Note de l'observatoire territorial
Environnement
Économie
Habitat
Sites d'Activités
Emploi Formation
Déplacements
Tourisme...
Communication N° 462
Les emplois de la défense
La Marine nationale représente
10 % des effectifs totaux de la Dé-
fense fr...
Communication N° 46 3
Défense entre 2012 et 2013.
Au total on peut estimer que près de 9 à 10 000 per-
(enfants compris) v...
Communication N° 464 Agence d’Urbanisme
et de Développement Économique
du Pays de Lorient
Contact : Martine Lepoittevin 02...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les emplois de la Défense dans le Pays de Lorient. Communication AudéLor n°46, juillet 2013

505 vues

Publié le

Le livre Blanc 2013 sur la Défense et la Sécurité nationale définit le format de l'armée à venir.
À l'issue de la phase de réorganisation, en 2014, la Base de la Défense de Brest-Lorient va disposer d'un poids réaffirmé dans la Marine nationale.
Cette communication fait un point sur le dispositif local de la Défense, ses effectifs, ainsi que le poids économique de la Marine à Lorient.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
505
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
197
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les emplois de la Défense dans le Pays de Lorient. Communication AudéLor n°46, juillet 2013

  1. 1. Note de l'observatoire territorial Environnement Économie Habitat Sites d'Activités Emploi Formation Déplacements Tourisme Démographie Dynamiques Sociales Agriculture Communication N° 46 1 N°46 juillet 2013 Après une période de forte présence de la Dé- fense (10 000 personnes dans les années 1980 dont la moitié était constituée d’effectifs mi- litaires), la fermeture de la Base des Sous-ma- rins en 1995 a fait entrer Lorient dans une phasedereconversionetderénovation.Leter- ritoire et le dispositif local de la Défense ont pris de nouvelles marques. Depuis 2009, le Livre Blanc sur la Défense et laSécuritéNationalerépartitlesforcesarmées françaises sur l’Hexagone. LeLivreBlanc2013vientdeparaîtreetdéfinit le format de l’armée à venir. À l’issue de la phase de réorganisation, en 2014, la Base de Défense de Brest-Lorient va disposer d’un poids réaffirmé dans la Marine nationale. Les installations et les effectifs de la Défense à Lorient se sont renforcés avec l’arrivée de la flottilledepatrouillemaritimedelaBaseaéro- navaledeNîmes-Garons.LePaysdeLorienta ainsiaccueillidenouvellesfamillesdanssapo- pulation. En «rythme de croisière», environ 3500personnesdelaDéfensesontactivessur notre territoire. Les emplois de la Défense dans le Pays de Lorient Une présence réaffirmée Guidel Gestel Branderion Caudan Quéven Ploemeur Sites d’activités Autres implantations Lanester Lorient Riantec Locmiquélic Merlevenez Gâvres Hennebont Kervignac Ste Hélène Plouhinec BAN Lann-Bihoué Enclos de la Marine Larmor-Plage Port-Louis Le Lines Île St Michel Pte de l’Espérance Blavet Scorff BFMC Répartition par sites des établissements de la Défense sur le Pays de Lorient
  2. 2. Communication N° 462 Les emplois de la défense La Marine nationale représente 10 % des effectifs totaux de la Dé- fense française* qui s’élèvent à 433 700 en 2008 (taux de person- nel civil 17,7 %). 60 Bases de Défense (BdD) sont déployées depuis le 1er janvier 2011, avec les Groupements de Soutien de base de défense associés (GSBdD) qui sont des orga- nismes interarmées, relevant du chef d'état-major des armées. Seule formation administrative disposant de l'autonomie financière au sein d'une base de défense, le GSBdD assure des fonctions mutualisées d'admi- nistration générale et de soutien commun (AGSC). Les trois BdD marines se situent à Toulon (premier port militaire, port d'attache du porte-avions Charles-de-Gaulle et des sous-marins d'attaque SNA), à Brest-Lorient et à Cherbourg. Le dispositif local est stabilisé (installation durable) conformé- ment à la stratégie nationale défi- nie dans le Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité Nationale (2009-2014). Au total, il y a eu un transfert d’environ 400 per- sonnes de Nîmes-Garons à Lorient. Lorient est désormais l’unique plate-forme aéronau- tique de patrouille maritime. La tendance va vers la rationalisation des soutiens à terre, qui dépendent dorénavent des GSBdD relevant de l’EMA. Population et logement Les casernements de la BAN de Lann-Bihoué et de la BFMC accueillent, outre les élèves de l’école des fu- siliers, les célibataires géographiques. Pour la plupart d’entre eux, les militaires vivent en fa- mille : location, achat ou construction de logements. L’installation de nouveaux personnels permanents militaires et civils contribue à l’augmentation durable de la population lorientaise et au développement éco- nomique de la région. Enfants et conjoints, ont ac- Cadrage Marine Nationale Marine nationale France : 40 000 dont 37 000 militaires et 3000 civils (10%) Base de Défense Brest-Lorient : 22 300 2850 3224 3480 3500 3534 + 25% en 5 ans 2007 juin 2011 octobre 2011 2012 2013 et + Ces 2 dernières années ont été mis en place : n Les Unités de Nîmes-Garons n Le CIRFA (Armée de Terre et Air, Quimper et Vannes) n La Direction AIA Bretagne n Équipages de conduite FREMM n FREMM marocaine n Normandie FREMM française N°2 Effectif stabilisé à Lorient (*) : Effectifs globaux, tous permanents (y compris gendarmes maritimes) Cherbourg Brest-Lorient Toulon Source : Comar Lorient - Données au 06 06 2013 - Traitement AudéLor École des fusiliers Aux permanents comptés ci-dessus, s’ajoutent 220élèvesparmois (de l’or- dre de 2 500 élèves par an) qui vien- nent à Lorient pour des durées variables allant de quelques jours à quelques mois et qui sont logés en casernement (formations initiales, de spécialité et officiers, stages cynotechniques, d’aguerrissement, commandos…).
  3. 3. Communication N° 46 3 Défense entre 2012 et 2013. Au total on peut estimer que près de 9 à 10 000 per- (enfants compris) vivent sur un espace territorial assez large autour de Lorient. RépartitiondeseffectifsdelaMarinenationale. Site de Lorient : 3534 personnes (en 2013). Lorient : 3534 dont 2878 militaires et 656 civils (19%), (15 % de la base Brest-Lorient). La Marine comprend 3 entités géographiques principales proches de Lorient et des implanta- tions distantes : sonnes,dont15reprisesparlaMarinepourlefonctionnementduchamp de tir du Lines. 1200 180 2084 70 QUÉVEN-PLOEMEUR BaseLann-Bihoué(59%) BAN 5flottilles GEI CéLAé CIFUSIL AIABretagne AntenneGSBdD deLann-Bihoué AntenneCENTEX PATSIMAR Détachement desEssences(DEAN) Ecoledupersonnelvolant Implantationsdistantes (2%) CROSSEtel Sémaphores LORIENTRivedroite duScorff(5%) DivisionCOMARLorient d’ALFUSCO Bureaulogement ActionsocialedesArmées (ESE) Servicehistoriquedela Défense CIRFA(Centred’informa- tionetderecrutementdes Armées) Gendarmeriemaritime USID(UnitédeSoutien del’Infrastructuredela Défense) Défensemobilité (reconversion) CercleLorientdelaBdD (foyer,loisirs…) LANESTERRivegauche duScorff(34%) État-MajorALFUSCO BaseFusco ÉcoledesFusiliers 5Commandos AntenneGSBdDLorient Équipagedeconduite FREMM ALFANantenneG/Surf CPPE CIRISI SLPA Répartition des logements des ressortissants de la Défense sur le Pays de Lorient p g Défense sur le Pays de Lorient Cléguer Inzinzac-Lochrist Hennebont Kervignac Nostang Ste Hélène Brandérion Lanester Languidic CaudanGestel Guidel Quéven Ploemeur Lorient Larmor-Plage Port-Louis Gâvres Plouhinec Riantec Locmiquélic Merlevenez Pont-Scorff 25 30 44 210 65 13 62 112 25 14 27 16 46 1 69 15 82 10
  4. 4. Communication N° 464 Agence d’Urbanisme et de Développement Économique du Pays de Lorient Contact : Martine Lepoittevin 02 97 88 22 52 12 avenue de la Perrière 56324 Lorient cedex Directeur de la publication : Philippe Leblanche ISSN 2118 - 1632 Masse salariale : 96 millions d’euros (revenus et contributions sociales) À titre comparatif, le revenu imposable annuel moyen sur le Pays de Lorient se situe à 21 700 €. Dépenses locales en infrastructures et en entretien Infrastructures • BFMC + Îlot Lorient : ± 70 millions d’€ en 5 ans (2011-2015) • BAN Lann-Bihoué : ± 40 millions d’€ entre 2008 et 2015 Les projets d’infrastructure font l’objet d’Appels d’Offre nationaux ou européens à toutes les entre- prises du secteur privé. La plupart font appel à des en- treprises locales. L’investissement global correspond à 15 millions d’euros en moyenne par an, sans tenir compte de la répartition annuelle de ces dépenses. Fonctionnement À cela s’ajoutent des dépenses annuelles en achats de fournitures et divers (entretien local) qui s’élèvent à 100 000 euros. Au titre des chantiers en cours, ont été aménagés no- tamment des casernements pour les célibataires géo- graphiques, des bâtiments pour la restauration ; le pôle interflottille, les agrandissements des hangars et taxiways. Dans le cadre actuel d’une exploitation à flux tendu, le personnel et le matériel sont sollici- tés au maximum. Les équipements provisoires de- vront permettre d’attendre, deux ou trois années, la mise en œuvre des investissements programmés. Les emplois de la défense Glossaire Marine nationale Organisation AIA Atelier Industriel de l'Aéronautique ALFAN État-Major de la Force d'Action Navale ALFUSCO Amiral commandant la force maritime des Fusiliers marins et Commandos BAN Base Aéronautique Navale BFMC Base des fusiliers marins et commandos (Lanester) CéLAé CEntre Logistique de l'Aéronautique navale CENTEX PATSIMAR CENTre d'EXpertises de PATrouille de Surveillance et d'Intervention MARitime. CIFUSIL Compagnie de Fusiliers marins CIRFA Centre d’Information et de Recrutement des Forces Armées CIRISI Centre Interarmées des Réseaux Infrastructure et Systèmes d'Information CPPE Commission Permanente des Programmes et des Essais DCM Direction du Commissariat de la Marine EAMEA École des Applications Militaires de l’Energie Atomique ELBOR ÉLectroniciens de BORd d'aéronautique EMSD État-Major de Soutien Défense EMA État-Major des Armées EMM État-Major de la Marine EPAN Entrepot Principal de l'Aéronautique Navale ESE Échelon Social d’Encadrement FORFUSCO FORce maritime des Fusiliers marins et Commandos G/Surf Groupement de Surface GFM Groupement des Fusiliers Marins GSBdD Groupement de Soutien de Base de Défense MECBO MECaniciens de BOrd PNT Personnel Navigant Technique SENSO Opérateurs SENseurs de BOrd SIAé Service Industriel de l'Aéronautique SID Service Infrastructures de la Défense SLPA Service Local de Psychologie Appliquée TACAE TACtique AEronautique Formation BS Brevet Supérieur (Officier marinier) CAI ALAVIA Centre d'Analyse et d'Instruction de l'aviation navale CEI Centre d'instruction et d'entraînement DCDO Département des formations Commando DFI Département des Formations Initiales DFO Département des Formations Officiers DFS Département des Formations de Spécialité ENTAC section d'ENtrainement TACtique ENTPIL section d'ENTrainement au PILotage EO École des Officiers fusiliers EOFC Ecole des Officiers Fusiliers Commandos OSM Officiers Spécialisés de la Marine QMF Quartier Maître de la Flotte SAI Section Ab-Initio VOA-X cours des VOlontaires Aspirants et des polytechniciens Navires BPC Bâtiment de Projection et de Commandement (Mistral, Tonnerre, Dixmude) BTS Bâtiment de transport et de Soutien (Bougainville) FREMM FREgate Multi-Missions LST Landing Ship Tank (Adour, Cheliff, Golo, Laita, Liamone, Odet, Orne, Paillotte, Rance, Vire, Vulcain) SEM Super-Etendards Modernisés SNLE Sous-marin Nucléaire Lanceur d’Engins SNA Sous-marin nucléaire d’Attaque TCD Transport de Chaland de Débarquement (Foudre, Siroco) Politiques publiques (pour mémoire) CMPP Conseil de Modernisation des Politiques Publiques LPM Loi de Programmation militaire PLR Plan Local de Redynamisation RGPP Révision Générale des Politiques Publiques Estimation de la masse salariale 2011 : 111 millions soit de l’ordre de 32 000 € par personne et par an. Poids économique de la Marine à Lorient

×