L’HISTOIREDES MÉTIERS À TISSERLECLERC«   Certaines personnes semblent naître pour ouvrir de                               ...
2LES DÉBUTS D’UNEGRANDE AVENTURE...                                                                       Alfred Leclerc 1...
Il paie 180,00 $ comptant et la balance sur hypothèque à un taux    d’intérêt de 8%. Dans le bâtiment, on retrouve aussi u...
4    En période de sécheresse, l’eau devient rare et le moulin ne fonctionne pas    convenablement. NILUS, aussi ingénieux...
L’INGÉNIOSITÉET LE TALENT...                                                                                              ...
6En 1924, l’entreprise trouve enfinsa vocation. NILUS met au pointun prototype de métier à tisseraux dimensions réduites p...
Les conditions économiques très précaires des années 30 font en sorte que    les prix des métiers à tisser furent fixés ai...
8DE LA MODERNISATIONÀ L’EXPANSION...                                                                           Robert Lecl...
1936                                                                      1951                                1959Le 1er m...
10Des centres de distributions où lacompagnie est propriétaire sont situésdans les endroits suivants:•	Leclerc Corp., Plat...
À la fin des années soixante, la compagnie fabrique tous les accessoires     nécessaires aux métiers, des rouets et des ca...
12     Produits fabriqués par les Industries Leclerc depuis leurs débuts     •	Métiers à tisser et accessoires         •	M...
Au début des années 80, la vente de métiers à tisser diminuant, l’entreprisese lança dans la production de planchers de re...
14VERS DE NOUVEAUXHORIZONS...    En 1995, une nouvelle entreprise située à Plessisville, Métiers Leclerc Inc    (Leclerc L...
L’EXPOSITION À L’ISLETL’histoire des métiersà tisser Leclerc     Pour que l’on se souvienne…15
16REMERCIEMENTS                            Monsieur Robert Leclerc                              pour la documentation et l...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'histoire des métiers à tisser Leclerc

8 447 vues

Publié le

Cette exposition retrace l'histoire des métiers à tisser Leclerc et cette illustre famille de L'Islet. Exposition conçue par la Corporation des Arts et de la Culture de L'Islet. Existe aussi en panneaux qui peuvent être empruntés.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
8 447
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
385
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'histoire des métiers à tisser Leclerc

  1. 1. L’HISTOIREDES MÉTIERS À TISSERLECLERC« Certaines personnes semblent naître pour ouvrir de » nouveaux horizons, INNOVER selon les besoins du temps dans une CRÉATIVITÉ toujours AVANT-GARDISTE - Rita Gauthier, Le Hublot, février 2004, p. 22 1
  2. 2. 2LES DÉBUTS D’UNEGRANDE AVENTURE... Alfred Leclerc 1851-1940 Trois générations de Leclerc, établis ici dans la région de L’Islet, ont réussi en cent ans à fabriquer, à perfectionner et à distribuer à travers le monde entier leurs célèbres métiers à tisser. Avec de l’imagination, de l’habileté et du flair, ALFRED, NILUS et ROBERT LECLERC ont su imposer leur savoir-faire au fil du temps. Alfred Leclerc est né le 12 janvier 1851 à Saint-Eugène. Issu d’une famille de treize enfants, il est le fils de Clovis Leclerc et de Bibiane Bélanger. Élevé sur une ferme, il fréquente l’école jusque vers l’âge de 10 ans. En 1872, il épouse ADÈLE MIGNER dont il aura trois enfants, Rose-Anna, Léonius (Nilus) et Alphonse. À 23 ans, il achète en 1874 un moulin à farine situé dans le 6e rang à SAINT-CYRILLE pour la somme de 1400,00 $. aint-Cyr ille 1876 Mo ulin de S
  3. 3. Il paie 180,00 $ comptant et la balance sur hypothèque à un taux d’intérêt de 8%. Dans le bâtiment, on retrouve aussi un moulin à carder la laine, un moulin à fouler les étoffes, un moulin à “berlé” (orge) et autres machineries. Alfred prend possession du moulin le 1er mai 1875 et, durant l’été 1876, il le transforme en menuiserie et répare aussi des métiers à tisser. Il fabrique lui-même la plupart de l’outillage et la machinerie. En 1881, l’entreprise se développe si bien qu’Alfred songe à s’agrandir. Il décide de vendre le moulin à farine, le moulin à scie et tout l’équipement pour la somme de 2,500.00 $. Le salaire d’un ouvrier s’établissait à .50 ¢ PAR Métier à tisser à potence JOUR POUR 12 HEURES DE TRAVAIL L’ÉTÉ ET 10 HEURES EN HIVER. En FÉVRIER 1884, il achète de Louis Leclerc pour la somme de 400.00 $ un moulin à scie situé sur la rivière Sauvage (du Petit Moulin) à Saint- Eugène. Sur cette propriété, il bâtit une grande maison de deux sections. i nt-Eugèn e 1884 et mouli n de Sa Le rez-de-chaussée sert d’atelier Maiso n de menuiserie. Il habite à l’étage de la partie sud. Il bâtit le moulin au nord de la maison, y installe une roue à eau de 8 pieds de diamètre et 8 pieds de large dans une dalle dont l’eau arrive sous la roue. Alfred Lecl erc et Adèl dans la ma e Migner3 ison de Sa int-Eugène
  4. 4. 4 En période de sécheresse, l’eau devient rare et le moulin ne fonctionne pas convenablement. NILUS, aussi ingénieux que son père ALFRED, érige alors un moulin à vent qui fait fonctionner le tour à bois et la scie à découper. En 1893, un moteur à vapeur de 15 chevaux est installé. En l’absence de son père, NILUS se met à fabriquer des chariots étagères, des talons de chaussures et des semelles de bois. Il entreprend les bancs de l’église de Saint-Louis-de-Pintendre (1898). Son père désapprouve cette initiative qu’il qualifie de hasardeuse. Ameublemen t d’église i nt-Eugèn e, 1904 e de L’Isl et et Sa 886 à la limit constru ite en 1 Man ufacture
  5. 5. L’INGÉNIOSITÉET LE TALENT... Nilus Leclerc 1875-1961 NILUS (Léonius) est né le 10 avril 1875 à L’Islet. Il fréquente l’école jusqu’à l’âge de 11 ans. Sa mère, institutrice, parachèvera son éducation. Élève curieux, il s’intéresse à tout. ALFRED forme une société avec ses fils, NILUS et ALPHONSE, le 11 septembre 1900 qui opérera jusqu’en août 1902 sous le nom de: Alfred Leclerc et fils, fabricants de meubles, d’ameublements d’église, de métiers à tisser et tout autre ouvrage de bois. Nilus épouse Marie Deschênes le 25 septembre de la même année. Ils auront 20 enfants. s let en 1906 Maison et m m é nagée à L’I anufacture de Nilus Le de Saint- Eugène dé près du che min de fer, clerc à L’Isl L’usine en 1906, in et situées cendiée en 1951 NILUS achète pour 1,700.00  la manufacture qui opérera sous le nom $ de NILUS LECLERC à partir du 5 août 1902. En 1906, il déménage la manufacture à L’Islet, près du chemin de fer. Il bâtit une usine de 120 pieds de long par 40 pieds de large. Le bâtiment comprend trois étages, la résidence occupe l’avant des deuxième et troisième planchers. La partie avant, au premier plancher, servira d’ateliers d’assemblage manuel et de bureaux. La production est surtout centrée sur la fabrication de meubles de maison, d’ameublements d’église, de portes et fenêtres, de métiers à tisser, etc… 5
  6. 6. 6En 1924, l’entreprise trouve enfinsa vocation. NILUS met au pointun prototype de métier à tisseraux dimensions réduites pouvantfacilement s’installer dans unemaison privée. Les tisserandespouvaient alors travailler à toutmoment de l’année. Approuvé parle GOUVERNEMENT DU QUÉBEC, Famille de N ilus Leclerc et de son ép ouse Marie Deschênele modèle réduit fut présenté àl’exposition provinciale en 1926.Il obtiendra un immense succès. C’est alorsque débuta un programme d’enseignementdu tissage. La compagnie se centre dès lorsdans la fabrication des métiers à tisser etd’ameublements d’église. Métier à tisser Leclerc de 1924 d’une largeur de 27 pouces. Chaîne et trame exécutées par Émilie Chamard, tisserande de Saint-Jean-Port-Joli
  7. 7. Les conditions économiques très précaires des années 30 font en sorte que les prix des métiers à tisser furent fixés ainsi: Un métier de 27 pouces: 34.23 $ Un métier de 36 pouces: 35.23 $ Un métier de 45 pouces: 36.73 $ ROBERT, fils de NILUS, commence à travailler pour l’entreprise à plein temps en 1936. Le 30 juillet 1938, NILUS perd son épouse. Il se remariera, trois ans plus tard à LÉONIE BLOUIN. ALFRED décède le 30 octobre 1940. La SECONDE GUERRE MONDIALE permettra aux métiers Leclerc de sortir du pays et d’atteindre une renommée internationale. À l’automne 1942, les hôpitaux militaires commencent à utiliser des métiers à tisser comme moyen de réhabilitation des blessés de guerre. Les établissements américains et européens étant tous fermés à cause de la Loi sur les priorités de guerre, NILUS LECLERC devient le seul manufacturier connu qui fabrique ces pièces. Il fournit des métiers à tisser aux hôpitaux d’Angleterre, des États-Unis et du Canada. La production augmente rapidement. En 1944, Nilus forme avec ses fils Robert, Alfred, Lucien et Louis la Compagnie Nilus Leclerc Inc. Peu de temps après, Nilus se retire.7
  8. 8. 8DE LA MODERNISATIONÀ L’EXPANSION... Robert Leclerc 1917-2012 ROBERT prend la direction générale de la compagnie en 1950. Il modernise l’équipement et la machinerie et travaille à donner un nouvel élan de façon à rentabiliser davantage l’entreprise. Il décide alors de reprendre la fabrication d’ameublements d’église. Les bancs de la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré sont l’œuvre de la compagnie de même que l’ameublement de la cathédrale d’Edmonton en Alberta. La fabrication s’étendit en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick, au Maine, au Vermont, entre autres… Le 9 février 1951, un incendie détruit presque toute la manufacture n’épargnant que les bureaux et l’atelier mécanique nouvellement construit de même que l’entrepôt. Dès la fonte des neiges, un vaste projet de reconstruction et de modernisation des ateliers est aussitôt amorcé sur les lieux mêmes de l’usine détruite. La production reprend dès l’automne. La vente des métiers à tisser connaît un essor considérable. Les salaires des ouvriers augmentent: 100.00 $ par semaine soit 5,000.00 $ par année. Usine Nilus Leclerc de L ’Islet recons truite après l’incendie d e 1951
  9. 9. 1936 1951 1959Le 1er mars 1961, Nilus décède. Robert prend la présidence. En 1969,l’entreprise se spécialise uniquement dans la fabrication de différents métiersà tisser. À la demande des Nations Unies, il se rend six mois (1968) en Iranpour améliorer les modèles de fabrication des métiers. Robert qui se définitavant tout comme tisserand et concepteur de métiers dirige aussi le servicede recherche. Robert Leclerc est l’auteur de nombreux livres sur le tissagequi ont été traduits en plusieurs langues.« Nous pouvons dire sans hésitation que Robert Leclerc est considéré comme l’un des grands responsables de la renaissance du tissage manuel dans les pays occidentaux… Il a surtout consacré sa carrière au développement et » à la tâche difficile de la promotion d’une activité manuelle dans une société qui privilégie l’industrialisation à outrance. - E. Schartmann, cité dans “Ourdir et tisser” de Robert Lelcerc 9
  10. 10. 10Des centres de distributions où lacompagnie est propriétaire sont situésdans les endroits suivants:• Leclerc Corp., Plattsburgh, New York• Leclerc West, Sacramento, Californie• Métiers Leclerc, Paris, FranceDes distributeurs concessionnaires sont présents dans plus desoixante-treize pays à travers le monde:• Bruxelles, Belgique• Amsterdam, Hollande• Freiburg, Allemagne• Portsmouth, Angleterre• Kyoto, Japon• Séoul, Corée du Sud• Adélaïde, Australie• Mexico, Mexique• Et plusieurs autres…Production de métiers à tisseren 1977: 10,663 unités388 agents dont 113 vendeurs au Canada et 275 aux Etats-Unis Authentique carte géographique de 1939 illustrant les points de service à travers le monde
  11. 11. À la fin des années soixante, la compagnie fabrique tous les accessoires nécessaires aux métiers, des rouets et des cardes, le dernier fabriquant québécois étant malade au moment même où la demande augmentait. En 1973, la superficie de la compagnie est doublée et un vaste programme de modernisation est entrepris. Un an plus tard (1974), Ivan Ménard, neveu de Robert et petit-fils de Nilus devient le nouveau directeur de la mise en marché. Le fils de Robert, Clément, se joint à l’équipe en 1975 comme directeur. C’est la quatrième génération qui fait son entrée dans la compagnie, fait rare au Québec à cette époque. En 1976, La Compagnie Nilus Leclerc inc fête son centenaire. Elle emploie 95 personnes et c’est une entreprise familiale à 94%. La vente des métiers augmente rapidement, on fabrique différents modèles sur une grande échelle.11
  12. 12. 12 Produits fabriqués par les Industries Leclerc depuis leurs débuts • Métiers à tisser et accessoires • Moulures, préparation de • Rouets et cardes bois de construction • Ameublements d’église • Pinces en bois pour aider les • Baignoires à moutons handicapés physiques • Bases pour vadrouilles • Portes et fenêtres • Boîtes pour le contrôle laitier • Rebords en bois pour bains d’acier • Crochets pour fenêtres à bascules • Traîneaux pour motoneige, • Chariots-étagères pour les • Etc... manufactures de chaussures • Dessus d’établi • Formes pour chaussures • Semelles de chaussures pour poseurs d’asphalte • Talons de chaussure • Meubles de bureau, de maison • Modèles pour le coulage de la fonte Évolution des salaires payés Produits fab riqués par la compagnie N ilus Leclerc Salaire d’un ouvrier en 1881: .50 sous par jour pour 10 heures de travail l’hiver, pour 12 heures de travail l’été. Salaire d’un ouvrier en 1951: 100.00 $ par semaine, environs 5,000.00 $ par année. Salaire payé en 1991: 11.00 $ l’heure.
  13. 13. Au début des années 80, la vente de métiers à tisser diminuant, l’entreprisese lança dans la production de planchers de remorques et plus tard, deplanchers résidentiels.Robert Leclerc se retire en 1986. La direction de Nilus Leclerc Inc n’est plussous la direction des membres de la famille Leclerc. Au milieu des années90, la production de planchers de bois franc prend de plus en plus de placedans l’usine (maintenant Prolam situé à Cap-Saint-Ignace), la direction d’alorsdésire se départir de la division des métiers à tisser. L’ancienne usine Nil us Leclerc de L’Islet, maintenant propriét é de la compagnie P rolam 13
  14. 14. 14VERS DE NOUVEAUXHORIZONS... En 1995, une nouvelle entreprise située à Plessisville, Métiers Leclerc Inc (Leclerc Looms), achète l’inventaire, l’équipement de montage et de la ¨machine shop¨ de la Compagnie Nilus Leclerc Inc. Monsieur François Brassard en est le président et c’est aussi une entreprise familiale. Travaillant sans cesse à améliorer leurs produits, l’entreprise a introduit de nouveaux modèles de métiers à tisser qui se vendent dans le monde entier. WEAV EBIRD ssard) ançois Bra (Photos Fr 16 cadres WEAVEBIRD 24 cadres
  15. 15. L’EXPOSITION À L’ISLETL’histoire des métiersà tisser Leclerc Pour que l’on se souvienne…15
  16. 16. 16REMERCIEMENTS Monsieur Robert Leclerc pour la documentation et les photographies CLD de la MRC de L’Islet Caisse Desjardins de L’Islet Ministère de la culture, des communications et de la condition féminine Promutuel Montmagny-L’Islet PMT Roy Assurances Municipalité L’Islet Prolam Réalisation : La Corporation des arts et de la culture de L’Islet

×