La réussite éducative en Picardie

929 vues

Publié le

La démarche de projet :
travailler en transversalité

Conférence débat du 8 décembre 2011 (Association des Régions de France - Jeunesse en régions)

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
929
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • En fin de 3ème, des choix d’orientation moins ambitieux des parents picards à la rentrée 2002-2003, les vœux en faveur d’un second cycle professionnel ont été les plus fréquents dans les Académies de Lille (40 %) et d’Amiens (36 %) (contre 30 % en France métropolitaine). La moindre ambition des familles du Nord et de Picardie résulte en partie des structures sociales. La demande d’orientation reste socialement très différenciée
  • La réussite éducative en Picardie

    1. 1. ARF Jeunesse en régions Conférence débat du 8 décembre 2011 La démarche de projet : travailler en transversalité La réussite éducative en Picardie
    2. 2. Agenda Introduction : la réussite éducative priorité du mandat 1- Contexte et objectifs de la démarche 2- Gouvernance, budget et méthodes 3- Des exemples, en particulier les actions éducatives dans les lycées Conclusion : l’enjeu, maintenir la mobilisation dans la durée pour mettre en œuvre une véritable co-construction des politiques jeunesse en Picardie  
    3. 3. Introduction la réussite éducative priorité du mandat Le 28 septembre 2010 le Président Gewerc adresse un courrier aux élus, à la direction générale et aux directeurs. «  La réussite éducative de tous les jeunes Picards est un des objectifs majeurs de la Région pour la mandature 2010-2014. Permettre à chaque jeune Picard de construire son projet de vie, telle est notre ambition. La plupart des politiques régionales sont concernées par cet objectif. C’est la raison pour laquelle j’ai souhaité animer personnellement la démarche transversale qui doit mobiliser l’exécutif et les services de la Région, en étroite concertation avec nos partenaires. »
    4. 4. 1- Contexte et objectifs de la démarche La Picardie 2 ème région la plus jeune de France En 2005 26,9% des Picards ont moins de 20 ans (24,9% moyenne nationale) Mais sur les 22 régions de métropole, la Picardie s’inscrit dernière ou avant-dernière pour la plupart des indicateurs de qualification de la population. - En 2008, le taux de sortant sans qualification est de 9.1% pour la Picardie (5.9% pour la France métropolitaine) - Le taux d’illettrisme des jeunes de 17 ans est le plus important de France métropolitaine.  
    5. 5. <ul><li>1- Contexte et objectifs de la démarche </li></ul><ul><li>Un cumul de difficultés </li></ul><ul><li>Au début des années 2000, la dépense du ministère pour un élève du primaire était de 5 % en dessous de la moyenne nationale. </li></ul><ul><li>Des territoires concentrent de fortes difficultés sociales (faibles revenus, chômage élevé…) et une faible accessibilité à l’offre de formation et aux équipements culturels et sportifs </li></ul><ul><li>- Une moindre ambition scolaire des familles et des jeunes. </li></ul><ul><li>  </li></ul>
    6. 6. 1- Contexte et objectifs de la démarche Permettre aux enfants dès leur plus jeune âge de s’ouvrir au monde grâce aux livres, à la musique, aux arts en général, suppose d’ agir sur l’ensemble de la chaîne éducative . Mais, dans un contexte budgétaire fortement contraint , plutôt que de multiplier des dispositifs nouveaux d’aides financières, la Région se propose de mettre en cohérence ses propres politiques et développer des partenariats, selon des priorités partagées, avec les autres collectivités, la communauté éducative et le monde associatif.  
    7. 7. <ul><li>2- Gouvernance, budget et méthodes </li></ul><ul><li>Une structure permanente de concertation, mise en place en décembre 2010, avec des réunions plénières deux fois par an </li></ul><ul><li>Une première phase de concertation jusqu’en mars 2011 qui a permis de proposer des mesures pour la rentrée scolaire 2011-2012 et de structurer la poursuite du travail. </li></ul>
    8. 9. <ul><li>2- Gouvernance, budget et méthodes </li></ul><ul><li>Une forte mobilisation : </li></ul><ul><li>85 équipes projets réparties selon 7 axes stratégiques - 14 coordonnateurs - 50 chefs de projets - 100 agents de la collectivité - 250 représentants des partenaires </li></ul><ul><li>20 jeunes (notamment CRJ) participant régulièrement aux travaux   </li></ul>
    9. 10. 2- Gouvernance, budget et méthodes BS 2011 : Plus de 13 millions d’euros pour financer les priorités retenues à l’issue de la première phase de concertation (généralisation de la carte CURSUS, aide au devoir, ENT…) BP 2012 : Plus de 5 millions d’euros (AE) pour des actions nouvelles, mobilisés sur plus de 20 lignes budgétaires différentes  
    10. 11. 3- Des exemples, en particulier les actions éducatives dans les lycées Un travail en mode projet mais d’autres formes de transversalité et de décloisonnement - La mise en cohérence des politiques régionales, avec désignation d’une direction pilote et mobilisation de toutes les directions concernées : l’exemple du conventionnement avec le CRDP - L’expérimentation « webdocumentaire », la création numérique favorise une approche culturelle transdisciplinaire qui mobilise des partenaires qui n’ont pas l’habitude de travailler ensemble.
    11. 12. <ul><li>3- Des exemples, en particulier les actions éducatives dans les lycées </li></ul><ul><li>Une nouvelle approche des actions éducatives accompagnées par la Région : </li></ul><ul><li>Une communication plus claire vers les lycées, rassemblant toutes les offres régionales </li></ul><ul><li>Un travail collectif (en interne et avec les partenaires) permettant d’améliorer la qualité des projets </li></ul><ul><li>Des expérimentations en 2012 pour favoriser l’émergence de projets territoriaux. </li></ul><ul><li>Dès 2011, des journées de la jeunesse organisées par les jeunes pour initier ces rencontres territoriales. </li></ul>
    12. 13. Conclusion L’enjeu de la démarche : maintenir la mobilisation dans la durée pour mettre en œuvre une véritable co-construction des politiques jeunesse en Picardie  

    ×