SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  35
Version 2012-11-22




SentiersVeloLevis.org
   Lévis a la volonté et potentiel de devenir une grande ville. Pour ce faire,
    elle mise sur:
    ◦ La coopération;
    ◦ La diversification de son économie et l’essor de l’économie du savoir;
    ◦ Le développement durable.

   La croissance importante présente opportunités et défis
    ◦ Défis
         Parcs, piscines, arénas et parcs: Les infrastructures de loisir fonctionnent à pleine
          capacité alors que la sédentarité pose un risque important pour la santé de la
          population.
         Dans une région métropolitaine qui vit le plein emploi depuis plusieurs années, comment
          les entreprises de Lévis peuvent se différencier pour attirer les meilleurs éléments au
          sein de leur équipe?
    ◦ Opportunités
         Le succès des dernières années montre la demande des Lévisiens pour faire de l'activité
          physique en plein air
             Piste cyclable sur le bord du fleuve
             Parc Ultramar les Écarts
         Lévis est une agglomération qui comporte encore un nombre de lieux naturels forts
          intéressants de par leurs emplacement, géologie, faune et flore.
         Un élément clé pour la pratique régulière de l’activité physique est d’avoir des
          infrastructures de qualité à proximité pour des activités passionnantes.
   Comment Lévis pourrait-elle saisir ce défi
    pour en faire un avantage concurrentiel?

   Quels sont les attraits dont la ville pourrait se
    doter pour attirer des résidants et des
    entreprises?
Un réseau de sentiers de 30 km en
 plein coeur de la ville d’ici 3 ans.
   Un réseau de sentiers unique dans la grande région
    de Québec de par sa qualité et son accessibilité.

   Mettant en valeur les parcs naturels de la ville.

   Grâce à une mobilisation concertée de la ville, des
    propriétaires de terrains, des citoyens et des
    entreprises.
   Groupe de résidents et commerçants lévisiens
    actifs au sein de l'Association régionale de vélo
    de montagne Québec Chaudière-Appalaches
    (VMQCA).

    ◦ La VMQCA est un OSBL actif depuis 1995 visant la
      promotion du vélo de montagne et l’organisation de
      courses locales.

    ◦ La VMQCA a participé à la réalisation des sentiers de
      vélo de montagne au Parc Ultramar les Écarts de Lévis.
   Pour améliorer la qualité de vie des lévisiens en
    favorisant l’activité physique et le plein air de
    proximité

   Pour offrir aux entreprises de Lévis un
    environnement de vie stimulant pour leurs
    employés.

   Bref, pour doter la ville d’un avantage
    concurrentiel, une infrastructure de plein-air en
    ville unique, augmentant son attrait pour de
    nouveaux résidants, travailleurs et visiteurs.
   Coopérer pour rallier différents intervenants à des
    objectifs communs pour une situation gagnant-gagnant.

   Respecter la propriété privée, l’environnement et les
    autres utilisateurs de parcs naturels.

   Mobiliser des bénévoles pour favoriser l’appropriation du
    projet par les citoyens tout en minimisant les coûts.

   Aménagement de qualité et accessible à un grand nombre
    d’utilisateurs (sentiers à proximité, différents niveaux de
    difficulté).

   Partager les sentiers avec différents groupes d’usagers
    afin d’assurer le succès populaire du réseau.
4 raisons pourquoi les élus et l’administration municipale
ont avantage à supporter l’initiative:

1.   Favoriser la santé et la qualité de vie.
     Favoriser l'activité physique et le plein air de proximité des citoyens.

2.   Améliorer l’environnement de travail de plusieurs
     quartiers commerciaux et industriels.
     Un avantages concurrentiel pour les entreprises de Lévis en compétition
     constante pour se trouver de la main d’œuvre de qualité.

3.   Petit investissement pour grand bénéfice.
     Combler un besoin en infrastructures récréatives et de plein-air en mettant en
     valeur un potentiel inexploité qui nécessite un investissement minime (p.ex.
     10x moindre qu’une piste de vélo en poussière de roche.)

4.   Attirer du tourisme régional qui profitera aux
     commerces lévisiens.
   L’ensemble des usagers non motorisés:
    cyclistes, marcheurs, joggeurs, promeneurs
    de chien, randonneurs à raquette, etc.
   4 histoires illustrent la diversité de gens qui
    profiteraient d’un tel réseau.
Caroline est avocate et travaille à Ste-Foy. Depuis qu'elle et son
mari ont eu leur deuxième enfant, garder l'équilibre entre travail
et famille tout en maintenant la forme est un défi. À tel point
qu'ils songeaient déménager pour se rapprocher du travail.
L'hiver, ce n'est pas si mal, elle profite du centre de ski la Balade
qui est à deux minutes de chez elle. Quand elle a été mise au
courant de l'initiative Sentiers Vélo Lévis, elle a participé comme
bénévole pour construire les sentiers. Maintenant qu'elle a des
sentiers sur le chemin du retour du boulot, elle peut faire des
sorties de vélo les soirs, sans que des déplacements empiètent
sur son temps de qualité à la maison. Garder la forme devient
naturel, elle qui adore le vélo de montagne pour décrocher,
prendre une bonne dose d'air frais et brûler les surplus d'énergie.
Elle a déjà hâte au jour où elle initiera son plus vieux dans les
sentiers qu'elle a participé à construire.
Michel et Carole ont une maison dos aux
sentiers de vélo dans le secteur St-Romuald.
Lorsqu'ils ont été mis aux courant du projet
de sentiers sur le terrain adjacent, ils étaient
préoccupés par la circulation et le bruit que
ça pourrait occasionner. Une fois les sentiers
complétés, une première surprise agréable a
été de voir leurs trois adolescents laisser
leurs ordinateurs pour partir avec leurs amis
sur leurs vélos. Eux-mêmes en ont profité
en y faisant des randonnées été comme
hiver. Ceci était suffisant pour les gagner à
la cause. Mais une autre surprise les
attendait quelques années plus tard
lorsqu'ils ont vendu leur maison pour partir
en condo. Ils ont réalisé à quel point la
proximité des sentiers était une
caractéristique qui différentiait leur
propriété, le petit plus poussant de jeunes
couples à venir la visiter. Éventuellement, ce
sont des amateurs de vélo qui ont mis la
main sur la maison.
Disons que ce ne sont pas les défis qui manquent au
travail pour Jean-Guy en tant que chef d'entreprise
manufacturière spécialisée en usinage. Le plus
important est de trouver et de conserver les meilleurs
employés, une denrée rare dans son domaine. Lorsqu'il
a entendu parlé de l'initiative Sentiers Vélo Lévis, il n'y
avait pas trop porté attention. Sa vision a changé du
tout au tout quand son meilleur machiniste, une jeune
passionné de vélo, lui a dit à quel point ça n’avait pas
de prix pour lui de pouvoir partir sur son vélo
directement du travail après son quart de travail.
Depuis, Jean-Guy est vendu à l'idée. Il a même installé
des douches pour ses employés qui vont faire du vélo
le midi et des poubelles dans son stationnement pour
les visiteurs de la fin de semaine. La proximité des
sentiers est maintenant un avantage qu'il a sur les
autres employeurs de la région lorsque vient le temps
d'attirer de jeunes talents. Le club social participe
même aux travaux d'entretien des sentiers, misant sur
cette activité en plein air pour bâtir l'esprit d'équipe.
Jérémy roule sa bosse comme propriétaire de
magasin de vélo depuis 15 ans à St-Romuald.
Pour lui, l'avènement de la piste cyclable sur le
bord du fleuve a donné un second souffle à
son commerce. Il avait donc toutes les raisons
de commanditer Sentiers Vélo Lévis et de
s'impliquer bénévolement dans la réalisation
et l'entretien des sentiers. Son implication a
payé. Aujourd'hui une quantité croissante de
ses revenus provient des gens des environs
qui s'équipent pour profiter des sentiers.
Durant la fin de semaine, il voit de nouveaux
visages, des gens de partout dans la région
qui se déplacent pour profiter des sentiers de
grande qualité en plein cœur de Lévis. Ses
voisins, un casse croûte et un bar avec une
terrasse, semblent aussi faire de bonnes
affaires. Ils sont devenus un rituel auprès des
groupes d'amis qui doivent faire le plein
d'énergie après une sortie en vélo de quelques
heures!
   4 secteurs en plein centre de Lévis et pouvant être
    reliés entre eux présentent un fort potentiel pour
    l’aménagement de sentiers de vélo de montagne.


                                          1. Parc Ultramar
             3. Ferme JC                      les Écarts
               Chapais




      2. Sentiers
    Grandes Prairies
                                             4. Parc de la
                                           rivière Etchemin
1. Parc Ultramar les Écarts

   Forces et opportunités
    ◦ Une incarnation de la vision “Lévis, ville de
      coopération.” Projet à succès dans lequel la
      ville, Ultramar et les citoyens aux intérêts
      divers ont collaboré.
    ◦ Un réseau de sentiers pour divers types
      d’usagers.
    ◦ Maintenant un argument que la ville utilise
      pour promouvoir l’Innoparc de Lévis auprès
      des entreprises technologiques qu’elle tente
      de recruter.

   Faiblesses et menaces
    ◦ Petit territoire pour le vélo de montagne
      (boucle de 3 km).
    ◦ Seul sentier officiel, victime de son succès,
      très achalandé.
2. Sentiers Grandes Prairies

   Forces et opportunités
    ◦ Le plus beau terrain à Lévis pour la pratique du vélo de
      montagne.
    ◦ Nombreux sentiers existants.
    ◦ Utilisation récréative en hiver par le Club de ski de fond
      sentiers des Grandes Prairies. Entente pour 3 hivers avec
      le propriétaire.

   Faiblesses et menaces
    ◦ Sentiers de vélo improvisés, non balisés.
    ◦ Projet de développement par le propriétaire privé du
      terrain en accord avec la vocation commerciale du
      terrain.
3. La ferme JC Chapais

   Forces et opportunités
    ◦ Beau terrain pour la pratique du vélo de montagne avec base de sentiers,
      boisé propre, facilement aménageable, vue sur le fleuve.
    ◦ Vocation récréo-écologique.
    ◦ Proximité avec le sentier du parc Ultramar les Écarts.

   Faiblesses et menaces
    ◦ Aucuns sentiers propices au vélo pour le moment.
    ◦ Possibilité de cohabitation avec la vocation scientifique de la ferme
      détenue par le gouvernement fédéral?
4. Parc de la Rivière Etchemin

   Forces et opportunités
    ◦ Beau terrain pour la pratique du vélo de montagne, vaste avec dénivelé, plusieurs
      points d’intérêts, proximité de la rivière.
    ◦ Base de sentiers déjà en place dans la partie sud, des deux côtés de la rivière.
    ◦ Vocation récréo-écologique
    ◦ Inclut le Centre de ski de fond La Balade
    ◦ Voisin d’Ultramar

   Faiblesses et menaces
    ◦ Séparé en deux par la rivière
    ◦ Planification sur l’aménagement futur déjà complétée?
   Les cyclistes de montagnes entretiennent une grande passion
    pour leur sport. Cette passion provient du contact avec la
    nature, l’évasion, le défi, l’exercice physique, le dépassement
    et à la camaraderie.
   Les sentiers de type simple (singletrack) permettent de tirer
    un maximum de plaisir de l’activité. Un sentier simple est
    sinueux, contournant arbres, rochers, buissons et autres
    points d’intérêt. Il permet une immersion dans la nature. Le
    sentier simple se fond à la forêt, cause moins d’impact au sol
    et est plus facile à entretenir.
   La carte ci-dessous représente le potentiel des 4 secteurs mis en commun. Les tracés ne sont qu’à titre
            indicatifs puisqu’aucune consultation de la ville et des propriétaires n’a été effectuée avant la préparation de ce
            document d’introduction. Les phases présentées dans les pages suivantes sont aussi sujettes à discussion.

                     Ferme JC Chapais
                     -    6 km de sentiers à
                          construire
                     -    Stationnement
                                                                                                  Parc Ultramar les Écarts
Sentiers Grandes Prairies                                                                         -    3 km de sentiers
-   Nettoyer et baliser les 6 km de                                                                    existants
    sentiers existants                                                                            -    Stationnement
-   Aucune construction de                                                                        -    Construire relais à la
    nouveaux sentiers compte tenu                                                                      Ferme par le chemin des
    de la vocation du terrain                                                                          Iles (1 km de sentier)
-   Relié au Parc de la rivière par 4e
    avenue ou la ligne électrique
-   Stationnement




                 Parc de la rivière Etchemin
                 -       20 km de sentiers à construire
                 -       Stationnement à la Balade et sur le boulevard de la rive-
                         sud
   Parc Ultramar les Écarts
    ◦   Relier 3 km existants à la Ferme JC Chapais par le    km
        nord en sortant au bout du chemin des îles (1 km)
        (Terrain de Lévis Construction)                      40
   Sentiers Grandes Prairies
    ◦   Nettoyer et baliser sentiers existants (6 km)
    ◦   Aucune construction de nouveaux sentiers
                                                             30
   Ferme JC Chapais
    ◦   1 boucle débutante au nord avec vue sur le fleuve          Ferme
        (3 km)                                                     Ultramar
    ◦   1 boucle intermédiaire au sud dans le boisé (3 km)   20
                                                                   Prairies
   Rivière Etchemin
    ◦   Planification du réseau

   Réseau                                                   10
    ◦   Potentielle visite du Trail Care Crew de l’IMBA
    ◦   Cartographie
    ◦   Promotion
              Événement au lancement des travaux             0
              Site web et commerçants partenaires
   Rive ouest de la rivière             km
    Etchemin                            40
    ◦ Partant du secteur du centre de
      ski la Ballade allant jusqu’à           Etchemin
      l’Abbaye Cistercienne de St-      30    Ouest
      Romuald                                 Ferme
    ◦ 5 km débutant
    ◦ 5 km intermédiaire                20    Ultramar



   Réseau                                    Prairies

                                        10
    ◦ Cartographie
    ◦ Promotion par site web et
      commerçants partenaires            0
   Rive est de la rivière          km
    Etchemin                       40
    ◦ 5 km débutant                      Etchemin
    ◦ 5 km intermédiaire                 Est
                                   30    Etchemin
                                         Ouest
   Réseau                               Ferme
    ◦ Grande inauguration du       20
      réseau                             Ultramar

    ◦ Cartographie
                                   10    Prairies
    ◦ Promotion par site web et
      commerçants partenaires
    ◦ Organisation d’une course?    0
   Principaux
    ◦   Association de vélo de montagne Québec-Chaudière-Appalaches – Initier le projet, rallier les acteurs
    ◦   Ville de Lévis – Approbation et coordination des propriétaires de terrains, financement
    ◦   Élus à la ville responsables des quartiers touchés et des loisirs
    ◦   Propriétaires des terrains - Approbation
   Collaborateurs
    ◦   International Mountain Biking Association (IMBA), chapitre canadien – conseiller sur la conception et la
        réalisation des sentiers.
    ◦   Vélo Québec – conseiller sur la conception et la réalisation des sentiers
    ◦   Les amis du Boisé de l’Auberivière – Avis environnemental, voix des randonneurs piétons
    ◦   Conseil de Bassin de la rivière Etchemin – Avis environnemental
    ◦   Commanditaires – Financement, promotion et action bénévole
           Entreprises vélo-sympathiques
           Magasins de vélo et commerces locaux
           Député fédéral
           Député provincial
    ◦   Société de développement économique de Lévis – Promotion auprès des entreprises
    ◦   Chambre de commerce de Lévis – Promotion auprès des entreprises
    ◦   Tourisme Lévis - Promotion
    ◦   Clubs de ski de fond qui utilisent déjà les terrains – Concertation et approbation
           Grandes Prairies
           La Balade
           Rivière Etchemin
    ◦   Clubs de vélo – Concertation et action bénévole, promotion
           Normandin - Mathieu Performance
           Club cycliste de Lévis
   L’IMBA suggère d’embaucher une firme spécialisée
    dans l’aménagement de sentiers et de faire la finition
    en impliquant les bénévoles.

   Considérant que plusieurs secteurs sont des boisés
    faciles à aménager et en se basant sur des projets
    similaires réalisés au Québec, l’IMBA suggère
    d’utiliser un coût de 10$ à 12$ du mètre de sentier
    pour l’embauche de cette firme. Ceci comprend la
    main d'œuvre spécialisée, la
    machinerie, l'équipement et l'essence.

   À terme, l’entretien des sentiers se fera par les
    employés de la ville et les bénévoles.
   Le TCC est un duo de spécialistes de la fabrication et de la gestion des sentiers de
    vélo de montagne qui sillonne le Canada. Leur travail consiste à supporter
    différentes initiatives locales lors d’interventions d’une fin de semaine de
    formation et de travail dans les sentiers.
   Sentiers Vélo Lévis via VMQCA a appliqué pour recevoir une visite du TCC à l’été
    2013.
   Cette visite est conditionnelle à l’acceptation de l’IMBA, à la confirmation par la
    Ville et les propriétaires de terrains de leur accord pour la réalisation des sentiers.




                                              Visite du TCC en 2008 aux Sentiers du Moulin, Lac Beauport
   La méthode habituelle pour couvrir les
    risques, toujours selon l’IMBA:
    ◦ Les propriétaires accordent une servitude à la ville
      pour le passage des sentiers.
    ◦ L’assurance responsabilité civile du volet loisir de la
      ville couvre les risques de l’utilisation des sentiers.

   Un comité rassemblant la ville, les
    propriétaires et les différents utilisateurs des
    sentiers servira de forum pour la gestion du
    réseau.
   L’IMBA et Vélo Québec préconisent les sentiers polyvalents, partagés par les
    différents utilisateurs pour les raisons suivantes.

1. Les sentiers partagés répondent mieux aux                4. Les sentiers partagés favorisent le contrôle par
besoins de la plupart des usagers                           l’exemple
Les sentiers ouverts dispersent les usagers dans tout       Les débutants et les contrevenants y seront
le réseau de sentiers, tandis que les sentiers exclusifs    positivement influencés par l’exemple des usagers
ou à usage restreint ont tendance à concentrer les          expérimentés, consciencieux et courtois.
usagers : l’effet de congestion augmente ainsi les          5. Les sentiers partagés utilisent mieux l’espace
conflits.                                                   disponible
2. Les sentiers partagés contribuent à instaurer un         Comme ils sont accessibles à tous, ils multiplient
sentiment d’appartenance chez les différents usagers        simplement le nombre de sentiers, pour le plus
Les visiteurs sont amenés à coopérer afin de protéger       grand plaisir de tous les usagers.
et de préserver une ressource qu’ils ont en commun.         6. Les sentiers partagés requièrent moins
La rencontre avec d’autres usagers permet de faire          d’espace et ont donc un moindre impact sur
connaissance et de discuter, ce qui aide à établir une      l’environnement
courtoisie et un respect mutuel. Au contraire, les          7. Les sentiers partagés peuvent accueillir
sentiers exclusifs peuvent parfois engendrer de la          davantage de visiteurs
mauvaise volonté, une attitude territoriale et des          Les sentiers menant à des destinations
rivalités sur les voies principales.                        importantes, comme des chutes ou des points de
3. Les sentiers partagés sont plus rentables pour           vue panoramiques, devraient être polyvalents
les gestionnaires de terrain                                puisque tous les visiteurs voudront profiter du
Ils demandent moins de signalisation et de                  point d’intérêt. Pour la même raison, il est plus
personnel, ce qui y facilite le contrôle et l’application   efficace de partager les sentiers qui servent de
des règlements.                                             voies principales.
   La grande majorité des sentiers seront partagés pour permettre à
    tous les usagers d’accéder aux points intéressants. Cela
    n’empêche pas que certaines boucles de contournement
    puissent être dédiées à l’une ou l’autre des activités.

   L’hiver:
    ◦ Les sentiers intermédiaires – étroits et dénivelés - pourront être utilisés
      pour la raquette.
    ◦ Les sentiers débutants - dégagés plus large et moins dénivelés - pourront
      être utilisés pour le ski de fond.
    ◦ Les sentiers mieux drainés nécessaires à la pratique du vélo de montagne
      permettent d’ouvrir plus tôt aux activités hivernales. Moins il y a
      d’eau, plus la neige reste au sol.

   Selon le Print Measurement Bureau (PMB) en 2011
    ◦ Il y avait 382 000 cyclistes de montagne au Québec, presque autant que le
      ski de fond (près de 466 000). À titre de comparaison, le golf avait 671
      000, en baisse depuis 2007 (873 000) et 2010 (732 000).
   Des organismes visant la protection de l’environnement seront
    impliqués dans le projet.
    ◦ Amis du boisé de l’Auberivière
    ◦ Conseil de Bassin de la rivière Etchemin

   Les tracés des vélos éviteront:
    ◦ les zones sensibles identifiées par ces organismes;
    ◦ d’avoir à traverser des cours d’eau sur les vélos.


   Les sentiers seront construits selon les meilleures pratiques suggérées
    par l’IMBA afin de préserver le milieu naturel et l’expérience des usagers
    avec un minimum d’entretien.

   Toute activité humaine a son impact et le vélo de montagne n’y échappe
    pas. Si le sentier est bien fait, plusieurs études indiquent que l’impact de
    la pratique du vélo de montagne sur le sol, la faune et la flore est
    similaire à la marche en forêt
    (voir http://www.imba.com/resources/research/trail-science/natural-resource-
    impacts-mountain-biking).
   Samuel Bouchard, instigateur du projet Sentiers Vélo Lévis
    samuel@robotiq.com, 418-563-3322

   Gilles Morneau, Président, co-directeur technique, responsable des
    dossiers de développement des sentiers à la VMQCA
    gilles.morneau@videotron.ca, 418-564-8889
Lévis a déjà sa championne de vélo de montagne!


                                Frédérique Trudel, 18 ans, du
                                quartier Breakeyville, est
                                championne canadienne junior
                                2011 et 2012.

                                Vouée à une belle
                                carrière, Frédérique inspirera
                                certainement ses concitoyens à
                                vouloir rouler sur des sentiers!

         frederiquetrudel.com

Contenu connexe

Similaire à Sentiers de vélo à Lévis

Assises du Tourisme 2009 - F. Asselin, Coop Vallée Bras du Nord
Assises du Tourisme 2009 - F. Asselin, Coop Vallée Bras du NordAssises du Tourisme 2009 - F. Asselin, Coop Vallée Bras du Nord
Assises du Tourisme 2009 - F. Asselin, Coop Vallée Bras du Nord
fgchevrier
 
Biard bilan mandat 2008-2014
Biard bilan mandat 2008-2014Biard bilan mandat 2008-2014
Biard bilan mandat 2008-2014
Agir Ensemble
 
Lechat programme-3-volets-570x297mm
Lechat programme-3-volets-570x297mmLechat programme-3-volets-570x297mm
Lechat programme-3-volets-570x297mm
shivanarayanin
 
la pratique du vélo dans la Communauté urbaine Le Havre Seine MétropoleL
 la pratique du vélo dans la Communauté urbaine Le Havre Seine MétropoleL la pratique du vélo dans la Communauté urbaine Le Havre Seine MétropoleL
la pratique du vélo dans la Communauté urbaine Le Havre Seine MétropoleL
AURH - Agence d'urbanisme Le Havre - Estuaire de la Seine
 
Saguenay - projet circuit cyclable
Saguenay - projet circuit cyclableSaguenay - projet circuit cyclable
Saguenay - projet circuit cyclable
Imagineo
 

Similaire à Sentiers de vélo à Lévis (20)

Saint-Camille
Saint-CamilleSaint-Camille
Saint-Camille
 
Les défis d'une nouvelle mobilité
Les défis d'une nouvelle mobilitéLes défis d'une nouvelle mobilité
Les défis d'une nouvelle mobilité
 
Album souvenir 2011
Album souvenir 2011Album souvenir 2011
Album souvenir 2011
 
Enquête vélo stratégies logistique
Enquête vélo stratégies logistiqueEnquête vélo stratégies logistique
Enquête vélo stratégies logistique
 
Le vélo comme expérience urbaine. 13 parcours commentés de cyclistes dans l’a...
Le vélo comme expérience urbaine. 13 parcours commentés de cyclistes dans l’a...Le vélo comme expérience urbaine. 13 parcours commentés de cyclistes dans l’a...
Le vélo comme expérience urbaine. 13 parcours commentés de cyclistes dans l’a...
 
Appel a projet crb innovation bretagne interieure
Appel a projet crb innovation bretagne interieureAppel a projet crb innovation bretagne interieure
Appel a projet crb innovation bretagne interieure
 
Des vacances en roue libre !
Des vacances en roue libre ! Des vacances en roue libre !
Des vacances en roue libre !
 
Soirée d'informations Saint-Roch - Saint-Sauveur
Soirée d'informations Saint-Roch - Saint-SauveurSoirée d'informations Saint-Roch - Saint-Sauveur
Soirée d'informations Saint-Roch - Saint-Sauveur
 
DLP #6 - Cadre de vie et bien-être au Pré Saint-Gervais
DLP #6 - Cadre de vie et bien-être au Pré Saint-GervaisDLP #6 - Cadre de vie et bien-être au Pré Saint-Gervais
DLP #6 - Cadre de vie et bien-être au Pré Saint-Gervais
 
CAP 2025 : Un nouveau projet pour le SCLH !
CAP 2025 : Un nouveau projet pour le SCLH !CAP 2025 : Un nouveau projet pour le SCLH !
CAP 2025 : Un nouveau projet pour le SCLH !
 
Déroulé Scène des possibles mobilités actives scenari projets 12 mai 2016
Déroulé Scène des possibles mobilités actives scenari projets 12 mai 2016Déroulé Scène des possibles mobilités actives scenari projets 12 mai 2016
Déroulé Scène des possibles mobilités actives scenari projets 12 mai 2016
 
Assises du Tourisme 2009 - F. Asselin, Coop Vallée Bras du Nord
Assises du Tourisme 2009 - F. Asselin, Coop Vallée Bras du NordAssises du Tourisme 2009 - F. Asselin, Coop Vallée Bras du Nord
Assises du Tourisme 2009 - F. Asselin, Coop Vallée Bras du Nord
 
Biard bilan mandat 2008-2014
Biard bilan mandat 2008-2014Biard bilan mandat 2008-2014
Biard bilan mandat 2008-2014
 
Programme
ProgrammeProgramme
Programme
 
Bilan de la municipalité de Cordes sur Ciel (2008- 2014)
Bilan de la municipalité de Cordes sur Ciel (2008- 2014)Bilan de la municipalité de Cordes sur Ciel (2008- 2014)
Bilan de la municipalité de Cordes sur Ciel (2008- 2014)
 
Lechat programme-3-volets-570x297mm
Lechat programme-3-volets-570x297mmLechat programme-3-volets-570x297mm
Lechat programme-3-volets-570x297mm
 
la pratique du vélo dans la Communauté urbaine Le Havre Seine MétropoleL
 la pratique du vélo dans la Communauté urbaine Le Havre Seine MétropoleL la pratique du vélo dans la Communauté urbaine Le Havre Seine MétropoleL
la pratique du vélo dans la Communauté urbaine Le Havre Seine MétropoleL
 
B1. Tourisme à vélo et développement local : une nouvelle opportunité
B1. Tourisme à vélo et développement local : une nouvelle opportunitéB1. Tourisme à vélo et développement local : une nouvelle opportunité
B1. Tourisme à vélo et développement local : une nouvelle opportunité
 
Atelier 7 - Comment et pourquoi coordonner un reseau de prestataire
Atelier 7 -  Comment et pourquoi coordonner un reseau de prestataireAtelier 7 -  Comment et pourquoi coordonner un reseau de prestataire
Atelier 7 - Comment et pourquoi coordonner un reseau de prestataire
 
Saguenay - projet circuit cyclable
Saguenay - projet circuit cyclableSaguenay - projet circuit cyclable
Saguenay - projet circuit cyclable
 

Plus de Samuel Bouchard

On the ability of a cable-driven robot to generate a prescribed set of wrenches
On the ability of a cable-driven robot to generate a prescribed set of wrenchesOn the ability of a cable-driven robot to generate a prescribed set of wrenches
On the ability of a cable-driven robot to generate a prescribed set of wrenches
Samuel Bouchard
 

Plus de Samuel Bouchard (10)

Robot force torque sensor introduction
Robot force torque sensor introductionRobot force torque sensor introduction
Robot force torque sensor introduction
 
Schunk Expert Days - Convergence of Industrial and Service Robotics 2014
Schunk Expert Days - Convergence of Industrial and Service Robotics 2014Schunk Expert Days - Convergence of Industrial and Service Robotics 2014
Schunk Expert Days - Convergence of Industrial and Service Robotics 2014
 
Robots for Agile Manufacturing - Robobusiness 2013 - Samuel Bouchard
Robots for Agile Manufacturing - Robobusiness 2013 - Samuel BouchardRobots for Agile Manufacturing - Robobusiness 2013 - Samuel Bouchard
Robots for Agile Manufacturing - Robobusiness 2013 - Samuel Bouchard
 
Useful Robot Dexterity for the Factory
Useful Robot Dexterity for the FactoryUseful Robot Dexterity for the Factory
Useful Robot Dexterity for the Factory
 
Convergence of Service and Industrial Robotics
Convergence of Service and Industrial RoboticsConvergence of Service and Industrial Robotics
Convergence of Service and Industrial Robotics
 
Flexible Robotic Manipulation
Flexible Robotic ManipulationFlexible Robotic Manipulation
Flexible Robotic Manipulation
 
Expertises En Robotique Au QuéBec
Expertises En Robotique Au QuéBecExpertises En Robotique Au QuéBec
Expertises En Robotique Au QuéBec
 
Robotique Quebec
Robotique QuebecRobotique Quebec
Robotique Quebec
 
Rendez Vous Automatisation 2008
Rendez Vous Automatisation 2008Rendez Vous Automatisation 2008
Rendez Vous Automatisation 2008
 
On the ability of a cable-driven robot to generate a prescribed set of wrenches
On the ability of a cable-driven robot to generate a prescribed set of wrenchesOn the ability of a cable-driven robot to generate a prescribed set of wrenches
On the ability of a cable-driven robot to generate a prescribed set of wrenches
 

Sentiers de vélo à Lévis

  • 2. Lévis a la volonté et potentiel de devenir une grande ville. Pour ce faire, elle mise sur: ◦ La coopération; ◦ La diversification de son économie et l’essor de l’économie du savoir; ◦ Le développement durable.  La croissance importante présente opportunités et défis ◦ Défis  Parcs, piscines, arénas et parcs: Les infrastructures de loisir fonctionnent à pleine capacité alors que la sédentarité pose un risque important pour la santé de la population.  Dans une région métropolitaine qui vit le plein emploi depuis plusieurs années, comment les entreprises de Lévis peuvent se différencier pour attirer les meilleurs éléments au sein de leur équipe? ◦ Opportunités  Le succès des dernières années montre la demande des Lévisiens pour faire de l'activité physique en plein air  Piste cyclable sur le bord du fleuve  Parc Ultramar les Écarts  Lévis est une agglomération qui comporte encore un nombre de lieux naturels forts intéressants de par leurs emplacement, géologie, faune et flore.  Un élément clé pour la pratique régulière de l’activité physique est d’avoir des infrastructures de qualité à proximité pour des activités passionnantes.
  • 3. Comment Lévis pourrait-elle saisir ce défi pour en faire un avantage concurrentiel?  Quels sont les attraits dont la ville pourrait se doter pour attirer des résidants et des entreprises?
  • 4. Un réseau de sentiers de 30 km en plein coeur de la ville d’ici 3 ans.
  • 5. Un réseau de sentiers unique dans la grande région de Québec de par sa qualité et son accessibilité.  Mettant en valeur les parcs naturels de la ville.  Grâce à une mobilisation concertée de la ville, des propriétaires de terrains, des citoyens et des entreprises.
  • 6. Groupe de résidents et commerçants lévisiens actifs au sein de l'Association régionale de vélo de montagne Québec Chaudière-Appalaches (VMQCA). ◦ La VMQCA est un OSBL actif depuis 1995 visant la promotion du vélo de montagne et l’organisation de courses locales. ◦ La VMQCA a participé à la réalisation des sentiers de vélo de montagne au Parc Ultramar les Écarts de Lévis.
  • 7. Pour améliorer la qualité de vie des lévisiens en favorisant l’activité physique et le plein air de proximité  Pour offrir aux entreprises de Lévis un environnement de vie stimulant pour leurs employés.  Bref, pour doter la ville d’un avantage concurrentiel, une infrastructure de plein-air en ville unique, augmentant son attrait pour de nouveaux résidants, travailleurs et visiteurs.
  • 8. Coopérer pour rallier différents intervenants à des objectifs communs pour une situation gagnant-gagnant.  Respecter la propriété privée, l’environnement et les autres utilisateurs de parcs naturels.  Mobiliser des bénévoles pour favoriser l’appropriation du projet par les citoyens tout en minimisant les coûts.  Aménagement de qualité et accessible à un grand nombre d’utilisateurs (sentiers à proximité, différents niveaux de difficulté).  Partager les sentiers avec différents groupes d’usagers afin d’assurer le succès populaire du réseau.
  • 9. 4 raisons pourquoi les élus et l’administration municipale ont avantage à supporter l’initiative: 1. Favoriser la santé et la qualité de vie. Favoriser l'activité physique et le plein air de proximité des citoyens. 2. Améliorer l’environnement de travail de plusieurs quartiers commerciaux et industriels. Un avantages concurrentiel pour les entreprises de Lévis en compétition constante pour se trouver de la main d’œuvre de qualité. 3. Petit investissement pour grand bénéfice. Combler un besoin en infrastructures récréatives et de plein-air en mettant en valeur un potentiel inexploité qui nécessite un investissement minime (p.ex. 10x moindre qu’une piste de vélo en poussière de roche.) 4. Attirer du tourisme régional qui profitera aux commerces lévisiens.
  • 10. L’ensemble des usagers non motorisés: cyclistes, marcheurs, joggeurs, promeneurs de chien, randonneurs à raquette, etc.  4 histoires illustrent la diversité de gens qui profiteraient d’un tel réseau.
  • 11. Caroline est avocate et travaille à Ste-Foy. Depuis qu'elle et son mari ont eu leur deuxième enfant, garder l'équilibre entre travail et famille tout en maintenant la forme est un défi. À tel point qu'ils songeaient déménager pour se rapprocher du travail. L'hiver, ce n'est pas si mal, elle profite du centre de ski la Balade qui est à deux minutes de chez elle. Quand elle a été mise au courant de l'initiative Sentiers Vélo Lévis, elle a participé comme bénévole pour construire les sentiers. Maintenant qu'elle a des sentiers sur le chemin du retour du boulot, elle peut faire des sorties de vélo les soirs, sans que des déplacements empiètent sur son temps de qualité à la maison. Garder la forme devient naturel, elle qui adore le vélo de montagne pour décrocher, prendre une bonne dose d'air frais et brûler les surplus d'énergie. Elle a déjà hâte au jour où elle initiera son plus vieux dans les sentiers qu'elle a participé à construire.
  • 12. Michel et Carole ont une maison dos aux sentiers de vélo dans le secteur St-Romuald. Lorsqu'ils ont été mis aux courant du projet de sentiers sur le terrain adjacent, ils étaient préoccupés par la circulation et le bruit que ça pourrait occasionner. Une fois les sentiers complétés, une première surprise agréable a été de voir leurs trois adolescents laisser leurs ordinateurs pour partir avec leurs amis sur leurs vélos. Eux-mêmes en ont profité en y faisant des randonnées été comme hiver. Ceci était suffisant pour les gagner à la cause. Mais une autre surprise les attendait quelques années plus tard lorsqu'ils ont vendu leur maison pour partir en condo. Ils ont réalisé à quel point la proximité des sentiers était une caractéristique qui différentiait leur propriété, le petit plus poussant de jeunes couples à venir la visiter. Éventuellement, ce sont des amateurs de vélo qui ont mis la main sur la maison.
  • 13. Disons que ce ne sont pas les défis qui manquent au travail pour Jean-Guy en tant que chef d'entreprise manufacturière spécialisée en usinage. Le plus important est de trouver et de conserver les meilleurs employés, une denrée rare dans son domaine. Lorsqu'il a entendu parlé de l'initiative Sentiers Vélo Lévis, il n'y avait pas trop porté attention. Sa vision a changé du tout au tout quand son meilleur machiniste, une jeune passionné de vélo, lui a dit à quel point ça n’avait pas de prix pour lui de pouvoir partir sur son vélo directement du travail après son quart de travail. Depuis, Jean-Guy est vendu à l'idée. Il a même installé des douches pour ses employés qui vont faire du vélo le midi et des poubelles dans son stationnement pour les visiteurs de la fin de semaine. La proximité des sentiers est maintenant un avantage qu'il a sur les autres employeurs de la région lorsque vient le temps d'attirer de jeunes talents. Le club social participe même aux travaux d'entretien des sentiers, misant sur cette activité en plein air pour bâtir l'esprit d'équipe.
  • 14. Jérémy roule sa bosse comme propriétaire de magasin de vélo depuis 15 ans à St-Romuald. Pour lui, l'avènement de la piste cyclable sur le bord du fleuve a donné un second souffle à son commerce. Il avait donc toutes les raisons de commanditer Sentiers Vélo Lévis et de s'impliquer bénévolement dans la réalisation et l'entretien des sentiers. Son implication a payé. Aujourd'hui une quantité croissante de ses revenus provient des gens des environs qui s'équipent pour profiter des sentiers. Durant la fin de semaine, il voit de nouveaux visages, des gens de partout dans la région qui se déplacent pour profiter des sentiers de grande qualité en plein cœur de Lévis. Ses voisins, un casse croûte et un bar avec une terrasse, semblent aussi faire de bonnes affaires. Ils sont devenus un rituel auprès des groupes d'amis qui doivent faire le plein d'énergie après une sortie en vélo de quelques heures!
  • 15. 4 secteurs en plein centre de Lévis et pouvant être reliés entre eux présentent un fort potentiel pour l’aménagement de sentiers de vélo de montagne. 1. Parc Ultramar 3. Ferme JC les Écarts Chapais 2. Sentiers Grandes Prairies 4. Parc de la rivière Etchemin
  • 16. 1. Parc Ultramar les Écarts  Forces et opportunités ◦ Une incarnation de la vision “Lévis, ville de coopération.” Projet à succès dans lequel la ville, Ultramar et les citoyens aux intérêts divers ont collaboré. ◦ Un réseau de sentiers pour divers types d’usagers. ◦ Maintenant un argument que la ville utilise pour promouvoir l’Innoparc de Lévis auprès des entreprises technologiques qu’elle tente de recruter.  Faiblesses et menaces ◦ Petit territoire pour le vélo de montagne (boucle de 3 km). ◦ Seul sentier officiel, victime de son succès, très achalandé.
  • 17. 2. Sentiers Grandes Prairies  Forces et opportunités ◦ Le plus beau terrain à Lévis pour la pratique du vélo de montagne. ◦ Nombreux sentiers existants. ◦ Utilisation récréative en hiver par le Club de ski de fond sentiers des Grandes Prairies. Entente pour 3 hivers avec le propriétaire.  Faiblesses et menaces ◦ Sentiers de vélo improvisés, non balisés. ◦ Projet de développement par le propriétaire privé du terrain en accord avec la vocation commerciale du terrain.
  • 18. 3. La ferme JC Chapais  Forces et opportunités ◦ Beau terrain pour la pratique du vélo de montagne avec base de sentiers, boisé propre, facilement aménageable, vue sur le fleuve. ◦ Vocation récréo-écologique. ◦ Proximité avec le sentier du parc Ultramar les Écarts.  Faiblesses et menaces ◦ Aucuns sentiers propices au vélo pour le moment. ◦ Possibilité de cohabitation avec la vocation scientifique de la ferme détenue par le gouvernement fédéral?
  • 19. 4. Parc de la Rivière Etchemin  Forces et opportunités ◦ Beau terrain pour la pratique du vélo de montagne, vaste avec dénivelé, plusieurs points d’intérêts, proximité de la rivière. ◦ Base de sentiers déjà en place dans la partie sud, des deux côtés de la rivière. ◦ Vocation récréo-écologique ◦ Inclut le Centre de ski de fond La Balade ◦ Voisin d’Ultramar  Faiblesses et menaces ◦ Séparé en deux par la rivière ◦ Planification sur l’aménagement futur déjà complétée?
  • 20. Les cyclistes de montagnes entretiennent une grande passion pour leur sport. Cette passion provient du contact avec la nature, l’évasion, le défi, l’exercice physique, le dépassement et à la camaraderie.  Les sentiers de type simple (singletrack) permettent de tirer un maximum de plaisir de l’activité. Un sentier simple est sinueux, contournant arbres, rochers, buissons et autres points d’intérêt. Il permet une immersion dans la nature. Le sentier simple se fond à la forêt, cause moins d’impact au sol et est plus facile à entretenir.
  • 21. La carte ci-dessous représente le potentiel des 4 secteurs mis en commun. Les tracés ne sont qu’à titre indicatifs puisqu’aucune consultation de la ville et des propriétaires n’a été effectuée avant la préparation de ce document d’introduction. Les phases présentées dans les pages suivantes sont aussi sujettes à discussion. Ferme JC Chapais - 6 km de sentiers à construire - Stationnement Parc Ultramar les Écarts Sentiers Grandes Prairies - 3 km de sentiers - Nettoyer et baliser les 6 km de existants sentiers existants - Stationnement - Aucune construction de - Construire relais à la nouveaux sentiers compte tenu Ferme par le chemin des de la vocation du terrain Iles (1 km de sentier) - Relié au Parc de la rivière par 4e avenue ou la ligne électrique - Stationnement Parc de la rivière Etchemin - 20 km de sentiers à construire - Stationnement à la Balade et sur le boulevard de la rive- sud
  • 22. Parc Ultramar les Écarts ◦ Relier 3 km existants à la Ferme JC Chapais par le km nord en sortant au bout du chemin des îles (1 km) (Terrain de Lévis Construction) 40  Sentiers Grandes Prairies ◦ Nettoyer et baliser sentiers existants (6 km) ◦ Aucune construction de nouveaux sentiers 30  Ferme JC Chapais ◦ 1 boucle débutante au nord avec vue sur le fleuve Ferme (3 km) Ultramar ◦ 1 boucle intermédiaire au sud dans le boisé (3 km) 20 Prairies  Rivière Etchemin ◦ Planification du réseau  Réseau 10 ◦ Potentielle visite du Trail Care Crew de l’IMBA ◦ Cartographie ◦ Promotion  Événement au lancement des travaux 0  Site web et commerçants partenaires
  • 23. Rive ouest de la rivière km Etchemin 40 ◦ Partant du secteur du centre de ski la Ballade allant jusqu’à Etchemin l’Abbaye Cistercienne de St- 30 Ouest Romuald Ferme ◦ 5 km débutant ◦ 5 km intermédiaire 20 Ultramar  Réseau Prairies 10 ◦ Cartographie ◦ Promotion par site web et commerçants partenaires 0
  • 24. Rive est de la rivière km Etchemin 40 ◦ 5 km débutant Etchemin ◦ 5 km intermédiaire Est 30 Etchemin Ouest  Réseau Ferme ◦ Grande inauguration du 20 réseau Ultramar ◦ Cartographie 10 Prairies ◦ Promotion par site web et commerçants partenaires ◦ Organisation d’une course? 0
  • 25. Principaux ◦ Association de vélo de montagne Québec-Chaudière-Appalaches – Initier le projet, rallier les acteurs ◦ Ville de Lévis – Approbation et coordination des propriétaires de terrains, financement ◦ Élus à la ville responsables des quartiers touchés et des loisirs ◦ Propriétaires des terrains - Approbation  Collaborateurs ◦ International Mountain Biking Association (IMBA), chapitre canadien – conseiller sur la conception et la réalisation des sentiers. ◦ Vélo Québec – conseiller sur la conception et la réalisation des sentiers ◦ Les amis du Boisé de l’Auberivière – Avis environnemental, voix des randonneurs piétons ◦ Conseil de Bassin de la rivière Etchemin – Avis environnemental ◦ Commanditaires – Financement, promotion et action bénévole  Entreprises vélo-sympathiques  Magasins de vélo et commerces locaux  Député fédéral  Député provincial ◦ Société de développement économique de Lévis – Promotion auprès des entreprises ◦ Chambre de commerce de Lévis – Promotion auprès des entreprises ◦ Tourisme Lévis - Promotion ◦ Clubs de ski de fond qui utilisent déjà les terrains – Concertation et approbation  Grandes Prairies  La Balade  Rivière Etchemin ◦ Clubs de vélo – Concertation et action bénévole, promotion  Normandin - Mathieu Performance  Club cycliste de Lévis
  • 26.
  • 27. L’IMBA suggère d’embaucher une firme spécialisée dans l’aménagement de sentiers et de faire la finition en impliquant les bénévoles.  Considérant que plusieurs secteurs sont des boisés faciles à aménager et en se basant sur des projets similaires réalisés au Québec, l’IMBA suggère d’utiliser un coût de 10$ à 12$ du mètre de sentier pour l’embauche de cette firme. Ceci comprend la main d'œuvre spécialisée, la machinerie, l'équipement et l'essence.  À terme, l’entretien des sentiers se fera par les employés de la ville et les bénévoles.
  • 28. Le TCC est un duo de spécialistes de la fabrication et de la gestion des sentiers de vélo de montagne qui sillonne le Canada. Leur travail consiste à supporter différentes initiatives locales lors d’interventions d’une fin de semaine de formation et de travail dans les sentiers.  Sentiers Vélo Lévis via VMQCA a appliqué pour recevoir une visite du TCC à l’été 2013.  Cette visite est conditionnelle à l’acceptation de l’IMBA, à la confirmation par la Ville et les propriétaires de terrains de leur accord pour la réalisation des sentiers. Visite du TCC en 2008 aux Sentiers du Moulin, Lac Beauport
  • 29. La méthode habituelle pour couvrir les risques, toujours selon l’IMBA: ◦ Les propriétaires accordent une servitude à la ville pour le passage des sentiers. ◦ L’assurance responsabilité civile du volet loisir de la ville couvre les risques de l’utilisation des sentiers.  Un comité rassemblant la ville, les propriétaires et les différents utilisateurs des sentiers servira de forum pour la gestion du réseau.
  • 30. L’IMBA et Vélo Québec préconisent les sentiers polyvalents, partagés par les différents utilisateurs pour les raisons suivantes. 1. Les sentiers partagés répondent mieux aux 4. Les sentiers partagés favorisent le contrôle par besoins de la plupart des usagers l’exemple Les sentiers ouverts dispersent les usagers dans tout Les débutants et les contrevenants y seront le réseau de sentiers, tandis que les sentiers exclusifs positivement influencés par l’exemple des usagers ou à usage restreint ont tendance à concentrer les expérimentés, consciencieux et courtois. usagers : l’effet de congestion augmente ainsi les 5. Les sentiers partagés utilisent mieux l’espace conflits. disponible 2. Les sentiers partagés contribuent à instaurer un Comme ils sont accessibles à tous, ils multiplient sentiment d’appartenance chez les différents usagers simplement le nombre de sentiers, pour le plus Les visiteurs sont amenés à coopérer afin de protéger grand plaisir de tous les usagers. et de préserver une ressource qu’ils ont en commun. 6. Les sentiers partagés requièrent moins La rencontre avec d’autres usagers permet de faire d’espace et ont donc un moindre impact sur connaissance et de discuter, ce qui aide à établir une l’environnement courtoisie et un respect mutuel. Au contraire, les 7. Les sentiers partagés peuvent accueillir sentiers exclusifs peuvent parfois engendrer de la davantage de visiteurs mauvaise volonté, une attitude territoriale et des Les sentiers menant à des destinations rivalités sur les voies principales. importantes, comme des chutes ou des points de 3. Les sentiers partagés sont plus rentables pour vue panoramiques, devraient être polyvalents les gestionnaires de terrain puisque tous les visiteurs voudront profiter du Ils demandent moins de signalisation et de point d’intérêt. Pour la même raison, il est plus personnel, ce qui y facilite le contrôle et l’application efficace de partager les sentiers qui servent de des règlements. voies principales.
  • 31. La grande majorité des sentiers seront partagés pour permettre à tous les usagers d’accéder aux points intéressants. Cela n’empêche pas que certaines boucles de contournement puissent être dédiées à l’une ou l’autre des activités.  L’hiver: ◦ Les sentiers intermédiaires – étroits et dénivelés - pourront être utilisés pour la raquette. ◦ Les sentiers débutants - dégagés plus large et moins dénivelés - pourront être utilisés pour le ski de fond. ◦ Les sentiers mieux drainés nécessaires à la pratique du vélo de montagne permettent d’ouvrir plus tôt aux activités hivernales. Moins il y a d’eau, plus la neige reste au sol.  Selon le Print Measurement Bureau (PMB) en 2011 ◦ Il y avait 382 000 cyclistes de montagne au Québec, presque autant que le ski de fond (près de 466 000). À titre de comparaison, le golf avait 671 000, en baisse depuis 2007 (873 000) et 2010 (732 000).
  • 32. Des organismes visant la protection de l’environnement seront impliqués dans le projet. ◦ Amis du boisé de l’Auberivière ◦ Conseil de Bassin de la rivière Etchemin  Les tracés des vélos éviteront: ◦ les zones sensibles identifiées par ces organismes; ◦ d’avoir à traverser des cours d’eau sur les vélos.  Les sentiers seront construits selon les meilleures pratiques suggérées par l’IMBA afin de préserver le milieu naturel et l’expérience des usagers avec un minimum d’entretien.  Toute activité humaine a son impact et le vélo de montagne n’y échappe pas. Si le sentier est bien fait, plusieurs études indiquent que l’impact de la pratique du vélo de montagne sur le sol, la faune et la flore est similaire à la marche en forêt (voir http://www.imba.com/resources/research/trail-science/natural-resource- impacts-mountain-biking).
  • 33.
  • 34. Samuel Bouchard, instigateur du projet Sentiers Vélo Lévis samuel@robotiq.com, 418-563-3322  Gilles Morneau, Président, co-directeur technique, responsable des dossiers de développement des sentiers à la VMQCA gilles.morneau@videotron.ca, 418-564-8889
  • 35. Lévis a déjà sa championne de vélo de montagne! Frédérique Trudel, 18 ans, du quartier Breakeyville, est championne canadienne junior 2011 et 2012. Vouée à une belle carrière, Frédérique inspirera certainement ses concitoyens à vouloir rouler sur des sentiers! frederiquetrudel.com

Notes de l'éditeur

  1. de