La boétie par Clément terneyre

650 vues

Publié le

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
650
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La boétie par Clément terneyre

  1. 1. Clément Terneyre Fiche de lecture n°1 La Boétie: Discours de la servitude volontaire T4 25/11/2010
  2. 2. Introduction <ul><li>Étienne de La Boétie était un écrivain et poète français, né le 1 er novembre 1530 à Sarlat et mort le 18 Aout 1953 à Germignan, dans la commune du Taillan-Médoc, près de Bordeaux. Fils d’un lieutenant particulier du sénéchal du Périgord, et d’une famille de magistrats, Étienne de la Boétie grandit dans un milieu éclairé. Son entourage est principalement composé de bourgeois cultivés. < Le Discours de la servitude volontaire> est un court réquisitoire contre la tyrannie, qu’il a écrit à 18 ans à peine </li></ul>
  3. 3. Plan <ul><li>Dans son œuvre De La Boétie dégage 2 thèmes permettant d’expliquer cette servitude volontaire de l’homme. </li></ul>I) La nature de l’homme. II) Les principes de la tyrannie.
  4. 4. I) La nature de l’homme <ul><li>La nature originel de l’homme </li></ul>« Nous ne sommes pas nés seulement en possession de notre franchise, mais aussi avec affection de la défendre. » L’homme est libre a l’état naturel La servitude est un vice et entraine tout les maux de l’homme L’homme aime la liberté L’homme veut défendre sa liberté
  5. 5. 2) L’homme face à la servitude Différents types de servitudes L’obéissance aux lois de la nature: L’homme y est soumis et ne se révolte pas La fraternelle affection le fait d’obéir aux parents: Pas de révolte de l’homme car il a besoin de recevoir L’obéissance imposée par autrui: L’homme comme l’animal en cage, cherche à se libérer car il a gouté à la liberté.
  6. 6. 3) Pourquoi l’homme ne désire pas la liberté? « La première raison de la servitude volontaire, c’est l’habitude. » L’homme nait libre et aime la liberté. L’homme sous la contrainte, devient esclave mais il cherche à être libre car il a gouté à la liberté. L’homme nait esclave et n’a donc pas gouté à la liberté. Il n’a donc pas de regret, et il ne cherche pas a être libre
  7. 7. II) Les principes de la tyrannie. <ul><li>1) La force du tyran </li></ul>Le tyran devient plus fort et soumet d’autre hommes Ainsi le tyran a autant de pouvoir de nuire que ses sujets ont de pouvoir de l’endurer. Un homme, puis un bourg puis une ville puis une nation puis tout un peuple donnent du pouvoir à un seul
  8. 8. 2) Les outils du tyran: la luxure Il construit ainsi de nombreux lieux de détente, il festoie avec ceux qu’il asservit, il les amusent, leurs créé des passes temps agréables. Le peuple est content et il obéit donc au tyran, le rendant plus puissant Le tyran pille ceux qui le servent se rendant ainsi plus riche
  9. 9. 3)Le tyran utilise aussi l’ambition de l’homme Ces serviteurs tentent de plaire au tyran, de penser comme lui pour assouvir leurs propres ambitions Ces serviteurs asservissent d’autre hommes Le tyran a plus de serviteurs et est plus puissant
  10. 10. Conclusion Le tyran ne tire donc sa force que des hommes qui veulent bien se soumettre. La première raison de la servitude volontaire est l’accoutumance: l’homme qui nait esclave, ne se battra pas pour sa liberté. La second raison est la modification qu’entraine la tyrannie sur la nature de l’homme: sous la tyrannie il devient lâche et intéressé et il ne cherche plus a être libre. La nature de l’homme étant d’être libre l’homme, doit rejeter la tyrannie et briser le pouvoir du tyran. Pour cela il suffit de ne plus obéir au tyran:« Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. »

×