Dos sier                 H E FA RE ?              C                 rio M erz              MaDurquety Fanny - Berthelot La...
Présentation de l’oeuvre        L’œuvre « Che fare ? » de Mario Merz sinscrit dans un contexte historique etpolitique de c...
Présentation de l’auteur       Mario Merz est né en 1925, en Italie. Après avoir fait ses études à lafaculté de l’armée, i...
Objectifs de l’application numérique       Mario Merz a toujours fait confiance à son inspiration, proposant ainsi uneœuvr...
Maquette
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Chefaredossier

219 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
219
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
11
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Chefaredossier

  1. 1. Dos sier H E FA RE ? C rio M erz MaDurquety Fanny - Berthelot Laura - Amusan Orianne
  2. 2. Présentation de l’oeuvre L’œuvre « Che fare ? » de Mario Merz sinscrit dans un contexte historique etpolitique de contestation. Cest après mai 1968 et en pleine guerre du Vietnam quelartiste installe son exposition à la Galerie LAttico de Rome. L’œuvre est composéede onze éléments, dont lIgloo de Giap, élément principal de « Che fare » selon MarioMerz. Il sest exprimé à ce sujet : «Jai fait ligloo pour abandonner une surface commeun mur et donc créer un espace indépendant [...] Ainsi surgit lidée de ligloo commeidée despace absolu qui repose en lui-même : il nest pas modelé, cest une demi-sphère posée par terre.» (cf : Libération, 1987) Les dix autres éléments sont consti-tués de matériaux naturels et objets de facture industriels : néon, verre, métaux, paille,mastic, cire, branchages, etc. Le choix du nom « Che fare » - traduit par « Que faire ? » - est issu dun traitépolitique écrit par Lénine en 1902 et proposant une stratégie à mettre en placepour le parti révolutionnaire. Lénine sétait lui-même inspiré du roman « Que faire ? »de Nikolai Tchernychevski, roman qui a influencé de nombreux révolutionnaires. MarioMerz a repris ce « Que faire ? » parce qu’il s’interroge sur l’attitude à adopter faceà l’industrie culturelle et la société de consommation des années 60. Une interroga-tion à l’origine de tout l’art de Mario Merz.L’œuvre de Mario Merz a été acquise par le CAPC en 1990, grâce à la fondationMerz.
  3. 3. Présentation de l’auteur Mario Merz est né en 1925, en Italie. Après avoir fait ses études à lafaculté de l’armée, il commence à adopter une attitude engagée et révolution-naire. Pour preuve : pendant la Seconde Guerre Mondiale, Mario Merz rejoint ungroupe antifascite et va même jusqu’à se faire arrêter et emprisonné. C’est enprison qu’il développe toute sa sensibilité artistique, dessinant sur tous supports.Plus tard, il se consacre pleinement à la peinture : d’abord de style expression-niste-abstrait, ensuite de style plus informel. En 1954, il organise sa premièreexposition à la Galerie La Bussola. Pourtant, rapidement, il abandonne la pein-ture pour expérimenter des matériaux industriels : il troue par exemple, des toilesvierges, à l’aide de tubes en néon, cherchant à symboliser l’infusion d’énergie.C’est à ce moment-là que Mario Merz prend goût à l’assemblage. Les matériauxles plus incongrus deviennent alors sa marque de fabrique, les créations deMario Merz sont toujours issues de l’improvisation la plus totale. Il crée rapide-ment, avec d’autres artistes, l’ « Arte Povera ». Ce mouvement artistique italien est apparu aux alentours de 1960 et défi-nit un « art pauvre ». Les artistes de l’ « Arte Povera » défient l’industrie culturelleet la société de consommation en utilisant des produits dits « pauvres » pourcréer une composition artistique. Il peut s’agir de sable, de chiffons, de goudron,de corde, de toile, etc. L’objectif est avant tout, pour ces artistes, de privilégierle processus de création à défaut de se concentrer sur la création finie. Al’image de ce qu’a toujours défendu et représenté Mario Merz, l’ « Arte Povera» est un courant révolutionnaire. Mario Merz meurt en 2003. Cet artiste contemporain est aujourd’hui l’undes symboles de la révolution artistique, de l’improvisation artistique parl’utilisation de matériaux « pauvres », naturels et industriels.
  4. 4. Objectifs de l’application numérique Mario Merz a toujours fait confiance à son inspiration, proposant ainsi uneœuvre basée sur l’improvisation la plus totale. Il est essentiel, pour comprendreMario Merz et « Que fare ? », de saisir cette notion de spontanéité. Pour permettreaux utilisateurs de partager pleinement la façon de créer de l’artiste, il a nous asemblé judicieux de les mettre à sa place. Nous allons donc créer cet espace surlequel il faudra chercher des matériaux naturels et industriels, en clin d’oeil àl’« Arte Povera » et à l’une de ses références, Mario Merz. Notre application numé-rique met en avant l’improvisation de l’artiste et les matériaux naturels et industrielsqu’il a utilisé. La découverte des matériaux sur l’espace permettra la découverte des onzeéléments de l’œuvre de Mario Merz. A chaque élément, nous associerons desvidéos, des documents, des liens de référence. A l’utilisateur ensuite, d’en faire sapropre interprétation. Notre application numérique n’est pas explicite, elle invitel’utilisateur à réfléchir par lui-même, elle est finalement toute aussi abstraite quel’œuvre. Nous avons pour seul objectif de refléter la façon de penser et detravailler de Mario Merz. Par conséquent, l’utilisateur arrivera sur une interface très grande, où il faudrascroller de droite à gauche et de haut en bas pour la voir intégralement. Cettepremière particularité vise à permettre à l’utilisateur de prendre son propre chemin,ce qui fait écho à l’aspect spontané de « Che fare ? ». Cette interface sera recouverte de différents matériaux, utilisés ou non parl’artiste lors de sa création. L’utilisateur devra sélectionner les outils de son choix,qui seront disponibles sur l’interface, pour travailler, déplacer, modifier les maté-riaux. La boîte à outils pourra être déplacée à l’envi. En travaillant les matériaux,on découvrira petit à petit les 11 pièces de l’œuvre, qui seront disposées en des-sous des matières qui les composent. Cela a pour but de représenter la notion dehasard, de choix et de travail des matières, ce qui est à la base du travail deMerz.
  5. 5. Maquette

×