Marque de territoire_beaurepaire2

3 097 vues

Publié le

Où il est prouvé qu'une marque de territoire ne pourra jamais être autre chose que la marque d’un territoire de communication… Avec, en bonus, quelques pistes pour avancer.

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 097
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
77
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Marque de territoire_beaurepaire2

  1. 1. marque de territoire / territoire de marque
  2. 2. c’est quoi un territoire ?
  3. 3. une surface assez grande
  4. 4. avec le ciel au dessus
  5. 5. et la terre en dessous
  6. 6. de la ville…
  7. 7. de la campagne…
  8. 8. des êtres vivants…
  9. 9. parmi lesquels, des humains…
  10. 10. qui travaillent…
  11. 11. Un territoire se définit aussi…
  12. 12. par ses frontières.
  13. 13. par ses frontières.
  14. 14. mais ce territoire, certains vont le voir…
  15. 15. comme ça
  16. 16. d’autres, comme ça
  17. 17. ou encore, comme ça
  18. 18. et aussi comme ça
  19. 19. et même comme ça !
  20. 20. en fait, leterritoire réel n’existe pas
  21. 21. il n’existe pasen dehors de l’idée qu’on s’en fait
  22. 22. tout dépend de celui qui regarde
  23. 23. Chaque individu dessine dans son esprit son propre territoire,…projette son monde émotionnel sur le monde
  24. 24. Aujourd’hui, lesbatailles de territoires ne se gagnent plus sur le terrain…
  25. 25. …mais dans les esprits.
  26. 26. Certes, les collectivités locales utilisentde plus en plus les armes du marketing…
  27. 27. … pour faire exister leur territoire en tant que marque
  28. 28. mais il y a ungros problème
  29. 29. qui estune conventionet une croyance
  30. 30. croire queterritoire de la collectivité – –territoire réel
  31. 31. Toute la communication va donc s’attacher…
  32. 32. à légitimer, à donner du sens à un territoire borné par des frontières incarnées.
  33. 33. Difficile de penser autrement quand les flux de votes et d’argent légitiment cette vision
  34. 34. Quoiqu’en ce moment c’est plutôt : my candidate is poor
  35. 35. Tout irait bien…
  36. 36. si d’autres marques de territoire ne réclamaient pas un bout de mon territoire
  37. 37. et si mon territoire n’était pas lui-même à l’intérieur de territoiresplus grands
  38. 38. ce qui, vu de loin, est très psychédéliquemais d’une efficacité relative
  39. 39. Mais il y a plusgrave
  40. 40. tant que territoire administratif = territoire de vie = ok
  41. 41. Mais le progrès a apporté…
  42. 42. la mobilité
  43. 43. Internet
  44. 44. réseauxAujourd’hui ce sont les qui spatialisent notre monde :
  45. 45. réseaux physiques
  46. 46. réseaux d’information
  47. 47. réseaux sociaux
  48. 48. Les frontières administratives n’ont donc plus beaucoup d’autre sens…
  49. 49. Les frontières administratives n’ont donc plus beaucoup d’autre sens… qu’administratives.
  50. 50. Or elles demeurent,chers responsables de communication,…
  51. 51. votre périmètre d’action.
  52. 52. votre périmètre d’action. Yes ! I am content !
  53. 53. Les collectivités défendent un territoire géographique aux frontières administratives…
  54. 54. Les collectivités défendent un territoire géographique aux frontières administratives… alors que les individus vivent... un territoire affectif et d’usage
  55. 55. un territoireémotionnel et d’usage...
  56. 56. … que ces limites indiffèrent de plus en plus.
  57. 57. 1 marque, c’est…
  58. 58. 1 nom
  59. 59. 1 nom1 identité
  60. 60. 1 nom 1 identité des valeurs,un imaginaire,des promesses
  61. 61. Mais l’imaginaire associé à un territoire et à son nom…
  62. 62. Mais l’imaginaire associé à un territoire et à son nom… … ne pourra jamais être enfermédans une marque unique.
  63. 63. territoireAlors, de quel parle-t-on quand on parle de marque de territoire ?
  64. 64. Une marque deterritoire ne pourra jamais être autre chose que la marque d’unterritoire de communi- cation
  65. 65. La réflexion sur le ou les territoires de communication d’une marque deterritoire doit donc se libérer…
  66. 66. mentales ou des limiteségotiques qu’imposent ses frontières administratives et électorales
  67. 67. sinon…
  68. 68. sinon…
  69. 69. sinon…
  70. 70. sinon…
  71. 71. sinon…
  72. 72.
  73. 73. C’est à cette condition que pourront être nouveaux conquis de territoires, vrais.
  74. 74. des territoires dereprésentation…
  75. 75. des territoires de représentation… des territoires de représentation…qui feront sens pour les individus…
  76. 76. …et donc leur sembleront finalement…
  77. 77. …plusvrais
  78. 78. Quelques pistes pour avancer
  79. 79. Piste 1 : élargir les limites du territoireadministratif au bassin de vie
  80. 80. Piste 1 : élargir les limites du territoireadministratif au bassin de vie
  81. 81. Piste 1 : élargir les limites du territoireadministratif au bassin de vie
  82. 82. Piste 1 : élargir les limites du territoireadministratif au bassin de vie
  83. 83. Piste 2 : inventer des territoires aux contours opportunistes
  84. 84. Piste 2 : inventer des territoires aux contours opportunistes
  85. 85. Piste 2 : inventer des territoires aux contours opportunistes
  86. 86. Piste 2 : inventer des territoires aux contours opportunistes
  87. 87. Piste 2 : inventer des territoires aux contours opportunistes
  88. 88. Piste 3 : faire disparaître tous les marqueémetteurs derrière une commune
  89. 89. l’imaginairePiste 4 : renforcer associé au nom du territoire sans chercher à créer une marque
  90. 90. Piste 5 : trouver un leadercharismatique qui incarne le territoire
  91. 91. Piste 6 : s’attacher les services d’undirecteur artistique de territoire
  92. 92. Piste 7 : ne mettre en valeur que des parties signifiantes du territoire
  93. 93. Piste 8 : ne mettre en valeur que des parties signifiantes du territoire
  94. 94. Les nouveaux communiquants des nouveaux territoires
  95. 95. xavier de fouchécourxdf@agencebeaurepaire.comwww.agencebeaurepaire.com

×