Chapitre 19
ATTEINDRE LA PAIX
III. L’irréalité du péché
(1)
L’attraction de la culpabilité se trouve dans
le péché et non ...
Chapitre 19
ATTEINDRE LA PAIX
III. L’irréalité du péché
(2)
L’ego ne pense pas qu’il soit possible
que ce soit réellement ...
Chapitre 19
ATTEINDRE LA PAIX
III. L’irréalité du péché
(3)
L’erreur, par contre, n’est pas attirante. Ce
que tu vois clai...
Chapitre 19
ATTEINDRE LA PAIX
III. L’irréalité du péché
(4)
Le Saint-Esprit ne peut pas punir le péché.
Les erreurs, Il le...
Chapitre 19
ATTEINDRE LA PAIX
III. L’irréalité du péché
(5)
Dans le temps, le Saint-Esprit voit clairement
que le Fils de ...
Chapitre 19
ATTEINDRE LA PAIX
III. L’irréalité du péché
(6)
Quand tu es tenté de croire que le
péché est réel, souviens-to...
Chapitre 19
ATTEINDRE LA PAIX
III. L’irréalité du péché
(7)
Tant que tu crois que ta réalité ou celle de
ton frère est lim...
Chapitre 19
ATTEINDRE LA PAIX
III. L’irréalité du péché
(8)
Si le péché est réel, il doit être à jamais au-
delà de tout e...
Chapitre 19
ATTEINDRE LA PAIX
III. L’irréalité du péché
(9)
Et pourtant tu le regardes avec le
sourire du Ciel sur les lèv...
Chapitre 19
ATTEINDRE LA PAIX
III. L’irréalité du péché
(10)
Dans l’instant saint tu verras le sourire
du Ciel luisant sur...
Chapitre 19
ATTEINDRE LA PAIX
III. L’irréalité du péché
(11)
Regarde ton Rédempteur et vois ce
qu’il voudrait te montrer e...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

III. L’irréalité du péché

198 vues

Publié le

Un Cours en Miracles - Le Texte
UCEM
Chapitre 19 - ATTEINDRE LA PAIX

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
198
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

III. L’irréalité du péché

  1. 1. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX III. L’irréalité du péché (1) L’attraction de la culpabilité se trouve dans le péché et non dans l’erreur. Le péché sera répété à cause de cette attraction. La peur peut devenir si intense que le péché est empêché de se réaliser. Mais tant que la culpabilité reste attirante, l’esprit souffre et ne lâche pas prise de l’idée de péché. Car la culpabilité l’appelle encore et l’esprit l’entend et s’en languit, qui se fait captif volontaire de son attrait malade. Le péché est une idée du mal qui ne peut pas être corrigée et qui pourtant sera toujours désirable. Puisque c’est une part essentielle de ce que l’ego pense que tu es, tu en voudras toujours. Et seul un bras vengeur, avec un esprit différent du tien, pourrait l’écraser par la peur.
  2. 2. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX III. L’irréalité du péché (2) L’ego ne pense pas qu’il soit possible que ce soit réellement l’amour, et non la peur, que le péché appelle, et qui toujours répond. Car l’ego porte le péché à la peur, réclamant punition. Or la punition n’est qu’une autre forme de protection pour la culpabilité, car ce qui mérite punition doit réellement avoir été fait. La punition est toujours le grand agent conservateur du péché, qu’elle traite avec respect et dont elle honore l’énormité. Ce qui doit être puni doit être vrai. Et ce qui est vrai doit être éternel, et sera répété indéfiniment. Car ce que tu penses réel, tu le veux, et tu ne le lâcheras pas.
  3. 3. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX III. L’irréalité du péché (3) L’erreur, par contre, n’est pas attirante. Ce que tu vois clairement comme une erreur, tu veux que cela soit corrigé. Parfois un péché peut être répété maintes et maintes fois, avec des résultats manifestement affligeants, mais sans perdre son attrait. Et puis soudain tu le changes du rang de péché à celui d’erreur. Maintenant tu ne le répéteras plus; tu cesseras simplement et tu en lâcheras prise à moins que la culpabilité subsiste. Car alors tu ne feras que changer la forme du péché, en admettant que c’était une erreur, mais en le gardant incorrigible. Cela n’est pas réellement un changement dans ta perception, car c’est le péché et non l’erreur qui appelle la punition.
  4. 4. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX III. L’irréalité du péché (4) Le Saint-Esprit ne peut pas punir le péché. Les erreurs, Il les reconnaît, et Il les corrigerait toutes comme Dieu L’a chargé de le faire. Mais le péché, Il ne le connaît pas, et Il ne peut pas non plus reconnaître les erreurs qui ne peuvent pas être corrigées. Car une erreur qui ne peut pas être corrigée est in-signifiante pour Lui. Les erreurs sont là pour être corrigées et elles n’appellent rien d’autre. Ce qui appelle la punition doit donc ne rien appeler. Chaque erreur doit être un appel à l’amour. Qu’est- ce, donc, que le péché ? Que pourrait-il être, sinon une erreur que tu voudrais garder cachée; un appel à l’aide que tu voudrais garder inentendu et donc sans réponse?
  5. 5. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX III. L’irréalité du péché (5) Dans le temps, le Saint-Esprit voit clairement que le Fils de Dieu peut faire des erreurs. Sur cela tu partages Sa vision. Ce que tu ne partages pas, c’est Sa re-connaissance de la différence entre le temps et l’éternité. Et quand la correction est complétée, le temps est l’éternité. Le Saint-Esprit peut t’enseigner comment considérer le temps différemment et comment voir au-delà, mais pas tant que tu crois dans le péché. Dans l’erreur, si, car celle- ci peut être corrigée par l’esprit. Mais le péché est la croyance que ta perception est inchangeable, et que l’esprit doit accepter pour vrai ce qu’elle lui dit. Si l’esprit n’obéit pas, il est jugé insane. Ainsi le seul pouvoir qui pourrait changer la perception est gardé impuissant, confiné au corps par la peur de la perception changée que son Enseignant, Qui ne fait qu’un avec lui, apporterait.
  6. 6. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX III. L’irréalité du péché (6) Quand tu es tenté de croire que le péché est réel, souviens-toi de ceci : si le péché est réel, Dieu et toi ne l’êtes pas. Si la création est extension, le Créateur doit S’être étendu Lui-même, et il est impossible que ce qui fait partie de Lui soit totalement différent du reste. Si le péché est réel, Dieu doit être en guerre contre Lui-même. Il doit être divisé et déchiré entre le bien et le mal, en partie sain d’esprit et en partie insane. Car Il doit avoir créé ce qui a pour volonté de Le détruire et a le pouvoir de le faire. N’est-il pas plus facile de croire que tu faisais erreur que de croire en cela?
  7. 7. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX III. L’irréalité du péché (7) Tant que tu crois que ta réalité ou celle de ton frère est limitée par un corps, tu crois au péché. Tant que tu crois que les corps peuvent s’unir, tu trouves la culpabilité attirante et tu crois que le péché est précieux. Car la croyance que les corps limitent l’esprit conduit à une perception du monde dans laquelle la preuve de la séparation semble être partout. Et Dieu et Sa création semblent être divisés et renversés. Car le péché prouverait que ce que Dieu a créé saint ne saurait prévaloir contre lui, ni rester soi-même face au pouvoir du péché. Le péché est perçu comme étant plus puissant que Dieu, devant quoi Dieu Lui-même doit S’incliner en offrant Sa création à son conquérant. Est-ce humilité ou folie?
  8. 8. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX III. L’irréalité du péché (8) Si le péché est réel, il doit être à jamais au- delà de tout espoir de guérison. Car il y aurait un pouvoir au-delà de celui de Dieu, capable de faire une autre volonté qui pourrait attaquer Sa Volonté et la vaincre; capable de donner à Son Fils une volonté à part de la Sienne, et plus forte. Et chaque partie de la création fragmentée de Dieu aurait une volonté différente, opposée à la Sienne, en éternelle opposition avec Lui et les unes avec les autres. Ta relation sainte a pour but maintenant de prouver que cela est impossible. Le Ciel lui a souri, et la croyance dans le péché par ce sourire plein d’amour a été déracinée. Tu le vois encore, parce que tu ne te rends pas compte que son fondement a disparu. Sa source a été enlevée et il n’est donc possible de le chérir que peu de temps encore avant qu’il ne s’évanouisse. Seule subsiste encore l’habitude de le chercher.
  9. 9. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX III. L’irréalité du péché (9) Et pourtant tu le regardes avec le sourire du Ciel sur les lèvres et la bénédiction du Ciel sur ta vue. Tu ne verras pas longtemps le péché. Car dans la nouvelle perception, l’esprit le corrige quand il semble être vu, et il devient invisible. Les erreurs sont vite reconnues et vite remises à la correction, pour être guéries et non cachées. Tu seras guéri du péché et de tous ses ravages à l’instant où tu ne lui donneras aucun pouvoir sur ton frère. Et tu l’aideras à vaincre ses erreurs en le délivrant joyeusement de la croyance dans le péché.
  10. 10. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX III. L’irréalité du péché (10) Dans l’instant saint tu verras le sourire du Ciel luisant sur toi et sur ton frère. Et tu luiras sur lui en joyeuse re- connaissance de la grâce qui t’a été donnée. Car le péché ne prévaudra pas contre une union à laquelle le Ciel a souri. Ta perception a été guérie dans l’instant saint que le Ciel t’a donné. Oublie ce que tu as vu, et lève les yeux avec foi vers ce que tu peux voir maintenant. Les barrières contre le Ciel disparaîtront sous ta sainte vue, car à l’aveugle que tu étais la vision a été donnée, et tu peux voir. Ne cherche pas ce qui a été enlevé mais la gloire qui fut rétablie pour que tu la voies.
  11. 11. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX III. L’irréalité du péché (11) Regarde ton Rédempteur et vois ce qu’il voudrait te montrer en ton frère, et ne laisse pas le péché surgir à nouveau pour t’aveugler. Car le péché te garderait séparé de lui, mais ton Rédempteur voudrait que tu regardes ton frère comme toi-même. Ta relation est maintenant un temple de guérison; un lieu où tous ceux qui sont las peuvent venir se reposer. Voici le repos qui les attend tous, après le voyage. Et pour tous il est rendu plus proche par ta relation.

×