Actu DéfenseSynthèse du point presse du ministère de la défense 18 Février 2016
Service militaire volontaire : offrir un c...
Actu Défense
Page 2
Emploi des forces armées
Mardi 16, la commission de la défense nationale
et des forces armées a auditi...
Actualité des opérations
République centrafricaine : Sangaris
La campagne pour le
second tour des élec-
tions présidentiel...
Actu Défense
Page 4
Bande Sahélo-saharienne: Barkhane
Au Mali, malgré l’intensification des discussions entre
les groupes ...
Actu Défense
Page 5
Contacts presse opérations et CEMA :
09 88 68 28 65 / 09 88 68 28 66 - emapresse@gmail.com
Armées d’au...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Actu Défense du 18 février 2016

98 vues

Publié le

Synthèse d’actualité du ministère de la défense

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
98
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Actu Défense du 18 février 2016

  1. 1. Actu DéfenseSynthèse du point presse du ministère de la défense 18 Février 2016 Service militaire volontaire : offrir un cadre rassurant et structurant Le général Pillet, commandant le Service militaire volontaire (SMV) a dressé un premier bilan du programme d’expérimentation, 6 mois après la décision ministérielle d’ouvrir trois centres de SMV. Ils proposent à des jeunes de 18 à 25 ans, sortis du système scolaire, un parcours d'insertion vers l'emploi et s’appliquent à leur dispenser un véritable encadrement rigoureux et qualitatif. Ces centres sont désormais ouverts à Montigny-lès-Metz, Brétigny-sur -Orge et La Rochelle. Actuellement, ils accueillent au total 300 volon- taires stagiaires souvent orientés vers le SMV par les missions locales. La capacité d’accueil va augmenter afin d’accueillir 700 jeunes lors des prochaines sessions. L’objectif fixé de 1 000 jeunes pour 2015 - 2016 sera tenu. Les stagiaires des deux premiers centres ouverts ont à pré- sent terminé leur formation initiale et bénéficient de la formation gé- nérale qui consiste en une remise à niveau scolaire dispensée par des professeurs de l’éducation nationale, le permis de conduire et la for- mation aux premiers secours. Les jeunes bénéficient, enfin, d’une formation profes- sionnelle réalisée en partenariat avec des entreprises et les collectivités locales et dans des secteurs garantissant des perspectives d'emploi. La formation des jeunes ayant choisi la filière du bâti- ment s’appuie sur le soutien de l’école du génie d’Angers et se concrétise dans des projets comme la rénovation du radoub de l’Hermione à Rochefort. Les partenariats conclus avec les entreprises permettent aux jeunes de parfaire leurs connaissances techniques par le tutorat tout en étant insérés dans le milieu professionnel. Châlons-en-Champagne a été identifié pour être un des prochains sites d’accueil du SMV. Cette décision a été confirmée en Conseil des ministres. Une mission a été com- manditée par le ministère pour étudier les modalités de mise en œuvre. Lien Produit par le bureau porte-parole de la Délégation à l’information et à la communication de la défense (DICoD) Directeur de la publication : Pierre Bayle Rédacteur en chef : CF Lionel Delort Rédactrices : Chloé Ruard, Marie-Astrid Lefeuvre et Pauline Royer-Briand CONTACTS PRESSE : 09 88 67 33 33 ou presse@dicod.defense.gouv.fr École de l’air XXI : le choix de l’avant-garde Le général Francis Pollet, commandant les écoles d’officiers de l’armée de l’air et la base aé- rienne 701 de Salon-de-Provence, est venu expliquer comment l’Ecole de l’air a réussi son virage numérique. Depuis 2015, l’École de l’air est devenue l’organisme unique de formation des officiers de l’Armée de l’air. Les méthodes pédagogiques et les enseignements dispensés se sont considérablement mo- dernisés prenant en compte les nouvelles technologies. 70 % des cours sont numérisés. De nouveaux domaines d’études voient le jour (maintenance du futur, réalité virtuelle, optoé- lectronique, cyber …). L’école est également ouverte à l’international, entre ses nombreux partenariats et l’envoi de stagiaires dans plus de 30 pays. Cette formation académique de haut niveau, associée à une solide formation aéronautique et militaire, prépare les experts du milieu aéronautique et spatial dont la Dé- fense a besoin. Vidéo de l’intervention disponible sur le site du ministère Lien vers le site de l’école
  2. 2. Actu Défense Page 2 Emploi des forces armées Mardi 16, la commission de la défense nationale et des forces armées a auditionné le ministre sur les conditions d’emploi des forces armées lors- qu’elles interviennent notamment sur le terri- toire national pour protéger la population. Il a également fait un point sur les opérations exté- rieures. Le rapport au Parlement relatif aux conditions d’emploi des forces armées sur le territoire national fera l’objet d’une déclaration du Gou- vernement, suivie d’un débat au Sénat le 15 et à l’Assemblé nationale le 16 mars. OTAN : réunion des ministres de la Défense Mercredi 10 et jeudi 11 février, Jean-Yves Le Drian s’est rendu à Bruxelles pour participer à la réunion des mi- nistres de la défense de l’OTAN. L’Allemagne, la Grèce et la Turquie ont adressé une demande de soutien de l’OTAN à la lutte contre les tra- fics de migrants en Mer Egée. Les Alliés ont apporté leur soutien politique à cette initiative et donné mandat pour une planification qui s’appuie sur les ressources existantes du groupe maritime permanent de l’OTAN n°2. Le NATO Standing Maritime Group 2, actuellement sous commandement allemand, est chargé d’effectuer des missions de surveillance en mer Egée. Cette réunion ministérielle a également permis de faire avancer la préparation du Sommet de Varsovie qui se tiendra en juillet 2016. Lien vers le site Conférence de Munich sur la sécurité Vendredi 12 février, le ministre s’est ren- du à la Conférence de Munich sur la sécuri- té (CMS) centrée cette année sur la crise des réfugiés. Le ministre de la Défense a prononcé le discours d’ou- verture conjointement avec son homologue allemande, Ursula von der Leyen. Il a rappelé que la stratégie contre Daech devait être collective en écho de la réu- nion de la coalition de Paris le 20 janvier, puis en for- mat plus large à Bruxelles le 11 février. Le ministre a conclu son intervention en affirmant que, dans ces temps difficiles, la France et l’Allemagne ont une res- ponsabilité particulière, et nous sommes déterminés à l’assumer. Lien vers la vidéo Agendas ministériels Rencontre avec le ministre espagnol Mardi 16 février, le ministre était l’invité de son homologue es- pagnol Pedro Morenés à l’ambassade d’Es- pagne à Paris. Ce der- nier lui a remis la déco- ration de Grand-Croix de l’ordre d’Isabelle la Catholique. Les deux ministres ont rappelé que l’Espagne et la France défendaient les mêmes valeurs et agissaient militairement ensemble sur de nombreux théâtres dont le Mali et la République centrafricaine. Site du ministère espagnol de la Défense Déclassification Le ministre de la Défense a décidé de suivre intégrale- ment l’avis de la Commission consultative du secret de la défense nationale (CCSDN) et de déclassifier cent documents confidentiel défense, susceptibles d’éclai- rer la Justice sur les circonstances de l’assassinat des deux journalistes de RFI, Claude Verlon et Ghislaine Dupont, en 2013 à Kidal.
  3. 3. Actualité des opérations République centrafricaine : Sangaris La campagne pour le second tour des élec- tions présidentielles s’est déroulée sans aucun incident. Il s’agit d’une étape majeure dans le pro- cessus de stabilisa- tion de la Centrafrique. Ce jalon n’aurait jamais pu être envisagé sans l’intervention de la force Sangaris qui, au début du mois de décembre 2013, s’est engagée dans l’urgence pour mettre fin à une situation sans précé- dent de chaos. Plusieurs autres signes traduisent de cette amélioration de la situation. Le 11 février, un pacte de non-agression et de réconciliation communautaire a ainsi été signé entre les communautés du 3e arrondissement de Ban- gui. De même, l’accès au cimetière musulman du quar- tier de Boeing dans la capitale est rendu possible après deux années de vives tensions qui empêchaient les po- pulations de s’y rendre. Sangaris : une logique d’appui de la MINUSCA À l’occasion du second tour des élections présiden- tielles, la force Sangaris a conduit plusieurs opérations de contrôle de zone en appui de la MINUSCA. Des pa- trouilles ont ainsi été réalisées non seulement dans Bangui, mais aussi plus au nord, dans le couloir central (à Sibut, Kaga-Bandoro et Bossangoa). Actu Défense Page 3 NARCOPS en Polynésie 680 kg de cocaïne ont été saisis, par des unités de la marine nationale, à 1 000 nautiques au sud-est de Pa- peete, dans le secteur de l’archipel des Gambiers en Polynésie française. Entre le 3 et le 17 février, la frégate de surveillance Prairial et les Falcon 200 Gardian de la flottille 25F ont été déployés pour intercepter le voilier suspect, signalé par la force américaine inter-agences de lutte contre le narcotrafic (JIATF-W). Apocalypse Verdun Jeudi 18 février en soirée, Jean- Marc Todeschini a assisté à l’avant-première du film « Apocalypse Verdun » à l’Ecole militaire. Après les films consa- crés à la Seconde Guerre mon- diale, Hitler ou Staline, les réali- sateurs Daniel Costelle et Isabelle Clarke ont consacré leur série de documentaires « Apocalypse » à l’enfer de la bataille de Verdun. Diffusion sur France 2 le 21 février Centenaire de la bataille de Verdun Dimanche 21, le secrétaire d’Etat ouvrira la saison mémorielle et cul- turelle du cente- naire du déclenche- ment de la bataille de Verdun, dans la Meuse, en inaugurant le nouveau mémorial. La journée commémorative du 21 commencera par une cérémonie au bois des Caures, en hommage au colonel Driant mort le 22 février 1916. Jean-Marc Todeschini se rendra ensuite au mémorial de Verdun qui a fait l’objet d’importants travaux de rénovation. La muséographie a été repensée et le comité scientifique s’est ouvert à des chercheurs allemands, américains et britanniques. Mémorial-Verdun IRBA : nouveau laboratoire Jeudi 18 février, Jean-Marc Todeschini a inauguré un nou- veau laboratoire à l’Institut de recherche biomédicale des ar- mées (IRBA), situé à Brétigny-sur-Orge. Né du regroupement de quatre centres de re- cherche, l’IRBA assure une meilleure protec- tion du militaire dans son environnement en menant des recherches principalement axées sur le facteur humain, la recherche médicale opérationnelle et la prévention des dangers nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques. Communiqué
  4. 4. Actu Défense Page 4 Bande Sahélo-saharienne: Barkhane Au Mali, malgré l’intensification des discussions entre les groupes signataires des accords d’Alger, la situation sécuritaire est marquée par un regain de tension dans le nord du pays. À plusieurs reprises, les Groupes ar- més terroristes (GAT) ont mené des actions à fort re- tentissement médiatique. Le 12 février? le camp de la MINUSMA de Kidal a fait l’objet d’une attaque combi- nant des tirs indirects et une attaque par véhicule pié- gé. Le 13 février, un véhicule de la force Barkhane a été victime de l’explosion d’une mine au sud de Kidal. Les occupants du véhicule sont toutefois sortis indemnes de cette explosion. Barkhane : maintien de la pression sur les GAT Dans ce contexte, la force Barkhane maintient la pres- sion sur les groupes terroristes en leur infligeant des coups sévères. Elle continue par ailleurs à adapter son dispositif à l’évolution de la menace. Elle poursuit éga- lement son engagement au profit des forces parte- naires pour les accompagner dans la prise en charge de la sécurisation de leur propre territoire. L’opération bipartite La Madine Du 7 au 16 février 2016, la force Barkhane et les forces armées maliennes (FAMa) ont mené une opération de contrôle de zone dans la région de Tombouctou. Son but était de renseigner sur la présence éventuelle de GAT, de perturber leurs flux ainsi que les trafics, enfin de rassurer la population. Cette région désertique est une zone-clé. C’est en effet un important nœud de communication entre la route des puits et les voies commerciales qui mènent au nord du pays. Adaptation du dispositif Depuis cette semaine, la force Barkhane dispose d’un module de trois Lance-roquettes unitaires (LRU). Ce moyen d’artillerie confère, dans la durée et quelle que soit la météo, une capacité permanente de frapper des objectifs au sol. Il constitue une réponse adaptée à la menace que représentent les tirs indirects de roquettes par les GAT. Le LRU offre une nouvelle capacité d’appui du fait de sa portée (plus de 70 km), mais aussi de sa précision mé- trique. Son déploiement vient compléter la panoplie des capacités feu dont dispose la force Barkhane : mor- tiers, hélicoptères et avions de chasse. Cette adaptation vient donc pallier le départ de 2 Mi- rage 2000 D, qui ont quitté Niamey le jeudi 18 février pour renforcer les capacités aériennes de l’opération Chammal. Ces Mirage seront déployés sur la BAP de Jordanie pour participer aux frappes contre Daech. Fin des opérations de relève : Durant les mois de janvier et de février, la force a été totalement relevée. Le 16e bataillon de chasseurs a re- levé le 2e RIMa ; le 501e régiment de chars de combat a relevé le RICM. L’action de ce mandat, de septembre 2015 à janvier 2016, aura été marquée par :  la réalisation d’une vingtaine d’opérations d’en- vergure, dont l’opération VIGNEMALE, qui pen- dant plus d’un mois (octobre – novembre 2015) a engagé plus de 1 000 soldats au nord-Mali et au Niger.  la conduite de missions sur l’ensemble de la zone d’action; à titre d’exemple, les unités déployées au Niger ont parcouru plus de 235 000 km, des confins du Ténéré à l’est de l’Aïr.
  5. 5. Actu Défense Page 5 Contacts presse opérations et CEMA : 09 88 68 28 65 / 09 88 68 28 66 - emapresse@gmail.com Armées d’aujourd’hui : Verdun Dans le numéro de février, Armées d'aujourd'hui con- sacre un dossier à Verdun, à l'occasion du centenaire de la bataille. Ce dossier, qui s'ouvre par un entretien avec Jean-Marc Todeschini, per- met de comprendre ce que représente Verdun et ce qui a permis la victoire de la France. Il fait découvrir le travail archéo-anthropologique et environnemental mené au- jourd'hui sur cette zone de plus de 120 000 hectares, devenue un lieu de mémoire international et incontour- nable. Lien Proche et Moyen-Orient : Chammal Situation tactique sur le théâtre Irak-Syrie En Irak, malgré des actions de harcèlement conduites contre les Forces de sécurité irakiennes (FSI), Daech est contraint d’adopter une posture défensive sans pouvoir reprendre l’initiative. Les forces irakiennes ont poursuivi leurs efforts de re- conquête dans la vallée de l’Euphrate. Elles progressent en direction de la ville d’Haditah et elles ont commencé à encercler la ville de Falloujah. Dans la vallée du Tigre, appuyé par les opérations aé- riennes de la coalition, le dispositif FSI a permis de re- pousser les actions de harcèlement de Daech, en parti- culier dans la région de Baïji et de Tikrit. La France doublement engagée dans la coalition Cette semaine, les soldats de l’opération Chammal ont maintenu leur niveau d’engagement dans les deux pi- liers de l’opération : activités aériennes et actions de formation des forces irakiennes. Bien qu’engageant un volume d’hommes inégal, l’importance de chacun de ces volets est équivalente pour le succès de la stratégie au Levant. La participation française au volet formation s’appuie sur deux groupes déployés dans la région de Bagdad : la TF Monsabert, qui participe au programme de la coali- tion « advise and assist », et la TF Narvik, qui participe à la formation des commandos irakiens de l’ICTS. Chammal : 500 jours de déploiement opérationnel pour la Base aérienne projetée (BAP) en Jordanie Le 6 octobre 2014, les Mirage 2000 de la BAP réali- saient leurs premiers vols de renseignement en Irak au profit de la coalition. Depuis, les chasseurs sont enga- gés de façon permanente contre Daech. Le mercredi 17 février 2016, la BAP a dépassé les 500 jours d’engagement opérationnel. Durant cette pé- riode, les équipages déployés en Jordanie ont réalisé 1 600 sorties aériennes, 4 000 ravitaillements en vol et ils cumulent plus de 6 600 heures de vol. Le dispositif aérien de l’opération Chammal évolue : la BAP va être renforcée d’ici la fin de la semaine par deux Mirage 2 000 D en provenance de Niamey. Bilan hebdomadaire des frappes Depuis le 10 février 2016, 77 sorties ont été effectuées dont 10 sorties dédiées aux missions de reconnais- sance, 4 aux missions de contrôle et de coordination des missions aériennes de la coalition (command and control), 7 au ravitaillement au profit des avions de la coalition et 56 aux missions de bombardement sur des objectifs planifiés ou d’opportunité. Les différentes frappes conduites par les aéronefs fran- çais ont permis de détruire 17 objectifs tenus par Daech. Le 15 février, intégrée dans un raid de la coali- tion, une patrouille de Mirage 2000D a détruit un centre de stockage et de production d’engins explosifs tenu par Daech dans la région d’Al Qa’im Bilan de la composante aérienne de Chammal : 199 objectifs détruits en 2016 Depuis le 1er janvier 2016, les équipages de la force Chammal ont réalisé 531 sorties aériennes. Au total, ils ont mené 128 frappes et détruit 199 objectifs tenus par l’organisation terroriste au Levant. En Syrie, les chas- seurs français ont frappé à cinq reprises, détruisant 20 objectifs.

×