SlideShare une entreprise Scribd logo
Chiffres-clés 2001 - 2016
de la sinistralité au travail
Des évolutions différenciées pour les femmes et les hommes
Répartition selon le sexe
Effectif total : 18 529 736 salariés du secteur privé
Les secteurs les plus accidentogènes
36%
64%
Les accidents du travail
(626 227 en 2016)
concernent 2 fois plus
les hommes
que les femmes
Les accidents de trajet
(87 454 en 2016)
concernent légèrement
plus les femmes
que les hommes
Les maladies professionnelles
reconnues (48 762 en 2016)
concernent autant les hommes
que les femmes
46%
54%
en
2016
en
2016
Plus de détails dans la photographie statistique des accidents de travail, de trajet et des maladies professionnelles en France selon le
sexe entre 2001 et 2016 disponible sur www.anact.fr
Source : Cnamts - statistiques globales et par CTN sur les accidents du travail, les accidents de trajet
et les maladies professionnelles : www.risquesprofessionnels.ameli.fr
Création graphique : Marion Mazet - Mars 2014
Actualisation des données : Anact - Décembre 2018
+ 30,5%
- 29%
Accidents du travail
+ 18,6%
+145,2%
+ 71,5%
- 13,3%
Accidents de trajet
Maladies professionnelles
ÉVOLUTION
ENTRE 2001 ET 2016
ÉVOLUTION
ENTRE 2001 ET 2016
ÉVOLUTION
ENTRE 2001 ET 2016
Baisse globale -15,1%
2001 = 737 499 2016 = 626 227
Les accidents du travail augmentent
depuis 2001 pour les femmes
et diminuent pour les hommes
Progression globale faible +1,5%
2001 = 86 144 2016 = 87 454
Les accidents de trajet augmentent
depuis 2001 pour les femmes
et diminuent pour les hommes
Progression globale forte +101,3%
2001 = 24 220 2016 = 48 762
Une progression près de deux fois plus rapide
des maladies professionnelles reconnues
pour les femmes que pour les hommes
49%
51%
Bâtiment
travaux publics
87 053
73 988
63 725
Industries
transport,
eau, gaz,
électricité, livre
et communication
Industries
transport,
eau, gaz,
électricité, livre
et communication
Activités de
servicesi: santé,
nettoyage, travail
temporaire
Services,
commerces
et industries
de l’alimentation
Activités
de services :
santé, nettoyage,
travail temporaire
Activités
de services : santé,
nettoyage, travail
temporaire
Activités
de services :
banques,
assurances,
administrations
Activités de
services :
santé, nettoyage,
travail temporaire
Métallurgie
Métallurgie
Services,
commerces et
industries de
l’alimentation
Services,
commerces et
industries de
l’alimentation
Services,
commerces
et industries
de l’alimentation
Pour les accidents du travail
Pour les accidents de trajet
Pour les maladies professionnelles
Services,
commerces
et industries
de l’alimentation
Activités
de services :
banques,
assurances,
administrations
95 272
49 815
31 808
6 767
Bâtiment travaux
publics
7374
11 938
16 078
5 18675257932
Activités
de services :
santé, nettoyage,
travail temporaire
1 596
6 448 6459
4602 2983
Les secteurs concernés sont différents pour les femmes et pour les hommes - sauf
un secteur en commun celui des services, commerces et industries de l’alimentation.

Contenu connexe

Plus de Guillaume COUDERT

RegionsJob - enquête recruteurs 2017
RegionsJob - enquête recruteurs 2017RegionsJob - enquête recruteurs 2017
RegionsJob - enquête recruteurs 2017
Guillaume COUDERT
 
Fiches bonnes pratiques Great Place to Work® 2016
Fiches bonnes pratiques Great Place to Work® 2016Fiches bonnes pratiques Great Place to Work® 2016
Fiches bonnes pratiques Great Place to Work® 2016
Guillaume COUDERT
 
ATTENTES ET COMPORTEMENTS, CLASSEMENT DES EMPLOYEURS DE RÉFÉRENCE
ATTENTES ET COMPORTEMENTS, CLASSEMENT DES EMPLOYEURS DE RÉFÉRENCEATTENTES ET COMPORTEMENTS, CLASSEMENT DES EMPLOYEURS DE RÉFÉRENCE
ATTENTES ET COMPORTEMENTS, CLASSEMENT DES EMPLOYEURS DE RÉFÉRENCE
Guillaume COUDERT
 
Bien chercher un emploi - Le guide en 50 pages
Bien chercher un emploi - Le guide en 50 pagesBien chercher un emploi - Le guide en 50 pages
Bien chercher un emploi - Le guide en 50 pages
Guillaume COUDERT
 
Recrutement des étudiants sur les nouveaux canaux, mobile et réseaux sociaux ...
Recrutement des étudiants sur les nouveaux canaux, mobile et réseaux sociaux ...Recrutement des étudiants sur les nouveaux canaux, mobile et réseaux sociaux ...
Recrutement des étudiants sur les nouveaux canaux, mobile et réseaux sociaux ...Guillaume COUDERT
 
Palmarès employeurs 2012 par région
Palmarès employeurs 2012 par régionPalmarès employeurs 2012 par région
Palmarès employeurs 2012 par régionGuillaume COUDERT
 
Les stéréotypes sur le genre, par IMS
Les stéréotypes sur le genre, par IMSLes stéréotypes sur le genre, par IMS
Les stéréotypes sur le genre, par IMSGuillaume COUDERT
 
Journal des Grandes Ecoles - Numéro 62
Journal des Grandes Ecoles - Numéro 62Journal des Grandes Ecoles - Numéro 62
Journal des Grandes Ecoles - Numéro 62
Guillaume COUDERT
 
1er baromètre Deloitte-IFOP "Humeur des jeunes diplômés"
1er baromètre Deloitte-IFOP "Humeur des jeunes diplômés"1er baromètre Deloitte-IFOP "Humeur des jeunes diplômés"
1er baromètre Deloitte-IFOP "Humeur des jeunes diplômés"Guillaume COUDERT
 
Baromètre 2011 - Les jeunes diplômés et l'entreprise
Baromètre 2011 - Les jeunes diplômés et l'entrepriseBaromètre 2011 - Les jeunes diplômés et l'entreprise
Baromètre 2011 - Les jeunes diplômés et l'entreprise
Guillaume COUDERT
 

Plus de Guillaume COUDERT (10)

RegionsJob - enquête recruteurs 2017
RegionsJob - enquête recruteurs 2017RegionsJob - enquête recruteurs 2017
RegionsJob - enquête recruteurs 2017
 
Fiches bonnes pratiques Great Place to Work® 2016
Fiches bonnes pratiques Great Place to Work® 2016Fiches bonnes pratiques Great Place to Work® 2016
Fiches bonnes pratiques Great Place to Work® 2016
 
ATTENTES ET COMPORTEMENTS, CLASSEMENT DES EMPLOYEURS DE RÉFÉRENCE
ATTENTES ET COMPORTEMENTS, CLASSEMENT DES EMPLOYEURS DE RÉFÉRENCEATTENTES ET COMPORTEMENTS, CLASSEMENT DES EMPLOYEURS DE RÉFÉRENCE
ATTENTES ET COMPORTEMENTS, CLASSEMENT DES EMPLOYEURS DE RÉFÉRENCE
 
Bien chercher un emploi - Le guide en 50 pages
Bien chercher un emploi - Le guide en 50 pagesBien chercher un emploi - Le guide en 50 pages
Bien chercher un emploi - Le guide en 50 pages
 
Recrutement des étudiants sur les nouveaux canaux, mobile et réseaux sociaux ...
Recrutement des étudiants sur les nouveaux canaux, mobile et réseaux sociaux ...Recrutement des étudiants sur les nouveaux canaux, mobile et réseaux sociaux ...
Recrutement des étudiants sur les nouveaux canaux, mobile et réseaux sociaux ...
 
Palmarès employeurs 2012 par région
Palmarès employeurs 2012 par régionPalmarès employeurs 2012 par région
Palmarès employeurs 2012 par région
 
Les stéréotypes sur le genre, par IMS
Les stéréotypes sur le genre, par IMSLes stéréotypes sur le genre, par IMS
Les stéréotypes sur le genre, par IMS
 
Journal des Grandes Ecoles - Numéro 62
Journal des Grandes Ecoles - Numéro 62Journal des Grandes Ecoles - Numéro 62
Journal des Grandes Ecoles - Numéro 62
 
1er baromètre Deloitte-IFOP "Humeur des jeunes diplômés"
1er baromètre Deloitte-IFOP "Humeur des jeunes diplômés"1er baromètre Deloitte-IFOP "Humeur des jeunes diplômés"
1er baromètre Deloitte-IFOP "Humeur des jeunes diplômés"
 
Baromètre 2011 - Les jeunes diplômés et l'entreprise
Baromètre 2011 - Les jeunes diplômés et l'entrepriseBaromètre 2011 - Les jeunes diplômés et l'entreprise
Baromètre 2011 - Les jeunes diplômés et l'entreprise
 

Accidents du travail et maladies professionnelles

  • 1. Chiffres-clés 2001 - 2016 de la sinistralité au travail Des évolutions différenciées pour les femmes et les hommes Répartition selon le sexe Effectif total : 18 529 736 salariés du secteur privé Les secteurs les plus accidentogènes 36% 64% Les accidents du travail (626 227 en 2016) concernent 2 fois plus les hommes que les femmes Les accidents de trajet (87 454 en 2016) concernent légèrement plus les femmes que les hommes Les maladies professionnelles reconnues (48 762 en 2016) concernent autant les hommes que les femmes 46% 54% en 2016 en 2016 Plus de détails dans la photographie statistique des accidents de travail, de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2016 disponible sur www.anact.fr Source : Cnamts - statistiques globales et par CTN sur les accidents du travail, les accidents de trajet et les maladies professionnelles : www.risquesprofessionnels.ameli.fr Création graphique : Marion Mazet - Mars 2014 Actualisation des données : Anact - Décembre 2018 + 30,5% - 29% Accidents du travail + 18,6% +145,2% + 71,5% - 13,3% Accidents de trajet Maladies professionnelles ÉVOLUTION ENTRE 2001 ET 2016 ÉVOLUTION ENTRE 2001 ET 2016 ÉVOLUTION ENTRE 2001 ET 2016 Baisse globale -15,1% 2001 = 737 499 2016 = 626 227 Les accidents du travail augmentent depuis 2001 pour les femmes et diminuent pour les hommes Progression globale faible +1,5% 2001 = 86 144 2016 = 87 454 Les accidents de trajet augmentent depuis 2001 pour les femmes et diminuent pour les hommes Progression globale forte +101,3% 2001 = 24 220 2016 = 48 762 Une progression près de deux fois plus rapide des maladies professionnelles reconnues pour les femmes que pour les hommes 49% 51% Bâtiment travaux publics 87 053 73 988 63 725 Industries transport, eau, gaz, électricité, livre et communication Industries transport, eau, gaz, électricité, livre et communication Activités de servicesi: santé, nettoyage, travail temporaire Services, commerces et industries de l’alimentation Activités de services : santé, nettoyage, travail temporaire Activités de services : santé, nettoyage, travail temporaire Activités de services : banques, assurances, administrations Activités de services : santé, nettoyage, travail temporaire Métallurgie Métallurgie Services, commerces et industries de l’alimentation Services, commerces et industries de l’alimentation Services, commerces et industries de l’alimentation Pour les accidents du travail Pour les accidents de trajet Pour les maladies professionnelles Services, commerces et industries de l’alimentation Activités de services : banques, assurances, administrations 95 272 49 815 31 808 6 767 Bâtiment travaux publics 7374 11 938 16 078 5 18675257932 Activités de services : santé, nettoyage, travail temporaire 1 596 6 448 6459 4602 2983 Les secteurs concernés sont différents pour les femmes et pour les hommes - sauf un secteur en commun celui des services, commerces et industries de l’alimentation.