SlideShare une entreprise Scribd logo
Peuples autochtones et
communautés locales :
Pourquoi la distinction est
importante
8 février 2024
À propos du Ralliement national des Métis
Depuis 1983, le RNM représente la Nation métisse à
l’échelle nationale et internationale. Il reçoit son mandat
et son orientation de la direction démocratiquement élue
des gouvernements métis de l’Ontario, de la
Saskatchewan, de l’Alberta et de la Colombie-
Britannique, les membres dirigeants du RNM. Plus
particulièrement, le RNM reflète et fait progresser les
souhaits et les aspirations de ces gouvernements métis
aux niveaux national et international.
L’objectif à long terme du RNM est que « les Métisꞏseꞏs
soient en bonne santé, résilientꞏeꞏs et ancréꞏeꞏs dans
leur culture et leur langue, et qu’ils et elles
s’épanouissent en tant que personnes et membres de
leurs familles et communautés métisses ».
Notre travail à l’international
En tant que porte-parole international de la Nation métisse, le
RNM s’implique dans le système des Nations unies dans les
contextes suivants :
• Instance permanente des Nations unies sur les questions
autochtones
• Mécanisme d’expertꞏeꞏs sur les droits des peuples
autochtones
• Convention-cadre des Nations unies sur les changements
climatiques
• Convention des Nations unies sur la diversité biologique
• Convention de Ramsar sur les zones humides
• Conférence des Nations unies sur l’eau
• Et d’autres encore
Terminologie : les peuples autochtones et les communautés locales
• Le Sommet a débouché sur l’élaboration de la Convention sur la diversité
biologique (CDB) et de la Convention-cadre des Nations unies sur les
changements climatiques (CCNUCC).
• La Déclaration de Rio a ancré le lien entre les peuples autochtones et les
communautés locales.
• Son principe 22 précise que « Les populations et communautés autochtones
et les autres collectivités locales ont un rôle vital à jouer dans la gestion de
l’environnement et le développement du fait de leurs connaissances du milieu
et de leurs pratiques traditionnelles ».
• Il convient de noter que ce texte sépare les peuples autochtones et leurs
communautés des communautés locales. Toutefois, les textes ultérieurs ont
réuni « les peuples autochtones et les communautés locales », y compris
dans les nouveaux textes de la Convention.
Sommet de la Terre de Rio de 1992
Convention sur la diversité biologique
La Convention fait référence aux « connaissances, innovations et
pratiques des communautés autochtones et locales qui incarnent
des modes de vie traditionnels présentant un intérêt pour la
conservation et l’utilisation durable de la diversité biologique et en
favorise l’application sur une plus grande échelle, avec l’accord et la
participation des dépositaires de ces connaissances, innovations et
pratiques et encourage le partage équitable des avantages découlant
de l’utilisation de ces connaissances, innovations et pratiques ».
Terminologie à l’article 8 j
Considérations terminologiques : 30 ans plus tard
Recommandations visant à découpler les termes suite à la Déclaration
des Nations unies sur les droits des peuples autochtones
2021 : Le Mécanisme d’expertꞏeꞏs des Nations unies sur les droits des
peuples autochtones, dans son rapport à la 48ème session du Conseil des droits
humains de l’ONU, a précisé que :
• « Des peuples autochtones ont fait part de leurs préoccupations face à la
tendance […] à les regrouper avec des “communautés locales” dans le cadre
de plusieurs conventions internationales et autres accords multilatéraux. Cette
tendance est susceptible de porter atteinte aux droits qu’ils tiennent de la
Déclaration, en particulier à leur droit à l’autodétermination, ce dont
s’inquiètent aussi certains États ».
Considérations terminologiques : 30 ans plus tard
Recommandations visant à découpler les termes suite à la Déclaration
des Nations unies sur les droits des peuples autochtones
2023 : Le rapport final de la 22ème Session de l’Instance permanente sur les
questions autochtones comprend un paragraphe qui indique que :
• « Comme elle l’avait fait lors de sa vingt-et-unième session, l’Instance
permanente demande que soit établie une distinction claire entre les peuples
autochtones et les communautés locales. Elle engage toutes les entités des
Nations Unies et tous les États parties aux traités relatifs à l’environnement, à
la biodiversité et au climat à ne plus utiliser l’expression “communautés locales”
en lien avec “peuples autochtones”, de sorte que l’expression “peuples
autochtones et communautés locales” ne soit plus employée ».
Considérations terminologiques : 30 ans plus tard
Recommandations visant à découpler les termes suite à la Déclaration
des Nations unies sur les droits des peuples autochtones
2023 : Une déclaration commune publiée par l’Instance permanente sur les
questions autochtones, le Rapporteur spécial sur les droits des peuples
autochtones et le Mécanisme d’expertꞏeꞏs sur les droits des peuples
autochtones visant à :
• Demander instamment à toutes les entités de l’ONU de s’abstenir, dans leurs
méthodes de travail, de confondre, d’associer, de combiner ou d’assimiler les
peuples autochtones aux entités non autochtones, telles que les minorités, les
groupes vulnérables ou les « communautés locales ». Nous demandons en outre
à tous les États membres de l’ONU parties à des traités relatifs à l’environnement,
à la biodiversité et au climat de cesser d’utiliser le terme « communautés locales »
à côté de « peuples autochtones », de sorte que l’expression « peuples
autochtones » et « communautés locales » ne soit plus utilisée.
Pourquoi la terminologie est importante
Le fait de regrouper les peuples
autochtones avec les communautés
locales porte atteinte aux droits et au
statut distincts des peuples
autochtones.
Le fait de regrouper les peuples
autochtones avec les communautés
locales est incompatible avec la
reconnaissance des droits des
peuples autochtones dans la
législation et la politique nationales.
Les peuples autochtones possèdent
des droits inhérents et collectifs sur
les terres, les territoires et les
ressources ainsi qu’un droit à
l’autodétermination en tant que
peuples. Les droits collectifs des
peuples autochtones sont distincts de
ceux des autres groupes de parties
prenantes représentés par les États.
Le statut juridique des communautés
locales et la signification du terme
sont incertains. Cela pourrait englober
tout ou partie des individus issus de
groupes de parties prenantes et peut
compromettre la défense des intérêts
des peuples autochtones lorsque
leurs droits sont en jeu.
Considérations relatives à l’engagement
Les droits distincts des peuples autochtones
Orienter son engagement dans le respect de la Déclaration sur les droits des
peuples autochtones et prendre en considération :
• La structure de gouvernance de la Nation autochtone à laquelle vous vous
adressez en vue d’un engagement
• La représentation : qui parle au nom de qui ? Vous impliquez-vous à l’échelle
appropriée ?
• Principes d’un bon engagement
• Planification, réciprocité, suivi et clarté respectueuse
• Aller à la vitesse de la confiance
• Envisager le recours à des programmes de formation tels que l’IAP2
(Association internationale pour la participation publique)
613-232-3216
metisnation.ca
info@metisnation.ca
180, rue Elgin, bureau 600
Ottawa, ON K2P 2K3
Une Nation.
Tant d’histoires.

Contenu connexe

Plus de International Institute for Sustainable Development

Élaboration d'un PVC-RC – Leçons du Brésil
Élaboration d'un PVC-RC – Leçons du BrésilÉlaboration d'un PVC-RC – Leçons du Brésil
Élaboration d'un PVC-RC – Leçons du Brésil
International Institute for Sustainable Development
 
Plans villageois communautaires pour la résilience climatique – Leçons du Soudan
Plans villageois communautaires pour la résilience climatique – Leçons du SoudanPlans villageois communautaires pour la résilience climatique – Leçons du Soudan
Plans villageois communautaires pour la résilience climatique – Leçons du Soudan
International Institute for Sustainable Development
 
Projet COSME : Conservation et gestion durable des écosystèmes côtiers et marins
Projet COSME : Conservation et gestion durable des écosystèmes côtiers et marinsProjet COSME : Conservation et gestion durable des écosystèmes côtiers et marins
Projet COSME : Conservation et gestion durable des écosystèmes côtiers et marins
International Institute for Sustainable Development
 
THRIVE - Vers une résilience holistique dans les environnements vulnérables
THRIVE - Vers une résilience holistique dans les environnements vulnérablesTHRIVE - Vers une résilience holistique dans les environnements vulnérables
THRIVE - Vers une résilience holistique dans les environnements vulnérables
International Institute for Sustainable Development
 
Paysages marins régénérateurs - Mission Inclusion
Paysages marins régénérateurs - Mission InclusionPaysages marins régénérateurs - Mission Inclusion
Paysages marins régénérateurs - Mission Inclusion
International Institute for Sustainable Development
 
Promouvoir les solutions fondées sur la nature pour l’adaptation à travers l’...
Promouvoir les solutions fondées sur la nature pour l’adaptation à travers l’...Promouvoir les solutions fondées sur la nature pour l’adaptation à travers l’...
Promouvoir les solutions fondées sur la nature pour l’adaptation à travers l’...
International Institute for Sustainable Development
 
Communauté de pratique de l’Initiative sur la nature pour l’adaptation au climat
Communauté de pratique de l’Initiative sur la nature pour l’adaptation au climatCommunauté de pratique de l’Initiative sur la nature pour l’adaptation au climat
Communauté de pratique de l’Initiative sur la nature pour l’adaptation au climat
International Institute for Sustainable Development
 
L’égalité des genres et l’inclusion sociale dans la programmation relative au...
L’égalité des genres et l’inclusion sociale dans la programmation relative au...L’égalité des genres et l’inclusion sociale dans la programmation relative au...
L’égalité des genres et l’inclusion sociale dans la programmation relative au...
International Institute for Sustainable Development
 
Intégrer l’égalité des genres et l’inclusion sociale dans les solutions fondé...
Intégrer l’égalité des genres et l’inclusion sociale dans les solutions fondé...Intégrer l’égalité des genres et l’inclusion sociale dans les solutions fondé...
Intégrer l’égalité des genres et l’inclusion sociale dans les solutions fondé...
International Institute for Sustainable Development
 
Femmes, zones humides et conservation. Appliquer les SfN dans le basin du lac...
Femmes, zones humides et conservation. Appliquer les SfN dans le basin du lac...Femmes, zones humides et conservation. Appliquer les SfN dans le basin du lac...
Femmes, zones humides et conservation. Appliquer les SfN dans le basin du lac...
International Institute for Sustainable Development
 
Conservation et gestion durable des écosystèmes côtiers et marins (COSME)
Conservation et gestion durable des écosystèmes côtiers et marins (COSME)Conservation et gestion durable des écosystèmes côtiers et marins (COSME)
Conservation et gestion durable des écosystèmes côtiers et marins (COSME)
International Institute for Sustainable Development
 
Boîte à outils des « Voix de Pamoja » pour la planification de la résilience ...
Boîte à outils des « Voix de Pamoja » pour la planification de la résilience ...Boîte à outils des « Voix de Pamoja » pour la planification de la résilience ...
Boîte à outils des « Voix de Pamoja » pour la planification de la résilience ...
International Institute for Sustainable Development
 
THRIVE Project - Towards Holistic Resilience in Vulnerable Environments
THRIVE Project - Towards Holistic Resilience in Vulnerable EnvironmentsTHRIVE Project - Towards Holistic Resilience in Vulnerable Environments
THRIVE Project - Towards Holistic Resilience in Vulnerable Environments
International Institute for Sustainable Development
 
Indigenous Peoples, and local communities: Why the distinction is important
Indigenous Peoples, and local communities: Why the distinction is importantIndigenous Peoples, and local communities: Why the distinction is important
Indigenous Peoples, and local communities: Why the distinction is important
International Institute for Sustainable Development
 
COSME Project - Community Engagement Experiences & Best Practice
COSME Project - Community Engagement Experiences & Best PracticeCOSME Project - Community Engagement Experiences & Best Practice
COSME Project - Community Engagement Experiences & Best Practice
International Institute for Sustainable Development
 
How to do note: Formulating a CR-CVP - Lessons from Brazil
How to do note: Formulating a CR-CVP - Lessons from BrazilHow to do note: Formulating a CR-CVP - Lessons from Brazil
How to do note: Formulating a CR-CVP - Lessons from Brazil
International Institute for Sustainable Development
 
Climate Resilience Community Village Plans - Lessons from Sudan
Climate Resilience Community Village Plans - Lessons from SudanClimate Resilience Community Village Plans - Lessons from Sudan
Climate Resilience Community Village Plans - Lessons from Sudan
International Institute for Sustainable Development
 
Feminist Climate Action in West Africa (FCA-WA)
Feminist Climate Action in West Africa (FCA-WA)Feminist Climate Action in West Africa (FCA-WA)
Feminist Climate Action in West Africa (FCA-WA)
International Institute for Sustainable Development
 
Natur'ELLES
Natur'ELLESNatur'ELLES
Women in Action
Women in ActionWomen in Action

Plus de International Institute for Sustainable Development (20)

Élaboration d'un PVC-RC – Leçons du Brésil
Élaboration d'un PVC-RC – Leçons du BrésilÉlaboration d'un PVC-RC – Leçons du Brésil
Élaboration d'un PVC-RC – Leçons du Brésil
 
Plans villageois communautaires pour la résilience climatique – Leçons du Soudan
Plans villageois communautaires pour la résilience climatique – Leçons du SoudanPlans villageois communautaires pour la résilience climatique – Leçons du Soudan
Plans villageois communautaires pour la résilience climatique – Leçons du Soudan
 
Projet COSME : Conservation et gestion durable des écosystèmes côtiers et marins
Projet COSME : Conservation et gestion durable des écosystèmes côtiers et marinsProjet COSME : Conservation et gestion durable des écosystèmes côtiers et marins
Projet COSME : Conservation et gestion durable des écosystèmes côtiers et marins
 
THRIVE - Vers une résilience holistique dans les environnements vulnérables
THRIVE - Vers une résilience holistique dans les environnements vulnérablesTHRIVE - Vers une résilience holistique dans les environnements vulnérables
THRIVE - Vers une résilience holistique dans les environnements vulnérables
 
Paysages marins régénérateurs - Mission Inclusion
Paysages marins régénérateurs - Mission InclusionPaysages marins régénérateurs - Mission Inclusion
Paysages marins régénérateurs - Mission Inclusion
 
Promouvoir les solutions fondées sur la nature pour l’adaptation à travers l’...
Promouvoir les solutions fondées sur la nature pour l’adaptation à travers l’...Promouvoir les solutions fondées sur la nature pour l’adaptation à travers l’...
Promouvoir les solutions fondées sur la nature pour l’adaptation à travers l’...
 
Communauté de pratique de l’Initiative sur la nature pour l’adaptation au climat
Communauté de pratique de l’Initiative sur la nature pour l’adaptation au climatCommunauté de pratique de l’Initiative sur la nature pour l’adaptation au climat
Communauté de pratique de l’Initiative sur la nature pour l’adaptation au climat
 
L’égalité des genres et l’inclusion sociale dans la programmation relative au...
L’égalité des genres et l’inclusion sociale dans la programmation relative au...L’égalité des genres et l’inclusion sociale dans la programmation relative au...
L’égalité des genres et l’inclusion sociale dans la programmation relative au...
 
Intégrer l’égalité des genres et l’inclusion sociale dans les solutions fondé...
Intégrer l’égalité des genres et l’inclusion sociale dans les solutions fondé...Intégrer l’égalité des genres et l’inclusion sociale dans les solutions fondé...
Intégrer l’égalité des genres et l’inclusion sociale dans les solutions fondé...
 
Femmes, zones humides et conservation. Appliquer les SfN dans le basin du lac...
Femmes, zones humides et conservation. Appliquer les SfN dans le basin du lac...Femmes, zones humides et conservation. Appliquer les SfN dans le basin du lac...
Femmes, zones humides et conservation. Appliquer les SfN dans le basin du lac...
 
Conservation et gestion durable des écosystèmes côtiers et marins (COSME)
Conservation et gestion durable des écosystèmes côtiers et marins (COSME)Conservation et gestion durable des écosystèmes côtiers et marins (COSME)
Conservation et gestion durable des écosystèmes côtiers et marins (COSME)
 
Boîte à outils des « Voix de Pamoja » pour la planification de la résilience ...
Boîte à outils des « Voix de Pamoja » pour la planification de la résilience ...Boîte à outils des « Voix de Pamoja » pour la planification de la résilience ...
Boîte à outils des « Voix de Pamoja » pour la planification de la résilience ...
 
THRIVE Project - Towards Holistic Resilience in Vulnerable Environments
THRIVE Project - Towards Holistic Resilience in Vulnerable EnvironmentsTHRIVE Project - Towards Holistic Resilience in Vulnerable Environments
THRIVE Project - Towards Holistic Resilience in Vulnerable Environments
 
Indigenous Peoples, and local communities: Why the distinction is important
Indigenous Peoples, and local communities: Why the distinction is importantIndigenous Peoples, and local communities: Why the distinction is important
Indigenous Peoples, and local communities: Why the distinction is important
 
COSME Project - Community Engagement Experiences & Best Practice
COSME Project - Community Engagement Experiences & Best PracticeCOSME Project - Community Engagement Experiences & Best Practice
COSME Project - Community Engagement Experiences & Best Practice
 
How to do note: Formulating a CR-CVP - Lessons from Brazil
How to do note: Formulating a CR-CVP - Lessons from BrazilHow to do note: Formulating a CR-CVP - Lessons from Brazil
How to do note: Formulating a CR-CVP - Lessons from Brazil
 
Climate Resilience Community Village Plans - Lessons from Sudan
Climate Resilience Community Village Plans - Lessons from SudanClimate Resilience Community Village Plans - Lessons from Sudan
Climate Resilience Community Village Plans - Lessons from Sudan
 
Feminist Climate Action in West Africa (FCA-WA)
Feminist Climate Action in West Africa (FCA-WA)Feminist Climate Action in West Africa (FCA-WA)
Feminist Climate Action in West Africa (FCA-WA)
 
Natur'ELLES
Natur'ELLESNatur'ELLES
Natur'ELLES
 
Women in Action
Women in ActionWomen in Action
Women in Action
 

Peuples autochtones et communautés locales : Pourquoi la distinction est importante

  • 1. Peuples autochtones et communautés locales : Pourquoi la distinction est importante 8 février 2024
  • 2. À propos du Ralliement national des Métis Depuis 1983, le RNM représente la Nation métisse à l’échelle nationale et internationale. Il reçoit son mandat et son orientation de la direction démocratiquement élue des gouvernements métis de l’Ontario, de la Saskatchewan, de l’Alberta et de la Colombie- Britannique, les membres dirigeants du RNM. Plus particulièrement, le RNM reflète et fait progresser les souhaits et les aspirations de ces gouvernements métis aux niveaux national et international. L’objectif à long terme du RNM est que « les Métisꞏseꞏs soient en bonne santé, résilientꞏeꞏs et ancréꞏeꞏs dans leur culture et leur langue, et qu’ils et elles s’épanouissent en tant que personnes et membres de leurs familles et communautés métisses ».
  • 3. Notre travail à l’international En tant que porte-parole international de la Nation métisse, le RNM s’implique dans le système des Nations unies dans les contextes suivants : • Instance permanente des Nations unies sur les questions autochtones • Mécanisme d’expertꞏeꞏs sur les droits des peuples autochtones • Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques • Convention des Nations unies sur la diversité biologique • Convention de Ramsar sur les zones humides • Conférence des Nations unies sur l’eau • Et d’autres encore
  • 4. Terminologie : les peuples autochtones et les communautés locales • Le Sommet a débouché sur l’élaboration de la Convention sur la diversité biologique (CDB) et de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). • La Déclaration de Rio a ancré le lien entre les peuples autochtones et les communautés locales. • Son principe 22 précise que « Les populations et communautés autochtones et les autres collectivités locales ont un rôle vital à jouer dans la gestion de l’environnement et le développement du fait de leurs connaissances du milieu et de leurs pratiques traditionnelles ». • Il convient de noter que ce texte sépare les peuples autochtones et leurs communautés des communautés locales. Toutefois, les textes ultérieurs ont réuni « les peuples autochtones et les communautés locales », y compris dans les nouveaux textes de la Convention. Sommet de la Terre de Rio de 1992
  • 5. Convention sur la diversité biologique La Convention fait référence aux « connaissances, innovations et pratiques des communautés autochtones et locales qui incarnent des modes de vie traditionnels présentant un intérêt pour la conservation et l’utilisation durable de la diversité biologique et en favorise l’application sur une plus grande échelle, avec l’accord et la participation des dépositaires de ces connaissances, innovations et pratiques et encourage le partage équitable des avantages découlant de l’utilisation de ces connaissances, innovations et pratiques ». Terminologie à l’article 8 j
  • 6. Considérations terminologiques : 30 ans plus tard Recommandations visant à découpler les termes suite à la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones 2021 : Le Mécanisme d’expertꞏeꞏs des Nations unies sur les droits des peuples autochtones, dans son rapport à la 48ème session du Conseil des droits humains de l’ONU, a précisé que : • « Des peuples autochtones ont fait part de leurs préoccupations face à la tendance […] à les regrouper avec des “communautés locales” dans le cadre de plusieurs conventions internationales et autres accords multilatéraux. Cette tendance est susceptible de porter atteinte aux droits qu’ils tiennent de la Déclaration, en particulier à leur droit à l’autodétermination, ce dont s’inquiètent aussi certains États ».
  • 7. Considérations terminologiques : 30 ans plus tard Recommandations visant à découpler les termes suite à la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones 2023 : Le rapport final de la 22ème Session de l’Instance permanente sur les questions autochtones comprend un paragraphe qui indique que : • « Comme elle l’avait fait lors de sa vingt-et-unième session, l’Instance permanente demande que soit établie une distinction claire entre les peuples autochtones et les communautés locales. Elle engage toutes les entités des Nations Unies et tous les États parties aux traités relatifs à l’environnement, à la biodiversité et au climat à ne plus utiliser l’expression “communautés locales” en lien avec “peuples autochtones”, de sorte que l’expression “peuples autochtones et communautés locales” ne soit plus employée ».
  • 8. Considérations terminologiques : 30 ans plus tard Recommandations visant à découpler les termes suite à la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones 2023 : Une déclaration commune publiée par l’Instance permanente sur les questions autochtones, le Rapporteur spécial sur les droits des peuples autochtones et le Mécanisme d’expertꞏeꞏs sur les droits des peuples autochtones visant à : • Demander instamment à toutes les entités de l’ONU de s’abstenir, dans leurs méthodes de travail, de confondre, d’associer, de combiner ou d’assimiler les peuples autochtones aux entités non autochtones, telles que les minorités, les groupes vulnérables ou les « communautés locales ». Nous demandons en outre à tous les États membres de l’ONU parties à des traités relatifs à l’environnement, à la biodiversité et au climat de cesser d’utiliser le terme « communautés locales » à côté de « peuples autochtones », de sorte que l’expression « peuples autochtones » et « communautés locales » ne soit plus utilisée.
  • 9. Pourquoi la terminologie est importante Le fait de regrouper les peuples autochtones avec les communautés locales porte atteinte aux droits et au statut distincts des peuples autochtones. Le fait de regrouper les peuples autochtones avec les communautés locales est incompatible avec la reconnaissance des droits des peuples autochtones dans la législation et la politique nationales. Les peuples autochtones possèdent des droits inhérents et collectifs sur les terres, les territoires et les ressources ainsi qu’un droit à l’autodétermination en tant que peuples. Les droits collectifs des peuples autochtones sont distincts de ceux des autres groupes de parties prenantes représentés par les États. Le statut juridique des communautés locales et la signification du terme sont incertains. Cela pourrait englober tout ou partie des individus issus de groupes de parties prenantes et peut compromettre la défense des intérêts des peuples autochtones lorsque leurs droits sont en jeu.
  • 10. Considérations relatives à l’engagement Les droits distincts des peuples autochtones Orienter son engagement dans le respect de la Déclaration sur les droits des peuples autochtones et prendre en considération : • La structure de gouvernance de la Nation autochtone à laquelle vous vous adressez en vue d’un engagement • La représentation : qui parle au nom de qui ? Vous impliquez-vous à l’échelle appropriée ? • Principes d’un bon engagement • Planification, réciprocité, suivi et clarté respectueuse • Aller à la vitesse de la confiance • Envisager le recours à des programmes de formation tels que l’IAP2 (Association internationale pour la participation publique)
  • 11. 613-232-3216 metisnation.ca info@metisnation.ca 180, rue Elgin, bureau 600 Ottawa, ON K2P 2K3 Une Nation. Tant d’histoires.