SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  1
Télécharger pour lire hors ligne
A
ux confins du Plateau et du Mile-End, le Petit-Portugal
n’a pas toujours été le quartier le plus branché de
Montréal. Après-guerre, ses habitants québécois dé-
laissent ce qu’on appelle alors St-Louis-du-Mile-End, quartier
ouvrier aux logements délabrés, pour aller chercher leur rêve
américain en banlieue. En 1953, un accord est signé entre
le Canada et le Portugal. Le chemin de fer et les fermes ont
besoin de main-d’œuvre, or nombreux sont les candidats à
l’émigration dans un pays sinistré économiquement, sous
le joug de la dictature de Salazar. « Les services d’immi-
gration regardaient davantage les mains des Portugais que
leurs papiers, raconte Joaquina Pires, une citoyenne très
impliquée dans la communauté lusitanienne. On voulait des
mains usées par le travail ! » Venant de toutes les régions du
Portugal, ces migrants choisissent le Plateau pour sa posi-
tion centrale et ses loyers abordables. Mme Pires, elle, est
arrivée en 1966, à l’âge de 10 ans. « Mon frère est venu le
premier à Montréal, puis il a parrainé toute la famille. Nous
avons d’abord vécu dans une ancienne synagogue de la rue
Duluth, reconvertie en appartements. » En effet, avant d’être
portugais, le quartier avait été juif.
La rénovation des logements
Locataires à leur arrivée, les Portugais deviennent propriétaires.
« Posséder son logement est important dans notre culture », ex-
plique Mme Pires. Pour parvenir à cette fin, la Caisse d’économie
des Portugais, créée en 1969, prête de l’argent. Mais des problèmes
demeurent : les bâtisses tombent en ruine, les incendies sont mon-
naie courante. Les nouveaux résidents mettent alors à profit leurs
habiletés ouvrières et échangent des services pour retaper les mai-
sons. Et y ajouter une touche bien de chez eux : la morne brique
montréalaise se pare de couleurs vives et la céramique fait son
apparition. « Peindre les façades ne plaisait pas à tout le monde,
selon Annick Germain, sociologue urbaine qui étudie les questions
d’immigration. Des architectes disaient que c’était mauvais pour la
brique. Mais il y a là une volonté de la part des Portugais d’imposer
leur marque, compréhensible quand on a tant travaillé et investi. »
Joaquina Pires ne la contredit pas : « Beaucoup de libertés ont été
prises, car il n’y avait pas vraiment de législation. Toutefois, en
1975, l’Ordre des architectes a reconnu l’apport de la communauté
à l’esthétisme de Montréal. »
le cahier Culture / gros plan
Le Petit-Portugal
De Porto
au PlateauVille d’immigration par excellence,
Montréal voit son histoire se confondre
avec celle des communautés culturelles
qui la composent. La preuve en couleurs
et en saveurs dans le quartier portugais.
20 Québec le mag’ 21 Québec le mag’
TEXTES RÉMY BOURDILLON - PHOTOS DAVID NATHAN
Sur le Plateau
Mont-Royal,
les façades et
les commerces
colorés signalent
l’empreinte de
la communauté
portugaise.

Contenu connexe

En vedette

How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental HealthHow Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
ThinkNow
 
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie InsightsSocial Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Kurio // The Social Media Age(ncy)
 

En vedette (20)

2024 State of Marketing Report – by Hubspot
2024 State of Marketing Report – by Hubspot2024 State of Marketing Report – by Hubspot
2024 State of Marketing Report – by Hubspot
 
Everything You Need To Know About ChatGPT
Everything You Need To Know About ChatGPTEverything You Need To Know About ChatGPT
Everything You Need To Know About ChatGPT
 
Product Design Trends in 2024 | Teenage Engineerings
Product Design Trends in 2024 | Teenage EngineeringsProduct Design Trends in 2024 | Teenage Engineerings
Product Design Trends in 2024 | Teenage Engineerings
 
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental HealthHow Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
 
AI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdf
AI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdfAI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdf
AI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdf
 
Skeleton Culture Code
Skeleton Culture CodeSkeleton Culture Code
Skeleton Culture Code
 
PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024
PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024
PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024
 
Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)
Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)
Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)
 
How to Prepare For a Successful Job Search for 2024
How to Prepare For a Successful Job Search for 2024How to Prepare For a Successful Job Search for 2024
How to Prepare For a Successful Job Search for 2024
 
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie InsightsSocial Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
 
Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024
Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024
Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024
 
5 Public speaking tips from TED - Visualized summary
5 Public speaking tips from TED - Visualized summary5 Public speaking tips from TED - Visualized summary
5 Public speaking tips from TED - Visualized summary
 
ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd
ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd
ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd
 
Getting into the tech field. what next
Getting into the tech field. what next Getting into the tech field. what next
Getting into the tech field. what next
 
Google's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search Intent
Google's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search IntentGoogle's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search Intent
Google's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search Intent
 
How to have difficult conversations
How to have difficult conversations How to have difficult conversations
How to have difficult conversations
 
Introduction to Data Science
Introduction to Data ScienceIntroduction to Data Science
Introduction to Data Science
 
Time Management & Productivity - Best Practices
Time Management & Productivity -  Best PracticesTime Management & Productivity -  Best Practices
Time Management & Productivity - Best Practices
 
The six step guide to practical project management
The six step guide to practical project managementThe six step guide to practical project management
The six step guide to practical project management
 
Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...
Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...
Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...
 

Qlm10

  • 1. A ux confins du Plateau et du Mile-End, le Petit-Portugal n’a pas toujours été le quartier le plus branché de Montréal. Après-guerre, ses habitants québécois dé- laissent ce qu’on appelle alors St-Louis-du-Mile-End, quartier ouvrier aux logements délabrés, pour aller chercher leur rêve américain en banlieue. En 1953, un accord est signé entre le Canada et le Portugal. Le chemin de fer et les fermes ont besoin de main-d’œuvre, or nombreux sont les candidats à l’émigration dans un pays sinistré économiquement, sous le joug de la dictature de Salazar. « Les services d’immi- gration regardaient davantage les mains des Portugais que leurs papiers, raconte Joaquina Pires, une citoyenne très impliquée dans la communauté lusitanienne. On voulait des mains usées par le travail ! » Venant de toutes les régions du Portugal, ces migrants choisissent le Plateau pour sa posi- tion centrale et ses loyers abordables. Mme Pires, elle, est arrivée en 1966, à l’âge de 10 ans. « Mon frère est venu le premier à Montréal, puis il a parrainé toute la famille. Nous avons d’abord vécu dans une ancienne synagogue de la rue Duluth, reconvertie en appartements. » En effet, avant d’être portugais, le quartier avait été juif. La rénovation des logements Locataires à leur arrivée, les Portugais deviennent propriétaires. « Posséder son logement est important dans notre culture », ex- plique Mme Pires. Pour parvenir à cette fin, la Caisse d’économie des Portugais, créée en 1969, prête de l’argent. Mais des problèmes demeurent : les bâtisses tombent en ruine, les incendies sont mon- naie courante. Les nouveaux résidents mettent alors à profit leurs habiletés ouvrières et échangent des services pour retaper les mai- sons. Et y ajouter une touche bien de chez eux : la morne brique montréalaise se pare de couleurs vives et la céramique fait son apparition. « Peindre les façades ne plaisait pas à tout le monde, selon Annick Germain, sociologue urbaine qui étudie les questions d’immigration. Des architectes disaient que c’était mauvais pour la brique. Mais il y a là une volonté de la part des Portugais d’imposer leur marque, compréhensible quand on a tant travaillé et investi. » Joaquina Pires ne la contredit pas : « Beaucoup de libertés ont été prises, car il n’y avait pas vraiment de législation. Toutefois, en 1975, l’Ordre des architectes a reconnu l’apport de la communauté à l’esthétisme de Montréal. » le cahier Culture / gros plan Le Petit-Portugal De Porto au PlateauVille d’immigration par excellence, Montréal voit son histoire se confondre avec celle des communautés culturelles qui la composent. La preuve en couleurs et en saveurs dans le quartier portugais. 20 Québec le mag’ 21 Québec le mag’ TEXTES RÉMY BOURDILLON - PHOTOS DAVID NATHAN Sur le Plateau Mont-Royal, les façades et les commerces colorés signalent l’empreinte de la communauté portugaise.