Fournir des services internes d’aide aux sans-abri pour simplifier le processus politique et respecter le contexte local  ...
Slide 4EC5       Parler du NIMBY => perturbation du voisinage non permament          Emmanuel Cornélius, 6/8/2011EC6      ...
Slide 6EC20      Alors quau début nous nous intéressisons essentielleemnt sur les condtions de gestion du centre          ...
Fournir des services internes d’aide aux sans-abri pour simplifier le processus politique et respecter le contexte local  ...
Slide 7EC33      Une séance dinformation à laquelle tous les habitants du quartier dans leuel le centre accueil allait êtr...
Slide 9EC53      En gérant en interne la structure daccueil, ladministration communale reste un partenaire égale ce qui   ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Providing in-house homeless services to simplify the policy process and respect the local context

380 vues

Publié le

Presentation given by Emmanuel Cornelius, Esch-sur-Alzette City, Luxembourg, at a FEANTSA seminar on "Governance of homeless service provision at local level: One-size-fits-all or diversity of models across Europe?", hosted by the Committee of the Regions, June 2010

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
380
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Providing in-house homeless services to simplify the policy process and respect the local context

  1. 1. Fournir des services internes d’aide aux sans-abri pour simplifier le processus politique et respecter le contexte local www.esch.lu Table des matières 1/ Simplifier le processus politique: Ville d’Esch-sur-Alzette • Offrir des services d’aide aux sans-abri ‘in-house’ n’est pas une solution qui est décidée ad hoc: 6e séminaire européen sur les politiques locales de lutte Les divergences de points de vue concernant l’accueil des sans- contre le sans-abrisme abri entre les différents acteurs impliquées La commune désire garder le contrôle sur les actions entaméesFournir des services internes d’aide aux  sur son territoire sans‐abri pour simplifier le processus politique et respecter le contexte local 2/ Respecter le contexte local:Exemple pratique de la gestion en interne • Différents facteurs locaux doivent être pris en compte: La prise en compte du voisinage par les autorités communales Les services sociaux existants BRUXELLES, le 17 juin 2011 3/ Conclusion © 2011 Ville d’Esch-sur-Alzette Développement Social © 2011 Ville d’Esch-sur-Alzette Développement Social Fournir des services internes d’aide aux sans-abri pour simplifier le processus politique et respecter le contexte local www.esch.lu Fournir des services internes d’aide aux sans-abri pour simplifier le processus politique et respecter le contexte local www.esch.lu 1/ Simplifier le processus politique Divergences de points de vue sur l’accueil des sans-abri: Rapide historique: • Les options proposées par l’Administration Communale: • Mise en place en régie propre d’un abri d’urgence pour l’action hiver Accueillir les personnes sans-abri sans distinction de leurs • Reconduction action hiver en problématiques (toxicodépendance, problèmes 2005, l’abri devient permanent psychologiques …) EC6 • Déménagement vers une structure Taille de la structure réduite à un maximum de 20 personnes EC7 de containers suite à des accueillies problèmes de sécurité et Séparation des différentes offres de services (accueil de nuit, EC5 d’insalubrité accueil de jour, salle d’injection…) • Début des négociations avec 2 Collaboration avec les associations présentes sur le terrain ministères pour la construction de la ville EC9 d’une structure permanente Concept de fonctionnement et de travail social basé sur la prise en charge globale de la personne EC8 © 2011 Ville d’Esch-sur-Alzette Développement Social © 2011 Ville d’Esch-sur-Alzette Développement Social Fournir des services internes d’aide aux sans-abri pour simplifier le processus politique et respecter le contexte local www.esch.lu Fournir des services internes d’aide aux sans-abri pour simplifier le processus politique et respecter le contexte local www.esch.lu Divergences de points de vue sur l’accueil des sans-abri: Continuation des action entamées • Les options proposées par les Ministères: • Dès le début la commune a élaboré Accueillir toutes les personnes mais séparer les espaces de un concept de fonctionnement de sa repos EC27 structure d’accueil qu’elle ne veut Structure économiquement rentable qui devra accueillir un pas voir remis en cause EC20 maximum de personnes par rapport au personnel nécessaire EC23 • La commune veut garder le contrôle Intégration de l’ensemble des offres au sein d’une même sur la manière dont les services se structure, ouverture 24/24 et ouverture de la salle déploient sur son territoire et d’injection aux personnes extérieures au centre d’accueil EC24 décide d’assurer ‘en interne’ la Le choix de la collaboration avec des associations externes gestion d’un centre d’accueil pour ne se fera pas sur base territoriale, mais selon des critères sans-abri EC22 qui ne nous sont pas connus EC25 • La collaboration avec les Concept de fonctionnement et de travail social basé sur un associations sur le territoire est accueil ‘bas seuil’ EC26 mise en place EC21 © 2011 Ville d’Esch-sur-Alzette Développement Social © 2011 Ville d’Esch-sur-Alzette Développement Social
  2. 2. Slide 4EC5 Parler du NIMBY => perturbation du voisinage non permament Emmanuel Cornélius, 6/8/2011EC6 Alors quau Luxembourg le MS soccupe des toxicodépendants et le MFI des autres sans-abri Emmanuel Cornélius, 6/8/2011EC7 Par persuasion que le travail social est plus efficace au sein de structures de taille réduite. Emmanuel Cornélius, 6/8/2011EC8 Différent de laccueil bas-seuil! LAC opte pour la mise en place de projets individuels adaptés à la personne, à sa/ces problématiques et ses capacités. Ceux-ci peuvent être dun très bas niveau. => Cette démarche nous semble prendre en compte et valoriser la personne accueillie. Le but nétant pas nécessairement une réintégration intégrale dans la société (qui incluerait p.ex. la sortie de la dépendance, le recherche dun travail...). Il sagti dune démarche des petits pas adaptée à la personne. => Nous pensons aussi quil puisse sagir dune valorisation du travail réalisé par les travailleus sociaux (qui feront plus quun simple encadrement et une animation des personnes accueillies). Emmanuel Cornélius, 6/9/2011EC9 Non avec des associations que les ministères veulent importer. Au-delà de laccueil de nuit de nombreuses offres existent déjà sur le territoire de la ville avec lesquels nous cherchons une coopération (accueil de jour, travail avec les toxico-dépendants, traitement de problèmes psycho-psychiatriques, service de surendettement...). Emmanuel Cornélius, 6/9/2011Slide 5EC23 Laspect économqieu prévaut sur laspect socia, du travail sociall et celui des chances de réinsertion.i Emmanuel Cornélius, 6/9/2011EC24 Les Ministères aimeraient que soient intégréer lacceuile de nuit, de jour avec possibilités de repas (accessible non exclusivement aux personnes hébergées), et louverture de la salle dinjection tant pour les usagers du foyer de nuit que pour lespersonnes extérierus au service. Emmanuel Cornélius, 6/9/2011EC25 - En matière de gestion, si jamais celle-ci sera externalisée, le ministère se réserve le droit de participer au choix de celui-ci - Par ailleurs le comité de gestion du centre daccueil se fera à 4: 2 Ministère, lassociation gestionnaire et ladministration communale. Le danger existe que la voix de la commune ne fera pas le poids par rapport aux pressions (notamment financières) des Ministères sur lassociation gestionnaire => les concepts de fonctionnement et lintégration de services de jour pourront ainsi être remis en cause. Emmanuel Cornélius, 6/9/2011EC26 - Laccueil exclusivement bas seuil est prôné par le MS qui argumente que les personnes toxicodépendantes ne peuvent pas être introduits dans des processus complexes de travail social. - Le MFI insiste par contre sur le fait que des projets individuels soient établies avec les usagers accueillis. - lAC se rallie plus au point du MFI en considérant que les projets individuels à mettre en place avec lusager peuvent être des projets qui nont pas dambitions exagérées. Emmanuel Cornélius, 6/9/2011EC27 Il y a divergence entre les ministères sur la conception des espaces de nuit: - Le MS préfère des dortoirs qui sont à son avis plus facilement supervisables (on pourra aussi accueillir plus de personnes) - Le MFI préfère les petites chambres et opte plus des chambres à 1 ou 2 personnes afin de garantir le respect de lintimité des personnes - par ailleurs le MS demande 6 m2/personne alors que le MFI en demande 9 m2. Emmanuel Cornélius, 6/9/2011
  3. 3. Slide 6EC20 Alors quau début nous nous intéressisons essentielleemnt sur les condtions de gestion du centre daccueil, grâce à nos expériences et nos particiption dans des réseaux déchange tel que HABITACT, notre concept de fonctionnement a été perpétuellement amélioré pour aboutir en 2010 sur la propostion de fonctionner comme premier contact (à vocation régionale) où laccueil sera limité dans le temps avant que les personnes accueillies seront orientées vers des solutions de logement adaptées à elles (logement individuel, collectif, autres centres dacceuil ou thérapeutiques...) Emmanuel Cornélius, 6/9/2011EC21 Ne désirant pas une ouverture 24/24 et optant pour une séparation des services de nuit et de jour un collaboration pour assurer les autres accueils est mis en place qui assurent ces services.(à noter que la salle dinjection nest pas encore mise en place) Etant une service généraliste nous avons besoin dune collaboration proche avec des servcies spécialisés (toxicomanie, psychologie, psychiatrie...) Emmanuel Cornélius, 6/9/2011EC22 Lorsque la gestion du centre daccueil sera assurée par un gestionnaire externe nous courrons, au vu des divergences de conception que nous avons les principaux financeurs (i.e. les ministères), le risque réel que notre voix naura plus le même poids. => Emmanuel Cornélius, 6/9/2011
  4. 4. Fournir des services internes d’aide aux sans-abri pour simplifier le processus politique et respecter le contexte local www.esch.lu Fournir des services internes d’aide aux sans-abri pour simplifier le processus politique et respecter le contexte local www.esch.lu2/ Respecter le contexte local Les services et législations existants: Le voisinage: • Dès le début l’Administration Communale a cherché à créer les conditions de la plus grande acceptance parmi la • La collaboration avec les population locale d’une structure d’accueil pour sans-abri associations sur le territoire est en: mise en place EC47 Informant les riverains sur la structure d’accueil avant son • Agir en tant que structure implantation EC33 régionale et faire prendre leurs Mettant à disposition des voisins la possibilité d’adresser leur responsabilités aux communes EC34 doléances à tout moment environnantes EC48 Réagissant immédiatement aux doléances/plaintes EC35 Pacifiant le voisinage en limitant les heures d’ouverture et EC36 les offres © 2011 Ville d’Esch-sur-Alzette Développement Social © 2011 Ville d’Esch-sur-Alzette Développement SocialFournir des services internes d’aide aux sans-abri pour simplifier le processus politique et respecter le contexte local www.esch.lu www.esch.lu www.esch.lu 17 juin 20113/ Conclusion 6e conférence  européenne  sur  les  politiques  locales  de  lutte contre le sans‐abrisme: « La  gouvernance  des  services  aux  personnes  sans  domicile  au  niveau  local:  modèle  unique  ou  modèle  différencié dans l’espace européen » • Pour être certain que les visions et les efforts déjà entrepris Fournir  des  services  internes  d’aide  aux  sans‐abri  pour  dans la lutte contre le sans-abrisme, la commune décide de simplifier le processus politique et respecter  le  contexte  gérer en interne la structure d’accueil de sans-abri EC53 Merci pour votre attention local • Dans un souci plus global de planification urbaine cette Impressum décision est judicieuse et permet d’éviter les ingérences Emmanuel Cornélius conception et rédaction dans les affaires communales EC54 Service du Développement Social Copyright © 2011 Ville d’Esch-sur-Alzette BRUXELLES, le 17 juin 2011 © 2011 Ville d’Esch-sur-Alzette Développement Social © 2011 Ville d’Esch-sur-Alzette Développement Social
  5. 5. Slide 7EC33 Une séance dinformation à laquelle tous les habitants du quartier dans leuel le centre accueil allait être implanté a été organisée. Des informations concernant: - les raisons, conditions... du sans-abrisme, - La nature et le fonctionnement de la structure qui y sera implantée, - et le travail social qui y sera réalisé La possibilité dune visite des leiux a été offerte aux riverains afin quils aient la possibilité de se faire une image de la structure qui est implantée dans leur quartier et quils fassent connaissance avec le personnel. Emmanuel Cornélius, 6/9/2011EC34 Au cas où les voisins auraient ou remarqueraient des problèmesw, nuisances...dus à la présence de la structure dans leur environnement, ils peuvent faire part de leur doléances en téléphonant. Emmanuel Cornélius, 6/9/2011EC35 Soit les employés communaux, soit les travailleurs sociaux réagissent immédiatement aux doléances enregistrées et informent les riverains sur les actions entreprises. Emmanuel Cornélius, 6/9/2011EC36 Une des raisons pour ne pas regrouper au sein dune même structure une ensemble de services qui entraînerait une ouverture 24/24 et de ce fait une circulation et agitation autour de la structure était quil fallait rendre permettre à lenvrionnement immédiat de la structure davoir des périodes de calme. => Nous avons remarqué dans dautres endroits du pays où les structures rassemblaient tous les services (jour et nuit) et où en plus diverses structures étaient implantées au sein dun même quartier que ceci entraînait un assez grand agissement (va-et-vient continuel, rassemblements...) autour de ces structures. => des oppositions fortes des riverains se sont fait jour => ce qui nous a fait décider de ne pas seulement ne pas réunir au sein dune structure tous les services et daménager des heures de fermeture régulières, mais aussi de ne pas rassembler les divers services au sein dun même voisinage/quartier. => ceci au risque de rendre plus visibles dans lensemble de la ville la problématique du sans-abrisme, mais de manière moins concentrée. Emmanuel Cornélius, 6/9/2011Slide 8EC47 Emmanuel Cornélius 09/06/2011 Emmanuel Cornélius 09/06/2011 Ne désirant pas une ouverture 24/24 et optant pour une séparation des services de nuit et de jour un collaboration pour assurer les autres accueils est mis en place qui assurent ces services.(à noter que la salle dinjection nest pas encore mise en place) Etant une service généraliste nous avons besoin dune collaboration proche avec des servcies spécialisés (toxicomanie, psychologie, psychiatrie...) Emmanuel Cornélius, 6/9/2011EC48 Etant une des seules villes à sengger dans la lutte contre le sans-abrisme, la Ville dEsch/Alzette conçoit le centre daccueil pour sans-abri comme une structure de premier contact au niveau régional. => le premier contact est pris avec les personnes en détresse, un diagnostic social et sanitaire est établi ainsi quun plan daction individuel établi (totu ceic en coopération avec les personnes, les sevices spécialisés présentes sur le territoire et loffices social de la commune de provenance de la personne. => la durée de séjour est limitée et la commune de provenance devra proposer sur son territoire une solution adéquate à la personne. En respect de la loi sur lorganisation de laide sociale de 2009. Emmanuel Cornélius, 6/9/2011
  6. 6. Slide 9EC53 En gérant en interne la structure daccueil, ladministration communale reste un partenaire égale ce qui lui permet mieux de faire valoir ces points de vue. Ceci évite aussi quun gestionnaire externe ne devienne le souffre douleur des divergences entre partneaires politiques. Emmanuel Cornélius, 6/9/2011EC54 Le souci du voisinage (thème hautement politique) ainsi que la répartition équitable des services sur le territoire de la ville peut ainsi être garantie en accord avec les efforts de planification urbaine dite durabel, cest-à-dire, une planification dans laquelle la prise en compte des efforts du développeemnt et de la planification sociale sont pris en compte. => Qui mieux que les eschois connaissent leur ville? et ses besoins Emmanuel Cornélius, 6/9/2011

×