TerriNum : centre de prospective sur les smart city - Plaine Commune

555 vues

Publié le

Ce centre de prospective numérique territorial doit permettre à la collectivité de formuler des réponses pour construire la ville intelligente de demain avec l'ensemble des parties prenantes. Mis en place en partenariat avec l'Université Paris 8 et notamment avec IDEFI-CréaTIC (Initiatives d’Excellence en Formations Innovantes), des industriels, des usagers.

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
555
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

TerriNum : centre de prospective sur les smart city - Plaine Commune

  1. 1. Le centre de prospective numérique territorial de Plaine Commune : TerriNum Construire la ville intelligente de demain Département développement économique – Service Relations Entreprises Développement numérique du territoire
  2. 2. Pourquoi un centre de prospective numérique Afin de nourrir la réflexion pour penser la ville et le numérique dans son ensemble. Le centre de prospective a commencé ses travaux en avril 2015, pour une durée de trois années. L’équipe est constituée de 3 personnes, L’objectif est d’aider les élus à élaborer des stratégies et des politiques numériques au sein du territoire en accord avec le Contrat de Développement Territorial. C’est donc : - une démarche d’innovation associée à l’écosystème économique de Plaine Commune ; - une approche de l’innovation éthique et citoyenne ; - une réflexion sur innovation & les services de la « ville intelligente » ; - une approche transverse des questions du numérique (universités, entreprises, collectivités, usagers, citoyens) ; - une prospective du présent pour des actions favorisant des avenirs responsables ; - des actions locales pensées globalement ancrées sur le territoire, sur un quartier ; - donner du sens et anticiper les signaux annonciateurs de changement et de rupture ; - co-inventer dans une dynamique participative des processus d’innovations horizontales et ascendantes avec tous les acteurs. 2
  3. 3. Les partenaires : IDEFI CréaTIC (Université Paris 8) : Initiatives d’Excellence en Formations Innovantes. Le projet IDEFI-CréaTIC est doté d’un budget de 5,2 M€ sur huit ans. Le projet repose sur cinq principes fondamentaux : la création comme moteur épistémologique de pédagogies innovantes (dans le cadre d’Ateliers-Laboratoires), le recours systématique aux technologies numériques de pointe pour l’enseignement et le travail collaboratif. LEDEN : Programme de recherche et de création numérique (Université Paris 8). Le LEDEN travaille sur des recherches appliquées et fondamentales sur les questions d’ergonomies, de sémantiques, d’esthétiques et de la représentation et de la médiation numériques :  Du point de vue théorique, les recherches engagées s’attachent à élucider des modalités d’usages des systèmes interactifs, à élaborer des modèles d’organisation multimédia   Du point de vue des réalisations multimédias, l’équipe du Leden a réalisé et mis en œuvre un ensemble de projets multimédias conciliant une démarche innovante en terme de création, d’interfaces, de technologies, et une haute valeur scientifique, Chaire ITEN Unesco : Créée en Juillet 2012, cette Chaire expérimentale internationale « Innovation, Transmission, Edition Numériques » (ITEN) portée par la Fondation Maison des Sciences de l’Homme affirme sa volonté d’intervenir dans la recherche dans les humanités numériques. La Chaire de recherche rapproche des partenaires académiques et entrepreneuriaux autour de la question des mutations contemporaines de la transmission liées aux effets de l’innovation numérique.  Cette Chaire dirigée par la professeure Ghislaine Azémard est dédiée à la recherche et à l’expérimentation sur les nouvelles modalités de médiation et de transmission par le numérique. Ces actions s’organisent autour de plusieurs objectifs : 1. Concevoir un cadre théorique interdisciplinaire pour expliquer les processus de transmission contemporains ; 2. Concevoir, créer et évaluer des dispositifs innovants crossmédia dédiés à la transmission et à l’édition ; 3. Etudier et proposer de nouvelles formes de médiations culturelles, scientifiques, territoriales et pédagogiques en utilisant les nouvelles technologies en Sciences de l’Information Communication ; 4. Mettre en place un espace expérimental dédié aux applications numériques (notamment vitrines intelligentes, tables tactiles et objets communicants). 3
  4. 4. TerriNum : une approche scientifique et méthodologique de la « ville intelligente » 1. Définition du périmètre de l’étude Le champ d’investigation concernant la ville intelligente a nécessité de formaliser le périmètre des contributions attendues. Quatre typologies de contributeurs : Le entreprises, laboratoires r&d, les élus, les citoyens. 7 axes retenus : infrastructures, gouvernance, environnement, économique, social, culture, sécurité 2. Etat de l’art Un état de l’art va permettre de définir le périmètre de l’analyse en regard d’une réalité de terrain. 3. Analyse SWOT L'analyse SWOT (Strengths – Weaknesses – Opportunities – Threats) ou AFOM (Atouts – Faiblesses – Opportunités – Menaces) est un outil d'analyse stratégique. Cette analyse est conduite sous la forme de réunions et d’interviews. 4. SOAR SOAR vise à pouvoir représenter la résolution des problèmes afin d’atteindre les résultats escomptés. 5. Rédaction du document de la vision stratégique Ce document est le croisement en fonction de l’état actuel, des objectifs à atteindre et de la réalité de terrain. Ce document a pour objectif de servir de référence afin d’aider les élus et la collectivité territoriale à élaborer la vision prospective, politique et stratégique numérique du territoire en accord avec son CDT. 6. SRA Ce document vise à mettre en place un agenda stratégique afin de travailler sur les points limitant l’expression de la vision stratégique. 7. Plan d’actions Ce document regroupe les actions à mettre en œuvre afin d’atteindre les objectifs fixés par le document de vision.   Logique de l'analyse SWOT   Positif Négatif Interne Forces Faiblesses Externe Opportunités Menaces 4
  5. 5. La temporalité Phase 1 Réflexions de types exploratoires afin de définir des axes prioritaires. Approches sociétale de ces questions Phase 2 Projets expérimentaux sur les axes prioritaires à déployer sur le territoire avec une analyse des retours d’usage. Phase 3 Mise en application des stratégies et des politiques numériques pour l’innovation. 2015 2016 2017 5
  6. 6. Le territoire : un accélérateur de transition Benchmark interne auprès des élu(e)s entreprises, laboratoires R&D, citoyens Benchmark externe sur la ville intelligente à l’international Réalisation d’une cartographie interactive Etat de l‘art des approches de la ville intelligente Le financement de la ville intelligente Dans les benchmarks, la ville intelligente est appréhendée à travers 7 grands domaines d’application : ➢ infrastructures ➢ gouvernance ➢ environnement ➢ économique ➢ social ➢ culture ➢ sécurité 6
  7. 7. Les contacts • Mauna Traikia Conseillère communautaire Déléguée au Développement numérique du territoire mauna.traikia@epinay-sur-seine.fr • Alain Vaucelle                                     Chargé de mission TIC  alain.vaucelle@plainecommune.fr • Valeria Young                                    Cheffe de projet CPN  valeriayoung@gmail.com Héraclite : « Rien n’est permanent sauf le changement. »

×