SlideShare une entreprise Scribd logo
Projekt: MK Evolution des coûts 2017 Datum: 26.09.2017 Folie 1
Conférence de presse du
26 septembre 2017
Évolution des coûts de
la santé dans
l’assurance obligatoire
des soins (AOS)
Page 2
Table des matières
1 Sandra Kobelt, responsable du département Politique et Communication
Allocution de bienvenue
2 Verena Nold, directrice de santésuisse
Évolution des coûts de la santé
3 Markus Gnägi, responsable par intérim du département Bases fondamentales
Parenthèse sur la physiothérapie
4 Verena Nold, directrice de santésuisse
Intervention dans le tarif TARMED par le Conseil fédéral
5 Verena Nold, directrice de santésuisse
Bilan et conclusions
6 Sandra Kobelt, responsable du département Politique et Communication
Questions et discussion
Page 3
2. Évolution des coûts de la santé
Assurance obligatoire des soins (AOS)
Verena Nold
Directrice de santésuisse
Page 4
90
100
110
120
130
140
150
160
170
180
190
200
210
220
230
240
250
260
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
Coûts AOS
PIB
IPC
Indice(1996=100)
2. Évolution des coûts de la santé dans l’AOS
Les coûts explosent!
Source: pool de données SASIS SA, OFS
Page 5
2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS
Les primes suivent l’évolution des coûts de la santé
(en CHF par assuré) 1996 – 2016
Source: pool de données SASIS SA
1,500
2,000
2,500
3,000
3,500
Prämien
Kosten (Nettoleistungen + Verwaltungskosten)
Primes
Coûts (prestations nettes + frais administratifs)
Page 6
2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS
Vue d’ensemble 2016
**Autres fournisseurs de prestations: EMS, soins à domicile, laboratoires, physiothérapeutes, centres de remise, ergothérapeutes (énumération non exhaustive)
Source: pool de données SASIS SA
 Prestations brutes AOS
(participations aux coûts incluses):
31,6 milliards de francs
 Nombre d’assurés:
8,4 millions
 Prime annuelle moyenne par personne:
3449 francs
5,5 Mrd
3,7MrdCHF
Autres**
18%
Pharmacies
12%
9,5 Mrd CHF
Médecins
30%
12,8 Mrd CHF
Hôpitaux
40%
Page 7
2,784
3,780
4,748
2,000
2,500
3,000
3,500
4,000
4,500
5,000
AI UR NW ZG OWGR AR LU TG SZ SG GL FR AG VS SH CH ZH SO BE JU NE VD TI BL GE BS
2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS
Coûts par assuré en 2016 (en CHF)
dans les cantons
Source: pool de données de SASIS SA, selon la date de facturation
Page 8
0
0.1
0.2
0.3
0.4
0.5
0.6
0.7
0.8
0.9
1
Arzt ambulant Spital ambulant Spital stationär Apotheken Übrige
Evolution de 2012 à 2016Hausse:
+20%
Hausse:
+24%
Hausse:
+12%
Hausse:
+9%
Hausse:
+13%
0
200
400
600
800
1000
1200
Arzt ambulant Spital ambulant Spital stationär Apotheken Übrige
Entwicklung 2012 - 2016
2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS
Évolution des coûts selon le domaine de prestations
par exercice et par assuré (en CHF)
Source: pool de données de SASIS SA,: données selon le canton de domicile et l’exercice, statistiques de l’assurance-maladie obligatoire de l’OFSP
0
200
400
600
800
1000
1200
Arzt ambulant Spital ambulant Spital stationär Apotheken Übrige
Evolution de 2012 - 2016
Médecin, ambulatoire Hôpital, ambulatoire Hôpital, stationnaire Pharmacies Autres
Hausse:
+20%
Hausse:
+24%
Hausse:
+12%
Hausse:
+9%
Hausse:
+13%
Page 9
2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS
Médecins
Coûts annuels par personne 2012 – 2016 (en CHF)
Source: pool de données SASIS SA
49 53 57 61 64
205 212 213 220 231
655
703 736
779 802
0
100
200
300
400
500
600
700
800
900
1000
1100
1200
2012 2013 2014 2015 2016
Analyses Médicaments Prestations médicales (TARMED)
Augmentation 2012 - 2016: +20.6%
910
967 1006
1060 1097
Page 10
2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS
Augmentation du nombre de médecins 2012 – 2016
Source: pool de données SASIS SA
10620
11890 12265 12528 12696
8642
8865 9094 9276 9436
0
4000
8000
12000
16000
20000
24000
2012 2013 2014 2015 2016
Nombre de médecins spécialistes Nombre de médecins de premier recours
19’262
20’755 21’359 21’804 22’132
Augmentation totale 2012 à 2016: +14,9%
Augmentation Médecins de premier recours 2012 à 2016: +9,2%
Augmentation Médecins spécialistes 2012 à 2016: +19,5%
Page 11
113
100
114
95
97
99
101
103
105
107
109
111
113
115
2012 2013 2014 2015 2016
Coûts par consultation (indexés)
Nombre de consultations (indexé)
Coûts par consultation 2016:
140 francs
2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS
Médecins: nombre de consultations et coûts par
consultation (Indice 2012 = 100)
Source: pool de données SASIS SA
Page 12
2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS
Médecins: coûts par consultation en 2016
(en CHF) dans les cantons
Source: pool de données SASIS SA
92
140
195
0
50
100
150
200
AI
GL
OW
UR
TG
NW
AR
GR
LU
SG
SH
SZ
SO
VS
AG
NE
ZG
BS
TI
BE
JU
FR
BL
CH
ZH
VD
GE
Page 13
2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS
Médecins: évolution du volume et des prix
Conclusion
 L’augmentation des coûts est ininterrompue depuis 2012
 L’augmentation des coûts s’explique par un accroissement des volumes (effet
quantitatif)
 L’évolution des prix est stable (pas d’effet de prix, sauf dans le cas des médicaments:
comme l’OFSP n’a pas procédé au contrôle des prix en 2015 et 2016, il n’y a pas eu
de baisse de prix non plus dans ces deux années)
 L’accroissement des volumes est favorisé par:
 l’augmentation du nombre de médecins en exercice (en ambulatoire)
 la revalorisation accordée par le Conseil fédéral aux médecins de premier recours*
*Le 1er octobre 2014 est entrée en vigueur « l’Ordonnance sur l’adaptation de structures tarifaires dans l’assurance-maladie » qui a réduit de 8,5% le point tarifaire de la prestation
technique dans 13 chapitres et accordé en contrepartie aux médecins de premier recours un supplément pour les prestations de médecine de famille au cabinet médical. La mise
en œuvre de l’intervention tarifaire n’a pas respecté le principe de la neutralité des coûts, comme c’était prévu, mais a entraîné globalement un accroissement des volumes
Page 14
2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS
Hôpital, soins ambulatoires:
coûts par personne 2012 – 2016 (en CHF)
Source: pool de données SASIS SA
100 117 120 126 139
91
92 93 97
106
381
416 423 433
461
0
100
200
300
400
500
600
700
800
2012 2013 2014 2015 2016
Autres Médicaments Prestations fournies par les médecins (TARMED)
Augmentation 2012 - 2016: +23,5%
572
625 635
656
706
Page 15
96
100
133
90
95
100
105
110
115
120
125
130
135
2012 2013 2014 2015 2016
Coûts par consultation (indexés)
Nombre de consultations (indexé)
Coûts par consultation 2016:
276 francs
2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS
Hôpital, soins ambulatoires: nombre de consultations
et coûts par consultation (Indice 2012 = 100)
Source: pool de données SASIS SA
Page 16
2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS
Hôpital, soins ambulatoires: coûts par consultation
2016 (en CHF) dans les cantons
Source: pool de données SASIS SA
212
276
319
0
50
100
150
200
250
300
350
400
OW
GR
NE
BS
BL
AR
SG
SH
TI
UR
TG
SO
GL
CH
JU
ZH
NW
AG
ZG
VD
BE
AI
VS
LU
FR
SZ
GE
Page 17
2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS
Hôpital, soins ambulatoires:
conclusion
 L’augmentation des coûts est ininterrompue depuis 2012
 L’augmentation des coûts s’explique par
 un accroissement des volumes (effet quantitatif)
 De nouveaux médicaments sont ajoutés à des thérapies combinées existantes,
ce qui rallonge l’administration
…et par des effets de transfert
 Transfert du traitement médicamenteux lors d’un séjour hospitalier vers le domaine
hospitalier ambulatoire
 Les services ambulatoires des hôpitaux se chargent de plus en plus des prestations
de premier recours
Page 18
2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS
Hôpital, soins stationnaires: coûts par personne 2012
– 2016 (en CHF)
Source: pool de données SASIS SA
Augmentation 2012 - 2016: +11,7%
736
836 820 837 822
0
100
200
300
400
500
600
700
800
900
1,000
2012 2013 2014 2015 2016
Page 19
2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS
Hôpital, soins stationnaires: conclusion
 Dans le domaine Hôpital, soins stationnaires, on observe un ralentissement de
l’augmentation des coûts dans l’AOS
 L’évolution du prix de base (base rate) a contribué à stabiliser la croissance des coûts
 L’évolution des coûts est stable au niveau national mais très variable au niveau
cantonal, notamment si les clés de répartition ont été de nouveau modifiées en 2017.
Cet effet n’intervient plus en 2018.
Page 20
3. Parenthèse sur la physiothérapie
Markus Gnägi
Responsable par intérim du
département Bases fondamentales
Page 21
3. Parenthèse sur la physiothérapie
Part des coûts de la physiothérapie
Forte augmentation
**Autres fournisseurs de prestations: EMS, soins à domicile, laboratoires, physiothérapeutes, centres de remise, ergothérapeutes (énumération non exhaustive)
Source: pool de données SASIS SA
4.6 Mrd CHF
12.8 Mrd CHF
9.5 Mrd CHF
3.7MrdCHF
Autres**
15%
Hôpitaux
40%
Pharmacies
12%
Médecins
30%
0.9 Mrd CHF
Physiothérapie
3%
Évolution des coûts
Physiothérapie 2012 – 2016:
+ 53 %
2012: 617 millions de CHF
2016: 944 millions de CHF
Page 22
3. Parenthèse sur la physiothérapie
Évolution 2012 - 2016
 Évolution du nombre de physiothérapeutes et coûts en Suisse:
 Nombre de physiothérapeutes en 2012: 6092; 2016: 7125 (+ 17%)
 Augmentation depuis 2012: + 1033
 Augmentation des coûts 2012 - 2016: + 46%
Exemples dans les cantons:
 Évolution chez les physiothérapeutes dans le canton du Tessin:
 Nombre de physiothérapeutes en 2012: 308; 2016: 379 (+ 23%)
 Augmentation depuis 2012: + 71
 Augmentation des coûts 2012/2016: + 61%
 Évolution chez les physiothérapeutes dans le canton de Thurgovie:
 Nombre de physiothérapeutes en 2012: 168; 2016: 223 (+ 33%)
 Augmentation depuis 2012: + 55
 Augmentation des coûts 2012 - 2016: + 50%
Page 23
3. Parenthèse sur la physiothérapie
Coûts par personne 2012 – 2016
selon les cantons (en CHF)
Source: pool de données SASIS SA
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
[CELLRANGE]
0
20
40
60
80
100
120
140
160
BS
BL
TI
GE
SH
TG
ZH
GL
ZG
CH
SG
AG
SO
VD
OW
BE
SZ
VS
LU
GR
NE
FR
AR
NW
JU
UR
AI
Coûts par personne: Année 2012 Coûts par personne: Augmentation Années 2012/2016
Page 24
3. Parenthèse sur la physiothérapie
Tendance à un allongement de la durée de traitement
Source: pool de données SASIS SA
17.5%
13.4%
73.9%
73.9%
8.7%
12.7%
0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100%
2012
2016
0-9 10-18 Anteil Physiotherapeuten mit mehr als 18 Konsultationen pro erkrankte PersonPart des physiothérapeutes avec plus de 18 consultations par patient
Page 25
3. Parenthèse sur la physiothérapie
Conclusion
Causes de l’augmentation des coûts
 Augmentation des volumes
 Les prescriptions sont exécutées en totalité
 Le Conseil fédéral ne touche pas à la structure tarifaire des prestations de
physiothérapie
Mesures contre l’augmentation des coûts
 Mesure de la qualité du résultat
 Contrôle des critères d’efficacité, d’adéquation et d’économicité (EAE) dans le cadre de
Health Technologie Assessments
Page 26
4. Intervention dans le tarif TARMED
par le Conseil fédéral (CF) *
Verena Nold
Directrice de santésuisse
(* CF: Économies de près de 470 millions de francs)
Page 27
4. Intervention dans le tarif TARMED par le CF
Comparaison des coûts des prestations de base d’un
médecin de famille
Position tarifaire Nombre Nombre PT
Médecin/Infrastructure
Version tarifaire 2017
Nombre PT
Médecin/Infrastructure
Version tarifaire 2018
00.0010 consultation, 5
premières minutes
1 fois 17.76 18.42
00.0020 consultation, par
période de 5 min en plus
2 fois 35.52 36.84
00.0030 consultation, 5
dernières minutes
1 fois 8.88 9.21
00.0015 supplément pour
prestations de médecine de
famille
1 fois 10.00 10.96
Total 72.16 75.43
DIFFERENCE par consultation + 3.27 (+4,54%)
 Consultation d’une durée de 20 minutes sans prestation supplémentaire en l’absence
du patient (valeur moyenne du point tarifaire 0,89 franc)
 Coûts supplémentaires pour 28,0 millions de consultations: + 84 millions de francs
Page 28
4. Intervention dans le tarif TARMED par le CF
Comparaison des coûts des prestations de base d’un
médecin spécialiste
 Consultation d’une durée de 20 minutes sans prestation supplémentaire en l’absence
du patient (valeur moyenne du point tarifaire 0,89 franc)
Position tarifaire Nombre Nombre PT
Médecin/Infrastructure
Version tarifaire 2017
Nombre PT
Médecin/Infrastructure
Version tarifaire 2018
00.0010 consultation, 5
premières minutes
1 fois 17.76 18.42
00.0020 consultation, par
période de 5 min en plus
2 fois 35.52 36.84
00.0030 consultation, 5
dernières minutes
1 fois 8.88 9.21
00.0015 supplément pour
prestations de médecine de
famille
1 fois 10.00 10.96
Total 62.16 64.47
DIFFERENCE par consultation + 2.31 (+3,72%)
 Coûts supplémentaires pour 18,8 millions de consultations: + 39 millions de francs
Page 29
4. Intervention dans le tarif TARMED par le CF
Comparaison des coûts des prestations de base
Hôpital, soins ambulatoires
 Consultation d’une durée de 20 minutes sans prestation supplémentaire en l’absence
du patient (valeur moyenne du point tarifaire 0,89 franc)
Position tarifaire Nombre Nombre PT
Médecin/Infrastructure
Version tarifaire 2017
Nombre PT
Médecin/Infrastructure
Version tarifaire 2018
00.0010 consultation, 5
premières minutes
1 fois 17.76 18.42
00.0020 consultation, par
période de 5 min en plus
2 fois 35.52 36.84
00.0030 consultation, 5
dernières minutes
1 fois 8.88 9.21
00.0015 supplément pour
prestations de médecine de
famille
1 fois 10.00 10.96
Total 62.16 64.47
DIFFERENCE par consultation + 2.31 (+3,72%)
 Coûts supplémentaires pour 12,7 millions de consultations: + 26 millions de francs
Page 30
4. Intervention dans le tarif TARMED par le CF
Estimation de l’augmentation des coûts pour les
prestations de base
 Médecins de premier recours +84 millions de francs
 Médecins spécialistes +39 millions de francs
 Hôpitaux ambulatoires +26 millions de francs
 Total + 149 millions de francs
(sans prestations médicales en l’absence du patient)
Page 31
00.0140: Prestation en l’absence du patient
(y compris étude du dossier)
367
415
454
0
50
100
150
200
250
300
350
400
450
500
2014 2015 2016
Mio.CHF
Augmentation 2014 - 2016: + 24 %
Source: pool tarifaire SASIS SA: chiffres extrapolés sur 100%
Page 32
4. Intervention dans le tarif TARMED par le CF
Prestations en l'absence du patient
jusqu’à présent: 60 min par trimestre (12 fois 5 min)
Source: SASIS SA – Pool tarifaire. Données mensuelles 2016/ Déc. cum.
0.00
0.20
0.40
0.60
0.80
1.00
1.20
1.40
1.60
2014 2015 2016
Médecins de premier recours
Soins par médecins spécialistes
Hôpitaux ambulatoires
Total (Hôpital et Médecin
ambulatoire)
Remarques: Les consultations de base cumulent les positions TARMED 001.00.0010 (consultation de base) et 001.00.0060 (visite de base).
Les médecins de premier recours et les médecins spécialistes ont encore de la marge
pour décompter la position
Nombredeprestationsenabsenceparconsultationdebase
Page 33
4. Intervention dans le tarif TARMED par le Conseil
fédéral
Prestations en l'absence du patient
 Nouvelle limitation: 30 minutes par trimestre (6 fois
5 minutes maximum, exception pour les enfants et les
patients âgés; la psychiatrie)
 MAIS: bien que les coûts pour la prestation en l’absence
du patient aient augmenté chaque année, la majorité des
fournisseurs de prestations a facturé moins de 30
minutes par trimestre!
 Cela signifie que l’année prochaine le nombre, et par
conséquent les coûts, des prestations en l’absence
du patient vont une nouvelle fois augmenter
massivement.
Page 34
5. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS
Conclusion: l’augmentation des coûts se poursuit
de l’ordre de 3 à 5% p. a. depuis des années
1500
2000
2500
3000
3500 Coûts (prestations nettes + coûts administratifs)
Primes
2008:
Le Conseil fédéral impose
une baisse des primes par
réduction des réserves
2018:
Le Conseil fédéral
réclame une baisse
des primes de 1,5%
2001:
Le Conseil fédéral
impose une baisse des
primes par réduction
des réserves
Source: pool de données SASIS SA
Page 35
5. Conclusions
Solutions contre l’augmentation des primes et des
coûts
 Redéfinir les règles de financement
 Financement identique des traitements ambulatoires et stationnaires
 Tarifs forfaitaires dans le domaine ambulatoire
 Endiguer les coûts
 Vérification systématique des prestations en ce qui concerne l’économicité,
l’adéquation et l’efficacité (EAE et HTA)
 Vérifications régulières des prix des médicaments, moyens et appareils
 Assouplissement du principe de territorialité
 Coordonner le pilotage des soins dans le domaine ambulatoire
 Pilotage supra-cantonal des soins ambulatoires
Solution comportant des effets secondaires:
 Budgets globaux
Page 36
6. Questions et discussion

Contenu connexe

Similaire à Conférence de presse du 26 septembre 2017

Présentation de Felix Weber lors la conférence de presse bilan de la Suva 2016
Présentation de Felix Weber lors la conférence de presse bilan de la Suva 2016 Présentation de Felix Weber lors la conférence de presse bilan de la Suva 2016
Présentation de Felix Weber lors la conférence de presse bilan de la Suva 2016
Suva présentations et brochures
 
Transformer la contrainte en opportunité: stratégies locales (Pascal Meier, H...
Transformer la contrainte en opportunité: stratégies locales (Pascal Meier, H...Transformer la contrainte en opportunité: stratégies locales (Pascal Meier, H...
Transformer la contrainte en opportunité: stratégies locales (Pascal Meier, H...
Paianet - Connecting Healthcare
 
Dépenses d'assurance maladie 2020
Dépenses d'assurance maladie 2020Dépenses d'assurance maladie 2020
Dépenses d'assurance maladie 2020
Léo Guittet
 
Les dépenses de santé 2015 en Pays de la Loire
Les dépenses de santé 2015 en Pays de la LoireLes dépenses de santé 2015 en Pays de la Loire
Les dépenses de santé 2015 en Pays de la Loire
François GRIMONPREZ
 
Cour des comptes cas 2017
Cour des comptes cas 2017Cour des comptes cas 2017
Cour des comptes cas 2017
Société Tripalio
 
Cp -rapport_charges_et_produits_pour_2021
Cp  -rapport_charges_et_produits_pour_2021Cp  -rapport_charges_et_produits_pour_2021
Cp -rapport_charges_et_produits_pour_2021
Léo Guittet
 
Le reste à charge des ménages en 2016
Le reste à charge des ménages en 2016Le reste à charge des ménages en 2016
Le reste à charge des ménages en 2016
Adrien Pittore
 
Hausse de 1,2% du PIB en volume en 2016
Hausse de 1,2% du PIB en volume en 2016Hausse de 1,2% du PIB en volume en 2016
Hausse de 1,2% du PIB en volume en 2016
Société Tripalio
 
CTIP : cahier des statistiques 2019
CTIP : cahier des statistiques 2019CTIP : cahier des statistiques 2019
CTIP : cahier des statistiques 2019
Léo Guittet
 
Observatoire des Politiques Budgétaires et Fiscales - janvier 2017
Observatoire des Politiques Budgétaires et Fiscales - janvier 2017Observatoire des Politiques Budgétaires et Fiscales - janvier 2017
Observatoire des Politiques Budgétaires et Fiscales - janvier 2017
EY
 
prix à la consommation - insee mai 2017
prix à la consommation - insee mai 2017prix à la consommation - insee mai 2017
prix à la consommation - insee mai 2017
Société Tripalio
 
Insee - prix à la consommation mai 2017
Insee - prix à la consommation mai 2017Insee - prix à la consommation mai 2017
Insee - prix à la consommation mai 2017
Société Tripalio
 
Communiqué de Presse IMCAS TRIBUNE - Février 2013
Communiqué de Presse IMCAS TRIBUNE - Février 2013Communiqué de Presse IMCAS TRIBUNE - Février 2013
Communiqué de Presse IMCAS TRIBUNE - Février 2013
pbcom1998
 
Résultats du premier trimestre 2022
Résultats du premier trimestre 2022Résultats du premier trimestre 2022
Résultats du premier trimestre 2022
Sanofi
 
Rapport annuel 2017 de la Banque nationale
Rapport annuel 2017 de la Banque nationaleRapport annuel 2017 de la Banque nationale
Rapport annuel 2017 de la Banque nationale
Forums financiers de Wallonie
 
Retrouvez Hélène Charrondière à la 7e rencontre de l'Officine
Retrouvez Hélène Charrondière à la 7e rencontre de l'Officine Retrouvez Hélène Charrondière à la 7e rencontre de l'Officine
Retrouvez Hélène Charrondière à la 7e rencontre de l'Officine
Les Echos Etudes
 
Rapport annuel 2017 de la Banque nationale
Rapport annuel 2017 de la Banque nationaleRapport annuel 2017 de la Banque nationale
Rapport annuel 2017 de la Banque nationale
Forums financiers de Wallonie
 
Etude fnmf-cotisations-2021 def
Etude fnmf-cotisations-2021 defEtude fnmf-cotisations-2021 def
Etude fnmf-cotisations-2021 def
Léo Guittet
 
Changement de la normalisation des cost-weights en 2012- Jörk Volbracht (Univ...
Changement de la normalisation des cost-weights en 2012- Jörk Volbracht (Univ...Changement de la normalisation des cost-weights en 2012- Jörk Volbracht (Univ...
Changement de la normalisation des cost-weights en 2012- Jörk Volbracht (Univ...
Paianet - Connecting Healthcare
 

Similaire à Conférence de presse du 26 septembre 2017 (20)

Cns 2010
Cns 2010Cns 2010
Cns 2010
 
Présentation de Felix Weber lors la conférence de presse bilan de la Suva 2016
Présentation de Felix Weber lors la conférence de presse bilan de la Suva 2016 Présentation de Felix Weber lors la conférence de presse bilan de la Suva 2016
Présentation de Felix Weber lors la conférence de presse bilan de la Suva 2016
 
Transformer la contrainte en opportunité: stratégies locales (Pascal Meier, H...
Transformer la contrainte en opportunité: stratégies locales (Pascal Meier, H...Transformer la contrainte en opportunité: stratégies locales (Pascal Meier, H...
Transformer la contrainte en opportunité: stratégies locales (Pascal Meier, H...
 
Dépenses d'assurance maladie 2020
Dépenses d'assurance maladie 2020Dépenses d'assurance maladie 2020
Dépenses d'assurance maladie 2020
 
Les dépenses de santé 2015 en Pays de la Loire
Les dépenses de santé 2015 en Pays de la LoireLes dépenses de santé 2015 en Pays de la Loire
Les dépenses de santé 2015 en Pays de la Loire
 
Cour des comptes cas 2017
Cour des comptes cas 2017Cour des comptes cas 2017
Cour des comptes cas 2017
 
Cp -rapport_charges_et_produits_pour_2021
Cp  -rapport_charges_et_produits_pour_2021Cp  -rapport_charges_et_produits_pour_2021
Cp -rapport_charges_et_produits_pour_2021
 
Le reste à charge des ménages en 2016
Le reste à charge des ménages en 2016Le reste à charge des ménages en 2016
Le reste à charge des ménages en 2016
 
Hausse de 1,2% du PIB en volume en 2016
Hausse de 1,2% du PIB en volume en 2016Hausse de 1,2% du PIB en volume en 2016
Hausse de 1,2% du PIB en volume en 2016
 
CTIP : cahier des statistiques 2019
CTIP : cahier des statistiques 2019CTIP : cahier des statistiques 2019
CTIP : cahier des statistiques 2019
 
Observatoire des Politiques Budgétaires et Fiscales - janvier 2017
Observatoire des Politiques Budgétaires et Fiscales - janvier 2017Observatoire des Politiques Budgétaires et Fiscales - janvier 2017
Observatoire des Politiques Budgétaires et Fiscales - janvier 2017
 
prix à la consommation - insee mai 2017
prix à la consommation - insee mai 2017prix à la consommation - insee mai 2017
prix à la consommation - insee mai 2017
 
Insee - prix à la consommation mai 2017
Insee - prix à la consommation mai 2017Insee - prix à la consommation mai 2017
Insee - prix à la consommation mai 2017
 
Communiqué de Presse IMCAS TRIBUNE - Février 2013
Communiqué de Presse IMCAS TRIBUNE - Février 2013Communiqué de Presse IMCAS TRIBUNE - Février 2013
Communiqué de Presse IMCAS TRIBUNE - Février 2013
 
Résultats du premier trimestre 2022
Résultats du premier trimestre 2022Résultats du premier trimestre 2022
Résultats du premier trimestre 2022
 
Rapport annuel 2017 de la Banque nationale
Rapport annuel 2017 de la Banque nationaleRapport annuel 2017 de la Banque nationale
Rapport annuel 2017 de la Banque nationale
 
Retrouvez Hélène Charrondière à la 7e rencontre de l'Officine
Retrouvez Hélène Charrondière à la 7e rencontre de l'Officine Retrouvez Hélène Charrondière à la 7e rencontre de l'Officine
Retrouvez Hélène Charrondière à la 7e rencontre de l'Officine
 
Rapport annuel 2017 de la Banque nationale
Rapport annuel 2017 de la Banque nationaleRapport annuel 2017 de la Banque nationale
Rapport annuel 2017 de la Banque nationale
 
Etude fnmf-cotisations-2021 def
Etude fnmf-cotisations-2021 defEtude fnmf-cotisations-2021 def
Etude fnmf-cotisations-2021 def
 
Changement de la normalisation des cost-weights en 2012- Jörk Volbracht (Univ...
Changement de la normalisation des cost-weights en 2012- Jörk Volbracht (Univ...Changement de la normalisation des cost-weights en 2012- Jörk Volbracht (Univ...
Changement de la normalisation des cost-weights en 2012- Jörk Volbracht (Univ...
 

Plus de santésuisse

Medienkonferenz vom 19. September 2018
Medienkonferenz vom 19. September 2018Medienkonferenz vom 19. September 2018
Medienkonferenz vom 19. September 2018
santésuisse
 
Medienkonferenz vom 26. September 2017
Medienkonferenz vom 26. September 2017Medienkonferenz vom 26. September 2017
Medienkonferenz vom 26. September 2017
santésuisse
 
2. Novemberkongress: Vertragszwang versus Vertragsfreiheit
2. Novemberkongress: Vertragszwang versus Vertragsfreiheit2. Novemberkongress: Vertragszwang versus Vertragsfreiheit
2. Novemberkongress: Vertragszwang versus Vertragsfreiheit
santésuisse
 
2e Congrès de novembre: Les composantes d'un système de santé fondé sur la co...
2e Congrès de novembre: Les composantes d'un système de santé fondé sur la co...2e Congrès de novembre: Les composantes d'un système de santé fondé sur la co...
2e Congrès de novembre: Les composantes d'un système de santé fondé sur la co...
santésuisse
 
2. Novemberkongress: Elemente eines wettbewerblichen Gesundheitswesens
2. Novemberkongress: Elemente eines wettbewerblichen Gesundheitswesens2. Novemberkongress: Elemente eines wettbewerblichen Gesundheitswesens
2. Novemberkongress: Elemente eines wettbewerblichen Gesundheitswesens
santésuisse
 
2e Congrès de novembre: Quelles conclusions faut-il tirer pour le système de ...
2e Congrès de novembre: Quelles conclusions faut-il tirer pour le système de ...2e Congrès de novembre: Quelles conclusions faut-il tirer pour le système de ...
2e Congrès de novembre: Quelles conclusions faut-il tirer pour le système de ...
santésuisse
 
2. Novemberkongress: Was lernen wir für das Schweizer Gesundheitswesen
2. Novemberkongress: Was lernen wir für das Schweizer Gesundheitswesen2. Novemberkongress: Was lernen wir für das Schweizer Gesundheitswesen
2. Novemberkongress: Was lernen wir für das Schweizer Gesundheitswesen
santésuisse
 
Kundenevent 2016 tarifsuisse ag
Kundenevent 2016 tarifsuisse agKundenevent 2016 tarifsuisse ag
Kundenevent 2016 tarifsuisse ag
santésuisse
 
Kosten, Qualität – und die Rolle der Versicherer
Kosten, Qualität – und die Rolle der Versicherer Kosten, Qualität – und die Rolle der Versicherer
Kosten, Qualität – und die Rolle der Versicherer
santésuisse
 
Informationsveranstaltung für die Mitglieder der Verhandlungskommissionen von...
Informationsveranstaltung für die Mitglieder der Verhandlungskommissionen von...Informationsveranstaltung für die Mitglieder der Verhandlungskommissionen von...
Informationsveranstaltung für die Mitglieder der Verhandlungskommissionen von...
santésuisse
 
Les réseaux de soins replacent le patient au centre
Les réseaux de soins replacent le patient au centreLes réseaux de soins replacent le patient au centre
Les réseaux de soins replacent le patient au centre
santésuisse
 
Integrierte Versorgung: Von der Wahlmöglichkeit zum Standard
Integrierte Versorgung: Von der Wahlmöglichkeit zum StandardIntegrierte Versorgung: Von der Wahlmöglichkeit zum Standard
Integrierte Versorgung: Von der Wahlmöglichkeit zum Standard
santésuisse
 
Referat: Das Unbehagen mit biotechnolgischen Onkologika
Referat: Das Unbehagen mit biotechnolgischen OnkologikaReferat: Das Unbehagen mit biotechnolgischen Onkologika
Referat: Das Unbehagen mit biotechnolgischen Onkologika
santésuisse
 
Prix des médicaments - Comparaison avec l'étranger 2011, Conférence de presse...
Prix des médicaments - Comparaison avec l'étranger 2011, Conférence de presse...Prix des médicaments - Comparaison avec l'étranger 2011, Conférence de presse...
Prix des médicaments - Comparaison avec l'étranger 2011, Conférence de presse...
santésuisse
 
Medikamenten-Auslandspreisvergleich 2011, Medienkonferenz santésuisse, interp...
Medikamenten-Auslandspreisvergleich 2011, Medienkonferenz santésuisse, interp...Medikamenten-Auslandspreisvergleich 2011, Medienkonferenz santésuisse, interp...
Medikamenten-Auslandspreisvergleich 2011, Medienkonferenz santésuisse, interp...
santésuisse
 
Marge sur les médicaments - Comparaison avec l'étranger, Conférence de presse...
Marge sur les médicaments - Comparaison avec l'étranger, Conférence de presse...Marge sur les médicaments - Comparaison avec l'étranger, Conférence de presse...
Marge sur les médicaments - Comparaison avec l'étranger, Conférence de presse...santésuisse
 
Margenhöhe Auslandsvergleich Medikamente, Pressekonferenz santésuisse 23. Nov...
Margenhöhe Auslandsvergleich Medikamente, Pressekonferenz santésuisse 23. Nov...Margenhöhe Auslandsvergleich Medikamente, Pressekonferenz santésuisse 23. Nov...
Margenhöhe Auslandsvergleich Medikamente, Pressekonferenz santésuisse 23. Nov...santésuisse
 
E-Learning TARMED (D)
E-Learning TARMED (D)E-Learning TARMED (D)
E-Learning TARMED (D)santésuisse
 
E-Learning TARMED (F)
E-Learning TARMED (F)E-Learning TARMED (F)
E-Learning TARMED (F)santésuisse
 
E-Learning SwissDRG (F)
E-Learning SwissDRG (F)E-Learning SwissDRG (F)
E-Learning SwissDRG (F)santésuisse
 

Plus de santésuisse (20)

Medienkonferenz vom 19. September 2018
Medienkonferenz vom 19. September 2018Medienkonferenz vom 19. September 2018
Medienkonferenz vom 19. September 2018
 
Medienkonferenz vom 26. September 2017
Medienkonferenz vom 26. September 2017Medienkonferenz vom 26. September 2017
Medienkonferenz vom 26. September 2017
 
2. Novemberkongress: Vertragszwang versus Vertragsfreiheit
2. Novemberkongress: Vertragszwang versus Vertragsfreiheit2. Novemberkongress: Vertragszwang versus Vertragsfreiheit
2. Novemberkongress: Vertragszwang versus Vertragsfreiheit
 
2e Congrès de novembre: Les composantes d'un système de santé fondé sur la co...
2e Congrès de novembre: Les composantes d'un système de santé fondé sur la co...2e Congrès de novembre: Les composantes d'un système de santé fondé sur la co...
2e Congrès de novembre: Les composantes d'un système de santé fondé sur la co...
 
2. Novemberkongress: Elemente eines wettbewerblichen Gesundheitswesens
2. Novemberkongress: Elemente eines wettbewerblichen Gesundheitswesens2. Novemberkongress: Elemente eines wettbewerblichen Gesundheitswesens
2. Novemberkongress: Elemente eines wettbewerblichen Gesundheitswesens
 
2e Congrès de novembre: Quelles conclusions faut-il tirer pour le système de ...
2e Congrès de novembre: Quelles conclusions faut-il tirer pour le système de ...2e Congrès de novembre: Quelles conclusions faut-il tirer pour le système de ...
2e Congrès de novembre: Quelles conclusions faut-il tirer pour le système de ...
 
2. Novemberkongress: Was lernen wir für das Schweizer Gesundheitswesen
2. Novemberkongress: Was lernen wir für das Schweizer Gesundheitswesen2. Novemberkongress: Was lernen wir für das Schweizer Gesundheitswesen
2. Novemberkongress: Was lernen wir für das Schweizer Gesundheitswesen
 
Kundenevent 2016 tarifsuisse ag
Kundenevent 2016 tarifsuisse agKundenevent 2016 tarifsuisse ag
Kundenevent 2016 tarifsuisse ag
 
Kosten, Qualität – und die Rolle der Versicherer
Kosten, Qualität – und die Rolle der Versicherer Kosten, Qualität – und die Rolle der Versicherer
Kosten, Qualität – und die Rolle der Versicherer
 
Informationsveranstaltung für die Mitglieder der Verhandlungskommissionen von...
Informationsveranstaltung für die Mitglieder der Verhandlungskommissionen von...Informationsveranstaltung für die Mitglieder der Verhandlungskommissionen von...
Informationsveranstaltung für die Mitglieder der Verhandlungskommissionen von...
 
Les réseaux de soins replacent le patient au centre
Les réseaux de soins replacent le patient au centreLes réseaux de soins replacent le patient au centre
Les réseaux de soins replacent le patient au centre
 
Integrierte Versorgung: Von der Wahlmöglichkeit zum Standard
Integrierte Versorgung: Von der Wahlmöglichkeit zum StandardIntegrierte Versorgung: Von der Wahlmöglichkeit zum Standard
Integrierte Versorgung: Von der Wahlmöglichkeit zum Standard
 
Referat: Das Unbehagen mit biotechnolgischen Onkologika
Referat: Das Unbehagen mit biotechnolgischen OnkologikaReferat: Das Unbehagen mit biotechnolgischen Onkologika
Referat: Das Unbehagen mit biotechnolgischen Onkologika
 
Prix des médicaments - Comparaison avec l'étranger 2011, Conférence de presse...
Prix des médicaments - Comparaison avec l'étranger 2011, Conférence de presse...Prix des médicaments - Comparaison avec l'étranger 2011, Conférence de presse...
Prix des médicaments - Comparaison avec l'étranger 2011, Conférence de presse...
 
Medikamenten-Auslandspreisvergleich 2011, Medienkonferenz santésuisse, interp...
Medikamenten-Auslandspreisvergleich 2011, Medienkonferenz santésuisse, interp...Medikamenten-Auslandspreisvergleich 2011, Medienkonferenz santésuisse, interp...
Medikamenten-Auslandspreisvergleich 2011, Medienkonferenz santésuisse, interp...
 
Marge sur les médicaments - Comparaison avec l'étranger, Conférence de presse...
Marge sur les médicaments - Comparaison avec l'étranger, Conférence de presse...Marge sur les médicaments - Comparaison avec l'étranger, Conférence de presse...
Marge sur les médicaments - Comparaison avec l'étranger, Conférence de presse...
 
Margenhöhe Auslandsvergleich Medikamente, Pressekonferenz santésuisse 23. Nov...
Margenhöhe Auslandsvergleich Medikamente, Pressekonferenz santésuisse 23. Nov...Margenhöhe Auslandsvergleich Medikamente, Pressekonferenz santésuisse 23. Nov...
Margenhöhe Auslandsvergleich Medikamente, Pressekonferenz santésuisse 23. Nov...
 
E-Learning TARMED (D)
E-Learning TARMED (D)E-Learning TARMED (D)
E-Learning TARMED (D)
 
E-Learning TARMED (F)
E-Learning TARMED (F)E-Learning TARMED (F)
E-Learning TARMED (F)
 
E-Learning SwissDRG (F)
E-Learning SwissDRG (F)E-Learning SwissDRG (F)
E-Learning SwissDRG (F)
 

Conférence de presse du 26 septembre 2017

  • 1. Projekt: MK Evolution des coûts 2017 Datum: 26.09.2017 Folie 1 Conférence de presse du 26 septembre 2017 Évolution des coûts de la santé dans l’assurance obligatoire des soins (AOS)
  • 2. Page 2 Table des matières 1 Sandra Kobelt, responsable du département Politique et Communication Allocution de bienvenue 2 Verena Nold, directrice de santésuisse Évolution des coûts de la santé 3 Markus Gnägi, responsable par intérim du département Bases fondamentales Parenthèse sur la physiothérapie 4 Verena Nold, directrice de santésuisse Intervention dans le tarif TARMED par le Conseil fédéral 5 Verena Nold, directrice de santésuisse Bilan et conclusions 6 Sandra Kobelt, responsable du département Politique et Communication Questions et discussion
  • 3. Page 3 2. Évolution des coûts de la santé Assurance obligatoire des soins (AOS) Verena Nold Directrice de santésuisse
  • 5. Page 5 2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS Les primes suivent l’évolution des coûts de la santé (en CHF par assuré) 1996 – 2016 Source: pool de données SASIS SA 1,500 2,000 2,500 3,000 3,500 Prämien Kosten (Nettoleistungen + Verwaltungskosten) Primes Coûts (prestations nettes + frais administratifs)
  • 6. Page 6 2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS Vue d’ensemble 2016 **Autres fournisseurs de prestations: EMS, soins à domicile, laboratoires, physiothérapeutes, centres de remise, ergothérapeutes (énumération non exhaustive) Source: pool de données SASIS SA  Prestations brutes AOS (participations aux coûts incluses): 31,6 milliards de francs  Nombre d’assurés: 8,4 millions  Prime annuelle moyenne par personne: 3449 francs 5,5 Mrd 3,7MrdCHF Autres** 18% Pharmacies 12% 9,5 Mrd CHF Médecins 30% 12,8 Mrd CHF Hôpitaux 40%
  • 7. Page 7 2,784 3,780 4,748 2,000 2,500 3,000 3,500 4,000 4,500 5,000 AI UR NW ZG OWGR AR LU TG SZ SG GL FR AG VS SH CH ZH SO BE JU NE VD TI BL GE BS 2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS Coûts par assuré en 2016 (en CHF) dans les cantons Source: pool de données de SASIS SA, selon la date de facturation
  • 8. Page 8 0 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.8 0.9 1 Arzt ambulant Spital ambulant Spital stationär Apotheken Übrige Evolution de 2012 à 2016Hausse: +20% Hausse: +24% Hausse: +12% Hausse: +9% Hausse: +13% 0 200 400 600 800 1000 1200 Arzt ambulant Spital ambulant Spital stationär Apotheken Übrige Entwicklung 2012 - 2016 2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS Évolution des coûts selon le domaine de prestations par exercice et par assuré (en CHF) Source: pool de données de SASIS SA,: données selon le canton de domicile et l’exercice, statistiques de l’assurance-maladie obligatoire de l’OFSP 0 200 400 600 800 1000 1200 Arzt ambulant Spital ambulant Spital stationär Apotheken Übrige Evolution de 2012 - 2016 Médecin, ambulatoire Hôpital, ambulatoire Hôpital, stationnaire Pharmacies Autres Hausse: +20% Hausse: +24% Hausse: +12% Hausse: +9% Hausse: +13%
  • 9. Page 9 2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS Médecins Coûts annuels par personne 2012 – 2016 (en CHF) Source: pool de données SASIS SA 49 53 57 61 64 205 212 213 220 231 655 703 736 779 802 0 100 200 300 400 500 600 700 800 900 1000 1100 1200 2012 2013 2014 2015 2016 Analyses Médicaments Prestations médicales (TARMED) Augmentation 2012 - 2016: +20.6% 910 967 1006 1060 1097
  • 10. Page 10 2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS Augmentation du nombre de médecins 2012 – 2016 Source: pool de données SASIS SA 10620 11890 12265 12528 12696 8642 8865 9094 9276 9436 0 4000 8000 12000 16000 20000 24000 2012 2013 2014 2015 2016 Nombre de médecins spécialistes Nombre de médecins de premier recours 19’262 20’755 21’359 21’804 22’132 Augmentation totale 2012 à 2016: +14,9% Augmentation Médecins de premier recours 2012 à 2016: +9,2% Augmentation Médecins spécialistes 2012 à 2016: +19,5%
  • 11. Page 11 113 100 114 95 97 99 101 103 105 107 109 111 113 115 2012 2013 2014 2015 2016 Coûts par consultation (indexés) Nombre de consultations (indexé) Coûts par consultation 2016: 140 francs 2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS Médecins: nombre de consultations et coûts par consultation (Indice 2012 = 100) Source: pool de données SASIS SA
  • 12. Page 12 2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS Médecins: coûts par consultation en 2016 (en CHF) dans les cantons Source: pool de données SASIS SA 92 140 195 0 50 100 150 200 AI GL OW UR TG NW AR GR LU SG SH SZ SO VS AG NE ZG BS TI BE JU FR BL CH ZH VD GE
  • 13. Page 13 2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS Médecins: évolution du volume et des prix Conclusion  L’augmentation des coûts est ininterrompue depuis 2012  L’augmentation des coûts s’explique par un accroissement des volumes (effet quantitatif)  L’évolution des prix est stable (pas d’effet de prix, sauf dans le cas des médicaments: comme l’OFSP n’a pas procédé au contrôle des prix en 2015 et 2016, il n’y a pas eu de baisse de prix non plus dans ces deux années)  L’accroissement des volumes est favorisé par:  l’augmentation du nombre de médecins en exercice (en ambulatoire)  la revalorisation accordée par le Conseil fédéral aux médecins de premier recours* *Le 1er octobre 2014 est entrée en vigueur « l’Ordonnance sur l’adaptation de structures tarifaires dans l’assurance-maladie » qui a réduit de 8,5% le point tarifaire de la prestation technique dans 13 chapitres et accordé en contrepartie aux médecins de premier recours un supplément pour les prestations de médecine de famille au cabinet médical. La mise en œuvre de l’intervention tarifaire n’a pas respecté le principe de la neutralité des coûts, comme c’était prévu, mais a entraîné globalement un accroissement des volumes
  • 14. Page 14 2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS Hôpital, soins ambulatoires: coûts par personne 2012 – 2016 (en CHF) Source: pool de données SASIS SA 100 117 120 126 139 91 92 93 97 106 381 416 423 433 461 0 100 200 300 400 500 600 700 800 2012 2013 2014 2015 2016 Autres Médicaments Prestations fournies par les médecins (TARMED) Augmentation 2012 - 2016: +23,5% 572 625 635 656 706
  • 15. Page 15 96 100 133 90 95 100 105 110 115 120 125 130 135 2012 2013 2014 2015 2016 Coûts par consultation (indexés) Nombre de consultations (indexé) Coûts par consultation 2016: 276 francs 2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS Hôpital, soins ambulatoires: nombre de consultations et coûts par consultation (Indice 2012 = 100) Source: pool de données SASIS SA
  • 16. Page 16 2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS Hôpital, soins ambulatoires: coûts par consultation 2016 (en CHF) dans les cantons Source: pool de données SASIS SA 212 276 319 0 50 100 150 200 250 300 350 400 OW GR NE BS BL AR SG SH TI UR TG SO GL CH JU ZH NW AG ZG VD BE AI VS LU FR SZ GE
  • 17. Page 17 2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS Hôpital, soins ambulatoires: conclusion  L’augmentation des coûts est ininterrompue depuis 2012  L’augmentation des coûts s’explique par  un accroissement des volumes (effet quantitatif)  De nouveaux médicaments sont ajoutés à des thérapies combinées existantes, ce qui rallonge l’administration …et par des effets de transfert  Transfert du traitement médicamenteux lors d’un séjour hospitalier vers le domaine hospitalier ambulatoire  Les services ambulatoires des hôpitaux se chargent de plus en plus des prestations de premier recours
  • 18. Page 18 2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS Hôpital, soins stationnaires: coûts par personne 2012 – 2016 (en CHF) Source: pool de données SASIS SA Augmentation 2012 - 2016: +11,7% 736 836 820 837 822 0 100 200 300 400 500 600 700 800 900 1,000 2012 2013 2014 2015 2016
  • 19. Page 19 2. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS Hôpital, soins stationnaires: conclusion  Dans le domaine Hôpital, soins stationnaires, on observe un ralentissement de l’augmentation des coûts dans l’AOS  L’évolution du prix de base (base rate) a contribué à stabiliser la croissance des coûts  L’évolution des coûts est stable au niveau national mais très variable au niveau cantonal, notamment si les clés de répartition ont été de nouveau modifiées en 2017. Cet effet n’intervient plus en 2018.
  • 20. Page 20 3. Parenthèse sur la physiothérapie Markus Gnägi Responsable par intérim du département Bases fondamentales
  • 21. Page 21 3. Parenthèse sur la physiothérapie Part des coûts de la physiothérapie Forte augmentation **Autres fournisseurs de prestations: EMS, soins à domicile, laboratoires, physiothérapeutes, centres de remise, ergothérapeutes (énumération non exhaustive) Source: pool de données SASIS SA 4.6 Mrd CHF 12.8 Mrd CHF 9.5 Mrd CHF 3.7MrdCHF Autres** 15% Hôpitaux 40% Pharmacies 12% Médecins 30% 0.9 Mrd CHF Physiothérapie 3% Évolution des coûts Physiothérapie 2012 – 2016: + 53 % 2012: 617 millions de CHF 2016: 944 millions de CHF
  • 22. Page 22 3. Parenthèse sur la physiothérapie Évolution 2012 - 2016  Évolution du nombre de physiothérapeutes et coûts en Suisse:  Nombre de physiothérapeutes en 2012: 6092; 2016: 7125 (+ 17%)  Augmentation depuis 2012: + 1033  Augmentation des coûts 2012 - 2016: + 46% Exemples dans les cantons:  Évolution chez les physiothérapeutes dans le canton du Tessin:  Nombre de physiothérapeutes en 2012: 308; 2016: 379 (+ 23%)  Augmentation depuis 2012: + 71  Augmentation des coûts 2012/2016: + 61%  Évolution chez les physiothérapeutes dans le canton de Thurgovie:  Nombre de physiothérapeutes en 2012: 168; 2016: 223 (+ 33%)  Augmentation depuis 2012: + 55  Augmentation des coûts 2012 - 2016: + 50%
  • 23. Page 23 3. Parenthèse sur la physiothérapie Coûts par personne 2012 – 2016 selon les cantons (en CHF) Source: pool de données SASIS SA [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] [CELLRANGE] 0 20 40 60 80 100 120 140 160 BS BL TI GE SH TG ZH GL ZG CH SG AG SO VD OW BE SZ VS LU GR NE FR AR NW JU UR AI Coûts par personne: Année 2012 Coûts par personne: Augmentation Années 2012/2016
  • 24. Page 24 3. Parenthèse sur la physiothérapie Tendance à un allongement de la durée de traitement Source: pool de données SASIS SA 17.5% 13.4% 73.9% 73.9% 8.7% 12.7% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 2012 2016 0-9 10-18 Anteil Physiotherapeuten mit mehr als 18 Konsultationen pro erkrankte PersonPart des physiothérapeutes avec plus de 18 consultations par patient
  • 25. Page 25 3. Parenthèse sur la physiothérapie Conclusion Causes de l’augmentation des coûts  Augmentation des volumes  Les prescriptions sont exécutées en totalité  Le Conseil fédéral ne touche pas à la structure tarifaire des prestations de physiothérapie Mesures contre l’augmentation des coûts  Mesure de la qualité du résultat  Contrôle des critères d’efficacité, d’adéquation et d’économicité (EAE) dans le cadre de Health Technologie Assessments
  • 26. Page 26 4. Intervention dans le tarif TARMED par le Conseil fédéral (CF) * Verena Nold Directrice de santésuisse (* CF: Économies de près de 470 millions de francs)
  • 27. Page 27 4. Intervention dans le tarif TARMED par le CF Comparaison des coûts des prestations de base d’un médecin de famille Position tarifaire Nombre Nombre PT Médecin/Infrastructure Version tarifaire 2017 Nombre PT Médecin/Infrastructure Version tarifaire 2018 00.0010 consultation, 5 premières minutes 1 fois 17.76 18.42 00.0020 consultation, par période de 5 min en plus 2 fois 35.52 36.84 00.0030 consultation, 5 dernières minutes 1 fois 8.88 9.21 00.0015 supplément pour prestations de médecine de famille 1 fois 10.00 10.96 Total 72.16 75.43 DIFFERENCE par consultation + 3.27 (+4,54%)  Consultation d’une durée de 20 minutes sans prestation supplémentaire en l’absence du patient (valeur moyenne du point tarifaire 0,89 franc)  Coûts supplémentaires pour 28,0 millions de consultations: + 84 millions de francs
  • 28. Page 28 4. Intervention dans le tarif TARMED par le CF Comparaison des coûts des prestations de base d’un médecin spécialiste  Consultation d’une durée de 20 minutes sans prestation supplémentaire en l’absence du patient (valeur moyenne du point tarifaire 0,89 franc) Position tarifaire Nombre Nombre PT Médecin/Infrastructure Version tarifaire 2017 Nombre PT Médecin/Infrastructure Version tarifaire 2018 00.0010 consultation, 5 premières minutes 1 fois 17.76 18.42 00.0020 consultation, par période de 5 min en plus 2 fois 35.52 36.84 00.0030 consultation, 5 dernières minutes 1 fois 8.88 9.21 00.0015 supplément pour prestations de médecine de famille 1 fois 10.00 10.96 Total 62.16 64.47 DIFFERENCE par consultation + 2.31 (+3,72%)  Coûts supplémentaires pour 18,8 millions de consultations: + 39 millions de francs
  • 29. Page 29 4. Intervention dans le tarif TARMED par le CF Comparaison des coûts des prestations de base Hôpital, soins ambulatoires  Consultation d’une durée de 20 minutes sans prestation supplémentaire en l’absence du patient (valeur moyenne du point tarifaire 0,89 franc) Position tarifaire Nombre Nombre PT Médecin/Infrastructure Version tarifaire 2017 Nombre PT Médecin/Infrastructure Version tarifaire 2018 00.0010 consultation, 5 premières minutes 1 fois 17.76 18.42 00.0020 consultation, par période de 5 min en plus 2 fois 35.52 36.84 00.0030 consultation, 5 dernières minutes 1 fois 8.88 9.21 00.0015 supplément pour prestations de médecine de famille 1 fois 10.00 10.96 Total 62.16 64.47 DIFFERENCE par consultation + 2.31 (+3,72%)  Coûts supplémentaires pour 12,7 millions de consultations: + 26 millions de francs
  • 30. Page 30 4. Intervention dans le tarif TARMED par le CF Estimation de l’augmentation des coûts pour les prestations de base  Médecins de premier recours +84 millions de francs  Médecins spécialistes +39 millions de francs  Hôpitaux ambulatoires +26 millions de francs  Total + 149 millions de francs (sans prestations médicales en l’absence du patient)
  • 31. Page 31 00.0140: Prestation en l’absence du patient (y compris étude du dossier) 367 415 454 0 50 100 150 200 250 300 350 400 450 500 2014 2015 2016 Mio.CHF Augmentation 2014 - 2016: + 24 % Source: pool tarifaire SASIS SA: chiffres extrapolés sur 100%
  • 32. Page 32 4. Intervention dans le tarif TARMED par le CF Prestations en l'absence du patient jusqu’à présent: 60 min par trimestre (12 fois 5 min) Source: SASIS SA – Pool tarifaire. Données mensuelles 2016/ Déc. cum. 0.00 0.20 0.40 0.60 0.80 1.00 1.20 1.40 1.60 2014 2015 2016 Médecins de premier recours Soins par médecins spécialistes Hôpitaux ambulatoires Total (Hôpital et Médecin ambulatoire) Remarques: Les consultations de base cumulent les positions TARMED 001.00.0010 (consultation de base) et 001.00.0060 (visite de base). Les médecins de premier recours et les médecins spécialistes ont encore de la marge pour décompter la position Nombredeprestationsenabsenceparconsultationdebase
  • 33. Page 33 4. Intervention dans le tarif TARMED par le Conseil fédéral Prestations en l'absence du patient  Nouvelle limitation: 30 minutes par trimestre (6 fois 5 minutes maximum, exception pour les enfants et les patients âgés; la psychiatrie)  MAIS: bien que les coûts pour la prestation en l’absence du patient aient augmenté chaque année, la majorité des fournisseurs de prestations a facturé moins de 30 minutes par trimestre!  Cela signifie que l’année prochaine le nombre, et par conséquent les coûts, des prestations en l’absence du patient vont une nouvelle fois augmenter massivement.
  • 34. Page 34 5. Évolution des coûts de la santé dans l'AOS Conclusion: l’augmentation des coûts se poursuit de l’ordre de 3 à 5% p. a. depuis des années 1500 2000 2500 3000 3500 Coûts (prestations nettes + coûts administratifs) Primes 2008: Le Conseil fédéral impose une baisse des primes par réduction des réserves 2018: Le Conseil fédéral réclame une baisse des primes de 1,5% 2001: Le Conseil fédéral impose une baisse des primes par réduction des réserves Source: pool de données SASIS SA
  • 35. Page 35 5. Conclusions Solutions contre l’augmentation des primes et des coûts  Redéfinir les règles de financement  Financement identique des traitements ambulatoires et stationnaires  Tarifs forfaitaires dans le domaine ambulatoire  Endiguer les coûts  Vérification systématique des prestations en ce qui concerne l’économicité, l’adéquation et l’efficacité (EAE et HTA)  Vérifications régulières des prix des médicaments, moyens et appareils  Assouplissement du principe de territorialité  Coordonner le pilotage des soins dans le domaine ambulatoire  Pilotage supra-cantonal des soins ambulatoires Solution comportant des effets secondaires:  Budgets globaux
  • 36. Page 36 6. Questions et discussion

Notes de l'éditeur

  1. Prestations en l'absence du patient
  2. Neben der geschätzten Entwicklung der Gesundheitskosten sind in der Grafik zum Vergleich und zur Einordnen weitere Indikatoren abgebildet. Wir sehen die Entwicklung des Bruttoinlandproduktes (BIP) und die erwartete Teuerung.   Wie wir sehen, sind die Gesundheitskosten (total) aufgrund verschiedener Einflussfaktoren (Bevölkerungsentwicklung, technischer Fortschritt, etc.) 2016 2,5 mal so hoch wie noch 1996.   Die BIP-Entwicklung sehen wir vor dem Hintergrund der demografischen Alterung und der damit verbundenen Abschwächung des Arbeitsangebots sowie der drohenden Begrenzung der Zuwanderung. Somit wird die Steigerung der Produktivität zunehmend zum zentralen Wachstumstreiber.   Einen grossen Einfluss auf die Entwicklung des BIP hat neben der Arbeitsproduktivität auch die Zuwanderung und die Erwerbsbeteiligung und somit das Arbeitskräftepotenzial. Das BIP hat sich im Vergleich zu den Gesundheitskosten deutlich gemässigter entwickelt und nur geschätzt um knapp über 50 Prozent zugenommen   Zur Vervollständigung sie hier noch die erwartete Teuerung abgebildet. Die moderate Entwicklung der Teuerung wird sich auch in den kommenden Jahren nicht ändern.   Rein optisch wird hier ersichtlich, dass unser jetziges Gesundheitssystem ohne Reformen mittel- bis langfristig nicht mehr finanzierbar sein wird. Zu gross wird die Schere zwischen Kostenentwicklung und den Finanzierungsmöglichkeiten.
  3. Die Finanzierung der sozialen Krankenversicherung erfolgt nach dem Ausgabe-Umlageverfahren. Anders gesagt: Je höher die Kosten, je höher die Prämien. Der Hauptfaktor, der die Prämienhöhe beeinflusst, sind die Kosten der Leistungserbringer. Steigen die Kosten der Ärzte, Spitäler, Physiotherapeuten, aber auch die Kosten von Medikamenten und weiteren medizinischen Leistungen, dann steigen folgerichtig auch die Prämien. Das bedeutet, die Krankenversicherer haben die Prämien so festzusetzen, dass sie mit den Einnahmen die laufenden Ausgaben finanzieren können.
  4. Unser Gesundheitswesen wird finanziert durch die Prämienzahler. Santésuisse setzt sich für die Versicherten dafür ein, dass die Gesundheitsversorgung für alle heute und in Zukunft bezahlbar bleibt. Deshalb analysieren wir genau, wie das Geld, das durch Prämien einbezahlt wird, wieder ausgegeben wird. (insgesamt sind es pro Jahr fast 32 Milliarden Franken) Wir müssen verstehen, wohin das Prämiengeld fliesst. Das sind wir unseren Prämienzahlern schuldig, dass sie wissen, welche Leistungen mit «IHREM» Geld bezahlt werden. Wir wollen verstehen, welche Kostenblöcke noch teurer werden, welche Leistungserbringer noch mehr verdienen
  5. Kantonale Unterschiede 2016 Bruttoleistungen total Das stärkste Wachstum weisen die Kantone BS, GE, BL, TI, VD, NE und JU auf. Das geringste Wachstum weisen die Kantone AI, UR, NW, ZG und OW auf. Differenz: 1964 AI: 2784 BS: 4748 Besorgniserregende Entwicklung Daten nach Wohnortkanton
  6. 2012: 910 2016: 1097 Arzt ambulant (Behandlungen, TARMED) Mengeneffekte Am 1. Oktober 2014 trat die „Verordnung über die Anpassung von Tarifstrukturen in der Krankenversicherung“ in Kraft, welche die Taxpunkte der technischen Leistung in 13 Kapiteln um 8.5% kürzte und im Gegenzug den Grundversorgern einen Zuschlag für hausärztliche Leistungen in der Arztpraxis gewährte. Wir gehen davon aus, dass die Umsetzung des Tarifeingriffs nicht wie geplant kostenneutral erfolgte, sondern im Rahmen einer Gesamtbetrachtung zu einer Mengenausweitung führte. Arzt ambulant (Medikamente) Preiseffekte Es hat keine Wirtschaftlichkeitsprüfung durch das BAG im Jahr 2016 stattgefunden, somit erfolgten im Jahr 2016 keine Preissenkungen. Ältere Medikamente wurden durch höherpreisige neue Medikamente ersetzt. Medikamente im Absatzkanal Arzt mit auffällig starkem Kostenwachstum waren: Xarelto als Thrombose Prophylaxe Eylea zur Behandlung von Makuladegeneration Statine als Cholesterinsenker Medikamente aus der Onkologie Der Generika-Einsatz, der einen preissenkenden Effekt hat, ist zu tief.
  7. Angebotsinduzierte Nachfrage Anzahl Zunahme Grund: 9,2% Spezial: 19,5% Total: 14,9% Je mehr Leistungserbringer, desto mehr Kosten. Als Vergleich: Bevölkerungswachstum 12-16: 4,7% (rund 5%)
  8. Die Kosten pro Konsultation steigen nicht massiv an. Anstieg ist bei der Anzahl Konsultationen auszumachen. Ambulatorien der Spitäler übernehmen immer mehr die Dienstleistungen der Grundversorger. Bei den Grundleistungen fallen die zunehmenden Kosten der Konsultationen (Grundkonsultation, Konsultation, jede weiteren 5 Min, Konsultation letzte 5 Min), die ärztliche Leistung in Abwesenheit, der Nicht-formalisierter Bericht, die kleine Untersuchung und die Spezifische Beratung durch den Facharzt für Grundversorgung sowie die Nachbetreuung/Betreuung/Überwachung in der Arztpraxis auf.
  9. Kantonale Unterschiede 2016 Bruttoleistungen total Das stärkste Wachstum weisen die Kantone GE, VD, ZH auf. Das geringste Wachstum weisen die Kantone AI, GL, OW auf. Differenz: 103 AI: 92 GE: 195
  10. Zum einen haben die Spezialärzte die 2014 eingeführte Tarifkürzung der technischen Leistung im TARMED, welche die ärztliche Grundversorgung besser stellt, mit einer Mengenausweitung kompensiert. Zu nennen sind aber auch eine steigende Anspruchshaltung der Bevölkerung sowie die angebotsinduzierte Nachfrage. Schliesslich sind die Kosten für Medikamente, welche direkt von den Ärzten an die Patienten abgegeben werden, gestiegen. Die fehlende Wirtschaftlichkeitsprüfung durch das Bundesamt für Gesundheit verhinderte Preissenkungen mit einem kostendämpfenden Effekt.
  11. 2012: 572 2016: 706 Spital ambulant (Behandlungen, TARMED) Mengeneffekte Mit der „Verordnung über die Anpassung von Tarifstrukturen in der Krankenversicherung“ (seit Oktober 2014 in Kraft) wurden die Taxpunkte der technischen Leistung in 13 Kapiteln um 8.5 Prozent gekürzt. Das Wachstum der Bruttoleistungen betrug 9,1 Prozent. Betrachtet man die Kostensteigerung vor dem Hintergrund der Kürzung der Taxpunkte der technischen Leistungen, ist das Kostenwachstum auf eine erhebliche Erhöhung der abgerechneten Mengen im Spital ambulanten Bereich zurückzuführen. Verlagerungseffekte Aus medizinischen Gründen und aufgrund der technologischen Entwicklung verlagern sich die Behandlungen vom stationären in den ambulanten Bereich. Die Spitalambulatorien werden ausgebaut und ausgeweitet (z.B. Permanencen). Dies führt zu einer Verlagerung vom Arzt ambulanten in den Bereich Spital ambulant. Spital ambulant (Medikamente) Mengeneffekte Neue Medikamente werden zu bestehenden Kombinationstherapien hinzugeführt, was zu einer längeren Anwendung führt. Preiseffekte Es hat keine Wirtschaftlichkeitsprüfung durch das BAG im Jahr 2016 stattgefunden, somit erfolgten im Jahr 2016 keine Preissenkungen. Ältere Medikamente wurden durch höherpreisige neue Medikamente ersetzt. Medikamente im Absatzkanal Spital ambulant mit auffällig starkem Kostenwachstum waren: Opdivo als Immunonkologika Eylea zur Behandlung von Makuladegeneration Triumeq zur Behandlung von HIV Der Generika-Einsatz, der einen preissenkenden Effekt hat, ist zu tief. Verlagerungseffekte Die medikamentöse Behandlung eines stationären Aufenthalts wird in den Spital ambulanten Bereich verlagert. Höhere TARMED Taxpunktwerte als bei den Arztpraxen Eine verhältnismässig teure Infrastruktur im Vergleich zu den Grundversorgern Durch den Ausbau der Spitalambulatorien werden auch höhere Kapazitäten für Behandlungen möglich.
  12. Die Kosten pro Konsultation gehen zurück. Konsultation steigen massiv. Insgesamt Kostenwachstum Bei den Grundleistungen fallen die zunehmenden Kosten der Konsultationen (Grundkonsultation, Konsultation, jede weiteren 5 Min, Konsultation letzte 5 Min), die ärztliche Leistung in Abwesenheit, der Nicht-formalisierter Bericht, die kleine Untersuchung und die Spezifische Beratung durch den Facharzt für Grundversorgung auf. Ambulatorien der Spitäler übernehmen immer mehr die Dienstleistungen der Grundversorger
  13. Kantonale Unterschiede 2016 Bruttoleistungen total Das stärkste Wachstum weisen die Kantone GE, SZ, FR auf. Das geringste Wachstum weisen die Kantone OW, GR, NE auf. Differenz: 103 OWI: 212 GE: 319
  14. Die spitalstationären Kosten haben sich im Jahr 2016 mit 6,9 Milliarden Franken und einem geringen Rückgang um 0,4 Prozent auf hohem Niveau stabilisiert. Die für die Prämienzahler positive Entwicklung kann darauf zurückgeführt werden, dass die Kantone ihren Finanzierungsanteil bis Anfang 2017 auf 55 Prozent anpassen mussten. Die Vergütungsteiler haben sich von 2016 auf 2017 verändert. Dies hat einen Einfluss auf den vorgenommenen Vergleich, allerdings ist der Effekt schwer berechenbar. Die Entlastung der Kosten zu Lasten der Krankenversicherer wird sehr grob geschätzt 2% betragen (Senkung von 46% auf 45%). Im Bereich Spital stationär sind schweizweit für 2017 stabile Kosten zu erwarten. Dies ist aber kantonal sehr unterschiedlich und hängt namentlich davon ab, ob sich die Kostenteiler auf 2017 noch einmal geändert haben. Für 2018 fällt dieser Effekt weg.
  15. Anteil der Physiotherapie an den Gesamtkosten relativ gering. Die Kostenzunahme dagegen hoch.
  16. Anteil der Physiotherapie an den Gesamtkosten relativ gering.
  17. Wachstum der Physiotherapie aber beträchtlich. Blauer Balken zeigt das Kostenniveau pro Person in der Physiotherapie im Jahr 2012. Orange ist das Wachstum absolut von 2012 bis 2016. CH 2012: 78 Franken pro Person CH 2016: 113 Franken pro Person Wachstum CH 2012-2016: 46% Kantone mit stärkstem Kostenwachstum: TI (61%), ZG (63%). Kantone mit geringstem Kostenwachstum: GE (30%), JU (30%), AI (31%), BS (33%). Kostenwachstum in dieser kurzen Zeit kann nicht nur durch die Alterung der Bevölkerung erklärt werden. Weitere Faktoren, die u.a. zum Wachstum beitragen sind: Erhöhung des Taxpunktwertes 2014 (gem. Verena soll dies aber nicht im Referat erwähnt werden, sonst steht santésuisse/tarifsuisse nicht so gut da…) DRG-Effekt»: Mit der Einführung der Fallpauschalen für stationäre Behandlungen werden vermehrt Physiotherapie- Sitzungen in den ambulanten Bereich verlagert. Zunahme der Anzahl Physiotherapeuten (nächste Folie) Trend zu längerer Therapiedauer/Ärzte verschreiben wesentlich mehr Behandlungen (übernächste Folie)
  18. Limitation gem. KLV: Maximal 4 x 9 Sitzungen = 36 Sitzungen. Nach jeder 9er Serie ist eine neue Verordnung des Arztes nötig. Trend zu mehr als 18 Konsultationen pro erkankte Person. Beschreibung Grafik: Blauer Balken: Anteil der Physiotherapeuten mit bis zu 9 Konsultationen pro erkrankte Person. Oranger Balken: Anteil der Physiotherapeuten mit 10 bis 18 Konsultationen pro erkrankte Person. Grüner Balken: Anteil der Physiotherapeuten mit mehr als 18 Konsultationen pro erkankte Person. Anteil der Physiotherapeuten mit bis zu 9 Kons pro erkr. Person nimmt ab. Anteil der Physiotherapeuten mit mehr als 18 Kons pro erkr. Person nimmt zu. Tendenz hin zu mehr als 18 Kons pro erkr. Person.
  19. Anzahl Leistungen in Abwesenheit pro Grundkonsultation steigt beim Grundversorger, spezialärztliche Versorgung und Spital ambulant. Spital ambulant deutlich mehr Prestations en l'absence du patient pro Grundkonsultation als CH-Referenzwert. Grundversorger und Spezialärzte geringere Prestations en l'absence du patient pro Grundkonsultation als CH-Referenzwert.
  20. Die Bruttoleistungen nach Geschäftsdatum sind in den ersten 7 Monaten 2017 im Vergleich zu den ersten 7 Monaten 2016 um 3,4 Prozent (Pro-Kopf: 2,5%) gestiegen. Spitäler ambulant (7,1%), SPITEX-Organisationen (6,4%), Ärzte Medikamente (5,3%), Physiotherapeuten (4,8%), Übrige Leistungserbringer (3,3%) und Ärzte Laboranalysen (4,0%) weisen ein überdurchschnittliches Kostenwachstum pro Versicherten auf. Eine genaue Prognose der Kostenentwicklung 2016/2017 aufgrund der Kostendaten von Januar bis Juli 2017 ist nicht möglich. Die Daten zur Kostenentwicklung lassen aber den Schluss zu, dass sich der Aufwärtstrend bei den Kosten fortsetzen wird. - Das Wachstum der Bruttokosten pro versicherte Person 2015/2016 betrug 3.4 Prozent. - Das Wachstum der Bruttokosten pro versicherte Person 2016/2017 Januar bis Juli kumuliert betrug 2.5 Prozent Unsere Prognose: Wachstum 2016/2017 pro Person nach Behandlungsjahr 4,1 Prozent. Unsere Kostenprognose (und auch die Prognose des BAG) bezieht sich auf das Wachstum der Kosten nach Behandlungsdatum.
  21. Die Familien in der Schweiz sind durch die Gesundheitskosten heute schon stark belastet. Und es wird immer mehr. Als Prämienzahlerin möchte ich auch keine «Teuermedizin». Abgeltungen für die Leistungserbringung muss angemessen sein. Die Versicherten, die von den Kassen vertreten werden, möchten aber auch keine «Billigmedizin». Das heisst, die Leistungserbringung hat Qualität und sie darf auch ihren Preis für die Qualität haben. Die wachsenden Kosten in der ambulanten Versorgung müssen dringend eingedämmt werden. Wir alle, und diesen Appell richten wir als santésuisse im Namen bewusst auch an die Leistungserbringer, tragen Verantwortung dafür, dass die Gesundheitsversorgung für alle in unserem Land bezahlbar bleibt.