6évolution du sens des mots

354 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
354
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

6évolution du sens des mots

  1. 1. Hiver 2011
  2. 2. Étudier le sens Au cours du temps
  3. 3. Exemple Débile  Faible physiquement (M-Âge)  Faible mentalement (sens moderne)
  4. 4. Certains mots Ont gardé leur sens étymologique  Feuille, viaduc… Sont restés, mais leur sens diffère  Embrasser  Prendre dans ses bras  Donner un baiser (XVIIe) Ont définitivement sorti de l’usage  Tout en restant utilisés dans certaines expressions figées (idiomatiques)  Bayer aux corneilles
  5. 5. Exemples Bayer (ouvrir)  Et non bailler Le vivre et le couvert  Couvert = toit Il n’a pas fait long feu  Modification du sens Je vais le recevoir avec une brique puis un fanal  Modification du sens Sans coup férir  Férir = frapper
  6. 6. Exemples Fier comme un pou  Pou = coq Mort ou vif  Vif = vivant
  7. 7. Modifications Par l’intensité  Charme  Incantation magique (m-A,XVIe)  Charme  Simple attrait (XVII) Par renforcement  Maîtresse  Qqun qui aime (Roméo et Juliette)  Amour adultère (XVIII)
  8. 8. Modification Par restriction du sens  Viande  Nourriture  Chair animale Par extension de sens  Corvée  Travail collectif  Tâche pénible
  9. 9. Exemple du mot « bourgeois » Il s’agit d’un mot de formation française, à partir du substantif « bourg » et du suffixe -ois, -oise qui signifie « relatif à ».
  10. 10. Succession des sens dans les dictionnaires Moyen-Âge  C’est un habitant de villes commerçantes soustraites par des chartes de franchise à l’influence du seigneur.  C’est un habitant des villes qui a une certaine aisance, et qui possède des droits ou des biens immobiliers sur le territoire de la cité.
  11. 11. XVIIe  C’est un individu appartenant à la classe moyenne (classe intermédiaire entre les nobles et les manants)  Se dit quelquefois en mauvaise part, par opposition à un homme de la Cour, pour signifier un homme peu galant, peu spirituel, qui vit et raisonne à la manière du bas peuple.
  12. 12. modifications Révolution  : le bourgeois s’oppose à l’ouvrier. XIXe :  c’est un individu préoccupé de réussite matérielle fermé sur des valeurs esthétiques et à l’évolution.
  13. 13. Exemple avec le mot « souffrir » (perspectivesynchronique) Le sens étymologique du mot est « supporter ». Le sens figuré s’est développé. Le sens de ce mot varie selon la construction :  en construction transitive directe :  objet animé (souffrir quelqu’un : résister à quelqu’un)  objet inanimé  en construction pronominale  objet réfléchi (se souffrir : se supporter (se tenir debout))  objet réciproque : se soutenir mutuellement
  14. 14. Dès la fin du Moyen-Âge, la construction pronominale disparaît. Elle est remplacée par « porter ». L’emploi transitif disparaît plus tard, il est remplacé par « soutenir », « résister à ». Le sens figuré, lui, va faire fortune. Constructions encore existantes :  Je souffre que tu viennes. (= je le permets)  souffrir de quelqu’un,  en supporter des choses désagréables.  en construction double : souffrir quelque chose à quelqu’un, le lui accorder ; souffrir à quelqu’un de +infinitif : lui permettre de.

×