CalestienneNous sommes en Famenne, région entre le Condroz au nord et l’Ardenneau sud. La zone entre la Famenne et l’Arden...
ImplantationL’Abbaye Notre-Dame de Saint-Rémy de Rochefort a été construite en1230 par Gilles de Walcourt, seigneur de Roc...
TridaineDès le XVIIème siècle, les minerais de fer et de plomb étaient recherchés par lesmoines aux environs de l’Abbaye. ...
La Trappiste de Rochefort L’eau de la source Tridaine constitue une des matières premières majeuresde la fameuse bière « ...
Captage de TridaineEn 1892, une convention entre l’Abbaye et la ville engage l’Abbaye à fournirgratuitement près de 400.00...
Parcours de l’eau par gravitédepuis Tridaine1. Puits de l’Abbaye. 2. Captage ancien Thiers d’Ohet.
Plan château eau AbbayeVers ville de RochefortChâteau eau Abbaye+/- 100 m³Vers AbbayeDe Tridaine1. Vanne manuelle2. Compte...
Convention Lhoist-AbbayeLa pierre présente dans la source de Tridaine est riche en calcaire (98% de CaCO3).Cela influence ...
Projet de la carrière Lhoist désire creuser la carrière plus profondément Plan d’exploitation:Délivrer 1,35 Mt/an de cal...
Projet de la carrière Phases du pompage:Le sommet de la nappe aquifère devra toujours se situer minimum à 10 msous le fon...
Si Lhoist descend de 4 paliers de 15 m, soit 60 m sous le niveau de 220 m,la source de Tridaine sera tarie et l’eau qui po...
Le puits du soutirage, une alternative? Peut-être maintenant mais si leniveau de la nappe est inférieur à 210 m, le puits ...
Actuellement, l’eau contient 20 mg/l de nitrates alors que pendant lesessais, l’eau pompée contenait 27 mg/l de nitrates.A...
Coût de l’eau Frais liés à l’exhaure = le coût en électricité, pompes, maintenance, etc.pour extraire leau et empêcher la...
 En 2008, à la demande du Ministre de l’Environnement (Benoit Lutgen en2008) et de Lhoist, l’Abbaye et la ville de Rochef...
L’Abbaye s’oppose au projet de la carrière: Il n’est pas acceptable de détruire tout un écosystème très ancien et unesour...
- Faire reconnaître par la Région Wallonne la zone de prévention liée aupermis de captage de l’Abbaye. Le dossier a été ad...
Pour toute information complémentaire au sujet de la source de Tridaine etdu projet de la carrière, veuillez vous adresser...
Conférence de presse de l'abbaye Notre-Dame de Saint-Rémy pour préserver la source Tridaine
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Conférence de presse de l'abbaye Notre-Dame de Saint-Rémy pour préserver la source Tridaine

1 291 vues

Publié le

Les trappistes de Rochefort sont en danger. Un projet d’extension de la carrière de la Boverie menace la pérennité de la source Tridaine. Cette source fournit l'eau de la brasserie de l'abbaye de Rochefort.

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 291
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
549
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Conférence de presse de l'abbaye Notre-Dame de Saint-Rémy pour préserver la source Tridaine

  1. 1. CalestienneNous sommes en Famenne, région entre le Condroz au nord et l’Ardenneau sud. La zone entre la Famenne et l’Ardenne est la Calestienne. La sourcede Tridaine se trouve sous le plateau du Gerny.
  2. 2. ImplantationL’Abbaye Notre-Dame de Saint-Rémy de Rochefort a été construite en1230 par Gilles de Walcourt, seigneur de Rochefort. Il lui fallait de l’eaude source pour boire, pour les besoins domestiques et aussi pouractionner la roue d’un moulin.La source initiale devait se trouver en face des deux étangs, au pied de laCalestienne, à la jonction schiste calcaire.
  3. 3. TridaineDès le XVIIème siècle, les minerais de fer et de plomb étaient recherchés par lesmoines aux environs de l’Abbaye. En 1797, en creusant une galerie dans uneveine de galène, l’eau est arrivée en force. Les ouvriers avaient troué la paroiqui retenait l’eau, provoquant un rabattement de la nappe à la cotealtimétrique de 210 m et le tarissement de la source initiale. Il y avait (et il y atoujours) 3 sources d’où le nom « Tridaine ». L’Abbaye est propriétaire de lasource de Tridaine.
  4. 4. La Trappiste de Rochefort L’eau de la source Tridaine constitue une des matières premières majeuresde la fameuse bière « Trappiste de Rochefort » produite par l’Abbaye. Cetteeau est très pure et ne requiert aucun traitement chimique, elle contribueau goût caractéristique de la bière. L’Abbaye consomme +/- 100.000 m3 /an (privé + brasserie). La brasserieproduit 35.000 Hl de trappiste par an (projet 50.000 Hl dans les prochainesannées).
  5. 5. Captage de TridaineEn 1892, une convention entre l’Abbaye et la ville engage l’Abbaye à fournirgratuitement près de 400.000 m3 d’eau potable par gravité et par an.Aujourd’hui, la source de Tridaine constitue la source d’eau potableprincipale (80 %) de l’agglomération de Rochefort (± 5 000 abonnés,).
  6. 6. Parcours de l’eau par gravitédepuis Tridaine1. Puits de l’Abbaye. 2. Captage ancien Thiers d’Ohet.
  7. 7. Plan château eau AbbayeVers ville de RochefortChâteau eau Abbaye+/- 100 m³Vers AbbayeDe Tridaine1. Vanne manuelle2. Compteur eau Abbaye11 12
  8. 8. Convention Lhoist-AbbayeLa pierre présente dans la source de Tridaine est riche en calcaire (98% de CaCO3).Cela influence la bonne qualité de l’eau et permet à l’industriel Lhoist de fabriquerde la chaux.En 1984, une convention Lhoist-Abbaye engage le carrier à ne pas descendre sousla cote altimétrique de 220m car la nappe se trouve à la cote de 210 m.
  9. 9. Projet de la carrière Lhoist désire creuser la carrière plus profondément Plan d’exploitation:Délivrer 1,35 Mt/an de calcaire pur au concasseur primaire(extraction totale : 1,70 Mt/an).Démarrage prévu du plan d’exploitation : juin 2015.Approfondissements progressifs :2015 à 2019 : niveau 205 mètres2020 à 2030 : niveau 190 mètres+/-2030 à +/-2040 : niveau 175 mètres+/-2040 à +/- 2046 : niveau 160 mètresfin 2046, extension maximale.
  10. 10. Projet de la carrière Phases du pompage:Le sommet de la nappe aquifère devra toujours se situer minimum à 10 msous le fond de la carrière ;- 1 an avant la création d’un nouvel étage d’exploitation, démarrage durabattement de la nappe (pompage estimé à 160m3/h (pendant 1 an) ;- Lorsque la nappe a atteint l’altitude voulue, réduction du débit de pompageà 115m3/h ;- Fluctuation de l’altitude de la nappe en fonction des saisons (amplitude +/-10 mètres) ; Solutions pour l’alimentation en eau de la brasserie et de la ville :Creuser des puits de captage et installer des pompes => alimenterartificiellement l’actuelle sortie de la source Tridaine.
  11. 11. Si Lhoist descend de 4 paliers de 15 m, soit 60 m sous le niveau de 220 m,la source de Tridaine sera tarie et l’eau qui pourrait être fournie par Lhoist,le nouveau propriétaire de l’eau, sera de l’eau pompée et de surcroît, nesera plus qu’une eau « potabilisable » => frais de pompage et detraitements très importants à charge du bénéficiaire de l’eau. (peut-être àcharge de Lhoist pendant l’exploitation mais après ?)Projet de la carrière
  12. 12. Le puits du soutirage, une alternative? Peut-être maintenant mais si leniveau de la nappe est inférieur à 210 m, le puits sera-t-il toujoursapprovisionné en eau ? L’origine de cette eau n’est pas définie.Problème LHOIST220 mLimite actuelle du fond de la carrière211 m Niveau de la résurgence de Tridaine180 m Coteinférieure del’abbaye(Biran)160 m Fond de la carrière après 2020 ?140 m Fond du puits del’abbayeProjet de la carrière
  13. 13. Actuellement, l’eau contient 20 mg/l de nitrates alors que pendant lesessais, l’eau pompée contenait 27 mg/l de nitrates.Après exploitation de cette masse de “pierre blanche”, l’eau de la nappesera de l’eau d’exhaure et non une eau souterraine et le fond de lacarrière serait 20 m plus bas que le Biran qui deviendrait un cours d’eau”aérien“.Qualité de l’eau
  14. 14. Coût de l’eau Frais liés à l’exhaure = le coût en électricité, pompes, maintenance, etc.pour extraire leau et empêcher la formation dune mare dans le fond de lacarrière Ces frais représentent des sommes énormes: 50 centimes par mètre cubepompé rien que pour les frais en électricité. Soit 800.000 m cubes par an,donc près de 400.000 euros par an. Et ce, pendant toute la périodedexploitation et bien sûr après celle-ci. Ces frais nexistent pas aujourdhui, puisque leau descend par la seuleforce de la gravité vers labbaye.
  15. 15.  En 2008, à la demande du Ministre de l’Environnement (Benoit Lutgen en2008) et de Lhoist, l’Abbaye et la ville de Rochefort ont accepté departiciper à la réalisation d’une étude pour analyser la faisabilité techniqued’une exploitation de ce gisement sous le niveau de la nappe phréatiquetout en garantissant l’approvisionnement en eau à l’Abbaye et à la ville,tant en quantité et qu’en qualité équivalentes. Cette étude, contradictoire, s’est clôturée par une réunion tenue àl’administration wallonne le 14 janvier 2013. Les conclusions confirment le tarissement de la source et les remarquesprécédentes en cas d’approfondissement de la carrière.Etude de faisabilité
  16. 16. L’Abbaye s’oppose au projet de la carrière: Il n’est pas acceptable de détruire tout un écosystème très ancien et unesource d’une qualité exceptionnelle au profit d’une exploitation industriellesupplémentaire d’une vingtaine d’année. La qualité de l’eau de source fait la spécificité de la Trappiste de Rochefortet toute modification met en péril les caractéristiques de la bière. Si la source est tarie, c’est l’existence même de la Trappiste de Rochefortqui est en péril, ainsi que les 30 emplois directs de la brasserie et descentaines d’emplois indirects. Aujourd’hui, l’exploitant de la carrière ne peut garantir la qualité de l’eauqui sera pompée durant l’extraction, ni assurer avec certitude ladistribution de la quantité d’eau nécessaire tant à l’Abbaye qu’à la ville deRochefort. Sans parler du coût de cette future distribution.Position de l’Abbaye de Saint-Rémy
  17. 17. - Faire reconnaître par la Région Wallonne la zone de prévention liée aupermis de captage de l’Abbaye. Le dossier a été adressé à l’administrationcompétente en janvier 2012. Une signature par le ministre empêcheraitl’approfondissement de la carrière, qui se trouve au milieu de la zone deprévention, et donc le tarissement de la source de Tridaine.- Informations et actions de soutien (pétition et lettre d’observations) via lesite web www.tridaine.be et page Facebook « Sauvez la Tridaine »Prochaines étapes
  18. 18. Pour toute information complémentaire au sujet de la source de Tridaine etdu projet de la carrière, veuillez vous adresser à :Christophe De DonckerPorte-parole de l’AbbayeEnvironnementaliste0498 43 69 09Christophe@esher.beContact

×