Christian PATUREL  Et Pharaon dit :« ni est Jéhovah ? »   LA DEUXIÈME PLAIE        Editions: Force L                5
AVERTlSSEMENT                    Et Gamaliel dit:"Ne vous occupez plus de ces hommes et laissez-les (... )car si leur entr...
SOMMAIRE                                 Première partie                    LES TEMOINS DE JEHOVAH                        ...
Chapitre 3 - Les amours célèbres.     - Albigny sur Saône                             .......................             ...
Chapitre 3 - La partidpatioIrD. au.nx œu.nvres hu.nmanitaires.      - Une puissance financière?                           ...
Troisième partie                    LES "MARX SISTERS"Chapitre 1 - JLe Vatican: na nostangie du Saint Empire romain       ...
Trois ans se sont écoulés depuis la parution du livre "Et Pharaon dit:"Qui est Jéhovah 7". La première édition poursuivait...
Sagissant du premier point, les abus, dérives et agressions qui sui-virent la publication du rapport Guyard confirmèrent n...
- le titre est complété par lexpression: "na deuxième pnaie". Cetadditif permet de couvrir de nouveaux sujets de préoccupa...
Et Pharaon dit : « Qui est Jéhovah ? »
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Et Pharaon dit : « Qui est Jéhovah ? »

775 vues

Publié le

Livre de Christian Paturel
Et Pharaon dit : « Qui est Jéhovah ? »

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
775
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Et Pharaon dit : « Qui est Jéhovah ? »

  1. 1. Christian PATUREL Et Pharaon dit :« ni est Jéhovah ? » LA DEUXIÈME PLAIE Editions: Force L 5
  2. 2. AVERTlSSEMENT Et Gamaliel dit:"Ne vous occupez plus de ces hommes et laissez-les (... )car si leur entreprise et leur Œuvre viennent deshommes, elles disparaîtront.Mais si elles viennent vraiment de Dieu, vous nepourrez pas les détruire, prenez garde de ne pas vousmettre il combattre Dieu" Actes 5:38,39 La Bible en français courant © Tous droits réservés pour tous pays Force L ISBN 2/911608/05/4 Dépôt légal: 30 Juillet 1996 6
  3. 3. SOMMAIRE Première partie LES TEMOINS DE JEHOVAH RELIGION OU SECTE?Chapitre 1 - SocioRogie : lfD.OtnOlfD. de secte. - Définition du terme 17 - Le rapport Vivien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 - Le rapport Guyard: une regrettable scorie 22 - La grande diversité des nouveaux mouvements religieux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 - Le No mans land spirituel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 - Le comportement des associations anti-sectes 33Chapitre 2 - Les chrétiens TémoilfD.s de Jéhovah: secte OUI. reRigiolfD. ? - Point de vue du juriste . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 - Position du Vatican 40 - Définition des sectes selon le dictionnaire 41 - Définition de la secte par lADFI catholique . 42 7
  4. 4. Chapitre 3 - Les amours célèbres. - Albigny sur Saône ....................... 59 - Chécy . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66 - Côte dEmeraude "pirates et corsaires" 68 - Mousquetaires et MilAdtï, "vingt lustres après" . . . . . . . 70 - Caudebec-Lès-Elbeuf ..... , . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73 Deuxième partie LES TEMOINS DE JEHOVAH EN FRANCE LES SUJETS SENSIBLESChapitre 1 - La neutralité. - La situation en France jusquen février 1995 . . . . . . . . . . 86 - 1994 la "percée" du ministère de la Défense. . . . . . . . . . 93Chapitre 2 - La vie die famine. - Les fêtes: causes de... discorde . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 105 - La convivialité chez les Témoins. . . . . . . . . . . . . . . . . .. 110 - Limportance de la famille . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 111 - Les enfants sont-ils exclus de toute vie sociale. . . . . . .. 115 - "Elémentaire, mon Cher Watson" 117 - Les familles où un seul époux est Témoin de Jéhovah .. 122 - Position du juge judiciaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 125 8
  5. 5. Chapitre 3 - La partidpatioIrD. au.nx œu.nvres hu.nmanitaires. - Une puissance financière? . 134 - Lamour du prochain: une obligation chrétienne 137 - Louragan Andrew: les Témoins de Jéhovah clef de voûte des secours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 139 - Lalphabétisation des masses du Tiers Monde. . . . . . . .. 141 - Rwanda: histoire dun nouveau génocide. . . . . . . . . . .. 143Chapitre 4 - La médedIrD.e, le saIrD.g et lordre pu.nblic. - Les soins médicaux 150 - Les transfusions sanguines : rappels bibliques et historiques 150 - Les Témoins de Jéhovah et le respect de la vie. . . . . . .. 152 - "Un flacon de sang, cest une bombe... une bombe à retardement pour le malade" 153 - Lévolution des mentalités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 159 - La contribution des Témoins de Jéhovah aux progrès de la médecine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 161 - Lorsquun enfant est hospitalisé. . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 163 - Thérapeutie de remplacement et ordre public français .. 165 - Les inquiétudes 167Chapitre 5 - Le prosélytisme. - Un peu de rêve... 173 - Retour aux réalités ... le "Troisième pouvoir" aux mains dun eunuque. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 175 9
  6. 6. Troisième partie LES "MARX SISTERS"Chapitre 1 - JLe Vatican: na nostangie du Saint Empire romain germanique. - Le Vatican, la dernière croisade. . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 182Chapitre 2 - VADFI : Un vent de folie venant dOutre-Atlantique. - Dr Jekyll et Mister Hyde. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 191 - Au niveau de léthique.. .la négation du "Discours de la Méthode" 192 - Au niveau légal... le grand malentendu 194 - Les armes utilisées Machiavel 196 - La technique de lADFI à légard des Témoins de Jéhovah 198 - Un appétit dévorant, les visées sur le pouvoir judiciaire. 201Chapitre 3 - JLes médias: considérations généranes. - Rapport avec la Coordination Nationale et. .. LADFI 209EN GUISE DE CONCJLUSION LE JUGEMENT DU TRIBUNAL DU SAVOIR VIVRE 212 10
  7. 7. Trois ans se sont écoulés depuis la parution du livre "Et Pharaon dit:"Qui est Jéhovah 7". La première édition poursuivait trois objectifs: - dénoncer laction intolérante et dangereuse pour les libertéspubliques dassociations privées dites anti-sectes, - infOlmer le public, les juristes, les sociologues, les journalistes...sur le mouvement des Témoins de Jéhovah, - contribuer (bien modestement) à faire avancer le dossier sur leservice national. Sagissant du dernier point, le ministère de la Défense, sous lim-pulsion de son ministre Monsieur François Léotard, a mis en place, àcompter du 15 février 1995, des mesures permettant aux jeunes appe-lés Témoins de Jéhovah daccomplir un service civil de remplacementrespectant leur conscience chrétienne. De son côté, lEglise des Témoinsde Jéhovah a adopté, sur le plan mondial, une position libérale sur laquestion. Il appartient à chaque fidèle deffectuer son choix quant à lafaçon dassumer ses obligations nationales. Sagissant du second point, de nombreux colloques juridiques sesont tenus et ont évoqué le dossier des Témoins de Jéhovah sous sesdivers aspects: service national, transfusions sanguines, vie de famille,garde des enfants lors dun divorce... (Assemblée Nationale en novembre1993, Tribunal de grande instance de Bobigny en octobre 1994... ). Demultiples questions sont ainsi abordées de façon constructive, libérale,tolérante. Cette démarche permet un travail en profondeur et contribueà faire évoluer les esprits. Le bilan est très satisfaisant. Il
  8. 8. Sagissant du premier point, les abus, dérives et agressions qui sui-virent la publication du rapport Guyard confirmèrent nos légitimescraintes. Les associations dites anti-sectes, encouragées par le rapportparlementaire, multiplient les actes dagression à lencontre des religionsminoritaires, notamment des Témoins de Jéhovah. La plus virulente deces associations, lADFI ainsi que sa dernière création "la Coordinationnationale des victimes de lorganisation des Témoins de Jéhovah" (toutun programme!), sappuyant toujours sur une certaine presse complai-sante, intensifient leurs attaques. Cette haine viscérale, ce refus des réalités, ce mépris pour le prin-cipe de laïcité de lEtat, peuvent surprendre au sein dune société fran-çaise qui soriente, suivant lexemple des démocraties occidentales, verslintégration de lEglise des Témoins de Jéhovah. Toutefois, lentêtementet la hargne de lADFI prennent toute leur signification lorsque lobser-vateur découvre que cette association est au service de la politique derechristianisation décidée par le Vatican. La reconquête du monde, et Rome en a parfaitement conscience,passe par la France: "Fille Aînée de lEglise". La valeur stratégique et his-torique de notre Pays, sur léchiquier mondial, est évidente. Monsei-gneur Etchegaray affirmait, il y a quelques années devant la commis-sion spéciale sur la liberté réunie sous la présidence du président EdgarFaure, "bien des exemples pourraient être rapportés montrant que nousnavons pas liquidé entièrement un arriéré de combat, qui nous laisseencore parfois avec un état desprit darmistice momentané". Aujour-dhui, Rome a dénoncé "larmistice" résultant de la loi de 1905 sur laSéparation des Eglises et de lEtat. Dans ce contexte, la réédition de Pharaon posait de multiplesproblèmes. Fallait-il simplement rééditer ou publier un nouvel ouvrage? Les choix suivants ont été opérés: - une édition entièrement révisée est proposée, - le titre de louvrage: "Pharaon", est conservé pour marquer lacontinuité. Les développements spécifiques concernant la religion desTémoins de Jéhovah ont été maintenus et actualisés. 12
  9. 9. - le titre est complété par lexpression: "na deuxième pnaie". Cetadditif permet de couvrir de nouveaux sujets de préoccupation dictéspar la montée en France de lintolérance et dune forme de racisme. Cesdernières ont été relevées dans le rapport dAmnesty International rendupublic en juin 1995. - de nouveaux objectifs sont définis: critique du rapport de la com-mission denquête parlementaire sur les sectes rendu public le 10 jan-vier 1996, dénonciation de la politique dhégémonie du Vatican, rôle delADFI et dune certaine presse, instruments serviles au service de lapuissance romaine. Le bilan de la première édition est satisfaisant. Les 2.000 exem-plaires ont été intégralement diffusés auprès de lAdministration Gudi-ciaire, militaire, sociale... ), du personnel politique, des journalistes,dassociations nationales et internationales œuvrant pour la défense desdroits de lhomme, des Eglises minoritaires... Louvrage "Pharaon" a étéabondamment photocopié, procédé qui, faute dêtre légal, prouve linté-rêt suscité dans les milieux les plus divers. Les lecteurs de confession catholique seront certainemçnt courrou-cés après la lecture de certains passages. Quils ne soffusquent pas! Nousnentendons nullement contester leurs croyances, la sincérité de leurengagement, leurs qualités morales lorsque nous dénonçons la politiquetraditionnelle de lInstitution romaine. Le poids de lHistoire pèse beaucoup plus que les quelques pagesde ce modeste ouvrage. Lindignation à légard des génocides indien,arménien, juif... (liste malheureusement non exhaustive) nimplique nul-lement lincitation à la haine contre les peuples américain, turc ou alle-mand. Ce livre nest nullement un réquisitoire contre les croyants deconfession catholique. Il sinsurge contre lintolérance, le refus du droità la différence... Ces travers népousent jamais les frontières des religions, des phi-losophies, des idéologies. Il existe en ce domaine une profonde égalité(ou plutôt inégalité) entre les humains. c. P. 13

×