Mad 21690-p126-131a

108 vues

Publié le

Sabine Bouvet vous fait visiter le Tropical Chic hôtel à Miami Beach. Un bijoux Art-déco, réalisé par l'architecte italienne Paola Navone.

Publié dans : Mode de vie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
108
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mad 21690-p126-131a

  1. 1. LIFESTYLEévasion 126|madameFIGARO LIFESTYLEévasion madameFIGARO |127 FIGURE DU DESIGN CONTEMPORAIN, L’ARCHITECTE ITALIENNE SIGNE À MIAMI BEACH UN HÔTEL SOLAIRE AUX HARMONIES MENTHE À L’EAU. UN PUR BIJOU ART DÉCO, ODE À L’ART DE VIVRE BALNÉAIRE. PAR SABINE BOUVET PHOTOS IVAN TERESTCHENKO PHOTOSIVANTERESTCHENKO EN FLORIDE LETROPICALCHIC SELONPAOLANAVONE À L’OMBRE DES PALMIERS, le Metropolitan déploie sa plage privée, côté piscine ou côté mer. Des lieux intimistes comme un jardin secret, en rupture avec le Miami bling affiché par les grands hôtels voisins.
  2. 2. LIFESTYLEévasion 128|madameFIGARO EELLE A INVENTÉ LES CODES DU TRENDY BOHÈME, MIXANT COMME PERSONNE culture design et savoir-faire artisanal. Globe-trotteuse aguerrie (elle aétéconsultantepourlesNationsuniesenmissionen Asie du Sud-Est), Paola Navone façonne depuis trente ans son style casual chic, nourri de ses voyages et de son goût pour le mélange des genres. Alors, quand Christina Ong – femme d’affaires influente de Singapour,propriétairedugroupehôtelierComo–lui propose un projet d’hôtel à Miami, la designer mila- naise s’emballe. Face à la mer des Caraïbes, le lieu cristallise une autre de ses passions : « Je suis une inconditionnelle de la mer. Dès qu’il y a de l’eau, je m’accroche.JesuisdusigneduPoissons,uneseconde nature… Ma priorité ici, c’était la mer. Elle a un effet hypnotique sur moi. » Là où on aurait parié qu’elle composerait une variation enbleumajeur,c’estlevertquiressort.Unvertaquati- que,lumineux,dontellenappeles74chambresetsuites de ce Traymore Hotel construit en 1939, en pleine épo- que Art déco et fraîchement converti en Metropolitan byComo.«Jesuispartiedubâtimentetdesonhérita- ge architectural. L’élément à conserver était le sol en terrazzo. J’ai repris le vert d’origine pour typer l’at- mosphère du lieu. » Un esprit de vacances, léger, commeelleenagardél’empreinte,lorsque,enfant,elle PHOTOSIVANTERESTCHENKO passait ses étés en Ligurie : « J’ai voulu donner l’idée d’une époque sans tomber dans le trop passéiste. » Ambiances de villégiature évoquant la côte amalfi- taine, scénographies à la Edward Hopper, vert menthe à l’eau des premières heures du Technicolor… Son in- terprétationestundouxmixdevintagecontemporain. DANS LES CHAMBRES, ELLE INVENTE UN « TER- RAZZOBLANCETNOIR,àplusgrandeéchelle,comme un jeu ». Pour les murs, elle s’inspire des draperies des années 1940, « et la lumière de jouer sur cette ondula- tion ». Elle intervient sur chaque choix d’objets, de la petitecuillèreCutipolàlacollectiondefaïencedeMali- corne des années 1950 signée Émile Tessier. « J’aime fairevoyagerlesobjets.Ilsprennenttoutleursensici;il yauneréelleconnexionaveclelieu.» Une nouvelle aventure pour Paola Navone (c’est le deuxième hôtel qu’elle signe pour Como, après son tout premier ouvert à Phuket, en décembre dernier). « La démarche est très différente de celle d’une mai- son privée. Un hôtel doit être la maison de tout le monde,fairerêveretêtreenliendirectavecsonenvi- ronnement. On n’a pas envie à Miami d’un intérieur suédois ou de se réveiller à Bangkok! » 5 Metropolitan by Como, Miami Beach. www.comohotels.com/metropolitanmiamibeach VOYAGE IMMOBILE face à la fenêtre de cette chambre aux allures de cabine de bateau. Depuis le lit, on regarde les bateaux croiser au large. Paola Navone a conçu cet hôtel pour la contemplation de la mer. CAMAÏEU DE GRIS ET BLANC, le lobby offre un premier contact avec l’univers élégant de l’architecte italienne. VERT D’EAU, le mur derrière le lit joue les variations lumineuses et s’inspire des draperies années 1940. LUDIQUE, le sol en terrazzo noir et blanc est une création originale pour les chambres. LIFESTYLEévasion
  3. 3. LIFESTYLEévasion 130|madameFIGARO PHOTOSIVANTERESTCHENKO LE MIAMI HÉDONISTE DE PAOLA SavourerungintonicauBroken Shaker,unbarhistorique.2727Indian CreekDrive,MiamiBeach. PrendreuncaféauNewsCafeface àlamer.800OceanDrive,MiamiBeach. Dînerau11thStreetDiner.Lelieuestcarrossé telunAirstream.C’estcommefaireunsautdans lesfifties!1065WashingtonAvenue,MiamiBeach. Célébrerl’artetledesignen décembreaumomentdeArtBaselMiamiBeach. (Du4au7 décembreprochain.) www.artbasel.com/en/miami-beach Revoirsesclassiquesdel’Artdéco lelongdufrontdemeràMiamiBeach. Uneinterprétationtropicalequiassociecouleurs pasteletnéons.ArtDecodistrict,MiamiBeach. 5 Àpartirde1720€parpersonne les3nuits,volAirFranceParis-Miamiinclus, avecExclusifVoyages,créateurdevoyages deluxesurmesure.www.exclusifvoyages.com SOLAIRE et d’un vert intense, la piscine est le prolongement de l’univers aquatique du lieu. EFFET DE MATIÈRES entre les globes en verre opalin et les faïences de Majolique années 1950 signées Émile Tessier. STYLE FIFTIES dans l’une des chambres évoquant le Capri des années 1950. MONOCHROME CHIC dans les salles de bains en tasselles de marbre blanc. CLIN D’ŒIL VINTAGE dans les chambres bicolores, où chaque pièce de mobilier a été pensée dans un esprit de maison de vacances. LIFESTYLEévasion

×