Le gouvernement en tant que plateforme

1 736 vues

Publié le

Une présentation de la théorie de Tim O'Reilly sur le gouvernement ouvert. L'État devient une plateforme technologique similaire à d'autres services sur le web sur laquelle des programmeurs tiers peuvent bâtir des nouvelles applications faisant appel aux données et aux API offerts.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 736
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
255
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le gouvernement en tant que plateforme

  1. 1. Le gouvernementen tant queplateforme : leconcept OReilly Nicolas Roberge nroberge@ovologic.com www.ovologic.com
  2. 2. Qui suis-je? ● PROFESSION ● INTÉRÊTS Informaticien depuis 14 Web ouvert ● ● ans ● Web depuis 13 ans ● Données ouvertes – Emissions.ca ● Plateformes – Retrouvailles.ca ouvertes ● Ovologic depuis 2008 ● Les API – Accompagnateur « cloud computing » ● « Internet OS » – Intégrateur dapplications en ligne (SaaS)   
  3. 3. Gouvernement 2.0 ● Létat dans lespace web 2.0 ● Services en ligne ● Collaboration et « crowdsourcing » ● Médias sociaux ● Informatique en nuage ● Services web (API)   
  4. 4. Gouvernement de services ● Le citoyen paie des impôts et taxes ● Un service complet lui est offert ● Macro-solution (pour tous, universel) ● Nadresse pas les besoins spécifiques   
  5. 5. Photo par Alisdair (flickr)Le gouvernementmachine distributrice(Donald Kettl)   
  6. 6. Quest-ce quune plateforme? ● Inspiré de lindustrie TIC ● Un marché ● Un écosystème ● Une communauté ● Une fondation ● On bâtit dessus   
  7. 7.     Photo par Jorge Quinteros (flickr)
  8. 8.    
  9. 9.     Photo par Robert S. Donovan (flickr)
  10. 10.     Photo par Johan Larsson (flickr)
  11. 11.     Photo par Nicholas T (flickr)
  12. 12.    Photo par Lierne (flickr)
  13. 13. Quel est le but? ● Encourage linnovation ouverte ● Bâtir sur une technologie et un service existant ● Les développeurs tiers pensent en dehors du cadre (« outside the box ») ● Pensent au delà des propriétaires ou instigateurs du service ● Fusions avec dautres services externes (« mashups »)   
  14. 14. Innovation ouverte ● Utilisation de lintelligence collective ● Basé sur le partage et la collaboration ● Crée une économie solidaire ● On donne et on reçoit ● Seul, on ne peut pas penser à tout   
  15. 15. Moyens ● Logiciels libres ● Standards ouverts ● Données ouvertes ● RDF, CSV, XML ● Plateformes ouvertes (API) ● Services web (REST, SOAP, etc.) ● Possible grâce à ● Licences dutilisation libres ● Conditions dutilisation   
  16. 16. Collaboration ● On cesse doffrir le produit fini ● Plutôt un API de base ● On facilite linnovation ● On cesse de travailler seul   
  17. 17. Ce nest pas nouveau ● Gouvernement fédéral ● Données météo → Météomédia, TVA, SRC, etc. ● Service postal → Correspondance, facturation/paiement B2B ● Gouvernement américain ● ARPANET et TCP/IP → Internet ● GPS → Garmin, Tomtom, Foursquare, Waze ● Gouvernement québécois ● ImpotNet → ImpotRapide, ImpotExpert, etc.   
  18. 18. Opportunités Où pourrait-on appliquer ce principe ici à Québec?   
  19. 19. Informations routières ● Données ouvertes ● Meilleure diffusion à des applications tiers ● Optimisation des routes de livraison (camionnage) ● GPS ● Mobilité ● Signalements transmis par la population Photo par Abdallahh (Flickr)   
  20. 20. Horaires dautobus ● Diffuse les horaires sur de multiples canaux ● Évite de concevoir des applications spécifiques (iPhone, Android, etc.), les supporter et de les maintenir ● XML General Transit Feed Specification (GTFS) ● Google Maps ● Quiconque ● Fusion de données ● Pages Jaunes ● Événements Photo par meddygarnet (Flickr)   
  21. 21. Létat facilitateur ● Mets en place les fondations à linnovation ● Laisse le marché et les citoyens trouver une utilité à ses données et ses services ● Limite son rôle, réduis son intervention ● Recentre sur la qualité des services ● Délaisse la quantité ● Cesse de séparpiller   
  22. 22. Exemples réelles ● Apps.DC.gov (Washington, D.C.) ● Part It DC (stationnements publics) ● AreYouSafe DC (Stats criminalité) ● Fix My City DC (Open311) ● DataSF App Showcase (San Francisco) ● EcoFinder (emplacement des récupérateurs) ● CleanScores (Salubrité des restaurants)   
  23. 23. Étapes nécessaires 1.Directive gouvernementale (politique) 2.Publier un catalogue de données sur un portail web 3.Recenser et partager vos API disponibles 4.Utiliser des standards ouverts et adoptés ailleurs (éviter de réinventer) 5.Diffuser les applications créés par des tiers (« app store ») 6.Engager avec les citoyens et lindustrie pour créer une communauté collaborative (événements, « code camps », etc.)   
  24. 24. Pour en savoir plus « Open Government » - Tim OReilly   
  25. 25. Continuonsla conversation...et MERCI!Twitterhttp://twitter.com/NicolasRobergehttp://twitter.com/OvologicLinkedInhttp://ca.linkedin.com/in/nicolasroberge/frFacebookhttp://www.facebook.com/NicolasRobergehttp://www.facebook.com/OvologicCourrielnroberge@ovologic.com 25

×