Le Progressiste                 1 euro              Mercredi 22 Avril 2009 - N° 2083          La chance de la Martinique  ...
EDITO                                      février, orchestrée et voulue puis              compte que ces messieurs ne    ...
UNE ADRESSE DE GEORGES DESPORTES(16 avril 2009)Monsieur Georges DESPORTES, écrivain, poète, est prési-dent de l’ Institut ...
bonté, n’a-t-il       Lautréamont,        Mallarmé,                      toute sa vie, la démarche         pas vaillamment...
LA SYMBOLIQUE DU FROMAGER                                       La musique de l’instant dont la                   pensable...
CARTON ROUGE               CONSEIL REGIONAL :   FIN DE MANDAT SUR UN AIR DE D-E-B-A-N-D-A-D-E !!!!!                       ...
entreprises dans un contexte         leur déception en interpellant                     notre vigilance,     difficile. Ce...
Collèges                                                                 Nom             Adresse           Principal      ...
ALFRED                                    Déclamation d extraits.                                                         ...
HOMMAGE Aimé CESAIRE :POÈTE SUBVERSIF                                                                                     ...
Senghor et Césaireque rien ne mette en dangerl’ordre établi.Quand Césaire quitte son île, en1931, il étouffe dans ce monde...
Au sortir de la secon-   lettre de démission à l’adresse                 le monde suffisamment de ver-           de guerre...
POLITIQUE :                   LA VRAIE AUTONOMIE DU PPM          (Réponse à Gérard DORWLING-CARTER de « Antilla »)« Le cer...
pour bien montrer     sur le cercueil de Césaire, le                     martiniquais ! Ce qu’on nous        qu’il n’a jam...
fait et les défait selon un cliva-          article qui nous soit propre. Et                   mouler dans un article de l...
Dans nos Amériques :              Sommet des Amériques à Trinidad                                                  Barak O...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le progressiste n° 2083

1 652 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 652
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le progressiste n° 2083

  1. 1. Le Progressiste 1 euro Mercredi 22 Avril 2009 - N° 2083 La chance de la Martinique c’est le travail des Martiniquais Hebdomadaire du PPM - Fondateur : Aimé Césaire AIMÉ CESAIRE, UNE EMPREINTE INDÉLÉBILE E. LANDI, cheville ouvriè̈re de la Mission CésaireLa cinéaste Euzhan PALCY sommaire Des intellectuels témoignent (pages intérieures) Réponse à G. Dorwling-Carter (Antilla) (p.13 à 15) “HORS-SÉRIE” SPÉCIAL CESAIRE En vente 5 euros au siège, auprès des militants et en librairie. La semaine prochaine, discours de Ch. LAPOUSSINIERE, le 17 avril
  2. 2. EDITO février, orchestrée et voulue puis compte que ces messieurs ne Etats Généraux pour finir par le sont pas étrangers, comme ils référendum et le 74 censé veulent vous le faire croire, à la conduire la Martinique sur la situation actuelle de la voie du progrès. Martinique. Il est vrai que les choses n’ont Il faudra bien un jour arrêter de pas encore commencé que l’on gruger les gens, et que l’on se glisse déjà en sous main le penche sur les tentatives déses- « ATOU MO » SMDE censé tout pérées de sauver un mouve- régler. En réalité, il n’est est rien, ment qui ne tient qu’à un homme et chacun sait bien que ces (en fin de carrière), dont quatre lettres ne sont que l’arbre l’idéologie où plutôt les motsD qui cache la forêt de l’absence d’ordre, slogans et fonds deDidier Laguerre de projet pour ce pays. commerce, sont issus du Parti de Trénelle comme ils aiment à écidément, en politique Pour rester sérieux, de deux le dire, et qui vient d’entamer les choses peuvent chan- choses l’une : discrètement son moratoire. ger du tout au tout, et les Le Parti Progressiste continueraalliances contre nature succè- - soit ces messieurs prennent quant à lui sa tâche, conscientdent aux revirements incompré- vraiment les Martiniquais pour qu’il est de plus en plus et bel ethensibles et aux prises de posi- des cons, et ceux-ci sauront leur bien le gardien des intérêts dutions opportunistes. Ainsi, après démontrer le contraire. peuple Martiniquais.un mouvement du 5 février oùnos patriotes girouettes ont brillé - soit nous sommes face à des Alors nous participerons àpar leur absence et leur incon- gens qui n’ont qu’une seule ces Etats Généraux, mais vigi-sistance, les revoici qui appa- ambition : garder le pouvoir ! lants, en nous faisant force deraissent. Où donc ? Mais à la propositions.mise en œuvre des Etats Il faut bien que chacun réalise Nous irons et nous continueronsGénéraux de Papa Sarko !!! Ne que ces champions des straté- à dire que cela ne doit pas êtresoyez pas surpris, quand on gies du pouvoir sont aux com- l’affaire de « spécialistes »,vous dit que le champion de la mandes de ce pays d’«experts » qui ont l’habituderectitude factice est le meilleur depuis…1992 !!! de dialoguer et travailler entreami de l’UMP française dont il eux ; il faut que la parole duvote tous les budgets depuis Je dis et je maintiens 1992. peuple soit réellement libérée,95 ! On est dans la continuité de Revoyez votre histoire… pour faire en sorte de sortir avecla logique de ceux du même Quelles sont les alliances de autre chose qu’un plan fumeuxcamp ! gestion en 1992, qui dirige les de plus, éloigné des intérêts et commissions d’appel d’offre, du de la volonté du peupleEt voici que l’on apprend de la BTP, du transport…en 92 et Martiniquais, et donc voué àbouche d’un éminent membre 98… ? l’échec.de l’alliance patriotique opportu-niste que tout ceci n’est qu’une Bientôt 20 ans ! 20 ans, il va Didier LAGUERREstratégie bien pensée, ou mise bien falloir faire le bilan des dif-en œuvre : SMDE/ Agenda 21/ 5 férents secteurs pour se rendre Secrétaire Général A L’ECOUTE DU PPM SUR Radio EKLA- 102 MHz : chaque mardi à 19h30. Et Serge LETCHIMY chaque dimanche de 11h à 13h. Le Progressiste - Page 2 - Mercredi 22 Avril 2009
  3. 3. UNE ADRESSE DE GEORGES DESPORTES(16 avril 2009)Monsieur Georges DESPORTES, écrivain, poète, est prési-dent de l’ Institut Aimé Césaire qui préfigure la Fondationen cours de création. actuel par le rayonnement Pour nous tous, en réalité, il de son génie, et par delà n’a jamais été mort, car toutes les frontières de nous ne l’avons jamais notre monde. enterré dans nos esprits et dans nos cœurs, et les J’ai dit aussi que pour avoir souvenirs que nous gar- été à la démesure des dons de lui seront toujours grandes vertus, il nous a les beaux joyaux de notre remis au pas de l’homme mémoire collective. vrai et solidaire. Le monde entier a su que le racisme,Georges Desportes Comme vous le savez le colonialisme, le fascisme peut-être, nous avons déjà et l’hitlérisme ont été pourAmis d’Aimé Césaire, eu l’occasion de dire et lui des monstres à abattre. d’écrire, et d’affirmer queBonsoir ! l’humanisme césairien Et sur ces points, nous n’aura pas fini d’ébranler le devons être ses meilleursCe soir, veillée d’amitié en monde, d’étonner et héritiers.hommage au grand disparu d’enchanter les peuples.du 17 Avril, à la mémoire de Défenseur de toutes lesnotre cher et talentueux Astre qualifié de première libertés bafouées, hommeAimé Césaire, je voudrais grandeur, il a été, je crois, d’esprit, de conscience eten quelques mots tenter de et restera le plus grand de cultures, homme deraviver en vous tout l’éclat capteur de consciences cœur habité d’équité et dede sa riche personnalité. Suite page 4… Abonnez-vous au Progressiste Abonnement annuel : 50 euros - Abonnement de soutien : 60 eurosNom : ………………………….………………………………………………………………Prénom : …………………………….…………………………………………………………Adresse : ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… Libellez vos chèques à l’ordre du PPM et renvoyez Votre coupon à l’adresse suivante : Parti Progressiste Martiniquais. Ancien Réservoir de Trénelle 97200 - Fort-de-France.
  4. 4. bonté, n’a-t-il Lautréamont, Mallarmé, toute sa vie, la démarche pas vaillamment et Breton, il a voulu plonger au essentielle de notre guide si résolument montré à la profond des noires misères regretté. Et ses empreintes population de son pays la de son peuple, et par – sont présentes partout etvoie de l’action sociale et delà, rejoindre le nègre fon- sur tous les plans : poé-politique ? damental, embrassant les tique, social, politique et cul- mamelles, de Mère - Afrique turel, sans oublier nos artsOui ! Aimé Césaire a été de avec le lait nouveau de la patrimoniaux.son vivant un fondateur de liberté, de la fraternité et deville : cette ville de Fort-de- l’émerveillement le plus Le legs d’Aimé Césaire auFrance ; et aussi un guerrier exaltant. monde force à regarderde son peuple : son peuple demain. Avec lui, nousmartiniquais ! Salut à toi, Aimé Césaire ! dirons donc : Tu es bien celui qui a tenté,Mais encore, quel prodi- avec succès, de prouver « La nuit a beau japper lugu-gieux poète ! l’homme par ses valeurs et brement à la face de la terre, de le justifier dans un demain brille déjà de sesN’a – t – il pas forcé monde inhumain, un monde bourgeons mal éclos et de ses« l’allure de la pensée » cassé par un impérialisme promesses lucides… »comme il dit, pour assurer la cupide, le racisme, la vio-conquête de son lence, le terrorisme et laimaginaire ? domination des uns sur les Georges DESPORTES autres. Président deRelayant les ambitions poé- l’ « Institut Aimé Césaire des Lettres et des Arts destiques de Rimbaud, Telle a été, en effet, durant Amériques et de l’Afrique » Communiqué de presse Serge Letchimy, député Une lettre adressée au député Il s’agit, face à une situation de maire de Fort de France a maire et co-signée par Michèle blocage dans la résorption de accepté d’animer une Alliot Marie, ministre de l’habitat insalubre et indigne, réflexion autour l’Intérieur et des Collectivités de faire des propositions de la résorption de l’habitat locales, Roselyne Bachelot, concrètes qui devront rendre insalubre ministre de la santé et des plus fluides les procédures Sports, Christine Boutin, mais aussi, de mettre en place Le député maire, Serge ministre du logement et Yves des outils et des moyens opé- Letchimy a accepté, dans Jego, secrétaire d’Etat chargé rationnels plus performants. l’intérêt collectif, d’apporter sa de l’Outre Mer, datée du 06 contribution à la relance de la avril 2009 spécifie que : La mission du député maire politique de résorption de « …Les recommandations Serge Letchimy, s’étalera sur 3 l’habitat insalubre et indigne pourront porter sur des modifi- mois environ. dans les départements et cations de nature législatives régions d’Outre-Mer. ou réglementaires, éventuelle- ment spécifiques à l’Outre mer ... » Le Progressiste - Page 4 - Mercredi 22 Avril 2009
  5. 5. LA SYMBOLIQUE DU FROMAGER La musique de l’instant dont la pensables à la survie de partition est assurée par des notre peuple. L’autonomie n’est solistes scrupuleux revisite un pas la séparation ; ce n’est pas répertoire riche et douloureux. la sécession, ce n’est pas le Un an déjà… C’était hier quand divorce ; ce n’est pas une ruptu- celui qui n’est pas le Prophète re de liens. L’Etat autonome fait de Kalil Jibran, mais simple- encore partie de la République, ment la raison et la conscience il en accepte les lois, il en garde de notre peuple, disait « on part la citoyenneté. Mais les liens toujours de ce qui existe. Nous qui l’unissent à elle sont des partirons donc du régime liens d’association, de coopéra- actuel, mais il sera assaini, tion et de solidarité » (Aimé rénové, complété. T ce qui le CESAIRE)Jeudi 16 avril 2009, 19 complétera, ce seront-je le Ah oui ! Une effigie sur unheures : sous la Calebasse répète- des libertés nouvelles timbre…Le monde entier,du Parc Floral de Fort-de- qui viendront s’ajouter à celles désormais, au tribunal de sonFrance, le fromager lumineux que nos pères ont acquises : indifférence devra soutenir lequi embrase l’espace, inac- liberté douanière, liberté com- regard sans complaisance de lacessible et si proche. merciale, liberté économique, haute conscience nègre ! CeDégageant tant de force et de liberté culturelle, liberté poli- fromager ! Il est toutes lespuissance, mais si fragile- tique ». espèces, car il est L’ESPECE. Ilment humain, dans son a façonné notre présent ; il habi-offrande de malvacée séculai- La voilà donc, cette autonomie te notre futur. Il est en chacunre. Ce défi tranquille n’est tant décriée ! Ce n’est pas un de nous car il est nous tousrien moins qu’une invite per- retour en arrière ; ce n’est pas réunis. Eternellement.manente, une quête inlas- un retour à la misère ; ce n’est Serge SOUFFLEURsable, un cri assourdissant. pas un retour à l’esclavage.Cette espèce végétale dont Ce n’est ni unseul le tronc est visible dans passéisme, nison imposante stature, ce soir, un misérabilis-se révèle être le réceptacle du me ! C’est unquestionnement angoissé des plus et ce n’estamis prosternés devant l’autel pas un moins.du souvenir. L’on devine sans Ce qui estgrand’peine que ses racines acquis resterasont puissantes et doivent acquis ; mais cepénétrer, pour assurer les qui manqueassises de cette île, sera ajouté. Cel’impatience torturée de ce sera, pour unepeuple en dérade. Ce fromager, Martiniquefrondeur et bêcheur ; sa frondai- Martiniquaise, lason aux ramures agitées psal- conquête demodie l’hymne souverain des toutes ces liber-esclaves enchaînés dont les tés que nousrefrains de la lyre du vent considéronsn’arrivent pas à bercer les âmes désormaisinconsolées. comme indis- Timbre à leffigie de Césaire Le Progressiste - Page 5 - Mercredi 22 Avril 2009
  6. 6. CARTON ROUGE CONSEIL REGIONAL : FIN DE MANDAT SUR UN AIR DE D-E-B-A-N-D-A-D-E !!!!! des jeunes outrés, bien déci- Et puis, le plâtre s’est brus- dés à nous révéler des pra- quement mis à s’effriter. tiques d’un autre temps, frap- pant désespérément à la porte Ca a commencé avec ces cou- de l’élémentaire responsabili- rageux apprentis du CFA qui té. On avait beau scruter laL ont osé dénoncer l’incurie d’un télévision, pas un élu régional système de formation. Des en vue mais des administratifsCatherine Conconne millions d’euros brandis, laissés seuls, perdus devant certes, mais insuffisants pour tant de pertinence et tant de a Martinique avait l’air cacher la vérité et incapables détermination. de s’être finalement d’empêcher de mettre brus- Il leur a fallu, à ces apprentis, habituée à l’absence de quement à nu, un montage le toupet d’aller jusqu’à blo-véritable projet de développe- machiavélique de « reprise en quer l’accès de l’AMEP pourment et plus singulièrement de mains » de tous les outils mis enfin voir sortir du bois, unedéveloppement économique à la disposition du public mar- Francine Carius tremblotantedes seigneurs de Cluny. On tiniquais. Comme par magie, (et dire qu’elle souhaitait êtrecontinuait comme on pouvait à les liquidations d’entreprises Maire), flanquée d’un Bolinoisgérer dans l’urgence des maux de formation pleuvent, les crispé qui n’avaient plus alorsprofonds, à mettre des panse- licenciements aussi (on parle qu’un seul choix : accepter,ments partout où l’on pouvait : de plus de 50 entreprises) et après plusieurs semaines per-ils s’appelaient subventionnite toujours comme par magie, cet dues, les revendications deschronique (individuelle bien organisme créé par Aimé « polos verts portant démesu-sûr de préférence), énormes Césaire, l’AMEP, qu’il avait rément logo Régionfac-similés de chèques aux souhaité être un modèle Martinique ». Acculés àsportifs, billets d’avion géné- d’ouverture, apparait à chaque céder !!! Beau combat pourreusement servis aux copains coin de rue comme un préda- Loïc Ragald et ses copains.avec l’argent de l’Etat Fwansé, teur. Vous nous avez rassurés surpetits plâtres ici et là et … bof, Terrible et sournoise l’état de conscience de notreça avait l’air de tenir jusqu’à… manœuvre : le Conseil jeunesse. Bravo et soyez plus2010. Régional met en œuvre dou- que jamais vigilants !!Aux demandes légitimes du 5 cement sa célèbre devise … Et la semaine dernière, dernierfévrier, on n’avait pu opposer « Celui qui paye, décide ». On coup de théâtre : réceptionaucune alternative crédible de enseignera désormais ce que des chefs d’entreprise pourdéveloppement, de formation, veut LE CHEF, celui qui paye envisager l’après-crise. Pourd’intérêt pour l’humain desti- et pour mettre cela en cela, on avait acheté desnée à redonner confiance, à musique, quoi de mieux que encarts entiers en premièreredonner l’espoir. Rien, rien et l’organisme payé pour être à page du quotidien local et larien !!!! La vie se déroulait notre solde, l’AMEP. salle s’en ressentait : unecomme un long fleuve tran- On a pu assister à La crise du assistance nombreuse avaitquille, réagissant aux soubre- CFA lamentablement enlisée fait le déplacement poursauts de l’humeur du CHEF, avec au centre du non-débat, entendre enfin parler dévelop-de ses légendaires et théâ- une Région paumée car non pement, accompagnementtrales colères, de son bien habituée à la contradiction et franc, sincère et déterminé desconnu index menaçant…. Le Progressiste - Page 6 - Mercredi 22 Avril 2009
  7. 7. entreprises dans un contexte leur déception en interpellant notre vigilance, difficile. Celui qui n’a pas bruyamment leurs hôtes, et notre conscience de!! assisté à cette réunion a raté plus particulièrement LE Martiniquais plus que quelque chose…. d’épique. CHEF. Et ce ne sont pas ses jamais lucides face aux pro- Une projection banale ponc- efforts vaudevillesques pour jets fumeux de caudillos en tuée de choses incertaines, de rattraper ceux qui quittaient la mal de pouvoir … absolu. Le « en cours », sans réelle lisibi- salle qui pourraient faire bilan du « désenkayage » pro- lité, avec comme clou de la oublier le vide, le vide abyssal, mis devra plus que jamais ser- journée, des banquiers pris au d’une véritable politique de vir de point de départ à toute piège d’un simulacre de signa- développement économique nouvelle demande formulée à ture, non avertis qu’ils servi- de la Martinique. l’endroit du peuple. Les beaux raient ce jour là de chèque en A la question posée, ils nous mots et les formules magiques blanc pour un lyannaj avec le répondraient, je suis sûre, que du CHEF devront enfin laisser CHEF. Là-aussi, la conscience seul « le 74 » pourrait enfin la place à la vérité, vous savez collective d’une Martinique nous inoculer le virus de la celle qui « crie en dessous entreprenante s’est fait responsabilité et du « com- même lorsque que le pied de entendre et nombreux sont ment j’assume celles que j’ai l’arbre est peint en blanc ». ceux qui restés dans la salle déjà ». C’est là où devra ont fait entendre leur colère et s’exercer plus que jamais Catherine CONCONNE KOUTT ZEPON … AVEC LE MIM : CE OU WEY … OU PAS WEY … L e CHEF a été large- surpris alors de découvrir à eux seuls le succès de la ment entendu sur les la liste impressionnante de rencontre. Au MIM, on pré- ondes : « pas d’Etats participants MIM à la pre- sidera et on rapportera lors Généraux pour moi !! ». mière réunion qui s’est des Etats Généraux, que le Mais il rajoutait immédiate- tenue mercredi dernier CHEF vienne ou pas. Pas ment dans un grand élan dans la grande Préfecture question de priver Sarko de d’inhabituelle générosité du Monsieur. Là ou le PPM notre prodigieuse « si mes amis veulent y brillait par sa discrétion (2 réflexion !!! On retiendra, aller, je ne les empêcherai participants), Bolinois, mais nous ne sommes pas pas ». Ca a fait rire tout le Marie-Sainte, Mondésir, surpris, au MIM, il y a le monde ! Le CHEF serait Rapon, Saint-Aimé, discours, et….les faits. brusquement devenu un Soumbo, Duville….. Allez donc vous y retrou- bon petit papa tolérant et accompagnés de ver !!! gâteux! Aye kouè ça !!! l’administration de la Rue Nous n’avons donc pas été Gaston Defferre ont assuré Le Progressiste - Page 7 - Mercredi 22 Avril 2009
  8. 8. Collèges Nom Adresse Principal Contact Action Isidore Pelage Sainte Anne Mme Maryse DEMAR Anne Girault Projet interdisciplinaire Aimé Césaire, le volcan s’est éteint » SVT, histoire, arts plastiques, lettres. Trianon Le François Yolande REMY Evelyne PERIAN Inauguration salle Aimé Césaire. Perrinon Cluny Fort de France Danielle LOUISE- Jean-Marie THEODORE Explications de textes, ateliers d’écriture, avec ALEXANDRINE l’équipe des enseignants de Lettres Jocelyne CARISTAN Rose Saint-Just Trinité M. J-Marc RICHER Mme EMMANUEL- Histoire de la Martinique à travers des discours d’A. EMILE Césaire. Réalisations libres en arts plastiques Exposition en Anglais Floraison poétique, déclamation Paul Symphor Robert M. Joseph Alain Princ adjoint M. Inauguration d’une plaque devant le collège. Raphaël DARTIAILH Inauguration de « plaques de rues » dans le collège. 05 96 65 42 21 Brigade d’intervention poétique Radio Césaire dans le collège Repas de la Négritude à la demi-pension, animation musicale. Collège du Diamant Diamant Mme Monique LUCRY Mme MOANDA Mini journal commémoratif. Spectacle de théâtre à partir d’extraits du Cahier. Intervenante : Marie-Line Ampigny Collège Lisette MOUTACHY Lamentin Mme TINOT-BAZILE « Installation » à partir du poème « Dit d’errance ». Déclamation avec support musical Diaporama sur la vie et l’œuvre d’Aimé Césaire. Présentation d’ouvrages. Place d’Armes 2 Lamentin Mme Hortense M. Olivier ADELE Rallye découverte de l’œuvre d’Aimé Césaire VICTOIRE Alexandre Stellio Anses d’Arlet Mme ALEXIA Théâtre par les élèves de 3ème.Le Progressiste - Page 8 - Mercredi 22 Avril 2009 Emmanuel Saldès Sainte-Marie M. Ch. MOULET Mme PALIN, princ- Apposition d’une plaque donnant au CDI le nom de adjointe Aimé Césaire. Roger Castendet Fort de France Mme POMIER Mme Mirette MITRAIL Lycées Déclamation, concours, club radio, évocation collèges et lycés 23 avril 2009 Cité scolaire F. Fanon Trinité Mme Nicole SAVIN Mme ELIAZORD Conférences-débats sur Aimé Césaire. Challenge jeunes : slam déclamation, théâtre, arts Programme de la journée plastiques, danse, musique). LP Chateauboeuf Fort de France Mme Lucie BILLARD Mme CHARLERY- Slam, déclamation LOUIS Projection vidéo. L.P Dillon Fort de France M. Christian BORNIL Idem Rallye autour de l’oeuvre d’Aimé Césaire. PLO Nord atlantique Sainte-Marie M. Serge-Nicolas M. KECLARD Théâtralisation de textes par les élèves de seconde. THALY Académique Aimé Césaire, dans les Saint-Joseph de Cluny Fort de France M. Gilles VOYER Mme URSULET Journée portes ouvertes au CDI. Intervention de spécialistes dans les classes. AMEP Fort de France Mme Gh. CHARLES- Mme FLORIMOND Exposition d’articles de presse. ALFRED Déclamation d’extraits. Projection du film « Lumumba »
  9. 9. ALFRED Déclamation d extraits. Projection du film « Lumumba » théâtrale. Dillon 1 Fort de France Mme Chantal Mme Hortense Exercice d’écriture. CHOMONO NOUGARO Déclamation de poèmes choisis. Robert 3 Robert M. David URSULET Mme SUMYK, Mme Déclamation de poèmes. RENARD Slam Extrait de théâtre Exposition Arts plastiques Carbet Carbet M. Ch LORTO Mme Annie LORTO Projection d’un film au CDI Edouard GLISSANT Lamentin Mme Nicole Mmes MOREL et Diaporama et vidéo. LABINSKY HAUTEVILLE Sondage sur la connaissance du poète. Décorations dans le collège. Belle Etoile Saint-Joseph M. Daniel MARLET Mme VALDOR Exposition de dessins Projection de film Slam et poèmes Affichage de productions d’élèves Sainte Luce Sainte Luce M. Raymond M. Pierre-Philippe Affichage et films AMBROISE LANDEAU Constant Le Ray Robert Mme Line CAPGRAS- Idem Déclamation de textes LABRUN Percussions Slam et Reportage vidéo de la journée Séminaire Collège Fort de France Mme Ghislaine Mme CRUZOE Projection en boucle du film « Césaire raconte BONNIALY Mme TELLE Césaire ». Exposition Lectures et mises en espace Affichage des écrits des élèves. Petit Manoir Lamentin Mme BATTERY Principal-Adjoint : Exposition « Autopsie d’un crime ». M. Daniel BERTE Terres Sainville Fort de France M. Raymond ALGER Mme BOUTRIN Réalisation d’une banderole. Exposition au CDI Déclamation de poèmesLe Progressiste - Page 9 - Mercredi 22 Avril 2009 Jeanne et Emile ADENET Le François Mme Evelyne Idem Slam Exposition du Conseil Général Création poétique (Haiku) Débats en classe à partir de citations Exposition de travaux d’élèves. Euzhan PALCY Gros Morne M. Michel MARVILLE Mme ALCINDOR Travaux en classe. Intervention de Marius Gottin, poète et chroniqueur. Asselin de Beauville Ducos M. VERRECHIA Idem Slammeur en herbe Aimé Césaire et les Calligrammes Aimé Césaire en musique L’arbre à Poèmes Réalisation d’un didacticiel. RAMA Sainte-Luce M. Georges Mme ZOCLY Déclamation CHANTEUR Exposition sur la Négritude Visualisation de reportages sur A. Césaire
  10. 10. HOMMAGE Aimé CESAIRE :POÈTE SUBVERSIF il y a seulement 11 ans que le pays a vécu la plus grande catastrophe naturelle de son histoire : l’éruption du volcan de la montagne pelée en 1902. Catastrophe naturelle mais avant tout catastrophe humai- ne : 30 000 personnes vivant en voisin , à Saint-Pierre, la plus grande ville des petites Antilles moururent en quelques secondes. Cet évènement a touché chaque famille martini- quaise. La place que cette éruption occupe dans l’espritL des générations suivantes jus- qu’à aujourd’hui est immense : le sentiment d’impuissance de ce peuple déjà accablé par la e jeudi 17 avril 2008, un La poésie d’Aimé Césaire n’est mémoire de l’esclavage… La arbre géant s’est effon- pas une poésie d’effusion, mais présence du volcan dans dré. Son nom : Aimé bien, comme il l’a dit, un l’œuvre de Césaire doit êtreCésaire. C’est un combattant « moyen de détection », « un perçu comme un effort pourillustre de la cause des peuples moyen de révélation »… transcender cette réalité impi-noirs qui s’en est allé après des « Comme accès aux forces toyable.décennies de remise en cause profondes… ». La tâche qu’il Quand Césaire se rend ende l’espace planétaire du colo- s’est donnée c’est l’exploration France en 1931 pour le Lycéenialisme, avec pour seule de son monde interne ; car dit- Louis le Grand afin de suivrearme, miraculeuse il est vrai : la il encore « c’est le voyage au des études qui feront de lui unparole poétique. bout de soi qui permet normalien, il fuit littéralement la d’accéder à l’autre et de Martinique. Le pays est colonial C’est Sigmund Freud, connaitre l’ailleurs ». au plus haut point. Quelquesautre génie du 20ème siècle, milliers de blancs, les fameuxqui nous avait déjà indiqué que Aimé Césaire est né à la créoles, possèdent tout sur lele poète est toujours en avance Martinique, qu’il a qualifiée de plan matériel, mais aussi sur lesur nous, qu’il devait être écou- « Calebasse d’île » dans plan symbolique. La grandeté par nous et qu’il était notre laquelle « tourne en rond »… majorité noire est dépossédéemeilleur guide pour suivre les « Quelques milliers de mortifé- de tout, même de sa simplevicissitudes du destin des pul- rés » : Cela s’est passé le 26 humanité, ne connaissantsions. Mais qui s’occupe vrai- juin 1913, dans la commune de même pas son nom et « à quoiment de la poésie, à l’heure où Basse-Pointe, sur la côte Nord- son nom l’appelle ». Une solda-la prose journalistique a reçu le Atlantique de l’île, harcelée par tesque endiablée comme l’adroit (droit de l’homme oblige !) « la grande lèche hystérique de bien vue Claude Lévi-Straussde s’appeler littérature ? la mer ». Au moment de naître, lors de son passage, s’assure Le Progressiste - Page 10 - Mercredi 22 Avril 2009
  11. 11. Senghor et Césaireque rien ne mette en dangerl’ordre établi.Quand Césaire quitte son île, en1931, il étouffe dans ce mondeoù être noir, c’est-à-dire àl’image du diable, fait partie despéchés capitaux. Le grandobjectif était, pour chacun, de seblanchir, de se rapprocher par lesavoir de la situation des blancs,de cacher sa noirceur et mêmede cracher dessus. La grandeambition politique qui anime lepays depuis 1789 était de deve-nir citoyen français,l’assimilation.Quand Césaire arrive en France,en 1931, il rencontre Léopold son « adhésion à tout ce qui Breton n’a pas fait de Césaire unSédar Senghor, c’est-à-dire poudroie le ciel de son insolen- surréaliste, il ne l’a pas captél’Afrique. Avec Senghor, il ce », celle qui ose « être éternel- pour son mouvement, il l’adécouvre le mensonge essentiel lement neuve ». C’est ainsi que découvert surréaliste et pourde l’occident : l’Afrique = barba- la poésie césairienne a couron- cause ils sont dans la même filia-rie. Grace à Senghor, il apprend né la révolution de la poésie tion littéraire. Césaire a, par ladésormais que l’Afrique possède moderne, initiée par Rimbaud, suite, toujours reconnu la stimu-une civilisation, mieux encore, l’éternel jeune lation que la présence de Bretonque l’Afrique est la civilisation au Arthur qui le premier s’est défini à la Martinique, représenta pourplus haut point. comme « une bête, un nègre », lui. Isidore Ducasse, comte deCette découverte installe, au Lautréamont, Stéphane Une fois le « cahier… » lancé, leplus profond de lui, un drame qui Mallarmé avec son projet insen- travail de critique de la languea failli lui faire perdre la raison, sé de refaire la langue. française pour la reconstruire àen le poussant vers une dange- Dès lors Césaire fonda avec le son usage, ne s’arrêtera plus…reuse quête des origines, guyanais Léon Gontran Damas jusqu’à la mort.l’obligeant à remanier sa propre et le sénégalais Léopold Sédar Césaire ne peut être comprishistoire personnelle. Sommé de Senghor, le mouvement de la sans saisir son engagement poli-répondre à la seule question qui négritude… tique. Il n’y a pas de contradic-vaille la peine : « Qui suis-je ? », Tout ce travail intérieur depuis tion absolue entre sa poésie etil se découvrit nègre. Pour un son arrivée en France, en 1931, son action politique. A celui quimartiniquais de cette époque, il accouchera en 1939 d’un poème ne comprendrait pas sas’agit d’une révolution coperni- qui n’en est que la pointe émer- démarche politique, il a toujourscienne. Dès lors s’ouvrit devant gée : « le cahier d’un retour au dit que la clé se trouvait dans saCésaire l’urgence de remonter la pays natal ». Breton qualifiera poésie.pente, par les moyens que sa ce livre de « plus grand monu-formation intellectuelle lui offrait : ment lyrique de ce temps ». Césaire a fait le choix -que jela poésie. Pas n’importe quelle Jamais Breton, qui n’a pas été qualifie de révolutionnaire-poésie. La poésie qui ose tout dans sa vie un laudateur, n’a eu d’assumer la réalité martiniquai-remettre en cause, celle des à faire un tel éloge à qui que ce se, d’assumer pleinement lesrecherches « frappées soit. La rencontre, hasard objec- contradictions d’un peuple fierd’interdit », celle qui « jette son tif typiquement surréaliste, eut mais qui a toujours douté de sescœur au feu », celle qui donne lieu entre Césaire et Breton. aptitudes à se constituer en Etat. Le Progressiste - Page 11 - Mercredi 22 Avril 2009
  12. 12. Au sortir de la secon- lettre de démission à l’adresse le monde suffisamment de ver- de guerre mondiale par de Maurice Thorez, les crimes sificateurs sans talents et hasard, hasard surréalis- du stalinisme et prophétisera la d’académiciens boutonneux te,il devint le maire de Fort de disparition d’un régime qui fut à pour ces pieuses places . Il y a France, à la tête d’une liste du ses yeux la trahison du socialis- mieux à faire. N’a t’il pas écritParti Communiste qui n’avait me. Il y affirmera le droit à ces mots qui s’appliquent si bienaucune chance de gagner. Et l’initiative historique des peuples à lui, à propos de Paul Eluard :puis, élu député de la Martinique noirs. « pour conserver ton corpsavec mandat impératif de rame- Assumant comme toujours les grimpeur de nul rituelner la loi de l’Assimilation, c’est faiblesses et les contradictions sur le jade de teslui qui présenta, en 1946, le rap- du peuple martiniquais, il ne propres mots que l’on t’étendeport qui a transformé les vieilles s’engagera pas sur le chemin de simple »colonies de la Réunion,de la l’Indépendance. Il proposera unGuyane,de la Guadeloupe,de la troisième terme entre Le destin des peuples noirs surMartinique en départements Assimilation et Indépendance : tous les continents, est lié à cettefrançais . Ceci dans le but l’Autonomie. Dès lors, c’est un œuvre. A l’heure où le monde estd’obtenir les mêmes lois sociales combat inachevé, pour préser- en train de se réorganiser avecque les français. ver, contre « la décomposition la brutalité que l’on voit, l’œuvreCette revendication est en périphérique », « l’indubitable de Césaire est une boussolecontradiction avec ce qu’il pro- corps ou cœur sidéral » afin de pour tous les nègres : noirs,phétisa dans sa poésie. Plus donner consistance à l’idée jaunes, blancs.encore,il ne peut pas ne pas nationale si fragile dans notre île. Ce n’est pas une poésie régiona-savoir l’incompatibilité entre la le qui s’est engagée là. C’est unedémarche surréaliste d’une part Toute l’œuvre poétique et théâ- poésie universelle qui intéresseet d’autre part les orientations trale de Césaire aura pour tâche tout être humain. C’est une poé-politique et culturelle des stali- de transcender cette réalité qu’il sie subversive qui nous appelleniens du P.C.F. Mais la vie ne se appelle : tous à ne pas :joue pas en terme de tout ou « ...cette « Croiser les bras en l’attituderien; il faut beaucoup travailler maldonne à franchir étape par stérile du spectateurpour faire une réalité de ce pro- étape car la vie n’est pas un spec-pos rempli d’orgueil: à charge pour moi d’ inventer tacle, « je commanderai aux chaque point d’eau ». car une mer de douleursîles d’exister » n’est pas un proscenium, Ce faisant, Césaire instillera, de L’œuvre de Césaire n’est pas car un homme qui crie n’estfaçon dialectique, la force finie, elle vient seulement de pas un ours qui danse… »contraire, pendant 10 ans, dans commencer. Elle est lancée pourcette réalité : l’ anti-assimilation- l’éternité. Puissions-nous assumer cettenisme et le sentiment national Elle nous a permis de regarder promesse en toute circonstan-martiniquais. Le développement trois siècles de crimes « conju- ce !des luttes concrètes pour la libé- rés contre nous ». Elle a stoppération nationale des peuples le processus d’auto-dévalorisa- EIA, pour Aimé Césaire L’auteurd’Asie, des Amériques et tion de nous-mêmes. Mais les intellectuel des subversions iné-d’Afrique a fait le reste. rechutes sont là, car les exi- luctables de l’Avenir proche ! gences esthétique et éthique deEn 1956, il rompra avec le parti la poésie de Césaire nous appel-communiste français, dénonçant lent à beaucoup de renonce- Guillaume SURENAcette tendance ancrée, en ments. Le ressentiment contre PsychanalysteFrance, à droite comme à lui perdurera malgré les manifes-gauche, de vouloir faire pour tations de reconnaissance affi-nous et souvent à notre place, chée lors de ses obsèques.dans tous les domaines. Il Césaire n’est un poète de pan-dénoncera, dans sa célèbre théon . Il y a en France et dans Le Progressiste - Page 12 - Mercredi 3 septembre 2008
  13. 13. POLITIQUE : LA VRAIE AUTONOMIE DU PPM (Réponse à Gérard DORWLING-CARTER de « Antilla »)« Le cerveau de certains exécutent des tours de sou- composant le Collectif du 5intellectuels fonctionne à la plesse dorsale et qui ont tou- février sont des PPMmanière du tube digestif jours leur encensoir dans notoires, parti, on le sait, quides animalcules élémen- quelque barbe et blanche s’est donné pour missiontaires : il filtre pour ne rete- moustache du roi du Plateau actuelle de freiner à quatrenir que ce qui peut alimen- Roy), dans un long article de pieds l’évolution statutaireter leur bonne conscience « Antilla » du 2 au 9 avril der- voulue par la majorité dude petits bourgeois suffi- nier, s’échine à démontrer Congrès ».sants et satisfaits » (Aimé que le mouvement duCESAIRE, Discours sur le Collectif du 5 février ne peut OUVRIR LES YEUX SUR LAcolonialisme) prendre « …racine dans une REALITE DU PPM ! volonté politique quelconque Et voilà ! Le PPM seraitEn ces jours de commémora- d’émancipation par rapport à contre l’évolution institution-tion de la mort de notre Nègre la France, ce d’autant plus nelle de la Martinique ! C’estFondamental, il n’est pas insi- que les résultats obtenus « doudou cocotte » qui vousgnifiant de rappeler ces pro- dans le cadre départemental l’affirme ! Ou bien Mepos cinglants de CESAIRE actuel, au-delà du fait qu’ils Dorwling-Carter a mal tra-apostrophant une certaine constituent une assimilation vaillé son dossier, il lui a man-élite décérébrée qui encore plus radicale des éco- qué quelques pièces às’autorise, parce qu’ayant nomies antillaises, peuvent conviction, ou bien il lui apignon sur rue, à alléguer constituer la preuve par neuf manqué la puissance et lan’importe quoi à l’encontre de de l’inutilité de tout change- force de l’art oratoire desnotre PPM, sans jamais ment statutaire… ». grands tribuns du Barreauétayer ses affirmations par On peut tolérer cette opinion avant de conclure ; ou biendes documents ou des témoi- même si elle nous paraît encore, il s’est laissé abusergnages crédibles et irréfu- quelque peu superficielle et par les tours de passe-passetables. simpliste. Mais qu’il en profite du grand illusionniste du pour introduire dans sa plai- Plateau Roy. Il aura été laCela est d’autant plus pauvre doirie un élément vicié, dupe, de bonne foi, de sonet misérable quand il s’agit vicieux, mine de rien, sans y habileté à détourner la réalité,d’avocats qui devraient être toucher, subrepticement, de à donner dans le mensonge,rompus à la rigueur de manière perfide, comme une l’imposture, - à usurper ce quil’argumentation juridique image subliminale dans une est aux fondements même du(encore que certains pensent grande affiche publicitaire, PPM, à savoirqu’ils mentent davantage et qui n’a rien à voir avec son l’AUTONOMIE- pour mieuxmieux que les arracheurs de discours mais qui pourrait justifier ses prises de positiondents). jeter un discrédit sur le PPM, populistes, ses postures indé- voilà qui nous laisse ahuris, centes et ses « zanzolaj »Et c’est ainsi que Maître pour ne pas dire en colère ! acrobatiques.DORWLING-CARTER (d’un Jugez-en : « Par ailleurs Dans un cas comme dansgroupe d’affidés ou d’affiliés (c’est-à-dire, quelque part, l’autre, il mérite notre sollicitu-au courant indépendantiste, hors du groupe), les autres de et qu’on lui ouvre les yeuxceux qui, acrobates émérites, représentants syndicaux sur la réalité de notre PPM, Le Progressiste - Page 13 - Mercredi 22 Avril 2009 …Suite page 14
  14. 14. pour bien montrer sur le cercueil de Césaire, le martiniquais ! Ce qu’on nous qu’il n’a jamais dévié Dr ALIKER déclara fermement reproche, c’est de refuser de de son objectif originel, que « les meilleurs spécia- laisser « ankayer » l’évolution du cap fixé dès le Congrès listes des affaires martini- institutionnelle du pays dans constitutif des 22-23 mars quaises sont les Martiniquais un article de la Constitution qui1958. eux-mêmes » ? n’a pas été pensé par nous, pour nous, mais par d’autres,Rappelons qu’à ce Congrès, Alors : en quoi le PPM freine- pour d’autres. Un article qui nele Rapport politique présenté rait-il des quatre fers répond ni à nos besoinspar Aimé CESAIRE s’intitulait l’évolution statutaire ? Sauf à d’égalité, ni à nos aspirations« Pour la de respon-transforma- sabilité.tion de laMartinique en Ce que nousRégion dans v o u l o n sune France ,CESAIRE l’afédérée ». dit dès laNous ne ferons Lettre apas l’injure à un M a u r i c ejuriste de la Thorez :classe de Me « …que nosDorwling- sociétésCarter de lui s’élèvent à unpréciser ce que degré supé-recouvre l’idée rieur de déve-fédérale qui loppement,implique que mais d’elles-,les Régions Rodolphe DESIRE et Victor TISSERAND mêmes, parqui la compo- croissancesent disposent au moins d’un être sous l’emprise d’un gou- interne, par nécessité orga-pouvoir autonome- ce que rou qui lui bloquerait toute nique, sans que riennous avons à l’époque traduit faculté cognitive, il faut bien d’extérieur ne vienne gauchirpar « la gestion de nos admettre que Me Dorwling- cette croissance, ou l’altérerpropres affaires ». Ajoutons Carter, enlisé et « ankayé », ou la compromettre ».qu’à l’instigation de notre s’est gouré dans le lisier ou Or, accepter de s’enliser dansSecrétaire Général Rodolphe est de mauvaise foi ! un article de la Constitution,DESIRE en 1967, notre IIIe Au fond, ce qu’il nous c’est précisément accepterCongrès a voté le mot d’ordre reproche, c’est d’avoir dit NON qu’on altère, qu’on gauchissed’ »Autonomie pour la à l’oukase du petit tyranneau et qu’on compromette et leNation Martiniquaise ». Mot exigeant que l’on vote sans développement de nos socié-d’ordre maintenu jusqu’à ce discussion l’article 74 de la tés et une véritable autonomiejour ! Nous faut-il revenir à Constitution française en écar- qui réponde, à ce moment pré-tous les grands discours de tant du même coup, de maniè- cis de notre histoire, à nosCESAIRE sur ce sujet et sin- re antidémocratique, et les besoins, à nos aspirations.gulièrement à celui des 3 départementalistes et- ce qui « Tout statut politique s’inscritvoies et des 5 libertés » ? est un comble pour le prési- sous le signe de l’historicité,Nous faut-il encore rappeler la dent du Mouvement autrement dit du précaire et dugrande émotion de tout le Indépendantiste Martiniquais- révocable. Il n’y a pas de sta-peuple martiniquais quand, tous les indépendantistes tut de droit divin. L’Histoire les Le Progressiste - Page 14 - Mercredi 22 Avril 2009
  15. 15. fait et les défait selon un cliva- article qui nous soit propre. Et mouler dans un article de lage qui s’appelle l’Homme, ses non celui, limité et étriqué, Constitution française et quibesoins, ses aspirations », imposé par la Constitution diabolisent la position dunous dit CESAIRE. C’est pour- française. PPM, coupable de dire que cequoi, dépassant l’article 74 Si cela semble nébuleux à n’est pas à la Martinique de–qui, du reste, ne pourrait quelque esprit chagrin et s’adapter à tel ou tel articlenous être appliqué que par obtus, succombant à la déma- mais bien l’inverse. Qu’y a-t-ilune loi organique votée par le gogie et au populisme du petit de scabreux à ce qu’un peuplelégislateur français qui ne chef, il en est dans le camp réclame de l’Etat colonial qu’ilmanquerait pas d’ajouter à des indépendantistes qui amende sa Constitution lors-ses contraintes, ses restric- reconnaissent le bien-fondé qu’elle fait obstacle à sations- nous préconisons que de notre démarche et qui, revendication ? »notre Autonomie, sur les dans « Révolution Socialiste »bases de l’égalité conquise de janvier dernier, se démar- Ite, missa est ! Et bienheureuxpar nos pères et la responsa- quent nettement de ces pré- les pauvres d’esprit…..bilité politique, se définisse à tendus indépendantistespartir de nos seuls besoins et repentis qui se veulent plus Victor TISSERANDaspirations qu’il nous appar- autonomistes que les pre-tiendra de rassembler et de miers et authentiques autono-finaliser dans un nouvel mistes et qui « sont prêts à se A LIRE : bouleverse notre vision du monde et des relations humaines « TOUS MANIPULES, TOUS MANIPULATEURS » ! et sociales. A lire d’urgence pour redevenir des hommes libres. C’est un livre écrit par un psychiatre, Jean-Marie ABGRALL, qui nous explique que dans nos rapports Mais pourquoi ce titre dans un journal comme « Le sociaux, nous sommes tous à la fois manipulateurs et Progressiste » ? Je fais tout simplement allusion à Super manipulés, soit en même temps, soit successivement. Sarko, notre cher président qui passe son temps à manipu- « Etude extrêmement dense et variée, ce livre pose le pos- ler le peuple français. Il s’avérait convaincant, sauf que de tulat suivant : la manipulation est un état inhérent à l’être plus en plus, en période de révolution, il a tendance à se vivant (les animaux comme les humains manipulent, sou- manipuler lui-même. Je lisais récemment sur Internet que doient ou rudoient pour arriver à leurs fins) qui régit en durant la crise de 1929, Roosevelt, pendant la mise en place conséquence un grand nombre de nos échanges sociaux. du « New Deal », apparaissait chaque semaine à la télé Elle perturbe les liens familiaux, elle génère des conflits pour rassurer son peuple. Ce que, semble-t-il, est en train dans le monde du travail, elle est un instrument de pouvoir, de faire Barack OBAMA (« Yes, we can ! ») Com’ de crise ! elle masque la vérité, elle est un handicap aux échanges Super Sarko a l’extrême particularité de dire tout et son sincères ». contraire ! Pas très congru comme message ! On a vu Pour autant, l’auteur ne verse pas dans l’angélisme et ne mieux. Ce qui pouvait faire sa force de persuasion pendant pense pas que les conflits, qu’ils soient individuels ou col- la campagne présidentielle se retourne contre lui aujour- lectifs, puissent se résoudre sitôt qu’une manipulation est d’hui. On y revient : Tous manipulés, tous manipulateurs. dénoncée Plus large dans son appréhension du phénomè- Pourtant, un bon manipulateur se doit avant tout d’être ne, il montre qu’il existe différents degrés de manipulation et convaincu de son message. Vous pensez vraiment qu’il y que personne n’échappe à sa tentation : « Repu de sa pâtée croit toujours, Sarko ? Il devrait changer de « spin doctor » ! informationnelle, le lecteur-auditeur-téléspectateur peut Je me demande même s’il va finir son mandat, le pauvre, s’endormir, indifférent au tumulte ambiant et aux doutes que pour peu que l’on se mette tous à chanter « La pourrait susciter une information libre. Car la prise de Marseillaise » comme en 1792. A moins que Super Sarko, conscience est le premier pas vers notre libération ». comme l’avait fait Napoléon, ne la supprime par décret… Après avoir lu J.M. ABGRALL, rien ne sera jamais plus comme avant ; on se sent à la fois plus fort (« on ne me la « Tous manipulés, tous manipulateurs », par Jean-Marie fera plus ! ») mais aussi terriblement petit face aux grands ABGRALL, en libraire ou sur le Net. manipulateurs qui régissent nos vies. Un livre salutaire qui Jean-Marie ANNEVILLE Le Progressiste - Page 15 - Mercredi 22 Avril 2009
  16. 16. Dans nos Amériques : Sommet des Amériques à Trinidad Barak OBAMA, face à un de produits alimentaires et phar- ensemble de chefs d’Etat maceutiques pourront désormais que l’administration BUSH se faire selon les normes interna- avait braqués durant huit tionales et non plus, comme ans. l’exigeait Georges W. BUSH, être payés AVANT qu’ils soient embar- B. OBAMA était attendu sur qués dans les ports américains ! son attitude vis-à-vis de Pour autant, on est encore loin de Cuba, à l’heure où certains la levée de l’embargo vieux de assouplissements sem- presque 50 ans ! blent se dessiner : depuis le 10 mars, le Congrès US Daniel COMPEREI a voté la loi diteChavez, Castro, Morales-Les bêtesnoires de lOncle Sam « Omnibus » qui prévoit que l s’est tenu à Port-of-Spain - 1/ les cubano-américains pour- (Trinidad (-and-Tobago) durant ront désormais se le week-end des 18-19 avril. rendre à LaNous disons bien « à Trinidad » et Havane une foisnon à « Port d’Espagne, Trinité » par an et non, touscomme se sont complues à le les trois ans.répéter les chaînes françaises detélévision. - 2/ ils pourront y demeurer aussiConsécration pour cette répu- longtemps queblique de la Caraïbe, anglophone, désiré contre… 15donc susceptible de constituer jours comme le« l’arrière-cour » des Etats-Unis, stipulait la loi anté-alors que la majorité des pays rieure.latino-américains sont de langue« latine » (espagnol et portugais). - 3/ les transac-C’était aussi la première « sor- tions commer-tie » du nouveau Président US, ciales en matière l’Amérique politique Appel du « Progressiste » aux Militants, aux sympathisants, à tous les Démocrates COMITÉ DE RÉDACTION : qui lui ont toujours fait confiance. Daniel COMPERE « Le Progressiste », organe du Parti Progressiste Martiniquais, a besoin de l’aide matérielle, intellectuelle de tous les militants, démocrates et sympathisants. Jeannie DARSIERES Didier LAGUERRE Nous les remercions d’envoyer leurs dons (à l’ordre du PPM), leurs articles et leurs suggestions au siège du PPM : Ancien Réservoir de Trénelle Laurence LEBEAU Fort-de-France. Daniel RENAY Directeur de la Publication : Daniel COMPERE Serge SOUFFLEUR 18, Allée des Perruches - Rte de l’Union - 97200 Fort-de-France Victor TISSERAND Téléléphone du siège du PPM : 0596 71 88 01 - Site Internet : www.ppm-martinique.net Email : d.compere@ool.fr N° de CPPAP : 0511 P 11495 Le Progressiste - Page 16 - Mercredi 22 Avril 2009

×