SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  35
Télécharger pour lire hors ligne
Baromètre politique
Mars 2023
LEVÉE D’EMBARGO : MARDI 28 MARS 2023 À 5H00
Sondage réalisé avec et la
pour
Méthodologie
Recueil
Echantillon
Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet les 22 et 23 mars 2023
Echantillon de 1 004 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge,
niveau de diplôme et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Réseaux sociaux
En plus de nos mesures par sondage, nous ajoutons, grâce à notre partenaire Mascaret (nouveau
nom de Dentsu Consulting), une analyse de ce qui s’est dit sur les réseaux sociaux à propos des
principales personnalités politiques.
Cette analyse supplémentaire nous permet d’apporter un éclairage qualitatif des résultats observés
sur nos données quantitatives.
Chaque sondage présente une incertitude statistique que l’on appelle marge d’erreur. Cette marge d’erreur signifie que le résultat
d’un sondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part et d’autre de la valeur observée. La marge d’erreur dépend de la
taille de l’échantillon ainsi que du pourcentage observé.
Si le pourcentage observé est de …
Taille de l’Echantillon 5% ou 95% 10% ou 90% 20% ou 80% 30% ou 70% 40% ou 60% 50%
200 3,1 4,2 5,7 6,5 6,9 7,1
400 2,2 3,0 4,0 4,6 4,9 5,0
500 1,9 2,7 3,6 4,1 4,4 4,5
600 1,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4,1
800 1,5 2,5 2,8 3,2 3,5 3,5
900 1,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,3
1 000 1,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1
1 500 1,1 1,5 2,0 2,3 2,4 2,5
2 000 1,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2
3000 0,8 1,1 1,4 1,6 1,8 1,8
Précisions sur les marges d’erreur
Lecture du tableau : Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20% la marge d’erreur est égale à 2,5% : le pourcentage
réel est donc compris dans l’intervalle [17,5 ; 22,5].
-4-
La réforme des retraites coule la popularité du président et de tous ses supporters
La réforme des retraites coule la popularité du président et de tous ses supporters :
1. Emmanuel Macron perd 6 points en un mois et 11 depuis que la réforme a été lancée, désormais 70% des Français
pensent qu’il est un « mauvais président »
2. Mais il n’est pas le seul à pâtir de cette réforme dans l’opinion : avec 28% de jugements positifs, sa première Ministre
atteint l’un des plus bas niveaux jamais enregistrés pour un « PM » depuis ces 10 dernières années.
3. Edouard Philippe est l’autre grande victime collatérale de la réforme des retraites dans l’opinion. Il chute de 7 points
ce mois-ci et Marine le Pen se rapproche pour la première fois de la première place de notre palmarès des
personnalités politiques.
4. Les autres personnalités politiques de la majorité subissent elles-aussi les conséquences de cette réforme des
retraites : Bruno Le Maire recule de 7 points, Olivier Véran et Gérald Darmanin de 5 points et Gabriel Attal de 3
points.
Les Français exigent qu’on « fasse quelque chose » pour sortir de cette crise sociale et politique :
5. Ils sont plus de 6 sur 10 (61%) à demander au Président de dissoudre l’Assemblée nationale pour organiser de
nouvelles élections législatives.
6. 71% des Français espèrent que le Conseil constitutionnel acceptera la proposition de loi de l’opposition sur la tenue
d’un référendum d’initiative partagée pour annuler le report de l’âge légal de départ à la retraite au-delà de 62 ans.
7. Si tel est le cas, 75% des Français comptent bien participer à ce référendum et 67% d’entre eux voteront pour
l’annulation du report de l’âge légal de départ au-delà de 62 ans.
« L’œil du sondeur »
Principaux enseignements
Gaël Sliman, président d’Odoxa
-5-
Synthèse détaillée des résultats du sondage
(1/4)
La réforme des retraites coule la popularité du président et de tous ses supporters
1) La popularité du président se fracasse sur la réforme des retraites : il perd 6 points en un mois et 11 depuis que la réforme a été lancée ;
désormais 70% des Français pensent qu’il est un « mauvais président »
70% des Français estiment désormais qu’Emmanuel Macron est un mauvais président de la République.
La popularité du président s’est fracassée sur la réforme des retraites. Son interview jugée « pas convaincante » par les trois-quarts des
Français (sondage Odoxa pour le Figaro du 23 mars) abîme encore sa popularité déjà en nette berne depuis le début de l’année.
Il perd 6 points ce mois-ci et aura chuté de 11 points depuis le début de l’année et l’annonce de sa réforme des retraites (il était encore à
41% de jugements positifs en décembre 2022).
Le président est impopulaire auprès de toutes les catégories sociodémographiques, et cette impopularité est particulièrement marquée
auprès des actifs âgés de 25 à 64 ans (75%), des ouvriers (79%), et des Français aux revenus les plus modestes (82%).
Politiquement, son intervention télévisée a encore droitisé son image : il progresse de 12 points ce mois-ci auprès des sympathisants LR
pour dépasser symboliquement (51%) la barre des 50% de jugements positifs… En revanche, il est plus rejeté que jamais par les
sympathisants de gauche : 64% de jugements négatifs au PS (+14 points), 72% auprès des écologistes (+12 points) et 90% auprès des
Insoumis (+6 points).
-6-
Synthèse détaillée des résultats du sondage
(2/4)
Avec seulement 28% de Français estimant qu’elle est une bonne Première ministre, Elisabeth Borne, déjà au plus bas le mois dernier,
reste « scotchée » à des niveaux records d’impopularité pour un Premier ministre après moins d’un an passé à Matignon. Toutefois,
malgré le contexte social explosif du mois et le 49.3 elle ne baisse que d’un point par rapport à février… signe qu’elle est déjà très proche
du niveau minimal possible de soutien (autour des 25%) sur notre baromètre politique. De fait, en presque 10 ans de baromètre
politique, seul Manuel Valls au plus fort de la tempête, avait été plus impopulaire qu’elle avec 26% de jugements positifs en mai 2016 puis
24% (record) en juin.
2) Les Français exigent qu’on « fasse quelque chose » pour sortir de cette crise sociale et politique : la dissolution est souhaitée par 61% des
Français, et la tenue d’un référendum pour voter contre le report de l’âge légal est demandée par 71% d’entre eux… s’il a lieu, 67% voteront
l’annulation
Face à la crise politique actuelle liée à la réforme des retraites, et contrairement à ce que le président de la République a dit lors de son
interview de la semaine dernière, les Français souhaitent qu’il dissolve l’Assemblée nationale pour organiser de nouvelles élections
législatives.
61% lui demandent de le faire. A part les sympathisants Renaissance, opposés à 82% à cette dissolution, et ceux d’EELV (pour d’autres
raisons), les sympathisants des autres partis y sont tous majoritairement favorables, y compris les LR (51% vs 45%).
Un autre espoir de l’opinion repose sur le Conseil constitutionnel qui va examiner la recevabilité d’une proposition parlementaire pour un
référendum d’initiative partagée qui vise à annuler le report de l’âge légal de départ à la retraite au-delà de 62 ans.
Si le Conseil constitutionnel valide ce RIP, il devra alors recevoir l’approbation de 4,88 millions de signatures (un dixième du corps
électoral). Les Français souhaitent ardemment que les conditions soient remplies : 71% d’entre eux espèrent que ce référendum aura bien
lieu.
-7-
Synthèse détaillée des résultats du sondage
(3/4)
Si tel est le cas, 75% des Français comptent bien participer à ce référendum… et 67% d’entre eux voteront pour l’annulation du report de
l’âge légal de départ au-delà de 62 ans.
Que ce soit le Conseil constitutionnel ou le Président lui-même il parait évident aux Français que « quelqu’un doit faire quelque chose »
pour sortir de cette situation. Au-delà même de la crise actuelle, il en va probablement de la capacité future de l’exécutif à pouvoir
gouverner et mener d’autres réformes. Ainsi, un Français sur deux (50/50 exactement) ne pense (déjà) pas qu’Emmanuel Macron
parviendra à mener les réformes qu’il souhaite dans les quatre années à venir.
Sortir de l’ornière des retraites, d’une façon ou d’une autre, permettrait sans doute au chef de l’Etat de les « rassurer » sur sa capacité
future à réformer.
3) Autre victime collatérale de la réforme des retraites dans l’opinion, Edouard Philippe s’effondre et Marine le Pen se rapproche pour la
première fois de la première place de notre palmarès des personnalités politiques suscitant le plus d’adhésion en France
La réforme des retraites ne détruit pas que l’image de l’exécutif… tous ceux qui se positionnent « POUR » cette réforme sont
irrémédiablement sanctionnés par l’opinion.
C’est même le cas d’Edouard Philippe, qui était pourtant la « star » des Français depuis son départ de Matignon et qui truste depuis des
années avec plus d’une dizaine de points d’avance la première place de notre palmarès des personnalités politiques suscitant le plus «
d’adhésion »… c’est-à-dire de Français déclarant le « soutenir » ou « avoir de la sympathie pour lui ».
Sur notre cote d’adhésion, l’ex-« PM » chute de 7 points en un mois et de 13 points depuis la réélection d’Emmanuel Macron pour
tomber à 34%, son plus bas niveau historique.
Heureusement pour lui, Marine le Pen, sa rivale sur le palmarès, reculant sensiblement elle-aussi (-3 points), il reste le n°1… pour le
moment.
-8-
Synthèse détaillée des résultats du sondage
(4/4)
Mais avec 32% de cote d’adhésion, Marine le Pen n’est plus qu’à deux points de lui. En mai 2022, il la devançait de 15 points !
Si Edouard Philippe baisse encore le mois prochain, il est probable que pour la première fois de toute l’histoire des baromètres politiques
(soit 6 ou 7 décennies), nous aurons un(e) représentant de l’extrême-droite en tête de notre palmarès.
Malgré sa visibilité et son engagement contre la réforme des retraites, Jean-Luc Mélenchon, lui, ne profite pas de la situation : il ne
progresse pas dans l’opinion depuis le mois dernier restant 10 points derrière Marine le Pen avec seulement 22% de cote d’adhésion. Il
renforce toutefois sa première place dans le cœur des sympathisants de gauche avec 55% de cote d’adhésion auprès d’eux (+5 points).
Comme Edouard Philippe, les autres personnalités politiques de la majorité en première ligne sur le soutien à la réforme ou l’opposition
aux manifestants sont, elles-aussi, victimes de cette réforme des retraites.
Bruno Le Maire recule de 7 points (21%), Olivier Véran (20%) et Gérald Darmanin (19%) de 5 points et Gabriel Attal de 3 points (20%).
Quant à Olivier Dussopt, il réalise la « performance » d’être juste derrière Éric Zemmour la personnalité la plus honnie de France en
termes de ratio « adhésion vs rejet » : il a 4 fois plus de détracteurs que de personnes l’appréciant (9% vs 40%) … Zemmour a un ratio
encore pire avec 15% de « fans » contre 65% de Français déclarant ressentir « du rejet » à son égard.
-9-
« L’œil des experts »
Analyse des conversations sur les réseaux sociaux (1/2)
Benjamin Grange et Yves Censi, MASCARET
Les retraites plombent la popularité du Président et dans son sillon celle du gouvernement
Le Président de la République concentre sur lui la décision finale ...
 Plutôt absent dans les débats sur la réforme des retraites jusqu’à l’utilisation du 49.3, orchestrée à l’Élysée sous le regard des
médias, Emmanuel Macron a brutalement réactivé la prééminence présidentielle de la Constitution. Sur un sujet touchant au
modèle social Français qui repose sur le dialogue social, la concentration de la décision est perçue comme « seul contre tous »
(opinion, Assemblée Nationale avec l’absence de vote sur le texte lui-même, partenaires sociaux réunis dans une critique
commune). Le volume de conversations sur sa personne dépasse tous ses records.
 La légitimité institutionnelle de la fonction présidentielle est ainsi contaminée par une puissante dynamique de délégitimation
politique.
... et Emmanuel Macron essuie toutes les critiques sur les choix et la méthode
 Ce faisant, le Président se retrouve désigné de toutes parts comme le responsable en chef de la manière, très critiquée sur les
réseaux sociaux, dont ce dossier retraite s’est déroulé. Sa popularité en pâtit fortement là où celle de la PM (qui a dit « regretter »
l’utilisation du 49.3) est un peu plus épargnée. Les maladresses cumulées dans la pédagogie autour de la réforme, faiblement
corrigées lors de l’allocution du PR en date du 20 mars, ont encore renforcée la défiance des Français vis-à-vis du texte
gouvernemental.
 Paradoxalement, en faisant abstraction de la notion de l’âge légal de départ, la nécessité de réforme serait plutôt admise par les
Français qui s’expriment sur les réseaux. Mais le choix de focaliser la réforme sur l’âge versus d’autres paramètres (le nombre de
trimestres) concentre tous les refus et sert désormais de totem à la contestation, symbole d’une méthode qui braque et qui n’a pas
été perçue comme laissant place au dialogue.
-10-
« L’œil des experts »
Analyse des conversations sur les réseaux sociaux (2/2)
Benjamin Grange et Yves Censi, MASCARET
La forme et l’attitude choquent plus que le contenu : l’impression que les « règles du jeu » démocratique n’ont pas été respectées de part et
d’autre de l’enceinte politique
 Les débats dans les 2 assemblées, pourtant nombreux et animés, ont été assimilés par les Français comme des moyens procéduraux
déployés par les opposants pour freiner l’adoption du texte, plutôt que comme le déroulement d’un processus démocratique.
 Résultat : c’est l’attitude du PR et du gouvernement dans son sillon plus que le fond du texte qui animent désormais les contestations.
Les Français pointent le manque d’écoute et en ressortent dépités. Un sentiment de perdant – perdant domine : perdant dans le
processus démocratique, perdant avec l’application prochaine de la réforme. Et évidemment perdant pour le gouvernement.
Mobilisation sociale : vers une mutation inquiétante
Même si le volume de conversations sur le sujet des retraites semble baisser en tendance, la radicalité des propos tenus à l’encontre du
Président et de la réforme oriente plutôt vers une montée en tension. Le sentiment d’injustice et de manque d’écoute alimentant
l’émotion, carburants d’un passage à l’acte militant.
-11-
I - Popularité du président
de la République
-12-
Oui
30%
Non
70%
Diriez-vous qu’Emmanuel Macron est un bon président de la République ?
Popularité d’Emmanuel Macron
Crédits photos
E.Macron : Arno Mikkor (EU2017EE)
* Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat et la Presse Régionale, publié le 28/02/2023
-13-
20%
16%
21%
31%
26%
24%
21%
23%
22%
21%
22%
32%
27%
22%
20%
18%
17%
16%
16%
16%16%
17%
18%
20%
21%
22%
58%
44%
44%
45%
54%
49%
43%
47%
46%
41%
29%
33%
32%
27%
30%
32%
30%
32%
30%
36%
36%
35%
34%33%
36%
33%
38%
42%
35%
39%
38%
41%
43%
42%
40%
41%
39%38%
41%
39%
42%
40%
44%
39%
41%
46%
40%
44%
38%
41%
38% 38%
41%
36%
36%
30%
80%
83%
78%
68%
73%
75%
78%
76%77%
67%
71%
78%
81% 83% 84%
82% 79%
78%
41%
56%
56%55%
46%
50%
57%
54%
53%
54%
59%
71%
66%
68%
73%
69%
68%
70%
67%
70%
64%
63%
65%67%
64%
66%
62%
58%
65%
61%
62%
58%57%
58%
60%
59%
61%
58%
61%
58%
60%
56%
61%
57%
54%
59%
56%
62%
59%
62%
62%
59%
63%
64%
70%
oct-14
déc-14
févr-15
avr-15
juin-15
oct-15
déc-15
fev-16
avr-16
juin-16
oct-16
déc-16
févr-17
avr-17
juin-17
oct-17
déc-17
févr-18
avr-18
juin-18
oct-18
déc-18
févr-19
avr-19
juin-19
oct-19
déc-19
févr-20
avr-20
juin-20
oct-20
déc-20
févr-21
avr-21
juin-21
sept-21
nov-21
janv-22
mars-22
mai-22
sept-22
nov-22
janv-23
mars-23
Oui Non
Diriez-vous que … est un bon président de la République ?
Évolution de la popularité du président de la République
Crédits photos
E.Macron : Arno Mikkor (EU2017EE)
F. Hollande : COP Paris
-14-
Diriez-vous qu’Emmanuel Macron est un bon président de la République ?
Popularité d’Emmanuel Macron
selon la proximité partisane
30%
10%
36%
28%
89%
51%
11%
70%
90%
64%
72%
11%
49%
89%
Ensemble
Sympathisants LFI
Sympathisants PS
Sympathisants EELV
Sympathisants Renaissance
Sympathisants LR
Sympathisants RN
Oui Non
EVOLUTION DEPUIS FEVRIER *
-6
-6
-14
-12
-3
+12
+1
* Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat et la Presse Régionale, publié le 28/02/2023
-15-
II - Popularité de la Première ministre
-16-
Diriez-vous qu’Elisabeth Borne est une bonne Première ministre ?
Popularité d’Elisabeth Borne
Crédits photos
E. Borne : EU2017EE Présidence estonienne
Oui
28%
Non
70%
* Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat et la Presse Régionale, publié le 28/02/2023
-17-
37%
45%
53%
47%
41%
39%
41%
36%
36%
36%
43%
40%
35% 35%
31% 29%
26%
24%
27%
28%
31% 38%
41%
40%
42%
39%
57%
46%
45%
46%
57%
50%
43%
45%
46%
48%
40%
35%
37%36%
31%
32%
33%
34%
34%
37%
38%
37%
35%
36%
35%
41%
46%
48% 40%
37%
35%
37%
35%
36%
34% 35%
35%
40%
38%
40%
37%
41% 42%
36%
38%39%
35%
43%
33%
41%
35%
36%
36%
31% 29%
28%
61%
61%
54%
46%
52%
58%
60%
58%
62%62%
62%
56%
60%
64%
64%
68%
70%
73%75%
72%
71%
68% 61%
58%
59%
58%
61%
43%
41%
53%
54%
53%
42%
49%
56% 54%
53%
51%
59%
64%
62%
63%
68%
67%
66%
65%
64%
65%
62%
61%
62%
64%65%
63%
64%
58%
53% 51%
59%
60%
63%
61%
64%
63%
65%
65%
63%
59%
61%
59%
62%
58%
56%
63%
60%
58%
63%
55%
65%
57%
63%
62%63%
66% 69%
70%
Oui Non
Évolution de la popularité
du Premier ministre / de la Première ministre
Diriez-vous que … est un(e) bon(ne) Premier(e) ministre ?
Crédits photos
E. Borne : EU2017EE Présidence estonienne J. Castex : Florian DAVID
E. Philippe : Georges Biard B. Cazneuve : Jérémy Barande
M. Valls : Kommunikation BMW Stiftung - Photographe : Lorenz Böck
55%
-18-
Popularité d’Elisabeth Borne
selon la proximité partisane
Diriez-vous qu’Elisabeth Borne est une bonne Première ministre ?
28%
4%
28%
28%
85%
44%
12%
70%
96%
72%
72%
13%
55%
86%
2%
2%
1%
2%
Ensemble
Sympathisants LFI
Sympathisants PS
Sympathisants EELV
Sympathisants Renaissance
Sympathisants LR
Sympathisants RN
Oui Non (NSP)
EVOLUTION DEPUIS FEVRIER *
-1
-9
-2
+9
-3
+2
+4
* Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat et la Presse Régionale, publié le 28/02/2023
-19-
III - Cotes d’adhésion et de rejet
des personnalités politiques
-20-
1
2
3
4
-
6
7
-
9
-
11
12
13
14
15
-
17
-
-
20
21
22
-
24
34%
32%
23%
22%
22%
21%
20%
20%
19%
19%
18%
16%
15%
14%
13%
13%
12%
12%
12%
11%
10%
9%
9%
5%
-7
-3
-2
-1
=
-7
-5
-3
-5
+1
-3
-4
-2
-5
+1
Non testé
Non testée
-2
+1
+1
-3
-1
+1
Non testé
Pour chacune des personnalités politiques suivantes, dites-nous si vous la soutenez, si vous éprouvez de la
sympathie pour elle, si vous ressentez de l’indifférence à son égard ou si vous la rejetez.
Palmarès de l’adhésion
Les personnalités politiques suscitant le plus de soutien ou de sympathie
10%
16%
12%
6%
9%
7%
5%
6%
6%
8%
4%
2%
6%
3%
3%
3%
5%
3%
3%
3%
2%
2%
3%
1%
24%
16%
11%
16%
13%
14%
15%
14%
13%
11%
14%
14%
9%
11%
10%
10%
7%
9%
9%
8%
8%
7%
6%
4%
Edouard Philippe
Marine Le Pen
Jordan Bardella
Fabien Roussel
Jean-Luc Mélenchon
Bruno Le Maire
Olivier Véran
Gabriel Attal
Gérald Darmanin
François Ruffin
Xavier Bertrand
François Bayrou
Éric Zemmour
Laurent Wauquiez
Olivier Faure
Charles de Courson
Mathilde Panot
Gérard Larcher
Aurélien Pradié
Sandrine Rousseau
Éric Ciotti
Olivier Dussopt
Yaël Braun-Pivet
Olivier Marleix
Vous la soutenez Vous éprouvez de la sympathie pour elle
Rang Evolution*
* Baromètre politique Odoxa –
Mascaret pour Public Sénat et la
Presse Régionale, publié le
28/02/2023
Adhésion
-21-
Palmarès de l’adhésion
selon la proximité partisane
Sympathisants de gauche et d’extrême gauche
dont : Lutte Ouvrière, NPA, La France insoumise, le PCF, le Parti socialiste et Europe Ecologie Les Verts
Sympathisants de droite et d’extrême droite
dont : l’UDI, Les Républicains, Debout la France, le Rassemblement National et Reconquête
Pour chacune des personnalités politiques suivantes, dites-nous si vous la soutenez, si vous éprouvez de la
sympathie pour elle, si vous ressentez de l’indifférence à son égard ou si vous la rejetez.
55%
46%
42%
30%
28%
25%
24%
22%
17%
16%
Jean-Luc Mélenchon
Fabien Roussel
François Ruffin
Olivier Faure
Mathilde Panot
Edouard Philippe
Sandrine Rousseau
Charles de Courson
Olivier Véran
Aurélien Pradié
1
2
3
71%
55%
40%
33%
26%
25%
20%
19%
19%
19%
Marine Le Pen
Jordan Bardella
Éric Zemmour
Edouard Philippe
Laurent Wauquiez
Xavier Bertrand
Bruno Le Maire
Gérald Darmanin
Éric Ciotti
Gabriel Attal
1
2
3
% Adhésion % Adhésion
+5
+9
+7
+4
Non testée
-10
+2
Non testé
-9
+3
Evolution* Evolution*
* Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat et la Presse Régionale, publié le 28/02/2023
-5
-1
-1
-3
-2
-4
-4
-1
-4
+4
-22-
1
2
3
-
5
6
7
8
9
10
-
12
-
14
15
16
-
18
-
-
-
22
-
24
+3
=
+4
+3
+6
-4
+4
=
+5
+3
+3
+6
+6
+3
Non testée
+1
+2
+2
=
+2
Non testé
+5
=
Non testé
Pour chacune des personnalités politiques suivantes, dites-nous si vous la soutenez, si vous éprouvez de la
sympathie pour elle, si vous ressentez de l’indifférence à son égard ou si vous la rejetez.
Palmarès du rejet
Les personnalités politiques suscitant le plus de rejet
65%
55%
46%
46%
45%
44%
43%
41%
40%
39%
39%
38%
38%
36%
35%
33%
33%
32%
32%
32%
32%
31%
31%
29%
Éric Zemmour
Jean-Luc Mélenchon
Marine Le Pen
Éric Ciotti
Gérald Darmanin
Sandrine Rousseau
Olivier Véran
Jordan Bardella
Olivier Dussopt
Gabriel Attal
Laurent Wauquiez
Bruno Le Maire
Gérard Larcher
François Bayrou
Mathilde Panot
Xavier Bertrand
Yaël Braun-Pivet
Fabien Roussel
François Ruffin
Olivier Faure
Olivier Marleix
Edouard Philippe
Aurélien Pradié
Charles de Courson
Vous la rejetez
Rang Evolution*
* Baromètre politique Odoxa –
Mascaret pour Public Sénat et la
Presse Régionale, publié le
28/02/2023
-23-
IV – Questions d’actualité
-24-
Pensez-vous que dans les quatre années qui viennent, Emmanuel Macron arrivera à mener les réformes qu’il
souhaite ?
Perception de la capacité d’Emmanuel Macron
à mener les réforme qu’il souhaite
Oui, certainement
9%
Oui, probablement
41%
Non, probablement pas
37%
Non, certainement pas
13%
% Oui : 50%
% Non : 50%
-25-
Pensez-vous que dans les quatre années qui viennent, Emmanuel Macron arrivera à mener les réformes qu’il
souhaite ?
Perception de la capacité d’Emmanuel Macron
à mener les réforme qu’il souhaite
selon la proximité partisane
% Oui % Non
9%
6%
9%
4%
17%
8%
9%
41%
28%
40%
40%
63%
53%
38%
37%
36%
41%
43%
19%
32%
32%
13%
30%
10%
13%
1%
7%
21%
Ensemble des Français
Symp. LFI
Symp. PS
Symp.EELV
Symp. Renaissance
Symp. LR
Symp. RN
Oui, certainement Oui, probablement Non, probablement pas Non, certainement pas
50% 50%
34% 66%
49% 51%
44% 56%
80% 20%
61% 39%
47% 53%
-26-
Face à la crise politique actuelle liée à la réforme des retraites, seriez-vous favorable à ce que le président de la
République dissolve l’Assemblée nationale pour organiser de nouvelles élections législatives ?
Approbation de la dissolution de l’Assemblée nationale
Oui, tout à fait
31%
Oui, plutôt
30%
Non, pas vraiment
27%
Non, pas du tout
11%
(NSP)
1%
% Oui : 61%
% Non : 38%
-27-
Face à la crise politique actuelle liée à la réforme des retraites, seriez-vous favorable à ce que le Président de la
République dissolve l’Assemblée nationale pour organiser de nouvelles élections législatives ?
Approbation de la dissolution de l’Assemblée nationale
selon la proximité partisane
% Oui % Non
61% 38%
86% 14%
59% 41%
43% 54%
18% 82%
51% 45%
76% 24%
31%
50%
20%
21%
10%
24%
47%
30%
36%
39%
22%
8%
27%
29%
27%
10%
30%
45%
53%
25%
18%
11%
4%
11%
9%
29%
20%
6%
1%
3%
4%
Ensemble des Français
Symp. LFI
Symp. PS
Symp.EELV
Symp. Renaissance
Symp. LR
Symp. RN
Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, pas vraiment Non, pas du tout (NSP)
-28-
Le Conseil constitutionnel va examiner la recevabilité d’une proposition de loi pour un référendum d’initiative
partagée qui vise à annuler le report de l’âge légal de départ à la retraite au-delà de 62 ans…
A propos de ce référendum diriez-vous… ?
Regard porté sur le référendum d’initiative partagée visant à
annuler le report de l’âge légal de départ à la retraite
71%
75%
67%
28%
24%
32%
1%
1%
1%
Que vous espérez qu’il ait lieu
Que s’il a lieu, vous y participerez
Que s’il a lieu, vous voterez pour l’annulation du report de
l’âge légal de départ à la retraite au-delà de 62 ans
Oui Non (NSP)
Que s’il a lieu, vous voterez pour l’annulation du report de
l’âge légal de départ à la retraite au-delà de 62 ans
-29-
Le Conseil constitutionnel va examiner la recevabilité d’une proposition de loi pour un référendum d’initiative
partagée qui vise à annuler le report de l’âge légal de départ à la retraite au-delà de 62 ans…
A propos de ce référendum diriez-vous… ?
Regard porté sur le référendum d’initiative partagée visant à
annuler le report de l’âge légal de départ à la retraite
71%
75%
67%
Que vous espérez qu’il ait lieu
Que s’il a lieu, vous y participerez
Que s’il a lieu, vous voterez pour
l’annulation du report de l’âge légal
de départ à la retraite au-delà de 62
ans
Que s’il a lieu, vous voterez
pour l’annulation du report
de l’âge légal de départ
à la retraite au-delà de 62 ans
LFI PS EELV Renaissance LR RN
92% 74% 82% 30% 54% 88%
92% 88% 73% 63% 75% 84%
88% 72% 74% 27% 43% 83%
% Oui
-30-
V – Analyse des réseaux sociaux
-31-
Méthodologie
Résonance sur les réseaux sociaux
Mascaret, nouveau nom de Dentsu Consulting, est un cabinet de conseil en communication
indépendant incarnant la convergence entre le métier du conseil en stratégie d’entreprise
et celui de la communication pour les dirigeants.
Les données sont collectées par Mascaret et son équipe spécialiste de l’analyse de
l’opinion en ligne à l’aide des conversations et propos tenus sur Internet.
Ces analyses sont réalisées au moyen de Talkwalker, outil de veille pour suivre les
conversations pertinentes des médias en ligne en temps réel.
http://www.talkwalker.com/fr/social-media-intelligence/
Tous les médias sont intégrées à l’analyse : sites d’actualité en ligne liés aux médias radios,
TV et de presse écrite, Twitter, pages ouvertes de Facebook, Instagram, YouTube, Google+,
blog, forum, site internet, …
-32-
Mentions et engagements des personnalités
au 27 mars 2023
Source : Talkwalker
au 27 mars 2023. France.
• En gris, les membres du
gouvernement
• Les mentions représentent
le nombre de fois que la
personnalité est citée dans
la période de temps, tous
médias Internet confondus
• L’engagement expriment la
manière dont les propos des
personnalités sont repris par
d’autres
Source : Talkwalker / Mascaret
(nouveau nom de Dentsu Consulting)
-33-
Volume de conversation concernant E. Macron
au 21 mars 2023
Source : Talkwalker / Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting)
-34-
Volume des mentions sur les retraites
Source : Talkwalker / Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting)
-35-
Conversation sur les retraites

Contenu connexe

Similaire à La cote d’Emmanuel Macron continue de couler avec la réforme des retraites, selon Odoxa-Mascaret

L'Observatoire politique - Octobre 2022
L'Observatoire politique - Octobre 2022L'Observatoire politique - Octobre 2022
L'Observatoire politique - Octobre 2022contact Elabe
 
L'Observatoire politique de décembre 2019 / Baromètre ELABE pour Les Echos et...
L'Observatoire politique de décembre 2019 / Baromètre ELABE pour Les Echos et...L'Observatoire politique de décembre 2019 / Baromètre ELABE pour Les Echos et...
L'Observatoire politique de décembre 2019 / Baromètre ELABE pour Les Echos et...contact Elabe
 
Barometre politique odoxa avril 2018
Barometre politique odoxa avril 2018Barometre politique odoxa avril 2018
Barometre politique odoxa avril 2018Jihel1976
 
L'Observatoire politique septembre 2017
L'Observatoire politique septembre 2017L'Observatoire politique septembre 2017
L'Observatoire politique septembre 2017Alexandre Rousset
 
Observatoire politique - Septembre 2017 / Sondage ELABE pour Les Echos et Rad...
Observatoire politique - Septembre 2017 / Sondage ELABE pour Les Echos et Rad...Observatoire politique - Septembre 2017 / Sondage ELABE pour Les Echos et Rad...
Observatoire politique - Septembre 2017 / Sondage ELABE pour Les Echos et Rad...contact Elabe
 
ELABE pour BFMTV / Mi mandat d'Emmanuel Macron
ELABE pour BFMTV / Mi mandat d'Emmanuel MacronELABE pour BFMTV / Mi mandat d'Emmanuel Macron
ELABE pour BFMTV / Mi mandat d'Emmanuel Macroncontact Elabe
 
Barometre politique odoxa juin 2019
Barometre politique odoxa juin 2019Barometre politique odoxa juin 2019
Barometre politique odoxa juin 2019Jean-michel Neugate
 
Baromètre politique (juin 2019) : la confiance dans l'exécutif est en nette p...
Baromètre politique (juin 2019) : la confiance dans l'exécutif est en nette p...Baromètre politique (juin 2019) : la confiance dans l'exécutif est en nette p...
Baromètre politique (juin 2019) : la confiance dans l'exécutif est en nette p...contact Elabe
 
L'Observatoire politique - Octobre 2020
L'Observatoire politique - Octobre 2020L'Observatoire politique - Octobre 2020
L'Observatoire politique - Octobre 2020contact Elabe
 
L'Observatoire Politique
L'Observatoire PolitiqueL'Observatoire Politique
L'Observatoire Politiquecontact Elabe
 
La réforme des retraites, rejetée par les Français, plombe la cote d’Élisabet...
La réforme des retraites, rejetée par les Français, plombe la cote d’Élisabet...La réforme des retraites, rejetée par les Français, plombe la cote d’Élisabet...
La réforme des retraites, rejetée par les Français, plombe la cote d’Élisabet...Jihel1976
 
Réforme des retraites : l’opposition des Français ne faiblit pas, selon le ba...
Réforme des retraites : l’opposition des Français ne faiblit pas, selon le ba...Réforme des retraites : l’opposition des Français ne faiblit pas, selon le ba...
Réforme des retraites : l’opposition des Français ne faiblit pas, selon le ba...Jihel1976
 
Baromètre politique (avril 2019) : fin de la rémontée pour l'exécutif / ELABE...
Baromètre politique (avril 2019) : fin de la rémontée pour l'exécutif / ELABE...Baromètre politique (avril 2019) : fin de la rémontée pour l'exécutif / ELABE...
Baromètre politique (avril 2019) : fin de la rémontée pour l'exécutif / ELABE...contact Elabe
 
Les Français et la réforme des retraites / Sondage ELABE pour BFMTV L'Opinion...
Les Français et la réforme des retraites / Sondage ELABE pour BFMTV L'Opinion...Les Français et la réforme des retraites / Sondage ELABE pour BFMTV L'Opinion...
Les Français et la réforme des retraites / Sondage ELABE pour BFMTV L'Opinion...contact Elabe
 
Observatoire politique - Juin 2017 / Sondage ELABE pour Les Echos et Radio Cl...
Observatoire politique - Juin 2017 / Sondage ELABE pour Les Echos et Radio Cl...Observatoire politique - Juin 2017 / Sondage ELABE pour Les Echos et Radio Cl...
Observatoire politique - Juin 2017 / Sondage ELABE pour Les Echos et Radio Cl...contact Elabe
 
Les Français et le climat social : réforme des retraites (vague 12) et "méga-...
Les Français et le climat social : réforme des retraites (vague 12) et "méga-...Les Français et le climat social : réforme des retraites (vague 12) et "méga-...
Les Français et le climat social : réforme des retraites (vague 12) et "méga-...contact Elabe
 
Les Français et Emmanuel macron/ Sondage Elabe pour BFMTV
Les Français et Emmanuel macron/ Sondage Elabe pour BFMTVLes Français et Emmanuel macron/ Sondage Elabe pour BFMTV
Les Français et Emmanuel macron/ Sondage Elabe pour BFMTVcontact Elabe
 
L'Observatoire politique - Avril 2023
L'Observatoire politique - Avril 2023L'Observatoire politique - Avril 2023
L'Observatoire politique - Avril 2023contact Elabe
 
Les Français et les 6 mois d'Emmanuel Macron / Sondage ELABE pour BFMTV
Les Français et les 6 mois d'Emmanuel Macron / Sondage ELABE pour BFMTVLes Français et les 6 mois d'Emmanuel Macron / Sondage ELABE pour BFMTV
Les Français et les 6 mois d'Emmanuel Macron / Sondage ELABE pour BFMTVcontact Elabe
 
L'Observatoire politique Janvier 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Rad...
L'Observatoire politique Janvier 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Rad...L'Observatoire politique Janvier 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Rad...
L'Observatoire politique Janvier 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Rad...contact Elabe
 

Similaire à La cote d’Emmanuel Macron continue de couler avec la réforme des retraites, selon Odoxa-Mascaret (20)

L'Observatoire politique - Octobre 2022
L'Observatoire politique - Octobre 2022L'Observatoire politique - Octobre 2022
L'Observatoire politique - Octobre 2022
 
L'Observatoire politique de décembre 2019 / Baromètre ELABE pour Les Echos et...
L'Observatoire politique de décembre 2019 / Baromètre ELABE pour Les Echos et...L'Observatoire politique de décembre 2019 / Baromètre ELABE pour Les Echos et...
L'Observatoire politique de décembre 2019 / Baromètre ELABE pour Les Echos et...
 
Barometre politique odoxa avril 2018
Barometre politique odoxa avril 2018Barometre politique odoxa avril 2018
Barometre politique odoxa avril 2018
 
L'Observatoire politique septembre 2017
L'Observatoire politique septembre 2017L'Observatoire politique septembre 2017
L'Observatoire politique septembre 2017
 
Observatoire politique - Septembre 2017 / Sondage ELABE pour Les Echos et Rad...
Observatoire politique - Septembre 2017 / Sondage ELABE pour Les Echos et Rad...Observatoire politique - Septembre 2017 / Sondage ELABE pour Les Echos et Rad...
Observatoire politique - Septembre 2017 / Sondage ELABE pour Les Echos et Rad...
 
ELABE pour BFMTV / Mi mandat d'Emmanuel Macron
ELABE pour BFMTV / Mi mandat d'Emmanuel MacronELABE pour BFMTV / Mi mandat d'Emmanuel Macron
ELABE pour BFMTV / Mi mandat d'Emmanuel Macron
 
Barometre politique odoxa juin 2019
Barometre politique odoxa juin 2019Barometre politique odoxa juin 2019
Barometre politique odoxa juin 2019
 
Baromètre politique (juin 2019) : la confiance dans l'exécutif est en nette p...
Baromètre politique (juin 2019) : la confiance dans l'exécutif est en nette p...Baromètre politique (juin 2019) : la confiance dans l'exécutif est en nette p...
Baromètre politique (juin 2019) : la confiance dans l'exécutif est en nette p...
 
L'Observatoire politique - Octobre 2020
L'Observatoire politique - Octobre 2020L'Observatoire politique - Octobre 2020
L'Observatoire politique - Octobre 2020
 
L'Observatoire Politique
L'Observatoire PolitiqueL'Observatoire Politique
L'Observatoire Politique
 
La réforme des retraites, rejetée par les Français, plombe la cote d’Élisabet...
La réforme des retraites, rejetée par les Français, plombe la cote d’Élisabet...La réforme des retraites, rejetée par les Français, plombe la cote d’Élisabet...
La réforme des retraites, rejetée par les Français, plombe la cote d’Élisabet...
 
Réforme des retraites : l’opposition des Français ne faiblit pas, selon le ba...
Réforme des retraites : l’opposition des Français ne faiblit pas, selon le ba...Réforme des retraites : l’opposition des Français ne faiblit pas, selon le ba...
Réforme des retraites : l’opposition des Français ne faiblit pas, selon le ba...
 
Baromètre politique (avril 2019) : fin de la rémontée pour l'exécutif / ELABE...
Baromètre politique (avril 2019) : fin de la rémontée pour l'exécutif / ELABE...Baromètre politique (avril 2019) : fin de la rémontée pour l'exécutif / ELABE...
Baromètre politique (avril 2019) : fin de la rémontée pour l'exécutif / ELABE...
 
Les Français et la réforme des retraites / Sondage ELABE pour BFMTV L'Opinion...
Les Français et la réforme des retraites / Sondage ELABE pour BFMTV L'Opinion...Les Français et la réforme des retraites / Sondage ELABE pour BFMTV L'Opinion...
Les Français et la réforme des retraites / Sondage ELABE pour BFMTV L'Opinion...
 
Observatoire politique - Juin 2017 / Sondage ELABE pour Les Echos et Radio Cl...
Observatoire politique - Juin 2017 / Sondage ELABE pour Les Echos et Radio Cl...Observatoire politique - Juin 2017 / Sondage ELABE pour Les Echos et Radio Cl...
Observatoire politique - Juin 2017 / Sondage ELABE pour Les Echos et Radio Cl...
 
Les Français et le climat social : réforme des retraites (vague 12) et "méga-...
Les Français et le climat social : réforme des retraites (vague 12) et "méga-...Les Français et le climat social : réforme des retraites (vague 12) et "méga-...
Les Français et le climat social : réforme des retraites (vague 12) et "méga-...
 
Les Français et Emmanuel macron/ Sondage Elabe pour BFMTV
Les Français et Emmanuel macron/ Sondage Elabe pour BFMTVLes Français et Emmanuel macron/ Sondage Elabe pour BFMTV
Les Français et Emmanuel macron/ Sondage Elabe pour BFMTV
 
L'Observatoire politique - Avril 2023
L'Observatoire politique - Avril 2023L'Observatoire politique - Avril 2023
L'Observatoire politique - Avril 2023
 
Les Français et les 6 mois d'Emmanuel Macron / Sondage ELABE pour BFMTV
Les Français et les 6 mois d'Emmanuel Macron / Sondage ELABE pour BFMTVLes Français et les 6 mois d'Emmanuel Macron / Sondage ELABE pour BFMTV
Les Français et les 6 mois d'Emmanuel Macron / Sondage ELABE pour BFMTV
 
L'Observatoire politique Janvier 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Rad...
L'Observatoire politique Janvier 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Rad...L'Observatoire politique Janvier 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Rad...
L'Observatoire politique Janvier 2020 / Baromètre ELABE pour Les Echos et Rad...
 

La cote d’Emmanuel Macron continue de couler avec la réforme des retraites, selon Odoxa-Mascaret

  • 1. Baromètre politique Mars 2023 LEVÉE D’EMBARGO : MARDI 28 MARS 2023 À 5H00 Sondage réalisé avec et la pour
  • 2. Méthodologie Recueil Echantillon Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet les 22 et 23 mars 2023 Echantillon de 1 004 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Réseaux sociaux En plus de nos mesures par sondage, nous ajoutons, grâce à notre partenaire Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting), une analyse de ce qui s’est dit sur les réseaux sociaux à propos des principales personnalités politiques. Cette analyse supplémentaire nous permet d’apporter un éclairage qualitatif des résultats observés sur nos données quantitatives.
  • 3. Chaque sondage présente une incertitude statistique que l’on appelle marge d’erreur. Cette marge d’erreur signifie que le résultat d’un sondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part et d’autre de la valeur observée. La marge d’erreur dépend de la taille de l’échantillon ainsi que du pourcentage observé. Si le pourcentage observé est de … Taille de l’Echantillon 5% ou 95% 10% ou 90% 20% ou 80% 30% ou 70% 40% ou 60% 50% 200 3,1 4,2 5,7 6,5 6,9 7,1 400 2,2 3,0 4,0 4,6 4,9 5,0 500 1,9 2,7 3,6 4,1 4,4 4,5 600 1,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4,1 800 1,5 2,5 2,8 3,2 3,5 3,5 900 1,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,3 1 000 1,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1 1 500 1,1 1,5 2,0 2,3 2,4 2,5 2 000 1,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2 3000 0,8 1,1 1,4 1,6 1,8 1,8 Précisions sur les marges d’erreur Lecture du tableau : Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20% la marge d’erreur est égale à 2,5% : le pourcentage réel est donc compris dans l’intervalle [17,5 ; 22,5].
  • 4. -4- La réforme des retraites coule la popularité du président et de tous ses supporters La réforme des retraites coule la popularité du président et de tous ses supporters : 1. Emmanuel Macron perd 6 points en un mois et 11 depuis que la réforme a été lancée, désormais 70% des Français pensent qu’il est un « mauvais président » 2. Mais il n’est pas le seul à pâtir de cette réforme dans l’opinion : avec 28% de jugements positifs, sa première Ministre atteint l’un des plus bas niveaux jamais enregistrés pour un « PM » depuis ces 10 dernières années. 3. Edouard Philippe est l’autre grande victime collatérale de la réforme des retraites dans l’opinion. Il chute de 7 points ce mois-ci et Marine le Pen se rapproche pour la première fois de la première place de notre palmarès des personnalités politiques. 4. Les autres personnalités politiques de la majorité subissent elles-aussi les conséquences de cette réforme des retraites : Bruno Le Maire recule de 7 points, Olivier Véran et Gérald Darmanin de 5 points et Gabriel Attal de 3 points. Les Français exigent qu’on « fasse quelque chose » pour sortir de cette crise sociale et politique : 5. Ils sont plus de 6 sur 10 (61%) à demander au Président de dissoudre l’Assemblée nationale pour organiser de nouvelles élections législatives. 6. 71% des Français espèrent que le Conseil constitutionnel acceptera la proposition de loi de l’opposition sur la tenue d’un référendum d’initiative partagée pour annuler le report de l’âge légal de départ à la retraite au-delà de 62 ans. 7. Si tel est le cas, 75% des Français comptent bien participer à ce référendum et 67% d’entre eux voteront pour l’annulation du report de l’âge légal de départ au-delà de 62 ans. « L’œil du sondeur » Principaux enseignements Gaël Sliman, président d’Odoxa
  • 5. -5- Synthèse détaillée des résultats du sondage (1/4) La réforme des retraites coule la popularité du président et de tous ses supporters 1) La popularité du président se fracasse sur la réforme des retraites : il perd 6 points en un mois et 11 depuis que la réforme a été lancée ; désormais 70% des Français pensent qu’il est un « mauvais président » 70% des Français estiment désormais qu’Emmanuel Macron est un mauvais président de la République. La popularité du président s’est fracassée sur la réforme des retraites. Son interview jugée « pas convaincante » par les trois-quarts des Français (sondage Odoxa pour le Figaro du 23 mars) abîme encore sa popularité déjà en nette berne depuis le début de l’année. Il perd 6 points ce mois-ci et aura chuté de 11 points depuis le début de l’année et l’annonce de sa réforme des retraites (il était encore à 41% de jugements positifs en décembre 2022). Le président est impopulaire auprès de toutes les catégories sociodémographiques, et cette impopularité est particulièrement marquée auprès des actifs âgés de 25 à 64 ans (75%), des ouvriers (79%), et des Français aux revenus les plus modestes (82%). Politiquement, son intervention télévisée a encore droitisé son image : il progresse de 12 points ce mois-ci auprès des sympathisants LR pour dépasser symboliquement (51%) la barre des 50% de jugements positifs… En revanche, il est plus rejeté que jamais par les sympathisants de gauche : 64% de jugements négatifs au PS (+14 points), 72% auprès des écologistes (+12 points) et 90% auprès des Insoumis (+6 points).
  • 6. -6- Synthèse détaillée des résultats du sondage (2/4) Avec seulement 28% de Français estimant qu’elle est une bonne Première ministre, Elisabeth Borne, déjà au plus bas le mois dernier, reste « scotchée » à des niveaux records d’impopularité pour un Premier ministre après moins d’un an passé à Matignon. Toutefois, malgré le contexte social explosif du mois et le 49.3 elle ne baisse que d’un point par rapport à février… signe qu’elle est déjà très proche du niveau minimal possible de soutien (autour des 25%) sur notre baromètre politique. De fait, en presque 10 ans de baromètre politique, seul Manuel Valls au plus fort de la tempête, avait été plus impopulaire qu’elle avec 26% de jugements positifs en mai 2016 puis 24% (record) en juin. 2) Les Français exigent qu’on « fasse quelque chose » pour sortir de cette crise sociale et politique : la dissolution est souhaitée par 61% des Français, et la tenue d’un référendum pour voter contre le report de l’âge légal est demandée par 71% d’entre eux… s’il a lieu, 67% voteront l’annulation Face à la crise politique actuelle liée à la réforme des retraites, et contrairement à ce que le président de la République a dit lors de son interview de la semaine dernière, les Français souhaitent qu’il dissolve l’Assemblée nationale pour organiser de nouvelles élections législatives. 61% lui demandent de le faire. A part les sympathisants Renaissance, opposés à 82% à cette dissolution, et ceux d’EELV (pour d’autres raisons), les sympathisants des autres partis y sont tous majoritairement favorables, y compris les LR (51% vs 45%). Un autre espoir de l’opinion repose sur le Conseil constitutionnel qui va examiner la recevabilité d’une proposition parlementaire pour un référendum d’initiative partagée qui vise à annuler le report de l’âge légal de départ à la retraite au-delà de 62 ans. Si le Conseil constitutionnel valide ce RIP, il devra alors recevoir l’approbation de 4,88 millions de signatures (un dixième du corps électoral). Les Français souhaitent ardemment que les conditions soient remplies : 71% d’entre eux espèrent que ce référendum aura bien lieu.
  • 7. -7- Synthèse détaillée des résultats du sondage (3/4) Si tel est le cas, 75% des Français comptent bien participer à ce référendum… et 67% d’entre eux voteront pour l’annulation du report de l’âge légal de départ au-delà de 62 ans. Que ce soit le Conseil constitutionnel ou le Président lui-même il parait évident aux Français que « quelqu’un doit faire quelque chose » pour sortir de cette situation. Au-delà même de la crise actuelle, il en va probablement de la capacité future de l’exécutif à pouvoir gouverner et mener d’autres réformes. Ainsi, un Français sur deux (50/50 exactement) ne pense (déjà) pas qu’Emmanuel Macron parviendra à mener les réformes qu’il souhaite dans les quatre années à venir. Sortir de l’ornière des retraites, d’une façon ou d’une autre, permettrait sans doute au chef de l’Etat de les « rassurer » sur sa capacité future à réformer. 3) Autre victime collatérale de la réforme des retraites dans l’opinion, Edouard Philippe s’effondre et Marine le Pen se rapproche pour la première fois de la première place de notre palmarès des personnalités politiques suscitant le plus d’adhésion en France La réforme des retraites ne détruit pas que l’image de l’exécutif… tous ceux qui se positionnent « POUR » cette réforme sont irrémédiablement sanctionnés par l’opinion. C’est même le cas d’Edouard Philippe, qui était pourtant la « star » des Français depuis son départ de Matignon et qui truste depuis des années avec plus d’une dizaine de points d’avance la première place de notre palmarès des personnalités politiques suscitant le plus « d’adhésion »… c’est-à-dire de Français déclarant le « soutenir » ou « avoir de la sympathie pour lui ». Sur notre cote d’adhésion, l’ex-« PM » chute de 7 points en un mois et de 13 points depuis la réélection d’Emmanuel Macron pour tomber à 34%, son plus bas niveau historique. Heureusement pour lui, Marine le Pen, sa rivale sur le palmarès, reculant sensiblement elle-aussi (-3 points), il reste le n°1… pour le moment.
  • 8. -8- Synthèse détaillée des résultats du sondage (4/4) Mais avec 32% de cote d’adhésion, Marine le Pen n’est plus qu’à deux points de lui. En mai 2022, il la devançait de 15 points ! Si Edouard Philippe baisse encore le mois prochain, il est probable que pour la première fois de toute l’histoire des baromètres politiques (soit 6 ou 7 décennies), nous aurons un(e) représentant de l’extrême-droite en tête de notre palmarès. Malgré sa visibilité et son engagement contre la réforme des retraites, Jean-Luc Mélenchon, lui, ne profite pas de la situation : il ne progresse pas dans l’opinion depuis le mois dernier restant 10 points derrière Marine le Pen avec seulement 22% de cote d’adhésion. Il renforce toutefois sa première place dans le cœur des sympathisants de gauche avec 55% de cote d’adhésion auprès d’eux (+5 points). Comme Edouard Philippe, les autres personnalités politiques de la majorité en première ligne sur le soutien à la réforme ou l’opposition aux manifestants sont, elles-aussi, victimes de cette réforme des retraites. Bruno Le Maire recule de 7 points (21%), Olivier Véran (20%) et Gérald Darmanin (19%) de 5 points et Gabriel Attal de 3 points (20%). Quant à Olivier Dussopt, il réalise la « performance » d’être juste derrière Éric Zemmour la personnalité la plus honnie de France en termes de ratio « adhésion vs rejet » : il a 4 fois plus de détracteurs que de personnes l’appréciant (9% vs 40%) … Zemmour a un ratio encore pire avec 15% de « fans » contre 65% de Français déclarant ressentir « du rejet » à son égard.
  • 9. -9- « L’œil des experts » Analyse des conversations sur les réseaux sociaux (1/2) Benjamin Grange et Yves Censi, MASCARET Les retraites plombent la popularité du Président et dans son sillon celle du gouvernement Le Président de la République concentre sur lui la décision finale ...  Plutôt absent dans les débats sur la réforme des retraites jusqu’à l’utilisation du 49.3, orchestrée à l’Élysée sous le regard des médias, Emmanuel Macron a brutalement réactivé la prééminence présidentielle de la Constitution. Sur un sujet touchant au modèle social Français qui repose sur le dialogue social, la concentration de la décision est perçue comme « seul contre tous » (opinion, Assemblée Nationale avec l’absence de vote sur le texte lui-même, partenaires sociaux réunis dans une critique commune). Le volume de conversations sur sa personne dépasse tous ses records.  La légitimité institutionnelle de la fonction présidentielle est ainsi contaminée par une puissante dynamique de délégitimation politique. ... et Emmanuel Macron essuie toutes les critiques sur les choix et la méthode  Ce faisant, le Président se retrouve désigné de toutes parts comme le responsable en chef de la manière, très critiquée sur les réseaux sociaux, dont ce dossier retraite s’est déroulé. Sa popularité en pâtit fortement là où celle de la PM (qui a dit « regretter » l’utilisation du 49.3) est un peu plus épargnée. Les maladresses cumulées dans la pédagogie autour de la réforme, faiblement corrigées lors de l’allocution du PR en date du 20 mars, ont encore renforcée la défiance des Français vis-à-vis du texte gouvernemental.  Paradoxalement, en faisant abstraction de la notion de l’âge légal de départ, la nécessité de réforme serait plutôt admise par les Français qui s’expriment sur les réseaux. Mais le choix de focaliser la réforme sur l’âge versus d’autres paramètres (le nombre de trimestres) concentre tous les refus et sert désormais de totem à la contestation, symbole d’une méthode qui braque et qui n’a pas été perçue comme laissant place au dialogue.
  • 10. -10- « L’œil des experts » Analyse des conversations sur les réseaux sociaux (2/2) Benjamin Grange et Yves Censi, MASCARET La forme et l’attitude choquent plus que le contenu : l’impression que les « règles du jeu » démocratique n’ont pas été respectées de part et d’autre de l’enceinte politique  Les débats dans les 2 assemblées, pourtant nombreux et animés, ont été assimilés par les Français comme des moyens procéduraux déployés par les opposants pour freiner l’adoption du texte, plutôt que comme le déroulement d’un processus démocratique.  Résultat : c’est l’attitude du PR et du gouvernement dans son sillon plus que le fond du texte qui animent désormais les contestations. Les Français pointent le manque d’écoute et en ressortent dépités. Un sentiment de perdant – perdant domine : perdant dans le processus démocratique, perdant avec l’application prochaine de la réforme. Et évidemment perdant pour le gouvernement. Mobilisation sociale : vers une mutation inquiétante Même si le volume de conversations sur le sujet des retraites semble baisser en tendance, la radicalité des propos tenus à l’encontre du Président et de la réforme oriente plutôt vers une montée en tension. Le sentiment d’injustice et de manque d’écoute alimentant l’émotion, carburants d’un passage à l’acte militant.
  • 11. -11- I - Popularité du président de la République
  • 12. -12- Oui 30% Non 70% Diriez-vous qu’Emmanuel Macron est un bon président de la République ? Popularité d’Emmanuel Macron Crédits photos E.Macron : Arno Mikkor (EU2017EE) * Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat et la Presse Régionale, publié le 28/02/2023
  • 13. -13- 20% 16% 21% 31% 26% 24% 21% 23% 22% 21% 22% 32% 27% 22% 20% 18% 17% 16% 16% 16%16% 17% 18% 20% 21% 22% 58% 44% 44% 45% 54% 49% 43% 47% 46% 41% 29% 33% 32% 27% 30% 32% 30% 32% 30% 36% 36% 35% 34%33% 36% 33% 38% 42% 35% 39% 38% 41% 43% 42% 40% 41% 39%38% 41% 39% 42% 40% 44% 39% 41% 46% 40% 44% 38% 41% 38% 38% 41% 36% 36% 30% 80% 83% 78% 68% 73% 75% 78% 76%77% 67% 71% 78% 81% 83% 84% 82% 79% 78% 41% 56% 56%55% 46% 50% 57% 54% 53% 54% 59% 71% 66% 68% 73% 69% 68% 70% 67% 70% 64% 63% 65%67% 64% 66% 62% 58% 65% 61% 62% 58%57% 58% 60% 59% 61% 58% 61% 58% 60% 56% 61% 57% 54% 59% 56% 62% 59% 62% 62% 59% 63% 64% 70% oct-14 déc-14 févr-15 avr-15 juin-15 oct-15 déc-15 fev-16 avr-16 juin-16 oct-16 déc-16 févr-17 avr-17 juin-17 oct-17 déc-17 févr-18 avr-18 juin-18 oct-18 déc-18 févr-19 avr-19 juin-19 oct-19 déc-19 févr-20 avr-20 juin-20 oct-20 déc-20 févr-21 avr-21 juin-21 sept-21 nov-21 janv-22 mars-22 mai-22 sept-22 nov-22 janv-23 mars-23 Oui Non Diriez-vous que … est un bon président de la République ? Évolution de la popularité du président de la République Crédits photos E.Macron : Arno Mikkor (EU2017EE) F. Hollande : COP Paris
  • 14. -14- Diriez-vous qu’Emmanuel Macron est un bon président de la République ? Popularité d’Emmanuel Macron selon la proximité partisane 30% 10% 36% 28% 89% 51% 11% 70% 90% 64% 72% 11% 49% 89% Ensemble Sympathisants LFI Sympathisants PS Sympathisants EELV Sympathisants Renaissance Sympathisants LR Sympathisants RN Oui Non EVOLUTION DEPUIS FEVRIER * -6 -6 -14 -12 -3 +12 +1 * Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat et la Presse Régionale, publié le 28/02/2023
  • 15. -15- II - Popularité de la Première ministre
  • 16. -16- Diriez-vous qu’Elisabeth Borne est une bonne Première ministre ? Popularité d’Elisabeth Borne Crédits photos E. Borne : EU2017EE Présidence estonienne Oui 28% Non 70% * Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat et la Presse Régionale, publié le 28/02/2023
  • 17. -17- 37% 45% 53% 47% 41% 39% 41% 36% 36% 36% 43% 40% 35% 35% 31% 29% 26% 24% 27% 28% 31% 38% 41% 40% 42% 39% 57% 46% 45% 46% 57% 50% 43% 45% 46% 48% 40% 35% 37%36% 31% 32% 33% 34% 34% 37% 38% 37% 35% 36% 35% 41% 46% 48% 40% 37% 35% 37% 35% 36% 34% 35% 35% 40% 38% 40% 37% 41% 42% 36% 38%39% 35% 43% 33% 41% 35% 36% 36% 31% 29% 28% 61% 61% 54% 46% 52% 58% 60% 58% 62%62% 62% 56% 60% 64% 64% 68% 70% 73%75% 72% 71% 68% 61% 58% 59% 58% 61% 43% 41% 53% 54% 53% 42% 49% 56% 54% 53% 51% 59% 64% 62% 63% 68% 67% 66% 65% 64% 65% 62% 61% 62% 64%65% 63% 64% 58% 53% 51% 59% 60% 63% 61% 64% 63% 65% 65% 63% 59% 61% 59% 62% 58% 56% 63% 60% 58% 63% 55% 65% 57% 63% 62%63% 66% 69% 70% Oui Non Évolution de la popularité du Premier ministre / de la Première ministre Diriez-vous que … est un(e) bon(ne) Premier(e) ministre ? Crédits photos E. Borne : EU2017EE Présidence estonienne J. Castex : Florian DAVID E. Philippe : Georges Biard B. Cazneuve : Jérémy Barande M. Valls : Kommunikation BMW Stiftung - Photographe : Lorenz Böck 55%
  • 18. -18- Popularité d’Elisabeth Borne selon la proximité partisane Diriez-vous qu’Elisabeth Borne est une bonne Première ministre ? 28% 4% 28% 28% 85% 44% 12% 70% 96% 72% 72% 13% 55% 86% 2% 2% 1% 2% Ensemble Sympathisants LFI Sympathisants PS Sympathisants EELV Sympathisants Renaissance Sympathisants LR Sympathisants RN Oui Non (NSP) EVOLUTION DEPUIS FEVRIER * -1 -9 -2 +9 -3 +2 +4 * Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat et la Presse Régionale, publié le 28/02/2023
  • 19. -19- III - Cotes d’adhésion et de rejet des personnalités politiques
  • 20. -20- 1 2 3 4 - 6 7 - 9 - 11 12 13 14 15 - 17 - - 20 21 22 - 24 34% 32% 23% 22% 22% 21% 20% 20% 19% 19% 18% 16% 15% 14% 13% 13% 12% 12% 12% 11% 10% 9% 9% 5% -7 -3 -2 -1 = -7 -5 -3 -5 +1 -3 -4 -2 -5 +1 Non testé Non testée -2 +1 +1 -3 -1 +1 Non testé Pour chacune des personnalités politiques suivantes, dites-nous si vous la soutenez, si vous éprouvez de la sympathie pour elle, si vous ressentez de l’indifférence à son égard ou si vous la rejetez. Palmarès de l’adhésion Les personnalités politiques suscitant le plus de soutien ou de sympathie 10% 16% 12% 6% 9% 7% 5% 6% 6% 8% 4% 2% 6% 3% 3% 3% 5% 3% 3% 3% 2% 2% 3% 1% 24% 16% 11% 16% 13% 14% 15% 14% 13% 11% 14% 14% 9% 11% 10% 10% 7% 9% 9% 8% 8% 7% 6% 4% Edouard Philippe Marine Le Pen Jordan Bardella Fabien Roussel Jean-Luc Mélenchon Bruno Le Maire Olivier Véran Gabriel Attal Gérald Darmanin François Ruffin Xavier Bertrand François Bayrou Éric Zemmour Laurent Wauquiez Olivier Faure Charles de Courson Mathilde Panot Gérard Larcher Aurélien Pradié Sandrine Rousseau Éric Ciotti Olivier Dussopt Yaël Braun-Pivet Olivier Marleix Vous la soutenez Vous éprouvez de la sympathie pour elle Rang Evolution* * Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat et la Presse Régionale, publié le 28/02/2023 Adhésion
  • 21. -21- Palmarès de l’adhésion selon la proximité partisane Sympathisants de gauche et d’extrême gauche dont : Lutte Ouvrière, NPA, La France insoumise, le PCF, le Parti socialiste et Europe Ecologie Les Verts Sympathisants de droite et d’extrême droite dont : l’UDI, Les Républicains, Debout la France, le Rassemblement National et Reconquête Pour chacune des personnalités politiques suivantes, dites-nous si vous la soutenez, si vous éprouvez de la sympathie pour elle, si vous ressentez de l’indifférence à son égard ou si vous la rejetez. 55% 46% 42% 30% 28% 25% 24% 22% 17% 16% Jean-Luc Mélenchon Fabien Roussel François Ruffin Olivier Faure Mathilde Panot Edouard Philippe Sandrine Rousseau Charles de Courson Olivier Véran Aurélien Pradié 1 2 3 71% 55% 40% 33% 26% 25% 20% 19% 19% 19% Marine Le Pen Jordan Bardella Éric Zemmour Edouard Philippe Laurent Wauquiez Xavier Bertrand Bruno Le Maire Gérald Darmanin Éric Ciotti Gabriel Attal 1 2 3 % Adhésion % Adhésion +5 +9 +7 +4 Non testée -10 +2 Non testé -9 +3 Evolution* Evolution* * Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat et la Presse Régionale, publié le 28/02/2023 -5 -1 -1 -3 -2 -4 -4 -1 -4 +4
  • 22. -22- 1 2 3 - 5 6 7 8 9 10 - 12 - 14 15 16 - 18 - - - 22 - 24 +3 = +4 +3 +6 -4 +4 = +5 +3 +3 +6 +6 +3 Non testée +1 +2 +2 = +2 Non testé +5 = Non testé Pour chacune des personnalités politiques suivantes, dites-nous si vous la soutenez, si vous éprouvez de la sympathie pour elle, si vous ressentez de l’indifférence à son égard ou si vous la rejetez. Palmarès du rejet Les personnalités politiques suscitant le plus de rejet 65% 55% 46% 46% 45% 44% 43% 41% 40% 39% 39% 38% 38% 36% 35% 33% 33% 32% 32% 32% 32% 31% 31% 29% Éric Zemmour Jean-Luc Mélenchon Marine Le Pen Éric Ciotti Gérald Darmanin Sandrine Rousseau Olivier Véran Jordan Bardella Olivier Dussopt Gabriel Attal Laurent Wauquiez Bruno Le Maire Gérard Larcher François Bayrou Mathilde Panot Xavier Bertrand Yaël Braun-Pivet Fabien Roussel François Ruffin Olivier Faure Olivier Marleix Edouard Philippe Aurélien Pradié Charles de Courson Vous la rejetez Rang Evolution* * Baromètre politique Odoxa – Mascaret pour Public Sénat et la Presse Régionale, publié le 28/02/2023
  • 23. -23- IV – Questions d’actualité
  • 24. -24- Pensez-vous que dans les quatre années qui viennent, Emmanuel Macron arrivera à mener les réformes qu’il souhaite ? Perception de la capacité d’Emmanuel Macron à mener les réforme qu’il souhaite Oui, certainement 9% Oui, probablement 41% Non, probablement pas 37% Non, certainement pas 13% % Oui : 50% % Non : 50%
  • 25. -25- Pensez-vous que dans les quatre années qui viennent, Emmanuel Macron arrivera à mener les réformes qu’il souhaite ? Perception de la capacité d’Emmanuel Macron à mener les réforme qu’il souhaite selon la proximité partisane % Oui % Non 9% 6% 9% 4% 17% 8% 9% 41% 28% 40% 40% 63% 53% 38% 37% 36% 41% 43% 19% 32% 32% 13% 30% 10% 13% 1% 7% 21% Ensemble des Français Symp. LFI Symp. PS Symp.EELV Symp. Renaissance Symp. LR Symp. RN Oui, certainement Oui, probablement Non, probablement pas Non, certainement pas 50% 50% 34% 66% 49% 51% 44% 56% 80% 20% 61% 39% 47% 53%
  • 26. -26- Face à la crise politique actuelle liée à la réforme des retraites, seriez-vous favorable à ce que le président de la République dissolve l’Assemblée nationale pour organiser de nouvelles élections législatives ? Approbation de la dissolution de l’Assemblée nationale Oui, tout à fait 31% Oui, plutôt 30% Non, pas vraiment 27% Non, pas du tout 11% (NSP) 1% % Oui : 61% % Non : 38%
  • 27. -27- Face à la crise politique actuelle liée à la réforme des retraites, seriez-vous favorable à ce que le Président de la République dissolve l’Assemblée nationale pour organiser de nouvelles élections législatives ? Approbation de la dissolution de l’Assemblée nationale selon la proximité partisane % Oui % Non 61% 38% 86% 14% 59% 41% 43% 54% 18% 82% 51% 45% 76% 24% 31% 50% 20% 21% 10% 24% 47% 30% 36% 39% 22% 8% 27% 29% 27% 10% 30% 45% 53% 25% 18% 11% 4% 11% 9% 29% 20% 6% 1% 3% 4% Ensemble des Français Symp. LFI Symp. PS Symp.EELV Symp. Renaissance Symp. LR Symp. RN Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, pas vraiment Non, pas du tout (NSP)
  • 28. -28- Le Conseil constitutionnel va examiner la recevabilité d’une proposition de loi pour un référendum d’initiative partagée qui vise à annuler le report de l’âge légal de départ à la retraite au-delà de 62 ans… A propos de ce référendum diriez-vous… ? Regard porté sur le référendum d’initiative partagée visant à annuler le report de l’âge légal de départ à la retraite 71% 75% 67% 28% 24% 32% 1% 1% 1% Que vous espérez qu’il ait lieu Que s’il a lieu, vous y participerez Que s’il a lieu, vous voterez pour l’annulation du report de l’âge légal de départ à la retraite au-delà de 62 ans Oui Non (NSP) Que s’il a lieu, vous voterez pour l’annulation du report de l’âge légal de départ à la retraite au-delà de 62 ans
  • 29. -29- Le Conseil constitutionnel va examiner la recevabilité d’une proposition de loi pour un référendum d’initiative partagée qui vise à annuler le report de l’âge légal de départ à la retraite au-delà de 62 ans… A propos de ce référendum diriez-vous… ? Regard porté sur le référendum d’initiative partagée visant à annuler le report de l’âge légal de départ à la retraite 71% 75% 67% Que vous espérez qu’il ait lieu Que s’il a lieu, vous y participerez Que s’il a lieu, vous voterez pour l’annulation du report de l’âge légal de départ à la retraite au-delà de 62 ans Que s’il a lieu, vous voterez pour l’annulation du report de l’âge légal de départ à la retraite au-delà de 62 ans LFI PS EELV Renaissance LR RN 92% 74% 82% 30% 54% 88% 92% 88% 73% 63% 75% 84% 88% 72% 74% 27% 43% 83% % Oui
  • 30. -30- V – Analyse des réseaux sociaux
  • 31. -31- Méthodologie Résonance sur les réseaux sociaux Mascaret, nouveau nom de Dentsu Consulting, est un cabinet de conseil en communication indépendant incarnant la convergence entre le métier du conseil en stratégie d’entreprise et celui de la communication pour les dirigeants. Les données sont collectées par Mascaret et son équipe spécialiste de l’analyse de l’opinion en ligne à l’aide des conversations et propos tenus sur Internet. Ces analyses sont réalisées au moyen de Talkwalker, outil de veille pour suivre les conversations pertinentes des médias en ligne en temps réel. http://www.talkwalker.com/fr/social-media-intelligence/ Tous les médias sont intégrées à l’analyse : sites d’actualité en ligne liés aux médias radios, TV et de presse écrite, Twitter, pages ouvertes de Facebook, Instagram, YouTube, Google+, blog, forum, site internet, …
  • 32. -32- Mentions et engagements des personnalités au 27 mars 2023 Source : Talkwalker au 27 mars 2023. France. • En gris, les membres du gouvernement • Les mentions représentent le nombre de fois que la personnalité est citée dans la période de temps, tous médias Internet confondus • L’engagement expriment la manière dont les propos des personnalités sont repris par d’autres Source : Talkwalker / Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting)
  • 33. -33- Volume de conversation concernant E. Macron au 21 mars 2023 Source : Talkwalker / Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting)
  • 34. -34- Volume des mentions sur les retraites Source : Talkwalker / Mascaret (nouveau nom de Dentsu Consulting)