Les données Post-Mortem
Samuel Rochwerg, Hugo Monnier, Marianne JOLY
Identité Numérique
L’identité numérique:
ce que c’est
• Définition de Frédéric CAVAZZA, spécialiste d’Internet
• Identité numérique: lien tec...
L’importance de l’identité numérique
• L’identité numérique correspond à
l’ensemble des traces laissées par un
utilisateur...
L’identité numérique en trois parties
• L’identité déclarative: données saisies par l’utilisateur
• L’identité agissante: ...
L’exemple d’Osculteo
•Osculteo: Site qui permet de vérifier l’état de votre e-
réputation
•Permet de créer un nuage de mot...
Que deviennent nos
données après la mort ?
Internet et les droits
• Internet touche 4 droits :
• A la protection de la vie privée
• D’auteur
• A l’image
• A la prote...
La « mort numérique »
• Le concept de « mort numérique » émerge avec le questionnement des
internautes
• Possibilité de fa...
La loi et la mort numérique
• Pas de droits sur l’identité numérique pour les héritiers car le droit ne stipule
pas ce qu’...
Enjeux de la régulation
• La mort numérique est problématique incontournable à « l’âge
numérique ».
• A quelles conditions...
Concrètement,
que proposent les sites ?
• Mails : débat (certains refusent la transmission de données pour le respect
de l...
Cas pratique :
Facebook et la mort numérique
• Facebook a pris en compte la mort dans ses conditions d’utilisation
• Depuis février 2015,...
Une vidéo commémorative
• Vidéo commémorative sur demande depuis 2014
• Lien privé
• Contient une rétrospective du compte
...
Prévoir sa mort sur Facebook
• Possibilité de prévoir la suppression de son compte ou de le léguer
• Le légataire n’aura q...
Exemple : Le profil de Camille Muffat
• Décédée très récemment, sa page Facebook toujours active, les messages
de soutient...
Gérer son identité post mortem
• Des sites comme DeadSocial permettent de programmer la publication de
post après la mort....
Merci de votre attention !
Les données post-mortem - Rochwerg, Joly, Monier
Les données post-mortem - Rochwerg, Joly, Monier
Les données post-mortem - Rochwerg, Joly, Monier
Les données post-mortem - Rochwerg, Joly, Monier
Les données post-mortem - Rochwerg, Joly, Monier
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les données post-mortem - Rochwerg, Joly, Monier

519 vues

Publié le

Exposé sur les données post-mortem

Publié dans : Données & analyses
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
519
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les données post-mortem - Rochwerg, Joly, Monier

  1. 1. Les données Post-Mortem Samuel Rochwerg, Hugo Monnier, Marianne JOLY
  2. 2. Identité Numérique
  3. 3. L’identité numérique: ce que c’est • Définition de Frédéric CAVAZZA, spécialiste d’Internet • Identité numérique: lien technologique existant entre une entité réelle et des entités virtuelles • On construit soi-même son identité numérique • On est libre de forger son identité numérique comme on le souhaite • Un même individu peut posséder plusieurs identités numériques
  4. 4. L’importance de l’identité numérique • L’identité numérique correspond à l’ensemble des traces laissées par un utilisateur (adresse IP, mails, consultations…) • Internet étant en constant développement , il est nécessaire de gérer son identité numérique • L’identité numérique permet l’identification d’un individu en ligne
  5. 5. L’identité numérique en trois parties • L’identité déclarative: données saisies par l’utilisateur • L’identité agissante: indirectement renseignée par les activités de l’utilisateur sur la toile • L’identité calculée: découle d’une analyse de l’identité de l’individu par le système
  6. 6. L’exemple d’Osculteo •Osculteo: Site qui permet de vérifier l’état de votre e- réputation •Permet de créer un nuage de mots en rapport avec le nom et le prénom d’une personne
  7. 7. Que deviennent nos données après la mort ?
  8. 8. Internet et les droits • Internet touche 4 droits : • A la protection de la vie privée • D’auteur • A l’image • A la protection des données personnelles • L’identité numérique survit au défunt : rend la mort numérique impossible. • Droit à l’oubli (1995) : impose une limite de temps dans le stockage d’informations personnelles. Or, les données, une fois publiées sur le net sont soumises à la perte de contrôle et ne peuvent disparaitre.
  9. 9. La « mort numérique » • Le concept de « mort numérique » émerge avec le questionnement des internautes • Possibilité de faire vivre son identité numérique après la mort • entretenir le souvenir • créer un dialogue avec les vivants (laisser un message ou un bien dématérialisé • Certains sites proposent une vie après la mort (tombe virtuelle, testament numérique ou gestion de ses identités numériques post mortem) • A terme, y aura-t-il plus de morts que de vivants sur la toile ?
  10. 10. La loi et la mort numérique • Pas de droits sur l’identité numérique pour les héritiers car le droit ne stipule pas ce qu’est l’identité numérique. • La CNIL veille à ce que l’informatique ne porte atteinte ni aux défunts ni à leurs héritiers. • Le droit d’accès, de modification ou de suppression prévu par la loi ne concerne que la personne vivante ; elle ne prévoit pas la transmission de données.
  11. 11. Enjeux de la régulation • La mort numérique est problématique incontournable à « l’âge numérique ». • A quelles conditions peut-on récupérer des données post mortem ? • Si rien n’est prévu dans les conditions d’utilisation qui est l’héritier ? • Comment faire lorsque les héritier n’ont pas les même volontés en terme de gestion ? • La transmission de données est-elle une atteinte au respect de la vie privée ?
  12. 12. Concrètement, que proposent les sites ? • Mails : débat (certains refusent la transmission de données pour le respect de la vie privée, d’autres demandent l’application des règles des courriers postaux. • Site Web : Bénéficie de la protection de droit d’auteur • Facebook : Mémorial accessible uniquement aux amis ou suppression • Twitter : Pour fermer un compte post mortem la démarche est compliquée (demande d’actes de décès, papiers d’identité et formulaire à remplir à envoyer par courrier. • Icloud : Clause d’absence de transmission donc les données disparaissent.
  13. 13. Cas pratique :
  14. 14. Facebook et la mort numérique • Facebook a pris en compte la mort dans ses conditions d’utilisation • Depuis février 2015, on peut transmettre son compte Facebook • Avant, on pouvait soit supprimer le compte, soit le transformer en compte commémoratif • Il faut prouver un lien de parenté et présenter un acte de décès
  15. 15. Une vidéo commémorative • Vidéo commémorative sur demande depuis 2014 • Lien privé • Contient une rétrospective du compte • Fait suite à la demande d’un père qui a perdu son fils, et a fait la demande à Facebook via une vidéoYouTube qui a fait 3 millions de vues.
  16. 16. Prévoir sa mort sur Facebook • Possibilité de prévoir la suppression de son compte ou de le léguer • Le légataire n’aura que la possibilité de changer la photo de profil, répondre aux demandes en amis et publier un statut. • Ce qui a été préalablement publié ne peut être modifié • Les messages privés ne sont pas accessibles au légataire sauf en cas de recours à la justice • Si l’on fait le choix de la suppression du compte rien ne garanti l’effacement des données personnelles (CF les conditions d’utilisation)
  17. 17. Exemple : Le profil de Camille Muffat • Décédée très récemment, sa page Facebook toujours active, les messages de soutient et hommage se multiplient. • Son identité virtuelle continue à grandir au travers des photos et vidéos d’elle qui peuvent être publiées
  18. 18. Gérer son identité post mortem • Des sites comme DeadSocial permettent de programmer la publication de post après la mort. • Il faut prévoir un « exécuteur digital » : il informe de la mort. • L’identité numérique ne s’éteint donc pas avec la mort.
  19. 19. Merci de votre attention !

×