2015
Initiales
FORMATIONS
ContinuesSupérieures
Centre de formation Saint-Honoré
1/ Catherine BOUVE
Responsable pôle Formations initiales
2/ Jessie MALET
Responsable pôle UFA-FSE
3/ Anne Laure GUILLAUME
...
PAGE 3
édito
C’est surtout une occasion de préciser davantage
ce que nous savons, ce que nous ne savons pas
et ce que nous...
FORMATIONS iNitiALES
PAGE 4
L’éducateur de Jeunes Enfants est un travailleur social spécialiste de la
petite enfance. Il e...
FORMATIONS iNitiALES
PAGE 5
Formation en Situation d’Emploi [FSE]
La préparation au diplôme d’État d’Éducateurs de Jeunes ...
VOS	COnTACTS
CAFERUiS / CAFdES
Responsable de la formation
pour le Centre de formation Saint-Honoré
Claudine BoULEAU
Coord...
FORMATIONS SUPéRiEURES
PAGE 7www.stho.org TOUS	nOS	STAGES	SOnT	ÉLIGIbLES CPF
Les encadrants et responsables d’unité d’inte...
VALIDATION DES ACQUIS dE L’EXPéRiENCE [VAE]
PAGE 8 www.stho.org TOUS	nOS	STAGES	SOnT	ÉLIGIbLES CPF
Vous venez de passer de...
VALIDATION DES ACQUIS dE L’EXPéRiENCE [VAE]
PAGE 9www.stho.org TOUS	nOS	STAGES	SOnT	ÉLIGIbLES CPF
La Validation des Acquis...
FORMATION FoRMAtEUR tERRAiN
PAGE 10 www.stho.org TOUS	nOS	STAGES	SOnT	ÉLIGIbLES CPF
Le référent de stage qualifiant interv...
FORMATION FoRMAtEUR tERRAiN
PAGE 11
Le Centre de formation Saint-Honoré est labellisé par la CPNE [Commis-
sion Paritaire ...
FORMATION ASSiStANt[E]S MAtERNEL[LE]S Et FAMiLiAUX
PAGE 12 www.stho.org TOUS	nOS	STAGES	SOnT	ÉLIGIbLES CPF
Le Centre de Fo...
PAGE 13www.stho.org Tous nos stages sont éligibles CPF
STAGES DANS NOS LOCAUX••••••••••••••••••••••••••• P 14
		• Établiss...
STAGES DE FORMATION CONTINUE - étabLissement d’accueil de jeunes enfants [eaje]
PAGE 14 www.stho.org Tous nos stages sont ...
StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE -	ÉTAbLISSEMEnT	D’ACCUEIL	DE	JEUnES	EnFAnTS	[EAJE]
PAGE 15
Les besoins de l’enfant, ses motiv...
StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE -	ÉTAbLISSEMEnT	D’ACCUEIL	DE	JEUnES	EnFAnTS	[EAJE]
PAGE 16
Àtravers sa principale activité, l...
StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE -	ÉTAbLISSEMEnT	D’ACCUEIL	DE	JEUnES	EnFAnTS	[EAJE]
PAGE 17
Pour Myriam David, « Soins et rela...
StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE -	ÉTAbLISSEMEnT	D’ACCUEIL	DE	JEUnES	EnFAnTS	[EAJE]
PAGE 18
La question des transmissions aux ...
StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE -	ÉTAbLISSEMEnT	D’ACCUEIL	DE	JEUnES	EnFAnTS	[EAJE]
PAGE 19
tout professionnel de l’Enfance es...
StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE -	ÉTAbLISSEMEnT	D’ACCUEIL	DE	JEUnES	EnFAnTS	[EAJE]
PAGE 20
dans la société contemporaine, les...
StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE -	ÉTAbLISSEMEnT	D’ACCUEIL	DE	JEUnES	EnFAnTS	[EAJE]
PAGE 21
Les professionnels de la petite en...
StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE -	ÉTAbLISSEMEnT	D’ACCUEIL	DE	JEUnES	EnFAnTS	[EAJE]
PAGE 22
L’enfant en situation de handicap ...
StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE -	ÉTAbLISSEMEnT	D’ACCUEIL	DE	JEUnES	EnFAnTS	[EAJE]
PAGE 23
Les manutentions et postures consi...
StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE -	EAJE/JARDInS	D’EnFAnTS/ALSH	MATERnEL
PAGE 24
Le jeune enfant est un observateur et un coméd...
StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE -	EAJE/JARDInS	D’EnFAnTS/ALSH	MATERnEL
PAGE 25
Le terme de relaxation définit toute technique...
StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE -	EAJE/JARDInS	D’EnFAnTS/ALSH	MATERnEL
PAGE 26
Les marionnettes permettent d’expérimenter un ...
StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE -	EAJE/JARDInS	D’EnFAnTS/ALSH	MATERnEL
PAGE 27
Présent dans toutes les cultures, le conte, pa...
PAGE 28
Pour un jeune enfant, la question de la mort se pose en même temps que
celles des origines et de la sexualité : dè...
StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE	-	SOCIO-ÉDUCATIF
PAGE 29
La précarité touche en France près de 2 millions d’enfants, dont les...
Catalogue formations STHO 2015
Catalogue formations STHO 2015
Catalogue formations STHO 2015
Catalogue formations STHO 2015
Catalogue formations STHO 2015
Catalogue formations STHO 2015
Catalogue formations STHO 2015
Catalogue formations STHO 2015
Catalogue formations STHO 2015
Catalogue formations STHO 2015
Catalogue formations STHO 2015
Catalogue formations STHO 2015
Catalogue formations STHO 2015
Catalogue formations STHO 2015
Catalogue formations STHO 2015
Catalogue formations STHO 2015
Catalogue formations STHO 2015
Catalogue formations STHO 2015
Catalogue formations STHO 2015
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Catalogue formations STHO 2015

1 589 vues

Publié le

Catalogue du centre de formation Saint-Honoré - 2015

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 589
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
42
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Catalogue formations STHO 2015

  1. 1. 2015 Initiales FORMATIONS ContinuesSupérieures Centre de formation Saint-Honoré
  2. 2. 1/ Catherine BOUVE Responsable pôle Formations initiales 2/ Jessie MALET Responsable pôle UFA-FSE 3/ Anne Laure GUILLAUME Responsable de projets Enfance, Adolescence, Assistants maternels et Socio-éducatif 4/ Isabelle HAMET Responsable de projets DEAF, Adultes âgés et/ou handicapés 5/ Claudine BOULEAU Responsable des formations CAFERUIS, CAFDES et VAE 6/ Jean-Marc LE HUNSEC Responsable de projets Référent stage qualifiant, Tutorat 7/ Gilberte PAIN Responsable administrative Stages dans vos locaux [INTRA] 8/ Alexandra GAUTIÉ Responsable administrative Stages dans nos locaux [INTER] Assistants maternels et DEAF 9/ Alice ALBESSART Responsable administrative CAFERUIS, CAFDES, VAE, Tutorat 10/ Marie-José CHADELAT Responsable administrative UFA/FSE/post-VAE L’ÉqUIPE 10/ 9/ 8/ 7/ 6/ 5/ 4/ 3/ 2/ 1/ Pour suivre l’évolution de nos offres de formation, pensez à visiter régulièrement notre site www.stho.org LADIRECTION David BOUAZIZ Directeur Général
  3. 3. PAGE 3 édito C’est surtout une occasion de préciser davantage ce que nous savons, ce que nous ne savons pas et ce que nous voulons savoir afin de développer notre propre rapport à la connaissance et construire l’avenir. Se former, apprendre,c’estavanttoutmodifiersesreprésentations pourfaireévoluersespratiques.Dansunesociétédontlesrepères et l’organisation politique sont en profonde mutation, la cohésion sociale repose plus que jamais sur la capacité des institutions et des professionnels à se situer dans ces changements pour accompagner les personnes et groupes de personnes en situation de vulnérabilité. Les formations sociales et leur approfondissement ont, à cet égard, un rôle clé à jouer. Depuis de nombreuses années, le Centre de formation Saint-Honoré adapte ses prestations au rythme des évolutions des métiers du secteur social, médico-social et socio éducatif... Le catalogue 2015 constitue une invitation pour construire, avec vous, des réponses adaptées en termes d’objectifs, de contenus et de durée. Il offre de nouvelles approches thématiques et différentes modalités d’intervention. Nous désirons, au travers de ce catalogue, vous proposer des formations en phase avec les réalités du terrain et qui aident les professionnels du travail social à parfaire leur travail quotidien. Un mieux-être des acteurs institutionnels pour plus d’efficacité du projet d’établissement, voilà notre souhait ! David BOUAZIZ, Directeur Général « La formation tout au long de la vie » C’est une belle idée ! FoRMAtioNS iNitiALES Éducateur de Jeunes Enfants • Voie directe • •••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••• P 4 • FSE/Apprentissage•••••••••••••••••••••••••••••••••••••• P 5 Éducateur Spécialisé••••••••••••••••••••••••••••••••••••• P 4 FoRMAtioNS CoNtiNUES FoRMAtioNS SUPéRiEURES Évolution ou changement professionnel• •••••••••••••• P 6 CAFERUIS••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••• P 7 CAFDES••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••• P 7 VALidAtioN dES ACQUiS dE L’EXPéRiENCE [VAE]••••••••••••••••••••••••••••• P 8 FoRMAtioNS FoRMAtEUR tERRAiN Référent stage qualifiant••••••••••••••••••••••••••••• P 10 Tuteur••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••• P 11 FoRMAtioN [obligatoire] dES ASSiStANt[E]S MAtERNEL[LE]S• ••••••••••••• P 12 FoRMAtioN iNitiALE dES ASSiStANtS FAMiLiAUX [dEAF]•••••••••••••••• P 12 StAGES••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••• P 13 StAGES dANS NoS LoCAUX [iNtER]••••••••••••••••••• P 14 • Établissement d’Accueil du Jeune Enfant [EAJE] • EAJE, Jardin d’enfants, ALSH Maternel • Socio-éducatif • Adultes âgés/handicapés • Management StAGES dANS VoS LoCAUX [iNtRA]• •••••••••••••••• P 41-43 Conférences••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••• P 40 Analyses de pratiques•••••••••••••••••••••••••••••••• P 40 RENSEiGNEMENtS PRAtiQUES Index••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••• P 44 Fiche d’inscription• ••••••••••••••••••••••••••••••••••••• P 45 Plan d’accès et modalités d’inscription• ••••••••••••••••• P 46 SoMMAiRE Pour plus d’informations : www.travail-emploi-sante.gouv.fr Destiné à favoriser l’accès à la formation professionnelle tout au long de la vie, le CPF remplace, à compter du 1er janvier 2015, le droit individuel à la formation [DIF]. Les heures acquises au titre du DIF seront transférées alors sur le CPF. Le CPF est comptabilisé en heures et alimenté chaque année à raison, pour les salariés en CDI à temps plein, de 24 heures par an jusqu’à 120 heures, puis de 12 h par an jusqu’à la limite de 150 h au total [pour les salariés à temps partiel, les heures sont calculées à due proportion du temps de travail effectué]. CPFCompte Personnel de Formation Pour répondre aux exigences des OPCA, nos stages de formation continue se déroulent sur une durée de 7h par jour
  4. 4. FORMATIONS iNitiALES PAGE 4 L’éducateur de Jeunes Enfants est un travailleur social spécialiste de la petite enfance. Il exerce ses missions dans le cadre des politiques sociales, familiales, de prévention et de protection des jeunes enfants et de leurs familles. Ses fonctions se situent à trois niveaux : éducation, prévention, coordination. Ses secteurs d’activité sont le social, l’éducation, le sanitaire, le médico-so- cial, l’assistance éducative, le loisir, la culture. Il est employé par les collectivités territoriales, l’État, les associations, les entreprises privées. La formation d’Éducateur de Jeunes Enfants se déroule sur 3 ans Contact Sélections Tél. : 01 42 88 98 49 Fax : 01 42 88 08 42 selectionstho@stho.org Secrétariat pédagogique Tél. : 01 42 88 98 48 Fax : 01 42 88 08 42 laurelegallais@stho.org L’éducateur Spécialisé, dans le cadre des politiques de prévention, de protection et d’insertion, aide au développement de la personnalité et à l’épanouissement de la personne ainsi qu’à la mise en œuvre de pratiques d’action collective en direction des groupes et des territoires. L’Éducateur spécialisé exerce principalement, mais sans exclusive, dans les secteurs du handicap, de la protection de l’enfance, de la santé et de l’in- sertion sociale. Il est employé par les collectivités territoriales, la fonction publique et des structures privées souvent gérées par des associations. La formation d’Éducateur Spécialisé se déroule sur 3 ans Contact Sélections Tél. : 01 42 88 98 49 Fax : 01 42 88 08 42 selectionstho@stho.org Secrétariat pédagogique Tél. : 01 42 88 81 35 Fax : 01 42 88 91 01 sthoes@stho.org Formation théorique et clinique – 1 500 h 4 domaines de formation [d.F.] k D.F. 1 : Accueil et accompagnement du jeune enfant et de sa famille 400 h k D.F. 2 : Action éducative en direction du jeune enfant 600 h k D.F. 3 : Communication professionnelle 250 h k D.F. 4 : Dynamiques institutionnelles, interinstitutionnelles et partenariales 250 h Formation pratique – 2 100 h La formation pratique se déroule sous la forme de 4 stages d’une durée totale cumulée de 60 semaines. Le Centre accueille chaque année 110 nouveaux étudiants en voie directe [financement Conseil régional]. Formation théorique et clinique – 1 450 h 4 domaines de formation [d.F.] k D.F. 1 : Accompagnement social éducatif spécialisé 450 h k D.F. 1 : Conception et conduite de projet éducatif spécialisé 500 h k D.F. 1 : Communication professionnelle en travail social 250 h k D.F. 1 : Implication dans les dynamiques partenariales, institu- tionnelles et interinstitutionnelles 250 h Formation pratique et technique – 2 100 h La formation pratique se déroule sous la forme de 3 ou 4 stages d’une durée totale cumulée de 60 semaines et effectués dans les divers secteurs où les Éducateurs Spécialisés peuvent exercer leur métier. Le Centre accueille 35 nouveaux étudiants en voie directe [financement Conseil régional] chaque année. PROGRAMME PROGRAMME Préparation aux diplômes d’état éducateur de Jeunes Enfants - éducateur Spécialisé [voie directe] Responsable du Pôle Formations initiales : Catherine BoUVE www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF
  5. 5. FORMATIONS iNitiALES PAGE 5 Formation en Situation d’Emploi [FSE] La préparation au diplôme d’État d’Éducateurs de Jeunes Enfants est desti- née aux personnels salariés des structures et services d’accueil de la petite enfance. Programmée sur 3 années, cette formation s’inscrit dans le cadre de la formation professionnelle continue. A ce titre, les coûts de formation sont pris en charge par les organismes employeurs. Secrétariat pédagogique Marie-José CHAdELAt Tél. : 01 42 88 81 31 Fax : 01 42 88 80 61 mariejosechadelat@stho.org Unité de Formation par l’Apprentissage [UFA] Depuis septembre 2009, une section d’apprentissage est ouverte et permet l’accès au diplôme d’État d’Éducateurs de Jeunes Enfants. L’apprentissage permet d’acquérir une formation professionnelle et une culture générale, en alternant périodes en entreprise et périodes en centre de formation [UFA]. Le système de l’alternance procure à l’apprenti une autono- mie financière et l’accès sans frais à des études supérieures. Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail à durée déterminée [CDD] signé entre l’apprenti et l’employeur [association, entreprise privée, collectivi- té territoriale]. Pour les métiers du social, l’âge minimum requis pour entamer un apprentissage est 18 ans. L’UFA fonctionne en partenariat avec l’ADAPSS, CFA « hors les murs » de notre secteur. La formation par apprentissage se déroule sur 3 ans. Secrétariat pédagogique Marie-José CHAdELAt Tél. : 01 42 88 81 31 Fax : 01 42 88 80 61 mariejosechadelat@stho.org Formation théorique et clinique - 1500 h 5 à 7 jours de regroupement par mois au Centre de formation 4 domaines de formation [d.F.]: k D.F. 1 : ccueil et accompagnement du jeune enfant et de sa famille 400 h k D.F. 2 : Action éducative en direction du jeune enfant 600 h k D.F. 3 : Communication professionnelle 250 h k D.F. 4 : Dynamiques institutionnelles, interinstitutionnelles et partenariales 250 h PROGRAMMES FSE et UFA www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF Préparation au diplôme d’état éducateur de Jeunes Enfants [FSE et UFA] Responsable Pôle FSE/UFA : Jessie MALEt FSE Du fait de leur expérience, les candidats en situation d’emploi sont dispensés des stages référés aux D. F. 1, 3 et 4. La formation pratique se déroule sous la forme de 2 stages de 8 semaines, référés au D. F. 2, effectués hors du lieu d’emploi. Le Centre accueille chaque année 15 à 20 stagiaires en situation d’emploi. UFA k Chez l’employeur de l’apprenti k Deux stages de 8 semaines dans différentes structures d’accueil de la petite enfance, hors lieu de travail. Le Centre est habilité pour accueillir accueillir 20 apprentis chaque année. FORMATIOn PRATIQUE 2 100h
  6. 6. VOS COnTACTS CAFERUiS / CAFdES Responsable de la formation pour le Centre de formation Saint-Honoré Claudine BoULEAU Coordinateur de la formation pour l’école Normale Sociale Armand oHANoGLU Assistante Administrative Alice ALBESSARt Contact Tél. : 01 42 88 74 07 sthovae@stho.org InSCRIPTIOnS Les dossiers sont téléchargeables sur le site du Centre de Formation Saint-Honoré FORMATIONS SUPéRiEURES PAGE 6 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF Vous avez le projet de suivre une formation de directeur, de responsable de service ou de responsable de projet dans le domaine social et médico- social [CAFDES, DEIS, CAFERUIS] ? Ce stage vous propose de préparer votre entrée en formation en vous per- mettantd’expérimenterdesappuisméthodologiques,développervoscapa- cités d’apprentissage, ainsi que votre connaissance de la culture et des enjeux du secteur. Elle est un atout pour préparer votre méthode de travail en situation d’ap- prentissage et vos futurs écrits [note de synthèse, expertise technique, note d’aide à la décision, mémoire...] évolution ou changement professionnel COÛT : 490 € Culture générale et sciences humaines [3 jours] k Comprendre les différents courants en sciences humaines et sociales, les fondamentaux de la méthodologie d’intervention sociale, les politiques sociales françaises et européennes k Construire une recherche bibliographique, lire de façon active Production d’écrits de réflexion [3 jours] À partir de situations professionnelles complexes et de lectures théoriques et méthodologiques k S’entraîner à développer une démarche réflexive pour problématiser à partir de situations professionnelles complexes k Traduire sa réflexion et ses lectures par un écrit clair et structuré PROGRAMME www.stho.org
  7. 7. FORMATIONS SUPéRiEURES PAGE 7www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF Les encadrants et responsables d’unité d’intervention sociale sont des acteurs de la mise en œuvre de l’action sociale et médico-sociale. Intermé- diairesentredirectionetéquipes,entreplusieurséquipes,entreéquipeset partenaires, ils sont un maillon essentiel de l’organisation et jouent un rôle clé dans la mise en œuvre des réponses aux besoins des usagers. La formation se déroule sur 24 mois et prépare au Certificat d’aptitude. Elle est répartie en Unités de Formation [UF] et en période de stage. Des allègements de formation peuvent être accordés [art. 2, arrêté du 8 juin 2004] Ouverture du cycle en Novembre de chaque année. La formation CAFERUIS est réalisée en partenariat avec l’École Normale Sociale Les directeurs d’établissements ou de services d’intervention sociale orientent,élaborentetconduisentl’actiond’unouplusieursétablissements ou services du champ de l’action sociale, médico-sociale ou sanitaire. Ils créent et sont garants des conditions d’un accompagnement individualisé des usagers respectant leur consentement libre et éclairé [Décret n° 2007- 577 du 19 avril 2007]. La formation se déroule sur une amplitude maximale de 30 mois, pour un volume horaire global de 1 210 heures : 700 heures de formation théorique et 510 heures de formation pratique + 30 heures d’examen. Ouverture du cycle en Juin de chaque année. La formation CAFDES est réalisée en partenariat avec l’École Normale Sociale. La formation préparatoire au CAFERUiS Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Encadrement et de Responsable d’Unité d’intervention Sociale COÛT : 100 € Frais de dossier et de sélection COÛT : 7 100 € Frais de formation [pour la formation complète] La formation préparatoire au CAFdES Certificat d’Aptitude aux Fonctions de directeur d’établissement ou de Service d’intervention Sociale COÛTS - 300 € Frais de sélection [écrit + oral] - 150 € Frais de sélection [oral seul] - 300 € Frais d’inscription COÛT : 14 000 € Frais de formation [pour la formation complète] COÛTS : Frais de formation [pour la formation partielle suite à dispense ou validation partielle VAE] - 3 080 € [dF 1] - 3 920 € [dF 2] - 3 080 € [dF 3] - 3 920 € [dF 4] k UF 1 : Conception et conduite de projets [150 h] k UF 2 : Expertise technique [90 h] k UF 3 : Management d’équipe [100 h] k UF 4 : Gestion administrative et budgétaire [60 h] Stage pratique : 420 h Le référentiel de formation s’articule autour de 4 domaines : k DF 1 : élaboration et conduite stratégique d’un projet d’établissement ou de service [154 h d’enseignement théorique et 240 h de formation pratique] k DF 2 : Management et gestion des ressources humaines [196 h d’enseignement théorique] k DF 3 : Gestion économique, financière et logistique d’un établissement ou service [154 h d’enseignement théorique] k DF 4 : Expertise de l’intervention sanitaire et sociale sur un territoire [196 h d’enseignement théorique et 270 h de formation pratique] PROGRAMME PROGRAMME
  8. 8. VALIDATION DES ACQUIS dE L’EXPéRiENCE [VAE] PAGE 8 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF Vous venez de passer devant un jury de VAE · Vous avez validé partiellement le diplôme : vous disposez désormais de 5 années pour valider les domaines de compétences manquants. · Vous n’avez validé aucun domaine de compétences : afin de vous aider à construire un parcours adapté, le centre de formation Saint-Honoré vous propose une prestation d’Évaluation post-jury VAE. Renseignements - inscriptions Tél. : 01 42 88 74 07 sthovae@stho.org Vous désirez vous inscrire dans une démarche de validation des acquis de l’expérience [VAE] et vous vous interrogez sur quel diplôme valider ? Le Centre de formation Saint-Honoré propose une prestation-conseil pour la gestion de votre parcours professionnel. Cette prestation consiste à concrétiser vos choix en matière de VAE en : · Effectuant un point sur votre parcours professionnel. · Valorisant vos expériences, au regard de vos motivations. · Dressant un bilan de vos acquis professionnels et personnels, afin d’optimiser votre choix de diplôme par la VAE. · Vérifiant la faisabilité de votre projet. Renseignements - inscriptions Tél. : 01 42 88 74 07 sthovae@stho.org La prestation-conseil se décline en 4 étapes k 1er rendez-vous d’1h30, durant lequel vous re-visiterez votre parcours professionnel. k 2ème rendez-vous d’1h30 : il permettra de mettre en lumière les compétences acquises en lien avec les référentiels profession- nels pour les diplômes qui vous intéressent. A l’issue de ces deux rendez-vous, le conseiller qui vous aura reçu[e] effectuera une synthèse de bilan. k Le 3ème rendez-vous d’1 h consistera en une restitution de la synthèse effectuée. PROGRAMME Cette prestation se décline en 3 étapes k Un 1er rendez-vous d’1h30 avec un conseiller consiste à comprendre la décision du jury, à revisiter votre parcours au regard du référentiel professionnel pour le diplôme visé et à interroger les possibilités qui s’offrent à vous pour la poursuite de votre parcours de validation. Entre les deux rendez-vous, le conseiller lit votre Livret de validation. k Lors du 2nd rendez-vous d’1h30, le conseiller restitue ses impressions et construit avec vous un parcours adapté, devant vous permettre d’obtenir, dans les 5 ans, la validation du diplôme dans sa totalité. PROGRAMME Prestation-Conseil préliminaire à la VAE COÛT : 450 € Cette prestation-conseil peut être prise en charge par votre employeur dans le cadre du Congé Personnel de Formation [CPF]. évaluation post- jury VAE COÛT : 450 € Cette Evaluation post- jury VAE peut être prise en charge par votre employeur dans le cadre du Congé Personnel de Formation (CPF).
  9. 9. VALIDATION DES ACQUIS dE L’EXPéRiENCE [VAE] PAGE 9www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF La Validation des Acquis de l’Expérience, développée dans la loi de moderni- sation sociale du 17 janvier 2002, est un droit inscrit au Code du travail [Livre IV 6ème partie, Article L. 614-1 et suivants]. Elle constitue une avancée consi- dérable dans la reconnaissance des savoirs acquis hors de tout dispositif de formation. Cette démarche est introspective : il s’agit de faire le lien entre la démarche entreprise aujourd’hui, les expériences formatrices d’hier, pour le projet de demain. Cette étape est une étape de cheminement vers soi. La VAE est une démarche personnelle : l’accompagnement ne consiste pas en une intervention pour la rédaction du dossier de validation ou Livret 2, il ne comporte aucun apport théorique. Renseignements - inscriptions Tél. : 01 42 88 74 07 sthovae@stho.org L’accompagnement proposé par le centre de formation Saint-Honoré, vise à : k Identifier les compétences acquises et savoirs constitués dans l’exercice des fonctions exercées par le candidat k Les valoriser pour les faire valider L’accompagnement apporte un appui méthodologique dont les objectifs sont de permettre : k L’émergence des compétences k L’analyse des expériences et des activités k L’identification et la formalisation des acquis Il s’adresse à des candidats inscrits dans divers dispositifs : k Le Congé VAE ou CVAE [dispositif de droit commun] k Le Chéquier VAE [pour les demandeurs d’emploi] k Le Dispositif de Soutien de branche ou DSb uniquement ouvert aux candidats dont l’employeur cotise auprès de l’Organisme Paritaire Collecteur Agréé [OPCA] UnIFAF nous accompagnons les candidats à la VAE pour les diplômes et certifications suivants : k VAE dEAF [Diplôme d’Etat d’Assistant Familial] niveau V k VAE dEME [Diplôme d’Etat de Moniteur Educateur] niveau IV k VAE dEEJE [Diplôme d’Etat d’Educateur de Jeunes Enfants] niveau III k VAE dEES [Diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé] niveau III k VAE CAFERUiS [Certificat d’Aptitude aux fonctions d’Encadrement et de Responsable d’Unité d’Intervention Sociale] niveau II k VAE CAFdES [Certificat d’Aptitude aux fonctions de Directeur d’Établissement Social] niveau I k VAE dEiS [Diplôme d’Etat d’Ingénierie Sociale] niveau I PROGRAMME Accompagnement à la démarche VAE Validation des acquis de l’expérience COÛT : nous consulter
  10. 10. FORMATION FoRMAtEUR tERRAiN PAGE 10 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF Le référent de stage qualifiant intervient dans le cadre des formations pré- parant à des certifications ou diplômes en travail social. Il a pour mission de conduire la démarche d’accompagnement des stagiaires, rechercher et pro- mouvoir l’investissement et l’engagement des professionnels travaillant sur lesitepourcettedémarchepédagogiqueinclusedanslapratiquequotidienne. Il est responsable de l’évaluation du stagiaire et, pour certains diplômes, il participe à la certification. Cette action de formation est organisée et mise en œuvre par le Centre de formation Saint-Honoré à la demande de la DRJSCS d’Ile-de-France. Renseignements Tél. : 01 42 88 74 07 sthovae@stho.org Elle s’inscrit dans cette volonté de renforcer la collaboration entre instituts de formation et structures [et donc sites et/ou lieux qualifiants] en termes d’objectifs partagés et plus particulièrement sur les aspects suivants : · La définition d’une offre de stage cohérente, formalisée par un projet d’accueil et de formation des stagiaires, en lien avec les objectifs pédagogiques fixés par les référentiels de formation. · La contribution au processus de professionnalisation des étudiants en partenariat plus étroit. · La participation des professionnels de terrain aux épreuves de certification des diplômes d’Etat en travail social. inscription Les dossiers d’inscription sont téléchargeables sur le site du Centre de formation Saint-Honoré www.stho.org Public concerné Intervenants socio-éducatifs accueillant des stagiaires en site et/ou lieu qualifiant [AVS, AMP, ES, EJE, ASS, CESF, CAFERUIS, Médiateur familial] objectifs Cette action de formation vise à l’acquisition des compétences néces- saires à l’exercice de la fonction de référent de site ou lieu qualifiant. démarche pédagogique Les journées de formation alternent des séquences théoriques et pra- tiques [enseignements, travaux dirigés, ateliers]. Une méthode active est privilégiée, les participants seront mis en situa- tion de recherche, d’analyse et de production écrite. L’émergence de leur propre point de vue, issu de la pratique, sera favorisée. Conformément à l’idée et à l’esprit du site qualifiant, les participants seront placés dans les conditions d’un travail de réflexion et d’élabora- tion en commun [en situation d’équipe], alimenté par le croisement des expériences de chacun. Modalités Cette action de formation se décline en 2 sessions de 36 heures pou- vant accueillir chacune 15 participants Horaires : 9h-12h et 13h30-16h30 PROGRAMME Formation de Référent de stage qualifiant FoRMAtioN GRAtUitE
  11. 11. FORMATION FoRMAtEUR tERRAiN PAGE 11 Le Centre de formation Saint-Honoré est labellisé par la CPNE [Commis- sion Paritaire Nationale de l’Emploi] pour dispenser la formation de tuteur Dans un contexte où les modes d’accès à la formation professionnelle se diversifient, la fonction de Tuteur émerge et engage les professionnels à jouer un rôle au sein des processus de formation. Le Tuteur est un professionnel diplômé qui encadre des salariés en contrat de professionnalisation ou d’apprentissage. Renseignements Tél. : 01 42 88 74 07 sthovae@stho.org La formation proposée s’inscrit dans cette volonté de renforcer la collabora- tion entre instituts de formation et structures [sites et/ou lieux qualifiants] en termes d’objectifs partagés en : · Formalisant un projet d’accueil et de formation des stagiaires, en lien avec les objectifs pédagogiques fixés par les référentiels de formation. · Faisant participer des professionnels de terrain aux épreuves de certification des diplômes d’État en travail social. inscription Les dossiers d’inscription sont téléchargeables sur le site du Centre de formation Saint-Honoré www.stho.org Public concerné Tout salarié diplômé du secteur social disposant d’au moins 3 années d’activité, susceptible d’encadrer des stagiaires en formation initiale ou des bénéficiaires de contrats de professionnalisation ou d’apprentissage. objectifs Cette formation accompagne les tuteurs dans : k L’explicitation de leurs pratiques k L’approfondissement de leurs compétences k L’actualisation de leurs connaissances Ainsi la formation leur permettra d’acquérir les éléments nécessaires pour : k S’approprier les logiques et les principes de fonctionnement d’une formation en alternance k Faciliter l’intégration du stagiaire en apprentissage dans le milieu professionnel k Construire et conduire un projet d’accompagnement k Accompagner et évaluer les acquis de la formation démarche pédagogique La formation est conçue sur le modèle de la Formation Recherche-Action et s’appuie sur : k Des apports théoriques k L’analyse de la pratique et l’élaboration d’outils d’accompagnement k Des rencontres avec les terrains professionnels k L’élaboration d’un dossier d’accompagnement du stagiaire Programme La formation est organisée en 3 modules donnant chacun lieu à une évaluation formative. Suivis dans l’ordre, les modules présentent un parcours évolutif allant d’une fonction tutorale de proximité vers une fonction spécifique de management. Suivis de façon unitaire, ils permettent de développer de nouvelles compétences pour répondre à un besoin particulier. Module 1 obligatoire [40 h] Tuteur de proximité : les bases : particulièrement pour les tuteurs de contrat de professionnalisation. Module 2 optionnel [40 h] Tuteur de proximité : approfondissement : porte sur les modalités de certification et la posture de tuteur, et est destiné plus particulière- ment au tuteur de niveau IV et V. Module 3 [40 h] Tuteur référent : porte sur le management du tutorat au sein d’un établissement. dispense et allègement Les allègements ne dispensent pas des épreuves d’évaluation formative. PROGRAMME www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF Formation de tuteur COÛT : 450 € / par module module 1 module 2 module 3 titilaires CAFdES, dEiS, dStS, dEMF, CAFERUiS Dispensé Dispensé Aucune Dispense Formateur de terrain Dispensé Allègement Aucune Dispense Maître d’apprentissage Dispensé Allègement Aucune Dispense Référent de stage en site qualifiant Dispensé Allègement Aucune Dispense
  12. 12. FORMATION ASSiStANt[E]S MAtERNEL[LE]S Et FAMiLiAUX PAGE 12 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF Le Centre de Formation Saint-Honoré est agréé pour la formation des assistants[es] maternels[les] La Loi n° 2005-706 du 27 juin 2005 du Code de l’action sociale et des fa- milles [CASF] rend obligatoire une formation de 120 heures dispensée en 2 temps : · Formation préalable à l’accueil [60 h], réalisée avant tout accueil d’enfant. Tant qu’il (elle) ne les a pas suivies, l’assistant[e] maternel[le] nouvellement agréé[e] ne peut pas exercer. · Formation en cours d’emploi [60h] qui devra avoir lieu dans les 2 ans suivants l’accueil du premier enfant. Validation de la formation Pour pouvoir prétendre au renouvellement de son agrément, l’assistant[e] maternel[le] a non seulement l’obligation de suivre la formation, mais éga- lement de la valider en se présentant à un examen terminal portant sur l’Unité Professionnelle 1 du CAP Petite Enfance : Prise en charge de l’enfant au domicile. [Seule lui est faite l’obligation de se présenter à l’épreuve, le résultat de l’examen n’a pas de conséquence sur l’agrément.] Formateurs :Puériculteur[trice], Psychologue, Juriste, Éducatrice de Jeunes Enfants Le Centre de Formation Saint-Honoré est agréé pour la formation des assistants familiaux L’assistant familial est « la personne qui, moyennant rémunération, ac- cueille habituellement et de façon permanente des mineurs et des jeunes majeursàsondomicile,sonactivités’insérantdansundispositifdeprotec- tion de l’enfance, un dispositif médico-social ou un service thérapeutique. L’assistant familial constitue, avec l’ensemble des personnes résidant à son domicile, une famille d’accueil.» [Article 421-2 du Code de l’Action So- ciale et des Familles] Obligatoire depuis le décret du 31 décembre 2005, la formation peut dé- boucher sur un diplôme d’État d’assistant familial [DEAF niveau V]. Elle se déroule en 2 temps · Le stage préparatoire à l’accueil de l’enfant [60 h] : réalisé par l’em- ployeur dans les 2 mois qui précèdent l’accueil du premier enfant confié au titre du 1er contrat de travail suivant l’agrément de l’assistant familial par le président du Conseil général [art. 421-5 du CASF, art. D. 421-27 et D. 451-102 du décret du 30/12/2005]. Au début de ce stage, un référent professionnel est désigné, qui suivra le candidat tout au long de sa formation. · La formation théorique [240 h] au Centre de formation [programme ci-dessous] Formateurs :Psychologue, Juriste, Puériculteur[trice], cadre ASE, Responsable de Placement Familial, Éducateur Spécialisé, Éducateur de Jeunes Enfants... ouverture de session en septembre de chaque année Les dossiers d’inscription sont à retirer au Centre de Formation Saint-Honoré Le programme de la formation correspond aux enseignements de l’UP 1 du CAP Petite Enfance : k Prise en charge de l’enfant à domicile [CASF, art. d 421-27-3 et d 421-27-4]. L’initiation aux gestes de secourisme obligatoire peut être ou non intégrée dans les 120 h. La formation théorique [240 h] Elle s’effectue en alternance sur une amplitude de 18 à 24 mois et comprend 3 domaines de formation : k DF 1 : Accueil et intégration de l’enfant dans sa famille d’accueil [140 h] k DF 2 : Accompagnement éducatif de l’enfant [60 h] k DF 3 : Communication professionnelle [40 h] PROGRAMME PROGRAMME Formation obligatoire Assistant[e]smaternel[le]s COÛT : nous contacter Formation initiale Assistants Familiaux [dEAF] COÛT : 3 460 € / formation complète
  13. 13. PAGE 13www.stho.org Tous nos stages sont éligibles CPF STAGES DANS NOS LOCAUX••••••••••••••••••••••••••• P 14 • Établissementd’AccueilduJeuneEnfant[EAJE] • EAJE, Jardins d’enfants, ALSH Maternel • Socio-éducatif • Adultes âgés et/ou handicapés • Management STAGES DANS VOS LOCAUX• •••••••••••••••••••••• P 41 - 43 Conférences••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••• P 40 Analysesdepratiques• •••••••••••••••••••••••••••••••• P 40 SOMMAIRE STAGES DE FORMATION CONTINUE Pour suivre l’évolution de nos offres de formation, pensez à visiter régulièrement notre site www.stho.org Pour plus d’informations : www.travail-emploi-sante.gouv.fr Destiné à favoriser l’accès à la formation professionnelle tout au long de la vie, le CPF remplace, à compter du 1er janvier 2015, le droit individuel à la formation [DIF]. Les heures acquises au titre du DIF seront transférées alors sur le CPF. Le CPF est comptabilisé en heures et alimenté chaque année à raison, pour les salariés en CDI à temps plein, de 24 heures par an jusqu’à 120 heures, puis de 12 h par an jusqu’à la limite de 150 h au total [pour les salariés à temps partiel, les heures sont calculées à due proportion du temps de travail effectué]. CPFCompte Personnel de Formation Pour répondre aux exigences des OPCA, nos stages de formation continue se déroulent sur une durée de 7h par jour
  14. 14. STAGES DE FORMATION CONTINUE - étabLissement d’accueil de jeunes enfants [eaje] PAGE 14 www.stho.org Tous nos stages sont éligibles CPF STAGES DE FORMATION CONTINUE STAGES RÉALISÉS DANS NOS LOCAUX [INTER] Nos stages sont ouverts aux professionnels travaillant auprès de jeunes enfants, adolescents, personnes de tout âge en situation de handicap, personnes âgées, ainsi qu’à leurs encadrants. Pour tout complément d’information, n’hésitez pas à nous contacter. ÉTABLISSEMENT D’ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS [EAJE] PAGE 15 Connaissance du jeune enfant de la naissance à 3 ans PAGE 15 L’observation des jeunes enfants PAGE 16 Le jeu du jeune enfant PAGE 16 Un établi pour Lili, un poupon pour Simon ? PAGE 17 Ni trop près, ni trop loin, la juste distance relationnelle avec les jeunes enfants en EAJE PAGE 17 La « Bien-traitance » en EAJE PAGE 18 Relations avec les parents en EAJE et transmissions PAGE 18 Règles, limites et interdits en EAJE PAGE 19 Les comportements agressifs du jeune enfant PAGE 19 Accueillir les bébés en EAJE PAGE 20 Accueillir un bébé allaité PAGE 20 Accueillir un enfant issu d’une autre culture en EAJE PAGE 21 Éveil sonore et musical : comptines, chansons et berceuses PAGE 21 L’éveil sensoriel et moteur du jeune enfant PAGE 22 L’accueil d’un enfant en situation de handicap en EAJE PAGE 22 Le jeu de l’enfant en situation de handicap PAGE 23 Bien porter le jeune enfant et prévenir la lombalgie PAGE 23 La place de l’Éducateur de Jeunes Enfants en EAJE EAJE/JARDIN D’ENFANTS ALSH MATERNEL PAGE 24 Théâtre pour les petits PAGE 24 Animer un atelier Clown avec des enfants PAGE 25 La relaxation ludique PAGE 25 Activités de psychomotricité avec les enfants PAGE 26 L’enfant et l’eau PAGE 26 Atelier marionnettes PAGE 27 Lire et conter aux jeunes enfants PAGE 27 Le Kamishibaï, un outil formidable pour raconter aux enfants PAGE 28 Atelier de créativité PAGE 28 Accompagnement de l’enfant face au deuil SOCIO-ÉDUCATIF PAGE 29 Accueillir des enfants de famille en situation de précarité PAGE 29 Être accueillant en Lieu d’Accueil Enfants/Parents [LAEP] PAGE 30 Accompagner et soutenir les parents en difficulté PAGE 30 Le travail avec les familles en Protection de l’Enfance : du placement au soutien des compétences parentales PAGE 31 L’enfant placé et les nouvelles technologies PAGE 31 L’expression des enfants en internat PAGE 32 Les troubles envahissants du développement : autismes et psychoses infantiles PAGE 32 Les écrits professionnels des travailleurs sociaux PAGE 33 La Loi du 5 Mars 2007 et le secret professionnel PAGE 33 Droits et protection des personnes vulnérables PAGE 34 Handicap, vieillissement et projet de vie ADULTES ÂGÉS/HANDICAPÉS PAGE 34 Pour des pratiques bientraitantes avec les personnes âgées et/ou handicapées PAGE 35 Mieux communiquer avec les adultes âgés et/ou handicapés PAGE 35 La maladie d’Alzheimer et autres démences PAGE 36 Soins esthétiques et massages relaxants PAGE 36 Lire et conter avec un public âgé MANAGEMENT PAGE 37 La méthodologie de projets en travail social PAGE 37 Animer une réunion PAGE 38 Le rôle des Responsables de Relais Assistants Maternels [RAM] PAGE 38 Formation de Coordinateur de la Petite Enfance PAGE 39 Être ou devenir responsable d’un EAJE PAGE 39 La gestion administrative et budgétaire d’un EAJE PAGE 40 Éthique et management Pour répondre aux exigences des OPCA, nos stages de formation continue se déroulent sur une durée de 7h par jour
  15. 15. StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE - ÉTAbLISSEMEnT D’ACCUEIL DE JEUnES EnFAnTS [EAJE] PAGE 15 Les besoins de l’enfant, ses motivations, ses attentes, ses compétences changent progressivement, modifiant ses aptitudes, sa perception de l’en- vironnement, de son entourage, et ses capacités d’interactions avec ses pairs. Professionnel de l’Enfance, professionnel du soin, il nous faut être attentif au rythme du développement de chacun des enfants qui nous sont confiés. Attentif aux difficultés de certaines étapes, tolérant face aux réactions de l’enfantprisdanslescontraintesdelacollectivité,soucieux,enfind’adapter nos pratiques et notre langage afin de lui proposer un soutien et une dispo- nibilité dans l’accompagnement nécessaire à son bien-être. Ce stage a pour objectif de faire le point sur le développement du jeune enfant de manière à être capable de lui proposer des réponses adaptées à ses besoins. Formatrices :Psychologue clinicienne et Psychopédagogue, Éducatrice de Jeunes Enfants Public : Professionnels de la Petite Enfance Méthode d’investigation amenant à la connaissance, l’observation, n’est simple qu’en apparence. Observer c’est déjà prendre conscience de sa propre subjectivité, de ses représentations [conscientes ou inconscientes] etdesconnaissancessurlesquelleselless’étayent.L’observateurn’estpas neutre. Ce temps de formation permettra d’analyser ce qui est en jeu pour soi- mêmedanslevécuémotionnelavecl’enfantetdansl’interprétationsubjec- tive de ses comportements. Il s’agira de construire des outils d’observation du jeune enfant à partir des connaissances établies par les différentes dis- ciplines et d’une analyse de nos propres représentations. Il introduira aussi une réflexion sur « l’attitude observante » qui amène à mieux accueillir et accompagner le tout petit hors de sa famille. Formatrice :Psychologue clinicienne Public :Professionnels de la Petite Enfance k Les différentes étapes du développement de l’enfant de la naissance à 3 ans • Le développement psychoaffectif • Le développement psychomoteur • L’accompagnement vers l’autonomie k Les comportements agressifs des jeunes enfants k La socialisation du jeune enfant k Les jeux moteurs : trouver des solutions d’aménagement de l’espace pour répondre aux besoins des enfants k Le choix des activités sensorielles en fonction de l’âge, des besoins et des compétences de l’enfant k Qu’est-ce que l’observation ? k Observation de photos, films et construction de grilles d’observation k L’utilisation des grilles dans le travail quotidien auprès des jeunes enfants k La mise en forme et l’analyse des observations k La transmission des observations k Observer : pour qui ? Pourquoi ? k Comment travailler en équipe avec des observations de jeunes enfants ? PROGRAMME PROGRAMME Connaissance du jeune enfantdelanaissanceà3ans DATES 12, 13, 14 et 15 octobre 2015 COÛT 800 € / 4 jours CODE STAGE REA 15/10001 L’observation des jeunes enfants DATES 1er , 2 et 3 avril 2015 COÛT 600 € / 3 jours CODE STAGE REA 15/10002 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF
  16. 16. StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE - ÉTAbLISSEMEnT D’ACCUEIL DE JEUnES EnFAnTS [EAJE] PAGE 16 Àtravers sa principale activité, le jeu, l’enfant se construit et s’ouvre à son environnement. La connaissance et l’observation des différentes phases de son développement aident à comprendre de quels types de jeux ou d’ac- tivités l’enfant a besoin, à respecter son individualité et à lui apporter des réponses adaptées. Quelle est la place laissée au plaisir du jeu sous toutes ses formes, à la liberté d’expression par rapport aux activités dirigées ? Quelaccueilréservons-nousauxexpressionspulsionnellesdel’enfantdans le jeu : besoin de contact, de défoulement, manifestations d’agressivité, d’opposition ? Comment favoriser un retour au calme, ménager une aire de sécurité ? Ce stage permettra de réfléchir au sens, aux objectifs et aux enjeux des ac- tivités proposées à l’enfant, pour l’accompagner à partir de ses besoins et desescompétences,sansdériververslamaîtrise,l’activismeoularoutine. Formatrices :Psychologue clinicienne et Psychopédagogue, Éducatrice de jeunes enfants Public : Professionnels de la Petite Enfance La toute première préconisation du rapport de l’IGAS portant sur « l’égalité entre les filles et les garçons dans les modes d’accueil de la petite enfance » [mars2013 www.igas.gouv.fr] consiste à sensibiliser les équipes de crèches aux stéréotypes de genre dans l’éducation des jeunes enfants. Bien que le sentiment de ne pas faire de différences dans l’accueil des petites filles et des petits garçons soit communément répandu, les études démontrent que les adultesn’ontpasconsciencedetraiterdifféremmentfillesetgarçons. Loin de chercher à nier les différences entre les deux sexes, un des objectifs clésdelapédagogiedel’égalitéestd’ouvrirlechampdespossiblequel’onsoit fille ou garçon. Il s’agit d’amener les enfants à développer toutes leurs compé- tences,indépendammentdesassignationsdegenreàl’œuvredèsleplusjeune âge. Il est nécessaire de susciter une évolution des pratiques, le changement ne pouvant être que progressif et global. Les actions éducatives doivent être repenséessurunmodeégalitaire:choixdesjouets,deslivres,desactivités,du langage...cequirendnécessairelaformationdeséquipes* . Partant des questions et des pratiques des stagiaires, ce stage proposera une méthodologiedemiseenœuvred’uneévolutiondespratiquesetdesreprésen- tations,ainsiquedespistespourdévelopperleregardetl’espritcritique. Formateur:Sociologue,etDirectriced’unecrèchedelarégionparisienne engagéedansl’éducationégalitairedepuis2009 Public:ProfessionnelsdelaPetiteEnfance Cestageprésenteaussiuntrèsgrandintérêtréalisésursiteavecl’équipeaucomplet k L’importance du jeu dans le développement intellectuel, affectif, social de l’enfant k La genèse du jeu : du sensori-moteur au symbolique. k Réflexion à partir d’observations : le jeu de l’enfant seul, les interactions entre enfants et entre enfants et adultes k Les conditions de l’adaptation des activités : aménagement de l’espace, choix du cadre, de l’activité, des jouets k Exploration d’une palette d’activités • L’éveil sensoriel : jeux et matières • L’éveil corporel : jeux musicaux, chantés et dansés • L’imaginaire • Les activités culturelles et artistiques k L’impact de la féminisation des équipes sur l’accueil des mères et des pères k L’influence de la féminisation des équipes sur la construction de l’identité sexuée des enfants k Quelles pratiques pour une éducation égalitaire dans les EAJE k L’observation des interactions adulte-enfant k Les gestes et les mots adressés aux petites filles et aux petits garçons k Les jeux et les jouets : quand et comment proposer les activités genrées et les acticités « neutres » ? • Les activités en groupe de pairs du même sexe pour ouvrir le champs des possibles • Les activités en groupe filles-garçons, quelle vigilance ? • Analyse de quelques ouvrages de littérature enfantine k Le travail de sensibilisation des parents • Comment faire participer les parents • Quelles argumentations face aux résistances ? PROGRAMME PROGRAMME Le jeu du jeune enfant DATES 5, 6, 7 et 8 octobre 2015 COÛT 800 € / 4 jours CODE STAGE REA 15/10003 Un établi pour Lili, un poupon pour Simon ? Pour une véritable égalité dans l’éducation des filles et des garçons dès la crèche DATES 1er , 2 et 3 juin 2015 COÛT 600 € / 3 jours CODE STAGE REA 15/10004 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF
  17. 17. StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE - ÉTAbLISSEMEnT D’ACCUEIL DE JEUnES EnFAnTS [EAJE] PAGE 17 Pour Myriam David, « Soins et relation forment un binôme indissociable... [mais]soinsmaternelsetsoinsprofessionnelsdiffèrentprofondémentpar leurnatureetparleursobjectifs...Ilsenoueentrechaquemèreetsonbébé un système interactif d’une grande richesse, spécifique et non-reproduc- tible... Dans ce tissu interactif, les soins maternels sont la résultante... À l’inverse de la relation maternelle, la relation professionnelle a un objectif unique et précis : permettre à la soignante de prendre soin de l’enfant... C’est donc le soin qui est fondateur de la relation et non l’inverse » Pour accepter la séparation et supporter l’absence de ses parents, l’enfant doit se sentir en sécurité psychique avec les personnes qui l’accueillent. La sécurité affective qu’il doit trouver dans ses relations avec la « personne deréférence»ou«personnerelais»,figured’attachementauxiliaireassu- rant la continuité des soins, lui permettra de développer une conscience de lui-même et de l’autre. L’interrogation sur la juste distance dans la relation avec le jeune enfant accueilli est donc centrale pour les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant. En effet, elle pose en filigrane un certain nombre dequestionsessentiellescommecelledelaséparationetdel’adaptationet celle du relais à assurer avec les soins dispensés par les parents. Formatrice :Psychologue clinicienne Public :Professionnels de la Petite Enfance «Bien-traiter un enfant tisse une trame subtile autour de lui, où la constructiondesonidentitéestinséparabledecohérence,continuité,respect de son histoire, projet pour son devenir, soutien à la parentalité de son père, de sa mère, accompagnement des adultes en difficulté qui l’entourent... » La «Bien-traitance» : une nouvelle notion, certes, mais dont les racines nous parlent de cet ancrage des utopies passées dans la réalité d’au- jourd’hui, et dont les ailes portent, dans leur envol lucide et clairvoyant, le possible des espérances à venir ». D. Rapoport : « La Bien-traitance envers l’enfant : des racines et des ailes » Belin 2005 Bien-traiter les enfants confiés par leurs parents relève de la mission de base des professionnels en Établissement d’Accueil de Jeunes Enfants. Pourtant, au quotidien, la routine, la surcharge de travail, les tensions entre rythmes individuels et contraintes de la collectivité, les exigences légi- times des parents, la fatigue... mènent parfois à oublier le sens des actions que l’on conduit. Bien-traiter un enfant, c’est œuvrer pour son avenir. Il est donc particuliè- rement nécessaire de se réinterroger régulièrement, de prendre de la dis- tance et d’analyser l’organisation des journées en se recentrant aussi bien sur l’intérêt des enfants que sur celui des professionnels et des parents. La formation poursuivra ces objectifs en vue d’en redonner le sens, de les ouvrir à des transformations possibles, de développer des compétences collectives et d’envisager des changements en lien avec le projet d’établis- sement. Formatrice : Psychologue clinicienne Public :Professionnels de la Petite Enfance k La construction du lien d’attachement [J.bowlby, M. Ainsworth...] • Le sentiment de sécurité affective • Prendre le relais des fonctions parentales : la « co-éducation » • La capacité du jeune enfant à développer des attachements multiples et différenciés k La dimension affective dans la relation professionnelle • La notion de « care » k La notion de contenance • La personne de référence et son « relais » en EAJE • Son intérêt et ses limites • Le « portage » psychique • La continuité des soins • La stabilité des relations • Mettre en place et entretenir en équipe un environnement sécurisant k Clarification de la notion de « bien-traitance » k Un préalable : l’observation professionnelle, un outil indispensable k Être professionnel auprès de tout-petits : quel engagement ? Quelles représentations ? k Accompagner l’enfant dans son développement moteur et sa construction psychique en respectant ses rythmes, malgré les contraintes de la collectivité : un défi ? k Interroger les pratiques quotidiennes k Un environnement « bien-traitant » • Le déroulement de la journée • Les moments de transition k La « bien-traitance » au sein de l’équipe • La place de chacun et la reconnaissance des compétences individuelles et collectives • La facilitation des tâches quotidiennes, l’entraide... PROGRAMME PROGRAMME Ni trop près, ni trop loin La juste distance relationnelle avec les jeunes enfants en EAJE DATES 16, 17 et 18 novembre 2015 COÛT 600 € / 3 jours CODE STAGE REA 15/10005 La « Bien-traitance » en EAJE DATES 16, 17 et 18 mars 2015 COÛT 600 € / 3 jours CODE STAGE REA 15/10006 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF NOUVEAU
  18. 18. StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE - ÉTAbLISSEMEnT D’ACCUEIL DE JEUnES EnFAnTS [EAJE] PAGE 18 La question des transmissions aux parents se repose quotidiennement. Comment en effet sortir du compte rendu de la satisfaction des besoins primaires du jeune enfant : bien manger, bien dormir, bien jouer, pour per- mettre au parent de se représenter la journée de leur enfant, à un moment où bien souvent, il s’inquiète de ne pas arriver en retard à son travail ou il est pressé de rentrer à la maison... Sanscommunication«bienveillante»,oncourtlerisqued’unaffrontement entre les deux logiques différentes que sont d’un côté, celle du parent, légi- timement soucieux du bien-être de son propre enfant, et de l’autre côté, celle des préoccupations des professionnelles pour tous les enfants ac- cueillis, dans la cohérence de l’accueil en collectivité. Il est donc particulièrement nécessaire de se réinterroger régulièrement, de prendre de la distance et d’analyser l’organisation des accueils et le temps accordé aux échanges en se recentrant aussi bien sur l’intérêt des enfants et de leurs parents que sur celui des professionnelles. Ilseraproposé,pendantcestage,deréfléchirauxmoyensd’instaureroude poursuivre un dialogue respectueux des attentes, place et choix éducatifs des parents en discernant le rôle de chacun. A partir d’éléments théoriques et pratiques, il s’agira d’impliquer les pro- fessionnelles dans une réflexion globale et individuelle débouchant sur le développement d’une communication « bienveillante » dans leur relation avec les parents des enfants qu’elles accueillent. Formatrice : Psychologue clinicienne Public :Professionnels de la Petite Enfance Pour se construire, l’enfant a besoin d’être assuré d’un soutien vigilant et bienveillant, inscrit dans la continuité et la durée. L’une des fonctions des professionnelsaccueillantsestdecontribueràl’apprentissagedelasociali- sation par la transmission de règles et de limites propres à notre société et destinées à faciliter la construction identitaire de l’enfant dans son groupe social d’appartenance. Mais face à la valeur accordée au développement de l’autonomie et à la liberté individuelle, les repères tendent à s’effriter et certains professionnels ont du mal à s’autoriser à donner et à faire respec- ter certaines règles de vie aux enfants. Ils sont parfois démunis dans leur recherche de réponses adaptées, tant il est difficile d’accompagner l’enfant dans l’intériorisation des règles et des limites. Cette formation aura pour objectif de poser les bases permettant d’engager une réflexion sur les limites qu’on pose aux enfants et la manière de les faire respecter. Il s’agira de définir les notions de limite, d’autorité, d’inter- dit, de réfléchir sur les limites à poser, pourquoi et comment les poser de comprendre comment se positionner professionnellement par rapport à la pratique éducative parentale. Formatrice : Psychologue clinicienne Public : Professionnels de la Petite Enfance k La dimension sociale : approche de la famille d’aujourd’hui k Les fonctions parentales • Les enjeux et la complexité du devenir parent k Le rôle des professionnels dans l’éducation des jeunes enfants • Comment prendre le relais en respectant la relation singulière de chaque parent avec son enfant ? k L’importance des relations Parents/Professionnels • Les conditions, les objectifs et les limites des relations à établir avec les parents • Les transmissions : comprendre quelles informations transmettre, pourquoi, quand et comment k La communication « bienveillante » • La relation avec les parents dans le contexte de l’accueil de jeunes enfants : aide ? conseil ? service ? • Reconnaître ses affects et écouter ceux des autres [enfants, parents, collègues...] • La communication bienveillante : reconnaître et accepter que l’autre puisse avoir ses propres perceptions, ressentis, inquiétudes... k Rappel des besoins de l’enfant k Poser des limites : pourquoi ? Pour qui ? k L’autorité, l’autoritarisme et le laxisme k Les notions de contenance, d’enveloppe psychique, émotionnelle et physique k Repérer les causes des difficultés relationnelles et comporte- mentales des enfants k Les différentes alternatives face à des situations d’opposition, d’agressivité et de passages à l’acte k Sanction et réparation k Acquérir des outils pour réguler sa propre agressivité PROGRAMME PROGRAMME Relations avec les parents en EAJE et transmissions DATES 12, 13 et 14 octobre 2015 COÛT 600 € / 3 jours CODE STAGE REA 15/10007 Règles, limites et interdits en EAJE DATES 18, 19 et 20 mai 2015 COÛT 600 € / 3 jours CODE STAGE REA 15/10008 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF NOUVEAU
  19. 19. StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE - ÉTAbLISSEMEnT D’ACCUEIL DE JEUnES EnFAnTS [EAJE] PAGE 19 tout professionnel de l’Enfance est confronté un jour ou l’autre à des manifestations d’agressivité de la part d’enfants, même tout petits. Parfois qualifiés de « troubles du comportement » quand ils deviennent un moyen d’expression récurent, les comportements agressifs du jeune enfant sont, pour lui, une manière de dire quelque chose immédiatement, dans un pas- sage à l’acte qui exclut la pensée. Pulsion, tendance normale et nécessaire, l’agressivité ne constitue pas un élément pathologique. L’enfant étiqueté « agressif » dit cependant quelque chose de son désarroi, de sa souffrance, de son mal-être ou, plus couramment, de ses difficultés face aux contraintes et aux exigences de la socialisation et de l’individuation. Il s’agira donc de comprendre les causes des manifestations agressives du jeune enfant, pour savoir en contenir l’expression dans un cadre posant les repères essentiels de la socialisation, sans tomber dans le piège de l’agres- sivité en retour. Formatrice :Psychologue clinicienne Public :Professionnels de la Petite Enfance Accueillir un bébé de quelques mois, qui ne peut encore manifester clai- rement ses besoins, ses émotions, ses désirs, doit amener un questionne- ment sur la manière dont on va accompagner la séparation entre ce tout petit enfant et ses parents et sur ce qu’il va être possible de lui proposer pour qu’il puisse attendre leur retour en toute sécurité affective. Denis Mellier distingue les angoisses de séparation passant par l’expres- sion d’une émotion, des angoisses primitives plus difficilement repérables Tant qu’ils n’ont pas encore intériorisé une figure d’attachement suffisam- ment stable et un sentiment de « continuité d’existence », les bébés sont sujets à ces « angoisses primitives » nécessitant une extrême attention aux signes ténus de détresse liés à leur incapacité à se représenter l’objet absent Ainsi, l’une des fonctions des professionnels de la petite enfance est de relayer les parents dans l’épreuve de la séparation en proposant un cadre sécurisant et suffisamment stimulant, permettant à l’enfant de poursuivre harmonieusement son développement. Les enjeux sont importants : de la qualité de l’accueil et des projets mis en place dépend la sécurité affective de chaque enfant et donc sa capacité à profiter au mieux de ce que la collectivité peut lui apporter. Formatrices : Psychologue clinicienne et Psychopédagogue, Éducatrice de Jeunes Enfants Public :Professionnels de la Petite Enfance k Fonctions, significations et modes d’expression de l’agressivité aux différents âges de la petite Enfance : approche clinique k L’agressivité au quotidien en collectivité de jeunes enfants • Les circonstances déclenchant et favorisant l’apparition de comportements agressifs • Les conflits entre enfants • Les manifestations agressives : morsures, coups... k Rôle et les attitudes des professionnels de la petite Enfance vis-à-vis de l’agressé, de l’agresseur, du groupe d’enfants et des parents k Place et rôle de l’institution face aux comportements agressifs du jeune enfant : projet pédagogique et travail en équipe k L’observation du bébé k Les supports de la constitution de sécurité affective du bébé accueilli en collectivité • La stabilité de soins et de la relation • La continuité et la prévisibilité de l’environnement k Socialisation précoce /socialisation progressive k Le rôle la personne de référence et de la sécurité affective pour découvrir l’environnement k L’aménagement de l’espace d’une section de bébés k L’organisation des différents temps de la journée k Accompagner le moment des retrouvailles avec les parents PROGRAMME PROGRAMME Les comportements agressifs du jeune enfant DATES 10, 11 et 12 juin 2015 COÛT 600 € / 3 jours CODE STAGE REA 15/10009 Accueillir les bébés en EAJE DATES 26 et 27 mai 2015 COÛT 410 € / 2 jours CODE STAGE REA 15/10010 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF NOUVEAU
  20. 20. StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE - ÉTAbLISSEMEnT D’ACCUEIL DE JEUnES EnFAnTS [EAJE] PAGE 20 dans la société contemporaine, les représentations de l’allaitement ma- ternel sont assez hétérogènes et, si on reconnaît volontiers qu’il est béné- fique pour le nouveau-né, sa durée ne fait pas consensus, alors même que de nombreuses recherches montrent qu’il est possible et même préférable pour le bébé de le poursuivre le plus longtemps possible. Les mamans qui allaitent et qui souhaitent reprendre leur travail sont sou- vent découragées par les difficultés qui peuvent se présenter à elles, à commencer par les commentaires sur ce lien singulier, dès qu’il ne s’agit plus d’un nourrisson. Pourtant, la poursuite de l’allaitement favorise le maintien du lien malgré la séparation et diminue la fréquence et la gravité des maladies [respira- toires, gastro-entérite, allergies...] Pour accompagner la maman dans ses choix et lui permettre de continuer à allaiter son bébé, il est d’abord nécessaire de bien comprendre le méca- nisme physiologique des montées de lait et les caractéristiques du lait ma- ternel. Il faut aussi savoir, quand on accueille un bébé allaité par sa maman, respecter certaines règles concernant la conservation et le réchauffage du lait maternel. Cette formation a pour objectif de permettre aux participants de mieux connaître les intérêts de l’allaitement maternel pour pouvoir accompagner au mieux les mamans ayant fait ce choix. Formatrice :Puéricultrice Public :Professionnels de la petite Enfance k La composition du lait maternel et les différents stades de la lactation k Les bénéfices de l’allaitement maternel, pour le bébé et pour la mère k Éclairage sur les idées reçues sur l’allaitement maternel k Les règles d’hygiène pour la conservation et la préparation des biberons de lait maternel k Reprendre le travail tout en poursuivant l’allaitement • Soutenir les mamans qui font ce choix • Accompagner la maman et son bébé dans la période de sevrage PROGRAMME Accueillir un bébé allaité DATES 9 et 10 novembre 2015 COÛT 410 € / 2 jours CODE STAGE REA 15/10011 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF NOUVEAU Les Établissements d’Accueil de Jeunes Enfants sont des lieux d’interro- gations sur l’adaptation, la socialisation, l’intégration. Dans ces espaces de rencontres et d’accompagnement, les questions de l’identité individuelle et culturelle et de la construction de l’individu en tant que sujet, se posent avec acuité. Lorsqu’elles émigrent, les familles perdent certains de leurs repères cultu- rels et subissent à leur arrivée un « choc culturel » lié à la détresse phy- siqueetémotionnelledelatransplantationdansunmilieuétrangeetétran- ger. Ce « choc culturel » n’est pas sans conséquence sur leurs pratiques de maternage et d’éducation ainsi que sur les relations que ces familles sont amenées à développer avec les professionnels accueillant leurs enfants. Ce stage a pour objectif de sensibiliser les participants aux implications des différences socioculturelles dans les dynamiques de développement, d’éducation, d’intégration afin d’améliorer les relations interpersonnelles et institutionnelles avec les familles accueillies. Formateurs :Psychologues clinicien[ne]s et Anthropologue Public : Professionnels de la Petite Enfance k Parentalité et rapports familiaux dans divers contextes culturels k Pratiques de maternage et soins au jeune enfant dans différentes cultures k Les représentations de l’enfant dans différentes cultures k Conceptions traditionnelles de l’éducation et de la santé k Évolution de l’éducation et des représentations de l’enfant au sein de la culture française k Impact de l’émigration et difficultés sous-jacentes : exil, acculturation, déculturation k La vulnérabilité de l’enfant entre deux cultures k L’accueil et l’accompagnement d’un enfant et ses dimensions subjectives : l’altérité PROGRAMME Accueillir un enfant issu d’une autre culture en EAJE DATES 8, 9, 10 et 11 juin 2015 COÛT 800 € / 4 jours CODE STAGE REA 15/10016
  21. 21. StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE - ÉTAbLISSEMEnT D’ACCUEIL DE JEUnES EnFAnTS [EAJE] PAGE 21 Les professionnels de la petite enfance participent à l’éveil psychomo- teur et sensoriel du jeune enfant, ce qui exige de leur part une attention soutenue à ses besoins ainsi qu’à l’expression de ses compétences. Pour lui permettre d’évoluer à son propre rythme, il leur faut faire preuve d’ima- gination et de créativité, et renouveler les sources de découvertes et de sensations dans l’environnement du jeune enfant, en évitant les pièges de la sur-stimulation. L’objectif de ce stage est de comprendre comment se tissent les interac- tions entre les différentes dimensions du développement, afin d’accompa- gnerl’éveilpsychomoteuretsensorieldujeuneenfantaumoyend’activités et d’aménagements adaptés. Formatrices : Psychologue clinicienne et Psychomotricienne Public :Professionnels de la petite Enfance L’ouïe est le premier sens à se développer au tout début de la vie. En tant que média sonore, la musique, parle directement au corps, aux affects, elle permet de relier l’enfant à lui-même, à ses sensations et émotions. En Établissement d’Accueil de Jeunes Enfants, la pratique de la musique per- met aux professionnels d’entrer en communication sensible avec le jeune enfant et avec ses parents : la musique est l’art de créer des liens. Ce stage permettra d’explorer et d’expérimenter ses propres capacités au chant et au rythme, de découvrir des jeux vocaux et corporels parmi les différents thèmes musicaux abordés dans le répertoire enfantin [comptines, jeux de doigts, chansons, rondes enfantines...]. Il aura pour objectif de permettre aux professionnels de la petite Enfance, de s’approprier un nouvel outil de communication : comptine, chanson, ber- ceuse, dans un registre adapté au tout petit. Formateur :Musicien-Conteur Public :Professionnels de la Petite Enfance k Les étapes du développement psychomoteur et psychoaffectif de l’enfant k Schéma corporel et image du corps : la découverte et la connaissance de son corps par l’enfant k n otions de postures, mouvement, gestes k Motricité globale et motricité fine k Le corps, le mouvement, l’espace et les sens : outils de connaissance et de communication k Les compétences sensorielles k Le développement ultérieur des fonctions sensorielles k Les jeux moteurs : trouver des solutions d’aménagement de l’espace pour répondre aux besoins des enfants k Le choix des activités sensorielles et motrices en fonction de l’âge, des besoins et des compétences de l’enfant k Les bienfaits de la musique • Musique et développement affectif de l’enfant • La musique quand les mots ne suffisent plus : colère, chagrin, peurs, séparation... k La musique et le corps • L’importance de la voix et du toucher dans la communication individuelle avec le tout-petit • Les jeux de doigts, de mains, de rythme • La pratique des chansons dans l’accompagnement de la vie quotidienne [endormissement, repas, toilette...] k Atelier de chants : acquisition d’un répertoire de berceuses, de jeux de nourrice et de chansons par les participants PROGRAMMEPROGRAMME L’éveil sensoriel et moteur du jeune enfant DATES 11, 12 et 13 mai 2015 COÛT 600 € / 3 jours CODE STAGE REA 15/10012 éveil sonore et musical comptines, chansons et berceuses DATES 9, 10 et 11 mars 2015 COÛT 600 € / 3 jours CODE STAGE REA 15/10013 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF
  22. 22. StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE - ÉTAbLISSEMEnT D’ACCUEIL DE JEUnES EnFAnTS [EAJE] PAGE 22 L’enfant en situation de handicap est avant tout un enfant, avec les mêmes besoins fondamentaux que tout enfant dont les mêmes besoins de jeu. Le handicap, qu’il soit physique, sensoriel, perceptif ou intellectuel, constitue une entrave plus ou moins importante dans l’approche que l’en- fantpeutfairedesobjetsetdesonenvironnementcequiestuneimportant source de frustration dans ses élans, car il ne peut pas accéder aux jeux de façon aussi naturelle et spontanée que les autres enfants. Les conséquences du handicap dans les premières étapes du développe- ment varient en intensité en fonction du ou des domaines atteints, mais dans tous les cas il est nécessaire de soutenir l’enfant dans cette pulsion de vie qu’est le jeu, grâce à un environnement ludique varié, stimulant et adapté à ses compétences et en évitant les situations qui pourraient le mettre en échec. Ce stage est essentiellement pratique. Il a pour objectif de réfléchir à des solutions concrètes pour favoriser l’activité ludique de l’enfant en situation de handicap. Formatrices :Psychomotricienne / Éducatrice spécialisée Public :Professionnels de la Petite Enfance, de l’Enfance et du Travail Social k L’aménagement de l’espace de jeux pour l’adapter aux enfants accueillis k Les jeux moteurs k La motricité fine k Les jeux de respiration k Les activités d’eau k Les jeux « passifs » k Les jeux symboliques PROGRAMME Le jeu de l’enfant en situation de handicap DATES 22 et 23 juin 2015 COÛT 410 € / 2 jours CODE STAGE REA 15/10015 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF depuis le décret du 20 février 2007 réformant celui du 1er août 2000, les Établissements d’Accueil de Jeunes Enfants ont l’obligation de produire un projet d’établissement présentant les dispositions prises pour l’accueil d’enfants en situation de handicap ou atteints d’une affection nécessitant dessoinsouuneattentionparticulière,cequiimpliquequ’uneréflexiondoit être menée dans ce sens. En effet, pour que certains enfants puissent bénéficier d’une intégration dans un établissement d’accueil collectif, il faut qu’un travail pluridiscipli- naire et partenarial s’accomplisse, dans une perspective de complémenta- rité avec la prise en charge des services spécialisés [Loi du 14 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées] La réflexion portera sur l’étude des moyens nécessaires à l’intégration d’un jeune enfant en situation de handicap et à l’élaboration d’un projet d’accueil individualisé [Loi du 2 janvier 2002 : pour chaque personne accueillie en établissement, un projet individualisé doit être conçu, mise en œuvre et évalué]. Nous chercherons, durant ce stage, à dégager les bénéfices et à souligner les difficultés de l’intégration pour l’enfant, sa famille et l’établissement qui l’accueille. Formatrice : Psychomotricienne Public :Professionnels de la Petite Enfance k Handicaps, déficiences et inadaptations : cadres étiologique et nosographique k Handicap et identité - le différent et l’identique. Lorsque l’étrangeté devient familière k Intégration, normalisation et réalité du handicap. Les obstacles à l’intégration : déni de la réalité, surprotection... k Modalités de l’intégration • Conditions et finalités : le projet d’accueil individualisé [PAI] • Les relations famille-institutions : l’institution spécialisée et l’établissement d’accueil • Le suivi de l’enfant • Rôles et fonctions des différents professionnels : complémentarité et spécificité • La place de l’enfant en situation de handicap dans un groupe d’enfants PROGRAMME L’accueil d’un enfant en situationdehandicapenEAJE DATES 14, 15 et 16 décembre 2015 COÛT 600 € / 3 jours CODE STAGE REA 15/10014
  23. 23. StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE - ÉTAbLISSEMEnT D’ACCUEIL DE JEUnES EnFAnTS [EAJE] PAGE 23 Les manutentions et postures considérées comme « pénibles » [à court, moyenoulongterme]sontquotidienneschezlesprofessionnellesdelape- tite Enfance. Leur dos est, de fait, quotidiennement soumis à rude épreuve. Si les troubles musculo-squelettiques [TMS] sont la première cause de ma- ladie professionnelle, ils peuvent également avoir des conséquences sur les enfants eux-mêmes, particulièrement sensibles aux ruptures dans la continuité de leur prise en charge. L’établissement d’un bon dialogue postural entre les professionnelles et l’enfant dépendra de leur capacité à prendre soin d’elles-mêmes, de leurs limites, de l’intégrité de leur colonne vertébrale à travers des gestes et des postures adéquats. Ce stage propose de former les participantes à l’utilisation de techniques permettant de se détendre et de trouver les gestes et postures adaptés, au quotidien, pour prendre soin de leur dos et prévenir la lombalgie. Formatrice :Psychomotricienne Public :Professionnels de la Petite Enfance En Établissement d’Accueil collectif comme dans un service d’accueil familial, l’Éducateur de Jeunes Enfants est censé mettre en œuvre des compétences multiples, à dominante psychopédagogique, pour favoriser l’émergence et le développement des compétences de chaque enfant. Dans ce contexte, le rôle de l’Éducateur de Jeunes Enfants apparaît a priori clairement défini, mais l’observation montre que la pratique n’en est pas aisée et il reste bien souvent difficile de distinguer l’Éducateur de Jeunes Enfantsdesautresmembresdel’équipeàpartirdesfaitsetgestesdesuns et des autres. De plus en plus fréquemment, le rôle de l’Éducateur de Jeunes Enfants évo- lue vers l’animation et l’encadrement pédagogique du travail de l’équipe. Cette évolution n’est pourtant pas toujours évidente, malgré l’affirmation par le décret du 20 février 2007 de la capacité d’un Éducateur de Jeunes Enfants à exercer des fonctions de direction ou de direction-adjointe d’un établissement, [à certaines conditions]. Nous consacrerons donc cette session de formation à une définition et à une analyse du rôle et des fonctions de l’Éducateur de Jeunes Enfants en Établissement d’Accueil de Jeunes Enfants à partir des expériences des participants. Formatrice : Psychosociologue / Psychopédagogue Public :Éducateur de Jeunes Enfants en poste ou faisant fonction et VAE en cours k n otions d’anatomie, de la physiologie et de la biomécanique du dos k Les techniques de relaxation de base k Les risques élémentaires liés au travail auprès de jeunes enfants k L’aménagement de l’espace en tenant compte des risques de TMS k Travail sur la gestuelle et les postures pour protéger son dos k Apprentissage de postures adaptées à la prévention des lombalgies dans les situations professionnelles quotidiennes k Techniques ergonomiques de portage du bébé et du jeune enfant k Les modèles de référence de l’Éducateur de Jeunes Enfants. L’identité professionnelle k Les représentations de l’EJE chez les partenaires institutionnels et leur impact sur le positionnement professionnel k Les spécificités du rôle de l’EJE. Les différentes fonctions exercées suivant le contexte institutionnel • Au sein de l’encadrement : les fonctions de direction ou de direction adjointe • Au sein de l’équipe : les pratiques d’accueil et d’accompagnement ; l’observation de l’enfant • Auprès des parents : accueil, accompagnement et soutien aux fonctions parentales k Les difficultés et l’intérêt du travail de l’Éducateur de Jeunes Enfants PROGRAMME PROGRAMME Bien porter le jeune enfant et prévenir la lombalgie DATES 16 et 17 novembre 2015 COÛT 410 € / 2 jours CODE STAGE : REA 15/10017 La place de l’éducateur de Jeunes Enfants en EAJE DATES 7, 8, 9, 10 et 11 décembre 2015 COÛT 995 € / 5 jours CODE STAGE REA 15/10018 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF
  24. 24. StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE - EAJE/JARDInS D’EnFAnTS/ALSH MATERnEL PAGE 24 Le jeune enfant est un observateur et un comédien qui aime imiter ceux qui l’entourent. Il joue au papa et à la maman, à la maitresse d’école, à la marchande... De manière spontanée, intuitive, il pratique la mise en scène, le théâtre. Faire du théâtre avec de jeunes enfants, pour peu qu’on sache s’adapter à leur univers (histoires, chansons, héros...), et à leur vécu, c’est utiliser leur don naturel d’imitation pour développer leur aisance corporelle et leur relation aux autres. Il permet aux plus timides d’améliorer leur confiance en eux, d’accepter le regard de l’autre, comme aux plus remuants, de canaliser leur énergie. Ce stage permettra de réfléchir à la façon d’aborder le théâtre avec les jeunes enfants de manière ludique, pour le plus grand plaisir et l’épanouis- sement de l’enfant. Formatrice :Éducatrice de Jeunes Enfants spécialisée en langage corporel Public :Professionnels de la Petite Enfance et de l’Enfance Aller à la rencontre du « clown » en soi, ça n’est pas « faire le clown », c’est retrouver la naïveté de l’enfance, oublier momentanément quelques codes sociaux. Le personnage « clown » vit totalement l’instant présent, ses erreurs et tâtonnements ne sont là que pour révéler, en les pointant, les difficultés que nous devons tous affronter pour aller de l’avant. Son nez rouge et son maquillage le protègent de la censure, et sous ce dé- guisement, il peut s’autoriser à dénoncer des attitudes et comportements et ainsi enrayer les tensions, alléger les conventions sociales voire même désamorcer les conflits. Animer un atelier clown avec des enfants, c’est aussi les autoriser à se libé- rer des pressions éducatives et des attentes liées à leur réussite scolaire. Un moment de détente encadrée, où sans qu’il en soit question, les enfants apprennent beaucoup sur eux même et sur la manière de trouver leur place dans leur groupe d’appartenance. Formatrice :Éducatrice de Jeunes Enfants spécialisée en langage corporel Public :Professionnels de la Petite Enfance et de l’Enfance k Les jeux pour explorer l’espace k Les jeux pour découvrir son corps, sa voix... k Les jeux pour aller à la rencontre de l’autre k L’utilisation de supports divers pour développer l’imaginaire [objets, photos, images...] k La mise en scène de comptines, chansons, histoires connues des enfants k Le déguisement : comment se transformer avec quelques bouts de tissu ou quelques accessoires. k Mise en condition physique et vocale k Jeux de groupe visant à créer un climat de confiance k Mises en situations diverses permettant d’investir le personnage « clown » k Improvisations individuelles et en duo k Retour sur les improvisations, analyse du vécu k Animer un atelier clown avec des enfants PROGRAMME PROGRAMME théâtre pour les petits DATES 18, 19 et 20 mai 2015 COÛT 600 € / 3 jours CODE STAGE REA 15/10019 Animer un atelier Clown avec des enfants DATES 16, 17 et 18 mars 2015 COÛT 600 € / 3 jours CODE STAGE REA 15/10040 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF NOUVEAU
  25. 25. StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE - EAJE/JARDInS D’EnFAnTS/ALSH MATERnEL PAGE 25 Le terme de relaxation définit toute technique s’exerçant sur le tonus musculaire et visant à son relâchement. La relaxation peut être considérée comme un support dans l’art de vivre les événements et comme un outil dynamique qui permet de franchir les étapes de la vie. La relaxation favo- risel’épanouissementdel’enfantenluipermettantdesedécouvrir,d’explo- rer son corps et de s’exprimer. Par une prise conscience de sa respiration, réflexe naturel qui relie l’intérieur et l’extérieur, l’enfant apprend à libérer ses blocages, à se calmer et mieux se connaître. Ce stage permettra de former les participants à la mise en œuvre de tech- niques de relaxation auprès d’enfants de moins de 3 ans à 6 ans. En dehors des exposés théoriques, une grande place sera faite à la mise en pratique des exercices par les participants. Formatrices :Relaxologue et Psychomotricienne Public :Professionnels de la Petite Enfance et de l’Enfance L’enfant est un être de mouvement : il découvre le monde par le jeu, avec tout son corps, en développant progressivement la sûreté de ses gestes et de ses mouvements. Comment l’aider à développer ses compétences motrices pour qu’il puisse se sentir bien dans son corps et acquérir une aisance dans ses déplace- ments ? Quelle réponse donnons-nous à son besoin de bouger, de tester ses capaci- tés motrice, de prendre des risques mesurés ? Quelles sont les conditions à respecter pour préserver le mouvement natu- rel et ne pas dévier vers un savoir-faire ou un divertissement obligatoire ? L’objectif de ce stage est de savoir proposer des activités psychomotrices adaptées à l’âge des enfants en prenant en compte leurs capacités, le mo- ment de la journée, le temps que l’on peut y consacrer et l’espace alloué. Formatrice :Psychomotricienne Public :Professionnels de la Petite Enfance et de l’Enfance k L’enfant et la relaxation ludique : pourquoi, quand, comment ? k Être à l’écoute de l’enfant k L’utilisation de supports divers : musique, dessins, contes... k La relaxation dans les jeux adaptés à chaque âge k Applications • Découvrir le corps par le mouvement • Mieux respirer pour mieux être • Se calmer, se détendre, se relaxer • Sentir le mouvement vertical • Les cinq sens pour appréhender le monde • Fixer son attention, se concentrer k Rappel de connaissances sur le développement psychomoteur de l’enfant k L’intérêt des activités de psychomotricité pour l’enfant k Travail sur le corps et l’espace k Savoir proposer différents ateliers • La progression des activités k Jeux de balles pouvant évoluer vers des jeux collectifs en fonction des âges k Jeux en musique avec foulards ou ruban k Animations avec et sans matériel k Comment proposer des moments de relaxation en fonction de l’âge des enfants k Réalisation d’un carnet personnel regroupant les activités possibles en fonction des âges PROGRAMME PROGRAMME La relaxation ludique DATES 15, 16, 17 et 18 juin 2015 COÛT 800 € / 4 jours CODE STAGE REA 15/10020 Activités de psychomotricité avec les enfants DATES 2, 3 et 4 novembre 2015 COÛT 600 € / 3 jours CODE STAGE REA 15/10021 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF NOUVEAU
  26. 26. StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE - EAJE/JARDInS D’EnFAnTS/ALSH MATERnEL PAGE 26 Les marionnettes permettent d’expérimenter un moyen de communica- tion qui se nourrit de l’imaginaire individuel et collectif. Leur construction, à partir de matériaux divers, ne requiert pas de capacités manuelles par- ticulières. Elle offre l’occasion d’explorer cet autre langage constitué de regards, de postures, de façons d’investir l’espace, de se l’approprier et de le partager. Les marionnettes, par le biais de leur création puis de leur utilisation, sont des objets privilégiés de projections et d’identifications. Dans cette aire « intermédiaire » les émotions peuvent advenir, se dire autrement. Cette formation est centrée sur la création et la mise en œuvre de marion- nettes, ainsi que sur l’intérêt de l’utilisation de la marionnette avec des enfants. Formatrice :Marionnettiste Public :Professionnels de la Petite Enfance et de l’Enfance k La création de marionnettes k Les marionnettes : un moyen d’expression et de communication complémentaire du langage verbal k L’exploration de leur potentiel imaginaire k La rencontre avec l’imaginaire de l’autre : découvrir, comprendre, respecter k L’utilisation des marionnettes et le repérage dans l’espace et le temps k Les marionnettes : supports des affects, des représentations et des identifications k Apprendre à manipuler sa marionnette et à transmettre des émotions k Travail sur la mise en scène d’une histoire PROGRAMME Atelier marionnettes DATES 7, 8 et 9 avril 2015 COÛT 600 € / 3 jours CODE STAGE REA 15/10025 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF Espace de jeu et de créativité, l’eau favorise les interactions et permet un éveil sensoriel et moteur grâce à des expériences qui amènent l’enfant à réorganiser ses repères de petit terrien. L’eau enveloppe, caresse et sti- mule la peau réceptrice de sensations de plaisir. L’eau s’immisce, s’infiltre dans les orifices du corps, pique les yeux, pénètre dans le nez, dans les oreilles, provoquant ainsi des sensations désagréables ou inconnues. Si on respecte son rythme et que l’on créée une ambiance de sécurité matérielle et affective, l’enfant découvrira comment intégrer les contraintes relatives aux propriétés physiques de l’eau et deviendra progressivement capable d’autonomie. Cette formation permettra d’envisager les multiples utilisations de l’eau - eau médiation et eau espace de jeu - et ses significations dans le cadre de projets éducatifs adaptés. Des travaux pratiques en piscine seront proposés au cours du stage : Prévoir maillot, serviette, et bonnet dès le premier jour Formatrices : Psychomotricienne et Spécialiste d’activités aquatiques [bébés nageurs] Public : Professionnels de la Petite Enfance et de l’Enfance k L’eau, ses caractéristiques physiques et symboliques k L’eau au quotidien, en milieu familial et en collectivité de jeunes enfants k L’eau matière et l’eau espace : les peurs de l’eau, les peurs dans l’eau k Les activités avec l’eau : les jeux d’eau k Les activités dans l’eau : les activités en pataugeoire, en piscine k L’eau, médiateur de la relation PROGRAMME L’enfant et l’eau DATES 22, 23, 24 et 25 juin 2015 COÛT 800 € / 4 jours CODE STAGE REA 15/10022
  27. 27. StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE - EAJE/JARDInS D’EnFAnTS/ALSH MATERnEL PAGE 27 Présent dans toutes les cultures, le conte, par son universalité, est un vecteur idéal pour échanger et se repérer dans sa relation à l’autre et aux autres. Le moment du conte est, pour les enfants, un moment fort sur le plan émotionnel. Support projectif qui permet l’expression de préoccupations internes : angoisse de séparation, désirs, jalousie, amour et haine, agres- sivité..., le conte exprime, sous une forme fictionnelle, de multiples fan- tasmes à l’œuvre chez chacun, en jouant notamment sur la métaphore et le merveilleux. Depuis plus de trente ans, les albums pour la jeunesse ont pris un essor considérable, présentant, au milieu d’une production foisonnante, des ri- chesses qu’il est nécessaire de savoir identifier. Comment faire le tri : quels sont les bons albums ? Pourquoi ? Quels albums pour quels enfants ? Il s’agira de mieux comprendre l’importance et les complémentarités de l’albumetduconte[écritureetimagemontréesd’uncôté,oralitéetimages suggérées de l’autre] dans le développement des enfants, d’expérimenter les différences entre lire et raconter, ainsi que d’aborder les questions tellesquelesaménagementsdetempsetd’espace,pourfavoriseraumieux le plaisir de la découverte et du partage des albums et des contes. Formateur :Conteur, Lecteur, Musicien Public :Professionnels de la Petite Enfance et de l’Enfance Kamishibaï signifie littéralement : « théâtre de papier ». C’est une tech- nique de contage d’origine japonaise basée sur des images qui défilent dans un butaï [théâtre en bois] à trois portes. Un Kamishibaï est composé d’un ensemble de planches illustrées racon- tant une histoire. Quand on ouvre les volets du butaï, les enfants décou- vrentlesillustrationstandisquelenarrateurlitletexteenfaisantdéfilerles planches les unes après les autres. Contrairement au livre, qui ne s’adresse qu’à un seul lecteur, le Kamishibaï est parfait pour un petit groupe d’enfants. Chacun d’entre eux peut voir les imagesenécoutantl’histoire,cequienfaitunoutilprécieuxpourlescollec- tivités mais aussi chez l’assistante maternelle. Dans tous les cas, la mise en scène qu’il implique : son décor, sa mise en placedevantlesenfants,l’installationdesenfantscommeauspectacle...en fait un moment de convivialité très apprécié des petits comme des grands Ce stage permettra de découvrir les multiples facettes de cet outil, de l’ex- périmenter,deréfléchiràsonintérêtpourlesenfantsetderepartiravecles consignes nécessaires pour pouvoir en construire un. Formatrice :Éducatrice de Jeunes Enfants, responsable de RAM Public :Professionnels de la Petite Enfance et de l’Enfance k Écoute d’histoires de tradition orale pour en interroger le sens et constituer ou élargir les répertoires personnels k Des enfants et des livres k Analyse de l’impact des contes pour les jeunes enfants k Étude de contes-randonnées destinés aux très jeunes enfants k Sensibilisation aux Histoires à Doigts k Mises en situation : raconter, devenir « passeur » k Analyse des critères de choix d’un répertoire de livres et de contes : pour qui, pourquoi, quand, comment choisir ? k L’installation d’un temps de lecture, d’un moment de conte k L’histoire du Kamishibaï k Découverte de l’objet et de sa manipulation • Les planches du Kamishibaï, leurs caractéristiques k Quelles histoires pour le Kamishibaï ? k L’intérêt du Kamishibaï pour les enfants k Comment raconter avec le Kamishibaï ? k Confection de quelques planches à partir de contes connus ou inventés • Les éditeurs de Kamishibaï PROGRAMME PROGRAMME Lire et conter aux jeunes enfants DATES 28, 29 et 30 septembre 2015 COÛT 600 € / 3 jours CODE STAGE REA 15/10023 Le Kamishibaï, un outil formidable pour raconter aux enfants DATES 28 et 29 mai 2015 COÛT 410 € / 2 jours CODE STAGE REA 15/10024 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF
  28. 28. PAGE 28 Pour un jeune enfant, la question de la mort se pose en même temps que celles des origines et de la sexualité : dès qu’il peut parler et très tôt, il joue avec le concept et le mot de mort. Ses représentations de la mort et de son irréversibilité évoluent au cours du temps, influencées par des facteurs externes mais aussi par les diverses expériences qu’il a traversées. C’est l’angoisse des adultes qui les conduit à se taire sur cet aspect de la vie, mais ce silence est lourd de conséquences pour le développement psy- chique de l’enfant, mis dans l’impossibilité de parler du décès d’un proche, de penser et de symboliser les affects très violents qui brouillent l’équilibre de sa famille. On sait aujourd’hui que les deuils vécus par l’enfant influencent non seu- lement son développement psychoaffectif, sa maturation, mais également sa santé physique. L’enfant,quelquesoitsonâge,peutêtreconfrontéàlapertedesesgrands- parents. Il peut aussi, du fait de maladie, d’accident, de suicide... perdre un desesparents,unfrère,unesœur,uneréférentedelacrèche,uncamarade de classe... Sa manière de vivre cette perte dépend de son âge, de son fonctionnement psychique avant le décès de la personne, des relations qui existaient dans la famille et de sa relation singulière au disparu... Cette formation a pour objectifs de de permettre aux professionnels de la petiteenfanceetdel’enfancedesurmonterlestabousliésàl’idéemêmede la mort et d’élaborer leur propre représentation de ce qu’il convient de dire et de faire pour accompagner l’enfant dans ces circonstances. Formatrice :Psychologue spécialiste de la question Public :Professionnels de la Petite Enfance et de l’Enfance et du Travail Social k Généralités sur la mort et le deuil • Les attitudes face à la mort : variations sociales et culturelles, variations historiques • Le tabou de la mort : l’irreprésentable • Le nécessaire travail du deuil : réorganisation des investissements libidinaux k L’enfant et le deuil • Les conceptions de la mort chez l’enfant • Les réactions et comportements des enfants face à la mort k Le rôle de l’adulte dans l’accompagnement de l’enfant confronté à un deuil • La mort d’un parent [père ou mère] et son impact sur le développement de l’enfant • La participation de l’enfant aux rites funéraires • Comment répondre aux questions des enfants ? • Que dire en cas de suicide du parent ? • Quels signes et comportements doivent alerter ? PROGRAMME Accompagnement de l’enfant face au deuil DATES 8, 9 et 10 juin 2015 COÛT 600 € / 3 jours CODE STAGE REA 15/10027 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF NOUVEAU L’atelier de créativité s’inscrit dans le projet éducatif des modes d’accueil dans plusieurs perspectives : éveil culturel, développement des habiletés manuelles, expression de soi... Les activités manuelles offrent à l’enfant un cadre privilégié pour exprimer ce qui se joue pour lui en développant son monde imaginaire, sa créativité. Lors de cette formation, il s’agira de se questionner sur la manière dont fonctionne un atelier de créativité et sur le rôle que joue l’expression de soi dans le bien-être du sujet et dans son rapport avec son environnement. Ce stage propose une alternance entre un travail d’expression plastique et/ ou graphique [dessin, peinture, collage...] et une réflexion sur cette pra- tique : vécu, ressenti... Ilaurapourobjectifsd’amenerlesparticipantsàmettreenœuvreetàdéve- lopper leurs propres capacités créatrices et d’expression, pour être capable de proposer des activités adaptées aux besoins et aux compétences des enfants. Formateur :Plasticien Public :Professionnels de la Petite Enfance et de l’Enfance k Spécificités et intérêts des différents modes d’expression • L’expression graphique • La couleur, la peinture • La matière k L’atelier de créativité et l’accompagnement psycho-éducatif • Les objectifs et le sens des activités d’expression créative : quels enjeux dans la dynamique de développement de l’enfant k La mise en place des ateliers de créativité • Le rôle et la place des adultes auprès des enfants selon le type d’activité proposée • La mise en place d’un environnement et d’activités favorisant l’éveil des sens et la créativité du jeune enfant : aménagement de l’espace, choix des matières et des outils, les petites astuces de l’organisation PROGRAMME Atelier de créativité DATES 7, 8 et 9 décembre 2015 COÛT 600 € / 3 jours CODE STAGE REA 15/10026 StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE - EAJE/JARDInS D’EnFAnTS/ALSH MATERnEL
  29. 29. StAGES dE FoRMAtioN CoNtiNUE - SOCIO-ÉDUCATIF PAGE 29 La précarité touche en France près de 2 millions d’enfants, dont les fa- milles vivent, ou même plutôt survivent, sous le seuil de pauvreté défini par l’INSEE à 950 euros par mois. La pauvreté a des conséquences au long cours sur la construction des enfants et peut avoir un impact très lourd sur leur capacité à construire le capital culturel et social indispensable pour évoluer dans une société aussi exigeante que la nôtre. Les effets de la précarité de la vie quotidienne sont importants sur la santé des enfants qui subissent des carences alimentaires, un retard dans l’ac- cès aux soins, des pathologies spécifiques pour ceux qui vivent dans des logements insalubres. Elle a des répercussions sur la scolarité des enfants et sur la manière dont ceux-ci peuvent investir les apprentissages. Elle génère aussi une souffrance psychique qui trouve son origine dans l’insta- bilité et l’insécurité, sans oublier la honte de soi qui peut marquer définiti- vement une vie d’enfant. Ce stage aura pour objectifs de sensibiliser les professionnels aux réper- cussions de la précarité sur le quotidien des enfants et sur leur construc- tion identitaire, de manière à leur permettre de mieux comprendre leurs réactions et d’ainsi mieux les accompagner. Formatrice :Éducatrice spécialisée Public :Professionnels de la Petite Enfance, de l’Enfance et du Travail Social « Ni une crèche ni une halte-garderie, ni un centre de soins, mais une maison où mères et pères, grands-parents, nourrices, promeneuses sont accueillis... et leurs petits y rencontrent des amis. » Françoise Dolto Née en 1979, la maison verte de Françoise Dolto a fait des émules. Trente ans plus tard, on trouve ses « petites sœurs » partout en France, déclinées sousdesformesapprochantes,maisenrèglegénéralelargementinspirées de la pensée de cette grande dame. Il s’agit de permettre à l’enfant et à son parent de faire l’expérience de la séparation « accompagnée », de trouver, pour l’enfant, un lieu socialisant et pour son parent, une oreille attentive à ses éventuelles difficultés. Pour le professionnel exerçant en Établissement d’Accueil du Jeune Enfant, être ou devenir « accueillant » en LAEP nécessite un déplacement de pos- ture permettant d’adopter la « bonne distance » qui cadre des échanges soutenants, sans visée psychothérapeutique. Ce stage a pour objectifs de poser le cadre des relations avec les parents de l’enfant en LAEP, de clarifier les conditions, les objectifs et les limites des relations à établir et de développer des compétences d’écoute active des parents. Formatrice :Psychologue clinicienne / Psychanalyste Public :Professionnels accueillants en LAEP ou souhaitant le devenir k Précarité et réalités quotidiennes k Les effets de la précarité sur le devenir des enfants k Savoir identifier les difficultés auxquelles les enfants sont soumis k Mieux comprendre les comportements des enfants de familles en situation de précarité k Les concepts fondateurs des LAEP k La dimension sociale : le rôle des LAEP dans la société contemporaine k Le rôle des accueillants : identité, fonctions, place k L’implication des accueillants k L’accompagnement du lien et des interactions enfant/parent k Le soutien aux fonctions parentales k L’écoute des parents PROGRAMME PROGRAMME Accueillir des enfants de familles en situation de précarité DATES 1er et 2 octobre 2015 COÛT 410 € / 2 jours CODE STAGE RSo 15/10028 Être accueillant en Lieu d’Ac- cueil Enfants/Parents [LAEP] DATES 3, 4 et 5 juin 2015 COÛT 600 € / 3 jours CODE STAGE RSo 15/10029 www.stho.org TOUS nOS STAGES SOnT ÉLIGIbLES CPF

×