LA PRElIÈIlE ANN~:EdAri th métiq ue-~   ~:.-                       ""                 P. LEYSSENNE                 Théorie...
LA PREMI~RE ANN~EDARITHMÉTIQUE                  (CALCUL ORAL -              CALCUL ÉCRIT)    OUVRAGE DESTINÉ AUX ÉCOLES PR...
PRÉFACE     La Première année dArithmétique nest pas une réédition desouvrages analogues: fidèle au programme des écoles p...
LA PREMIÈRE ANNÉE   DARITHMÉTIQUE                     CHAPITRE PREMIER     NUMÉRATION OU MANltRE Df; COMPnR.              ...
4              NUllÉRATION PARLÉE ET ÉCRITE.                             De luolté.    2. - Pour compter, on part de lunit...
NUMÉRATION PARLÉE ET ÉCRITE.                             5                        Dell dizaine•.  5. - On compte par dizai...
6                NIDlÉRA.nON P.!RLÊlll 1!ll ÉOBITE.                         Entre dix et vIn.,t.   7. - Pour former les no...
~tJ»:tlUTtON      PAilLÉE Itt ltolUT!!l.                     7                  ~ftire                       vlngi et trên...
8                NUHÉIU:TION PÂBL~E ET icRITE.                 Entre quaranœ et claquante.                 Entre claquante...
NUMÉRATION PARLEE ET ÉCRITE.                               9           Entre 8OIXaote et 8OIxante-dix.         Entre 8OIxa...
to               WKtl.lTXOl(           r.l:aIttlll   :tIlT ~aJUl:l.     Entre qnatre-vlnp. eë quatre-vinAt-dlX.         Bl...
NtlIrlJfllU.TION PA.B.LBE liT ·ÉCRITlI.                 i 1     TABLEAU DES CENT PREMIERS NOMBRES Un. . . . . . . . . . . ...
12             NUIIÉRATION PARLÉE BT ÉCRITE.                 ne. ~talDee.  i6. - Dbt dizaines font une centaine.  n. - On ...
NUlIÉRATION PA.BLtE ET ÉORITE.                          13                Entre deux centaine..  t9. - Pour avoir les nomb...
t4             KtJj[jIU.TION AWB ft              Gan•.                              De. mille.                            ...
r1                  Nt1XÉ~ÂTIQN           rÂBLÉs                              Entre deWl: mille.                          ...
1.6              NUlI!BATION PARLÉE ET lWIUTE.                  Dee DlIIUOIUI et ... delà.  24. - Dix centaines de mille f...
-                            NtJlIl:RATION PARLÉE ET ÉCRITB.                                                         17   ...
t8                NUKÎUTION                  AW.          ST     lIaam:,                  Comment on Ut un nombre.  28. Rè...
~UMa&ATlON AaL~E                  ET    ~B.               19                    Collllllêa.t on.             ~c..lt   ua. ...
~                                                                         "                                               ...
.Nl1IIÉlU.TION PARLÉE ET ÉCRITE.                                21                 NolDbl"eIl déchnaux (suite).   35. - Po...
22                 HUJdBATION pA.BLi.         m    ~oaITB.           CoDUllêllt 08     Ut   un. n.omblê       dcima•.  37....
I!WlliUTiON fJ.lttiE St i01U:lJi,                                     ~3    ÇQm~t Ga éerlt "" "cuutl.-e déclmftl,  38. Règ...
24            NUlIÉRA.TION PA.RLÉE ET tCRITE.  NOTIONS PRtPARATOIRES SUR LE SYSTÈME MtTRIQUE   40. -Il Ya huit unités de m...
NOTIONS PRÉPARATOIRBS.                                     25                                 Du litre.     45. - Multiple...
CHAPITRE II   53. - Les quatre opérations fondamentales delarithmétique sorfi. : .laddition, la soustraction, lamultiplica...
ADDITION.                                 27            Addition de. petit. nombre•.  55. Règle. - On doit shabituer à add...
28                           ADDITION.          Nombre. de pl....~                     e ~•.  59. Règle. - Pour additionne...
ADDITION.                             29                         De la retenue.  60. Règle. - Si la somme des unités dépas...
30                         ADDmOll.           Ad<llUoD de. .omb.... décimaux.  6i. Règle. - Laddition dei nombrel déBimaux...
ADDITION.                         3                  Preuve de ladditiOD.   62. - On appelle preuve dune opér~tion uneseco...
32                          ADDITION.              De la manière de ehJmoer.  64. - On doit prendre de bonne heure lhabitu...
ADDITION.                      33      Comment on doit placer les ehUrres.  66. - Quand on a plusieurs nombres à superpose...
34                            ADDITION.  68. - Pour shabituer à additionner rapidement,il est bon de savoir par cœur les t...
ADDITION.                                   35                        Nombre. Impal....    n. -On appelle nombres impairs ...
36                             ADDITION.                         Table de 3 en 3.     73. - Voici.la table des nombres de ...
CHAPIT~        III                        SOUSTRACTIoN                                                         [Le signe d...
38                            SOUSTRACTION.             SolUltraetion de. petit. nolDbrett.   76. Règle. - On doit shabitu...
SOUSTRACTION.                                   39  Sou.tractlon de. nombre. de plu.leurs                  chltrre•.  79. ...
40                         SOUSTRACTION.   Lun de. chiffre. Inférleur. e.t pl... tort.  SO. Règle. - Lorsque lun des chiff...
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915

1 408 vues

Publié le

Lorsque l'on consulte les manuels actuels, on mesure toute la chute, tout le chemin perdu quant au respect dû à l'intelligence de l'élève... L'Ecole d'aujourd'hui est devenue un prétexte à bien autre-chose que "l'enseignement"... D'où l'impérieuse nécessité d'avoir recours au "home schooling" (l"école à la maison")... ultime solution de recours ... Il en est ainsi pour 20% des familles aux USA... "Face à la faillite programmée de l'Ecole Française, il convient de réenseigner les savoirs fondamentaux"... (Laurent Lafforgue).

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 408
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pierre-Leyssenne-la-premiere-annee-d'arithmetique-librairie-armand-colin-paris-1915

  1. 1. LA PRElIÈIlE ANN~:EdAri th métiq ue-~ ~:.- "" P. LEYSSENNE Théorie Problème. Calcul mental % Librairie Armand Colin 10), ...1".., "11ll·lIlcMt, Parti
  2. 2. LA PREMI~RE ANN~EDARITHMÉTIQUE (CALCUL ORAL - CALCUL ÉCRIT) OUVRAGE DESTINÉ AUX ÉCOLES PRIMAIRES PAR P. LEYSSENNE Inspecteur gtoéral honoraire de lIoslruclioll publaque ÉDITION CORRIGÉE eoolenao! 1.. SIgnes abréviatifs officiels des unités du Systéme métrique LIBHAIRIE ARMAND COLIN i03, BOULEVARD sAINT-mclIEL, PARIS 19ft>Tou. droits de reproducUon, do tracluct1cm e-t da.<!apta.tlon rôseMu pou.. toua pap,. (141 Édition.,
  3. 3. PRÉFACE La Première année dArithmétique nest pas une réédition desouvrages analogues: fidèle au programme des écoles primaires,nous nous sommes inspiré, en la composant, des besoins réels delenseignement élémentaire, et nous avons essayé dintroduire dansles méthodes actuelles les améliorations que nous avOns souvententendu réclamer. Doù vient que les enfants trouvent souvent de laridité danslétude de jarithmétique? Cest parce quon leur donne trop tdt desthéories qui dépassent leur intelligence. Pour rendre intéreasant lenseignement de larithmétique, le pro­ ~édé est facile: il suffit dasseoir la théorie, réduite, simplifiée. sur ~ne large pratique. Ainsi avons-nous fait. De la première àladernière page de ce livre,lapplication, sous une forme variée, intéressante, côtoie la théorie, que nous exposons en termes faciles et concis. On y voit figurer alternativement lexercice écrit qui appelle la réflexion eL lexercice o,al qui formela mémoire. Par un procédé particulier de typographie, la théorie, impriméeen caractères très lisibles, tient le haut de la page j les exercicesqui y GOrrespondent viennentïmmédiatement au-dessous. Limpor­tance de cette disposition néchappera à personne, car on sait com­lJien lœil de lenfant vient en aide à sa mémoire, Daris le mêmebut, des types noirs font ressortir le mot important. Nous nous étendons tout particulièrement sur la numé,ation,qui est le point de départ des progrès à venir, et sur le systèmemétrique qui est la véritable mise en œuvre des quatre régies. Afin que les élèves puissent shabituer à ne rien lire quils necomprennent, nous avons marqué dun astérisque les mots quiprésentent quelque difficulté, et nous en donnons la définition dansun petit lexique placé à la fin de louvrage. En dernier lieu, soucieux de mener de pair léducation qui formele cœur, et linstruction qui forme lintelligence, nous avons for­mulé çà et là quelques préceptes de conduite: ce nest peut-êtrepas le moindre mérite de ce modeste ouvrage. P. LSYSSBl(NB.
  4. 4. LA PREMIÈRE ANNÉE DARITHMÉTIQUE CHAPITRE PREMIER NUMÉRATION OU MANltRE Df; COMPnR. ~ dix @blare•. t. - POUl 6<!lir@ tous les nombres, il ne faut quedix chiffres, qui sont: Nom. Figure. Valeur. Un t .......• 1 Deul SI, - 1 1 • • • t 11 ~ ~ Trois 3., , • , . III Quatre 4. . . . . . . . III 1 Cinq IS. . . • . • •• 1JJ 11 Six 6........ IIIIJI Sept 7, . . . • . . • III III 1 8........ Huit 1111III 1 N~u.f 9.. " .. , , , 1III 11III Zéro 0, . . . . . . , t.Q 1. Que fa~- ur écrite t.Q.118 les 1 Quels (Ont t.. 4jl[ e!Ii......,nombres?
  5. 5. 4 NUllÉRATION PARLÉE ET ÉCRITE. De luolté. 2. - Pour compter, on part de lunité. Un •••...•.....•.......•.•.• quon écrit t Un et un font deu;z; 2 Deux et un trois 3 Trois et un quat7e 4 Quatre et utl ci!Ul lS Cinq et un sk--; 8 Six: et un sept 7 Sept et un h . 8 Huit et un 9 Neuf et un - dix ta 3. - Les unités simples forment le premierordre et se placent au premier rang. 4. - Dix unités simples font une dizaine. i. Exercice oral. 1. Combien faut-il de mètres pour faire une dizaine de mètres? 2. Comptez des pomm<ls de une à dix. 3. Comptez des francs de un à dix. 4. Que préférez-vous: dix noix ou une dizaine de noix? 5. Comptez dix poires au rebours, de dix à une. 6. Dans une dizaine combien y a-t-il dunités? 7. Quelle est la place des unités? 8. Doù part-on pour compter? 2. Exercice écrit. 1. Écrivez les dix chiflres avec leUrs noms. 2. Écrivez en lettres: 3 hommes. 1 6 charrues. t franc. 7 enfants. 8 moutons. a fenêtres. l6 maisons. tG plumes. 5 litres. • chevaux. 2 arbres. 4 pommes. S. Écrivez en chiftres : Quatre chevaux. 1 Une plume. 1 Neuf noisettes. Dix poires. Deux cahiers. Quatre noix. Cinq pêches. Cinq oranges....... Six prunes. Quatre abricots. Huit cerises. . Deux litres. 1. Dob par-on pour compler 1simples. 1 8. Qnelordre forment e8 unités 4. Que font di~8
  6. 6. NUMÉRATION PARLÉE ET ÉCRITE. 5 Dell dizaine•. 5. - On compte par dizaines, comme on comptepar unités. . . Une dizaine ou dix, quon écrit iD Deux dizaines ou vingt, - 20 Trois dizaines ou trente, - 30 Quatre dizaines ou quarante, - 40 Cinq dizaines ou cinquante, - 50 Six dizaines ou soixante, - 60 Sept dizaines ou soixante-dix, - 70 .Buit dizaines ou quatre-vingts, - 80 Neuf dizaines ou quatre-vingt-dix, - 90 Dix dizaines ou cent.. - ioe 8. - Les dizaines forment lesunitê8 du deuxi~meordre et se placent au deuxi~me rang à gauche. 3. Exercice oral. t. Combien fautril de dizaines de personnes pour faire IOiuntepersonnesl i. - pour faire vingt personnes l S. - pour faire soixante-dix personnes i. - pour fairo quatre-vingt-dix personnes 5. - pour faire cent personnes 6. -: pour faire trente personnes 7. Comptez dix par dix jusquà cenl 8. A quel rang se placent les dizaines 9. Avec quels chiffres écrivez-vous vingtt - quarantet - cinoqUllntel- quatre-vingts quatre-vingt-dix - trente tO. Que fautril faire pour que le chiffre deu.x représente vingt 4. Exercice écrit. 1. Écrivez en chiffres les dix dizaines avec les noms en r 2. Faites en sorte que i, 2, 3, 4, 5 représentent dix, vingt.... __,quarante, cinquante. j 3. Faites en sorte que 6, 7, 8, 9 représentent soixante, soixante-dix, quatre-vingts, quatre-vingt-dix. 4. Ecrivez en chiffres: trente soldats, - dix maisons, - soixanteenfants, - quarante chevaux, - quatre-vingt-dix moutons. s. Comment _te.t.on par di- 1 6, Quel ordre fOlment les di·Aines 7 zaines 7
  7. 7. 6 NIDlÉRA.nON P.!RLÊlll 1!ll ÉOBITE. Entre dix et vIn.,t. 7. - Pour former les nombres compris" entre dixet vingt, on se sert des neuf premiers nombres. Dix et un font onze quon écrit H Dix et deux - douze - 12 Dix et trois - treize - 13 Dix et quatre - quatorze - 14 Dix et cinq - quin~ - 15 Dix et six - seize - 16 Dix.et sept - dia:-sept - i7 Dix et huit - dia:-huit - 18 Dix et neuf - dia:-neuf - 19 Dix et dia: - vingt - 20 5. Exercice oral. 1. Comptez des noix de une à vingt. 2. Combien font dix pommes et dix pommes? 8. Combien font trois tas de trois pommes? 4. Combien y a-t-il dedizaines et dunités dans treize? - douze?- quatorze? - onze? - dix? - vingt? - dix-sept? 5. Combien font dix prunes lt deux prunes? 6. Combien font cinq noix et cinq noix? 7. Quelles sont les unités du premier ordre? - du second ordre? 6. ~xercice écrit. 1. Écrivez en chiffres les nombres de un à vingt. 2. Écrivez en toutes lettres: 20 paletots. t9 boutons. 12 cols. t2 pantalons. 6 manches. 7 draps. t3 blouses. t5 poches. 9 bas. U cravates. t8 casquettes. t7 chaussetteS. t7 chemises. U chapeaux. t5 gilets. Appr811e. par cœur: 1 et 1 ..... 2 10 et 2 ..... t2 2 et 2 ..... 4 12 et 2 ..... t4 4 et 2 ..... 6 t4 et 2 ..... t6 6 2 ..... 16 et 2 ..... t8 8 -et et 2 ..... " tO t8 et 2 ..... 20 7. Comment forme·t-on 1... IUIm!lrea eompria entre ~l vingl1
  8. 8. ~tJ»:tlUTtON PAilLÉE Itt ltolUT!!l. 7 ~ftire vlngi et trênte. Entre trente et 9uar_te. 8. - Vingt unités font deux dizaines.r 9. -. Trente unités font trois dizaines.Vingt el un quon écril2t 1rente et uli quon écrit 3lVingt-deux - 22 Trente-deWI; - 32Vingt-trois - 23 frente-trois - 33Vingt-quatre - 2· frente-quatre - 34Vingt-cinq - 25 frente-cinq - 31iVlngt-sia: - 21 trente-sia: ~. 36Vingt-sept -~; frente-sept - 37 ingt-huit . - 28 trente-huit - 38Vingt-neuf . - 2~ Trente-neuf "- 391-ente - 30 Quarante - 40 .,. ~eieide "lal. 1. Compttlz dèS pêches dè ùtle ! trellte. 2. Comptez des poiltls Ill! ttllltte ê. quatante. a. Combien y a-t-il de dillaines et dunités dllns vingt-cinq? -quarante? - vingt-six? - trente-deuil:? - quarante"cinq? -dix? - douze? 4. Énoncez les nombres qui contiennent: Une dizaine et cinq unités. Deux dizaines et Six Unités. Trois t1ltaitlés Ilt diJux unités. Deux dlllaines de mètres et trois tJfjitll!i de rnêtll!s. fi. Jni 4 lIOisettes dans uM main et fO dans lautre 1 ot>lhbitmen ai-je en tout? 6. Paul a f2 francs; Luc a 4 francs: combien ont-ils à eux deux? Apprenez pàr cœur: 20 et 2 ..... ~2 30 et 2 ..... 32 22 et 2 ..... ~4 32 et 2 ..... 34 24 et 2 ..... 28 34. et 2 .. ... 36 28 eL 2 ..... 28 38 et 2 ..... 38 2S et 2 ..... 30 38 et 2 ..... 40 8. Que font .higt unités? 1 9. Quo fbl1t tlé111e unités
  9. 9. 8 NUHÉIU:TION PÂBL~E ET icRITE. Entre quaranœ et claquante. Entre claquante et .oixante. to. - Quarante unités font quatre dizaines. H. - Cinquante unités font cinq dizaines.Quarante etun quon écrit 4. Cinquanteetun quon écrit 5iQuarante-deuz - 42 Cinquante-deual - 52Quarante-trois - 43 Cinquante-trois - 53Quarante-quatre - 44 Cinquante-quatre - 54Quarante-cinq - 45 Cinquante-cinq - 55Quarante-sia: - 46 Cinquante-sia: - 56Quarante-sept - 47 Cinquante-sept - 57Quarante-huit - 48 Cinquante-huit - 58Quarante-neuf - 49 Cinquante-neuf:, - 59Cinquante - 50 Soixante . - 60 8. Exercice écrit. 1. Écrivez en chiffres les nombres de un à cinquante. 2. Quelles sont les unités du second ordre? 3. Quelles sont les unités du premier ordre? 4. Quelles sont les unités immédiatement supérieures aux unitéssimples? 5. Comment appelle-t-on la réunion de dix unités? 6. Combien y a-t-il de dizaines dans trente? - Dans soixante? ­Dans vingt? - Dans quarante? - Dans cinquante? 7. Combien font trois et deux? - Cinq et quatre? - Six et cinq? 8. Écrivez en chiffres les soixante premiers nombres sur sixcolonnes de dix nombres chacune. ApprenelI par cœur: 40 et 2 ..... 42 50 et 2 ..... 52 42 et 2 ..... 44 52 et 2 ..... 54 44 et 2 ..... 46 54 et 2 ..... 56 46 et 2 ..... 48 56 et 2 . .... 58 48 . et 2 ..... 50 58 et 2 ..... 60 10. Que fonl auarante uni68? 1 II. Que fonl cinquante uDiléa ?
  10. 10. NUMÉRATION PARLEE ET ÉCRITE. 9 Entre 8OIXaote et 8OIxante-dix. Entre 8OIxaote-dix et quatre-vingt.. 12. - Soixante unités font six dizaines. 13. - Soixante-dix unités font sept dizaines.Soixanteetun quon écrit 6t Soixanteetonzequonécrit7t Soixante-dewz: - 62 Soixante-douze - 72 Soixante-trois - 63 Soixanle-treize - 73:.goixante-quatre - 64 Soixante-quatorze - 74 oixante-cinq "- 65 Soixante-quinze - 75 Soixante-six - 66 Soixante-seize - 76 oixante-sept - 67 Soixanle-dix-sept - 77 Soixante-huit - 68 Soixanle-dix-huit - 78 Soixante-neuf -_ 69 Soixante-dix-neu{ - 79:Soixante-dix - 70 Quatre-vingts - 80 9. Exercice oral 1. 1. Comptez à haute voix de un à soixante-dix. 2. Comptez de cinq en cinq jusquà quatre-vingts. S. Combien y a-t-il de fois dix dans soixant&dix? 4.. Quel est le double de dix? - de quinze? - de vingt? - de vingt-cinq? - de trente? - de quarante? 5. Que reste-t-il de quatre-vingts si on retranche cinq? fO. Exercice écrit. 1. Écrivez en chiffres les nombres de quarante à quatre-vingts. 2. Joseph a iO billes, Marcel en a 5. Combien en ont-ils à eux deux? S. Gustave·a 20 centimes, Luc en a 30. Combien en ont-ils à eux deux? 4.. Je donne 2 francs à Louis, 3 francs à Joseph, 7 francs à Luc, 6 francs à Albert. Combien ai-je donné en tout? 5. Jean a gagné 6 bons points lundi, 4 mardi, 3 mercredi, 7 jeudi, 2 vendredi, i sarr.edi. Combien en a-t-il gagné en tout? Apprenez par cœur: 60 et 2 ..... 62 70 et 2 ..... 72 62 et 2 ..... 64 72 et 2 ..... 74 64 et 2 ..... 66 74 et 2 . .... 76 66 et 2 ..... 68 76 et 2 . .... 78 68 et 2 ..... 70 78 et 2 ..... 80 1. Voir Premihe 1II&.. ie Ü Clin mel&llIl, par J.AIIllIUIT et FlAluor. Librairie Armand CoIiD. Prix: 00 ceot. li. Quefootsoiuute uoitél 1 13. lue foot SOiUDte-dil uDitél
  11. 11. to WKtl.lTXOl( r.l:aIttlll :tIlT ~aJUl:l. Entre qnatre-vlnp. eë quatre-vinAt-dlX. Blltre qnat.-e-vlnAt-dix eë eeoë. i4. - Quatre-vingts unttés font hult dizaines. tg, - Qq"tro -vinqt - di~ u,nité5 fon~. neufdizaines.Quatre-vingt-unQuatre-vingt-deu:.oQuatre-vingt-trois quon écrl~ - - 8t Quatre-vingt-onu quon ~ri 91 Sa Quatre-vingt-douze - 83 Quatre-vingt-treize - 93 t.Quatre-vingt-quatre - 84 Quatre-vingt-quatorze - lMQuatre-vingt-einq - 85 Quatre-vingt-quim~ - tGQuatre-vingt-s!.1: - 88 Quatre-vingt-seize -.0Quatre-vingt-sept -" 87 Quatre~vingt-dire-$ept - "..,Quatre-vingt-hui - 81 Quatre-vingt-di~-Atnt - $8Quatre-vingt-neuf - 89 Quatre-vingt-di:c-neuf- 99Quatre-vingt-dix - 90 Cent - tOO H. !lzeroice ~nt. 1. Écrivez en lettres lea tlomtues SQjvaow : 45 t4 9O 38 85 22 U 112 38 80 49 ta 20 55 44 66 67 36. aa 5~ Q3 U as aY U lit 43 ~ 4t as et. IJO 4(l ~5 16 39 74 56 11 ea 79 48 i7 72 87 24 26 33 3~ Il QQ Q li1 ~ 65 68 37 sa 52 " U 110 2. $:crivez en chitrres le$, nombres de t il. {OO, par oolQnlles dl as Mdix chiffres. Appre~E!. par cœur: .. - 80 et 2 .. .. n ", 8Q et 2 ..". D Q et 2 .. ,." St QI et 2 .. " M 4 et 2 ..... le 84 "et 2 .. ,," 88 M 88 et et 2 ..... a ..... 9Q • Ile 98 et et 2 2 .. " . ..... tOO 91*,. U. Que fon~ qua~re-vingls Ulli-I ~? 15. que fOllt C{Uatre-villl{~dix uni­
  12. 12. NtlIrlJfllU.TION PA.B.LBE liT ·ÉCRITlI. i 1 TABLEAU DES CENT PREMIERS NOMBRES Un. . . . . . . . . . . • t Cinquante et un.. . .. 5i·Deux. . . . . . . . . . • 2 Cinquante-deux. . . .. 52 Trois . 3 Cinquante-trois. . . .. 53 Quatre . 4 Cinquante-quatre. . .. 54 Cinq . 5 Cinquante-cinq.. . . .. 55 Six. • • . . . . . . • .. 6 Cinquante-six. . . . .. 56 Sept • . . . . . . . . . • 7 Cinquante-sept.. . . . 57 Huit • . . . . . . . . . 8 Cinquante-huil.. . . .. 58 Neuf . 9 Cinquante-neuf. " 59 Dix. . . . . . . . . . . • iO Soizante. . . .. " 60 Onle• . . . . . . . li Soixante et un. . .. 6i Douse . ·u Soixante-deux. . . . .. 62 Treize . ta Soixante-trois. . . . .. 63 Quatorze. . . .. . .. 14 Soixante-quatre. . . . , 64 Quinle. . . . . . . . 15 Soixante-cinq. . . . .. 65 Seize. . . . . . . . . t6 Soixante-six. . ... " 66 I)jx-sept. . . . . . . t7 Soixante-sept.. .. 67 Dix-huit. t8 Soixante-huit. .. .. 68 Dix-neuf . t9 Soixante-neuf. . . . .. 69 Vingt . 20 SoÏJ:aute-dix.. . . . .. 70 Vingt et un . 2t Soixante et onze... " 7t Vingt-deux . 22 Soixante-douze.. . . .. 72Vingt-trois . 23 Soixante-treize.. . . ., 73Vingt-quatre . 24 Soixante-quatorze. . " 74Vingt-cinq . 26 Soixante-quinze. . . " 75Vingt-six . 26 Soixante-seize.. . . . 76Vingl-sept. . . .. .• 27 Soixante-dix-sept. . . 77Vingt-huit . 28 Soixante-dix-huit. . . 78Vingt-neuf. . . . . . . . 29 Soixante-dix-neuf. . . 79Trente . 30 Quatre-vingts.. . .. 80Trente etun . 3t Quatre-vingt-un.. . .. 8iTrente-deux.. 32 Quatre-vingt-deux.. .. 82Trente-trols. . . . . 33 Quatre-vingt-trois.. .. 83Trente-quatre. . . . 34 Quatre-vingt-quatre... ,84Trente-ci nq. .. . 35 Quatre-vingt-cinq. . .. 85Tren te-six. . . . . . . . 38 Quatre-vingt-six.. . ., 86Trente-sept.. . . . . 37 Quatre-vingt-sept. . ., 87Trente-huit.. . . . . 38 Quatre-vingt-huit. . .. 88Trente-neuf.. 39 Quatre-vingt-neuf.. .. 89 Uf!.rante . 40 Quatre-vingt-di%. . .. 90guarante et un uarante-deux . . 4t 42 Quatre-vingt-onze. .. 9t Quatre-vingt-douze.. , 92Quarante-trois.. . . . . 43 Quatre-vingHreize. .. 93Quarante-quatre.. . • . 44 Quatre-vingt.-quatorze. 94Quarante-cinq. . . . . . 4S Quatre-vingt-quinze.. 95Quarante-six.. . . . . . 48 Quatre-vingt-seize.. .. 96Quarante-sept. . . . . . 47 Quatre-vingt-dix-sept.. 97Quarante-huit..••.. 48 Qualre-vingt-dix-huil.. 98Quarante-neuf.. . . . . 49 Quatre-vingt-dix-neuf. . 99Cinquante...•.•.. 50 Cent. . • . . . . . . . . iOO
  13. 13. 12 NUIIÉRATION PARLÉE BT ÉCRITE. ne. ~talDee. i6. - Dbt dizaines font une centaine. n. - On compte par centaines comme oncompte par dizaines et par unités. Une centaine ou cent quon écrit 100 Deux centaines ou deux cents - 200 Trois centaines ou trois cents - 300 Quatre centaines ou quatre cents - 400 Cinq centaines ou cinq cents - 500 Six centaines ou six cents - 600 Sept centaines ou sept cents - 700 Huit centaines ou huit cents - 800 Neuf centaines ou neuf cents - 900 Dix centaines ou mille . - t 000 i8. - Les centaines forment les unités du t,oi:.sième ordre et se placent au t"oisième rang. 12. Exercice oral. 1. Combien y a-t-il dunités dans une dizaine? - dans une cen~taine? ­ 2. Combien y a-t-il de dizaines dans une centaine? 3. Quel ordre forment les unités simples? - les dizaines? -lescentaines? 4. Comment écrit-on cent? - deux cents? - trois cents? - cinqcents? - six cents? - huit cents? . 5. Combien y a-t-il de fois dix dans cent? 6. Que reste-t-il de cinquante si on retranche dix? Apprenez par cœur: 5 et 5 ..... tO 50 et tO ..... 60 tO et to ..... 20 60 et tO ..... 70. 20 et to ..... 30 70 et tO ..... 80 30 et to ..... 40 80 et tO ..... 90 40 et to ..... 50 90 et tO ..... toc 16. Que font cent unitès? 1 18. Quel ordre forment les cen­ n. Comment compte-t-on par tainel? centaïDl!lI ,
  14. 14. NUlIÉRATION PA.BLtE ET ÉORITE. 13 Entre deux centaine.. t9. - Pour avoir les nombres compris ent,e deuxcentaines qui se suivent, on se sert des Duatre-vingt-dix-neuf premiers nombres. tOI lit 121 t3t 141 151 -161 171 181 191 102 H2 122· 132 142 152 162 t72 182 192 103 113 123 133 143 153 163 173 183 193 104 114 124 134 144 154 164 174 184 194 105 115 125 135 145 155 165 175 185 195 t06 116 126 136 146 156 166 176 186 196 101 111 121 131 141 151 167 177 187 197 t08 118 128 138 148 158 168 178 188 198 t09 119 129 139 149 159 169 179 189 199 tl0 120 130 140 ~50 t60 170 180 190 200 i3. Exeroice é~rit. 1. Les ... sont les unités du second ordre. 2. Les " sont les unités du troisième ordre. 3. Les ... sont les unités du premier ordre. 4. Une centaine vaut dizaines ou .,. unités. 5. Une dizaine vaut unités. 6. Les unités se placent au " rang, les dizaines au ... rang,les centaines au ... rang. 7. Combien contiennent de centaines, de dizaines et dunités lesnombres suivants:Trois cent quarante-huit. Six cent quatre-vingt-dix -huit.Six cent soixante-trois. Trois cent quatre-vingt-dix.Trois cellt deux. Sept cents.Cinq cents. Huit cent un. Apprene. par cœur: to et tO .... 20 too et 20 .... t20 20 et 20 . .. ~ 40 t20 et 20 .... t40 40 et 20 .... 60 140 et 20 .... 160 60 et 20 .... 80 t60 et 20 .... t80 80 et 20 .... tOO ISO· et 20 .... 200 t9. Comment obtient-on les nombres compris entre deUJ: outaines
  15. 15. t4 KtJj[jIU.TION AWB ft Gan•. De. mille. {fJ 1 , 20. - Dia: oentaiDe. font ub. mille, lU......On compte par mill. oomme on comptepar unités. .Un mille quon écrit t 000 Sept mille quon écrit 7000Deltt iDillt - 2 000 Htlit mille - 8 000TroiA milII - 3 000 .euf mllie - 9 000QullttllDld18 - 4000 nb: UlUle - iO 000Cinq !nille - 5 000 Onze mille - il 000Six mlIle - 6 bOO bonze mill& - t2 000 23. - Les Ubitk da DilUe ee placent au qua­tri~m.e 1rtng. . . . . . . . . . . • . . . . .. t 000 Les dllraines de mille se placent au cinquièmerang. • . • . . . . . . . . . . : . . . . . .. fO 000 Les ceniaines de mine se placent au sixième1·ang. . . . . . . • . • . • • . . . • . . . .. fOO 000 t4. iixercioe écrit. 1. Quelle est t!spèce dl1nitê Itnln~dlatêtnent 111,lpêtl!Utll luxcentaines? - aux mille? - aux di!lI.ines dé mille! 2. Entre tfüelll$ èllp~cea dunités sont plàMélllllS Uhl~s de mille? 3. Combien faut-il dunités simples pbut forlntir un mille? 4. éOlbbiétl. raut-il de dlzalnéS d~nltés pour fnlmer un mille? 5. Combien faut-il de mille pour former une dltll.hll de mille? 6, Ctltnblllfi faut~1l dl! dlUll1es de mille pour ftlrmet une Mh­tainé de mlle? AppreiiH lar cœur: 250 et 250 .... lièlO 2800 M 500 .. .. 3 000 500 et 500 . .. . {OOO 3000 et 500 .. .. 3 1500 t 000 et 500 .. .. HM aISOO et 500 .. .. 4000 t!itlo et 1500 .. .. 2llOO 4000 et 500 .... 4500 1000 et 500 .... 2~ Uoo et 500 .... 5000 -- -. -- - .­ ,O. Oue tont dix cenl.ainel? 1 i2. A quel rang le placen~ lei !I. Côinlll&bt llompte-t-on par unité. d. mlll.? etc.millet
  16. 16. r1 Nt1XÉ~ÂTIQN rÂBLÉs Entre deWl: mille. Ef tCll.ItE, 15 23. - Pour avoir les nombres compris ent1e deua: mille qui se suivent, on se sert des neuf cent quatre-vingt-dix-neuf premiers nombres. t OOt t OH t 02t t HO t 2tO t 3tO t 002 t Ot2 ,. .. H20 t220 t320 t 003 t on t 030 t 130 U30 t 004 t Ot4 t 040 t l40 t a40 UOO t OOS 1 015 1 050 1 150 1 250 1500 t 006 1 016 1 080 t 180 1 280 tSOO t 007 t Ot7 t 07Q t 170 1370 t 700 t 008 1 018 t 080 1 180 t 280 HOO 1 009 t 019 1090 1 190 t 290 t900 1 010 t 010 UOO 1 1200 UOO 3000 t5. Lecture des n.oJUbres. BOO 9817 3S53 577g 320t SUD H6S Hao 2109 2729 4870 2284 5310 S 43f 4373 7UO au 7lM8 3475 tatS t6. Exercioe éorit. Écrivez ~ chiftNallllllomlirea 1I1lÏ.... 1I~ e~ d6cQmpos...18I: 1. Onze oenttren&-8Ilpt. J. Onle cent dlx.·aept. 2. Seize cent lOil&ne. 8. Quatone centa.t a. Douze cent ~lng-hu.it. 4. Treil8 etmt tingHtuf. 9. 10. Deux mlle. Quinltl cent ~ixante. 5. Mille quatre. 11. MUle dix-il6pt. 6. Mille quatorse. Ill. MiUe oeuC oent qua.tre. Apprenez par cœur: 5 000 et 5 000 iD 000 so 000 et iO 000 60 OQO iD 000 et tO 000 20 OOQ 60 000 et iD 000 70 000 20 000 et to 000 30 000 7Q 000 et 10 000 80 OQO 30 000 et iD 000 40 000 80 000 et iD 000 90 OQQ 40 000 et iD 000 50 OQO 90 000 et iD OOQ tOO OQQ 1. On dit on.e cenu plutôt que mille cenl; do...e cenl,. Irei., Cetl". etc. 23. COllllllon~ olU.u,t·on loallollÙlrOll cQIIpria eULl1l d,ou,z lIlillO t
  17. 17. 1.6 NUlI!BATION PARLÉE ET lWIUTE. Dee DlIIUOIUI et ... delà. 24. - Dix centaines de mille font un mil­lion. . . . . . . . . . . . . . . . . . ., t 000000 25. - Les millions se plàcent au septième rang. Les dizaines de millions se placent au huitièmerang . . . . • . . . . . . . . • . . . .. tO 000 000 Les centaines de millions se placent au neuvièmerang . . • . . . ., . , . . . . . . . .. tOO 000 000 26. - Un milliard vaut mille millions. - Ondit aussi un billion. A la suite do la guorro do 1810, la France a pordu lAl8ace-Lorrable ota payé à lAllemagno uno indomnilé de guorre de olDq m1Uiards. i 7. Exercice écrit. 1. Tout chiffre placé au premier rang reprisente les . 2. Tout chiffre placé au deuxième rang représente les . 3. Tout chiffre placé au troisième rang reprisente les . 4. Tout chiffre placé au quatrième rang représente les .•. 5. Tout chiffre placé au cinquième rang représente les ... 6. Tout chiffre placé au sixième rang représente les . 7. Tout chiffre placé au septième rang reprisente les . 8. Tout chiffre placé au huitième rang représente les . 9. Tout chiffre placé au neuvième rang représente les . 10. Tout chiffre placé au dixième rang représente les.•. Il. Combien faut-il de millions pour faire une dizaine de millions? 12. Combien faut-il de centaines de millions pour faire un billion? 13. Combien faut-il dunités pour faire un mille? 14. Combien faut-il de mille pour faire un million? 15. c...nbien faut-il de millions pour faire un billion ou milliard? Apprenelll par cœur: 3 et 3 ..... 6 1.8 et. 3 ..... 21. 6 et 3 ..... 9 2i et 3 ..... 24 9 et 3 ..... 1.2 24 et 3 . .... 27 1.2 et 3 ..... 1.5 27 et 3 ..... 30 1.5 et 3 ..... 1.8 30 et 3 ..... 33 M.QuofontdiJ:conlainoadomillo? Ilions, oro.? il. Quel oU la place dos mil- U. Que fonl millo millions?
  18. 18. - NtJlIl:RATION PARLÉE ET ÉCRITB. 17 Réeumé. 27. Conventions.. - t o Une unité de chaque ordre vaut dix unités de lordre immédiatement inférieur. 2° Tout chiffre placé à la gauche dun autre repré­ sente des unités dix foi~ plus fortes que cet autre. MILLIARDS MILLIONS "IILLB UNITÉS OU BILLIONS ~ .--....--..­ ~ ~ I! Il lOt 9 8 7 6 $ 4 3 2 ln . ordre ordre ordre ordre ordre ordre ordre ordre ordre ordre ordre ordre -- - - - -~ - - - - - - -- - ... .,; :;; i .. ... " " ;; .,; .,; ,; .i ~ ~ ,51 ... ... ~ :;, :;; 0 ,S :::/ j! § ~ ~ El § " .. ... S " . . El El . . . ::l ... ... ... ... ... ... il S El El .. i3 ... :;, "­ ,~ .. ( Il :l Il " :S Il " :3 :l .~ ~ " :3 :l .~ ~ s 3 " ~ :3;, " ~ " .~ a 8 N -.:; ::0 ,~ " i5 ::0 ~ " j5 " ~ j5 ::0,·1 1.8. Exercice écrit. 1. Un billion vaut, .. 2. Une centaine de millions vau.t . 3. Une dizaine de millions vaut . 4. Un million vaut ... 5. Une centaine de mille vaut . 6. Une dizaine de mille vaut . 7. Un mille vaut ... 8. Une centaine du.nités vaut . .of· 9. Une dizaine dunités vaut . Apprenez par cœur : 30 et 3 ..... 33 45 et 3 ..... 48 33 et 3 ..... 36 48 et 3 ..... 5t 36 et 3 ...... 39 5t et 3 ..... 54 39 et 3 ..... 42 54 et 3 ..... 57 42 et 3 ..... 45 57 et 3 ..... 60 21. Quelle est la convention décimale?
  19. 19. t8 NUKÎUTION AW. ST lIaam:, Comment on Ut un nombre. 28. Règle. - Pour lire un nombre, on le partageen tranches de trois chiffres à partir de la droite;puis on énonce chaque tranche comme si elle étaitseule, en commençant par les unités les plus élevées. 29. -.La première tranche à droite est la tranchedes unités. La deuxième est la tranche des mUle. La troisième est la tranche des milltona. La quatrième est la tranche des bilUODS ou œil­liards. 1e. L.cture d . J1om))res, t ooaOQ.ï t 036047 ts 05Q 672 "Ot oeo 0Q2 3719468 4OO3OQ500 807080009 1234589 8tO 05Q 000 54008t 012 33 405 801 372QOO~ 3eG4009t2 t 829634 837 tot 246 64139904 iO1834 318 680462304 324253408 36202423 704206445 20. Écrire en toutes lettres: 50 887 830 055 445 t23 000 25.1 tOt~93i546 7 no 038 880 t2 638 Q68 Gao 4la a3li 204 269 4 627 28f.995 t2t 432 t63 56t iii SM 301 374 25 236 tSO 029 20 300 0110 4Q8 3822134029 75 6t4543 t09 60 t99 6tt 438 183493073 83 000642 007 479320754t 114i.438304 Apprenez par cœur:. 2 et 4 ..... Il 211 et 4 ..... 30 6 et 4 ..... tO 30 et 4 ..... 34 to et 4 .. .... t4 34 et 4 .. ," 38 t4 et 4 .. .. . ~ ta S8 et 4 ...... U i8 et 4 ...... 3l 41 et 4 ..... 46 21 et 4 ........ a8 46 et 4 "0 50 18. Comm~~ il-on Ull nombre? l -1. 9. QWllle est la premièretrancbel S? -la 3? - la "
  20. 20. ~UMa&ATlON AaL~E ET ~B. 19 Collllllêa.t on. ~c..lt ua. IIUlnbre. 30. Règle. - POlir écrire un nombre, on écriteh~qlietlanehe conUyié si elle était seule, li partit dela gauche, mais on a soin de remplacer par des,Béros les unités, les dizaines oU les èentaines quipfJUvent manquer. 21. Écrire en chiffres. 1. Huit mille - deux cent soixante et onze unités. 2. Onze mille - vingt-huit uniUs. • 3. Dix-neuf mîll/! - huit cent cinquantll unllér. 4. Trois mille - trois cent qua~re-vingt-deux unitlls. 5. Onze mille - quatre cent soixante-neuf unités. Il. Trois cent neuf 1i-,iUe ..;., gept cent trenté unités. 7. Vingt mille ~ troIS cent oinquante-sept unités. 8. Trois cent quatorze mille - huit cent vingt-neuf unités. 9. Se,Pt mille - huit cent quarante-quatre unités. 10. Mille - quatre-vlligt~6eltè unité•. ~~. MAme exercice. 1. Vingt-qulltre millionlf - deux cent quatorze mille - trois cènttrellte-sept IInités. 2. Deux cent cUx miltio»« ~ cinq Oêllt qUlltallte-quatre mille ­huit cent soixante-lieux unités. 3. Vingt~cinq mille• •. Troill Gent 8Oixan~quillze Inille. li. Quatre millioPLt = deux mîlle - quatre unitéB. 6. Vingt-quatré mille ~ ~oixantë-stx unités. 7. Trois cent quarante millions - huit cent vingt-cinq mille ­deux cent trente uniUs. Apprenez par cœur: - 4 et 5 ..... 9 34 et 5 ..... 39 ..... t4 ..... 9 i4 t9 et et et 5 6 5 ..... t9 ..... 24 39 oU 49 et et et 5 5 5 ..... 49 ..... 64 " 24 P.t 5 ..... 29 54 et 5 ..... 59 ~ et ) ..... 34 59 et 5 ..... 64 _. - ._..• ..._­ 30. Comment écrit-on un nombre?
  21. 21. ~ " c]20 NUllÉRATIOlf PARLÉE ET ÉCRITE. Nombre-. dée.lmaWlt. 3f. Définition. - On appelle nombre décimaltout nombre composé dunités entières et de f"actionsdécimales de lunité. 32. - Les fractions décimales de lunité sont lesdixièmes, les centièmes, les millièmes, lesdix-millièmes, etc., qui sont de dix en dix foisplus petits. 33. - On sépare lunité des dixièmes par unevirgule. . 34. - Les dixièmes sont au premier rang. O,t Le~ centièmes sont au deuxième rang . O,Of Les millièmes sont au troisième rang , O,OOt Les dix-millièmes sont au quatrième rang. O,OOot 23. Exeroice oral. l, Quelles sont les unités immédiatement inférieures aux unitéssimples? 2. - immédiatement supérieures aux millièmes? 3. Quest-ce quun dixième? - Un centième? - Un millième? 4. Gombien lunil.é vaut-elle de dixièmes, de centièmes, de mil­lièmes? . . 5. Combien le dixième vaut-il de centièmes, de millièmes? 6. Combien le centième vaut-il de fois moins que le dixième? 7. Combien le centième vaut-il de fois plus que le millième? 8, Comment sépare-t-on lunil.é des dixièmes? Apprenez par cœur: 3 et 6 .: ... 9 39 ct 6 ..... 45 9 et 6 ..... t6 45 et 6 ..... 5i i5 et 6 ..... 2i Si et 6 ..... 57 2i et· 6 ..". 27 57 et 6 ...... 63 27 et 6 ..... 33 63 et 6 ..... 69 33 et 6 ..... 39 69 et 6 ..... 75 31. Quappelle-~on nombre déci-I 33. Comment &épare-~n lunité mal? des dixièmes 3i. Quelles sont lee fraotiona dé· 3i,QuelleesUaplaoedesdixièmes, cimales de lunité? etc. ,
  22. 22. .Nl1IIÉlU.TION PARLÉE ET ÉCRITE. 21 NolDbl"eIl déchnaux (suite). 35. - Pour écrire .deux, trois, quatre, cinq, six,sept, huit, neuf dixièmes, on remplace le chiffre 1par les chiffres 2, 3, 4,~, 6, 1, 8, 9, et lon a : 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 0,8 0,9 On fait de mêmA pour les oentièmes: 0,02 0,03 0,04 .0,05 0,06 0,07 0,08 0,09 Et de même pour les millièmes, etc. 0,002 0,003 0,004 0,005 0,006 0,007 0,008 0,009 36. - Une fraction décimale peut contenir à lafois un ou plusieurs dixièmes, un ou plusieurs cen­tièmes, un ou plusieurs millièmes, etc. Ainsi le nombre 0,324(quon énonce 0 unité, trois cent vin~t-quatre millièmes),contient 3 dixièmes, 2 centièmes, 4 millièmes. 24. Exercice écrit. Quols sont les nombres qui contiennent: 4 unités, 2 dixièmes, 4 centièmes, 3 millièmes. o unité, 4 dixièmes, 5 centièmes, 8 millièmes. i8 unités, 0 dixième, 4 centièmes. 2 unités, 0 dixième, 0 centième. 2 millièmes. i7 unités, 2 dixièmes, 4 centièmes, 5 millièmes. 7 unités, 4 dixièmes, 7 centièmes, 9 millièmes. o unité, 3 dixièmes, 9 centièmes, 2 millièmes. 4 unités, 5 dixièmes. 2 unités, 0 dixième, 5 centièmes. Apprenez par cœur: 6 et 7 ..... ta 48 et 7 ..... 55 i3 et 7 ..... 20 55 et 7 ..... 62 20 et 1 ..... 27 62 et 7 ..... 69 27 et 7 ..... 34 69 et 7 ..... 76 34 et 7 ..... 4i 76 et 7 ..... 83 4i et 7 ..... 48 83 et 7 ..... 90 35. Comment 6crit-on l, i, 3 .... 1 36. Que peut contenir a la foisdixièmes, etc. ? une fraction décimale?
  23. 23. 22 HUJdBATION pA.BLi. m ~oaITB. CoDUllêllt 08 Ut un. n.omblê dcima•. 37. Règle. - Pour lire un nombre décimal, onénonce dabord la partie entière, puis la partie dé­cimale, comme sil sagissait dun nombre entier;mais on a soin de donner au dernier chiffre déci·.mal le nom de lordre quil représente. Exemple: 0,5 sénoncent 1) unité, IS dixièmes. 22,05 22 unités; 15 centièmes. 42,3118 42 unités, 356 millièmes. 5,4032 5 unités, 4032 dix-millièmes, 25. Exeroioe oral.1. Liset: 3,54 0,837 0,011 3,2 0,1107 25,!145 6,832 O,430Z 32,0405 i7,03 0,63009 2,0047 5,004 0,5043 0,453 2. Combien I~ nombre 3,114 contient-li dunités, de dixièmes et decentl~rnes! 3. Combien le nombre 0.837 contient-Il dunités, de dixièmes decentièmes et de millièmes? 4. Comblèn lè nombre 0,011 contient-Il dunités. de dixièmes et, e cenliémes? Apprenez par cœur: 3 et 8 ..... H 5i et 8 . .... 59 H et 8 ..... t9 59 et 8 ..... 67 1.9 et 8 ..... 27 67 et 8 ...... 75 27 et 8 ..... 35 711 et 8 ..... 83 35 et 8 ..... 43 S3 et 8 ..... 9t. 43 et 8 ..... !Si et. et 8 ..... 99 1. POUl dautres exercices. voir lu Bllt:lreic,. ft Pt-ob~. dalÏthml·tîgut tÙ. p,.emt~re unI". par MM. LrfSSBllKII et BoollQuft. LibrairieÀrmau4 CoUR. Prix: 75 ceRt. 37. Commell IIMIl UllllOlDbh Illloimal
  24. 24. I!WlliUTiON fJ.lttiE St i01U:lJi, ~3 ÇQm~t Ga éerlt "" "cuutl.-e déclmftl, 38. Règle. - Pour écr7e un nombre décimal, onécrit dabord la partie entière, puis la virgule, puisla partie décimale; mais on a sotn de placer le deJ­nier chiffre décimal au rang qui lui co.nviant. 39. - Sil ny a pas de partie entière, on Y suppléepar un 24éro suivi dune virgule. . Ainsi 3 unités 35 cllntièmes !lécriven~ 3.35. ta unié~ i millièmes - l3.QOIS. o unité t5 centièmes - O,t5. 28. BCllÙO on ohif1lO... 1. Quarante-sept unités, - Ielf d~i~P1•. 2. QIIltre unités, - quatre-vingt-dix-huit ce~tièmes. 3. Zéro. unité, - six cent trente-sept millièmes. 4. Zéro unité, - quarante-sept mW~mes. 5, Si:ç unités, - C{ultre d.ixi4mf, 6. Quatre unités, - huit dixièmes. 7. Zéro unité, - dix-huit dix-milti~,s, 8. Zéro unité, - $e.!t cel,t qulralte..cinq di:l>-millièmes: 9. Neuf unités, - tluiL cent un millièmes. 10. Zéro unité, - cilqqaote-sept millièmes. 27. Lecture des nombres. 4,55 0,502 2,55 3.0875 2,87 4,38 ~Q8 0,000& 3,07 9,2552 2,04 4,8 U3t O,aOO3 i.Q(l7 8,435 O,Oi 4,05 Q,Q(l4 3,3 Appr8118sr par cœur : 3 et 9 ..... tlt 57 et 9 ..... 1I8 t2 et Il ..... li 68 et 8 ~ .... , 15 lt et D ..... 30 Ii et 9 " 84 30 et Il ..... 39 a4 el 9 ."., 83 39 et li ..... i8 93 et 9 ....... 1.ll2 48 et Q "" 5~ {Oa et Il ....., Ut - 38. Commen~ écrit-on un nombre 1 U. Que fllil-on sil D" a pas de46çillla! ,. partie eDtière 1
  25. 25. 24 NUlIÉRA.TION PA.RLÉE ET tCRITE. NOTIONS PRtPARATOIRES SUR LE SYSTÈME MtTRIQUE 40. -Il Ya huit unités de mesures, qui sont: Le mètre pour les longueurs. Le litre . pour les capacités. "Le gramme pour les poids. Le franc pour les monnaies. Le mètre carré pour les surfaces, Lare pour la surface des terrains. Le mètre cube pour les volumes. Le stère pour le volume des bois de chauffage. Multiple. et .ou.Dlultlple•. 4L - Les multiples sexpriment à laide des mots, déca, hecto, kilo, myria. Déca signifie dix, 1 Kilo signifie mille. Hecto - cent. Myria - dix mille. 42. - Les sous-multiples sexpriment à laide des mots déci, centi, milli. Déci signifie dixième. Centi centième. Milli millième. Du Dlètre. 43. - Multiples du mètre: Le" déoamètre vaut dia: mètres . ta mètres..L hectomètre - cent mètres ". taO Le kilomètre - mille mètres, .•... tOOO Le myriamètre - dia: mille mètres,. 10000 44. - Sous-multiples du mètre ~ Le décimètre est la dimième partie du mètre Om,t Le centimètre - la centième partie du mètre Om,Ot Le millimètre - la millième partie du mètre Om,GOt 40. Combien y a-t-il dunités de ment les sous-multiples?mesures, et quelles sent-eIl6s? 43. Quels sont les multiples dù 41. A laide de quels mots sexpri­ mètre?ment les multiples? 44. Quels sont les sous-multiples U. A laide de quels mots sexpri- du mMre?
  26. 26. NOTIONS PRÉPARATOIRBS. 25 Du litre. 45. - Multiples du litre :Le décalitre vaut dt!: litres••••..•••••...• iD litres.L hectolitre - cent litres..... . . {DO 46. - Sous-m.ultiples du litre:Le décilitle est la diœ-ibn8J pa.rtie du litre . Ol,iLe oentilitre - cen~me - litre . OI,Oi Du grlUllme. 47. - Multiples du gramme:Le décagramme vaut dia; grammes . iD g.L hectogramme - cent grammes . iOO -Le kllogramme - mille grammes . {OOO - 48.. - Sous-multiples du gramme:Le décigramme est la dt!:ième partie du gramme. Os ,iLe centigramme - centième - - Os ,OiLe milligramme - millième - - Os ,00i Du, frane. 49. - Le franc na pas de multiples. 50. - Sous-multiples du franc:Le décime est la di3:ième partie du franc O,iLe centime - centi~me _. franc O,Oi De lare. st. - Lare na quun multiple et un sous-muI-tiple :L heotare vaut cent ares . iOO ares.Le centiare est la centième partie de lare . O·,Oi Du ..tère. 52. - Le stère na quun multiple et un sous-mul-tiple :Le décast~re vaut dt!: stères. . . . . . . . . . . . . .. iD stères.Le décist~re est la di3:ième partie du stèle. .. O· ,i 45,46. Quels sont es multiples et 1 49,50. - du franc?les sous-multiples dlllitre? 51. - de lare? 47,48. - du gramme? U. - du Itère? ,
  27. 27. CHAPITRE II 53. - Les quatre opérations fondamentales delarithmétique sorfi. : .laddition, la soustraction, lamultiplication et la division. ~ ADDITION [Le signe de laddition est +, prononcez: plus.] 54. Définition. - Laddition est une opérationqui a pour but de réunir plusieurs nombres én unseul. Le résultat de laddition se nomme somme outotal. EXEMPLE. -~~~~ Soit à additionner les nombres 1 4 2 Je dis: 4 et 2 font 6, et 5 font H, et 7 font tS. ~ Je fais une addiUon. __ Le nombre t8 est le total. t8 28. Problèmes oraux. 1. Émile avait i1 prunes; son père lui en donne encore Z. Com­bien Émile a-t-il de prunes? 2. Hier, Jules a pris 6 écrevisses, et 4 aujourdhui. Combien ena-t-il pris en tout? 3. Mon frère a gagné 7 francs le mois passé, et 8 francs cemois-ci. Combien a-t-il gagné en tout? 4. André a récolté 7t litres de haricots dans un jardin, et 6 litresdans un autre. Combi(ln (ln a-t-il récolté? 5. Jules a 8 ans, Anna 7 ans, Élisa 6 ans. Combien ces troisenfants ont-ils dannées ensemble? 6. Jean a donné tO centimes à un pauvre; il cn a dépensé 5 chezlépicier. Combien a-t-il dépensé? M. Quelles lont lea quaQ-o opéra&lonl fondamentaloa de lariUlméUque? M. QUoH-ca qua laddition?
  28. 28. ADDITION. 27 Addition de. petit. nombre•. 55. Règle. - On doit shabituer à additionner detête, cest-à-dire sans rien écrire, les nombres dunchiffre et les petits nombres de deux chiffres. 56. - On doit également shabituer de bonneheure à additionner rapidement, en prononçantle moins de mots possible, 57.- Les comptables de commerce parcourent desyeux les longues colonnes de chiffres de leurs regis­tres, et posent les totaux sans remuer les lèvres. 58. - Ils parviennent ainsi à vérifier en quelquesinstants un compte ou une facture *,. ce que chacundoit pouvoir faire rapidement. 29. Exercice oral. (Revenir souvent sur ce ~enre dexercice.) Combien font : 17 et 6 et 3 et 5 10 et 9 et 7 et 2 20 et 4 et 9 et 3 28 et 3 et 6 et 5 25 et 8 et 6 et 2 22et7et4et3 28 et 7 et 4 et 3 i7et.3et5et6 t6 ei 9 et 8 et 6 t3 et 8 et 9 et 4 t2 et 7 et 5 et 4 26 et 4 et 5 et 7 t2 et 8 et 3 et 9 t5 et 9 et 7 et 8 27 et 3 et 7 et 5 t9 et 3 et 8 et 6 i4 et 6 et 3 et 7 23 et 2 et 4 et 9 30. Même Exercice. Combien font : i5 et 5 et 3 et 4 et 6 et 8 et 9 et 7 20 et 2 et 4 et 7 et 5 et 3 et 6 et 4 25 et 6 et 5 et 9 et 8 et 4 et tO et 3 32 et 8 et 4 et 3 et 7 et 6 et 5 et 9 t9 et 7 et t2 et 6 et 4 et 9 et 3 et 8 35 et 4 et 7 et 8 et 6 et 5 et 2 .et 3 29 et 3 et 6 et 5 et 9 et 2 et 4 et 7 36 et 9 et 8 et t2 et 3 et 7 et 8 et tO SI, 56. Quelles habitudes doit-onprendre pour additionner les petits i 5. Que font 1 comptables? •• 5S. A quoi pan-ieftllenHls?nombres?
  29. 29. 28 ADDITION. Nombre. de pl....~ e ~•. 59. Règle. - Pour additionner des nombres deplusieurs chiffres, on écrit ces nombres les unsau-dessous des autres, de manière que lesunités soient sous les unités, les dizaines sous lesdizaines, les centaines sous les centaines, etc. Cela fait, on additionne séparément les unités, puisles dizaines, puis les centaines, etc. EXEMPLR. - Soit à additionner les nombres suivants : t 243 5 t 2 6 2 3 t Total ••.• ., 988Je dis: 3 unités et 2 font 5, et t font 6, je pose 8 au-des­ sous des unités.4 dizaines et t font 5, et 3 font 8, je pose 8 au-dessous des dizaines.2 centaines et 5 font 7, et 2 font 9, je pose 9 au-dessous· des centaines.Gmille et t font 7, je pose" au-dessous des miUe. Pour plus de rapidité on dit : 3 et 2, 5, et t, 8. Et plus rapidement encore ; 3, 5, 8. i26 23i 3 i47 .. 3i. Exercices sur laddition. 384 1 no 6 252 23i 504 32i 205 "i5 iœ 4i2 i32 2i 400 304 M3 -­ 7 8 9 10 11 12 542 i63 30i 36 24i 560 i26 604 i52 900 i42 ta7 200 t22 t5 4i iœ i02 -­ 13 14 Il 18 17 -­ 18 2i8 327 470 333 453 27 320 31 i04 . 242 2i6 t30 50 620 3U 413 30 7i2 -­ - 59. Comment additiollne-t-oD des nombres de plusieurs chiffres?
  30. 30. ADDITION. 29 De la retenue. 60. Règle. - Si la somme des unités dépasse 9,on pose les unités sous la colonne des unités, et lonreporte les dizaines sur la colonne des dizaines. ­On fait de même pour les dizaines, pour les cen­taines, etc., jusquà la dernière colonne, sous laquelleon écrit la somme telle quon la trouve. EXEMPLE. - Soit à. additionner les nombres suivanls : 879 984 542 Total ..... 2405 Je dis: 9 unitl!s el 4, 13, et 2, t5, je pose 5 sous lesunités et je retiens 1 dizaine. 1 àizaine de relenue et 7 dizaines, 8, et 8, l6, et 4, 20,je pose 0 sous les dizaines, el je 1etiens les 20 dizaines ou2 ceritain~s. 2 centaines de retenue et 8 centaines tO, et 9, 19. el 5, 24,je pose 4 sous les centaines, et javance 2. Total: 2405. 32. Exercices sur laddition. 1 2 3 .. 5 . 32 336 279 421 523 703 224 314 136 45 473 27 381 823 42 7 21 i46 20& 507 392 8iO 569 539 -­ 1 8 9 10 1 -­12 483 8902 20i4 i046 8047 3452 789 i425 3579 2134 i42i 2644 4532 238 8041 i567 367 3927 2041 5072 H37 2096 2039 i 872 -­ 13 10 n 16 11 --­ 18 4679 2578 369 4298 321 219 3825 45267 4572 5724 4305 1374836702 23iO 34 38902 784 172952134 43&7 57802 5723 3957 6312--­ - 60. Que fail-on si ia somme des unités dépasse neuf?
  31. 31. 30 ADDmOll. Ad<llUoD de. .omb.... décimaux. 6i. Règle. - Laddition dei nombrel déBimauxse fait absolument comme celle des nombres entiers iseulement, dans le ~otal, on -place une virgule au­dessous des virgules des nombrel! donnés. EXEMPLE. - Soit à additionner les nombres décimauxsuivants: 73,624 8,539 54 7,2 8 t 4, 632 TotaL ... 644,075 Je dis: 4 millièmes et 9, 13, et 2, 15, je pose 5 et je retiens10 millièmes ou 1 centième. 1 centième de retenue et 2, 3, et 3, f, et B. 14, et 3, n,je pOle 7 et je retiens 10 .centièmes ou 1 di~jème. . t diœième et 6, 7, et 6, 12, et 2. 14, et 6, 20, je pose 0 etje retiens 20 dixièmes ou deux unités, elc. 83. Esero1ces sur ladAHtiOl1. t t a ~ , 4,35 8,79 2.4 0,55 5,63 8,52 3,42 3,87 . 23,t44 9,425 42,63 ro,78 0,33 2,t9 0,8.3 57.92 2,94 42,204 0,3&2 4,624 3,25 32,45 0,9 8,24 9,Mi 6 7 a 9 tO ~,(16 0,47 0,007 j62,875 2,4.& 0,927 63,7t 0,0018 96,34 3,56 t.4 4,œ8 0,009 7,t90 8,446 S,MS O.œœ 0,00056 89,4Or1 3,jf1 D,i68 0Jl495 0,0087 273,85 9,o4P Il 60,74 SJ 8,264 13 . 8,274 . 4,325 » 2,846 9J,665 9,427t 37#1f8 4,rII 14.3789 .BI 1,477 I7J119 .0,925 36,4i82 ••0835 8,9765 Cil. Gomment 8e faitl·....... MI ~ 85,729 3,405 0,053 67,203 ~.. 1 3. 3,_ O,9fIJ 8,112
  32. 32. ADDITION. 3 Preuve de ladditiOD. 62. - On appelle preuve dune opér~tion uneseconde opération destinée à vérifier le résultat dela première. 63. - Pour faire la preuve de laddition, on re­commence lopération de bas en haut. Preuve••• 9 443 9 030 8 ., 56 347 32 4893 2563 542 257 8248094 3024 5709 362 582 Total•... 9443 9030 8758 , 34.. Exeroice oral. 1. Quelles sont les quatre règles1 2, Quest-ce que laddition 1 3. Comment sappelle le résultat de laddition? 4.. Si en additionnant la colonne des unUés vous trouvez 711, quefaites-vous du 5? que faites-vous du 71 5. SuppollOns que la colonne des unités produise 82 i vous posez2 sous les unités: que faites-vous des 80 unités restantes? 6. La colonne des dizaines produit 24. Dans 24 dizaines combieny a-t-il de centaines? 35. Exeroice écrit. 1. La somme de plusieurs nombres additionnés est plus ... quechacun de ces nombres. 2. La somme est plus ... que quelques-uns des nombres à addi­tionner, réunis ensemble.. 3. Chacun des nombres à additionner est plus ... que luomme. 4.. La somme est ... il. tOlt8 les nombres à additionner réunisensemble. 5, La somme est de même espèce que les .. , 6. Des fmnc8 ajoutés il. des francs forment une somme qUireprésente des .. , 6i. Quappelle-t-on preuve t 63. Comment fait-on la preuve de laddiUoll
  33. 33. 32 ADDITION. De la manière de ehJmoer. 64. - On doit prendre de bonne heure lhabitudede bien former les chiffres. 65. - En chiffrant avec soin, on évite les erreurset on sépargne la peine de faire de longues recher ­ches pour rectifier un calcul inexact. 36. Problèmes sur laddition. L On 8. mélangé i50 kg. de salpêtre * avec 25 kg. de soufre 1<et 25 kg. de charbon, pour faire de la poudre à capon. Combiena-t-on de kg. de poudre? 2. Une école est divisée en trois classes: la première contient37 élèves, la deuxième 49 et la troisième 54. Combien lécole con­tient-elle délèves? 3. Quelle est la somme que lon a payée en donnantunbillet*dei 000 francs, un billet de 500 francs, un billet de 200 francs, unbillet de iOO francs, une pièce de iOO francs en or, un billet debanque de 50 francs, deux pièces de 50 francs en or, une piècedor de 20 francs et une de iO francs? •. Une personne achète une maison 54800 francs. Combien doit­elle la revendre pour gagner 3 500 francs? 5. Un voiturier a acheté trois chevaux: le premier lui a col1té450 francs, le deuxième 680 francs, le troisième 860 francs. Quelledépense a-t-il faite pour ces trois chevaux? 6. Un ouvrier a placé à la caisse dépargne· dabord 35 francs,puis 80 francs, puis U5 francs, puis no francs, et enfin 236 francs.Combien a-t-il à la caisse dépargne? 7. Janvier a 3i jours, février 28 ou 29, mars 3i, avril 30, mai 3i,juin 30, juillet 3i, aol1t 3t, septembre 30, octobre 3t, novembre 30et décembre 3i, De combien de jours se compose lannée? 8. Un bl1cheron a fa.it. tas de bourrées : dans le plemier tas ily a iD( bourrées j dans le deuxième, 52 de plus j dans le troisièmetas, autant que dans les deux premiers, et dans le dernier, 26 deplus que dans Je deuxième et le troisième réunis. Combien y a-t-ilde bourrées dans les quatre tas? 64. Quelle habitude doit-on prendre pour chiffrer? 6&. Quévite-t-on en chilfrant avec loin?
  34. 34. ADDITION. 33 Comment on doit placer les ehUrres. 66. - Quand on a plusieurs nombres à superposer,comme dans laddition, tous les chiffres de mêmeordre doivent être placés exactement les uns au-dessous des autres. 67. - Cette disposition a une telle importance qu~,dans les registres de comptabilité, tous les chiffressont alignés à raide de petit~s lignes sur Lesquelles onécrit. Problèmes sur laddition (suite). 9. Trois ballots * pèsent, le premier 291 kg., le deuxièmen3 kg. et le troisième 3i8 kg. Quel est leur poids total! 10. Un voyageur a fait 50 km. le premier jour, 85 le second,39 le troisième et U5 le quatrième. Quel chemin a-t-il parcouru! n. Une personne a reçu trois sommes : lune de 857 francs,lautre de 649 et la troisième de i 085. Combien a-t-elle reçu en tout? 12. Le mont Blanc, la plus haute montagne de lEurope, a48iO mètres; le mont Éverest, en Asie, qui est la plus haute mon-tagne de la terre, surpasse le mont Blanc de 4030 mètres. Quelleest la hauteur du mont Éverest? 13. On a payé sur une dette un premier acompte de i40 francs,un second de 25 francs, un troisième de i9 francs, un quatrièmede 78 francs, et lon doit encore 529 francs. A combien sélevaitcette dette? i4. Un voiturier quitle une ville après y avOi~hargé 540 kg.de marchandises. Pendant la route, il charge un première fois25 kg., une deuxième fois i50 kg., une troisièm fois i37 kg.Quel est le poids total de sa charge? 15. Un régiment de cavalerie contient 4 escadrons; le premier a i36 chevaux, le deuxième i59, le troisième i47, le quatrième i28. Quel est le nomhre des chevaux de ce régiment? 16. Dansunchampjai compté 27700 pieds de betteraves et 40900 pieds de carottes; dans un autre, i376 pieds de betteraveseti5600 pieds de carottes. Combien ai-je trouvé de pieds de betteraves? combien de pieds de carottes? 66. Comment doit-on placer le$I 67.Commentaligne-t-onleschiffreschiffres des nombres à superposer? dans les registres de ,comp~ilité 1 i ro ~1Ii.B DAlita. - iI.iva. .!
  35. 35. 34 ADDITION. 68. - Pour shabituer à additionner rapidement,il est bon de savoir par cœur les tables desnombres de 2 en 2, de 3 en 3, de .4 en 4, etc. NOUllbre. pa1r8. 69. - On appelle nombres pairs tous lesnombres de 2 en 2, à partir de O. 70.- Voici la table des nombres pairs jusquà 100: 2 4 6 8 lO t2 t4 t6 t8 20 22 24 26 28 30 32 34 36 38 40 42 44 46 48 50 52 54 56 58 60 62 64 66 68 70 72 74 76 78 80 82 84 86 88 90 92 94 96 98 iOO Problèmes sur laddition (suite). 17. Dans un colombier il y a iOO pigeons, et dans un autre 67.Ceux du premier ont fourni pendant lannée 972 litres de colom­bine" et ceux du second 543 litres. Combien y a-t-il de pigeonsdans les deux colombiers? combien ont-ils donné dengrais? 18. Jai payé i04r,60 pour 2 chênes, 88 fr. pour 3 hêtres,276 r·,80 pour 27 érables et :172 fr. pour 9 ormes. Combien ai-jedéboursé? combien ai-je eu darbres? 19. Un tuilier a livré des carreaux pour 249 fr., des tuiles pour675 fr. et des faltages pour 58 r.,50. Quel est le montant de ceslivraisons? 20. Un domestique partà 8 heures du matin et il lui faut 9 heurespour se rendre à destination. A quelle heure arrivera-t-il? 21. Jai employé i 000 kg. de pain de creton * sur un hectare de.terre; jen ai employé encore 405 kg. sur une étendue de 45 ares,et en dernier lieu. 684 kg. sur une surface de 72 ares. Combienai-je répandu de cet engrais? sur combien dares? 22. Mon frère a semé 25 hectolitres de poudrette jeudi; il en asemé 22 hectolitres le lendemain et i 980 litres samedi. Combiena-t-il employé de poudrette? 23. Pour le binage dun hectare de carottes, Germain a reçu 25 fi. ;il a eu i6 fr. pour le binage de 80 ares de betteraves et 7r.,50pour le bi nage de 26 ares de pa vots. Combien a-t-il reçu? quelleest la surface binée par Germain? 68. Quelles tables est-il bon de 1 70. Récitez la table des nombreslavoir par cœur? pairs jusquA cent, 69, Quappelle-l-on nombres pairs?
  36. 36. ADDITION. 35 Nombre. Impal.... n. -On appelle nombres impairs tous lesnombres de 2 en 2 à partir de f.. 72.-Voici la table des nombres impairs jusquà 99 : i 3 5 7 9 ii i3 i5 i7 i9 2i 23 25 27 29 3i 33 35 37 39 4i 43 45 47 49 51 53 55 57 59 6i 63 65 67 69 7i 73 75 77 79 8i 83 85 87 89 9i 93 95 97 99 Problèmes sur laddition (suite). 24. La fortune dune personne se compose dune maison estimée35000 fr" dune terre estimée 75000 fr" dun bois estimé 40000fr.et de valeurs en portefeuille sélevant à 82000 fr. Quelle est lafortune de cette personne? 25. On a vendu dans une année quatre éditions dun ouvrage:la première a été tirée à 4250 exemplaire§, ladeuxième-à~540, latroisième à 10200 et la quatrième à. 58000. Combien a-t-on vendudexemplaires? 26. Un régiment dinfanterie est composé de trois bataillons: lepremier se compose de 936 hommes, le deuxième de 895 et le troi­sième de 978. Combien dhommes a le régiment? 21. 11 a été consommé dans une grande ville, en une année,16213706 kg. davoine et 3400122 kg. dorge. Combien dekilogrammes en tout 28. Il Ya dans un canton 8 communes: la première a i682 habi­tants; la deuxième H40; la troisième iot4; la quatrième 1271 ; lacinquième i 279; la sixième 22ot; la septième 1H9 et la huitième2089. Quelle est la population du canton? 29.11 Ya dans un arrondissement 4 cantons: le premiera8561 ha·bitants; ledeuxièmel0237; letroisièmeH 795 et lequatrièmei3594.Quelle est la population de cet arrondissement? 30. Il .Y a dans un département 4 arrondissements: le pre·mier a 80205 habitants; le deuxième i5i066; le troisieme50579 etle quatrième 44i89. Quelle est la population de ce département? 31. Le monde se divise en cinq parties: lEurope, lAsie,lAfrique, lAmérique et lOcéanie. La population de lEurope estde 360000000 dhabitants; celle de lAsie de 780000000; celle delAfrique t70000000; celle de lAmérique de 12500QOOO et celle delOcéanie de 45000000. Quelle est la population de toute la terre? 11. Qlla~llII.,"oli 1l0llÙlr08 im· 1. 71. Rëci~81 18 tablo dM 1l0mllrlll.paira 7 Ilmpair1jqaquUt,
  37. 37. 36 ADDITION. Table de 3 en 3. 73. - Voici.la table des nombres de 3 en 3 3 6 9 t2 i5 i8 2i 24 27 30 33 36 39 42 45 48 5i 54 57 60 63 66 69 72 75 78 8i 84 87 90 93 96 99 i02 i0537. Exercices préparatoires sur le système métrique. Répondez soit par écrit soit de vive voix aux questions suivantes: 1. Si vous avief. à. mesurer la longueur dun mur, de quelle unitévous serviriez-vous? 2. Comment appelle-t-on une dizaine de mètres? 3. A quel rang place-t-on les décamètres? 4. Pourquoi les place-t-on au deuxième rang? 5. Si un mur mesure 4 décamètres, combien mesure-t-il demètres? 6. Quel nom donne-t-on à une centaine de mètres? 7. Que signifie alors le mot hecto? 8. A quel rang place-.t-on lel? hectomètres? 9. Combien un hectomètre vaut-il de mètres? 10. Combien lhectomètre vaut-il de décamètres? 11. Combien valent de mètres 2 hectomètres, - 3 hectomètres,­4 hectomètres, - 5 hectomètres? 12. Combien valen t de décamètres 6, 7, 8, 9 hectomètres? 38. Même exercice. 1. Combien y a-t-il de centaines de mètres, de dizaines de mètreset de mètres dans 432 mètres? 2. Combien, dans ce méme nombre, y a-t-il dhectomètres, dedécamètres et de mètres 1 3. En combien de parties divise-t-on le mètre? 4. Quest-ce quun décimètre et quelle longueur a-t-il,? 5. A quel rang place-t-on les décimètres? 6. Combien y a-t-il de décimètres dans un mètre? 7. Combien y en a-t-il dans 2, 3,4,5 mètres? 8. Combien y a-t-il de mètres dans 5 hectomètres? 9: A quel rang place-t-on les millimètres? 10. Pourquoi au troisième rang? 11. Combien y a-t-il de millimètres dans un centimètre?. 12. Combien dans un mètre? 19. Combien y a-t-il dhel:tomètres dans. un kilomètre? 13. Récitez la table des nombres de 3 en 3.
  38. 38. CHAPIT~ III SOUSTRACTIoN [Le signe de la soustraction est - , prononcez: moins.) 74. Définition. - La soustraction est une opé·/ration qui a pour but de retrancher un plus petitnombre dun plus grand. . 75. - Le résultat de la soustraction se nommereste, excès ou différence. "EXEMPLE. - Soit à soustraire 8 de i2. Je dis: 8 ôté de i2, il reste 4. Je fais i2soustraction. un. } 8 Le nombre 4 est le reste. ""4 39. Problèmes oraux. 1. Jules me devait i4 fr.; il ma déjà payé 8 fr. Que me doit-ilencore? 2. Vous avez récolté 25 décalitres d~ pommes de terre; vous enavez vendu 7. Combien vous en reste-t-i!? 3. Pauline a i3 ans; son frère nen a que 8. Combien Paulinea-t-elle dannées de plus que son frère? 4. Un enfant avait i2 pommes; i! en a mangé 8. Combien lui enreste-toi! ? 5. Jean a acheté du sel pour iD fr.; il le revend i2 fr. Quel estson bénéfice? 6. Pau1 achète une feuillette de vin 30 fr.; il la revend 33 fr..Que gagne-t-il? 7. Une marchande achète des œufs pour 6 fr,; elle les revendt3 fr. ~ue gagne-t-elle? 8. Ernest devait t7 fr.; il a déjapayé8 fr. Que doit-il encore? 9. Notre poirier portait 25 poires; le vent en a fait tomber 3.Combien en reste-loi! ? 74. Quest-ce que la soustraction? 75. Comment le nomme le résultat de la loustraction?
  39. 39. 38 SOUSTRACTION. SolUltraetion de. petit. nolDbrett. 76. Règle. - On doit shabituer à faire les sous­tractions de tête, lorsquil sagit de petits nombres. 77. - On doit également shabituer à faire rapi ­dement les soustractions, en prononçant le moinsde mots possible. 78. - Enfin, ici comme dans laddition, on doitbien former les chiffres et les disposer avec soinles uns au-dessous des autres. 40. Exercice oral. Combien font: 5 moins 2 1.5 moins 1.0 4 moins 1. 8 moins 4 3 9 7 8 - - - - 1. 7 6 5 1.2 7 1.4 9 -- - 3 - 4 - 1. 2 t7 6 1.6 1.1. - - - 7 - 8 3 5 1.0 1.9 1.8 6 - 5 - - 1.0 - 7 3 6 - 2 t7 - 4 9 - 6 7 - 4 9, -1.0 - 4 5 8 1.8 - 3 - 6 8 1.5 - - 2 4 1.3 11. -. 7 -81.6 - 8 1.2 - 8 7 - 3 1.6 - 6U - 2 6 - 4 i2 - 9 8 - 7i3 - 9 7 - 5 1.4 - 5 1.0 - 8 9 -, 3 1.9 - 3 9 - 2 1.9 - 9 41. Même exercice. Que reste-t-i1 si lon ôte:1.0 de 1.3 t6 de 23 1.8 de 25 36 de 391.6 de 25 6 de 1.5 t2 de i7 40 de 471.2 de 20 1.2 de 1.8 1.6 de 24 33 de 38t4 de 1.9 4 de U 1.7 de 25 25 de 321.0 de 1.4 1.9 de 24 20 de 25 37 de 431.2 de 1.5 1.8 de 26 1.4 de 23 1.2 de 1.91.4 de 21. 8 de 1,5 1.8 de 27 42 de 4720 de 26 1,4 de 22 28 de 34 39 âe 43 6 de 1.4 6 de 9 1.0 de 1.8 26 de 341.0 de 1.6 9 de 1.3 22 de 29 32 de 401.6 de 1.8 4 de 7 1.5 de 23 24 de 30 8 de 1.2 7 de 1.2 1.7 de 1.9 1.8 de 22 76, 77, 78. Quelllli llalli~q<1o. 4oi~oll !lrOIlCÙ1I pOU la Oll.kaç~ioll 4_f.~i~. lIolilbrOl?
  40. 40. SOUSTRACTION. 39 Sou.tractlon de. nombre. de plu.leurs chltrre•. 79. Règle. - Pour soustraire lun de lautre deuxnombres d~ plusieurs chiffres, on écrit le plus petitsous le plus grand, de manière que les unitéssoient sous les unités, les dizaines sous les dizaines,les centaines soils les centaines, etc~ Cela fait, on retranche séparément las unités desunités, les dizaines des dizaines, les centaines descentaines, etc." EXEMPLE. - Soit à retrancher 5 243 de 8 769. 8 769 . • Plus grand nombre. 5 2 4 3 . • . . Plus petit nombre. 3 528. . . , Reste ou différence.Je dis: 3 ôté de 9, il reste 6. Je pose 8 au-dessous des unitès. 4 ôté de 6, il reste 2. Je pose 2 au-dessous des dizaines. 2 ôté de 7, Breste5.Je pose 5 au-dessous des centaines. 5 ôté de 8, il reste 3. Je pose 3 au-dessous des mille.Pour plus de rapidité, on dit: 3 de 9, reste 8.Plus rapidement encore: 3 de 9, 8. , 42. EJFercices sur la soustraction. t 2 3 4 6 6 46 59 72 68 36 85 17 12 -­ 21 , 8 41 9 15 to tt -­ n 24 859 689 425 128 356 999 236 i25 121 H6 212 432 t3 u U t8 17 t8 8174 9258 7644 9487 5846 98792151 7125 2121 12i2 264i 8234-­ 19 20 21 21 23 -­ 2~ 98785 87654 76543 65432 81927 94325 4321.3 2342 12341 1233i 11213 83204 ---­ 19. Comment soustrait-on deux nombres de plusieurs chidres1
  41. 41. 40 SOUSTRACTION. Lun de. chiffre. Inférleur. e.t pl... tort. SO. Règle. - Lorsque lun des chiffres inférieursest plus fort que le chiffre supérieur corréspondant,on augmente de {O le chiffre supérieur et de { lechiffre inférieur de gauche. St. - Si le chiffre supérieur est 0, il devient iO. EXEMPLE. - Soit à retrancher 437 de 802. , Je dis: 7 de t2, il reste 5 et je retiens L 802 t de retenue et 3, 4, de tO, il leste 8, et jeretiens i. t de retenue et 41 5, de 8, il reste 3. ! 437 385 43. Exercices sur la soustraction. t 1 3 4 1 , 3i8 9i6 978 830 472 39i i84 782 643 472 3i8 257 -­ -­ 7 S 1 10 il t2 927 86i 773 957 874 424 793 327 2i6 5i6 639 i82 -­ t3 t4 -­ Il tS 17 11 9i5 824 579 733 466 8i~ 473 263 285 29i 283 37 -­ ~--- -­ 19 20 21 22 2:l 2. 48324 64968 97452 92355 99358 985i5 34857 32484 25936 24i39 24i97 23755 -­ -­ t5 483259 2 93577 27 87i55 28 83943 t9 35773 30 96 i46 294270 4i972 35549 67886 i97i6 45i83 -­ -­ ~l 82 as 8. 85 38739425 28i73 48934 i57i6 23962 295453825934 i9567 35237 i387i i3845 i5875 -­ -­ 80. Que fait-on lorsquun des Chifl 8t. Que fait-on si le chiffre sup4­fres inférieurs est plus fort que 1& rieur est zéro?chidre supérieur correapondant?

×