi sec, c'est le jackpot ! Notons que même un Roi 2nd pourrait se poser... Catastrophe pour la défense ! Sud est justement récompensé de son analyse et n’a plus qu’à fermer. Conclusion et options de jeu : - Sur un flanc "ping-pong" ♥/♦ (on joue paradoxalement les couleurs du preneur pour lui voler ses levées gagnantes), le preneur fait 11 de bon également. - Sur un flanc de débordement (la défense fait systématiquement couper le pre- neur), le Petit est pris et Sud fait entre 11 et 16 de bon. Mais attention à l'Excuse... - Retour sur le pli 9 : si le preneur se met à la faute en jouant Dame de ♦ avant petit ♦, il va devoir faire particulièrement attention à bien désatouyer Est avant de jouer le 6 de ♦. S'il ne le fait pas, Est s'excusera et permettra ainsi au joueur du milieu de faire un vil et destructeur retour ♦ pour voler une levée gagnante au preneur. Sud ne pourra que constater les dégâts... 2 de chute et une "belle donne" à raconter à ses partenaires qui se feront un plaisir de railler leur copain ! Dans cette configuration (pas de débordement possible, une seule perdante, peu de risques de chute, longueur inférieure à 5ème dans la couleur), je conseillerais tou- jours de jouer la carte basse avant de déboîter le Roi. 2233Vous, les joueurs FESTIVALFESTIVAL QUADRETTESQUADRETTES LIGUE VIIILIGUE VIII Inscriptions : 16 € par joueur - 8 € pour les licenciés jeunes Prix par concours et au général des 4 quadrettes Arbitrage FFT - PCN par concours et PP si plus de 100 joueurs Concours de boules samedi et/ou dimanche de 10h00 à 12h00 Renseignements et réservations (avant le 20 novembre) auprès de J-Pierre RITTIE - Tél : 06.72.98.99.36 / 02.48.52.05.95 Possibilité d’hébergement sur place aavveecc aattttaaqquuaanntt ttoouurrnnaanntt Vendredi 26 Samedi 27 Dimanche 28 novembre 2010 au domaine de Chalès (Loir et Cher) à Saint Viatre

×