SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  46
Télécharger pour lire hors ligne
Stage d’ecdotique
Sources Chrétiennes - UMR 5189 Hisoma
Lyon, 6 mars 2014
Sommaire
● Spécificités de la publication en ligne
● Ce qu’il faut savoir d’XML
Spécificités de l’édition électronique
Qu’est-ce qu’un livre numérique ?
Définition de F. Kaplan :
“La description numérique standard
du
contenu d’un livre”
Qu’est-ce qu’un livre ?
Pour Kaplan, un livre constitue une
“représentation régulée”
== représentation dont la production et l’
usage sont soumis à un ensemble de règles
● annuaire,
● facture,
● arbre généalogique,
● présentation powerpoint,
● édition critique...
Double mécanisation
Les représentations régulées évoluent dans le
sens d’une plus grande régularité
== les conventions se transforment en mécanismes.
exemple : les cartes
Processus en 2 étapes :
1. règles de production
2. règles d’usage
Standardisation du livre selon Kaplan
● un système dont la production et l’usage sont
standardisés est une “machine”
● aujourd’hui, un livre numérique est la description
numérique standard du contenu d’un livre
● à partir de ce standard on peut produire un livre papier
ou lu sur écran
Standardisation du livre (suite)
● le livre cesse d’être un objet pour devenir une ressource
● la chaîne du livre va progressivement se réorganiser autour de ce nouveau
modèle (guerre économique / guerre de standards - familles de formats en
compétition : ePub et TEI prennent le pas sur pdf et PS (permettent mieux
de décrire le contenu)
● les textes et les images peuvent être associés à des noeuds sémantiques
bien définis => vont servir de pivots entre “livres” standardisés (cf. notions
d’interopérabilité et de web de données)
Processus éditorial “classique”
Etapes :
• Évaluation et sélection des manuscrits
• Préparation du contenu des ouvrages
• Traitement et mise en forme du texte
• Définition du support
• Diffusion
• Distribution
• Conservation, valorisation du fonds
Contraintes :
Garantir « citabilité », pérennité, stabilité, reconnaissance par les pairs et
les évaluateurs
Fonctions éditoriales
Dans un cadre numérique, on a donc ces mêmes “grandes
fonctions éditoriales” à transposer.
Selon D. Roux et P.-Y. Buard (Presses universitaires de Caen) :
“
● éditer c’est traduire une structure logique en une forme intelligible
adaptée à un support donné…
● éditer c’est produire des formes référençables…
● éditer c’est diffuser…
”
Enjeux dans un contexte numérique
● La structuration à la source, par les auteurs (ce sont
eux qui ont la meilleure maîtrise des distinctions à
opérer (balises)
● L’organisation d’une production la plus automatisée
possible de la mise en page papier
● Le constat d’un élargissement de la notion d'ouvrage
Enjeux dans un contexte numérique
● La question cruciale et difficile des interopérabilitéS
● Innover, inventer de nouveaux objets éditoriaux : cf.
l'avenir machinique du Livre (F. Kaplan)...
● ..tout en respectant les contraintes de stabilité, de
citabilité, de pérennité correspondant aux exigences
de l’édition scientifique...
Notions clés pour l’édition électronique
● principe de séparation : contenu vs présentation
● 1 fichier source → plusieurs mises en forme
● Le balisage = explicitation des distinctions que l’on
considère comme pertinentes
Chaîne éditioriale numérique
(Exemple des Presses universitaires de Caen - P.-Y Buard, D. Roux)
à quoi sert XML ?
1. qu’est-ce que c’est ?
2. 4 principes
3. comment s’affiche-t-il ?
4. comment passe-t-on d’une source à des mises en
formes modelées sur les spécificités des supports ?
Introduction à XML
1. XML = “extensible markup language”
● un langage de balisage qui enrichit l’information
textuelle en délimitant des séquences à l’intérieur d’un
flux (comme html)
● un langage extensible qui permet de créer ses propres
balises et des langages avec leurs propres vocabulaire
et grammaire
balisage
bla bla <balise>mon contenu</balise> bla bla
bla bla <titre>Phèdre</titre> bla bla
bla bla <persName>Phèdre</persName> bla bla
affichage possible
bla bla “mon contenu” bla bla
bla bla Phèdre bla bla
bla bla PHEDRE bla bla
2. Principes
● XML décrit les données mais ne les affiche pas
○ il ne fait rien, il décrit
● Les balises ne sont pas prédéfinies
○ grande liberté pour décrire une structure spécifique = souplesse
● Le balisage transmet la structure et le contenu
○ la position du contenu dans la structure est auto-descriptive,
signifiante = grande expressivité
● Le jeu de balises peut être figé en une DTD ou schéma
○ qui permet de vérifier automatiquement la conformité des balisages
produits = rigueur
● XML permet un traitement automatisé en restant lisible par des
humains
○ il sert à écrire des descriptions pivots dans une chaîne de production
2. Principes
● XML décrit les données mais ne les affiche pas
○ il ne fait rien, il décrit
● Les balises ne sont pas prédéfinies
○ grande liberté pour décrire une structure spécifique = souplesse
● Le balisage transmet la structure et le contenu
○ la position du contenu dans la structure est auto-descriptive,
signifiante = grande expressivité
● Le jeu de balises peut être figé en une DTD ou schéma
○ qui permet de vérifier automatiquement la conformité des balisages
produits = rigueur
● XML permet un traitement automatisé en restant lisible par des
humains
○ il sert à écrire des descriptions pivots dans une chaîne de production
2. Principes
● XML décrit les données mais ne les affiche pas
○ il ne fait rien, il décrit
● Les balises ne sont pas prédéfinies
○ grande liberté pour décrire une structure spécifique = souplesse
● Le balisage transmet la structure et le contenu
○ la position du contenu dans la structure est auto-descriptive,
signifiante = grande expressivité
● Le jeu de balises peut être figé en une DTD ou schéma
○ qui permet de vérifier automatiquement la conformité des balisages
produits = rigueur
● XML permet un traitement automatisé en restant lisible par des
humains
○ il sert à écrire des descriptions pivots dans une chaîne de production
2. Principes
● XML décrit les données mais ne les affiche pas
○ il ne fait rien, il décrit
● Les balises ne sont pas prédéfinies
○ grande liberté pour décrire une structure spécifique = souplesse
● Le balisage transmet la structure et le contenu
○ la position du contenu dans la structure est auto-descriptive,
signifiante = grande expressivité
● Le jeu de balises peut être figé en une DTD ou schéma
○ qui permet de vérifier automatiquement la conformité des balisages
produits = rigueur
● XML permet un traitement automatisé en restant lisible par des
humains
○ il sert à écrire des descriptions pivots dans une chaîne de production
2. Principes
● XML décrit les données mais ne les affiche pas
○ il ne fait rien, il décrit
● Les balises ne sont pas prédéfinies
○ grande liberté pour décrire une structure spécifique = souplesse
● Le balisage transmet la structure et le contenu
○ la position du contenu dans la structure est auto-descriptive,
signifiante = grande expressivité
● Le jeu de balises peut être figé en une DTD ou schéma
○ qui permet de vérifier automatiquement la conformité des balisages
produits = rigueur
● XML permet un traitement automatisé en restant lisible par des
humains
○ il sert à écrire des descriptions pivots dans une chaîne de production
structure d’un balise XML
<balise>chaîne de caractères</balise>
balise ouvrante balise fermanteContenu
structure d’un balise XML
<p> bla bla bla <titre>Phèdre</titre> bla bla </p>
explicitation de la fonction de la chaîne de caractères “Phèdre”
explicitation de la fonction de la chaîne de caractères “bla bla bla bla bla” dans la structure du
texte
le début du fichier XML
Commence par une déclaration qui indique :
● la version de XML
● le type d’encodage des caractères
<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
Structure
Un document XML est structuré comme un
arbre.
<recette>
<titre>Lait de poule</titre>
<ingredients>
<ingredient><qté>1</qté><nom>oeuf</nom></ingredient>
<ingredient><qté>10 cl</qté><nom>de lait chaud</nom></ingredient>
<ingredient><nom>sucre en poudre</nom></ingredient>
</ingredients>
<preparation>
<explications>Verser le tout dans un verre à anse. Sucrer selon
son goût. Remuer et ajouter un peu de noix de muscade râpée.
</explications>
<durée/>
</preparation>
</recette>
recette
titre
ingrédients
préparation
ingrédient
ingrédient
ingrédient
qté
nom
qté
nom
qté
nom
explications
durée
[ [lait de poule][ [ [1] [oeuf] ]
[ [10 cl][de lait chaud] ] ] [ [Verser le tout dans un verre à
anse. Sucrer selon son goût. Remuer et ajouter un peu de noix de muscade
râpée. ] ]
conformité / validité
● document bien formé : conforme aux règles de
syntaxe générales (par ex. fermeture des balises,
chevauchements interdits)
● document valide : suit des règles spécifiques définis
dans une DTD ou un schéma (définit les autorisations
d'imbrications et l'ordre d'apparition des
éléments et de leurs attributs)
schéma ou DTD
● pas obligatoire mais compense la liberté
laissée à chacun d’inventer ses balises
● avant tout : se mettre d’accord sur un
langage commun… et expliciter des
propriétés, des contraintes sur les relations
entre éléments, etc.
vérifications automatiques
● des logiciels et des outils permettent de
vérifier qu’un fichier est conforme à une DTD
ou un schéma
● les logiciels d’édition XML permettent aussi
d’afficher dans le contexte d’usage les
propriétés possibles définies par le schéma
ex. dans Oxygen editor
Le schéma TEI ?
● La TEI est un cadre d’encodage générique (les
recommandations ou “guidelines” pour la représentation
des textes).
● Chaque projet fait un choix (une “personnalisation”)
● Cette personnalisation est explicitée dans un fichier
XML de référence qui contient le schéma et sa
documentation (notion de ODD)
affichage d’un fichier XML
La manière dont les éléments de l’arbre sont
affichés est spécifié dans un autre fichier :
le fichier CSS (feuille de style de présentation)
propriétés css
recette {
display:block;
font-family:"Times new roman";
margin:30px;
}
titre {
display:block;
font-weight:bold;
font-size:2em;
margin:30px;
}
ingredients {
display:block;
border:5px solid red;
}
Transformation d’un fichier XML
On a souvent besoin de réorganiser les
éléments d’un fichier XML avant de les afficher,
par ex. pour satisfaire les exigences
différenciées de différents supports...
C’est le langage de transformation XSLT qui
permet de faire cela.
Structure d’un fichier TEI
<TEI>
<teiHeader/>
<facsimile/>
<sourceDoc/>
<text/>
</TEI>
métadonnées
images (optionnel)
représentation “génétique”
(optionnel) du document source
représentation du texte à travers sa
structure logique

Contenu connexe

Tendances

Cours Introduction a la programmation Web ISI Ettaieb Abdessattar
Cours Introduction a la programmation Web ISI Ettaieb AbdessattarCours Introduction a la programmation Web ISI Ettaieb Abdessattar
Cours Introduction a la programmation Web ISI Ettaieb AbdessattarAbdessattar Ettaieb
 
Cours Introduction a la programmation Web ISI Ettaieb Abdessattar Chapitre 6
Cours Introduction a la programmation Web ISI Ettaieb Abdessattar Chapitre 6Cours Introduction a la programmation Web ISI Ettaieb Abdessattar Chapitre 6
Cours Introduction a la programmation Web ISI Ettaieb Abdessattar Chapitre 6Abdessattar Ettaieb
 
Intégration #2 : HTML 101 : Back to Basics
Intégration #2 : HTML 101 : Back to BasicsIntégration #2 : HTML 101 : Back to Basics
Intégration #2 : HTML 101 : Back to BasicsJean Michel
 
Windows xp structure du registre
Windows xp   structure du registreWindows xp   structure du registre
Windows xp structure du registreDICKO Yacouba
 
Créer des documents accessibles RMLL 2011 AEGIS
Créer des documents accessibles RMLL 2011 AEGISCréer des documents accessibles RMLL 2011 AEGIS
Créer des documents accessibles RMLL 2011 AEGISAEGIS-ACCESSIBLE Projects
 
Modèles de données et langages de description ouverts 2021-2022 - 2
Modèles de données et langages de description ouverts   2021-2022 - 2Modèles de données et langages de description ouverts   2021-2022 - 2
Modèles de données et langages de description ouverts 2021-2022 - 2François-Xavier Boffy
 
Xml un panorama
Xml un panoramaXml un panorama
Xml un panoramallobel
 
Introduction à l'informatique documentaire
Introduction à l'informatique documentaireIntroduction à l'informatique documentaire
Introduction à l'informatique documentaireSylvain Machefert
 

Tendances (18)

Html
HtmlHtml
Html
 
Introduction à XML
Introduction à XMLIntroduction à XML
Introduction à XML
 
HTML, CSS et Javascript
HTML, CSS et JavascriptHTML, CSS et Javascript
HTML, CSS et Javascript
 
Cours Introduction a la programmation Web ISI Ettaieb Abdessattar
Cours Introduction a la programmation Web ISI Ettaieb AbdessattarCours Introduction a la programmation Web ISI Ettaieb Abdessattar
Cours Introduction a la programmation Web ISI Ettaieb Abdessattar
 
Cours Introduction a la programmation Web ISI Ettaieb Abdessattar Chapitre 6
Cours Introduction a la programmation Web ISI Ettaieb Abdessattar Chapitre 6Cours Introduction a la programmation Web ISI Ettaieb Abdessattar Chapitre 6
Cours Introduction a la programmation Web ISI Ettaieb Abdessattar Chapitre 6
 
Intégration #2 : HTML 101 : Back to Basics
Intégration #2 : HTML 101 : Back to BasicsIntégration #2 : HTML 101 : Back to Basics
Intégration #2 : HTML 101 : Back to Basics
 
Windows xp structure du registre
Windows xp   structure du registreWindows xp   structure du registre
Windows xp structure du registre
 
A quoi sert XML
A quoi sert XMLA quoi sert XML
A quoi sert XML
 
XML
XMLXML
XML
 
Créer des documents accessibles RMLL 2011 AEGIS
Créer des documents accessibles RMLL 2011 AEGISCréer des documents accessibles RMLL 2011 AEGIS
Créer des documents accessibles RMLL 2011 AEGIS
 
XML- Schéma
XML- SchémaXML- Schéma
XML- Schéma
 
MMI Web Design P2
MMI Web Design P2MMI Web Design P2
MMI Web Design P2
 
Modèles de données et langages de description ouverts 2021-2022 - 2
Modèles de données et langages de description ouverts   2021-2022 - 2Modèles de données et langages de description ouverts   2021-2022 - 2
Modèles de données et langages de description ouverts 2021-2022 - 2
 
Mmi Web Design P2
Mmi Web Design P2Mmi Web Design P2
Mmi Web Design P2
 
Xml un panorama
Xml un panoramaXml un panorama
Xml un panorama
 
Xml un panorama
Xml un panoramaXml un panorama
Xml un panorama
 
C5 Javascript
C5 JavascriptC5 Javascript
C5 Javascript
 
Introduction à l'informatique documentaire
Introduction à l'informatique documentaireIntroduction à l'informatique documentaire
Introduction à l'informatique documentaire
 

En vedette

Audit SEO: Check-list pour l'indexation d'une page web
Audit SEO: Check-list pour l'indexation d'une page webAudit SEO: Check-list pour l'indexation d'une page web
Audit SEO: Check-list pour l'indexation d'une page webLaurent Mottet
 
Mode d’emploi LEDsky - Comment construire une armature?
Mode d’emploi LEDsky - Comment construire une armature?Mode d’emploi LEDsky - Comment construire une armature?
Mode d’emploi LEDsky - Comment construire une armature?LEDsky
 
Balisage sémantique des fiches produits
Balisage sémantique des fiches produitsBalisage sémantique des fiches produits
Balisage sémantique des fiches produitsFred Laurent
 
Projet lumiere kathleen-berger
Projet lumiere kathleen-bergerProjet lumiere kathleen-berger
Projet lumiere kathleen-bergerkathleen90
 
Visualizadores Digitales Lumens
Visualizadores Digitales LumensVisualizadores Digitales Lumens
Visualizadores Digitales LumensJavier Ayerbe
 
RAPID: Rough Agricultural Plot IDentifier. Un contador de árboles con softwar...
RAPID: Rough Agricultural Plot IDentifier. Un contador de árboles con softwar...RAPID: Rough Agricultural Plot IDentifier. Un contador de árboles con softwar...
RAPID: Rough Agricultural Plot IDentifier. Un contador de árboles con softwar...Benito Zaragozí
 
PLOT 2004 - Plan Director
PLOT 2004 - Plan DirectorPLOT 2004 - Plan Director
PLOT 2004 - Plan DirectorCEDURE
 
Taller de introducción a Arduino OSL 2014
Taller de introducción a Arduino OSL 2014Taller de introducción a Arduino OSL 2014
Taller de introducción a Arduino OSL 2014Jose Antonio Vacas
 
Series de Tiempo en R parte I (Series estacionarias)
Series de Tiempo en R parte I (Series estacionarias)Series de Tiempo en R parte I (Series estacionarias)
Series de Tiempo en R parte I (Series estacionarias)Juan Carlos Campuzano
 
Synodiance > SEO et Contenu - 5 points clés qui changent - Ecommerce-Live - 2...
Synodiance > SEO et Contenu - 5 points clés qui changent - Ecommerce-Live - 2...Synodiance > SEO et Contenu - 5 points clés qui changent - Ecommerce-Live - 2...
Synodiance > SEO et Contenu - 5 points clés qui changent - Ecommerce-Live - 2...Search Foresight
 
Le Pitch de positionnement - 3 minutes pour convaincre
Le Pitch de positionnement - 3 minutes pour convaincreLe Pitch de positionnement - 3 minutes pour convaincre
Le Pitch de positionnement - 3 minutes pour convaincreMarseille Innovation
 

En vedette (17)

Audit SEO: Check-list pour l'indexation d'une page web
Audit SEO: Check-list pour l'indexation d'une page webAudit SEO: Check-list pour l'indexation d'une page web
Audit SEO: Check-list pour l'indexation d'une page web
 
Mode d’emploi LEDsky - Comment construire une armature?
Mode d’emploi LEDsky - Comment construire une armature?Mode d’emploi LEDsky - Comment construire une armature?
Mode d’emploi LEDsky - Comment construire une armature?
 
Balisage sémantique des fiches produits
Balisage sémantique des fiches produitsBalisage sémantique des fiches produits
Balisage sémantique des fiches produits
 
Catalogue des ampoules Led 2013 fr
Catalogue des ampoules Led 2013 frCatalogue des ampoules Led 2013 fr
Catalogue des ampoules Led 2013 fr
 
Projet lumiere kathleen-berger
Projet lumiere kathleen-bergerProjet lumiere kathleen-berger
Projet lumiere kathleen-berger
 
Especificaciones leds moviles
Especificaciones leds movilesEspecificaciones leds moviles
Especificaciones leds moviles
 
Visualizadores Digitales Lumens
Visualizadores Digitales LumensVisualizadores Digitales Lumens
Visualizadores Digitales Lumens
 
RAPID: Rough Agricultural Plot IDentifier. Un contador de árboles con softwar...
RAPID: Rough Agricultural Plot IDentifier. Un contador de árboles con softwar...RAPID: Rough Agricultural Plot IDentifier. Un contador de árboles con softwar...
RAPID: Rough Agricultural Plot IDentifier. Un contador de árboles con softwar...
 
PLOT 2004 - Plan Director
PLOT 2004 - Plan DirectorPLOT 2004 - Plan Director
PLOT 2004 - Plan Director
 
Presentacion 2 le dspot
Presentacion 2 le dspotPresentacion 2 le dspot
Presentacion 2 le dspot
 
Taller de introducción a Arduino OSL 2014
Taller de introducción a Arduino OSL 2014Taller de introducción a Arduino OSL 2014
Taller de introducción a Arduino OSL 2014
 
Ecolight Mexico
Ecolight MexicoEcolight Mexico
Ecolight Mexico
 
Series de Tiempo en R parte I (Series estacionarias)
Series de Tiempo en R parte I (Series estacionarias)Series de Tiempo en R parte I (Series estacionarias)
Series de Tiempo en R parte I (Series estacionarias)
 
Html et xhtml
Html et xhtmlHtml et xhtml
Html et xhtml
 
Synodiance > SEO et Contenu - 5 points clés qui changent - Ecommerce-Live - 2...
Synodiance > SEO et Contenu - 5 points clés qui changent - Ecommerce-Live - 2...Synodiance > SEO et Contenu - 5 points clés qui changent - Ecommerce-Live - 2...
Synodiance > SEO et Contenu - 5 points clés qui changent - Ecommerce-Live - 2...
 
Le Pitch de positionnement - 3 minutes pour convaincre
Le Pitch de positionnement - 3 minutes pour convaincreLe Pitch de positionnement - 3 minutes pour convaincre
Le Pitch de positionnement - 3 minutes pour convaincre
 
Luz de led starlux
 Luz de led   starlux Luz de led   starlux
Luz de led starlux
 

Similaire à 2014 03 atelier-xml-tei-stage-ecdotique-institut-sources-chretiennes-hisoma

Xml elgarrai 2020
Xml elgarrai 2020Xml elgarrai 2020
Xml elgarrai 2020OmarIz1
 
Modèles de données et langages de description ouverts 2021-2022 - 1
Modèles de données et langages de description ouverts   2021-2022 - 1Modèles de données et langages de description ouverts   2021-2022 - 1
Modèles de données et langages de description ouverts 2021-2022 - 1François-Xavier Boffy
 
1- XML généralités technologies xml1.pdf
1- XML généralités technologies xml1.pdf1- XML généralités technologies xml1.pdf
1- XML généralités technologies xml1.pdfKokitaKaty
 
Formation - P2 - Standards du Web
Formation - P2 - Standards du WebFormation - P2 - Standards du Web
Formation - P2 - Standards du WebPatrick Vincent
 
Les technologies du web, les standards de l'innovation ouverte : état de l'ar...
Les technologies du web, les standards de l'innovation ouverte : état de l'ar...Les technologies du web, les standards de l'innovation ouverte : état de l'ar...
Les technologies du web, les standards de l'innovation ouverte : état de l'ar...Fabien Gandon
 
Presentation dublincore l3
Presentation dublincore l3Presentation dublincore l3
Presentation dublincore l3DublinCore2b
 
SGBDR vs NoSQL, Différences et Uses Cases. Focus sur ArangoDB
SGBDR vs NoSQL, Différences et Uses Cases. Focus sur ArangoDBSGBDR vs NoSQL, Différences et Uses Cases. Focus sur ArangoDB
SGBDR vs NoSQL, Différences et Uses Cases. Focus sur ArangoDBRomain Cambien
 
Cours Html.pdf
Cours Html.pdfCours Html.pdf
Cours Html.pdf4gnzggpfdw
 
La persistance des données : ORM et hibernate
La persistance des données : ORM et hibernateLa persistance des données : ORM et hibernate
La persistance des données : ORM et hibernateYouness Boukouchi
 
Introduction générale à la technologie XML
Introduction générale à la technologie XMLIntroduction générale à la technologie XML
Introduction générale à la technologie XMLcoker72138
 
Panels, une autre façon de construire. DrupalCamp Paris 2013
Panels, une autre façon de construire. DrupalCamp Paris 2013Panels, une autre façon de construire. DrupalCamp Paris 2013
Panels, une autre façon de construire. DrupalCamp Paris 2013bellesmanieres
 
Écrire de la documentation persistante pour un projet Drupal
Écrire de la documentation persistante pour un projet DrupalÉcrire de la documentation persistante pour un projet Drupal
Écrire de la documentation persistante pour un projet DrupalSymetris
 
Valtech - NoSQL, solution alternative ou complémentaire aux bases de données ...
Valtech - NoSQL, solution alternative ou complémentaire aux bases de données ...Valtech - NoSQL, solution alternative ou complémentaire aux bases de données ...
Valtech - NoSQL, solution alternative ou complémentaire aux bases de données ...Valtech
 
Benchmarking NoSQL DataBase dans le cadre d'un projet IoT
Benchmarking NoSQL DataBase dans le cadre d'un projet IoTBenchmarking NoSQL DataBase dans le cadre d'un projet IoT
Benchmarking NoSQL DataBase dans le cadre d'un projet IoTCHAKER ALLAOUI
 
interface graphique mobile.pdf
interface graphique mobile.pdfinterface graphique mobile.pdf
interface graphique mobile.pdfYasmineChihab1
 

Similaire à 2014 03 atelier-xml-tei-stage-ecdotique-institut-sources-chretiennes-hisoma (20)

Xml elgarrai 2020
Xml elgarrai 2020Xml elgarrai 2020
Xml elgarrai 2020
 
Chap 1 xml
Chap 1 xmlChap 1 xml
Chap 1 xml
 
XML
XMLXML
XML
 
Modèles de données et langages de description ouverts 2021-2022 - 1
Modèles de données et langages de description ouverts   2021-2022 - 1Modèles de données et langages de description ouverts   2021-2022 - 1
Modèles de données et langages de description ouverts 2021-2022 - 1
 
1- XML généralités technologies xml1.pdf
1- XML généralités technologies xml1.pdf1- XML généralités technologies xml1.pdf
1- XML généralités technologies xml1.pdf
 
Standards et outils XML
Standards et outils XMLStandards et outils XML
Standards et outils XML
 
Formation - P2 - Standards du Web
Formation - P2 - Standards du WebFormation - P2 - Standards du Web
Formation - P2 - Standards du Web
 
Les technologies du web, les standards de l'innovation ouverte : état de l'ar...
Les technologies du web, les standards de l'innovation ouverte : état de l'ar...Les technologies du web, les standards de l'innovation ouverte : état de l'ar...
Les technologies du web, les standards de l'innovation ouverte : état de l'ar...
 
Presentation dublincore l3
Presentation dublincore l3Presentation dublincore l3
Presentation dublincore l3
 
SGBDR vs NoSQL, Différences et Uses Cases. Focus sur ArangoDB
SGBDR vs NoSQL, Différences et Uses Cases. Focus sur ArangoDBSGBDR vs NoSQL, Différences et Uses Cases. Focus sur ArangoDB
SGBDR vs NoSQL, Différences et Uses Cases. Focus sur ArangoDB
 
Cours Html.pdf
Cours Html.pdfCours Html.pdf
Cours Html.pdf
 
Support de cours technologie et application m.youssfi
Support de cours technologie et application m.youssfiSupport de cours technologie et application m.youssfi
Support de cours technologie et application m.youssfi
 
La persistance des données : ORM et hibernate
La persistance des données : ORM et hibernateLa persistance des données : ORM et hibernate
La persistance des données : ORM et hibernate
 
Xml
XmlXml
Xml
 
Introduction générale à la technologie XML
Introduction générale à la technologie XMLIntroduction générale à la technologie XML
Introduction générale à la technologie XML
 
Panels, une autre façon de construire. DrupalCamp Paris 2013
Panels, une autre façon de construire. DrupalCamp Paris 2013Panels, une autre façon de construire. DrupalCamp Paris 2013
Panels, une autre façon de construire. DrupalCamp Paris 2013
 
Écrire de la documentation persistante pour un projet Drupal
Écrire de la documentation persistante pour un projet DrupalÉcrire de la documentation persistante pour un projet Drupal
Écrire de la documentation persistante pour un projet Drupal
 
Valtech - NoSQL, solution alternative ou complémentaire aux bases de données ...
Valtech - NoSQL, solution alternative ou complémentaire aux bases de données ...Valtech - NoSQL, solution alternative ou complémentaire aux bases de données ...
Valtech - NoSQL, solution alternative ou complémentaire aux bases de données ...
 
Benchmarking NoSQL DataBase dans le cadre d'un projet IoT
Benchmarking NoSQL DataBase dans le cadre d'un projet IoTBenchmarking NoSQL DataBase dans le cadre d'un projet IoT
Benchmarking NoSQL DataBase dans le cadre d'un projet IoT
 
interface graphique mobile.pdf
interface graphique mobile.pdfinterface graphique mobile.pdf
interface graphique mobile.pdf
 

Dernier

Cours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationCours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationpapediallo3
 
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 37
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfRiDaHAziz
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre françaisTxaruka
 
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...NaimDoumissi
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 37
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 37
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfRiDaHAziz
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 

Dernier (18)

Cours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationCours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'information
 
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
 
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 

2014 03 atelier-xml-tei-stage-ecdotique-institut-sources-chretiennes-hisoma

  • 1. Stage d’ecdotique Sources Chrétiennes - UMR 5189 Hisoma Lyon, 6 mars 2014
  • 2. Sommaire ● Spécificités de la publication en ligne ● Ce qu’il faut savoir d’XML
  • 4. Qu’est-ce qu’un livre numérique ? Définition de F. Kaplan : “La description numérique standard du contenu d’un livre”
  • 5. Qu’est-ce qu’un livre ? Pour Kaplan, un livre constitue une “représentation régulée” == représentation dont la production et l’ usage sont soumis à un ensemble de règles ● annuaire, ● facture, ● arbre généalogique, ● présentation powerpoint, ● édition critique...
  • 6. Double mécanisation Les représentations régulées évoluent dans le sens d’une plus grande régularité == les conventions se transforment en mécanismes. exemple : les cartes Processus en 2 étapes : 1. règles de production 2. règles d’usage
  • 7. Standardisation du livre selon Kaplan ● un système dont la production et l’usage sont standardisés est une “machine” ● aujourd’hui, un livre numérique est la description numérique standard du contenu d’un livre ● à partir de ce standard on peut produire un livre papier ou lu sur écran
  • 8. Standardisation du livre (suite) ● le livre cesse d’être un objet pour devenir une ressource ● la chaîne du livre va progressivement se réorganiser autour de ce nouveau modèle (guerre économique / guerre de standards - familles de formats en compétition : ePub et TEI prennent le pas sur pdf et PS (permettent mieux de décrire le contenu) ● les textes et les images peuvent être associés à des noeuds sémantiques bien définis => vont servir de pivots entre “livres” standardisés (cf. notions d’interopérabilité et de web de données)
  • 9.
  • 10.
  • 11. Processus éditorial “classique” Etapes : • Évaluation et sélection des manuscrits • Préparation du contenu des ouvrages • Traitement et mise en forme du texte • Définition du support • Diffusion • Distribution • Conservation, valorisation du fonds Contraintes : Garantir « citabilité », pérennité, stabilité, reconnaissance par les pairs et les évaluateurs
  • 12. Fonctions éditoriales Dans un cadre numérique, on a donc ces mêmes “grandes fonctions éditoriales” à transposer. Selon D. Roux et P.-Y. Buard (Presses universitaires de Caen) : “ ● éditer c’est traduire une structure logique en une forme intelligible adaptée à un support donné… ● éditer c’est produire des formes référençables… ● éditer c’est diffuser… ”
  • 13. Enjeux dans un contexte numérique ● La structuration à la source, par les auteurs (ce sont eux qui ont la meilleure maîtrise des distinctions à opérer (balises) ● L’organisation d’une production la plus automatisée possible de la mise en page papier ● Le constat d’un élargissement de la notion d'ouvrage
  • 14. Enjeux dans un contexte numérique ● La question cruciale et difficile des interopérabilitéS ● Innover, inventer de nouveaux objets éditoriaux : cf. l'avenir machinique du Livre (F. Kaplan)... ● ..tout en respectant les contraintes de stabilité, de citabilité, de pérennité correspondant aux exigences de l’édition scientifique...
  • 15. Notions clés pour l’édition électronique ● principe de séparation : contenu vs présentation ● 1 fichier source → plusieurs mises en forme ● Le balisage = explicitation des distinctions que l’on considère comme pertinentes
  • 16. Chaîne éditioriale numérique (Exemple des Presses universitaires de Caen - P.-Y Buard, D. Roux)
  • 17. à quoi sert XML ? 1. qu’est-ce que c’est ? 2. 4 principes 3. comment s’affiche-t-il ? 4. comment passe-t-on d’une source à des mises en formes modelées sur les spécificités des supports ?
  • 19. 1. XML = “extensible markup language” ● un langage de balisage qui enrichit l’information textuelle en délimitant des séquences à l’intérieur d’un flux (comme html) ● un langage extensible qui permet de créer ses propres balises et des langages avec leurs propres vocabulaire et grammaire
  • 20. balisage bla bla <balise>mon contenu</balise> bla bla bla bla <titre>Phèdre</titre> bla bla bla bla <persName>Phèdre</persName> bla bla
  • 21. affichage possible bla bla “mon contenu” bla bla bla bla Phèdre bla bla bla bla PHEDRE bla bla
  • 22. 2. Principes ● XML décrit les données mais ne les affiche pas ○ il ne fait rien, il décrit ● Les balises ne sont pas prédéfinies ○ grande liberté pour décrire une structure spécifique = souplesse ● Le balisage transmet la structure et le contenu ○ la position du contenu dans la structure est auto-descriptive, signifiante = grande expressivité ● Le jeu de balises peut être figé en une DTD ou schéma ○ qui permet de vérifier automatiquement la conformité des balisages produits = rigueur ● XML permet un traitement automatisé en restant lisible par des humains ○ il sert à écrire des descriptions pivots dans une chaîne de production
  • 23. 2. Principes ● XML décrit les données mais ne les affiche pas ○ il ne fait rien, il décrit ● Les balises ne sont pas prédéfinies ○ grande liberté pour décrire une structure spécifique = souplesse ● Le balisage transmet la structure et le contenu ○ la position du contenu dans la structure est auto-descriptive, signifiante = grande expressivité ● Le jeu de balises peut être figé en une DTD ou schéma ○ qui permet de vérifier automatiquement la conformité des balisages produits = rigueur ● XML permet un traitement automatisé en restant lisible par des humains ○ il sert à écrire des descriptions pivots dans une chaîne de production
  • 24. 2. Principes ● XML décrit les données mais ne les affiche pas ○ il ne fait rien, il décrit ● Les balises ne sont pas prédéfinies ○ grande liberté pour décrire une structure spécifique = souplesse ● Le balisage transmet la structure et le contenu ○ la position du contenu dans la structure est auto-descriptive, signifiante = grande expressivité ● Le jeu de balises peut être figé en une DTD ou schéma ○ qui permet de vérifier automatiquement la conformité des balisages produits = rigueur ● XML permet un traitement automatisé en restant lisible par des humains ○ il sert à écrire des descriptions pivots dans une chaîne de production
  • 25. 2. Principes ● XML décrit les données mais ne les affiche pas ○ il ne fait rien, il décrit ● Les balises ne sont pas prédéfinies ○ grande liberté pour décrire une structure spécifique = souplesse ● Le balisage transmet la structure et le contenu ○ la position du contenu dans la structure est auto-descriptive, signifiante = grande expressivité ● Le jeu de balises peut être figé en une DTD ou schéma ○ qui permet de vérifier automatiquement la conformité des balisages produits = rigueur ● XML permet un traitement automatisé en restant lisible par des humains ○ il sert à écrire des descriptions pivots dans une chaîne de production
  • 26. 2. Principes ● XML décrit les données mais ne les affiche pas ○ il ne fait rien, il décrit ● Les balises ne sont pas prédéfinies ○ grande liberté pour décrire une structure spécifique = souplesse ● Le balisage transmet la structure et le contenu ○ la position du contenu dans la structure est auto-descriptive, signifiante = grande expressivité ● Le jeu de balises peut être figé en une DTD ou schéma ○ qui permet de vérifier automatiquement la conformité des balisages produits = rigueur ● XML permet un traitement automatisé en restant lisible par des humains ○ il sert à écrire des descriptions pivots dans une chaîne de production
  • 27. structure d’un balise XML <balise>chaîne de caractères</balise> balise ouvrante balise fermanteContenu
  • 28. structure d’un balise XML <p> bla bla bla <titre>Phèdre</titre> bla bla </p> explicitation de la fonction de la chaîne de caractères “Phèdre” explicitation de la fonction de la chaîne de caractères “bla bla bla bla bla” dans la structure du texte
  • 29. le début du fichier XML Commence par une déclaration qui indique : ● la version de XML ● le type d’encodage des caractères <?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
  • 30. Structure Un document XML est structuré comme un arbre.
  • 31. <recette> <titre>Lait de poule</titre> <ingredients> <ingredient><qté>1</qté><nom>oeuf</nom></ingredient> <ingredient><qté>10 cl</qté><nom>de lait chaud</nom></ingredient> <ingredient><nom>sucre en poudre</nom></ingredient> </ingredients> <preparation> <explications>Verser le tout dans un verre à anse. Sucrer selon son goût. Remuer et ajouter un peu de noix de muscade râpée. </explications> <durée/> </preparation> </recette>
  • 33.
  • 34. [ [lait de poule][ [ [1] [oeuf] ] [ [10 cl][de lait chaud] ] ] [ [Verser le tout dans un verre à anse. Sucrer selon son goût. Remuer et ajouter un peu de noix de muscade râpée. ] ]
  • 35. conformité / validité ● document bien formé : conforme aux règles de syntaxe générales (par ex. fermeture des balises, chevauchements interdits) ● document valide : suit des règles spécifiques définis dans une DTD ou un schéma (définit les autorisations d'imbrications et l'ordre d'apparition des éléments et de leurs attributs)
  • 36. schéma ou DTD ● pas obligatoire mais compense la liberté laissée à chacun d’inventer ses balises ● avant tout : se mettre d’accord sur un langage commun… et expliciter des propriétés, des contraintes sur les relations entre éléments, etc.
  • 37. vérifications automatiques ● des logiciels et des outils permettent de vérifier qu’un fichier est conforme à une DTD ou un schéma ● les logiciels d’édition XML permettent aussi d’afficher dans le contexte d’usage les propriétés possibles définies par le schéma
  • 38. ex. dans Oxygen editor
  • 39. Le schéma TEI ? ● La TEI est un cadre d’encodage générique (les recommandations ou “guidelines” pour la représentation des textes). ● Chaque projet fait un choix (une “personnalisation”) ● Cette personnalisation est explicitée dans un fichier XML de référence qui contient le schéma et sa documentation (notion de ODD)
  • 40. affichage d’un fichier XML La manière dont les éléments de l’arbre sont affichés est spécifié dans un autre fichier : le fichier CSS (feuille de style de présentation)
  • 41. propriétés css recette { display:block; font-family:"Times new roman"; margin:30px; } titre { display:block; font-weight:bold; font-size:2em; margin:30px; } ingredients { display:block; border:5px solid red; }
  • 42.
  • 43. Transformation d’un fichier XML On a souvent besoin de réorganiser les éléments d’un fichier XML avant de les afficher, par ex. pour satisfaire les exigences différenciées de différents supports... C’est le langage de transformation XSLT qui permet de faire cela.
  • 44.
  • 45.
  • 46. Structure d’un fichier TEI <TEI> <teiHeader/> <facsimile/> <sourceDoc/> <text/> </TEI> métadonnées images (optionnel) représentation “génétique” (optionnel) du document source représentation du texte à travers sa structure logique