sommaire
●

L'écriture maya

●

Les sons

●

L’évolution

●

La destruction

●

Diego De Landa

●

L’alphabet maya

●
Écriture Maya
L'écriture maya apparaît à partir de 300 avant JC. A en juger par les documents
que nous possédons, l'écritu...
Les sons
Cette évolution est facilitée par le fait que la majorité des mots mayas sont
monosyllabiques et que les mots pol...
L’évolution
Cette évolution va de pair avec l'importance toujours plus grande accordée aux
dates dans la société maya et l...
La destruction
Considérée comme le véhicule de l'idolâtrie par les Espagnols, la plupart
des codex mayas finirent brûlés d...
Diego De Landa
●

Diego de Landa apporte dans sa
« Relación de las Cosas de
Yucatán » un grand nombre
d'informations sur l...
L'alphabet Maya
MERCI DE VOTRE
ATTENTION
●

sources :

●

Bnf

●

Google image

●

wikipedia
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Ecriture maya

1 874 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 874
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
367
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ecriture maya

  1. 1. sommaire ● L'écriture maya ● Les sons ● L’évolution ● La destruction ● Diego De Landa ● L’alphabet maya ●
  2. 2. Écriture Maya L'écriture maya apparaît à partir de 300 avant JC. A en juger par les documents que nous possédons, l'écriture maya passe assez rapidement d'une forme logographique, où chaque mot est représenté par un dessin, à une forme mixte, logographique et phonétique de type syllabique : le mot peut aussi être divisé en unités plus petites, dans le cas maya, des syllabes, chacune représentée par un signe.
  3. 3. Les sons Cette évolution est facilitée par le fait que la majorité des mots mayas sont monosyllabiques et que les mots polysyllabiques sont en général décomposables en mots d'une syllabe. De plus, ce qui caractérise ce système, c'est sa polyvalence : chaque signe peut avoir plusieurs sons, et chaque son, plusieurs sens. L'invention du complément phonétique au milieu de l'époque classique, aux alentours du VIIe siècle, permet d'indiquer, parmi plusieurs lectures phonétiques, la bonne lecture. Cette détermination n'évacue pas les homophones, c'est-à-dire la pluralité de sens pour un même son.
  4. 4. L’évolution Cette évolution va de pair avec l'importance toujours plus grande accordée aux dates dans la société maya et l'instauration d'un système politique centralisateur : à l'image de la Grèce, plusieurs cités-États se disputent le pouvoir sans qu'aucune n'arrive à s'imposer durablement à toutes les autres. Chaque ensemble est dominé par la figure du roi et de sa dynastie. L'écriture est alors utilisée sur les stèles de pierre - matériau " éternel " - pour écrire l'histoire des rois, de leur naissance et de leur mort, de leurs succès, et décrire les rituels qui jalonnent leurs règnes.
  5. 5. La destruction Considérée comme le véhicule de l'idolâtrie par les Espagnols, la plupart des codex mayas finirent brûlés dans des autodafés au xvie siècle. Le franciscain Diego de Landa fit preuve en la matière d'un zèle particulier ; on doit cependant à ce même Diego de Landa un document précieux, qui fut publié par l'abbé Brasseur de Bourbourg, et qui contient notamment une sorte d'alphabet maya qui est en fait un syllabaire. Quelques manuscrits mayas échappèrent à la destruction et furent envoyés en Europe à titre de curiosités.
  6. 6. Diego De Landa ● Diego de Landa apporte dans sa « Relación de las Cosas de Yucatán » un grand nombre d'informations sur l'histoire ancienne des Mayas, leurs coutumes, leurs croyances, leurs monuments, etc. Il nous décrit le ou plutôt les calendriers des Mayas, ce qui a permis aux chercheurs de dater avec précision leurs inscriptions :
  7. 7. L'alphabet Maya
  8. 8. MERCI DE VOTRE ATTENTION ● sources : ● Bnf ● Google image ● wikipedia

×