Ventilation Solaire - Grammer Solar

1 094 vues

Publié le

Habitations, Locaux industriels, Salles de sports, Salles communales, Séchage agricole, Chalets, Piscines ... c'est si facile de ventiler et chauffer avec le soleil

Publié dans : Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 094
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
28
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ventilation Solaire - Grammer Solar

  1. 1. VENTILATION CHAUFFAGE DESHUMIDIFICATION SOLAIRE By Solution B Solution B © 12/2013 - 57280 – F www.ventilationsolaire.com
  2. 2. VENTILATION CHAUFFAGE DESHUMIDIFICATION SOLAIRE Idéal pour Salles des Fêtes, Clubs Sportifs, Salles Municipales ... caves, garages, ateliers, pièces de loisirs, résidences secondaires, locaux techniques … Solution B © 12/2013 - 57280 – F www.ventilationsolaire.com
  3. 3. Si simple et pourtant si efficace C'est si facile de chauffer et de ventiler avec l'énergie du soleil. Les capteurs à air sont une source d'air pur et chaud dès que le soleil brille. La nuit, quand il fait chaud, ils sont une source de rafraîchissement. Etant donné que l'air ne peut pas geler, ni bouillir, le système de capteurs à air ont un fonctionnement très fiable, et leur mise en œuvre est d'une grande facilité. Nouvelle définition Connu de tous, le principe de ventilation par insufflation (voiture, centre commercial, salle d'opération) prend une nouvelle dimension par son association avec des capteurs aérothermiques brevetés par Grammer Solar. La promesse d'une véritable qualité de l'air, les économies d'énergie en plus. Simple et magique à la fois: pour un air purifié, chaud ou rafraichi - Aspiration de l'air extérieur dans les panneaux Twinsolar - Le jour : Réchauffement de l'air au contact des panneaux. La nuit : refroidissement de l'air au contact des panneaux - A l'entrée du module de ventilation, filtration de l'air pour dépollution et assainissement - Insufflation de l'air dans l'habitat, par des bouches de soufflage, avec choix du mode énergétique (chauffage le jour ou rafraichissement la nuit) et sélection de la température de chauffage par le thermostat d'ambiance Solution B © 12/2013 - 57280 – F www.ventilationsolaire.com
  4. 4. Capteur solaire à air : énergie gratuite par panneau Dotés d'un absorbeur sélectif en aluminium surmonté d'un verre solaire de 4mm, les capteurs à air Twinsolar captent 98 % du rayonnement solaire et convertissent en chaleur jusqu'à 70 % de cette énergie. Le module de ventilation : centrale d'énergie C'est le cœur d'un système Topsolar grand volume. Véritable module d'énergie intelligent, il centralise et filtre les flux d'air issus des panneaux. Ensuite, il les restitue sous forme de chauffage, assainit l'air intérieur et ventile l'habitat grâce à des bouches d'insufflation, tout en restant silencieux. Les bouches d'insufflation : puissantes et esthétiques Intégrées esthétiquement à votre intérieur, les bouches d'insufflation transmettent l'air purifié et chaud ou rafraîchi, et contribuent directement au confort de votre habitat. Leur haut-débit permet de renouveler rapidement et en continu l'air de la maison, de même qu'elles font ressentir un réel confort thermique. Votre système de chauffage principal sera donc bien moins sollicité, pour un maximum d'économies d'énergie. Solution B © 12/2013 - 57280 – F www.ventilationsolaire.com
  5. 5. La solution aux problèmes d'humidité et de moisissure Cette technologie permet de résoudre définitivement les problèmes liées à l'humidité (condensation, moisissures...), aux pollutions intérieures, ainsi que de faire barrage aux pollutions extérieures. La ventilation solaire par insufflation Twinsolar insuffle l'air extérieur préalablement filtré et chauffé dans votre logement. Cette action créé une légère surpression permettant de faire évacuer vers l'extérieur l'air vicié. Un air de bien-être Disposer d'un air intérieur sain est primordial à la sensation de confort. Pourtant, avec des systèmes d'extraction d'air peu puissants (pour une VMC standard) et situés exclusivement dans les pièces humides (cuisine, salle de bain, wc), la qualité de l'air intérieur est trop souvent mise de côté dans la construction des bâtiments. En parallèle, le niveau d'isolation progresse rapidement, aboutissant à une réalité inquiétante : en moyenne, l'air intérieur de nos maisons est 5 fois plus pollué que l'air extérieur. Un constat surprenant lorsque l'on sait qu'une mauvaise qualité de l'air a des répercussions néfastes sur notre santé. Conscient que le confinement croissant des maisons est un obstacle à la pureté de l'air intérieur, Grammer Solar a conçu un système innovant de ventilation inversée, dite par insufflation, permettant un apport massif d'air neuf et filtré pour un réel sentiment de bien-être. Solution B © 12/2013 - 57280 – F www.ventilationsolaire.com
  6. 6. Objectif : logement et habitants préservés Un habitat mal ventilé est soumis à de multiples agressions : humidité, moisissures, polluants internes. Souvent ignorées, ces attaques sont à l'origine de maux tels que l'asthme, les allergies, ou tout simplement les mauvaises odeurs. Mais en purifiant et en renouvelant l'air intérieur de façon continue pendant de nombreuses heures, Twinsolar prévient ces problèmes dès l'origine. Une solution pour préserver votre habitat, tout en contribuant à votre bien être. Chauffage & Rafraîchissement naturellement réversible Une surface vitrée, qui plus est de couleure noire, attire la chaleur. Ce qu'on sait moins, c'est qu'elle attire également la fraicheur. Twinsolar réalise la prouesse de combiner un système 100% naturel de chauffage et de refroidissement de l'air. Les nuages arrivent : la chaleur reste Si une belle journée ensoleillée est une configuration idéale pour générer de la chaleur sous les capteurs aérothermiques, la présence de nuages, même quand le soleil est bas dans le ciel, particulièrement en décembre ou janvier, n'empêche pas Twinsolar de fonctionner. Rapidité de montée en température : Disposer en quelques secondes d'une sensation immédiate de chaleur. Humidité idéale : L'air insufflé vient de l'extérieur. Il est neuf et est idéalement chargé en humidité, ce qui évite le phénomène d'air sec. Solution B © 12/2013 - 57280 – F www.ventilationsolaire.com
  7. 7. Fraicheur solaire : Jusqu'à -3°C par rapport à l'air chaud extérieure Imaginez une nuit d'été caniculaire : vous dormez et il fait plus de 21 °C dans votre maison. Vous ouvrez les fenêtres pour trouver difficilement un peu de fraicheur. Ce faisant, votre sommeil est perturbé par les bruits extérieurs et par les insectes qui pénètrent dans votre chambre. Maintenant, imaginez que votre ventilation solaire Twinsolar, qui vous apporte chaleur en hiver, vous apporte aussi de la fraîcheur pendant les chaudes nuits d'été. C'est précisément l'effet magique Grammer Solar. Par effet radiatif des panneaux solaires, la température de l'air extérieur est refroidie. Pendant plusieurs heures, un air frais et gratuit est injecté dans votre maison, en moyenne 3 °C inférieur à l'air intérieur... Solution B © 12/2013 - 57280 – F www.ventilationsolaire.com
  8. 8. Une ventilation performante La ventilation a pour vocation d'évacuer l'air vicié des logements en le renouvellement par de l'air frais, ceci dans le but sanitaire (confort et santé des occupants). Elle est obligatoire pour tous logements postérieurs à 1982 suite aux arrêtés du 24 mars 1982 et du 28 octobre 1983. Il est essentiel de ventiler son logement afin : • D'apporter un air neuf et de garantir nos besoins en oxygène, • D'évacuer les polluants (peintures, colles, vernis,...) et mauvaise odeurs, • De diminuer l'humidité de l'air (due à la respiration, la cuisine, la salle de bain) qui favorise l'apparition de moisissure et peut dégrader le bâti, • De fournir aux appareils à combustion l'oxygène dont ils ont besoin pour fonctionner sans danger pour notre santé. Dans le passé, cette aération se faisait naturellement dans les logements, peu étanches aux courants d'air. Maintenant, l'isolation des habitations a fait beaucoup de progrès. Mais pour assurer notre sécurité, éviter le confinement, préserver la qualité de l'air et éliminer humidité et polluants, nous avons besoin de système de Solution B © 12/2013 - 57280 – F www.ventilationsolaire.com
  9. 9. ventilation performant et peu gourmant en énergie. Dans l'habitation, l'air vicié se situe principalement dans les pièces de service (cuisine, WC, salle de bain, séchoir). Il va être extrait de ces pièces, permettant à l'air frais d'entrer dans les pièces de vie (salon, chambres, bureau). Les systèmes les plus simples, ventilation naturelle ou simple flux autoréglable, ne permettent pas d'ajuster la quantité d'air entrant à l'occupation de l'habitation. En hiver, ces systèmes font rentrer d'importante quantité d'air froid de l'extérieur. Ils engendrent des déperditions thermiques à l'intérieur (perte de chaleur) et par conséquent augmentent la consommation de chauffage. Les ventilations les plus performantes minimisent les pertes par renouvellement d'air en adaptant le débit d'air entrant à l'utilisation du bâtiment ou en réchauffant l'air entrant par des sources naturelles gratuites, comme les panneaux solaires de Grammer Solar. Solution B © 12/2013 - 57280 – F www.ventilationsolaire.com
  10. 10. Législation La qualité de l'air : une nouvelle problématique ! Par Thomas CARBONNIER - Avocat | 28-03-2013 La qualité de l’air est un nouvel enjeu de santé publique et un facteur de risque à intégrer pour le chef d’entreprise. Nous passons l’essentiel de notre temps dans des environnements clos au sein desquels nous sommes potentiellement exposés à de multiples polluants. Ces polluants émis par le bâtiment lui-même, ses équipements voire sa décoration (revêtements muraux, de sol, meubles...) sont présents dans l’air que nous respirons. Les entreprises privées commencent à peine à percevoir les enjeux liés à la qualité de l’air intérieur. Les sites industriels, les laboratoires, les entreprises chimiques se sont saisies de la question dans le cadre de leur politique de sécurité et de gestion des risques au travail. Pour les autres, cette problématique commence seulement à émerger. La multiplication des maladies respiratoires est un véritable fléau mondial sur un plan de la santé publique. L’impulsion des pouvoirs publics mais aussi les attentes des salariés commencent à renverser la donne. Les premiers procès en la matière sont apparus dans le sud de la France, au sein d’une enseigne d’un géant mondial de la grande distribution pour une de ses stations-service. Les exigences vis-à-vis des entreprises quant à la qualité de l’air devraient s’accroître dans les prochaines années. C’est ce qui explique la multiplication des prestataires qui proposent leurs services aux entreprises afin de les aider à améliorer la qualité de l’air intérieur. 1 - Les polluants multisources de l’air Les polluants de l’air intérieur sont multisources et leur concentration dépend de nombreux facteurs. Certains matériaux de construction, meubles, articles de décoration et produits d’entretien, de bricolage ou de nettoyage peuvent contenir des substances chimiques ayant la propriété de se volatiliser dans l’air ambiant. Les colles, les vernis, les colorants présents dans le mobilier les peintures, les revêtements de sol présentent des composés organiques volatiles qui engendrent une pollution importante. Ces composés organiques volatiles englobent des familles très variées et présentent ainsi des effets divers sur la santé comme des irritations de la peau, des muqueuses et du système pulmonaire, des nausées, maux de tête et vomissements. Ce risque sanitaire pour les personnels constitue un aspect de la qualité de l’air qui est complètement sous-évalué, négligé et peu connu par des dirigeants d’entreprise. Des composés, comme le benzène ou l’amiante sont associés à des leucémies ou à des cancers dans le cas d’exposition professionnelle, les formaldéhydes, un irritant des voies respiratoires supérieures, sont présents dans de très nombreux produits d’usage courant : bois agglomérés et contreplaqués, mousses isolantes, laques, colles, vernis, encres, résines, papiers... Il ne faut pas non plus oublier les imprimantes laser, télécopieurs et photocopieurs qui émettent de l’ozone, qui peuvent être très nocifs pour les muqueuses oculaires et respiratoires. Ils augmentent les problèmes liés à l’asthme. La réaction de l’ozone avec les composés organiques volatils présents dans l’air intérieur peut conduire à la formation de polluants secondaires. L’amiante, minéral naturel fibreux, intégré dans la composition de nombreux matériaux de construction est cancérigène, de même que le radon, un gaz radioactif d’origine naturelle présent dans le bâtiment par effet de confinement. Solution B © 12/2013 - 57280 – F www.ventilationsolaire.com
  11. 11. La chaleur, l’humidité, l’insuffisance d’entretien des locaux, la mauvaise maintenance des installations d’eau chaude et de climatisation favorisent quant à elles la prolifération de nombreux agents biologiques, augmentant les risques de leur diffusion dans l’air intérieur. Des moisissures, bactéries, virus, pollens qui peuvent se développer dans les moquettes, les revêtements muraux, les matériaux d’isolation, les installations sanitaires, les circuits de distribution d’eau, les systèmes de climatisation. 2 - Les risques en matière de santé L’employeur a une obligation générale de sécurité et de santé au sein de son entreprise. Pourtant, l’air respiré au sein de celle-ci peut avoir des effets sur le confort et la santé. Ils vont de la simple gêne (odeurs, irritation des yeux et de la peau) à l’aggravation ou le développement de pathologies comme les allergies respiratoires. Les problèmes de santé liés à la qualité de l’air intérieur recouvrent différentes manifestations cliniques. Ils peuvent se traduire par des symptômes d’irritations de la peau, des muqueuses ou du système respiratoire, des nausées, des céphalées, des problèmes allergiques, inflammatoires, des infections et des symptômes cardio-vasculaires ou neurologiques, voire des intoxications mortelles ou invalidantes. Certains des polluants sont par ailleurs des cancérogènes avérés ou probables. Les effets peuvent être liés à : - une exposition à court terme : nausées ou céphalées ; - une exposition de longue durée : pathologies respiratoires, neurologiques, cancers. 3 - Les obligations de l'employeur La législation du travail fixe un certain nombre d’objectifs en matière de qualité de l’air. Dans les locaux où le salarié travaille, l’employeur devra maintenir un état de pureté de l’atmosphère préservant la santé des travailleurs, notamment en éliminant les polluants, éviter les élévations exagérées de température, les odeurs désagréables ainsi qu’une humidité trop importante. Les locaux de l’entreprise doivent respecter la réglementation fixée en matière d’aération, ventilation ou encore d’assainissement de l’air. Ces règles s’appliquent aux locaux fermés où le personnel est appelé à séjourner, ainsi qu’à tous les autres lieux où les salariés doivent intervenir dès lors qu’il existe un risque lié à la qualité de l’air. La législation du travail fixe un volume d’air minimum pour les salariés ainsi qu’un seuil de renouvellement de l’air. Le débit minimal d’air neuf par personne en fonction du local varie en fonction du type de site concerné ainsi que de l’activité exercée. Ainsi dans un bureau sans travail physique, le débit minimal est fixé à 25 m3 par heure alors que dans un atelier ou un local avec un travail physique léger, ce débit devra être de 45 m3 par heure. 4 - Des obligations renforcées pour certains locaux Dans le secteur industriel, des contraintes assez fortes pèsent sur les entreprises. L’aménagement des postes de travail est régi par des textes nationaux mais aussi par des normes communautaires. Sont notamment visés des locaux dits à pollution spécifique dans lesquels des substances gênantes ou dangereuses pour la santé sont émises sous forme de gaz, vapeurs, aérosols solides ou liquides régis par les articles R. 4222-10 à R. 4222-17 du Code du travail. Pour prévenir la survenue de pathologies d’origine professionnelle les pouvoirs publics définissent des niveaux de concentration dans l’atmosphère à ne pas dépasser : les valeurs limites d’exposition professionnelle. Solution B © 12/2013 - 57280 – F www.ventilationsolaire.com
  12. 12. Pour 400 produits chimiques, elles sont indicatives et doivent être considérées comme des objectifs minimaux. Pour quelques autres, elles sont contraignantes : poussières, amiante, benzène, chlorure de vinyle, plomb, quartz, etc. Ces valeurs limites sont révisées périodiquement en fonction de l’état des connaissances sur la question. Pour les établissements publics recevant du public, la vigilance est maximum. Les travaux du Grenelle de l’environnement et du deuxième plan national santé environnement (2009-2013) ont conduit à préconiser la mise en place de systèmes de mesure et d’information sur la qualité de l’air intérieur dans les établissements recevant un public nombreux ou vulnérable, enfants, personnes âgées, etc., ainsi que dans tous les établissements publics : gares, aéroports, métro, etc. Cette surveillance sera rendue obligatoire à partir de 2015. Dans d’autres secteurs, les contraintes législatives sont assez légères et pour l’employeur le vrai enjeu c’est la ventilation et l’entretien des réseaux de gaines et des appareils de conditionnement d’air. La ventilation permet à la fois d’extraire tous les polluants, d’aérer pour obtenir assez d’air neuf, d’éviter les courants d’air et les variations de température, et d’obtenir un air salubre sans odeurs gênantes. Pour les locaux à pollution non spécifique, comme les bureaux par exemple, il n’existe en effet à l’heure actuelle aucune réglementation spécifique propre aux bureaux, à l’exception d’une obligation d’aération. Pour ces locaux, une ventilation naturelle permanente par des ouvertures accessibles et manœuvrables (fenêtres, portes...) suffira à condition de respecter les volumes d’air minimum ainsi que les seuils de renouvellement de l’air. Le choix d’une ventilation mécanique est également possible. La qualité de l’air est aussi liée à son taux d’humidité, à sa température, et à son niveau de filtration impliquant de fait un niveau de confort pour les personnels présents dans les locaux Cette prise de conscience de l’importance de la qualité de l’air va-telle créer de nouvelles opportunités ? Les entreprises qui s’engagent sur la qualité de l’air peuvent valoriser leur action auprès de leurs clients et de leurs salariés. Elles ont tout intérêt à communiquer en ce sens quitte à se doter d’un label facile à identifier par le grand public. Un véritable marché de l’air très certainement se développer ! Par Me Carbonnier, Avocat associé - EQUITY AVOCATS, 17 rue du dragon 75006 Paris Contact : JMP Grammer Solar Tél : 06.12.18.03.56 rue du Bois des Moines 57280 Fèves Semécourt Email : jmpchauffage@gmail.com Avec un PC : www.ventilationsolairecom Avec un Téléphone Smartphone : www.jmp-grammersolar.mobi Solution B © 12/2013 - 57280 – F www.ventilationsolaire.com
  13. 13. www.jmp-grammersolar.mobi Solution B © 12/2013 - 57280 – F www.ventilationsolaire.com

×