SlideShare une entreprise Scribd logo
b i l a n d u m e d e f
2017une année
d’avancées positives !
2
Je concluais l’édito du bilan 2016 en vous appelant à rester mobilisés pour faire progresser les
réformes dans notre pays et à faire gagner collectivement tous les Français. Un an après, alors
que nous tirons le bilan de 2017, je constate que non seulement votre mobilisation n’a pas faibli,
mais qu’elle s’est encore accrue. C’est elle qui a permis les nombreuses avancées positives de
2017 ! Je vous en remercie profondément.
2017 restera, nous l’espérons, une année d’inflexion durable dans la politique économique
française. Cette année a été marquée par deux périodes :
1/ un début d’année dédié à la fois à la campagne électorale pour la présidence de la République
et aux débats ;
2/ un second semestre consacré aux réformes.
Durant toute l’année, le MEDEF a été très présent, très actif et a pu faire largement progresser ses idées, notamment grâce à
vos actions de terrain.
Lors de la campagne électorale tout d’abord. Nous n’avons pas ménagé notre peine pour expliquer et proposer nos actions :
notre « livre blanc » sur une ambition pour la France, puis sa suite, le « livre bleu » sur les réformes indispensables à mener
pour concrétiser cette ambition ont largement inspiré plusieurs programmes politiques ; notre action, « Le vrai débat », a ancré
les grands thèmes de réformes ; nos « auditions politiques » ont permis de clarifier les programmes économiques des candi-
dats ; nos nombreuses propositions ont été largement reprises… Mais nous avons aussi été actifs pour contrer les mauvaises
idées : la hausse des dépenses publiques, la taxe sur les robots, la fermeture des frontières et le repli sur soi, la déconstruction
européenne… Tous ces débats ont finalement débouché sur l’élection d’un président de la République jeune, pro-européen,
pro-business et d’une majorité parlementaire stable. Preuve que nos arguments, étayés et répétés, ont porté.
Puis, au second semestre, le train des réformes s’est ébranlé et le nouveau gouvernement a choisi d’avancer rapidement, et
fort. Les ordonnances travail, mais également les premières mesures fiscales importantes (suppression de l’ISF, flat tax sur les
revenus de l’épargne, baisse programmée de l’IS…) sont entrées dans les faits. Les discussions sur la formation professionnelle,
l’apprentissage, l’assurance chômage sont enclenchées. Tout n’est pas conforme à nos attentes (CICE, surtaxe temporaire sur
les grandes entreprises, prélèvement à la source, etc.), mais nous avons désormais un dialogue serein, constructif et franc avec
l’exécutif.
Depuis trop longtemps, notre pays s’était figé dans un immobilisme mortifère. Nos actions depuis quelques années ont contri-
bué à le remettre en mouvement, soyons-en fiers ! Mais restons mobilisés, vigilants et actifs, car il reste beaucoup à faire !
Pierre Gattaz
édito
“restons
mobilisés, vigilants
et actifs, car il
reste beaucoup
à faire !”
2017
une année
d’avancées
positives !
3
“2017
restera,
nous
l’espérons,
une année
d’inflexion
durable
dans la
politique
économique
française”
2017
2017
une année
d’avancées
positives !
3
les moments
fortsde 2017
1[ PAGES 4 à 7 ]
Un Medef au cœur des débats et des programmes
PAGE 5
Présidentielles 2017 : convaincre et débattre
PAGE 7
Législatives 2017 : Une mobilisation dans tous les territoires
2[ PAGES 8 à 11 ]
Un MEDEF qui accompagne les réformes
PAGE 10
Formation professionnelle et apprentissage
PAGE 11
Des réformes à mener en 2018 
3[ PAGES 12 à 17 ]
Un MEDEF à la conquête
PAGE 12
événements, déplacements et publications
Et 2018 ?[ PAGE 18]
4
Un Medef
au cœur
des débats
et des
programmes Depuis plusieurs années, le MEDEF œuvre sans re-
lâche pour rappeler l’importance de l’entreprise et la
nécessité de bâtir un environnement économique, so-
cial et sociétal favorable à l’économie.
La période électorale du premier semestre 2017 a été
l’occasion de rappeler la nécessité des réformes à me-
ner auprès des différents candidats : à la présidence
de la République, aux législatives, aux sénatoriales…
Le travail entamé dès 2016 avec Le vrai débat et les
livres « doctrines » (« livre blanc » sur une ambition
pour la France en Europe, « livre bleu » sur les ré-
formes à mener pour rendre cette ambition crédible) a
été décliné en évènements et fiches pratiques pour les
différents candidats.
14
2017
une année
d’avancées
positives !
5
Fondés sur une véritable vision de transformation de
notre économie et des entreprises, quatre blocs de
réforme, à mettre en place rapidement et avec dé-
termination, ont été proposés par le MEDEF  : bâtir
les compétences de demain, renouveler le modèle
social, simplifier et moderniser l’environnement des
entreprises et orienter la fiscalité vers la compétitivité.
Le MEDEF a aussi proposé de décliner des politiques
orientées vers l’avenir : numérique, attractivité, tran-
sition écologique, association des salariés à la perfor-
mance, innovation, Europe, mondialisation…
Fort de ce corpus de propositions pragmatiques, le
MEDEF s’est résolument engagé dans le débat des
présidentielles : à la fois pour expliquer et convaincre,
mais aussi pour contrer les propositions antiécono-
miques ou dogmatiques : taxation des robots, revenu
universel, fermeture des frontières, sortie de l’euro…
Temps forts de ce travail, les Matinales entreprises &
politiques des 28 mars et 5 avril 2017 où tous les candi-
dats à la présidence de la République ont été conviés,
et qui ont été retransmises en direct.
2017
Présidentielles 2017 convaincre et débattre
convaincre
et débattre
“Temps forts de ce travail, les Matinales
entreprises & politiques des 28 mars
et 5 avril 2017 où tous les candidats
à la présidence de la République ont été
conviés…”
2017
une année
d’avancées
positives !
5
6 1
Se sont ainsi succédé sur le plateau de l’Élysées
Biarritz  : Jacques Cheminade, Marine Le Pen,
Emmanuel Macron, François Fillon, François
Asselineau et Nicolas Dupont-Aignan. Pendant une
heure, ils ont débattu et échangé avec des chefs
d’entreprises, autour de quatre thèmes principaux :
• mondialisation/Europe : place de la France dans le
monde, opportunités, croissance, construction euro-
péenne, zone euro, respect des engagements euro-
péens, développement durable… ;
• éducation/formation : apprentissage, formation
continue ;
• sphère sociale : marché du travail, organisation du
dialogue social, assurance chômage, retraite… ;
• financement de l’économie : taxation capital/travail,
ISF, fiscalité favorisant la prise de risque, baisse des
dépenses publiques, prix de l’énergie…
2017
une année
d’avancées
positives !
7
à l’occasion des législatives, le MEDEF a édité une
plaquette présentant le programme idéal pour les en-
treprises décliné en sept mesures d’urgence, quatre
grandes réformes structurelles et une méthode. Les
MEDEF territoriaux ont alors organisé des réunions,
des petits-déjeuners, des rencontres et des speed
datings avec les candidats. élaborés en collaboration
avec les MEDEF territoriaux et les fédérations, ces
éléments ont finalement été largement repris dans les
programmes des candidats à la députation.
Par ailleurs, dès janvier 2017 a été mis en place le
projet «  un référent pour chaque député  », sous la
houlette des MEDEF territoriaux. Chef d’entreprise,
employeur, en activité et adhérent du MEDEF, ce ré-
férent économique s’engage à être le relais territorial
privilégié auprès d’un ou plusieurs députés élus. L’ob-
jectif n’est pas de faire de la politique partisane, mais
de permettre aux représentants du peuple d’avoir un
interlocuteur qui saura leur parler des relations de
travail, des contraintes légales, mais aussi de son es-
poir dans l’entreprise de demain. Ce réseau continue
à croître chaque semaine.
Législatives2017
unemobilisationdanstouslesterritoires
2017
convaincre
et débattre
8
Un Medef
qui accompagne les
réformes L’élection d’un nouveau président de la République,
jeune, connaissant l’entreprise et volontaire dans les
réformes pragmatiques à mener, est une bonne nou-
velle. La majorité stable et confortable dont il béné-
ficie à l’Assemblée nationale est également un gage
d’efficacité.
Le MEDEF a donc œuvré, dès les élections terminées,
pour accompagner le gouvernement dans sa volonté
de réformes rapides, tout en gardant sa capacité de
critique et d’alerte. Si tout n’est pas parfait, force est
de constater que plusieurs réformes importantes ont
été mises en œuvre.
Ainsi, depuis des années, le MEDEF pointe régulière-
ment et inlassablement la rigidité de notre Code du
travail et le niveau élevé de notre fiscalité, respon-
sables de la perte de compétitivité de nos entreprises
et du décrochage de notre économie. Cette persévé-
rance a porté ses fruits. La réforme du Code du travail
et la loi de finances 2018 redonnent aux entreprises
françaises les conditions pour se développer et être
compétitives, ainsi que la souplesse nécessaire pour
s’adapter à l’évolution et aux transformations de l’éco-
nomie et des marchés.
8 2
2017
une année
d’avancées
positives !
9
2017
accompagner
les réformes
La réforme du Code du travail marque une rupture
profonde en modernisant le système des relations au
travail et en donnant aux entreprises les possibilités
de s’adapter plus simplement. Le chef d‘entreprise a
désormais la possibilité de sécuriser l’embauche et de
maîtriser les risques de licenciement : les dommages
et intérêts aux prud’hommes en cas de licenciement
abusif sont plafonnés, le délai de recours après un li-
cenciement est raccourci et la lettre de licenciement
est simplifiée afin d’éviter les vices de forme. La créa-
tion de la rupture conventionnelle collective, qui sécu-
rise les plans de départs volontaires, permet égale-
ment aux entreprises de pouvoir évoluer et proposer
des conditions de départ aux salariés volontaires. En-
fin, la création d’un contrat de chantier, dont le terme
est calé sur la fin du projet concerné, permet aux en-
treprises de s’adapter à leurs marchés. Autre avancée
majeure : la limitation du périmètre d’appréciation des
difficultés économiques de l’entreprise pour juger de
la pertinence d’un plan social. Jusqu’ici la situation
financière des entreprises était appréciée au niveau
mondial  ; désormais elle sera évaluée sur le plan
national.
Dans le même souci d’efficacité, le dialogue social,
moteur indispensable de la marche de l’entreprise,
est lui aussi simplifié et dynamisé. En l’absence de
syndicats, il est possible de négocier des accords
majoritaires avec les représentants du personnel
dans les entreprises de moins de 50 salariés. C’est la
principale avancée de cette réforme qui met au cœur
du dialogue dans l’entreprise les représentants élus
des salariés, syndiqués ou non. Dans les entreprises
de moins de 20 salariés, l’employeur a la possibili-
té d’organiser une consultation des salariés sous la
forme d’un référendum simplifié. La fusion, dans les
entreprises de plus de 50 salariés, des instances de
représentation du personnel – délégués du personnel,
comité d’entreprise et CHSCT – au sein d’un comité
social et économique permet au chef d’entreprise et
aux représentants des salariés de développer un dia-
logue à partir d’une vision globale du fonctionnement
de l’entreprise et de dégager des pistes d’amélioration
dans le cadre d’une stratégie cohérente. En replaçant
le dialogue social au plus près de l’entreprise, ces me-
sures permettent d’adapter l’organisation du travail
à l’activité de l’entreprise en toute sérénité avec une
véritable implication des salariés.
La clarification des domaines de la loi, de la branche et
de l’entreprise obéit au même principe d’autonomie en
donnant au chef d’entreprise une marge appréciable
de manœuvre. Un exemple : les primes, qui relevaient
jusqu’à présent des branches, peuvent être discutées
et fixées dans les entreprises. À noter également que
le comité social et économique devra désormais s’ac-
quitter d’une bonne partie des frais des expertises
auxquelles il a recours, alors que jusqu’à présent ces
frais étaient à la seule charge de l’employeur.
”La réforme du Code du Travail et la loi
de finances 2018 redonnent aux entreprises
françaises les conditions pour
se développer et être compétitives”
10
Formation professionnelle
et apprentissage
Le budget 2018 s’inscrit dans la même volonté co-
hérente de redresser notre économie et de rendre
la France plus attractive. C’est une étape essentielle
dans l’indispensable transformation de notre pays
face à la révolution économique et technologique en
cours, d’une ampleur sans précédent.
Si l’on veut tirer parti de cette révolution technolo-
gique, il faut investir et donc drainer l’épargne vers les
entreprises. C’est le sens de la réforme de la fiscali-
té du capital. Désormais, les revenus du capital, par
exemple les plus-values dégagées lors de la revente,
jusqu’ici soumis au barème de l’impôt sur le revenu,
sont taxés à un taux unique de 30 % via le nouveau
Prélèvement forfaitaire unique (PFU). L’allègement de
la taxation du capital passe aussi par la suppression
de l’ISF et son remplacement par un impôt sur la seule
fortune immobilière (IFI). Ces baisses sur la fiscalité
du capital n’auront pas un effet immédiat, mais elles
inciteront à investir et à créer des activités en France,
un signal bienvenu dans le contexte du Brexit. De
même, la trajectoire pluriannuelle de baisse du taux
de l’impôt sur les sociétés est un signal fort pour re-
mettre la France en phase avec les autres pays euro-
péens. Il est toutefois regrettable que le maintien d’un
impôt sur la fortune immobilière ne reconnaisse pas
l’immobilier comme une activité économique majeure.
Ces réformes, si elles constituent un véritable chan-
gement de philosophie, de culture et d’orientation, ne
permettront toutefois pas à notre pays de bénéficier
pleinement du redémarrage de la croissance en raison
d’un problème majeur : une pénurie de compétences
alors même que notre taux de chômage se maintient à
un niveau élevé et que la confiance retrouvée des chefs
d’entreprise est génératrice d’embauches. Construire
une croissance riche en emplois, c’est tout l’enjeu de
la réforme en cours de la formation professionnelle,
qui comprend celle de l’apprentissage et de l’assu-
rance-chômage. Le dénominateur commun de ces ré-
formes doit être la formation. La formation des jeunes
aux métiers demandés via notamment l’apprentis-
sage, qui doit être réhabilité, la formation des salariés
afin qu’ils puissent développer leur employabilité au
rythme des évolutions technologiques et la formation
des demandeurs d’emploi aux compétences recon-
nues et utiles afin qu’ils puissent retrouver un emploi
durable. C’est dans cet esprit que nous préconisons
l’idée, reprise par le gouvernement, de transférer aux
branches professionnelles le pilotage de l’apprentis-
sage et de renforcer l’incitation à la reprise d’emploi,
ce qui implique de contrôler et suivre les demandeurs
d’emploi afin de mieux les accompagner. Cette ré-
forme doit aboutir à un système rénové permettant
aux entrepreneurs de trouver plus facilement les ta-
lents dont ils ont besoin pour se développer.
10 2
2017
une année
d’avancées
positives !
11
“Construireunecroissanceriche
enemplois,c’esttoutl’enjeu
delaréformeencours
delaformationprofessionnelle”
Beaucoup de choses ont été faites ces derniers mois,
mais il reste beaucoup à faire si nous voulons retrou-
ver une croissance solide et durable. La baisse des
charges sur le coût du travail doit être poursuivie. De
même, le poids des taxes sur les facteurs de produc-
tion reste entier. Ces chantiers supposent une poli-
tique ambitieuse de réduction des dépenses publiques
et du déficit budgétaire. Le MEDEF continue, et conti-
nuera, de plaider en ce sens. Les perspectives de
croissance et la confiance retrouvée des chefs d’entre-
prise et des Français en général – 59 % d’entre eux se
disent optimistes pour 2018 – sont de véritables points
d’appui pour ouvrir et faire avancer ces chantiers. Il en
va du développement des entreprises et de la baisse
du chômage : sans baisse de charges, pas de marges
suffisantes pour investir, et sans investissements pas
de création d’emploi.
La future loi sur la croissance et la transformation
des entreprises retient aussi toute notre attention.
Nous avons rendu publiques 120 propositions en ce
sens. Nous jugeons notamment pertinent d’ouvrir
une réflexion sur les relations des entreprises avec
leurs parties prenantes, et sur une meilleure associa-
tion des salariés à la performance de l’entreprise. En
revanche, une modification législative de l’objet social
de l’entreprise ne nous paraît pas être le bon outil.
L’entreprise doit désormais revendiquer sa fonction
sociale et sociétale, mais le souhait du gouverne-
ment d’en passer par la loi serait inefficace, contre-
productif et en contradiction avec la politique menée
ces derniers mois.
Desréformesàmeneren2018
2017
accompagner
les réformes
12
Un Medef
àlaconquête
2017 a été marquée par de nombreux événements
attestant l’engagement du MEDEF autour des grandes
priorités de notre économie : l’apprentissage et la
formation, la numérisation de l’économie, la lutte
contre le réchauffement climatique, l’Afrique... Un
engagement également pour l’entrepreneuriat sous
toutes ses formes et pour l’esprit d’entreprise.
3 au 6 janvier
le MEDEF promeut l’écosystème et les atouts français
au CES de Las Vegas
Pour la quatrième année consécutive, le MEDEF est
allé soutenir nos start-up au Consumer Electronics
Show où la France occupe désormais une place de
choix. En 2017, notre pays était la troisième nation
en nombre d’entreprises exposantes, juste derrière
les États-Unis et la Chine. La délégation, conduite par
Pierre Gattaz, s’est rendue dans la Silicon Valley les
3 et 4 janvier avant de visiter le CES les 5 et 6 janvier.
Elle était accompagnée d’une délégation de la Fédé-
ration française de l’assurance et d’une délégation
des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens. Le point
d’orgue de cette mobilisation a été la soirée France,
organisée en partenariat avec l’Alliance française des
industries du numérique (Afnum), le 5 janvier à l’Hôtel
Paris. Cette soirée a réuni les start-up et entreprises
françaises, les représentants des Régions et les per-
sonnalités politiques françaises présentes au salon.
12 3
2017
conquérir
12-14 janvier
Sommet Afrique-France au Mali
Pierre Gattaz a conduit à Bamako une importante dé-
légation de 70 entreprises françaises afin de participer
au Forum économique, co-organisé avec le patronat
du Mali (CNPM), en marge du 27e
  sommet Afrique-
France, qui a réuni, les 13 et 14 janvier 2017, une qua-
rantaine de chefs d’État dans la capitale malienne.
L’occasion de montrer que l’Afrique est devenue pour
le MEDEF une immense priorité.
9-11 mars
Finale nationale WorldSkills à Bordeaux
Bordeaux a reçu les 44e
 finales nationales des Olym-
piades des métiers : trois jours de compétition pour
630 jeunes autour de 51 métiers différents. Pierre
Gattaz,président du MEDEF, était bien sûr présent pour
soutenir cette compétition importante, tout comme
Emmanuel Macron, alors candidat à la présidence de
la République.
15 et 16 mars
Universitédunumérique« Ladatadanstoussesétats »
Convaincu que la transformation numérique repré-
sente un bouleversement majeur pour toutes les en-
treprises, quels que soient leur taille ou leur secteur
d’activité, le MEDEF lui dédie chaque année depuis
trois ans un grand rendez-vous au mois de mars afin
de mieux sensibiliser et accompagner les entreprises
françaises, en particulier les TPE et PME. L’Université
du numérique permet également de dresser un état
des lieux de la transformation numérique des entre-
prises françaises, secteur par secteur, et de valoriser
les atouts de notre pays dans ce domaine. Le thème
choisi pour cette édition 2017 était « La data dans tous
ses états ! ». Un thème qui a permis de montrer en
quoi la donnée collectée, générée ou produite par l’en-
treprise devient un formidable levier de création de va-
leur. La prochaine édition de l’Unum aura lieu les 21 et
22 mars 2018 sur le thème « Révolution numérique :
comment relever le défi des compétences ? ».
2017
une année
d’avancées
positives !
13
14
Juillet
Beau Travail a repris le chemin du Tour de France
Dans le cadre du programme Beau Travail, lancé en
2014 pour promouvoir les formations en alternance
autour des métiers en tension, le MEDEF a repris le
chemin du Tour de France. Cela a permis à des cen-
taines de jeunes apprentis de faire la démonstration
de leur créativité et de leur savoir-faire grâce à un
grand concours organisé dans chaque région. Les
jeunes alternants ont pu réaliser leur vélo du futur à
partir des matériaux et des techniques de leur spé-
cialité. Des vélos étaient présentés chaque jour dans
le village départ. Une nouvelle façon de montrer que
l’apprentissage est synonyme d’excellence, et qu’il
mène à des métiers passionnants et épanouissants.
29 et 30 août
Université d’été « Confiance et croissance-L’avenir c’est
laFrance »
Un vent d’optimisme et de bonne humeur a soufflé sur
la 19e
édition de l’Université d’été qui s’est tenue les
29 et 30 août dernier sur le campus HEC de Jouy-en-
Josas et qui a connu une affluence record avec plus
de 7 000 participants. Un signe de confiance retrou-
vée face aux nouvelles orientations économiques et
politiques prises par notre pays. Pendant deux jours,
plus de 150 intervenants français et étrangers, parmi
lesquels 11 membres du gouvernement, ont dit leur
confiance en l’avenir et en la France face aux grandes
mutations actuelles du monde. Dans cet univers de
ruptures, il appartient en effet aux entreprises de
transformer les incertitudes en avantages concurren-
tiels, de faire de la pédagogie et de mettre en place
les garde-fous qui permettront de rendre la mondia-
lisation acceptable et profitable à tous. La prochaine
édition de l’Université d’été aura lieu les 28 et 29 août
prochain. L’Université d’été du MEDEF fêtera à cette
occasion son vingtième anniversaire.
3
Octobre
lancement de MAI – MEDEFaccélérateur d’investissement
En octobre dernier, le MEDEF a lancé, en collabora-
tion avec les représentants des institutions financières
(BEI-FEI, FBF, FFA, AFG et Afic), MEDEF accélérateur
d’investissement (MAI), une plateforme dont l’ob-
jectif est de rapprocher les PME des financements
adaptés à leurs besoins de croissance. Elle vise
les PME solvables  – chiffre d’affaires de 1  million à
100 millions d’euros – et propose de les aider à trou-
ver un financement de longue durée auprès de fonds
d’investissement. L’objectif de MAI est d’être à l’origine
de 500 millions euros de financement pour 500 entre-
prises par an.
Les Déterminés : trois nouvelles promotions en 2017
En 2017, pour la première fois, l’association Les Dé-
terminés a formé deux promotions de futurs jeunes
entrepreneurs en province, à Lyon et à Nancy. Ces
deux nouvelles promotions s’ajoutent à la cinquième
promotion francilienne d’avril dernier. Au total, depuis
son lancement en 2015 par le MEDEF et Agir pour
réussir, l’association Les Déterminés a formé gratui-
tement 98 futurs jeunes entrepreneurs, âgés de 18 à
35 ans, issus des quartiers sensibles.
15 au 18 octobre
Le MEDEF soutient les jeunes champions français de
la WorldSkills Competition àAbu Dhabi
La WorldSkills Competition, organisée tous les deux
ans par l’association WorldSkills International, a eu
lieu à Abu Dhabi du 15  au 18  octobre dernier. Elle
s’est soldée par un excellent résultat pour l’équipe de
France des métiers avec un total de 12 médailles, dont
5 médailles d’or. Le MEDEF était sur place pour soute-
nir tous nos jeunes talents qui ont, une fois de plus, fait
la démonstration de l’excellence française. Tous les
jeunes champions vont très prochainement être reçus
avenue Bosquet. L’apprentissage souffre encore trop
souvent en France d’une mauvaise image. L’ambition
du MEDEF est de faire en sorte que tous – jeunes, en-
seignants et parents – prennent conscience que c’est
au contraire une voie d’excellence.
2017
une année
d’avancées
positives !
15
2017
conquérir
16
11 décembre
French Business Climate Pledge-les entreprises
s’engagent pour le climat
À la veille du One Planet Summit, organisé par le
président de la République le 12  décembre dernier,
91 entreprises françaises de toutes tailles et de tous
secteurs, réunies au MEDEF autour de Nicolas Hulot,
ont annoncé la signature d’un engagement commun
en faveur du climat, le French Business Climate Pledge.
Ces entreprises ont annoncé qu’elles allaient renfor-
cer leurs engagements pour les trois années à venir.
Elles représentent au total 6  millions d’emplois et
un périmètre mondial de 1  500  milliards de chiffre
d’affaires ou produits nets bancaires. Ce sont plus de
320  milliards d’euros en financement, recherche et
développement, et innovation qui seront engagés de
2016 à 2020 pour passer à une société bas carbone.
Avec ce nouvel engagement, le secteur privé démontre
que le défi de la transition écologique est passé au
stade du financement et de la mise en œuvre concrète.
20 décembre 2017
La mission Digital Disruption Lab tire ses
conclusions
Depuis mars 2016, la mission Digital Disruption Lab
a pour objectif, en s’inspirant des écosystèmes étran-
gers, d’accompagner au mieux nos entreprises et de
faire de la France la Silicon Valley de l’Europe. Confiée
à Olivier Midière, ambassadeur du MEDEF pour le
numérique, cette mission s’est rendue dans 22 pays
(Estonie, Israël, États-Unis, Singapour, Suède,
Finlande, Canada, Japon, Corée du Sud, Chine,
Allemagne,Royaume-Uni,Lituanie,Jordanie,Mexique,
Afrique du Sud, Hong Kong, Maroc, Philippines,
Argentine, Colombie, Kenya) afin d’initier des partena-
riats avec les écosystèmes étrangers, de concevoir et
réaliser des opérations de communication et de sensi-
bilisation en France, et de concevoir des programmes
pédagogiques, ou learning expeditions, autour de ces
écosystèmes. Après 180 jours de mission au cours
desquels plus de 700 acteurs ont été interviewés, la
mission a tiré son bilan final le 21 décembre dernier.
Un bilan qui montre que, bien que leurs écosystèmes
soient matures, l’Europe et la France ont encore des
marges de progression pour devenir des smart na-
tions à part entière.
3
2017
une année
d’avancées
positives !
17
Des déplacements nombreux à l’étranger et dans
les territoires
En 2017, Pierre Gattaz a conduit plusieurs déléga-
tions d’entreprises à l’étranger. En plus de s’être ren-
du aux États-Unis pour le CES et à Bamako pour le
sommet Afrique-France, Pierre Gattaz a notamment
conduit une délégation en Indonésie, en Malaisie et à
Singapour en février dernier, ainsi qu’une délégation
en Inde, à New Dehli, Mumbaï et Bangalore en sep-
tembre. En mars prochain, il se rendra au Kenya et en
Ethiopie. Il a également multiplié les déplacements
en Europe : Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Estonie,
Belgique… pour aller à la rencontre de ses homologues
européens et porter la voix des entreprises françaises.
Au niveau national, Pierre Gattaz a visité, en 2017,
28 MEDEF territoriaux, lors d’une vingtaine de dépla-
cements, pour partager avec les entrepreneurs de
terrain les propositions de réformes préconisées par
le MEDEF.
Une présence forte sur les événements organisés par
lesfédérationsprofessionnelles
Pierre Gattaz a participé à 26 événements organi-
sés par les fédérations professionnelles, parmi les-
quels le Salon international de l’aéronautique et de
l’espace (SIAE) de Paris-Le Bourget organisé par le
Groupement des industries françaises aéronautiques
et spatiales (Gifas), le congrès du gaz organisé par
l’Association française du gaz (Afgaz), le congrès mon-
dial World Federation of Direct Selling Associations
(WFDSA 2017) organisé par la Fédération de la vente
directe (FVD) ou, plus récemment, le grand zapping
annuel du Syndicat national des établissements et
résidences privés pour personnes âgées (Synerpa) qui
a rejoint le MEDEF en 2017.
Des publications pour faire de la pédagogie
En 2017, le MEDEF a publié de très nombreuses publi-
cations et guides pratiques sur des sujets ayant trait à
la vie quotidienne des entreprises.
À noter la dernière édition de Cartes sur table, Des
faits pour des actes, qui dresse le diagnostic de la si-
tuation économique et sociale française et la compare
à celle de nos principaux partenaires et concurrents.
À noter également la publication de trois numé-
ros du magazine France 2020 : « Ensemble, bougeons
la France  !  », «  L’avenir c’est l’Europe  !  » et «  Tous
apprentis ! ».
2017
conquérir
2017
une année
d’avancées
positives !
17
18
et
2018 ?2018 est une année importante pour le MEDEF. D’abord, parce qu’elle va être une année où les
réformes vont se poursuivre et où nous devons continuer à travailler avec force et détermination
pour faire progresser nos idées : concrétisation des réformes sur l’apprentissage, la formation
professionnelle et l’assurance chômage ; plan d’action pour la croissance et la transformation
des entreprises ; loi de programmation sur l’énergie ; concertation sur une réforme ambitieuse
des retraites ; relance de la construction européenne… les sujets ne manquent pas.
Mais 2018 sera également une année d’élection pour le MEDEF puisqu’une nouvelle présidente
ou un nouveau président sera élu. Cela va être l’occasion de débattre en interne sur le rôle et la
place du MEDEF, sa gouvernance, son ambition. Alors que la France a changé, que l’ambiance
politique est moins hostile, ce débat paraît clé pour notre avenir. Profitons-en pour échanger
sereinement sur le fond, sur notre gouvernance, la place des fédérations professionnelles et des
territoires, nos actions collectives, notre rôle dans la société… Là aussi, les sujets ne manquent
pas, et la période qui s’annonce va être passionnante et importante. Alors, débattons, échan-
geons et remettons-nous en ordre de marche pour aider notre pays à accélérer sur la voie de la
croissance, de l’emploi et d’une ambition commune !
18
Création / conception : Cithea Stratégies
www.citheacommunication.fr
Crédit photos : © MEDEF / DR / Istock.com / Fotolia.fr
Dépôt légal : janvier 2018
ISBN : 978-2-86658-215-9
Tous droits réservés
55 Avenue Bosquet, 75007 Paris
www.medef.com

Contenu connexe

Tendances

Plf2018
Plf2018Plf2018
Le 4 pages fédéral
Le 4 pages fédéralLe 4 pages fédéral
Le 4 pages fédéral
AGPG14
 
102ème session de la conférence internationale du travail, genève
102ème session de la conférence internationale du travail, genève102ème session de la conférence internationale du travail, genève
102ème session de la conférence internationale du travail, genève
Parti Djibouti
 
Grande consultation MoDem - Universite133 - 4 juillet 2020
Grande consultation MoDem - Universite133 - 4 juillet 2020Grande consultation MoDem - Universite133 - 4 juillet 2020
Grande consultation MoDem - Universite133 - 4 juillet 2020
Cyril Marsaud
 
Sortir de la mauvaise gestion paritaire
Sortir de la mauvaise gestion paritaire Sortir de la mauvaise gestion paritaire
Sortir de la mauvaise gestion paritaire
Fondation iFRAP
 
Actualités unsa hebdo - 12 mars 2012
Actualités   unsa hebdo - 12 mars 2012Actualités   unsa hebdo - 12 mars 2012
Actualités unsa hebdo - 12 mars 2012
Miguel Iglesias
 
Programme gouvernemental
Programme gouvernementalProgramme gouvernemental
Programme gouvernemental
Marc Thill
 
Cheops Rapport d'activité 2017
Cheops Rapport d'activité 2017Cheops Rapport d'activité 2017
Cheops Rapport d'activité 2017
Cheops Paca
 
Le Tableau de Bord nationalEmploi et chômage des personnes handicapées
Le Tableau de Bord nationalEmploi et chômage des personnes handicapéesLe Tableau de Bord nationalEmploi et chômage des personnes handicapées
Le Tableau de Bord nationalEmploi et chômage des personnes handicapées
AVIE
 
Rapport agefiph-2017
Rapport agefiph-2017Rapport agefiph-2017
Rapport agefiph-2017
Anthony Turchi
 
Feuille–route cs2015
Feuille–route cs2015Feuille–route cs2015
Feuille–route cs2015
mariesautier
 

Tendances (11)

Plf2018
Plf2018Plf2018
Plf2018
 
Le 4 pages fédéral
Le 4 pages fédéralLe 4 pages fédéral
Le 4 pages fédéral
 
102ème session de la conférence internationale du travail, genève
102ème session de la conférence internationale du travail, genève102ème session de la conférence internationale du travail, genève
102ème session de la conférence internationale du travail, genève
 
Grande consultation MoDem - Universite133 - 4 juillet 2020
Grande consultation MoDem - Universite133 - 4 juillet 2020Grande consultation MoDem - Universite133 - 4 juillet 2020
Grande consultation MoDem - Universite133 - 4 juillet 2020
 
Sortir de la mauvaise gestion paritaire
Sortir de la mauvaise gestion paritaire Sortir de la mauvaise gestion paritaire
Sortir de la mauvaise gestion paritaire
 
Actualités unsa hebdo - 12 mars 2012
Actualités   unsa hebdo - 12 mars 2012Actualités   unsa hebdo - 12 mars 2012
Actualités unsa hebdo - 12 mars 2012
 
Programme gouvernemental
Programme gouvernementalProgramme gouvernemental
Programme gouvernemental
 
Cheops Rapport d'activité 2017
Cheops Rapport d'activité 2017Cheops Rapport d'activité 2017
Cheops Rapport d'activité 2017
 
Le Tableau de Bord nationalEmploi et chômage des personnes handicapées
Le Tableau de Bord nationalEmploi et chômage des personnes handicapéesLe Tableau de Bord nationalEmploi et chômage des personnes handicapées
Le Tableau de Bord nationalEmploi et chômage des personnes handicapées
 
Rapport agefiph-2017
Rapport agefiph-2017Rapport agefiph-2017
Rapport agefiph-2017
 
Feuille–route cs2015
Feuille–route cs2015Feuille–route cs2015
Feuille–route cs2015
 

Similaire à Bilan de 2017 par le Medef

MEDEF - Rapport d'activité 2014
MEDEF - Rapport d'activité 2014MEDEF - Rapport d'activité 2014
MEDEF - Rapport d'activité 2014
MEDEF - Mouvement des Entreprises de France
 
Livrets oui, ça change
Livrets oui, ça changeLivrets oui, ça change
Livrets oui, ça change
CaroleDelga
 
Rapport d'activité 2014 - France Stratégie
Rapport d'activité 2014 - France StratégieRapport d'activité 2014 - France Stratégie
Rapport d'activité 2014 - France Stratégie
France Stratégie
 
Rapport d'activité 2015 - France Stratégie
Rapport d'activité 2015 - France StratégieRapport d'activité 2015 - France Stratégie
Rapport d'activité 2015 - France Stratégie
France Stratégie
 
Barometre 2017 des valeurs des francais
Barometre 2017 des valeurs des francaisBarometre 2017 des valeurs des francais
Barometre 2017 des valeurs des francais
VALUES & SENSE
 
1 million d'emplois... c'est possible
1 million d'emplois... c'est possible1 million d'emplois... c'est possible
1 million d'emplois... c'est possible
MEDEF - Mouvement des Entreprises de France
 
Grande consultation des entrepreneurs - Vague 16 – Février 2017
Grande consultation des entrepreneurs - Vague 16 – Février 2017Grande consultation des entrepreneurs - Vague 16 – Février 2017
Grande consultation des entrepreneurs - Vague 16 – Février 2017
CCI France
 
2017 : « une nouvelle étape de développement pour France Stratégie »
2017 : « une nouvelle étape de développement pour France Stratégie »2017 : « une nouvelle étape de développement pour France Stratégie »
2017 : « une nouvelle étape de développement pour France Stratégie »
France Stratégie
 
Compte rendu plénière cae du 25 nov 2017
Compte rendu plénière cae du 25 nov 2017Compte rendu plénière cae du 25 nov 2017
Compte rendu plénière cae du 25 nov 2017
CAE_Tunisia
 
Opinionway - CCI France - Grande consultation des entrepreneurs - vague 19
Opinionway - CCI France - Grande consultation des entrepreneurs - vague 19Opinionway - CCI France - Grande consultation des entrepreneurs - vague 19
Opinionway - CCI France - Grande consultation des entrepreneurs - vague 19
contactOpinionWay
 
Grande consultation des entrepreneurs - mai 2017
Grande consultation des entrepreneurs - mai 2017Grande consultation des entrepreneurs - mai 2017
Grande consultation des entrepreneurs - mai 2017
CCI France
 
Allocution du Premier Ministre - Conférence Sociale 2014
Allocution du Premier Ministre - Conférence Sociale 2014Allocution du Premier Ministre - Conférence Sociale 2014
Allocution du Premier Ministre - Conférence Sociale 2014
CGPME des Pays de la Loire
 
Discours de Manuel Valls en cloture de la Conférence sociale 08/07/2014
Discours de Manuel Valls en cloture de la Conférence sociale 08/07/2014Discours de Manuel Valls en cloture de la Conférence sociale 08/07/2014
Discours de Manuel Valls en cloture de la Conférence sociale 08/07/2014
FactaMedia
 
Rapport d'IMS 2020
Rapport d'IMS 2020Rapport d'IMS 2020
Rapport d'IMS 2020
Paperjam_redaction
 
Rapport IMS 2020
Rapport IMS 2020Rapport IMS 2020
Rapport IMS 2020
Paperjam_redaction
 
Discours François Hollande Grande conférence sociale 2014
Discours François Hollande Grande conférence sociale 2014Discours François Hollande Grande conférence sociale 2014
Discours François Hollande Grande conférence sociale 2014
FactaMedia
 
Rapport Mestrallet : 5 priorités 150 propositions avril 2014
Rapport Mestrallet : 5 priorités 150 propositions avril 2014Rapport Mestrallet : 5 priorités 150 propositions avril 2014
Rapport Mestrallet : 5 priorités 150 propositions avril 2014
Fondation Agir Contre l'Exclusion
 
Les avocats interpellent les candidats à l'élection présidentielle 2017
Les avocats interpellent les candidats à l'élection présidentielle 2017Les avocats interpellent les candidats à l'élection présidentielle 2017
Les avocats interpellent les candidats à l'élection présidentielle 2017
Lettredesjuristesdaffaires
 
Valérie Petit, un an au service des français !
Valérie Petit, un an au service des français !Valérie Petit, un an au service des français !
Valérie Petit, un an au service des français !
ValrieP3
 
Approche de la compétitivité française
Approche de la compétitivité françaiseApproche de la compétitivité française
Approche de la compétitivité française
MEDEF - Mouvement des Entreprises de France
 

Similaire à Bilan de 2017 par le Medef (20)

MEDEF - Rapport d'activité 2014
MEDEF - Rapport d'activité 2014MEDEF - Rapport d'activité 2014
MEDEF - Rapport d'activité 2014
 
Livrets oui, ça change
Livrets oui, ça changeLivrets oui, ça change
Livrets oui, ça change
 
Rapport d'activité 2014 - France Stratégie
Rapport d'activité 2014 - France StratégieRapport d'activité 2014 - France Stratégie
Rapport d'activité 2014 - France Stratégie
 
Rapport d'activité 2015 - France Stratégie
Rapport d'activité 2015 - France StratégieRapport d'activité 2015 - France Stratégie
Rapport d'activité 2015 - France Stratégie
 
Barometre 2017 des valeurs des francais
Barometre 2017 des valeurs des francaisBarometre 2017 des valeurs des francais
Barometre 2017 des valeurs des francais
 
1 million d'emplois... c'est possible
1 million d'emplois... c'est possible1 million d'emplois... c'est possible
1 million d'emplois... c'est possible
 
Grande consultation des entrepreneurs - Vague 16 – Février 2017
Grande consultation des entrepreneurs - Vague 16 – Février 2017Grande consultation des entrepreneurs - Vague 16 – Février 2017
Grande consultation des entrepreneurs - Vague 16 – Février 2017
 
2017 : « une nouvelle étape de développement pour France Stratégie »
2017 : « une nouvelle étape de développement pour France Stratégie »2017 : « une nouvelle étape de développement pour France Stratégie »
2017 : « une nouvelle étape de développement pour France Stratégie »
 
Compte rendu plénière cae du 25 nov 2017
Compte rendu plénière cae du 25 nov 2017Compte rendu plénière cae du 25 nov 2017
Compte rendu plénière cae du 25 nov 2017
 
Opinionway - CCI France - Grande consultation des entrepreneurs - vague 19
Opinionway - CCI France - Grande consultation des entrepreneurs - vague 19Opinionway - CCI France - Grande consultation des entrepreneurs - vague 19
Opinionway - CCI France - Grande consultation des entrepreneurs - vague 19
 
Grande consultation des entrepreneurs - mai 2017
Grande consultation des entrepreneurs - mai 2017Grande consultation des entrepreneurs - mai 2017
Grande consultation des entrepreneurs - mai 2017
 
Allocution du Premier Ministre - Conférence Sociale 2014
Allocution du Premier Ministre - Conférence Sociale 2014Allocution du Premier Ministre - Conférence Sociale 2014
Allocution du Premier Ministre - Conférence Sociale 2014
 
Discours de Manuel Valls en cloture de la Conférence sociale 08/07/2014
Discours de Manuel Valls en cloture de la Conférence sociale 08/07/2014Discours de Manuel Valls en cloture de la Conférence sociale 08/07/2014
Discours de Manuel Valls en cloture de la Conférence sociale 08/07/2014
 
Rapport d'IMS 2020
Rapport d'IMS 2020Rapport d'IMS 2020
Rapport d'IMS 2020
 
Rapport IMS 2020
Rapport IMS 2020Rapport IMS 2020
Rapport IMS 2020
 
Discours François Hollande Grande conférence sociale 2014
Discours François Hollande Grande conférence sociale 2014Discours François Hollande Grande conférence sociale 2014
Discours François Hollande Grande conférence sociale 2014
 
Rapport Mestrallet : 5 priorités 150 propositions avril 2014
Rapport Mestrallet : 5 priorités 150 propositions avril 2014Rapport Mestrallet : 5 priorités 150 propositions avril 2014
Rapport Mestrallet : 5 priorités 150 propositions avril 2014
 
Les avocats interpellent les candidats à l'élection présidentielle 2017
Les avocats interpellent les candidats à l'élection présidentielle 2017Les avocats interpellent les candidats à l'élection présidentielle 2017
Les avocats interpellent les candidats à l'élection présidentielle 2017
 
Valérie Petit, un an au service des français !
Valérie Petit, un an au service des français !Valérie Petit, un an au service des français !
Valérie Petit, un an au service des français !
 
Approche de la compétitivité française
Approche de la compétitivité françaiseApproche de la compétitivité française
Approche de la compétitivité française
 

Plus de Société Tripalio

Documents officiels du dossier Epstein, délivrés par la Justice
Documents officiels du dossier Epstein, délivrés par la JusticeDocuments officiels du dossier Epstein, délivrés par la Justice
Documents officiels du dossier Epstein, délivrés par la Justice
Société Tripalio
 
Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024
Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024
Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024
Société Tripalio
 
Prenons-nous en main 2024 : le programme !
Prenons-nous en main 2024 : le programme !Prenons-nous en main 2024 : le programme !
Prenons-nous en main 2024 : le programme !
Société Tripalio
 
Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023
Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023
Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023
Société Tripalio
 
Rapport AME 04122023_vf.pdf
Rapport AME 04122023_vf.pdfRapport AME 04122023_vf.pdf
Rapport AME 04122023_vf.pdf
Société Tripalio
 
l16t0197_texte-adopte-seance.pdf
l16t0197_texte-adopte-seance.pdfl16t0197_texte-adopte-seance.pdf
l16t0197_texte-adopte-seance.pdf
Société Tripalio
 
ecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdf
ecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdfecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdf
ecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdf
Société Tripalio
 
ST-15732-2023-INIT_fr.pdf
ST-15732-2023-INIT_fr.pdfST-15732-2023-INIT_fr.pdf
ST-15732-2023-INIT_fr.pdf
Société Tripalio
 
ST-15631-2023-INIT_en.pdf
ST-15631-2023-INIT_en.pdfST-15631-2023-INIT_en.pdf
ST-15631-2023-INIT_en.pdf
Société Tripalio
 
2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf
2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf
2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf
Société Tripalio
 
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdfRCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
Société Tripalio
 
Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...
Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...
Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...
Société Tripalio
 
pjl22-434.pdf
pjl22-434.pdfpjl22-434.pdf
pjl22-434.pdf
Société Tripalio
 
Guide AMF prospectus.pdf
Guide AMF prospectus.pdfGuide AMF prospectus.pdf
Guide AMF prospectus.pdf
Société Tripalio
 
Budget de la Présidence
Budget de la PrésidenceBudget de la Présidence
Budget de la Présidence
Société Tripalio
 
PLAN DE GOBIERNO - JM.pdf
PLAN DE GOBIERNO - JM.pdfPLAN DE GOBIERNO - JM.pdf
PLAN DE GOBIERNO - JM.pdf
Société Tripalio
 
Dr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdf
Dr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdfDr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdf
Dr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdf
Société Tripalio
 
dffe1cf9ec241b5152a8688602d58ff1e640e4c1.pdf
dffe1cf9ec241b5152a8688602d58ff1e640e4c1.pdfdffe1cf9ec241b5152a8688602d58ff1e640e4c1.pdf
dffe1cf9ec241b5152a8688602d58ff1e640e4c1.pdf
Société Tripalio
 
2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf
2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf
2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf
Société Tripalio
 
COM_2023_610_1_FR.PDF
COM_2023_610_1_FR.PDFCOM_2023_610_1_FR.PDF
COM_2023_610_1_FR.PDF
Société Tripalio
 

Plus de Société Tripalio (20)

Documents officiels du dossier Epstein, délivrés par la Justice
Documents officiels du dossier Epstein, délivrés par la JusticeDocuments officiels du dossier Epstein, délivrés par la Justice
Documents officiels du dossier Epstein, délivrés par la Justice
 
Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024
Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024
Charte du candidat Prenons-nous en main pour 2024
 
Prenons-nous en main 2024 : le programme !
Prenons-nous en main 2024 : le programme !Prenons-nous en main 2024 : le programme !
Prenons-nous en main 2024 : le programme !
 
Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023
Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023
Conclusions de la COP 28 de Dubai, décembre 2023
 
Rapport AME 04122023_vf.pdf
Rapport AME 04122023_vf.pdfRapport AME 04122023_vf.pdf
Rapport AME 04122023_vf.pdf
 
l16t0197_texte-adopte-seance.pdf
l16t0197_texte-adopte-seance.pdfl16t0197_texte-adopte-seance.pdf
l16t0197_texte-adopte-seance.pdf
 
ecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdf
ecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdfecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdf
ecb.sp231121_1~8df317dc17.en.pdf
 
ST-15732-2023-INIT_fr.pdf
ST-15732-2023-INIT_fr.pdfST-15732-2023-INIT_fr.pdf
ST-15732-2023-INIT_fr.pdf
 
ST-15631-2023-INIT_en.pdf
ST-15631-2023-INIT_en.pdfST-15631-2023-INIT_en.pdf
ST-15631-2023-INIT_en.pdf
 
2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf
2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf
2023-11-14-allocution-laurent-fabius (1).pdf
 
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdfRCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
RCP pfizer octobre 2023 anx_160809_fr.pdf
 
Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...
Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...
Circulaire_relative_à_la_lutte_contre_les_infractions_susceptibles_d'être_c...
 
pjl22-434.pdf
pjl22-434.pdfpjl22-434.pdf
pjl22-434.pdf
 
Guide AMF prospectus.pdf
Guide AMF prospectus.pdfGuide AMF prospectus.pdf
Guide AMF prospectus.pdf
 
Budget de la Présidence
Budget de la PrésidenceBudget de la Présidence
Budget de la Présidence
 
PLAN DE GOBIERNO - JM.pdf
PLAN DE GOBIERNO - JM.pdfPLAN DE GOBIERNO - JM.pdf
PLAN DE GOBIERNO - JM.pdf
 
Dr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdf
Dr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdfDr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdf
Dr Broussalian réponse pour Olivier Soulier.pdf
 
dffe1cf9ec241b5152a8688602d58ff1e640e4c1.pdf
dffe1cf9ec241b5152a8688602d58ff1e640e4c1.pdfdffe1cf9ec241b5152a8688602d58ff1e640e4c1.pdf
dffe1cf9ec241b5152a8688602d58ff1e640e4c1.pdf
 
2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf
2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf
2023-incidences-economiques-rapport-pisani-5juin.pdf
 
COM_2023_610_1_FR.PDF
COM_2023_610_1_FR.PDFCOM_2023_610_1_FR.PDF
COM_2023_610_1_FR.PDF
 

Bilan de 2017 par le Medef

  • 1. b i l a n d u m e d e f 2017une année d’avancées positives !
  • 2. 2 Je concluais l’édito du bilan 2016 en vous appelant à rester mobilisés pour faire progresser les réformes dans notre pays et à faire gagner collectivement tous les Français. Un an après, alors que nous tirons le bilan de 2017, je constate que non seulement votre mobilisation n’a pas faibli, mais qu’elle s’est encore accrue. C’est elle qui a permis les nombreuses avancées positives de 2017 ! Je vous en remercie profondément. 2017 restera, nous l’espérons, une année d’inflexion durable dans la politique économique française. Cette année a été marquée par deux périodes : 1/ un début d’année dédié à la fois à la campagne électorale pour la présidence de la République et aux débats ; 2/ un second semestre consacré aux réformes. Durant toute l’année, le MEDEF a été très présent, très actif et a pu faire largement progresser ses idées, notamment grâce à vos actions de terrain. Lors de la campagne électorale tout d’abord. Nous n’avons pas ménagé notre peine pour expliquer et proposer nos actions : notre « livre blanc » sur une ambition pour la France, puis sa suite, le « livre bleu » sur les réformes indispensables à mener pour concrétiser cette ambition ont largement inspiré plusieurs programmes politiques ; notre action, « Le vrai débat », a ancré les grands thèmes de réformes ; nos « auditions politiques » ont permis de clarifier les programmes économiques des candi- dats ; nos nombreuses propositions ont été largement reprises… Mais nous avons aussi été actifs pour contrer les mauvaises idées : la hausse des dépenses publiques, la taxe sur les robots, la fermeture des frontières et le repli sur soi, la déconstruction européenne… Tous ces débats ont finalement débouché sur l’élection d’un président de la République jeune, pro-européen, pro-business et d’une majorité parlementaire stable. Preuve que nos arguments, étayés et répétés, ont porté. Puis, au second semestre, le train des réformes s’est ébranlé et le nouveau gouvernement a choisi d’avancer rapidement, et fort. Les ordonnances travail, mais également les premières mesures fiscales importantes (suppression de l’ISF, flat tax sur les revenus de l’épargne, baisse programmée de l’IS…) sont entrées dans les faits. Les discussions sur la formation professionnelle, l’apprentissage, l’assurance chômage sont enclenchées. Tout n’est pas conforme à nos attentes (CICE, surtaxe temporaire sur les grandes entreprises, prélèvement à la source, etc.), mais nous avons désormais un dialogue serein, constructif et franc avec l’exécutif. Depuis trop longtemps, notre pays s’était figé dans un immobilisme mortifère. Nos actions depuis quelques années ont contri- bué à le remettre en mouvement, soyons-en fiers ! Mais restons mobilisés, vigilants et actifs, car il reste beaucoup à faire ! Pierre Gattaz édito “restons mobilisés, vigilants et actifs, car il reste beaucoup à faire !”
  • 3. 2017 une année d’avancées positives ! 3 “2017 restera, nous l’espérons, une année d’inflexion durable dans la politique économique française” 2017 2017 une année d’avancées positives ! 3 les moments fortsde 2017 1[ PAGES 4 à 7 ] Un Medef au cœur des débats et des programmes PAGE 5 Présidentielles 2017 : convaincre et débattre PAGE 7 Législatives 2017 : Une mobilisation dans tous les territoires 2[ PAGES 8 à 11 ] Un MEDEF qui accompagne les réformes PAGE 10 Formation professionnelle et apprentissage PAGE 11 Des réformes à mener en 2018  3[ PAGES 12 à 17 ] Un MEDEF à la conquête PAGE 12 événements, déplacements et publications Et 2018 ?[ PAGE 18]
  • 4. 4 Un Medef au cœur des débats et des programmes Depuis plusieurs années, le MEDEF œuvre sans re- lâche pour rappeler l’importance de l’entreprise et la nécessité de bâtir un environnement économique, so- cial et sociétal favorable à l’économie. La période électorale du premier semestre 2017 a été l’occasion de rappeler la nécessité des réformes à me- ner auprès des différents candidats : à la présidence de la République, aux législatives, aux sénatoriales… Le travail entamé dès 2016 avec Le vrai débat et les livres « doctrines » (« livre blanc » sur une ambition pour la France en Europe, « livre bleu » sur les ré- formes à mener pour rendre cette ambition crédible) a été décliné en évènements et fiches pratiques pour les différents candidats. 14
  • 5. 2017 une année d’avancées positives ! 5 Fondés sur une véritable vision de transformation de notre économie et des entreprises, quatre blocs de réforme, à mettre en place rapidement et avec dé- termination, ont été proposés par le MEDEF  : bâtir les compétences de demain, renouveler le modèle social, simplifier et moderniser l’environnement des entreprises et orienter la fiscalité vers la compétitivité. Le MEDEF a aussi proposé de décliner des politiques orientées vers l’avenir : numérique, attractivité, tran- sition écologique, association des salariés à la perfor- mance, innovation, Europe, mondialisation… Fort de ce corpus de propositions pragmatiques, le MEDEF s’est résolument engagé dans le débat des présidentielles : à la fois pour expliquer et convaincre, mais aussi pour contrer les propositions antiécono- miques ou dogmatiques : taxation des robots, revenu universel, fermeture des frontières, sortie de l’euro… Temps forts de ce travail, les Matinales entreprises & politiques des 28 mars et 5 avril 2017 où tous les candi- dats à la présidence de la République ont été conviés, et qui ont été retransmises en direct. 2017 Présidentielles 2017 convaincre et débattre convaincre et débattre “Temps forts de ce travail, les Matinales entreprises & politiques des 28 mars et 5 avril 2017 où tous les candidats à la présidence de la République ont été conviés…” 2017 une année d’avancées positives ! 5
  • 6. 6 1 Se sont ainsi succédé sur le plateau de l’Élysées Biarritz  : Jacques Cheminade, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, François Fillon, François Asselineau et Nicolas Dupont-Aignan. Pendant une heure, ils ont débattu et échangé avec des chefs d’entreprises, autour de quatre thèmes principaux : • mondialisation/Europe : place de la France dans le monde, opportunités, croissance, construction euro- péenne, zone euro, respect des engagements euro- péens, développement durable… ; • éducation/formation : apprentissage, formation continue ; • sphère sociale : marché du travail, organisation du dialogue social, assurance chômage, retraite… ; • financement de l’économie : taxation capital/travail, ISF, fiscalité favorisant la prise de risque, baisse des dépenses publiques, prix de l’énergie…
  • 7. 2017 une année d’avancées positives ! 7 à l’occasion des législatives, le MEDEF a édité une plaquette présentant le programme idéal pour les en- treprises décliné en sept mesures d’urgence, quatre grandes réformes structurelles et une méthode. Les MEDEF territoriaux ont alors organisé des réunions, des petits-déjeuners, des rencontres et des speed datings avec les candidats. élaborés en collaboration avec les MEDEF territoriaux et les fédérations, ces éléments ont finalement été largement repris dans les programmes des candidats à la députation. Par ailleurs, dès janvier 2017 a été mis en place le projet «  un référent pour chaque député  », sous la houlette des MEDEF territoriaux. Chef d’entreprise, employeur, en activité et adhérent du MEDEF, ce ré- férent économique s’engage à être le relais territorial privilégié auprès d’un ou plusieurs députés élus. L’ob- jectif n’est pas de faire de la politique partisane, mais de permettre aux représentants du peuple d’avoir un interlocuteur qui saura leur parler des relations de travail, des contraintes légales, mais aussi de son es- poir dans l’entreprise de demain. Ce réseau continue à croître chaque semaine. Législatives2017 unemobilisationdanstouslesterritoires 2017 convaincre et débattre
  • 8. 8 Un Medef qui accompagne les réformes L’élection d’un nouveau président de la République, jeune, connaissant l’entreprise et volontaire dans les réformes pragmatiques à mener, est une bonne nou- velle. La majorité stable et confortable dont il béné- ficie à l’Assemblée nationale est également un gage d’efficacité. Le MEDEF a donc œuvré, dès les élections terminées, pour accompagner le gouvernement dans sa volonté de réformes rapides, tout en gardant sa capacité de critique et d’alerte. Si tout n’est pas parfait, force est de constater que plusieurs réformes importantes ont été mises en œuvre. Ainsi, depuis des années, le MEDEF pointe régulière- ment et inlassablement la rigidité de notre Code du travail et le niveau élevé de notre fiscalité, respon- sables de la perte de compétitivité de nos entreprises et du décrochage de notre économie. Cette persévé- rance a porté ses fruits. La réforme du Code du travail et la loi de finances 2018 redonnent aux entreprises françaises les conditions pour se développer et être compétitives, ainsi que la souplesse nécessaire pour s’adapter à l’évolution et aux transformations de l’éco- nomie et des marchés. 8 2
  • 9. 2017 une année d’avancées positives ! 9 2017 accompagner les réformes La réforme du Code du travail marque une rupture profonde en modernisant le système des relations au travail et en donnant aux entreprises les possibilités de s’adapter plus simplement. Le chef d‘entreprise a désormais la possibilité de sécuriser l’embauche et de maîtriser les risques de licenciement : les dommages et intérêts aux prud’hommes en cas de licenciement abusif sont plafonnés, le délai de recours après un li- cenciement est raccourci et la lettre de licenciement est simplifiée afin d’éviter les vices de forme. La créa- tion de la rupture conventionnelle collective, qui sécu- rise les plans de départs volontaires, permet égale- ment aux entreprises de pouvoir évoluer et proposer des conditions de départ aux salariés volontaires. En- fin, la création d’un contrat de chantier, dont le terme est calé sur la fin du projet concerné, permet aux en- treprises de s’adapter à leurs marchés. Autre avancée majeure : la limitation du périmètre d’appréciation des difficultés économiques de l’entreprise pour juger de la pertinence d’un plan social. Jusqu’ici la situation financière des entreprises était appréciée au niveau mondial  ; désormais elle sera évaluée sur le plan national. Dans le même souci d’efficacité, le dialogue social, moteur indispensable de la marche de l’entreprise, est lui aussi simplifié et dynamisé. En l’absence de syndicats, il est possible de négocier des accords majoritaires avec les représentants du personnel dans les entreprises de moins de 50 salariés. C’est la principale avancée de cette réforme qui met au cœur du dialogue dans l’entreprise les représentants élus des salariés, syndiqués ou non. Dans les entreprises de moins de 20 salariés, l’employeur a la possibili- té d’organiser une consultation des salariés sous la forme d’un référendum simplifié. La fusion, dans les entreprises de plus de 50 salariés, des instances de représentation du personnel – délégués du personnel, comité d’entreprise et CHSCT – au sein d’un comité social et économique permet au chef d’entreprise et aux représentants des salariés de développer un dia- logue à partir d’une vision globale du fonctionnement de l’entreprise et de dégager des pistes d’amélioration dans le cadre d’une stratégie cohérente. En replaçant le dialogue social au plus près de l’entreprise, ces me- sures permettent d’adapter l’organisation du travail à l’activité de l’entreprise en toute sérénité avec une véritable implication des salariés. La clarification des domaines de la loi, de la branche et de l’entreprise obéit au même principe d’autonomie en donnant au chef d’entreprise une marge appréciable de manœuvre. Un exemple : les primes, qui relevaient jusqu’à présent des branches, peuvent être discutées et fixées dans les entreprises. À noter également que le comité social et économique devra désormais s’ac- quitter d’une bonne partie des frais des expertises auxquelles il a recours, alors que jusqu’à présent ces frais étaient à la seule charge de l’employeur. ”La réforme du Code du Travail et la loi de finances 2018 redonnent aux entreprises françaises les conditions pour se développer et être compétitives”
  • 10. 10 Formation professionnelle et apprentissage Le budget 2018 s’inscrit dans la même volonté co- hérente de redresser notre économie et de rendre la France plus attractive. C’est une étape essentielle dans l’indispensable transformation de notre pays face à la révolution économique et technologique en cours, d’une ampleur sans précédent. Si l’on veut tirer parti de cette révolution technolo- gique, il faut investir et donc drainer l’épargne vers les entreprises. C’est le sens de la réforme de la fiscali- té du capital. Désormais, les revenus du capital, par exemple les plus-values dégagées lors de la revente, jusqu’ici soumis au barème de l’impôt sur le revenu, sont taxés à un taux unique de 30 % via le nouveau Prélèvement forfaitaire unique (PFU). L’allègement de la taxation du capital passe aussi par la suppression de l’ISF et son remplacement par un impôt sur la seule fortune immobilière (IFI). Ces baisses sur la fiscalité du capital n’auront pas un effet immédiat, mais elles inciteront à investir et à créer des activités en France, un signal bienvenu dans le contexte du Brexit. De même, la trajectoire pluriannuelle de baisse du taux de l’impôt sur les sociétés est un signal fort pour re- mettre la France en phase avec les autres pays euro- péens. Il est toutefois regrettable que le maintien d’un impôt sur la fortune immobilière ne reconnaisse pas l’immobilier comme une activité économique majeure. Ces réformes, si elles constituent un véritable chan- gement de philosophie, de culture et d’orientation, ne permettront toutefois pas à notre pays de bénéficier pleinement du redémarrage de la croissance en raison d’un problème majeur : une pénurie de compétences alors même que notre taux de chômage se maintient à un niveau élevé et que la confiance retrouvée des chefs d’entreprise est génératrice d’embauches. Construire une croissance riche en emplois, c’est tout l’enjeu de la réforme en cours de la formation professionnelle, qui comprend celle de l’apprentissage et de l’assu- rance-chômage. Le dénominateur commun de ces ré- formes doit être la formation. La formation des jeunes aux métiers demandés via notamment l’apprentis- sage, qui doit être réhabilité, la formation des salariés afin qu’ils puissent développer leur employabilité au rythme des évolutions technologiques et la formation des demandeurs d’emploi aux compétences recon- nues et utiles afin qu’ils puissent retrouver un emploi durable. C’est dans cet esprit que nous préconisons l’idée, reprise par le gouvernement, de transférer aux branches professionnelles le pilotage de l’apprentis- sage et de renforcer l’incitation à la reprise d’emploi, ce qui implique de contrôler et suivre les demandeurs d’emploi afin de mieux les accompagner. Cette ré- forme doit aboutir à un système rénové permettant aux entrepreneurs de trouver plus facilement les ta- lents dont ils ont besoin pour se développer. 10 2
  • 11. 2017 une année d’avancées positives ! 11 “Construireunecroissanceriche enemplois,c’esttoutl’enjeu delaréformeencours delaformationprofessionnelle” Beaucoup de choses ont été faites ces derniers mois, mais il reste beaucoup à faire si nous voulons retrou- ver une croissance solide et durable. La baisse des charges sur le coût du travail doit être poursuivie. De même, le poids des taxes sur les facteurs de produc- tion reste entier. Ces chantiers supposent une poli- tique ambitieuse de réduction des dépenses publiques et du déficit budgétaire. Le MEDEF continue, et conti- nuera, de plaider en ce sens. Les perspectives de croissance et la confiance retrouvée des chefs d’entre- prise et des Français en général – 59 % d’entre eux se disent optimistes pour 2018 – sont de véritables points d’appui pour ouvrir et faire avancer ces chantiers. Il en va du développement des entreprises et de la baisse du chômage : sans baisse de charges, pas de marges suffisantes pour investir, et sans investissements pas de création d’emploi. La future loi sur la croissance et la transformation des entreprises retient aussi toute notre attention. Nous avons rendu publiques 120 propositions en ce sens. Nous jugeons notamment pertinent d’ouvrir une réflexion sur les relations des entreprises avec leurs parties prenantes, et sur une meilleure associa- tion des salariés à la performance de l’entreprise. En revanche, une modification législative de l’objet social de l’entreprise ne nous paraît pas être le bon outil. L’entreprise doit désormais revendiquer sa fonction sociale et sociétale, mais le souhait du gouverne- ment d’en passer par la loi serait inefficace, contre- productif et en contradiction avec la politique menée ces derniers mois. Desréformesàmeneren2018 2017 accompagner les réformes
  • 12. 12 Un Medef àlaconquête 2017 a été marquée par de nombreux événements attestant l’engagement du MEDEF autour des grandes priorités de notre économie : l’apprentissage et la formation, la numérisation de l’économie, la lutte contre le réchauffement climatique, l’Afrique... Un engagement également pour l’entrepreneuriat sous toutes ses formes et pour l’esprit d’entreprise. 3 au 6 janvier le MEDEF promeut l’écosystème et les atouts français au CES de Las Vegas Pour la quatrième année consécutive, le MEDEF est allé soutenir nos start-up au Consumer Electronics Show où la France occupe désormais une place de choix. En 2017, notre pays était la troisième nation en nombre d’entreprises exposantes, juste derrière les États-Unis et la Chine. La délégation, conduite par Pierre Gattaz, s’est rendue dans la Silicon Valley les 3 et 4 janvier avant de visiter le CES les 5 et 6 janvier. Elle était accompagnée d’une délégation de la Fédé- ration française de l’assurance et d’une délégation des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens. Le point d’orgue de cette mobilisation a été la soirée France, organisée en partenariat avec l’Alliance française des industries du numérique (Afnum), le 5 janvier à l’Hôtel Paris. Cette soirée a réuni les start-up et entreprises françaises, les représentants des Régions et les per- sonnalités politiques françaises présentes au salon. 12 3
  • 13. 2017 conquérir 12-14 janvier Sommet Afrique-France au Mali Pierre Gattaz a conduit à Bamako une importante dé- légation de 70 entreprises françaises afin de participer au Forum économique, co-organisé avec le patronat du Mali (CNPM), en marge du 27e   sommet Afrique- France, qui a réuni, les 13 et 14 janvier 2017, une qua- rantaine de chefs d’État dans la capitale malienne. L’occasion de montrer que l’Afrique est devenue pour le MEDEF une immense priorité. 9-11 mars Finale nationale WorldSkills à Bordeaux Bordeaux a reçu les 44e  finales nationales des Olym- piades des métiers : trois jours de compétition pour 630 jeunes autour de 51 métiers différents. Pierre Gattaz,président du MEDEF, était bien sûr présent pour soutenir cette compétition importante, tout comme Emmanuel Macron, alors candidat à la présidence de la République. 15 et 16 mars Universitédunumérique« Ladatadanstoussesétats » Convaincu que la transformation numérique repré- sente un bouleversement majeur pour toutes les en- treprises, quels que soient leur taille ou leur secteur d’activité, le MEDEF lui dédie chaque année depuis trois ans un grand rendez-vous au mois de mars afin de mieux sensibiliser et accompagner les entreprises françaises, en particulier les TPE et PME. L’Université du numérique permet également de dresser un état des lieux de la transformation numérique des entre- prises françaises, secteur par secteur, et de valoriser les atouts de notre pays dans ce domaine. Le thème choisi pour cette édition 2017 était « La data dans tous ses états ! ». Un thème qui a permis de montrer en quoi la donnée collectée, générée ou produite par l’en- treprise devient un formidable levier de création de va- leur. La prochaine édition de l’Unum aura lieu les 21 et 22 mars 2018 sur le thème « Révolution numérique : comment relever le défi des compétences ? ». 2017 une année d’avancées positives ! 13
  • 14. 14 Juillet Beau Travail a repris le chemin du Tour de France Dans le cadre du programme Beau Travail, lancé en 2014 pour promouvoir les formations en alternance autour des métiers en tension, le MEDEF a repris le chemin du Tour de France. Cela a permis à des cen- taines de jeunes apprentis de faire la démonstration de leur créativité et de leur savoir-faire grâce à un grand concours organisé dans chaque région. Les jeunes alternants ont pu réaliser leur vélo du futur à partir des matériaux et des techniques de leur spé- cialité. Des vélos étaient présentés chaque jour dans le village départ. Une nouvelle façon de montrer que l’apprentissage est synonyme d’excellence, et qu’il mène à des métiers passionnants et épanouissants. 29 et 30 août Université d’été « Confiance et croissance-L’avenir c’est laFrance » Un vent d’optimisme et de bonne humeur a soufflé sur la 19e édition de l’Université d’été qui s’est tenue les 29 et 30 août dernier sur le campus HEC de Jouy-en- Josas et qui a connu une affluence record avec plus de 7 000 participants. Un signe de confiance retrou- vée face aux nouvelles orientations économiques et politiques prises par notre pays. Pendant deux jours, plus de 150 intervenants français et étrangers, parmi lesquels 11 membres du gouvernement, ont dit leur confiance en l’avenir et en la France face aux grandes mutations actuelles du monde. Dans cet univers de ruptures, il appartient en effet aux entreprises de transformer les incertitudes en avantages concurren- tiels, de faire de la pédagogie et de mettre en place les garde-fous qui permettront de rendre la mondia- lisation acceptable et profitable à tous. La prochaine édition de l’Université d’été aura lieu les 28 et 29 août prochain. L’Université d’été du MEDEF fêtera à cette occasion son vingtième anniversaire. 3
  • 15. Octobre lancement de MAI – MEDEFaccélérateur d’investissement En octobre dernier, le MEDEF a lancé, en collabora- tion avec les représentants des institutions financières (BEI-FEI, FBF, FFA, AFG et Afic), MEDEF accélérateur d’investissement (MAI), une plateforme dont l’ob- jectif est de rapprocher les PME des financements adaptés à leurs besoins de croissance. Elle vise les PME solvables  – chiffre d’affaires de 1  million à 100 millions d’euros – et propose de les aider à trou- ver un financement de longue durée auprès de fonds d’investissement. L’objectif de MAI est d’être à l’origine de 500 millions euros de financement pour 500 entre- prises par an. Les Déterminés : trois nouvelles promotions en 2017 En 2017, pour la première fois, l’association Les Dé- terminés a formé deux promotions de futurs jeunes entrepreneurs en province, à Lyon et à Nancy. Ces deux nouvelles promotions s’ajoutent à la cinquième promotion francilienne d’avril dernier. Au total, depuis son lancement en 2015 par le MEDEF et Agir pour réussir, l’association Les Déterminés a formé gratui- tement 98 futurs jeunes entrepreneurs, âgés de 18 à 35 ans, issus des quartiers sensibles. 15 au 18 octobre Le MEDEF soutient les jeunes champions français de la WorldSkills Competition àAbu Dhabi La WorldSkills Competition, organisée tous les deux ans par l’association WorldSkills International, a eu lieu à Abu Dhabi du 15  au 18  octobre dernier. Elle s’est soldée par un excellent résultat pour l’équipe de France des métiers avec un total de 12 médailles, dont 5 médailles d’or. Le MEDEF était sur place pour soute- nir tous nos jeunes talents qui ont, une fois de plus, fait la démonstration de l’excellence française. Tous les jeunes champions vont très prochainement être reçus avenue Bosquet. L’apprentissage souffre encore trop souvent en France d’une mauvaise image. L’ambition du MEDEF est de faire en sorte que tous – jeunes, en- seignants et parents – prennent conscience que c’est au contraire une voie d’excellence. 2017 une année d’avancées positives ! 15 2017 conquérir
  • 16. 16 11 décembre French Business Climate Pledge-les entreprises s’engagent pour le climat À la veille du One Planet Summit, organisé par le président de la République le 12  décembre dernier, 91 entreprises françaises de toutes tailles et de tous secteurs, réunies au MEDEF autour de Nicolas Hulot, ont annoncé la signature d’un engagement commun en faveur du climat, le French Business Climate Pledge. Ces entreprises ont annoncé qu’elles allaient renfor- cer leurs engagements pour les trois années à venir. Elles représentent au total 6  millions d’emplois et un périmètre mondial de 1  500  milliards de chiffre d’affaires ou produits nets bancaires. Ce sont plus de 320  milliards d’euros en financement, recherche et développement, et innovation qui seront engagés de 2016 à 2020 pour passer à une société bas carbone. Avec ce nouvel engagement, le secteur privé démontre que le défi de la transition écologique est passé au stade du financement et de la mise en œuvre concrète. 20 décembre 2017 La mission Digital Disruption Lab tire ses conclusions Depuis mars 2016, la mission Digital Disruption Lab a pour objectif, en s’inspirant des écosystèmes étran- gers, d’accompagner au mieux nos entreprises et de faire de la France la Silicon Valley de l’Europe. Confiée à Olivier Midière, ambassadeur du MEDEF pour le numérique, cette mission s’est rendue dans 22 pays (Estonie, Israël, États-Unis, Singapour, Suède, Finlande, Canada, Japon, Corée du Sud, Chine, Allemagne,Royaume-Uni,Lituanie,Jordanie,Mexique, Afrique du Sud, Hong Kong, Maroc, Philippines, Argentine, Colombie, Kenya) afin d’initier des partena- riats avec les écosystèmes étrangers, de concevoir et réaliser des opérations de communication et de sensi- bilisation en France, et de concevoir des programmes pédagogiques, ou learning expeditions, autour de ces écosystèmes. Après 180 jours de mission au cours desquels plus de 700 acteurs ont été interviewés, la mission a tiré son bilan final le 21 décembre dernier. Un bilan qui montre que, bien que leurs écosystèmes soient matures, l’Europe et la France ont encore des marges de progression pour devenir des smart na- tions à part entière. 3
  • 17. 2017 une année d’avancées positives ! 17 Des déplacements nombreux à l’étranger et dans les territoires En 2017, Pierre Gattaz a conduit plusieurs déléga- tions d’entreprises à l’étranger. En plus de s’être ren- du aux États-Unis pour le CES et à Bamako pour le sommet Afrique-France, Pierre Gattaz a notamment conduit une délégation en Indonésie, en Malaisie et à Singapour en février dernier, ainsi qu’une délégation en Inde, à New Dehli, Mumbaï et Bangalore en sep- tembre. En mars prochain, il se rendra au Kenya et en Ethiopie. Il a également multiplié les déplacements en Europe : Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Estonie, Belgique… pour aller à la rencontre de ses homologues européens et porter la voix des entreprises françaises. Au niveau national, Pierre Gattaz a visité, en 2017, 28 MEDEF territoriaux, lors d’une vingtaine de dépla- cements, pour partager avec les entrepreneurs de terrain les propositions de réformes préconisées par le MEDEF. Une présence forte sur les événements organisés par lesfédérationsprofessionnelles Pierre Gattaz a participé à 26 événements organi- sés par les fédérations professionnelles, parmi les- quels le Salon international de l’aéronautique et de l’espace (SIAE) de Paris-Le Bourget organisé par le Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas), le congrès du gaz organisé par l’Association française du gaz (Afgaz), le congrès mon- dial World Federation of Direct Selling Associations (WFDSA 2017) organisé par la Fédération de la vente directe (FVD) ou, plus récemment, le grand zapping annuel du Syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées (Synerpa) qui a rejoint le MEDEF en 2017. Des publications pour faire de la pédagogie En 2017, le MEDEF a publié de très nombreuses publi- cations et guides pratiques sur des sujets ayant trait à la vie quotidienne des entreprises. À noter la dernière édition de Cartes sur table, Des faits pour des actes, qui dresse le diagnostic de la si- tuation économique et sociale française et la compare à celle de nos principaux partenaires et concurrents. À noter également la publication de trois numé- ros du magazine France 2020 : « Ensemble, bougeons la France  !  », «  L’avenir c’est l’Europe  !  » et «  Tous apprentis ! ». 2017 conquérir 2017 une année d’avancées positives ! 17
  • 18. 18 et 2018 ?2018 est une année importante pour le MEDEF. D’abord, parce qu’elle va être une année où les réformes vont se poursuivre et où nous devons continuer à travailler avec force et détermination pour faire progresser nos idées : concrétisation des réformes sur l’apprentissage, la formation professionnelle et l’assurance chômage ; plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises ; loi de programmation sur l’énergie ; concertation sur une réforme ambitieuse des retraites ; relance de la construction européenne… les sujets ne manquent pas. Mais 2018 sera également une année d’élection pour le MEDEF puisqu’une nouvelle présidente ou un nouveau président sera élu. Cela va être l’occasion de débattre en interne sur le rôle et la place du MEDEF, sa gouvernance, son ambition. Alors que la France a changé, que l’ambiance politique est moins hostile, ce débat paraît clé pour notre avenir. Profitons-en pour échanger sereinement sur le fond, sur notre gouvernance, la place des fédérations professionnelles et des territoires, nos actions collectives, notre rôle dans la société… Là aussi, les sujets ne manquent pas, et la période qui s’annonce va être passionnante et importante. Alors, débattons, échan- geons et remettons-nous en ordre de marche pour aider notre pays à accélérer sur la voie de la croissance, de l’emploi et d’une ambition commune ! 18
  • 19. Création / conception : Cithea Stratégies www.citheacommunication.fr Crédit photos : © MEDEF / DR / Istock.com / Fotolia.fr Dépôt légal : janvier 2018 ISBN : 978-2-86658-215-9 Tous droits réservés
  • 20. 55 Avenue Bosquet, 75007 Paris www.medef.com