Policemag 1er trimestre 2013

672 vues

Publié le

Le PoliceMag est un magazine entièrement gratuit distribué aux habitants de Mons et Quévy. Il est joint au "Mons Mag"

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
672
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Policemag 1er trimestre 2013

  1. 1. 1 er Trim 2013Le trimestriel de votre zone de police Mons - Quévy Commune de QuévyUne délégation à Marseille 2013en vue de la préparation deMons 2015  I pages 4 & 5La visilibité à véloI page 3MONTRE-MOI TON COU,JE TE DIRAI QUI TU ES !  I page 6
  2. 2. ÉDITO LA SÉCURITÉ PUBLIQUE, l’absolue sécurité pour les autorités communales La sécurité publique est labsolue priorité des Collèges communaux de Mons et de Quévy. Pour nous, cest simple, chaque citoyen des deux entités doit pouvoir vivre en paix et en toute sécurité. Pour garantir ce droit fondamental, nous avons décidé doctroyer des moyens complémentaires – de lordre dun million deuros – à la Zone de police de Mons-Quévy, malgré une situation difficile pour nos finances communales. Le budget consacré à la police, en cette année 2013, est ainsi porté à 15 millions Rendre la ville de deuros. Cet effort permettra daugmenter nos effectifs policiers et donc leur Mons propre et présence rassurante sur le terrain. Nous pensons en effet que la prévention reste la meilleure des mesures en matière de sécurité. accueillante, un beau défi relevé Prochainement, vingt policiers supplémentaires viendront renforcer les par les contrôleurs patrouilles à pied ou à vélo. Par ailleurs, voici déjà plusieurs années que nous avons mis en place un corps de gardiens de la paix. Mons a même été la première horodateurs. commune à prendre ce type dinitiative. Ils sont aujourdhui une cinquantaine à effectuer un travail essentiel de pr"vention dans nos rues. Nous avons aussi voulu prendre à bras-le-corps les problèmes rencontrés par les riverains et les commerçants de deux quartiers spécifiques : celui de la gare de Mons et celui du centre-ville de Jemappes. Ces quartiers ayant connu de réelles difficultés au cours des derniers mois, nous avons mis en œuvre un plan daction spécifique. Enfin, vous nêtes pas sans savoir que des projets dinfrastructures importants vont voir le jour dans le périmètre du quartier de la gare : la police aura un nouveau "QG" au Boulevard Sainctelette, tandis que le nouveau commissa- riat de quartier sera pleinement opérationnel fin 2013. Ces deux nouvelles implantations vont bien évidemment sécuriser un quartier promis à une importante mutation. Nous vous souhaitons une excellente lecture ! Nicolas MARTIN Bourgmestre Elio DI RUPO faisant fonction Bourgmestre en titre2
  3. 3. SÉCURITÉ ROUTIÈRELa visibilité à vélo Qu’est-ce qui est obligatoire sur mon vélo ? Le vélo doit être en bon état technique : Le printemps approche. Avec • Roues, selle et guidon bien fixés le retour des beaux jours, les • Freins à l’avant et à l’arrière cyclistes seront à nouveau • ne sonnette est obligatoire malgré qu’elle ne U plus présents sur nos routes. soit pas toujours incluse lors de l’achat d’un La visibilité étant un facteur vélo neuf essentiel dans la sécurité de • es catadioptres orange aux pédales et deux sur D ceux-ci. chaque roue ou, à défaut, une bande blanche réfléchissante le long de chaque pneuVoici quelques informations et conseils prodigués par leCentre de Formation à la Sécurité Routière de la Zone de • n catadioptre rouge à l’arrière et un blanc à UPolice de Mons-Quévy. l’avant • À partir de la tombée de la nuit jusqu’au lever du Sachez que depuis 2006, les phares clignotants sont autorisés soleil : un feu blanc à l’avant et rouge à l’arrière.sur un vélo ou sur la tenue du cycliste. Dans le cas contraire, vous prenez non seulement• n casque est une protection en cas de chute. Il est conseillé U le risque d’être verbalisé mais également de ne d’en choisir un de couleur vive, avec ou sans lampe cligno- pas être vu des autres usagers de la route. tante incorporée. Le casque étant en hauteur par rapport au vélo, cela permet au cycliste d’être repéré de plus loin. Pourquoi privilégier un éclairage• n brassard fluo placé à la cheville gauche, donc du côté U fonctionnant avec des piles ? trafic, sera en mouvement et donc bien visible également. Ce type déclairage utilisé de manière fixe ou cligno-• ne chasuble fluo, adaptée à la taille du cycliste. U tante permet dêtre vu en tout temps, même à larrêt, ce que ne permet pas la dynamo. Rien nempêche• ortez des vêtements clairs (visible à 40m) plutôt que des P de disposer des deux systèmes sur le vélo. vêtements foncés (visible à 20m seulement). Les accessoires réfléchissants sont quant à eux visibles à 120m ! Sachez La lumière clignotante, quant à elle, attire davantage qu’en journée, les lumières ne sont obligatoires qu’une fois le regard des autres usagers de la route. la visibilité réduite à 200m.Sensibilisation desaînés à la sécurité routièreLe service Egalité des chances et citoyenneté du CPAS INFOS PRATIQUESet la zone de Police de Mons Quévy proposent pourla première fois une séance de sensibilisation à la Jeudi 21 mars de 14h à 16h30sécurité routière à destination des aînés montois. Centre de formation à la sécurité routièreL’objectif ? Sensibiliser les personnes âgées aux risques de la Zone de police de Mons/Quévyroutiers afin de rendre plus confortable leur quotidien Rue Henri Dunant 187et d’améliorer leur mobilité. Après un test pratique, 7000 Monsla Zone de Police de Mons Quévy donnera des conseilsaux aînés pour leur sécurité et celle des usagers. Inscriptions indispensables (nombre de places limité) Service Egalité des chances (CPAS de Mons) – 065 41 23 71 3
  4. 4. FOCUSEn quête d’une sécuritépour MONS 2015 MONS-MARSEILLE. Non, ce n’est pas la nouvelle chanson de Léopold Nord mais bien le voyage effectué par deux de nos policiers de la zone Mons-Quévy. Mr Garin, chef de corps et le commissaire Borza, ont assisté à la soirée d’inauguration de Marseille 2013, capitale européenne de la culture. Cette expérience a per- mis de prendre conscience des réalités du terrain et des moyens mis en œuvre par la police française pour assurer la sécurité de ses citoyens. Cette démarche s’est faite en vue de préparer Mons 2015. « Le but premier de ce voyage était de vivre un événement similaire à celui qui nous attend à Mons en 2015, cest-à-dire la soirée d’inauguration de la capitale européenne de la culture. Marseille 2013 était un très bon exemple pour nous de par son contexte. » explique Mr Garin, chef de corps de la zone de police Mons-Quévy. Depuis cette escapade, une idée germe dans la tête du chef de corps de la zone : celle des caméras. « A Marseille, par un système de retransmission vers un poste de commandement intégré, les caméras ont permis de mieux gérer la foule et d’être plus réactifs. Pour Mons 2015, j’aimerais pouvoir utiliser des caméras sans fil. Pour l’instant cela reste une simple idée car il faut avant tout voir si cela est faisable. De plus, il faut obtenir l’accord des autorités et se pencher sur le budget. » dévoile Mr Garin. Avec un événement d’une telle ampleur qui se prépare à Mons, Mr Garin confie que sa préoccupation première est de pouvoir gérer, en toute sécurité, la foule de participants aux cérémonies de 2015. Bien sûr un dispositif pointu sera mis en place, et les idées ne manquent pas à l’appel. « Il y aura bien évidemment une synergie avec la Ville et les organisateurs de l’événement. Cette collaboration est impor-4
  5. 5. FOCUSoptimaletante car il ne faut pas que, de par nos moyens de sécurité,nous nuisions au bon déroulement des représentations. Nousdevrons déterminer la capacité d’accueil de chaque lieu tout UN PROJET QUI SE CONCRÉTISEen laissant assez d’espace si une intervention s’avérait néces- Pour se nourrir d’une expérience supplémen-saire, comme l’arrivée de véhicules de secours. Un comptage taire, Mr Garin et le commissaire Borza sont allésdes personnes sera prévu pour éviter tout lieu surchargé. Pour visiter les coulisses de l’enduropale du Touquet.ce faire, nous nous aiderons des nouvelles technologies, avec Evénement incontournable dans le milieu, l’endu-je l’espère, l’appui des caméras sans fil. » ropale accueille chaque année près de 300 000La gestion des foules est en effet très importante. Dans un spectateurs et participants.événement d’une telle ampleur, il faut, entre autres, penserà la gestion de la consommation d’alcool et à la mobilitédes citoyens. « Pour la mobilité, il nous faudra penser tant à « à bas, les CRS (Compagnies Républicaines de Lcelle des piétons qu’à celle des cyclistes et des véhicules. Nous Sécurité) disposaient de 8 caméras mais cette foisserons amenés à mettre en place une politique de signalisation sans fil. Exactement le système que nous voudrionsprécise et à revoir les zones de parkings. Une collaboration mettre en place pour Mons 2015. Il est envisagéavec les TEC sera indispensable. Ces préoccupations sont évi- que les CRS viennent nous aider à disposer de cedemment très importantes, mais pour l’instant nous n’avons même système à Mons, dans la mesure où nouspas encore eu de réunion spécifique à ce sujet, bien que tout obtiendrions tous les accords. Nous aimerions testercommence déjà à se mettre en place. » ce dispositif à l’occasion la ducasse 2013, ce qui permettra de démontrer la faisabilité techniqueMons 2015, événement de grande envergure qui ravira les et la plus-value de ce type de surveillance. »montois et tous ses spectateurs se déroulera, nous l’espé-rons, en toute sécurité.Propos recueillis par Camille Amorison, stagiaire en communication 5
  6. 6. REPORTAGEMONTRE-MOI TON COU,je te dirai qui tu es !Depuis la fin 2012, la police de Quévy s’est équipée d’un lecteur de puces. Ce petit appa-reil que l’on retrouve principalement chez les vétérinaires et les éleveurs, s’avère aussiutile au commissariat de Quévy. Ce lecteur permet d’identifier les animaux errants.La région de Quévy est très boisée et Lorsqu’une vente s’opère, le ven- POUR RAPPEL !offre des espaces propices à l’acquisition deur doit s’assurer que l’animal Tout changement de propriétaire doitd’animaux de compagnie. D’ailleurs, il est en ordre, quel que soit son âge. être signalé.n’est pas rare de voir ces petits compa-gnons à quatre pattes s’évader pour A l’inverse, si vous achetez un chien, il Pour les chiens : Lorsque vous vendez unexplorer les alentours. Mais bien que doit, au préalable, être identifié et ac- chien vous devez compléter les donnéescertains chiens aient la réputation d’être compagné de son passeport. du nouveau propriétaire sur la carte «vagabonds, il est toutefois important de Demande de changement de respon-les interpeler le plus vite possible avant sable » et la faire parvenir dans les huitqu’un accident ait lieu. Et pour les chevaux ? jours à l’ABIEC (Association Belge d’Iden- tification et d’Enregistrement Canins)Le lecteur de puce électronique permet Depuis le 1er juillet 2008, il est obliga-aux policiers de Quévy de les identifier toire que tous les chevaux résidant Plus d’infos :rapidement. Un numéro unique vient en Belgique soient pucés, que ce soit http://www.abiec-bvirh.be/fr/homealors s’afficher sur l’écran du lecteur un cheval de sport, de manège ou delorsque ce dernier détecte la puce placée compagnie. La puce est alors implantéedans la nuque de l’animal. Grâce à une dans le côté gauche de l’encolure. Ces Pour les chevaux : il s’agit de compléter lebanque de données, accessible à tous, décisions visent à éviter les vols et à document de mutation qui est a envoyéles policiers retrouvent avec aisance le assurer une traçabilité dans le cadre à l’ASBL Confédération Belge du Chevaldomicile de l’animal, pour le plus grand de la chaîne alimentaire. Pour pucer dans les 8 jours ouvrables.soulagement de ses maîtres. Bien sûr votre cheval vous devez faire appel àtout cela n’est possible que si l’animal votre vétérinaire. Plus d’infos :est en ordre d’identification, ce que la http://www.idchevaux.be/frloi exige !Vous avez un chien ?Pour les chiens, la loi est en vigueurdepuis l’Arrêté Royal du 17 novembre1994 (mis à jour par celui du 1er juin2004). Il stipule que l’identification etl’enregistrement des chiens sont obliga-toires. Concrètement, cela signifie quesi un chien naît chez vous et que vousvoulez le garder, vous êtes dans l’obliga-tion de le faire identifier et enregistreravant ses 4 mois.6
  7. 7. EN BREFLes contrôleurs Projet dehorodateurs veillent commissariatpour PLUS DE CIVILITÉ central Les travaux du futur commis- sariat central, situé Boulevard Sainctelette, débuteront le 18 mars prochain. Ils devraient durer environ 18 mois. Recrutement de 60 policiers d’ici 2015, où en sommes-nous ? Début 2012, nous étions moins de 300 policiers. Actuellement, la première vingtaine est atteinte : 319 policiers. Pour la seconde vingtaine, 15 futursOn connait bien les contrôleurs horodateurs pour les désa- policiers, en formation à l’Académie,gréables amendes que l’on retrouve sur notre pare-brise de ont déjà signé pour Mons et arrive-voiture lorsque nous sommes en tort. Depuis janvier 2013, les ront d’ici la fin 2013.contrôleurs horodateurs habilités ne sont plus limités à cettefonction car ils peuvent maintenant constater les incivilités et Nous poursuivons donc le recrutement.rédiger des PV en matière de RGP*.Sept agents du service horodateurs ont suivi une formation théoriqueconcernant le RGP (Règlement Général de Police). Ils déambuleront désor-mais sur les pavés montois accompagnés d’un inspecteur de police de lacellule incivilité.Suite à cette mise en pratique, ces 7 contrôleurs horodateurs sont aptesà rédiger un PV RGP* de qualité. Ces agents de la Ville verbaliseront prin-cipalement des flagrants délits tels que les jets de mégot et de papier,les déjections canines, les sacs poubelles mis hors des heures et jours deramassage, les nuisances sonores, les « voitures juke-box », …Vous voilà prévenus ! Les contrôleurs horodateurs sont à présent des acteursà part entière pour favoriser la diminution des incivilités dans la ville. Cetteaction se base sur une volonté commune, du Bourgmestre, du Chef de Corpset des citoyens de rendre la ville de Mons propre et accueillante.*RGP = Règlement général de Police 7
  8. 8. APRÈS TWITTER, FACEBOOK ! /policemonsquevy): Rejoignez-nous sur notre page facebook (http://www.facebook.com avis de recherche informations sur la vie de la Zone, travaux, communiqués, prévention, et radars y sont publiés quotidiennement. C’est également un lieu d’échange convivial et accessible. Plus de 1000 personnes nous ont déjà rejoints… et vous ?Police Mag no 26 / Mars 2013 Photo de couverture : Stéphanie CoupezParaît quatre fois par an Gestion et coordination en imprimerie :Éditeur responsable : Marc GarinCommissaire divisionnaire - Chef de Corps Daniel Grasselli - 0475/814 526Rue de la Croix Rouge, n°2 à n°6 - 7000 Mons Tirage : 45.000 exemplaires, distribués gratuitement dans tous les foyers montois et de Quévy.Rédaction :Camille Amorison, stagiaire en communicationStéphanie CoupezStephanie.coupez@policemonsquevy.beTél. : 065/404 300

×