Le jour de la marmotte? Pastout à fait!Congrès 2012 de l’Association médicale du QuébecJean-Marie Berthelot,Vice-président...
Contexte• Suite à la récession du début des années 1990, le  système de soins de santé a du s’ajuster pour faire  face aux...
Contexte économique global                             3
Plus de croissance économique,plus de dépenses de santé                                Croissance moyenne, 1998 à 2008Croi...
Sauf en période de reprise économique oùil y a compression des dépenses de santé                             Canada, 1976 ...
De plus en plus de nos ressources collectives vont à la santé                     Dépenses publiques de santé en pourcenta...
1998-2008: Une décennie d’abondance        Recettes et dépenses des gouvernements                                         ...
Qui a permis un réinvestissement dans lesservices publics           Croissance annuelle moyenne réelle          des dépens...
De 2004 à 2009, la santé n’a pas augmentésa part des dépenses de programmes        Proportion des dépenses de santé provin...
Le passé n’est pas garant de l’avenir                                                              p = prévision.Croissanc...
Le contexte économique actuel• La reprise économique est inégale à travers le pays    – Les économies basées sur les resso...
Le vieillissement de lapopulation et la croissancedémographique                              12
La croissance et le vieillissement de lapopulation sont à l’origine de moins de 2 %de la croissance des dépenses en santé ...
La croissance démographique et le  vieillissement varient géographiquement                              3%                ...
Le vieillissement de la population a une           incidence surtout sur les établissements           de soins de longue d...
Le taux de croissance par habitant pour lesCHSLD est parmi les plus bas chez lespersonnes très âgées                     4...
Le niveau de soins alternatif est unequestion importante• En 2008-2009, plus de 92 000 hospitalisations  et plus de 2,4 mi...
Qu’en est-il du secteurhospitalier?                          18
Diminution constante de la part des                     dépenses hospitalières jusqu’en 2000                     20 %     ...
La rémunération représente plus de 60 %des dépenses hospitalières totales                   Répartition par type de dépens...
La croissance du taux de rémunérationdans les hôpitaux était supérieure                                  Indices de croiss...
Le nombre d’employés ETP dans leshôpitaux a augmenté significativement                             Indice de croissance (1...
Y aurait-il un autre virage ambulatoire en vue?         Pourcentage du PIB consacré aux dépenses hospitalières totales 5% ...
Les hôpitaux ont effectué 200 000chirurgies d’un jour de plus en 2007-2008qu’en 2004-2005                                 ...
La hausse du coût représente le principalfacteur pour les soins ambulatoires et lesservices thérapeutiques                ...
Les médicaments                  26
Les dépenses de médicaments sont-ellessous contrôle?• Des médicaments dont les ventes en gros atteignent 8,7 milliards de ...
Technologie et innovation                            28
Un facteur lié à l’offre responsable d’unepart de la croissance des dépenses• La technologie peut englober l’équipement d’...
Les dépenses liées aux appareils d’IRM etde TDM ont atteint un taux de croissancedans les deux chiffresDépenses par habita...
Que s’est-il passé au niveaudes professionnels de lasanté ?                               31
Croissance soutenue du nombre deprofessionnels de la santé                                                                ...
Il y a toutefois moins d’infirmières par100,000 habitants qu’au début des années 90                                       ...
Mais on continue à en former davantage                      12 000Nombre de diplômées                      10 000         ...
Que savons-nous au niveaudes médecins?                            35
Le nombre de médecins n’a jamais étéaussi élevé                               Médecins par 100,000 habitants205           ...
On forme de plus en plus de médecins (55% de plus en 10 ans)                   Diplômés en médecine, Canada, 1980 - 201026...
On rémunère les professionnels de la santérelativement mieux qu’il y a 10 ans         Indices de croissance des salaires i...
La hausse des prix, le principal facteurd’accroissement des dépenses des médecins            Taux annuels moyens d’accrois...
L’utilisation des services par habitantaugmente aussi5%      Composantes de la croissance de l’utilisation,               ...
Changements à l’horizon• Accroissement du champ de pratique des professionnels  de la santé qui ne sont pas des médecins: ...
Qu’est-ce que l’avenir nousréserve?                              42
Le vieillissement: un glacier et non untsunami• Même en période de compression des dépenses, le  vieillissement va continu...
Budgets 2012-13          Déficit (millions $)   Budget équilibré   Augmentation du Budget                                 ...
Enjeux à surveiller• En quoi les déficits provinciaux et les futures  compressions budgétaires influenceront-ils  l’organi...
Merci!         46
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

M jean marie_berthelot_20_avril_2012

514 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
514
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

M jean marie_berthelot_20_avril_2012

  1. 1. Le jour de la marmotte? Pastout à fait!Congrès 2012 de l’Association médicale du QuébecJean-Marie Berthelot,Vice-président aux programmes,Institut canadien d’information sur la santé 1
  2. 2. Contexte• Suite à la récession du début des années 1990, le système de soins de santé a du s’ajuster pour faire face aux pressions financières. Cette période de contraintes a été suivie d’une période de croissance rapide des dépenses de santé. Que connaissons-nous du contexte dans lequel la reprise économique actuelle s’effectue? 2
  3. 3. Contexte économique global 3
  4. 4. Plus de croissance économique,plus de dépenses de santé Croissance moyenne, 1998 à 2008Croissance annuelle moyenne réelle des dépenses totales de santé par habitant 10 % KOR SVK TUR IRL 8% POL 6% GRC GBR SVN CZE BELNZL ESP FIN NLD OECD HUN PRT MEX 4% DNK LUX USA AUS CAN SWE CHL JPN ISL ITA FRA AUT CHEDEU ISR 2% NOR 0% 0% 1% 2% 3% 4% 5% 6% Croissance annuelle moyenne réelle du PIB par habitant 4
  5. 5. Sauf en période de reprise économique oùil y a compression des dépenses de santé Canada, 1976 à 2010 Hausse annuelle des dépenses totales de santé, en dollars courants 20 % 81 18 % 82 80 16 % 76 14 % 79 12 % 83 78 89 77 10 % 91 0190 86 85 00 88 87 84 02 03 08 06 99 8% 98 07 05 04 09 92 97 10 6% 4% 93 Période de compressions budgétaires 94 95 2% 96 0% -5 % 0% 5% 10 % 15 % 20 % Croissance annuelle du PIB, en dollars courants 5
  6. 6. De plus en plus de nos ressources collectives vont à la santé Dépenses publiques de santé en pourcentage du PIB16 % et croissance du PIB14 %12 %10 % 8,38%6%4%2%0% 2010p 2010f 1978 1980 1984 1986 1988 1992 1994 1996 2000 2002 2008 1976 1982 1990 1998 2004 2006-2 %-4 %-6 % Croissance du PIB Croissance prévue du PIB Dépenses publiques de santé en % du PIB Ratio prévu des dépenses publiques de santé par rapport au PIB 6
  7. 7. 1998-2008: Une décennie d’abondance Recettes et dépenses des gouvernements 7
  8. 8. Qui a permis un réinvestissement dans lesservices publics Croissance annuelle moyenne réelle des dépenses par habitant,1998 à 2008 4% 3,4 2,0 1,5 2% 1,4 0,6 0%-2 %-4 %-6 % -5,6-8 % Revenus Frais de la dette Santé Transp./Comm. Éducation Services sociaux 8
  9. 9. De 2004 à 2009, la santé n’a pas augmentésa part des dépenses de programmes Proportion des dépenses de santé provinciales et territoriales dans le total des dépenses des programmes40 %30 %20 %10 % 0% Dépenses de santé en pourcentage des dépenses de programmes provinciaux (dépenses totales moins les frais de la dette publique) 9
  10. 10. Le passé n’est pas garant de l’avenir p = prévision.Croissance annuelle moyenne de 2000 à 2009Base de données sur les dépenses nationales de santé, ICIS; 10
  11. 11. Le contexte économique actuel• La reprise économique est inégale à travers le pays – Les économies basées sur les ressources naturelles, particulièrement le pétrole, se portent beaucoup mieux• Plusieurs gouvernements provinciaux sont en déficits et la reprise économique est moins forte que celles des années 90, principalement en Ontario et au Québec. – La crise financière en Europe et la faiblesse de l’économie américaine affectent la reprise, principalement du secteur manufacturier• La marge de manœuvre de plusieurs provinces est limitée et un contrôle serré des dépenses a été mis en place• À long terme, la contribution du gouvernement fédéral au financement de la santé deviendra proportionnellement moins importante 11
  12. 12. Le vieillissement de lapopulation et la croissancedémographique 12
  13. 13. La croissance et le vieillissement de lapopulation sont à l’origine de moins de 2 %de la croissance des dépenses en santé Taux de croissance annuel moyen, 1998 à 2008 8% 7,4 7% 6% 2,8 Autres Other 5% Vieillissement Aging 4% 0,8 Croissance démographique Pop. Growth 3% 1,0 Inflation générale General Inflation 2% 2,8 1% 0% 13
  14. 14. La croissance démographique et le vieillissement varient géographiquement 3% 1998 à 2008Croissance annuelle moyenne 2% 1% 0% -1 % Croissance démographique Vieillissement de la population 14
  15. 15. Le vieillissement de la population a une incidence surtout sur les établissements de soins de longue durée Croissance annuelle moyenne des dépenses attribuable au vieillissement de la population, de 1998 à 2008 3%Croissance annuelle moyenne 2,3 2% 1,0 1,0 1% 0,8 0,6 0% 15
  16. 16. Le taux de croissance par habitant pour lesCHSLD est parmi les plus bas chez lespersonnes très âgées 4% 12 000 $ 10 000 $ 3% CAM : 1998 à 2008 8 000 $ 2% 6 000 $ 4 000 $ 1% 2 000 $ 0% 0$ 65-69 ans 70-74 ans 75-79 ans 80-84 ans 85-89 ans 90 ans ou plus Croissance des dépenses par habitant Dépenses par habitant (2008) 16
  17. 17. Le niveau de soins alternatif est unequestion importante• En 2008-2009, plus de 92 000 hospitalisations et plus de 2,4 millions de jours d’hospitalisation comportaient un niveau de soins alternatif au Canada, soit 5 % de toutes les hospitalisations et 13 % de tous les jours d’hospitalisation• Plusieurs ont l’impression que de plus en plus de patients âgés occupent des lits d’hôpitaux en attendant d’obtenir une place en soins de longue durée 17
  18. 18. Qu’en est-il du secteurhospitalier? 18
  19. 19. Diminution constante de la part des dépenses hospitalières jusqu’en 2000 20 % 60 % 50 % 15 %Taux de croissance 40 % 10 % Com- pressions Part 30 % budgé- 5% taires 20 % 0% 10 % 1976 1978 1982 1984 1988 1990 1994 1996 2000 2002 2006 2008 1980 1986 1992 1998 2004 2010p -5 % 0% Taux de croissance des dépenses hospitalières du secteur public Taux de croissance des dépenses totales de santé du secteur public Part des dépenses hospitalières dans les dépenses de santé totales du secteur public Part prévue 19
  20. 20. La rémunération représente plus de 60 %des dépenses hospitalières totales Répartition par type de dépense, 2008-2009100 % 2,6 3,9 8,8 80 % 11,6 12,6 60 % 40 % 60,4 20 % 0% Rémunération Fournitures Autres Médecins Médicaments Amortissement de léquipement 20
  21. 21. La croissance du taux de rémunérationdans les hôpitaux était supérieure Indices de croissance (1999 = 100) 140 133 130 129 127Indice 120 110 100 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 Indice du salaire horaire des employés des hôpitaux Inflation générale Indice de rémunération hebdomadaire moyenne pour l’ensemble des activités économiques 21
  22. 22. Le nombre d’employés ETP dans leshôpitaux a augmenté significativement Indice de croissance (1999 = 100) 125 121 120 115Indice 110 105 100 95 90 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 22
  23. 23. Y aurait-il un autre virage ambulatoire en vue? Pourcentage du PIB consacré aux dépenses hospitalières totales 5% 4% 3% Croissance 2% stable entre 2003 et 2008 1% 0% 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005 2010f 2010p Hospital Spending tohospitalières au PIB Ratio des dépenses GDP Forecast Prévision 23
  24. 24. Les hôpitaux ont effectué 200 000chirurgies d’un jour de plus en 2007-2008qu’en 2004-2005 570 630 563 335 578 417 567 329 1 992 676 2 026 423 2 082 883 1 872 661 2004-2005 2005-2006 2006-2007 2007-2008 Chirurgie d’un jour Chirurgie chez les patients hospitalisés 24
  25. 25. La hausse du coût représente le principalfacteur pour les soins ambulatoires et lesservices thérapeutiques Croissance annuelle moyenne par 1 000 habitants, 2003 à 2008 Service d’urgence 0,1 8,1 Autres soins 1,8 ambulatoires 9,0 Physiothérapie 0,7 4,4 Ergothérapie 0,8 4,8 Autres services 2,7 thérapeutiques 5,0 Visites ou jours de traitement Dépenses 25
  26. 26. Les médicaments 26
  27. 27. Les dépenses de médicaments sont-ellessous contrôle?• Des médicaments dont les ventes en gros atteignent 8,7 milliards de dollars verront leur brevet arriver à échéance d’ici 2014• La mise au point de nouveaux médicaments a ralenti considérablement depuis 2000• Les prix des médicaments génériques vendus au Canada figurent parmi les plus élevés du monde – Plusieurs provinces ont mis en place des politiques pour réduire les prix• La croissance des dépenses en médicament en 2011 a été la plus faible (4.7%) des 10 dernières années• Toutefois, l’augmentation du volume et de l’éventail de médicaments utilisés sont les facteurs principaux d’accroissement des dépenses• Les prix sont contrôlés, mais pas l’utilisation 27
  28. 28. Technologie et innovation 28
  29. 29. Un facteur lié à l’offre responsable d’unepart de la croissance des dépenses• La technologie peut englober l’équipement d’imagerie diagnostique et d’autres dispositifs médicaux, notamment – les appareils d’IRM et de TDM – les appareils robotisés qui facilitent les interventions chirurgicales – les dossiers de santé électroniques et les outils d’aide à la prise de décision clinique• Les nouveaux produits pharmaceutiques – Médicaments personnalisés• Les procédures, applications et techniques novatrices, et la modification des pratiques cliniques• L’incidence de la technologie sur les coûts est difficile à quantifier 29
  30. 30. Les dépenses liées aux appareils d’IRM etde TDM ont atteint un taux de croissancedans les deux chiffresDépenses par habitant liées à l’imagerie diagnostique dans les hôpitaux TauxType de technologie annuel ded’imagerie diagnostique 2003 2008 croissanceTomodensitométrie (TDM) 9,09 $ 16,29 $ 12,4 %Imagerie par résonnance 4,70 $ 10,84 $ 18,2 %magnétique (IRM)Médecine nucléaire (in vivo) 6,71 $ 8,77 $ 5,5 %Autre imagerie diagnostique 51,48 $ 63,16 $ 4,2 %Dépenses totales en 71,98 $ 99,06 $ 6,6 %imagerie diagnostique 30
  31. 31. Que s’est-il passé au niveaudes professionnels de lasanté ? 31
  32. 32. Croissance soutenue du nombre deprofessionnels de la santé Changement en Croissance 2006 2010 pourcentage de la populationNombre de 62 307 69 699 11,9 %médecinsNombre d’infirmières 326 170 354 910 8,8 %réglementées 4,7%Nombre de 30 245 33 734 11,5 %pharmacien(ne)sAutres 138 752 16 0451 15.6%professionnels**Cette liste comprend les professions suivantes: audiologistes, chiropraticiens, hygiénistes dentaires,diététistes, professionnels de la santé publique environnementale, inhalothérapeutes, travailleurs sociaux,orthophonistes, dentistes, professionnels de la gestion de l’information sur la santé, physiciens médicaux,sages-femmes, optométristes, psychologues et ergothérapeutes. 32
  33. 33. Il y a toutefois moins d’infirmières par100,000 habitants qu’au début des années 90 33
  34. 34. Mais on continue à en former davantage 12 000Nombre de diplômées 10 000 8 000 6 000 4 000 2 000 0 Année 34
  35. 35. Que savons-nous au niveaudes médecins? 35
  36. 36. Le nombre de médecins n’a jamais étéaussi élevé Médecins par 100,000 habitants205 203200195 191190 184185180 1990 1995 2000 2005 2010Source: Base de données Scott 2010, ICIS
  37. 37. On forme de plus en plus de médecins (55% de plus en 10 ans) Diplômés en médecine, Canada, 1980 - 20102600 2 448240022002000180016001400 1 54312001000 1980 1985 1990 1995 2000 2005 2010SourceOffice of Research and Information Services, Association of Faculties of Medicine of Canada, Canadian MedicalEducation Statistics 32 (Ottawa, Ont.: AFMC, 2010).
  38. 38. On rémunère les professionnels de la santérelativement mieux qu’il y a 10 ans Indices de croissance des salaires industriels et de150 la rémunération des médecins : 1998 = 100140130120 110100 90 1998 2000 2002 2004 2006 2008 IRM (BDNM) Santé et services sociaux Indice composite des salaires industriels 38
  39. 39. La hausse des prix, le principal facteurd’accroissement des dépenses des médecins Taux annuels moyens d’accroissement des dépenses, 1998 à 2008 8% Augmentation annuelle moyenne = 6,8 % 7% 6% 5% 3,6 % 4% 3% 0,64 % 2% 1,0 % 1% 1,5 % 0% 1998-2008 Utilisation par habitant (ajustée) Croissance de la population Vieillissement de la population Prix des RAA 39
  40. 40. L’utilisation des services par habitantaugmente aussi5% Composantes de la croissance de l’utilisation, 1975 à 20084% 1,2 % 1,2 %3% 1,0 %2% 3,2 % 3,0 % 1,0 %1% 2,1 % 0,8 %0% 1975-1983 1983-1993 1993-1998 1998-2008 Utilisation par habitant Croissance de la population 40
  41. 41. Changements à l’horizon• Accroissement du champ de pratique des professionnels de la santé qui ne sont pas des médecins: effet de substitution; travail en équipe• Contrôle plus serré de la rémunération des médecins – En 2011, pour la 6e année de suite, les dépenses consacrées aux médecins augmentent (5.6%) plus rapidement que celles consacrées aux hôpitaux (3.4%) et aux médicaments prescrits (2.2%)• Pouvons-nous continuer à former autant de médecins? – Les débouchés sont limités dans certaines spécialités (ex, chirurgie cardiaque)• Comment évoluera l’accroissement de l’utilisation? 41
  42. 42. Qu’est-ce que l’avenir nousréserve? 42
  43. 43. Le vieillissement: un glacier et non untsunami• Même en période de compression des dépenses, le vieillissement va continuer de faire pression sur le système de santé• Toutefois, puisque c’est un processus lent, le système de santé peut s’adapter à long terme aux besoins d’une population vieillissante – Gestion des maladies chroniques – Emphase sur les soins de santé primaires – Maintien à domicile• Y aura-t-il suffisamment d’argent pour mettre en œuvre ces changements? 43
  44. 44. Budgets 2012-13 Déficit (millions $) Budget équilibré Augmentation du Budget santéFédéral $21,000 2015-16 6% per capita jusqu’en 2017-18, PIB nominal (min 3%)C-B $968 2013-14 2.8% en 2012-13; 3.7% en 2013-14; 3.0% en 2014-15Alberta $886 2013-14 7.9% en 2012-13; 5.1% en 2013-14; 3.4% en 2014-15Ontario $15,200 2017-18 2.1%/an pour 3 ansQuébec $1,500 2013-14 4.7% en 2012-13; 4.8% en 2013-14N-É $211 2013-14 2.7% en 2012-13
  45. 45. Enjeux à surveiller• En quoi les déficits provinciaux et les futures compressions budgétaires influenceront-ils l’organisation et l’offre de services en santé? – Les gouvernements réussiront-ils à limiter l’inflation dans le secteur de la santé et l’accroissement de la demande? – Le Québec pourra-t-il soutenir une augmentation de 5% de ses dépenses en santé?• Les innovations technologiques seront-elles un atout ou une dépense supplémentaire?• Quelles sont les attentes des baby boomers et leurs impacts sur l’utilisation? 45
  46. 46. Merci! 46

×