Le Girardin industriel reste productif

586 vues

Publié le

Pour plus d'informations www.inter-invest.fr - Inter Invest
www.challenges.fr Parution : novembre 2010

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
586
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le Girardin industriel reste productif

  1. 1. www.challenges.fr Date : 25/11/10 Le Girardin industriel reste productif Malgré le coup de rabot de 10 % annoncé, linvestissement dans la location de matériel en outre-mer conserve un beau rendement. Il ne reste que quelques semaines pour profiter du dispositif Girardin industriel avant le coup de rabot de 10 % inclus dans le projet de loi de finances 2011, en cours dadoption. Pourtant, même légèrement écorné, ce mécanisme, qui repose sur linvestissement dans la location de matériel industriel outre-mer, conserve la palme dor en matière de défiscalisation. Jusquà fin décembre, il permet en effet deffacer 10 000 euros de sa feuille dimpôts pour 8 000 euros dépensés, soit 25 % de rendement. La réduction fiscale maximale est doublement plafonnée : à 20 000 euros plus 8 % des revenus pour lensemble des niches fiscales, et à 40 000 euros spécifiquement pour le Girardin. Photovoltaïque exclu Les professionnels qui sattendaient à un coup de massue fiscal nont cependant pas apprécié lexclusion brutale, le 29 septembre, du photovoltaïque du dispositif. Linstallation de panneaux solaires avait, il est vrai, attiré lattention de ladministration fiscale par la prolifération de montages mal ficelés à la limite de lescroquerie (matériels surfacturés, panneaux solaires jamais raccordés) et par la facture finale : 2,6 milliards deuros de dossiers soumis à lagrément de lEtat cette année, contre 86 millions en 2006. Mais les professionnels du solaire auront du mal à se reporter sur le Girardin industriel. Avec la crise économique, les dossiers de ce type ont diminué : - 23 % lan dernier en Martinique. Comment fonctionne le dispositif ? Linvestisseur achète, à fonds perdus, des parts dans une société (en nom collectif) qui acquiert des biens industriels (grues, tracteurs, avions, camions...) à laide dun prêt bancaire, pour les louer à des entreprises doutre-mer, obligatoirement sur une période de cinq ans. Les loyers couvrent le remboursement du prêt bancaire et lexploitant devient propriétaire du matériel en rachetant les parts des investisseurs pour leuro symbolique. Mais attention, si lexploitant cesse de rembourser son prêt ou fait faillite avant cinq ans, linvestisseur est alors contraint de restituer au fisc ses économies dimpôts. « La réduction dimpôts est presque instantanée, mais les bénéficiaires sont engagés pendant cinq ans. Il ne faut jamais loublier et veiller à choisir une société proposant des solutions totalement sécurisées », martèle Jérôme Revaud, directeur des relations investisseurs à Inter Invest . Évaluation du siteLe site du magazine économique Challenges diffuse quelques articles, brèves et dossiers,concernant lactualité économique principalement. Le site aborde également la plupart des autresthèmes de lactualité générale. Cible Dynamisme* : 120 Grand Public * pages nouvelles en moyenne sur une semaineINTERINVEST / 5801189 copyright © 2009, Argus de la presse Tous droits réservés
  2. 2. Loffre en Girardin industriel se répartit en deux catégories. Les dossiers sans agrément - à 250 000 euros au maximum - et les projets dun montant supérieur qui doivent recevoir laval de ladministration fiscale pour bénéficier de la réduction dimpôts. Dun montant total qui peut dépasser les 10 millions deuros, les projets avec agrément sont signés avec des sociétés bénéficiant a priori dune bonne assise financière. Dans un dossier avec agrément, la société ultramarine qui exploite du matériel perçoit 60 % de lenveloppe totale de la réduction fiscale sous forme de dégrèvement de loyer. Alors que sur un projet sans agrément, lenveloppe de réduction dimpôts est partagée à 50-50 avec les investisseurs. Du coup, les opérations en Girardin industriel sans agrément sont plus rentables pour les investisseurs. « Mais lagrément nest pas une assurance absolue contre la faillite ou le manque de sérieux de quelques intervenants, comme on la malheureusement constaté sur certains dossiers de panneaux photovoltaïques », prévient Mathieu Toulza Dubonnet, PDG de MTD Finance. Limiter les risques Autrement dit, avant de se lancer dans une telle opération, mieux vaut sassurer de la solidité de lentreprise locatrice et choisir des promoteurs ayant de lancienneté avec des équipes sur place à même de suivre les dossiers au quotidien. Enfin, il ne faut pas perdre de vue la rémunération de lopérateur. Celle-ci ne doit pas dépasser les 7 à 8 % sur un taux de rendement de 25 %. Autant de critères que nous avons retenus pour établir notre sélection (voir tableau ci-dessus). Pour limiter les risques, certains promoteurs comme Ecofip ont lancé des fonds multisupport qui permettent dinvestir dans plusieurs projets simultanément. La société Inter Invest, elle, commercialise depuis trois ans le « G3F », un Girardin industriel sans agrément assorti dune garantie de bonne fin juridique et fiscale. La sécurité ayant un prix, ce contrat offre un rendement de 17,5 %, donc inférieur à celui des produits classiques. Il faut savoir quil est souvent plus intéressant dinvestir en début dannée. Car pour démarrer le plus vite possible un projet, les opérateurs offrent un rendement plus élevé. Par exemple, si un particulier décide de signer en février pour 40 000 euros de réduction fiscale, il doit verser 31 200 euros. En revanche, sil souscrit en novembre, son apport sera de 32 400 euros. Dans le premier scénario, son gain net est de 8 800 euros (40 000-31 200) et la rentabilité de 28,2 % (8 800/31 200). Dans le second, le gain est de 7 600 euros (40 000-32 400) et le rendement de « seulement » 23,4 % (7 600/32 400 euros). Nouveaux produits Au-delà du rendement, les opérateurs vont vraiment devoir faire preuve dimagination pour proposer de nouveaux produits qui soient à la fois sûrs et attractifs, surtout après la disparition de la manne du photovoltaïque. Certains acteurs, comme Infi , proposent déjà un Girardin sur des logements sociaux, permis par la loi. Le principe consiste à acheter des parts dune société qui construit des logements sociaux et à les faire exploiter par une société dHLM chargée de les louer. Ces projets ont lavantage de bénéficier du soutien des collectivités locales, mais il ne faut pas négliger pour autant les opérations Girardin vraiment industrielles. A FAIRE : BIEN EVALUER LA SOLIDITE DES PARTENAIRESINTERINVEST / 5801189 copyright © 2009, Argus de la presse Tous droits réservés
  3. 3. Demander lavis extérieur dun avocat ou dun comptable sur la viabilité économique du projet et aussi sur le sérieux du promoteur. Investir de préférence dans des entreprises locataires ayant déjà utilisé du Girardin industriel pour financer leur matériel est, bien sûr, préférable. A NE PAS FAIRE : NEGLIGER LE DOSSIER APRES LA DEFISCALISATION Une fois la réduction dimpôts obtenue, les souscripteurs dun Girardin industriel restent les actionnaires ou les associés dune société en nom collectif (SNC) pendant au moins cinq ans. Leur responsabilité peut donc être engagée, et ils peuvent perdre lavantage fiscal si lexploitant fait défaut. Jean-Pierre de la RoqueINTERINVEST / 5801189 copyright © 2009, Argus de la presse Tous droits réservés

×