Reconceptualisation_TestUtilisabilite_SPromTep_mai2010

5 873 vues

Publié le

Présentée dans le cadre du congrès de l'ACFAS 2010 à l'Université de Montréal, cette communication présente le fruit d’une approche réflexive appliquée à une pratique professionnelle d’ergonome des interfaces qui conduit des tests d’utilisabilité dans le cadre d’investigations servant la recherche commerciale. En effet, dans le cadre d’un parcours doctoral, au-delà des courants dominants classiques et cognitifs, des approches plus interprétatives de la recherche sur le comportement du consommateur sont envisagées. Une tentative de re-conceptualisation du test d’utilisabilité est proposée en vue d’incorporer des éléments de nature plus interprétative dans l’analyse de l’interaction du consommateur avec un système d’information. Une approche fondée à la fois sur les dimensions sensorielles autant que cognitives, devrait favoriser une compréhension accrue de ce qu’il est maintenant commun d’appeler « l’expérience usager ».

Publié dans : Design
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 873
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 966
Actions
Partages
0
Téléchargements
36
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Réconcilier le corps et la raison pour mieux comprendre l’expérience du consommateur en ligne : une re-conceptualisation du test d’utilisabilité
  • Tâches orientées vers un but comme trouver un produit et comparer son prix Consumers’ input about product use/online behavior VS users surveying for navigational attitudes and preferences
  • Tâches orientées vers un but comme trouver un produit et comparer son prix Consumers’ input about product use/online behavior VS users surveying for navigational attitudes and preferences
  • Social Anthropology of technology = reported survey measures
  • Social Anthropology of technology = reported survey measures
  • Entertainment, educational, escapist and esthetic experiences 4 realms of experience along 2 axes with central sweet spot target : absorption/immersion and passive/active participation
  • Entertainment, educational, escapist and esthetic experiences 4 realms of experience along 2 axes with central sweet spot target : absorption/immersion and passive/active participation
  • Entertainment, educational, escapist and esthetic experiences 4 realms of experience along 2 axes with central sweet spot target : absorption/immersion and passive/active participation
  • A storyboard illustrating how we study customers using web sites or other technologies VOIR: http://www.grantconsulting.com/usability_storyboard/index.htm Expliciter par exemple le dessin numéro 3 : Who: --The facilitator and the customer are seen on a video monitor. --The observers are seated in a separate room.WhatThe observers watch both the customer and the computer screen What: --The observers listen as the customer describes what he is thinking. --Video cameras and microphones allow for remote observation and for recording of the test. --The computer monitor at the right provides a better view of the computer screen. --The facilitator ensures that the customer is comfortable. --Depending on the kind of test, the facilitator might also ask occasional questions. When: --The test is now.
  • On the basis of a definition of usability , it is possible to develop explicit measurements which in turn provide a framework for empirical studies . It's the results of empirical studies that allow for evaluation of a system, a theory, or a concept, and for comparison with alternative onsets. VOIR: http://www.tau-web.de/hci/space/i7.html
  • http://www.licef.teluq.uquebec.ca/lorit/eng/index.htm
  • Pourquoi les gens s’informent? S’informer pour vivre au diapason, en harmonie avec le monde dans lequel on vit (appartenir), savoir (dominer), se prémunir/se protéger, etc.
  • Prévenir les critiques épistémologiques des quanti face à l’interprétation: codage soft (pas bien bien différent de quand on joue avec le tweakage du nombre de facteurs ou eigenvalues des analyses factorielles ou interpération du nombre de clusters en fonction de certaines variables pour dégager des segments Pis à part ça, la plupart des analyses quanti se font sur des données de sondage rapportées: biais d’attention, de conscience de la question (délai/mémoire) VS protocole verbal synchronisée avec l’action, en direct et ici sans conscience de ce qui peut émerger par rapport aux habitudes de naigation par ex
  • Toute la phrase évoque: Ses intérêts personnels, son parcours de navigation, son contrôle de la consommation de nouvelles
  • Science Objectiviste et interprétative
  • Science Objectiviste et interprétative
  • Reconceptualisation_TestUtilisabilite_SPromTep_mai2010

    1. 1. Le test d’utilisabilité revisité Réconcilier corps et raison pour mieux comprendre l’expérience du consommateur en ligne Le cas du site Nouvelles de Radio-Canada Serey-Bopha Sandrine Prom Tep Candidate au Ph.D., HEC Montréal Colloque odyssée de l'espace virtuel ACFAS, 12 mai 2010
    2. 2. Plan de la présentation <ul><li>De QUOI on parle? </li></ul><ul><li>SI et Recherche sur le comportement du consommateur </li></ul><ul><ul><li>TU et recherche commerciale </li></ul></ul><ul><ul><li>Paradigme classique </li></ul></ul><ul><ul><li>Repenser le TU via la littérature sur l’expérientiel </li></ul></ul><ul><li>COMMENT ça se passe? </li></ul><ul><li>TU: procédure et mesures </li></ul><ul><ul><li>Utilisabilité et mesures classiques </li></ul></ul><ul><ul><li>TU en lab </li></ul></ul><ul><ul><li>Procédure du TU </li></ul></ul><ul><li>POURQUOI en faire tout un CAS? </li></ul><ul><li>Site de nouvelles de Radio-Canada </li></ul><ul><ul><li>TU revisité: une exploration conceptuelle </li></ul></ul><ul><ul><li>Comparaison des deux approches </li></ul></ul><ul><li>Conclusions </li></ul>
    3. 3. De QUOI on parle? <ul><li>Système interactif et comportement de l’utilisateur/consommateur </li></ul>
    4. 4. TU et recherche commerciale <ul><li>Test d’utilisabilité: outil de recherche commerciale </li></ul><ul><ul><li>«  Technique used to evaluate a product by testing it with representative users . In the test, these users will try to complete typical tasks while observers watch, listen and takes notes » </li></ul></ul><ul><ul><li>Objectif: « to identify any usability problems , collect quantitative data on participants' performance (e.g., time on task, error rates), and determine participant's satisfaction with the product. »* </li></ul></ul><ul><ul><li>Outil du procesus de design centré usager (ISO 13407) </li></ul></ul><ul><ul><li>Produits interactifs principalement testés auprès d’utilisateurs potentiels </li></ul></ul>*Source: usability.gov
    5. 5. TU et recherche commerciale <ul><li>Approche </li></ul><ul><ul><li>Observation directe </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Donnée objective de performance VS opinions, attitudes et préférences de navigation (sondages) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Donnée primaire collectée en temps réel VS mesures rapportées </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Donnée quantitative and qualitative </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Durée de la tâche, fréquence des erreurs, taux de complétion, etc. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Verbalisation via un protocole de verbalisation à voix haute – TAP (Ericsson and Simon, 1980) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Limites </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Environnement contrôlé VS naturel (i.e.; dans un lab à moins de tester à distance) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Coûteux en temps et argent </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Mesure ponctuelle VS continue et nombre de participants limités </li></ul></ul></ul></ul>*Source: usability.gov
    6. 6. Paradigme classique <ul><li>Utilisabilité/facilité d’utilisation: un concept </li></ul><ul><li>qui vient d’où? </li></ul><ul><ul><li>Interaction Homme-Machine (IHM/CHI) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Champ de recherche qui origine de l’informatique (70s) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Qualité des applications reposent dans leur développement intrinsèque en tenant compte de facteurs humains physiques (ex. taille et distance d’un écran pour la lecture d’un être humain de taille et vue moyennes) </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Déterminisme technologique ( VS système sociotechnique) </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><li>De l’ergonomie physique à l’ergonomie cognitive </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>« Cognitive Engineering » (Norman,1986) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Critères ergonomiques fondés sur les théories du traitement de l’information (Scapin & Bastien, 1997) </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Vise la productivité au travail </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Explosion de la recherche avec les révolutions micro-informatique des années 80 puis Web des années 2000 </li></ul></ul></ul></ul>
    7. 7. Récupération marketing <ul><li>De l’utilisabilité à l’expérience usager/client? </li></ul><ul><ul><li>Marketing électronique et littérature sur l’expérience optimale </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Csikszentmihalyi: concept de flow (1997): « Complete absorption of the body and mind in the activity where time is suspended » </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>État cognitif (Novak, Hoffman & Yung, 2000; Matchwick & Rigdon, 2004) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Comprendre et intégrér la notion de satisfaction optimale à l’utilisation d’un site Web </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Valeur de l’impact expérientiel d’un site Web accrue </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Durée de la tâche comme mesure de satisfaction (hédonique) VS mesure de productivité (utilitaire) </li></ul></ul></ul></ul>
    8. 8. Dimension expérientielle <ul><li>Au-delà de la cognition: UX </li></ul><ul><ul><li>Recherche sur le comportement du consommateur </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Courant interprétatif et littérature sur l’expérientiel </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>“ The Experiential aspects of consumption: Consumer fantasies, feelings and fun” (Holbrook & Hirschman, 1982). </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Questioning “What Consumer Research Is?” Belk (1984, 1987), Calder, B. J., & Tybout, A. M. (1987) </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Pine and Gilmore’s article « Welcome to the Experience Economy » (1998) </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>L’expérience comme source de connaissance informative </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>« Direct observation of or participation in events as a basis of knowledge », </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>« The fact or state of having been affected by or gained knowledge through direct observation or participation » (Merriam-Webster) </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Applications marketing </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Comprendre la représentation symbolique et vécue d’un produit du point de vue de l’usager </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Appréciation hédonique de l’activité (navigation pour le plaisir intrinsèque de naviguer) VS instrumentation fonctionnelle vers un but (validation congitive) </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Mieux contextualiser l’usage VS l’utilisation d’un produit </li></ul></ul></ul></ul>
    9. 9. Expérience symbolique et incarnée <ul><li>Au-delà de la cognition: expérience symbolique et incarnée (embodied experience) </li></ul><ul><ul><li>Recherche sur l’imaginaire et la corporalité en interprétatif </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Martin (2004) Contexte ludique cartes Magic </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Conceptualiser l’imaginaire au delà de la dichotomie traditionnelle du réel vs imaginaire </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Volonté délibérée d’échapper à la réalité (escapism) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Interaction entre les deux: “Michelle accepts both real and unreal elements and vies the creature as an integrated whole when evoking the imaginary” (p. 144) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Kozinets et al. (2004) Ludic Agency and retail spectacle </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Corporalité des expériences vécues très palpable dans les métaphores présentes dans les transcriptions d’entrevues des informants </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Indices de description/expression physique </li></ul></ul></ul>
    10. 10. Expérience symbolique et incarnée <ul><li>Au-delà de la cognition: expérience symbolique et incarnée (embodied experience) </li></ul><ul><ul><li>Recherche sur l’imaginaire et la corporalité en interprétatif </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Joy and Sherry (2003) Speaking of art as embodied imagination </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Approche multisensorielle: Corps=entité ayant sa propre agence = autonome </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Conceptualisent le cognitif comme englobant toute opération mentale de traitement multisensoriel ou neuronal </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>“ Bodies move, sense, touch, smell, taste, and act in conjunction with thought and speech within a space, for people experience themselves simultaneously in and as their bodies” (p.261) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Dibbell (1999) Rape in cyberspace </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Poursuivre la notion de corporalité: différences qui existent entre le corps physique et celui qui ressent le ’viol’ du code de conduite communément accepté par les participans dans l’espace virtuel (Communauté virtuelle) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Coexistence des deux espaces réel et virtuel: référence à ce qui est vécu dans un seul et même lieu qu’est le corps </li></ul></ul></ul>
    11. 11. COMMENT ça se passe? <ul><li>Test d’utilisabilité: </li></ul><ul><li>procédure et mesures </li></ul>
    12. 12. Test d’utilisabilité en lab http://usability.ee/Usability-Lab.html Work and Control rooms Une vidéo du participant superposée sur son activité à l’écran. L’activité à l’écran est enregistrée directement.
    13. 13. TU et procédure 1 –Le participant se présente dans un lab 2 - Le facilitateur explique les tâches du test au participant 3 – L’équipe observe le participant réalisant les tâches sur le site 4 – Le participant est remercié et reçoit une compensation 5 – L’équipe évalue la performance du site sur la base des observations
    14. 14. Mesures d’utilisabilité classiques ISO 9241 : “ Usability : The effectiveness , efficiency , and satisfaction with which specified users achieve specified goals in particular environments” Source: www. iso .org Rating scale for error handling Time spent on correcting errors Percentage of errors corrected successfully Error Tolerance Rating scale for &quot;ease of learning&quot; Time to learn criterion Percentage of functions learned Learnability Rating scale for satisfaction with &quot;power features&quot; Relative efficiency compared with an expert user Number of &quot;power features&quot; used Appropriate for trained users Rating scale for satisfaction Time to complete a task Percentage of goals achieved Suitability for the Task Satisfaction Measures Efficiency Measures Effectiveness Measures Usability Objective
    15. 15. POURQUOI en faire tout un CAS? <ul><li>TU du site Nouvelles de Radio-Canada: </li></ul><ul><li>Même collecte, nouvelles données?! </li></ul>
    16. 16. TU du site de nouvelles de SRC
    17. 17. Déroulement du TU <ul><li>Recrutement: 15 usagers représentatifs des internautes visés </li></ul><ul><li>Rétribution pour la participation </li></ul><ul><li>Collecte de 3 jours (Août 2005) </li></ul><ul><li>Séance individuelle d’1 heure </li></ul><ul><li>2 ergonomes professionnels: faciliter & observer </li></ul><ul><li>Laboratoire de test : salle d’observation et salle de contrôle séparées avec enregistrements vidéo du participant et de la saisie moniteur de l’activité </li></ul><ul><li>Documentation: guides de recrutement et scénarios de tâches </li></ul>
    18. 18. Extrait du rapport de TU <ul><li>Mise en valeur des nouvelles </li></ul><ul><ul><li>Suggestions </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Utiliser une plus grande taille de police pour le texte de la nouvelle </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Placer le lien vidéo de façon intégrée au texte de l’article </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Clairement différencier les reportages télévisés du contenu vidéo exclusif au Web </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Ne pas conserver la séquence avec le présentateur pour les vidéos tirées du journal TV </li></ul></ul></ul><ul><li>Problèmes </li></ul><ul><ul><ul><li>P4 : « Les titres sont dans le champ de vision […]  » </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Titres et photos plus grands dans la zone de défilement </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>La zone vidéo  n’est pas dans le champ de vision </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>La police du texte est trop petite </li></ul></ul></ul>Webperform Site SRC Site LCN
    19. 19. TU revisité: prise II <ul><li>Réexamen des données du TU (Oct. 2005) </li></ul><ul><ul><li>Réutilisation des données: aucune nouvelle collecte </li></ul></ul><ul><ul><li>Éthique: obtention de nouveaux consentements </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>10/15 participants </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Réécoute complète et transcription partielle des enregistrements des séances du TU </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Échantillon exploratoire: 4 participants </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Aucune hypothèse des tâches à accomplir en tête </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Analyse sémantique du protocole verbal pour identifier: </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Tout ce qui se rapporte à la consommation de nouvelles médiatiques </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>(représentation symbolique des nouvelles/ news ) </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Tout ce qui se rapporte à la navigation dans le Web en général et dans le site Nouvelles de la SRC en particulier (« navigational embodied experience ») </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>2 thèmes ont clairement émergé: </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Propos en référence aux déplacements dans l’espace </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Propos en référence aux habitudes (navigation + consommation médiatique) </li></ul></ul></ul></ul>
    20. 20. Verbatim et codage
    21. 21. Expérience d’espace et d’habitudes <ul><li>Expérience de navigation </li></ul><ul><ul><li>Structurée par la taille et le positionnement des éléments de l’interface (espace) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>e.g. « grands titres », « grosse photo pour la Une », « C’est là que j’irai en premier », « c’est évident », « c’est là qu’il faut aller », « menu à gauche avec les nouvelles à droite », « ensuite les catégories », etc. </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Structurée par les pratiques des médias d’information qui imposent des attentes (habitudes) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>e.g. « pour un site de nouvelles c’est correct, ça fait le tour car je retrouve pas mal ce qui est dans l’air ». </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Appropriation du site : d’un site public à un espace privé </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>e.g. « je serais allée voir là mais là c'est mon champ d'intérêt à moi là…si une nouvelle m'a pas accroché avant de me rendre en bas » </li></ul></ul></ul>
    22. 22. Illustration par un extrait vidéo
    23. 23. D’autres sites de nouvelles <ul><li>Pratiques de design et création d’attentes </li></ul>
    24. 24. Analyse comparée <ul><li>Analyse des données dans un TU classique </li></ul><ul><ul><li>Hypothèses de départ rattachées à la formulation des tâches </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Approche déductive VS inductive qui réduit l’observation à ce que l’on cherche (i.e.; mesures de performance) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Observations quantitatives sur l’efficacité et les autres mesures cognitives classiques </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Verbatim ou extrait vidéo: donnée qualitative utilisée seulement pour illustrer/préciser un succès ou échec de tâche </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Aucune analyse sémantique ni interprétative du data </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Recommandations formulées sur la base des problèmes observés/mesurés et des suggestions des participants </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Difficultés d’utilisabilité sans rattachement aux usages (e.g.; habitudes de navigation et de pratiques médiatiques) </li></ul></ul></ul>
    25. 25. Étude exploratoire <ul><li>Complémentarité des approches pour l’étude du phénomène </li></ul><ul><ul><li>Mieux comprendre l’expérience de navigation du consommateur de nouvelles en ligne </li></ul></ul><ul><ul><li>Réconciliation épistémologique rarissime: TU classique (positiviste) + revisité (interprétatif) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Exploitation plus riche des mêmes données de navigation </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Entrevues en profondeur d’une heure avec beaucoup de perte de données non exploitées avec le TU classique </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Opportunité unique d’avoir une forme d’accès ponctuel à l’expérience de l’espace virtuel des usagers/consommateurs et la façon dont ils se le représentent </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Forme ultra légère et ‘discount’ d’observation participante* (e.g.; sans déploiement ethnographique complet du point de vue de la durée et du contexte d’utilisation réel) </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Voir les approches ‘ethno lite’ pratiquées en entreprises </li></ul></ul></ul></ul>*participation su sens étiré car asynchrone via position double de concepteur/usager du SI comme ergonome qui élabore des scénarios de TU
    26. 26. Conclusions <ul><ul><li>Validité accrue des mesures </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Contexte d’utilisation simulé (lab + tâches assignées) constitue un biais moindre pour accéder à la dimension symbolique qui se rattache plus à l’expérience de navigation en général que les mesures de performance sur le site </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Contextualisation des mesures de performance par les habitudes & attentes de consommation médiatiques de nouvelles </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Bénéfices managériaux pour la conception de site web </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Approche avec la capacité de générer des idées pour la conception de site Web </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Adresse plusieurs niveaux de besoins cognitifs, expérientiels et symboliques </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Approche qui addresse la tension fondamentale entre design et usage (œuf et poule) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Perspective de co-construction sociale du besoin </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Niveau de co-design plus accru </li></ul></ul></ul></ul>
    27. 27. Conclusions <ul><li>Limites de l’étude </li></ul><ul><ul><li>Échantillon limité aux résultats non généralisables </li></ul></ul><ul><ul><li>Collecte de données en lab VS contexte naturel de navigation réelle non simulée </li></ul></ul><ul><ul><li>Dominance du texte: toujours et encore des données verbales avec analyse sémantique VS image et analyse visuelle </li></ul></ul><ul><ul><li>Collecte de données et interprétation sans démarche ethnographique complète </li></ul></ul><ul><ul><li>Dilemme épistémologique: pratique réflexive subjective d’une ergonomie cognitive positiviste </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Pratique du design oriente la sélection d’items (biais d’expertise) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Sans validation inter-juge </li></ul></ul></ul><ul><li>Pistes de recherche future </li></ul><ul><ul><li>Comparer des résultats de différents segments représentatifs des usagers du site nouvelles </li></ul></ul><ul><ul><li>Trianguler les données du TU classique + revisité encore plus avec des données de: </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Eye-tracking </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Mesures physiologiques </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Expressions faciales/Communication non verbale </li></ul></ul></ul>
    28. 28. Références <ul><li>Belk, R. W. (1984). Manifesto for a Consumer Behavior of Consumer Behavior. In Scientific Method on Marketing (pp. 163-167): P. Anderson and M.J. Ryan ed., Chicago: AMA. </li></ul><ul><li>Belk, R. W. (1987). A Modest Proposal for Creating Verisimilitude in Consumer-Information-Processing Models, and Some Suggestions for Establishing a Discipline to Study Consumer Behaviour. In N. D. a. R. B. Fuat Firat (Ed.), Philosophical and Radical Thought in Marketing (pp. 361-372): Lexington, MA: Lexington Books.Calder, B. J., & Tybout, A. M. (1987). What Consumer Research Is? Journal of Consumer Research, 14 (June), 136-140. </li></ul><ul><li>Csikszentmihalyi, M. (1990). Flow: The Psychology of Optimal Experience (1st edition ed.). New York, NY.: HarperCollins Publishers. </li></ul><ul><li>Dibbell, J. (1999). My Tiny Life. Crime and Passion in the Virtual World . London: Fourth Estate. </li></ul><ul><li>Ericsson, K., & Simon, H. (1980). &quot;Verbal reports as data&quot;. Psychological Review 87 (3): 215–251 </li></ul><ul><li>Holbrook, M. B. & Hirschman, E. C. (1982). Holbrook, M. B., & Hirschman, E. C. (1982). The Experiential Aspects of Consumption: Consumer Fantasies, Feelings and Fun. Journal of Consumer Research, 9 (2). </li></ul><ul><li>Joy, A., & Sherry, J. F. (2003). Speaking of Art as Embodied Imagination. A Multisensory Approach to Understanding Aesthetic Experience. Journal of Consumer Research , 30(September), 259-282. </li></ul><ul><li>Kozinets, R. V., Sherry, J. F., Storm, D., Duhachek, A., Nuttavuthisit, K., & DeBerry-Spence, B. (2004). Ludic Agency and Retail Spectacle. Journal of Consumer Research, 31 658–672 </li></ul><ul><li>Martin, B. A. S. (2004). Using the imagination: Consumer evoking and thematizing of the fantastic imaginary. Journal of consumer research, 31 (1), 136-149. </li></ul><ul><li>Mathwick, C., & Rigdon, E. (2004). Play, Flow, and the Online Search Experience. Journal of Consumer Research, 31 , 324–332 </li></ul><ul><li>Norman, D. A. (1986). &quot;Cognitive Engineering,&quot; in D. A. Norman and S. W. Draper, eds., User Centered System Design: New Perspectives on Human-Computer Interaction, Lawrence Erlbaum Associates, Hillsdale, N.J., 31-61, 1986. </li></ul><ul><li>Novak, T. P., Hoffman, D.L., and Yung, Y. (2000). Measuring the customer experience in online environments: A structural modeling approach. Marketing Science, 19 (1), 22. </li></ul><ul><li>Scapin, D.L. and Bastien, J.M.C. (1997). Ergonomic criteria for evaluating the ergonomic quality of interactive systems. Behaviour & Information Technology , 6(4-5), 220-231. </li></ul>
    29. 29. Questions? <ul><ul><li>Rejoignons-nous sur Facebook , Twitter , LinkedIn , Agentsolo … </li></ul></ul><ul><ul><li>[email_address] </li></ul></ul><ul><ul><li>www.chairerbc.com </li></ul></ul><ul><ul><li>www.ergonomia.ca </li></ul></ul>Merci!  Espace de contenu partagé sur Slideshare: http://www.slideshare.net/spromtep/
    30. 30. Appendix
    31. 31. BBC’s news Web site: the reference
    32. 32. New web Site: after UT & redesign
    33. 33. CBC’s French news Web site pedigree <ul><li>2 nd Quebec French news web site after cyberpresse </li></ul><ul><li>News Web site : French CBC’s most frequented Web site </li></ul><ul><li>Info producer and press releases dispatcher </li></ul><ul><li>BBC’s model </li></ul><ul><li>Before and after UT </li></ul><ul><li>Comparison with other French news Web sites in Quebec: cyberpresse & canoe </li></ul>
    34. 34. CBC French news Web site users <ul><li>29% of Web surfers have visited one of the French CBC’s Web site within the past 3 months </li></ul><ul><li>Spend more time on the Internet than average (11.0 h per week ) </li></ul><ul><li>Have more high speed Internet access (53%) </li></ul><ul><li>Access Internet from their home more often (86%) </li></ul><ul><li>Access less often Internet from their workplace only (10%) </li></ul>Source: Statmedia 2004
    35. 35. Who are these users? <ul><li>94% speak French at home </li></ul><ul><li>52% are women (vs 49% women for Internet in general) </li></ul><ul><li>Average age : 38.4 (vs 37.0 for internet users in general) </li></ul><ul><li>Higher education </li></ul><ul><li>Sligthly superior income </li></ul>Source: Statmedia 2004

    ×