Séminaire de formation
Industrie Minière
Exploitation minière et gestion de l’incertitude
28-­‐29	
  Septembre	
  2015	
  
•  Les	
  risques	
  spécifiques	
  aux	
  projets	
  miniers	
  
•  Les	
  rece=es	
  des	
  entreprises	
  minières	
  
•...
•  Risque	
  géologique	
  
•  Risque	
  technique	
  
•  Risque	
  économique	
  
•  Risque	
  poliGque	
  
Les risques s...
•  Nature	
  du	
  risque	
  :	
  se	
  tromper	
  sur	
  l’esGmaGon	
  du	
  gisement	
  
–  Teneur(s)
–  Tonnage
–  Géom...
•  Exemples	
  
–  St  Salvy
•  Sur-­‐es;ma;on  du  tonnage,  sous-­‐es;ma;on  de  la  teneur
–  Potasses  du  Congo
•  Er...
•  Nature	
  du	
  risque	
  :	
  se	
  tromper	
  sur	
  des	
  choix	
  techniques,	
  être	
  dépendant	
  d’organismes...
•  Exemples	
  
–  St  Salvy
•  De  la  tranche  montante  à  la  tranche  descendante
–  Pyhaesalmi
•  Excès  d’op;misme ...
•  Nature	
  du	
  risque	
  :	
  se	
  tromper	
  sur	
  l’anGcipaGon	
  des	
  condiGons	
  économiques	
  
–  Instabili...
•  EvoluGon	
  de	
  l’invesGssement	
  sur	
  le	
  projet	
  de	
  St	
  Salvy	
  
Le risque économique
Investissement i...
Le risque économique
•  Nature	
  du	
  risque	
  :	
  se	
  tromper	
  sur	
  l’anGcipaGon	
  des	
  condiGons	
  économiques	
  
–  Instabili...
•  Nature	
  du	
  risque	
  :	
  impact	
  de	
  décisions	
  économiques	
  sur	
  le	
  projet	
  
•  Non	
  spécifique	...
•  Les	
  risques	
  spécifiques	
  aux	
  projets	
  miniers	
  
•  Les	
  rece=es	
  des	
  entreprises	
  minières	
  
•...
•  Les	
  entreprises	
  minières	
  commercialisent	
  des	
  produits	
  plus	
  ou	
  moins	
  transformés	
  :	
  	
  ...
•  CommercialisaGon	
  d’un	
  produit	
  élaboré	
  
•  Métal  pur  ou  considéré  comme  tel
•  Sels  de  métaux  ou  ox...
•  La	
  métallurgie	
  :	
  le	
  passage	
  du	
  minéral	
  au	
  métal	
  
–  Pyrométallurgie
•  Industrie  ultra-­‐lo...
•  CommercialisaGon	
  du	
  minerai	
  brut	
  
–  Forme  de  commercialisa;on  qui  laisse  le  moins  de  valeur  ajout...
•  CommercialisaGon	
  d’un	
  concentré	
  
–  Forme  la  plus  fréquente  de  ma;ère  première  commercialisée  par  une...
•  Toujours	
  et	
  simplement	
  le	
  résultat	
  du	
  produit	
  :	
  	
  
–  D’une  quan;té  de  ma;ère  première  v...
•  Commodités	
  et	
  spécialités…	
  
•  Commodité	
  :	
  	
  
•  Produit  standard  aux  qualités  parfaitement  défini...
•  Commodités	
  et	
  spécialités…	
  
•  Spécialité	
  :	
  	
  
•  se  dis;nguent  par  leurs  caractéris;ques  propres...
•  Prix	
  unitaire	
  des	
  commodités	
  :	
  
–  La  rela;on  commerciale  entre  le  mineur  et  son  client  s’appui...
•  Prix	
  unitaire	
  des	
  commodités	
  :	
  
–  Pour  un  concentré,  et  en  négligeant  les  sous-­‐produits  (et  ...
•  NégociaGons	
  mineurs-­‐fondeurs	
  :	
  
–  Le  tonnage  et  un  échéancier  de  livraison
–  La  référence  interna;...
•  Partage	
  des	
  rece=es	
  mineurs-­‐fondeurs	
  :	
  
–  La  formule  de  vente  instaure  un  partage  des  receQes...
•  La	
  rece=e	
  ramenée	
  à	
  la	
  tonne	
  de	
  minerai	
  :	
  
–  On  ob;ent  la  receQe  par  tonne  de  minera...
•  La	
  rece=e	
  ramenée	
  à	
  la	
  tonne	
  de	
  minerai	
  :	
  
–  Directement  propor;onnelle  
•  À  la  teneur...
•  La	
  valeur	
  du	
  point	
  :	
  
–  ReceQe  générée  par  l’exploita;on  d’une  tonne  à  un  point  de  teneur
•  ...
•  Bilan	
  sur	
  l’économie	
  des	
  commodités	
  :	
  
Les recettes des entreprises minières
•  Les	
  commodités	
  ...
•  Bilan	
  sur	
  l’économie	
  des	
  commodités	
  :	
  
Les recettes des entreprises minières
•  Les	
  commodités	
  ...
•  L’or	
  de	
  1975	
  à	
  2001	
  
Evolutions de prix de métaux
•  L’or	
  de	
  2000	
  à	
  2015	
  
Evolutions de prix de métaux
•  L’argent	
  de	
  2000	
  à	
  2015	
  
Evolutions de prix de métaux
•  Le	
  plaGne	
  de	
  1992	
  à	
  2015	
  
Evolutions de prix de métaux
•  Le	
  paladium	
  de	
  1992	
  à	
  2011	
  
Evolutions de prix de métaux
•  Le	
  cuivre	
  de	
  1985	
  à	
  2009	
  
Evolutions de prix de métaux
Source : http://www.indexmundi.com
Evolutions de prix de métaux
Source : http://www.lme.co.uk/
•  Le	
  cuivre	
  de	
  2000	
  à	
  2015	
  
•  Le	
  zinc	
  de	
  1985	
  à	
  2009	
  
Evolutions de prix de métaux
Source : http://www.indexmundi.com
•  Le	
  zinc	
  de	
  2000	
  à	
  2015	
  
Evolutions de prix de métaux
•  Le	
  plomb	
  de	
  1985	
  à	
  2009	
  
Evolutions de prix de métaux
Source : http://www.indexmundi.com
•  Le	
  plomb	
  de	
  2000	
  à	
  2015	
  
Evolutions de prix de métaux
•  Zn,	
  Pb,	
  Cu	
  et	
  Co	
  de	
  1990	
  à	
  1999	
  
42
Evolutions de prix de métaux
0
500
1000
1500
2000
2500
3...
•  Cobalt	
  de	
  2005	
  à	
  2015	
  
Evolutions de prix de métaux
•  Le	
  minerai	
  de	
  fer	
  de	
  1986	
  à	
  2011	
  
Evolutions de prix de métaux
Fines, 62%, Import China, CFR Ti...
•  Le	
  minerai	
  de	
  fer	
  de	
  2009	
  à	
  2015	
  
Evolutions de prix de métaux
•  Le	
  charbon	
  vapeur	
  de	
  2001	
  à	
  2015	
  
Evolutions de prix de métaux
•  L’uranium	
  de	
  1968	
  à	
  2011	
  
Evolutions de prix de métaux
•  FluctuaGons	
  de	
  prix	
  et	
  partage	
  des	
  rece=es	
  :	
  
–  Baisse  du  cours
•  Baisse  de  la  receQe  à...
•  Bilan	
  :	
  
–  Commodité
•  Pas  de  différencia;on  possible,  concurrence  sur  les  prix
•  Fortes  varia;ons  des...
•  Bilan	
  :	
  
Les recettes des entreprises minières
•  Les	
  risques	
  spécifiques	
  aux	
  projets	
  miniers	
  
•  Les	
  rece=es	
  des	
  entreprises	
  minières	
  
•...
•  Augmenter	
  la	
  quanGté	
  d’informaGon	
  disponible	
  
–  Travaux  complémentaires  de  prospec;on
–  Confronta;o...
•  Augmenter	
  la	
  quanGté	
  d’informaGon	
  disponible	
  
–  Idem  Risque  Géologique
•  «	
  Piloter	
  les	
  méth...
•  Signature	
  de	
  contrats	
  à	
  long	
  terme	
  ou	
  opéraGons	
  de	
  couverture	
  sur	
  les	
  cours	
  des	...
Le risque économique
•  Se	
  posiGonner	
  sur	
  la	
  courbe	
  des	
  cash	
  costs	
  
•  Classement	
  des	
  mines	...
•  Se	
  posiGonner	
  sur	
  la	
  courbe	
  des	
  cash	
  costs	
  
Le risque économique
•  Se	
  posiGonner	
  sur	
  la	
  courbe	
  des	
  cash	
  costs	
  
Le risque économique
•  Se	
  posiGonner	
  sur	
  la	
  courbe	
  des	
  cash	
  costs	
  
Le risque économique
-20
0
20
40
60
80
100
120
140
...
•  Etude	
  annuelle	
  du	
  Fraser	
  InsGtute	
  pour	
  évaluer	
  la	
  percepGon	
  du	
  risque	
  pays	
  par	
  
...
•  Fraser	
  InsGtute	
  Policy	
  PotenGal	
  
Index	
  2011	
  
Le risque politique
•  Fraser	
  InsGtute	
  Policy	
  Current	
  
Mineral	
  PotenGal	
  2011	
  
Le risque politique
•  Fraser	
  InsGtute	
  Best	
  PracGce	
  
Mineral	
  PotenGal	
  2011	
  
Le risque politique
•  Fraser	
  InsGtute	
  Uncertainty	
  
concerning	
  administraGon	
  
Le risque politique
•  Control	
  risks	
  :	
  poliGcal	
  risk	
  map	
  2012	
  
Le risque politique
•  Les	
  risques	
  spécifiques	
  aux	
  projets	
  miniers	
  
•  Les	
  rece=es	
  des	
  entreprises	
  minières	
  
•...
•  Le	
  délai	
  de	
  retour	
  est	
  une	
  première	
  forme	
  de	
  mesure	
  d’un	
  risque	
  
–  Plus  on  se  p...
•  Etudes	
  réalisées	
  en	
  fin	
  d’étude	
  de	
  faisabilité	
  
–  Par  opposi;on  aux  études  d’orienta;on,  mené...
•  Les	
  paramètres	
  essenGels	
  à	
  regarder	
  sont	
  :	
  
–  Tonnage  et  teneur  du  minerai
–  Coûts  opératoi...
Risque économique : études de sensibilité
-600
-400
-200
0
200
400
600
800
1000
VAN
0.5 0.6 0.7 0.8 0.9 1.0 1.1 1.2 1.3 1....
Risque économique : études de sensibilité
0
5
10
15
20
25
30
35
TRCP
0.5 0.6 0.7 0.8 0.9 1.0 1.1 1.2 1.3 1.4 1.5
Facteur d...
Risque économique : approche Monte Carlo
Risque économique : approche Monte Carlo
Risque économique : approche Monte Carlo
74
Risque économique : approche Monte Carlo
•  Comment	
  exploiter	
  le	
  résultat?	
  	
  
–  Annoncer  une  probabilité  de  perte  de  10%
•  C’est  donner  une...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Séminaire de formation - Exploitation minière et gestion de l'incertitude

897 vues

Publié le

Cette présentation a été conçue dans le cadre d'un séminaire de formation dédié aux journalistes sur l'industrie minière délivré par Damien Goetz, Directeur adjoint de Mines ParisTech en charge de la recherche.

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
897
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
14
Actions
Partages
0
Téléchargements
79
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Séminaire de formation - Exploitation minière et gestion de l'incertitude

  1. 1. Séminaire de formation Industrie Minière Exploitation minière et gestion de l’incertitude 28-­‐29  Septembre  2015  
  2. 2. •  Les  risques  spécifiques  aux  projets  miniers   •  Les  rece=es  des  entreprises  minières   •  Comment  limiter  les  risques  ?     •  Comment  évaluer  les  risques  dans  les  études  économiques  ?     Prise en compte des risques dans les projets miniers
  3. 3. •  Risque  géologique   •  Risque  technique   •  Risque  économique   •  Risque  poliGque   Les risques spécifiques aux projets miniers
  4. 4. •  Nature  du  risque  :  se  tromper  sur  l’esGmaGon  du  gisement   –  Teneur(s) –  Tonnage –  Géométrie  du  gisement •  Tonnage  (rythme  de  producGon,  montant  de  l’invesGssement  iniGal,  niveau  des  coûts  opératoires,   engagements  commerciaux)   •  Teneurs  (rece=es  par  tonne,  sous-­‐produits  et  méthode  de  traitement,  récupéraGon  métal  dans  le   procédé  de  traitement)   •  Géométrie  (choix  de  techniques  d’exploitaGon,  teneur  du  minerai  tout-­‐venant,  ...)     Le risque géologique
  5. 5. •  Exemples   –  St  Salvy •  Sur-­‐es;ma;on  du  tonnage,  sous-­‐es;ma;on  de  la  teneur –  Potasses  du  Congo •  Erreur  sur  la  forme  du  gisement –  Bou  Azzer •  Excès  d’op;misme  sur  une  donnée •  «  On  ne  connaît  vraiment  un  gisement  que  quand  on  a  fini  de  l’exploiter  »   Le risque géologique
  6. 6. •  Nature  du  risque  :  se  tromper  sur  des  choix  techniques,  être  dépendant  d’organismes   extérieurs   –  Méthode  d’exploita;on –  Méthode  de  traitement –  Délais •  Qui  conduisent     –  A  une  impossibilité  de  produire –  A  une  très  forte  augmenta;on  des  coûts –  A  des  récupéra;ons  très  faibles… Le risque technique
  7. 7. •  Exemples   –  St  Salvy •  De  la  tranche  montante  à  la  tranche  descendante –  Pyhaesalmi •  Excès  d’op;misme  sur  les  chambres  magasins –  Solvay  Soda  Ash •  Déforma;ons  différées  dans  des  chambres  et  piliers –  Potasse  du  Congo,  DielleQe •  Venues  d’eau  non  maîtrisée –  Mounana,  Lassing…  (Goldex) •  Invasion  de  boue –  Salaud •  Erreur  sur  la  maille  de  libéra;on Le risque technique
  8. 8. •  Nature  du  risque  :  se  tromper  sur  l’anGcipaGon  des  condiGons  économiques   –  Instabilité  des  cours –  Instabilité  des  coûts –  Instabilité  des  taux  de  change •  Exemples   –  Salaud,  Mines  d’or  dans  les  années  90 •  Chute  des  cours –  St  Salvy   •  Forte  varia;on  du  taux  de  change  de  $ Le risque économique
  9. 9. •  EvoluGon  de  l’invesGssement  sur  le  projet  de  St  Salvy   Le risque économique Investissement initial Estimation (1974) Réalisation (1975) Prospection détaillée Préparation du site 11 10 3 Infrastructures minières Equipements miniers 25 30 18 Usine de traitement Autres installations 32 21 18 Etude du projet 12 14 Total 80 114
  10. 10. Le risque économique
  11. 11. •  Nature  du  risque  :  se  tromper  sur  l’anGcipaGon  des  condiGons  économiques   –  Instabilité  des  cours –  Instabilité  des  coûts –  Instabilité  des  taux  de  change •  Exemples   –  Salaud,  Mines  d’or  dans  les  années  90 •  Chute  des  cours –  St  Salvy   •  Forte  varia;on  du  taux  de  change  de  $ Le risque économique
  12. 12. •  Nature  du  risque  :  impact  de  décisions  économiques  sur  le  projet   •  Non  spécifique  à  l’industrie  minière   –  Limita;on  des  rapatriements  de  gains –  Modifica;on  des  règles  fiscales –  … •  Mais  exacerbés  dans  le  domaine  minier  à  cause  du  droit  du  sous-­‐sol     –  Ressources  minérales  propriétés  de  l’Etat,  concédées  à  un  opérateur Le risque politique
  13. 13. •  Les  risques  spécifiques  aux  projets  miniers   •  Les  rece=es  des  entreprises  minières   •  Comment  limiter  les  risques  ?   •  Comment  évaluer  les  risques  dans  les  études  économiques  ?     Prise en compte des risques dans les projets miniers
  14. 14. •  Les  entreprises  minières  commercialisent  des  produits  plus  ou  moins  transformés  :     •  Selon  la  substance  exploitée •  Selon  la  qualité  du  gisement  exploité •  Selon  la  faisabilité  d’une  métallurgie  simple –  Minerai  brut   –  Concentré –  Produit  plus  élaboré •  L’intérêt  du  mineur  est  évidemment  d’aller  vers  le  produit  le  plus  élaboré  possible   Les recettes des entreprises minières
  15. 15. •  CommercialisaGon  d’un  produit  élaboré   •  Métal  pur  ou  considéré  comme  tel •  Sels  de  métaux  ou  oxydes  de  métaux •  Des  pierres  précieuses  ou  fines –  Exemples  de  «  métaux  »  produits  sur  des  sites  miniers •  Précieux  (Au,  Ag)  ;  Cu  ;  Co  ;  Ni  ;  U –  Nécessite  une  transforma;on  du  minéral  présent  dans  la  ressource  naturelle  exploitée,   donc  une  étape  de  métallurgie Les recettes des entreprises minières
  16. 16. •  La  métallurgie  :  le  passage  du  minéral  au  métal   –  Pyrométallurgie •  Industrie  ultra-­‐lourde,  à  très  forte  intensité  capitalis;que •  Donc  inves;ssements  de  très  long  terme  pour  de  grandes  capacités •  Donc  des  tonnages  de  métal  non  accessibles  sur  un  gisement  seul •  Pas  de  pyrométallurgie  sur  un  site  minier   –  Hydrométallurgie •  AQaque  acide  des  oxydes  de  cuivre,  des  oxydes  de  cobalt,  … •  Cyanura;on  des  métaux  précieux •  Des  méthodes  «  simples  »  et  peu  consommatrices  d’inves;ssements Les recettes des entreprises minières
  17. 17. •  CommercialisaGon  du  minerai  brut   –  Forme  de  commercialisa;on  qui  laisse  le  moins  de  valeur  ajoutée,  donc  forcément  une  forme  subie   par  le  mineur –  Pourquoi? •  Aucune  transforma;on  (autre  que  mécanique  au  sens  fragmenta;on  et  tri  granulométrique)   n’est  nécessaire  avant  u;lisa;on  finale –  Toujours  :  Granulats  ;  Souvent  :  Charbon  ;  Parfois  :  Sel,  Phosphate,  … •  Aucun  enrichissement  n’est  possible  avant  pyrométallurgie –  Minerais  naturellement  riches  :  Fer –  Pas  de  solu;on  technique  :  Bauxite,  Ni,  MineQe  de  Loraine Les recettes des entreprises minières
  18. 18. •  CommercialisaGon  d’un  concentré   –  Forme  la  plus  fréquente  de  ma;ère  première  commercialisée  par  une  entreprise  minière –  Un  concentré  ne  comprend  plus  que  l’(les)  espèce(s)  minérale(s)  porteuse(s)  du  métal  recherché •  Produit  par  sépara;on  des  différentes  espèces  minérales  présentes  dans  le  minerai •  Nécessite  d’abord  une  réduc;on  granulométrique  jusqu’à  une  dimension  à  laquelle  les  grains   ne  sont  plus  cons;tués  que  d’une  seule  espèce  minérale  :  maille  de  libéra;on •  S’appuie  sur  l’existence  de  contrastes  de  caractéris;ques  physico-­‐chimiques  entre  les   différentes  espèces  minérales Les recettes des entreprises minières
  19. 19. •  Toujours  et  simplement  le  résultat  du  produit  :     –  D’une  quan;té  de  ma;ère  première  vendue –  Par  le  prix  unitaire  de  la  ma;ère  première  vendue Les recettes des entreprises minières PQR ×= Minerai, Tout venant Ttv, ttv Résidus, Stérile, Rejets Tres, tres Concentré, Tconc, tconc
  20. 20. •  Commodités  et  spécialités…   •  Commodité  :     •  Produit  standard  aux  qualités  parfaitement  définies  et  connues  des  acheteurs •  Pas  de  différencia;on  produit  possible  :  la  compé;;on  entre  producteurs  passe  uniquement   par  les  prix •  Donc  un  prix  de  référence  unique,  en  général  mondial   –  «  Un  produit  devient  une  commodité  quand  a  disparu,  par  des  élabora;ons  successives,  toute   différence  qualita;ve  issue  de  son  origine  naturelle  » –  L’essen;el  des  produc;ons  des  industries  minières  sont  (ou  deviendront)  des  commodités  et  sont   donc  valorisées  en  fonc;on  d’un  prix  de  référence  mondial Les recettes des entreprises minières
  21. 21. •  Commodités  et  spécialités…   •  Spécialité  :     •  se  dis;nguent  par  leurs  caractéris;ques  propres •  n’ont  pas  de  standard  interna;onal •  n‘ont  pas  de  prix  de  référence –  Souvent  le  cas  des  minéraux  industriels •  Kaolin  et  blancheur •  Bary;ne  et  stron;um •  … Les recettes des entreprises minières
  22. 22. •  Prix  unitaire  des  commodités  :   –  La  rela;on  commerciale  entre  le  mineur  et  son  client  s’appuie  toujours  sur  un  prix  de  référence   interna;onal –  L’hétérogénéité  qu’il  y  a  entre  les  ma;ères  premières  fournies  par  différents  producteurs  pour  une   même  substance  est  prise  en  compte  à  travers  une  formule  de  vente,  qui  précise  : •  La  part  de  la  substance  présente  dans  la  ma;ère  première  qui  sera  payée  par  le  client •  Les  frais  qui  seront  «  chargés  »  par  le  client  pour  la  transforma;on  de  la  ma;ère  première •  Les  boni  (et/ou  les  mali)  qui  seront  payés  (chargés)  par  le  client  pour  certains  sous-­‐produits   présents  dans  la  ma;ère  première Les recettes des entreprises minières
  23. 23. •  Prix  unitaire  des  commodités  :   –  Pour  un  concentré,  et  en  négligeant  les  sous-­‐produits  (et  autres  pénalités  telles  que  humidité),  la   formule  de  vente  du  concentré  a  la  forme  suivante  : »  α  est  le  pourcentage  payé  au  mineur »  Pmet  est  le  prix  du  métal »  Et  FFconc  sont  les  frais  de  fusion  facturés  par  le  fondeur  par  tonne  de  concentré –  On  définit  également  la  valeur  d’une  tonne  de  concentré  disponible  sur  le  carreau  de  la  mine »  FTconc  sont  les  frais  de  transport  du  concentré  entre  la  mine  et  la  fonderie Les recettes des entreprises minières concmetconcconc FFPtPV −××=α concconcmetconcconc FTFFPtVCM −−××=α
  24. 24. •  NégociaGons  mineurs-­‐fondeurs  :   –  Le  tonnage  et  un  échéancier  de  livraison –  La  référence  interna;onale  u;lisée  pour  le  prix  du  métal,  ainsi  que  la  date  à  laquelle  on    prendra  le  prix   (toujours  postérieure  d’une  certaine  durée  à  la  date  de  livraison) –  Le  montant  des  frais  de  fusion  par  tonne  de  concentré –  Les  condi;ons  de  défini;on  de  la  teneur  du  concentré •  Evalua;on  faite  par  chacun •  Défini;on  du  seuil  d’écart  maximal  admis •  Valeur  retenue  en  cas  d’écart  inférieur  au  seuil •  Procédure  en  cas  d’écart  supérieur  au  seuil Les recettes des entreprises minières
  25. 25. •  Partage  des  rece=es  mineurs-­‐fondeurs  :   –  La  formule  de  vente  instaure  un  partage  des  receQes  liées  à  la  produc;on  de  métal  entre  le  mineur  et  le   fondeur •  Part  du  mineur  :  %MIN •  Part  du  fondeur  :  %FOND Les recettes des entreprises minières metconc conc metconc conc Pt FF Pt PV MIN × −= × = α% metconc conc Pt FF MINFOND × +−=−= )1(%1% α
  26. 26. •  La  rece=e  ramenée  à  la  tonne  de  minerai  :   –  On  ob;ent  la  receQe  par  tonne  de  minerai  en  mul;pliant  la  receQe  par  tonne  de  concentré  par  le   rendement  poids  du  traitement •  Rendement  poids •  ReceQe  par  tonne  de  minerai Les recettes des entreprises minières conc tv poids t t r × = ρ ⎟⎟ ⎠ ⎞ ⎜⎜ ⎝ ⎛ −×××=× × = conc conc mettvconc conc tv t FF PtPV t t r αρ ρ
  27. 27. •  La  rece=e  ramenée  à  la  tonne  de  minerai  :   –  Directement  propor;onnelle   •  À  la  teneur  du  tout-­‐venant •  À  la  récupéra;on  métal –  À  la  teneur  récupérée   –  Linéairement  croissante  avec  le  prix  du  métal –  Croissante  avec  la  teneur  du  concentré •  Mais  liaison  étroite  entre  récupéra;on  métal  et  teneur  concentré  :  l’améliora;on  d’un  de  ces  deux   paramètres  se  fait  presque  forcément  au  détriment  de  l’autre Les recettes des entreprises minières ⎟⎟ ⎠ ⎞ ⎜⎜ ⎝ ⎛ −×××=× × = conc conc mettvconc conc tv t FF PtPV t t r αρ ρ
  28. 28. •  La  valeur  du  point  :   –  ReceQe  générée  par  l’exploita;on  d’une  tonne  à  un  point  de  teneur •  Dépend –  Du  marché  (Pmet) –  De  la  rela;on  commerciale  avec  le  fondeur  (α,  FFconc) –  Du  traitement  (ρ,  tconc) Les recettes des entreprises minières ⎟⎟ ⎠ ⎞ ⎜⎜ ⎝ ⎛ −××= × = conc conc met conc conc t FF P t PV v αρ ρ
  29. 29. •  Bilan  sur  l’économie  des  commodités  :   Les recettes des entreprises minières •  Les  commodités  sont  indispensables  à  la  croissance  mondiale   •  Les  ressources  naturelles  sont  épuisables   •  Les  ressources  naturelles  sont  géographiquement  inégalement  réparGes   •  Les  ressources  naturelles  sont  de  qualité  très  inégale   •  Les  commodités  sont  en  amont  du  système  producGf   •  La  compéGGon  passe  exclusivement  par  les  prix   •  Toutes  les  commodités  sont  recyclables  et  subsGtuables  
  30. 30. •  Bilan  sur  l’économie  des  commodités  :   Les recettes des entreprises minières •  Les  commodités  sont  indispensables  à  la  croissance  mondiale   •  Les  ressources  naturelles  sont  épuisables   •  Les  ressources  naturelles  sont  géographiquement  inégalement  réparGes   •  Les  ressources  naturelles  sont  de  qualité  très  inégale   •  Les  commodités  sont  en  amont  du  système  producGf   •  La  compéGGon  passe  exclusivement  par  les  prix   •  Toutes  les  commodités  sont  recyclables  et  subsGtuables  
  31. 31. •  L’or  de  1975  à  2001   Evolutions de prix de métaux
  32. 32. •  L’or  de  2000  à  2015   Evolutions de prix de métaux
  33. 33. •  L’argent  de  2000  à  2015   Evolutions de prix de métaux
  34. 34. •  Le  plaGne  de  1992  à  2015   Evolutions de prix de métaux
  35. 35. •  Le  paladium  de  1992  à  2011   Evolutions de prix de métaux
  36. 36. •  Le  cuivre  de  1985  à  2009   Evolutions de prix de métaux Source : http://www.indexmundi.com
  37. 37. Evolutions de prix de métaux Source : http://www.lme.co.uk/ •  Le  cuivre  de  2000  à  2015  
  38. 38. •  Le  zinc  de  1985  à  2009   Evolutions de prix de métaux Source : http://www.indexmundi.com
  39. 39. •  Le  zinc  de  2000  à  2015   Evolutions de prix de métaux
  40. 40. •  Le  plomb  de  1985  à  2009   Evolutions de prix de métaux Source : http://www.indexmundi.com
  41. 41. •  Le  plomb  de  2000  à  2015   Evolutions de prix de métaux
  42. 42. •  Zn,  Pb,  Cu  et  Co  de  1990  à  1999   42 Evolutions de prix de métaux 0 500 1000 1500 2000 2500 3000 3500 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 Zn ($/t) Pb ($/t) Cu ($/t) Co ($/50kg)
  43. 43. •  Cobalt  de  2005  à  2015   Evolutions de prix de métaux
  44. 44. •  Le  minerai  de  fer  de  1986  à  2011   Evolutions de prix de métaux Fines, 62%, Import China, CFR Tianjin Port, Source : http://www.indexmundi.com
  45. 45. •  Le  minerai  de  fer  de  2009  à  2015   Evolutions de prix de métaux
  46. 46. •  Le  charbon  vapeur  de  2001  à  2015   Evolutions de prix de métaux
  47. 47. •  L’uranium  de  1968  à  2011   Evolutions de prix de métaux
  48. 48. •  FluctuaGons  de  prix  et  partage  des  rece=es  :   –  Baisse  du  cours •  Baisse  de  la  receQe  à  partager •  Baisse  de  la  part  de  la  receQe  qui  revient  au  mineur –  Limita;on  du  phénomène  par  indexa;on  des  frais  de  fusion  sur  le  cours –  FBase  sont  les  frais  de  fusion  de  base –  esc  est  le  coefficient  d’escalator –  Pref  est  le  prix  de  référence  sur  lequel  mineurs  et  fondeurs  s’accordent  pour  la  période   considérée Les recettes des entreprises minières metconc conc metconc conc Pt FF Pt PV MIN × −= × = α% ( )refmetBaseconc PPescFFF −×+=
  49. 49. •  Bilan  :   –  Commodité •  Pas  de  différencia;on  possible,  concurrence  sur  les  prix •  Fortes  varia;ons  des  prix,  fortes  fluctua;ons  des  receQes –  Rôle  prépondérant  du  gisement  :  receQes  propor;onnelles  à  la  teneur  récupérée –  Donc  à  la  richesse  du  gisement –  A  la  facilité  à  l’exploiter  (diminu;on  de  la  teneur  par  dilu;on-­‐salissage) –  A  la  facilité  à  le  traiter  (rôle  primordial  de  la  récupéra;on  métal  ;  rôle  secondaire  de  la  teneur   du  concentré) –  Valeur  du  point •  Es;ma;on  facile  de  la  receQe  future  d’un  gisement  (produit  valeur  du  point,  tonnage  des  réserves,   teneur  des  réserves) Les recettes des entreprises minières
  50. 50. •  Bilan  :   Les recettes des entreprises minières
  51. 51. •  Les  risques  spécifiques  aux  projets  miniers   •  Les  rece=es  des  entreprises  minières   •  Comment  limiter  les  risques  ?   •  Comment  évaluer  les  risques  dans  les  études  économiques  ?     Prise en compte des risques dans les projets miniers
  52. 52. •  Augmenter  la  quanGté  d’informaGon  disponible   –  Travaux  complémentaires  de  prospec;on –  Confronta;on  d’équipes  sur  les  modèles  géologiques,  sur  le  calcul  des  ressources –  Vérifica;on  du  modèle  géologique  par  des  travaux  miniers •  Mais   –  Coûts  des  travaux  complémentaires •  Finit  par  imposer  la  réalisa;on  du  projet –  Temps  pour  la  réalisa;on  de  ces  travaux Le risque géologique
  53. 53. •  Augmenter  la  quanGté  d’informaGon  disponible   –  Idem  Risque  Géologique •  «  Piloter  les  méthodes  »   –  Trial  pit  à  ciel  ouvert –  Test  de  la  tenue  des  chambres  en  souterrain   •  Développement  d’une  chambre  instrumentée  suivie  dans  le  temps –  Pilote  de  traitement  à  échelle  semi-­‐industrielle •  La  phase  pilote  permet  aussi  de  faire  de  l’auto-­‐financement   Le risque technique
  54. 54. •  Signature  de  contrats  à  long  terme  ou  opéraGons  de  couverture  sur  les  cours  des  métaux   •  Mais  :     –  Il  faut  accepter  l’idée  de  «  passer  à  coté  »  de  receQes  futures  excep;onnelles •  De  nombreuses  mines  d’or  ont  signé,  en  fin  90  début  2000,  des  contrats  à  terme  pour  vendre   leur  or  sur  le  base  de  350  à  450  $/once  sur  des  périodes  pouvant  aQeindre  10  ans.  L’or  est   monté  à  1800  $/once  en  2012! –  La  couverture  peut  elle-­‐même  devenir  un  risque  énorme  si  le  risque  géologique  se  manifeste •  Vente,  à  un  prix  fixé,  d’un  métal  dont  on  ne  dispose  pas.  Achat  au  spot  pour  revendre  au  prix   de  la  couverture Le risque économique
  55. 55. Le risque économique •  Se  posiGonner  sur  la  courbe  des  cash  costs   •  Classement  des  mines  d’une  substance  donnée  par  ordre  croissant  de  cash  cost   –  Objec;f  :  commencer  l’exploita;on  en  étant  dans  le  ;ers  inférieur,  donc  parmi  les  33%  de   produceurs  les  moins  chers •  Parce  que  le  coût  opératoire  va  augmenter  avec  le  temps •  Parce  que  les  nouveaux  entrants  chercheront  eux  aussi  à  entrer  dans  le  ;ers  inférieur,  et  on   tendance  à  pousser  les  mines  existantes  plus  haut  dans  la  courbe  des  coûts –  Difficultés   •  Déterminer  les  coûts  des  producteurs  mondiaux –  Organismes  spécialisés •  Comment  appréhender  les  sous-­‐produits? –  Si  les  sous-­‐produits  accompagnent  la  substance  :  coût  néga;f –  Si  la  substance  est  elle-­‐même  produite  comme  sous-­‐produit?  
  56. 56. •  Se  posiGonner  sur  la  courbe  des  cash  costs   Le risque économique
  57. 57. •  Se  posiGonner  sur  la  courbe  des  cash  costs   Le risque économique
  58. 58. •  Se  posiGonner  sur  la  courbe  des  cash  costs   Le risque économique -20 0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220 240 260 280 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 2010 1985 2000 1995 1990 2005
  59. 59. •  Etude  annuelle  du  Fraser  InsGtute  pour  évaluer  la  percepGon  du  risque  pays  par   les  industriels   •  Divers  autres  organismes  proposent  des  évaluaGons  des  risques  liés  à  un  pays   –  Control  Risks –  … Le risque politique
  60. 60. •  Fraser  InsGtute  Policy  PotenGal   Index  2011   Le risque politique
  61. 61. •  Fraser  InsGtute  Policy  Current   Mineral  PotenGal  2011   Le risque politique
  62. 62. •  Fraser  InsGtute  Best  PracGce   Mineral  PotenGal  2011   Le risque politique
  63. 63. •  Fraser  InsGtute  Uncertainty   concerning  administraGon   Le risque politique
  64. 64. •  Control  risks  :  poliGcal  risk  map  2012   Le risque politique
  65. 65. •  Les  risques  spécifiques  aux  projets  miniers   •  Les  rece=es  des  entreprises  minières   •  Comment  limiter  les  risques  ?   •  Comment  évaluer  les  risques  dans  les  études  économiques  ?     Prise en compte des risques dans les projets miniers
  66. 66. •  Le  délai  de  retour  est  une  première  forme  de  mesure  d’un  risque   –  Plus  on  se  projeQe  dans  un  avenir  lointain,  plus  l’incer;tude  sur  la  projec;on  devient  grande –  Plus  de  délai  de  retour  est  court,  moins  le  risque  est  grand •  Sur  les  données  les  plus  sensibles,  on  peut  déterminer  les  valeurs  de  peGt  et  de  grand  équilibre  et   juger  de  la  probabilité  d’a=eindre  ces  valeurs   –  Valeur  Grand  Equilibre  :  valeur  du  paramètre  pour  lequel  VAN=0,  toutes  choses  égales  par  ailleurs –  Valeur  Pe;t  Equilibre  :  valeur  du  paramètre  pour  laquelle  VAN=-­‐Ia,  toutes  choses  égales  par  ailleurs Approches simples du risque économique
  67. 67. •  Etudes  réalisées  en  fin  d’étude  de  faisabilité   –  Par  opposi;on  aux  études  d’orienta;on,  menées  avant  pour  déterminer  le  meilleur  choix  d’un   paramètre  donné,  où  la  manière  d’orienter  les  travaux  de  prospec;on •  On  fait  varier  un  paramètre  indépendamment  de  tous  les  autres  et  on  regarde  l’évoluGon  des   critères  d’évaluaGon  économique   –  Par  exemple,  dans  une  étude  de  sensibilité  au  rythme  de  produc;on,  on  ne  modifie  pas   l’inves;ssement.  L’hypothèse  est  que  l’inves;ssement  a  bien  couté  ce  qui  était  prévu  mais  qu’une   erreur  de  dimensionnement  fait  qu’on  aQeindra  pas  la  produc;on  espérée Risque économique : études de sensibilité
  68. 68. •  Les  paramètres  essenGels  à  regarder  sont  :   –  Tonnage  et  teneur  du  minerai –  Coûts  opératoires,  Inves;ssement –  Qualité  du  produit  final –  Prix  de  vente  de  la  substance •  Souvent,  l’évoluGon  de  la  VAN  est  linéaire  dans  une  étude  de  sensibilité  (ou  linéaire  par  morceau  du   fait  du  passage  à  des  résultats  imposables  nuls  au-­‐delà  d’une  certaine  variaGon)   –  Ce  n’est  pas  le  cas  du  tonnage,  où  on  ajoute  ou  enlève  des  années  en  fin  de  vie,  d’où  un  comportement   non  linéaire. Risque économique : études de sensibilité
  69. 69. Risque économique : études de sensibilité -600 -400 -200 0 200 400 600 800 1000 VAN 0.5 0.6 0.7 0.8 0.9 1.0 1.1 1.2 1.3 1.4 1.5 Facteur de variation Prix Investissement Dépenses opératoires Teneurs Tonnage Imposition Taux d'emprunt PROJET LOUVICOURT Sensibilité de la VAN
  70. 70. Risque économique : études de sensibilité 0 5 10 15 20 25 30 35 TRCP 0.5 0.6 0.7 0.8 0.9 1.0 1.1 1.2 1.3 1.4 1.5 Facteur de variation Prix Investissement Dépenses opératoires Teneurs Tonnage Imposition Taux d'emprunt PROJET LOUVICOURT Sensibilité du TRCP
  71. 71. Risque économique : approche Monte Carlo
  72. 72. Risque économique : approche Monte Carlo
  73. 73. Risque économique : approche Monte Carlo
  74. 74. 74 Risque économique : approche Monte Carlo
  75. 75. •  Comment  exploiter  le  résultat?     –  Annoncer  une  probabilité  de  perte  de  10% •  C’est  donner  une  mesure  d’un  risque  lié  à  l’inves;ssement  en  ques;on •  Mais  c’est  équivalent  à  donner  au  décideur  un  dé  à  10  faces,  en  lui  indiquant  que  si  il   tombe  sur  le  1,  il  aura  perdu… Risque économique : approche Monte Carlo

×