Les horaires et les coefficients
 Le volume horaire « spécifique » est de 5h par élève par semaine répartit en 2 h
de tra...
Le programme
 Le programme de terminale s’inscrit
dans la continuité des programmes
de seconde et de première S. La
réfor...
Pour le baccalauréat, les trois exercices proposés peuvent prendre la forme :
 D’une synthèse argumentée à partir de docu...
Le programme pour l’enseignement spécifique repose sur trois parties :
Un détail des différents chapitres sera mis sur le ...
L’enseignement de spécialité repose sur 3 thèmes
 Il n’y a pas de compétences particulières à acquérir car il s’agit d’un...
Evaluation des compétences
Enseignement spécifique et Enseignement de spécialité
Les compétences sont au nombre de 4, ell...
ECE
Pour l’épreuve pratique, les élèves doivent être acteur et ne pas se contenter de suivre un
protocole. La tendance es...
Organisation du travail
 Le travail est donné à l’avance aux élèves afin de s’organiser et de planifier au mieux leur
app...
 Le livre est un support permettant de reprendre les notions et des exercices corrigés y
figurent, il est conseillé de le...
Méthodes et objectifs Sciences Physiques Terminales S
Méthodes et objectifs Sciences Physiques Terminales S
Méthodes et objectifs Sciences Physiques Terminales S
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Méthodes et objectifs Sciences Physiques Terminales S

1 390 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 390
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
56
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Méthodes et objectifs Sciences Physiques Terminales S

  1. 1. Les horaires et les coefficients  Le volume horaire « spécifique » est de 5h par élève par semaine répartit en 2 h de travaux pratiques (TP) et 3 h de cours hebdomadaire. Si un élève a pris la spécialité Physique-Chimie, 2h supplémentaires sont inscrites dans son emploi du temps.  Le coefficient est de 6 pour les non spécialistes et de 8 pour les spécialistes.  L’épreuve du baccalauréat est la même, seul un exercice diffère pour les spécialistes et les non-spécialistes. La note de l’épreuve écrite de juin est notée sur 20 points et multipliée par 4 pour le la note finale. A ce total s’ajoute la note des capacités expérimentales (ECE) passée fin mai ou début juin en épreuve anticipée dans l’établissement scolaire notée sur le 20. Le total sur 100 sera ramené à une note sur 20 qui figurera sur le relevé de notes du baccalauréat,
  2. 2. Le programme  Le programme de terminale s’inscrit dans la continuité des programmes de seconde et de première S. La réforme mise en œuvre prévoit une nouvelle répartition des compétences exigibles au baccalauréat.  Les compétences « extraire » et « exploiter » prennent une place prépondérante dans les évaluations de même que « pratiquer une démarche expérimentale ».  Ces compétences seront évaluées aussi bien dans des épreuves écrites que dans les épreuves pratiques (ECE). D’après http://www.ac-nice.fr/physique/articles. Des questions « classiques » visant à extraire directement des informations de documents diverses peuvent être proposés de même que l’élaboration de synthèses argumentées à partir de documents en langues étrangères (anglais). Ceci constitue une nouveauté aussi nous travaillerons les méthodes tout au long de l’année. Une fiche méthode pour la réalisation des synthèses sera distribuée aux élèves.
  3. 3. Pour le baccalauréat, les trois exercices proposés peuvent prendre la forme :  D’une synthèse argumentée à partir de documents et de connaissances  De la résolution d’un problème scientifique (comportant souvent plusieurs parties et pouvant ainsi évaluer plusieurs compétences dont des pratiques expérimentales à expliquer)  D’une pratique expérimentale (évalué en ECE)  Une part importante est donnée aux mesures et à leurs incertitudes tout au long du programme. Un chapitre particulier sera traité en début d’année pour répondre à cette attente.  Les connaissances sont néanmoins nécessaires pour appréhender certains documents de même qu’une culture scientifique. Pour développer cette culture scientifique des mots clés seront mentionnés en début de chapitre, il ne faut pas hésiter à rechercher des informations dans votre livre ou sur Internet. Inutile de trop rentrer dans le détail mais avoir une idée de la signification d’un mot ou connaître un peu mieux un physicien. Certaines informations seront éventuellement apportées sous formes de fiche intitulées « Culture scientifique ».  La réalisation de fiches par les élèves semble indispensable pour s’approprier les informations (culture scientifique ou connaissances) et cela facilitera la révision pour le baccalauréat car c’est l’ensemble du programme qu’il conviendra de réviser.
  4. 4. Le programme pour l’enseignement spécifique repose sur trois parties : Un détail des différents chapitres sera mis sur le cahier de texte ainsi que la programmation annuelle prévisionnelle. Ondes et matières (7 chapitres et 9 TP) Lois et modèles (11chapitres et 9 à 10 TP) Défis du XXIe siècle ( 6 chapitres et 3 à 4 TP)
  5. 5. L’enseignement de spécialité repose sur 3 thèmes  Il n’y a pas de compétences particulières à acquérir car il s’agit d’un prolongement du programme spécifique.  Il n’y a donc pas de cours. Les analyses de documents, les TP et les résolutions de problème sont les supports des connaissances. Pour rassurer les élèves des fiches « spécialité » seront distribuée aux élèves, elles reprennent les notions abordées et dans certains cas viennent compléter les résumés très succincts présents dans le manuel de spécialité.  Seuls des mots clés sont donnés et l’exploitation de ces derniers est laissée au professeur. Si certains mots clés ne sont pas abordés ce n’est pas gênant pour le baccalauréat car les compétences ont été développées sur d’autres mots clés. Chaque mot clé sera traité dans les fiches « spécialité » afin de pouvoir définir le mot en question. Thème 1 : L’eau Thème 2 : Son et musique Thème 3 : matériaux  Eau et environnement Mers, océans ; climat ; traceurs chimiques. Érosion, dissolution, concrétion. Surveillance et lutte physico-chimique contre les pollutions ; pluies acides.  Eau et ressources Production d’eau potable ; traitement des eaux Ressources minérales et organiques dans les océans ; hydrates de gaz.  Eau et énergie Piles à combustible. Production de dihydrogène.  Instruments de musique Instruments à cordes, à vent et à percussion. Instruments électroniques. Acoustique musicle ; gammes ; harmonies. Traitement du son.  Émetteurs et récepteurs sonores Voix ; acoustique physiologique. Microphone ; enceintes acoustiques ; casque audio. Reconnaissance vocale.  Son et architecture Auditorium ; salle sourde. Isolation phonique ; acoustique active ; réverbération.  Cycle de vie Élaboration, vieillissement, corrosion, protection, recyclage, élimination.  Structure et propriétés Conducteurs, supraconducteurs, cristaux liquides. Semi-conducteurs, photovoltaïques. Membranes. Colles et adhésifs Tensioactifs, émulsions, mousses.  Nouveaux matériaux Nanotubes, nanoparticules. Matériaux nanostructurés. Matériaux composites Céramiques, verres. Matériaux biocompatibles, textiles innovants.
  6. 6. Evaluation des compétences Enseignement spécifique et Enseignement de spécialité Les compétences sont au nombre de 4, elles peuvent prendre différentes formes fonction du sujet traité. Compétences du Bulletin officiel Capacités Attitudes EXTRAIRE et EXPLOITER Extraire et/ou exploiter des informations Etre capable d’attitude critique face aux ressources documentaires Montrer de l’intérêt pour les progrès scientifiques et techniques Utiliser les TICE Avoir une culture scientifique Rédiger une synthèse de documents Respecter la syntaxe, l’orthographe Travailler avec soin Etre rigoureux Communiquer et argumenter Etre attentif au vocabulaire scientifique et à l’orthographe METTRE EN ŒUVRE REALISER Réaliser un (schéma, graphique, etc…) Travailler avec soin Etre rigoureux Etre attentif au respect du langage mathématique PRATIQUER UNE DEMARCHE EXPERIMENTALE Proposer et/ou justifier un protocole expérimental Respecter les règles de sécurité Evaluer les risques Respecter le matériel Etre conscient de sa responsabilité face à l’environnement Prendre des initiatives CONNAITRE Restituer ses connaissances Etre rigoureux Effectuer et/ou justifier un raisonnement scientifique Etre attentif au respect du langage mathématique Faire preuve d’esprit critique Effectuer et/ou justifier un calcul Etre attentif au respect du langage mathématique Commenter un résultat Faire preuve d’esprit critique
  7. 7. ECE Pour l’épreuve pratique, les élèves doivent être acteur et ne pas se contenter de suivre un protocole. La tendance est à l’élaboration de ce dernier. Des appels à l’enseignant sont prévus pour valider le travail ou obtenir de l’aide. Le sujet sera toujours contextualisé c'est-à-dire fondé sur une problématique ou une situation concrète. Le candidat agira en autonomie et appellera l’examinateur à des moments précis mentionnés sur le sujet ou en cas de difficultés. La grille permettant d’évaluer le TP prendra en compte la durée de chaque compétence. Si tout est bien réalisé, l’élève obtiendra A. Si quelques maladresses sont présentes, l’élève aura B. En cas de difficultés et d’interventions de l’évaluateur, l’élève obtiendra un C. Si rien n’a été fait malgré l’aide apportée par l’examinateur, l’élève obtiendra un D. Ces lettres permettront via un logiciel d’obtenir la note de l’ECE. Les énoncé de TP seront rédigés dans l’optique de cette épreuve pratique, l’élève aura donc tout le temps nécessaire à se familiariser avec cette nouveauté.
  8. 8. Organisation du travail  Le travail est donné à l’avance aux élèves afin de s’organiser et de planifier au mieux leur apprentissage. Il ne faut pas attendre le dernier moment pour apprendre. C’est la régularité qui permettra la réussite au baccalauréat.  Le travail donné aux élèves se trouve sur le cahier de textes en ligne. Le professeur mettra aussi régulièrement des exercices corrigés afin de favoriser le travail personnel.  Si des notions ne sont pas acquises ou oubliées, il ne faut pas hésiter à le signaler, l’enseignant reprendra ces dernières soit dans le cours ou lors des séances d’aide personnalisée (AP) qui permettront de reprendre les bases.  En cas d’absence, ne pas hésiter à demander les cours à l’enseignant à l’adresse mail suivante : a.humbert-roubaud@orange.fr ou via Charlemagne.  Les évaluations prendront les différentes formes rencontrées au baccalauréat, des épreuves blanches seront organisées le lundi après-midi mais n’exclus pas des interrogations plus ponctuelles sur le temps scolaire (y compris surprises !).  Il faut faire et refaire les exercices pour s’entraîner aux évaluations, et travailler en autonomie sur les exercices corrigés. Les cours consistent en une reprise des points essentiels vus au travers d’activités et des TP. Les connaissances nouvelles y seront développées de même que des rappels des classes antérieures si nécessaires. Les prérequis, les compétences exigibles et la culture scientifique nécessaires sont énoncés en début de chapitre.
  9. 9.  Le livre est un support permettant de reprendre les notions et des exercices corrigés y figurent, il est conseillé de les réaliser.  Les exercices demandés aux élèves seront vérifiés, en cas de non présentation une punition sera donnée car il est nécessaire de s’entrainer régulièrement et de façon progressive pour assimiler le programme. La réussite au baccalauréat se prépare dès aujourd’hui ! Audrey HUMBERT-ROUBAUD

×