Tarotmag n°03

1 075 vues

Publié le

Chères Amies, chers Amis,
La saison 2008-2009 a démarré sur les chapeaux de roue. En effet, dans la foulée de la Coupe
de France par équipes qui s’est déroulée dans le magnifique cadre du Casino d’Aix-les-Bains,
nous avons organisé le Championnat de France Libre par équipes de 4. Les deux compétitions
se sont remarquablement passées et je me dois de féliciter tous les joueurs ainsi que le comité
Savoie Mont-Blanc pour son organisation.
Entre les deux week-ends avait lieu le Mondial des Jeux de l’Esprit. Le Tarot a montré lors de
cette manifestation tout son dynamisme.
Nous sommes toujours à la recherche d’une personnalité représentative pour nous aider à
communiquer auprès des médias et je souhaite que 2009 nous apporte la solution idéale.
Je vous présente à toutes et tous mes meilleurs vœux de bonheur, santé et prospérité ainsi
qu’à ceux qui vous sont chers pour cette nouvelle année.

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 075
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
28
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tarotmag n°03

  1. 1. 22 Nous, la fédé - Direction de la publication : Fédération Française de Tarot - Composition, rédaction, mise en page : Adrien PEREZ - Photos : Rudy MIRRE, Maurice DOURY, Adrien PEREZ, Philippe CARDON, Robert MEMBRE - Date de parution : Janvier 2009 - Imprimeur : MACON IMPRIMERIE - 22 rue du 134ème RI - 71000 MACON - Ont collaboré à ce numéro : Jean-Pierre BOULEY (Président), Maurice DOURY (Secrétaire National), Pierre PAQUOT (Trésorier), Emmanuel STEFANAZZI (Vice-Président), Sylvain PORRET, Daniel REYNAUD, Robert MEMBRE, Patrick CHOUKROUN, les 5 consultants et de nombreux responsables de clubs et comités L’éditorial de Jean-Pierre BOULEY Président de la FFT Tarot Mag n°3 3 4 7 8 12 Agenda Actus infos Triathlon 2009 Stage Adultes 2009 Du 22 au 29 août à Bitche Coupe de France 2008 Championnat de France Libre par 4 interclubs 2008 15 16 19 20 22 Résultats Open nationaux Aix-les-Bains Résultats Championnats de France et Mondial Que se passe-t-il du côté de... ? Passionné... de grandes aventures Robert MEMBRE Portrait de joueur Daniel REYNAUD 25 26 29 30 31 Mots fléchés Tarot initiation Les atouts Les consultants Problème écart et entame La donne par Patrick CHOUKROUN Solutions des jeux Sommaire Chères Amies, chers Amis, La saison 2008-2009 a démarré sur les chapeaux de roue. En effet, dans la foulée de la Coupe de France par équipes qui s’est déroulée dans le magnifique cadre du Casino d’Aix-les-Bains, nous avons organisé le Championnat de France Libre par équipes de 4. Les deux compétitions se sont remarquablement passées et je me dois de féliciter tous les joueurs ainsi que le comité Savoie Mont-Blanc pour son organisation. Entre les deux week-ends avait lieu le Mondial des Jeux de l’Esprit. Le Tarot a montré lors de cette manifestation tout son dynamisme. Nous sommes toujours à la recherche d’une personnalité représentative pour nous aider à communiquer auprès des médias et je souhaite que 2009 nous apporte la solution idéale. Je vous présente à toutes et tous mes meilleurs voeux de bonheur, santé et prospérité ainsi qu’à ceux qui vous sont chers pour cette nouvelle année. Jean-Pierre BOULEY Président de la FFT
  2. 2. 33Nous, la fédé Actus Infos Agenda 1/ Communication Le site Internet de la FFT Le site http://www.fftarot.fr est toujours autant visité. Les pages "Résultats des compétitions nationales" remportent un énorme succès : plus de 480 connexions en 48 heures pour les résultats du Championnat de France Libre par équipes de 4 et 180 connexions pour les résultats des différents Open nationaux. La photothèque est aussi très appréciée. FEVRIER - 10 au 15 : CANNES festival (TAROTmag n°2) - 13 au 15 : CHALON-SUR-SAONE Championnats de France Quadrettes et Grandes Ecoles MARS - 7 au 14 : COLLONGES-LA-ROUGE séjour Tarot (TAROTmag n°2) AVRIL - 30 au 3 mai : AMELIE-LES-BAINS festival Master’s (TAROTmag n°2) MAI - 20 au 24 : EVIAN Championnats de France Sont notés dans l’agenda : - les Championnats de France - les manifestations organisées par la FFT - les tournois, festivals et séjours du magazine - 10 au 13 : PONTARLIER Championnat de France Donnes Libres Individuel Open, Séries et Jeunes - 29 au 1er juin : VICHY Championnat de France Triplettes Projet création d’un jeu de Tarot spécifique FFT Suite à une demande importante de joueurs et collectionneurs, la FFT a décidé de réaliser un jeu spécifique. Les représentations sur les atouts seraient remplacées par des photos de sites et villes qui ont accueilli des Cham- pionnats de France. Les habillés pourraient être les grandes et grands champions de Tarot. Les mairies, à qui ce projet a été soumis, semblent très intéressées et emballées. Une vidéo sur un club FFT Un film sur un club FFT va être créé par Adrien PEREZ, employé de la FFT, et sera mis en ligne sur le site et en libre diffusion. Plusieurs reportages sur la vie du club seront réalisés : tournois de régularité, organisation de championnats ou grands tournois, écoles de Tarot. Les responsables, champions et débutants seront interviewés. - 3 au 5 : CAP D’AGDE festival (page 28) - 28 : BLENOD-LES-PONT-A-MOUSSON concours (page 23) - 3 au 10 : BODRUM TURQUIE séjour Jocan Voyages (page 24) - 7 au 10 : TULLE festival (page 18) JUILLET - 10 au 15 : SAINT GILLES DU GARD festival (page 4) - 11 au 13 : SAINT GILLES DU GARD Triathlon (page 4) - 18 au 25 : NOEUX LES MINES Stage jeunes AOUT - 3 au 5 : LIMOGES festival (page 11) - 10 au 14 : ALLIER tournois (page 27) - 6 au 9 : ALES festival (page 14) - 7 et 9 : ALES Championnat de France Interclubs Libre par 4 - 22 au 29 : BITCHE Stage adultes (page 7)
  3. 3. 44 Nous, la fédé GRAND NATIONAL DE TRIATHLON FERIA DU TAROT Organisé par la Fédération Française de Tarot Organisée par le Tarot Club Saint-Gillois Après l’immense succès du Quatrième Grand National de Triath- lon à Albi, la 5ème édition aura lieu du samedi 11 au lundi 13 juillet 2009 pendant la Féria de Saint-Gilles. Elle se terminera par le tournoi en donnes libres doté indépendamment qui permettra aux équipes mal classées de rester dans la compétition. Règlement de la compétition Les résultats des 4 joueurs d'une équipe sont convertis en "Points Triathlon" (PT) suivant une table établie statistiquement à partir des résultats des Open Nationaux et des finales de Champion- nats de France. Cette table appelée "Table Chalonnaise" peut être réactualisée tous les ans et doit être disponible et affichée avant le début des épreuves. Il est d'autre part attribué un bonus à chaque joueur en fonction de son dernier classement national. A titre indicatif, pour une équipe dont les 4 joueurs auraient une moyenne de 50% en duplicaté individuel, auraient un total de 0 en libre, et finiraient à 0 point-match en quadrette, le score en point triathlon est de 300 PT (soit 100 par épreuve). Cette épreuve ne porte pas le nom de Championnat de France puisqu'il n'y a pas de qualification pour y participer, elle se déroule pendant l'été et est ouverte à toute équipe de 4 joueurs. Ces 4 joueurs peuvent être issus de n'importe quel comité, à condition d'être à jour de la licence de la saison précédente. Inscriptions et redistribution Les inscriptions doivent parvenir à la Fédération Française de Tarot au plus tard le 29 juin 2009. La FFT se réserve le droit d'accepter des inscriptions hors délais pour compléter les tour- nois. Des équipes seront acceptées sur place 24 heures avant le début du Triathlon à la condition de ne pas perturber l’ordonnan- cement du tournoi. Les frais d'inscription sont fixés à 50 € par joueur soit 200 € par équipe. Vous devez envoyer un chèque de règlement libellé à l’ordre de la FFT avec la liste des 4 participants. Le Grand National de Triathlon est doté de prix à hauteur de 80 % des frais d'inscription perçus. Cette redistribution est étalée sur 20 % des équipes. PROGRAMME 14h00 21h00 Vendredi 10 juillet Quadrettes Libre parallèle Samedi 11 juillet TRIATHLON Duplicaté Individuel Grand LibreLibre parallèle Dimanche 12 juillet TRIATHLON Quadrettes Quadrettes Libre parallèle Libre parallèle Lundi 13 juillet TRIATHLON Donnes libres Quadrettes Libre parallèle Libre parallèle Mardi 14 juillet Triplettes Aimé Jacono Grand LibreLibre parallèle Mercredi 15 juillet Libre Libre Tournois en donnes libres et Libres parallèles Inscriptions : 12 € - Redistribution : 80 % Grands Libres Inscriptions : 18 € - Redistribution : 80 % Tournois Quadrettes Inscriptions : 15 € - Redistribution : 80 % Challenge sur les 3 tournois quadrettes Tournoi Triplettes Aimé JACONO Inscriptions : 15 € - Redistribution : 100 % Arbitrage:GuyDIPASQUALEetRaymondTANAS Renseignements : 06.50.22.23.97 / 06.61.88.20.90 TRIATHLON- FERIADUTAROTASAINTGILLES Salle polyvalente du vendredi 10 au mercredi 15 juillet 2009
  4. 4. Actus Infos Le TAROTmag Actuellement, un numéro de la revue coûte entre 11000 € et 14000 € en fonction du nombre de pages. Le coût de revient d’une page varie entre 275 et 295 €. Le coût d’une publication se monte à 2 €. Face à ce constat, il a été décidé de modifier les tarifs de parution des annonces publicitaires. Le quart de page passe à 150 €, la demi-page à 250 €, la page à 350 €. Les Winflags Ils ont fait leur apparition à Aix-les-Bains. Ils ont beaucoup plu et ont été appréciés de tous. Certains comités et clubs seraient désireux d’en acquérir. Les coûts de Winflags FFT sont variables en fonction des quantités com- mandées : entre 142 et 192 € TTC l’unité, port exclus. Autres informations - Un Festival des Jeux va être organisé à Toulouse les 24, 25 et 26 avril 2009. La FFT participera conjointement avec le Comité Midi-Pyrénées. - Jean-Pierre BOULEY, Président de la FFT, est en contact avec Lionel NALLET, 2ème ligne du XV français, qui envisage d’être notre ambassadeur. 2/ Administratif Le point sur les licences (début janvier 2009) 278 clubs se sont réaffiliés sur les 320 enregistrés la saison précédente. 22 nouveaux clubs ont rejoint la FFT. A l’heure actuelle, la FFT compte seulement 6789 licenciés. Les bordereaux de licences arrivent de plus en plus tard. Pour information, au 15 novembre 2008, il n’y avait que 198 clubs et 3896 licences enregistrés. Il est à noter que certains joueurs font remarquer qu’on ne les incite pas à prendre une licence FFT dans leur club. Nous demandons donc aux responsables de ces clubs de bien vouloir faire en sorte de palier à ce manque. Beaucoup de comités ne respectent toujours pas les prix des licences création et 2ème année. La licence création à 10 € (part fédérale) est vendue jusqu’à 20 €, la licence 2ème année peut monter à 25 €. Une réflexion globale sur les licences sera mise à l’ordre du jour du prochain Conseil d’Administration à Pontarlier (maintien ou non des li- cences création et 2ème année…). 3/ Compétition Une possible restructuration de la CCN Après discussions et échanges d’idées, il est envisagé une réorganisation structurelle de la Commission Com- pétition Nationale qui pourrait être scindée en deux parties : une partie "réglementation" et une autre "mise en application". Une réunion est programmée le 31 janvier 2009. Convocation au Championnat de France Depuis cette saison, plus aucune convocation à un Championnat de France n’est envoyée par la FFT. Elle est désormais remise à la fin du qualificatif régional par l’arbitre. Pour les Championnats Quadrettes, nous vous rappelons qu’il est indispensable que les quatre joueurs, munis de leur licence, se présentent le samedi 14 février 2009 de 10h00 à 12h00 au Parc des Expositions de Chalon- sur-Saône. Ils remettront aux arbitres leur système de signalisation sous enveloppe cachetée. Les badges leur seront remis et l’heure de début du tournoi leur sera communiquée à ce moment-là. Des pénalités seront infligées aux équipes se présentant entre 12h00 et 12h15. Les remplacements éventuels au- ront lieu à 12h15. Une permanence pour le retrait des badges se tiendra également le vendredi 13 février à partir de 20h00. Rappels du règlement officiel en donnes libres - La prise ou la petite C’est une enchère à part entière. Il n’y a donc pas lieu de l’interdire en tournoi. - Le Tarot à trois joueurs La règle est quasiment la même qu’à 4 joueurs. Les cartes sont données 4 par 4. Les contrats sont identiques. Pour la marque, le calcul des points alloués aux défenseurs est le même qu’à quatre joueurs. Par contre, les points du preneur sont multipliés par 2. 55Nous, la fédé
  5. 5. LA CHAMBRE DE DISCIPLINE NATIONALE COMMUNIQUELA CHAMBRE DE DISCIPLINE NATIONALE COMMUNIQUE Président : P. PAQUOT Titulaires : X. BONPAIN J-P. BOULEY R. GUERPILLON E. STEFANAZZI Décision 2008-7 du 11 novembre 2008 : Monsieur Cédric DORVEAUX, affilié n°1002517, pour avoir fait cadeau à son adversaire de la fermeture d’une donne lors d’un match par équipes qualificatif pour le championnat de France, ce qui constitue une faute contre l’éthique, n’ayant pas modifié le résultat de l’épreuve, est interdit de toutes compétitions pour une durée d’une année avec sursis total. Décision 2008-8 du 11 novembre 2008 : Monsieur François AUBRIET, affilié n°1001561, pour avoir quitté la salle au cours d’un quart-temps d’un match par équipes qualificatif pour le championnat de France, est interdit de la coupe de France par équipes pour la saison 2008/09. Décision 2008-9 du 11 novembre 2008 : Monsieur Francis BOYER, affilié n°1008709, pour avoir falsifié la feuille de marque à son avantage lors de la der- nière donne du dernier tour d’un tournoi libre, alors qu’il était interdit d’individuel par séries et en période probatoire d’une suspension, est suspendu pendant 5 ans de la FFT. En outre, la chambre de discipline nationale constate la révocation du sursis assortissant à hauteur de 10 mois la suspension prononcée le 28/06/2008 et prononce la privation définitive de la qualité d’arbitre, d’enseignant et d’une fonction élective. 66 Nous, la fédé Actus Infos 4/ Formation Les stages Le stage Tarot & Moyen-Âge du 7 au 14 mars 2009 à Collonges-la-Rouge compte 75 inscrits. Il reste encore quelques places disponibles (réservation possible auprès de VALVVF au 0.825.003.211). Le stage Jeunes aura lieu du samedi 18 au samedi 25 juillet 2009 à Noeux-les-Mines dans le Pas-de-Calais. Le dossier d’inscriptions au stage sera envoyé aux responsables comités et jeunes dès février et sera disponible à la FFT à cette même date. Atelier découverte et perfectionnement au Musée de la carte à jouer Vu le fort engouement, l’atelier Tarot (initiation et perfectionnement) qui a ouvert ses portes en septembre 2008 au Musée français de la carte à jouer à Issy-les-Moulineaux (92) a décidé de prolonger son activité jusqu’en juin. Chacun est invité à partager un moment de jeu et de stratégie. Les rendez-vous ont lieu le jeudi de 18h30 à 20h00 une fois par mois dans les locaux du Musée : 22 janvier, 26 février, 26 mars, 30 avril, 28 mai et 25 juin. Pour tous renseignements, vous pouvez contacter M. Denis BUTAYE au 01.41.23.83.64. LA C.D.N.P.I. COMMUNIQUELA C.D.N.P.I. COMMUNIQUE Président : L. MEYNET Titulaires : R. LAVIGNE J. OLIVIER Décision 2008-3 du 20 septembre 2008 : Madame Corinne CARRILLO, affiliée n°2001150, pour avoir perturbé le championnat 1ère Série, est interdite de toutes compétitions pendant 12 mois avec un sursis total. Décision 2008-4 du 20 septembre 2008 : Monsieur Mario TEIXEIRA, affilié n°1001071, pour avoir perturbé le championnat 1ère Série et avoir invectivé l’ar- bitre, est interdit de toutes compétitions pendant 18 mois avec un sursis partiel de 12 mois, la partie ferme se ter- minant le 20 mars 2009. Décision 2008-5 du 20 septembre 2008 : Monsieur Maurice FOURAGNAN, affilié n°1009473, pour avoir, lors de l’AG du comité Loire Forez, eu une attitude inacceptable en tant que dirigeant et pour avoir lors d’un tournoi régional mis en doute l’intégrité d’un arbitre ré- gional, est privé de fonctions électives pendant 5 ans. Décision 2008-6 du 20 septembre 2008 : Messieurs Sylvain CHARRIER, affilié n°1010642, Jean-Marie FINKBEINER, affilié n°1001534, Johann PINOT, affilié n°1001598, pour avoir perturbé le championnat demi-finale Open, sont interdits de toutes compétitions pen- dant 3 mois avec un sursis total.
  6. 6. 77Nous, la fédé
  7. 7. Coupe de France 2008 Mettre tout en jeu pour la décrocher ! 88 Vous, les participants La compétition peut commencer ! Les 32 équipes sélectionnées, accueillies dans des salles spacieuces et le cadre magni- fique du casino, sont toutes présentes pour le tirage du loto et certaines prient déjà pour ne pas tomber sur certains nu- méros ! Les seizièmes de finale 1/ Ironie du sort ! Les vainqueurs de la Coupe de France 2007 Philippe ACHAB, Thierry PELLE, Lucien OCCELLI et Jean- Marc ROUILLOT, épaulés à présent de Fabrice MATTERA et Frédéric DAR- MON, sont opposés à leur ancien parte- naire Patrick MADDALENA, parti rejoindre l’équipe vauclusienne de Jean- Marc DESANTI, Jean-Marc CAMPO et Jérémy MOYERE. Au 2ème quart-temps, Jean-Marc DESANTI met un coup de ma- traque (45 à 3) aux Champions en titre et mène de 37 PM. Ceux-ci n’apprécient guère et se rebiffent immédiatement (40 à 0). A quasi égalité, c’est le dernier quart-temps qui les départagera ! Celui-ci est remporté par Jean-Marc DESANTI, 38 à 13. Et pour reprendre une célèbre expression, "les Champions de France sortants sont sortis !". 2/ Bataille navale entre la flotte de la Ga- ronne de Patrick LLESTA et celle du Rhin de Philippe STIMPFLING. Le navire alsa- cien est sévèrement touché (33 à 3 au 1er quart-temps, 23 à 5 au 2nd ) et coule défi- nitivement au 3ème quart-temps (43 à 7). Salleferméeavecau1er planPhilippeACHAB face à la défense de Jean-Marc CAMPO 3/ L’équipe gueugnonnaise d’Hubert GRILLARD aura fait du yoyo pour se qua- lifier ! En avance de 15 PM (bonus), elle en remet un coup au 1er quart-temps et mène de 32 PM. Les 12 donnes sui- vantes, elle est remontée au score par ses adversaires Jacques POUZADOUX, Marcel PRIVAT, Jean-Marc PRO- DHOMME et Gilles DROMAIN (Poitou Anjou / Charentes) et a 7 points de retard. Elle s’impose à nouveau au dernier- temps 29 à 0. 4/ Les deux triominos associés (triplette de Stéphane FRELIN, Christian BERAUD et Christian BOBILLOT et triplette d’Hervé BENOIT, Guy MOULIN et Joce- lyn DEFARGE) auront du mal à venir à bout des languedociens Alain FOLCHER, Jean-Claude MOUSSET, Marc COSTA et Henri SANCHEZ qui ont eu un relâche- ment au dernier quart-temps. 5/ L’autre équipe languedocienne Ray- mond AYMARD, Frédéric LACAUT, Jean-Claude GRAVERON, Laurent GUESDON et Brice GALZIN s’incline de- vant la formation de Jean-Marc CHAR- RAS qui ne lui a laissé aucune chance. Ce n’était pas la bonne pioche ! 6/ Match très serré entre l’invité de der- nière minute Stéphane DEGIORGI (Var Côte d’Azur) et Olivier AUBERT (Niver- nais Bourbonnais). L’équipe azuréenne prend une légère avance au 1er quart- temps et la gardera jusqu’à la fin. 7/ La Normandie de René MICHAUX face à la Picardie de Jean ELOY à Aix-les- Bains, mille bornes pour affronter les voi- sins et amis d’une autre ligue ! La différence des points bonus et la victoire du 1er quart-temps met l’équipe picarde dans une position confortable (33 PM d’avance), mais les normands réagissent (47 à 7, puis 39 à 5) et gagnent la course. Feu vert pour René MICHAUX au 2ème tour ! 8/ La délégation du club de Castres de Jacques BOURGEAU est au défi avec l’équipe de la ligue Nord de Didier ROTH. La défense castraise est malmenée au 1er quart-temps par le jeune Steve ROED- SENS et perd 40 à 1. Mais, par la suite, comme au Mastermind, elle trouve les combinaisons et finalement l’emporte de quelques points. 9/ Duel entre les midi-pyrénéens de Gilles MAUREL et les bourguignons de Jean- Pierre CLAIR qui tourne tout de suite à l’avantage des toulousains qui réalisent 2 beaux premiers quart-temps (19 à 4 et 27 à 12). Jean-Pierre CLAIR, Frédéric BOURGET, Ahmed GUELMANE, Jérôme JACQUET et Guillaume PORCEDDU se réveilleront au 3ème quart-temps (22 à 8) mais il était déjà trop tard. Romaric KERVEILLANT de dos attaque contre la défense de Jean-Pierre CLAIR sou- tenue par des supporters bourguignons 10/ Patrick BAUMGARTEN (Poitou Anjou) joue contre une formation de l’Ain. Les poitevins ne laisseront dire ni oui, ni non à leurs adversaires Roger BEREY- ZIAT, Paul AYMONNIER, Camille CAR- TONNET, Alain DAUPHIN et Gérard CHABOT. Le match se conclut sur le score de 112,5 à 70,5 avec 2 premiers quart-temps à 27 et 43-0. 11/ L’équipe azuréenne d’Elisabeth DUMAS, Hervé PHILIPPE, Serge PORRE, Jean-Michel SAGEOT et Jean- Pierre BUSSON est une machine qui n’a rien donné. Elle a perdu tous les quart- temps face à Jacky NOVELLO (Centre).
  8. 8. 99Vous, les participants 12/ Partie de baby-foot entre le stépha- nois Alain BOULUD et le parisien Richard JAKOB. L’équipe francilienne marque énormément de buts au 1er quart-temps, enfonce le clou au 2ème . Le match semble plié avec 40 PM d’avance pour l’équipe de la capitale. Au 3ème quart-temps, les stéphanois sauvent l’honneur avant d’en reprendre encore dans la musette en fin de match. 13/ Une enquête est à mener : qui a tué l’équipe de Sarthe Mayenne de Jean- François HAINCOURT, Gérald DE- ROUIN, Sylvain LEHOULT, Jean-Michel CHEREAU et Cyrille GERMAIN ? C’est le local Claude VITTOZ avec des bas- cules dans le casino ! Bravo pour cette victoire sans appel de 143,5 à 49 PM. 14/ Michel PAWLISZ et ses partenaires font un Trivial, non un TRIVERO pour- suite, la famille Nathalie, Florent et Benoît accompagnée de leurs copains Yannick MUNIER et Olivier BOTELLA menant de 2 PM avant de commencer. Les parisiens remontent immédiatement et prennent la tête, mais les lyonnais répliquent aussitôt et les 2 équipes sont à égalité après 2 quart-temps. Au 3ème quart-temps, Michel PAWLISZ l’emporte de 9 PM seulement. Tout reste possible, mais les parisiens confirment et gagnent. 15/ Deux formations de l’Est se rencon- trent, les alsaciens de Thierry SEGUI- NAUD et les bourguignons de Jean-Pierre BOULEY. Les strasbourgeois ont 12 PM d’avance à mi-parcours, mais au 3ème quart-temps, l’attaquant bourguignon, Jacques GAUDILLIERE, oui Jacques a dit "ça suffit !" et réalise un score explosif de 53 à 0. A la fin, les alsaciens font une belle remontée de 25 PM, mais le mal était déjà fait ! 16/ Le dernier match oppose des mor- pions de 78 ! Le savoyard Sylvain POR- RET rencontre son conscrit franc-comtois Adrien PEREZ. Les compteurs sont remis à zéro après les 6 premières donnes. Les 2 trentenaires s’affrontent en attaque au 2ème quart-temps remporté de 14 PM par l’employé de la FFT. Les francs-comtois assurent à nouveau et enfin s’adjugent le match malgré un dernier quart-temps po- sitif pour les locaux. Michaël CARMAGNAT face à la défense savoyarde PORRET Père et Fils Les huitièmes de finale 1/ Patrick LLESTA tombe sur Jean-Marc DESANTI. Puissance 4 pour les aquitains qui gagnent les 4 quart-temps et s’impo- sent sans contestations possibles 101,5 à 36,5. 2/ Le match est plutôt serré entre Hubert GRILLARD et Stéphane FRELIN, mais le 3ème quart-temps au score de 75 à 9 sera fatal aux bourguignons Hubert GRIL- LARD, Linda LORIOT, Jean-Pierre GA- LIZZI, François et Jean-Marc RAVE. ChristianBOBILLOTfaceàHubertGRILLARD, Linda LORIOT et au fond François RAVE 3/ Décidément, le 3ème quart-temps, c’est la bonne paye ! Les vauclusiens de Jean- Marc CHARRAS, qui menaient déjà de 22 PM après 12 donnes, réalisent un quart-temps à 72-0 contre les azuréens qui ont connu des jours meilleurs. Au re- voir Stéphane DEGIORGI, Alexandre FE- NECH, Jean-Luc LAMY, Guy HAREL et Jean-Pierre JAILLET. 4/ Le carré normand, René MICHAUX, Denis DIEUZY, Hervé ROBERT et Didier CLAUDIC, plus pointu car privé de Ber- nard LANGLOIS, n’arrivera jamais à prendre l’ascendant sur l’équipe castraise de Jacques BOURGEAU décidément en forme et motivée. La victoire est sans appel : 135,5 à 66. 5/ Gilles MAUREL doit faire une bataille contre Patrick BAUMGARTEN. L’équipe du Sud-Ouest prend de l’avance sur les 2 premiers quart-temps et la conservera jusqu’à la fin. C’est une belle perfor- mance pour Gilles MAUREL venu à bout des Champions Quadrettes D1 2006. 6/ Risk pour l’équipe de Jacky NOVELLO qui doit faire la guerre à Richard JAKOB. Après 12 donnes, le duel est très serré et légèrement à l’avantage de l’armée du Centre, mais les forces parisiennes pas- sent à l’offensive et sortent victorieuses. Philippe LUCCHETTI attaque contre Jacky NOVELLO. A la table derrière, Michel PAW- LISZestauxprisesavecladéfensesavoyarde 7/ Michel PAWLISZ est confronté à Claude VITTOZ. Les 2 capitaines atta- quent les premiers et jouent de nom- breuses donnes à swings. Les parisiens réalisent 60 à 15. Mais les savoyards ne s’avouent pas vaincus, tentent la remon- tée fantastique et bien qu’ils gagnent le dernier quart-temps 32-0, échouent de peu. Claude VITTOZ, Nicolas PORRET, Jean-Philippe MARTINEZ et Daniel POMPANON sont noirs, Jacques CHIA- RAMONTI aussi, mais je préfère la faire à l’anglaise, il est black jack !!! 8/ Les francs-comtois de Joël RABINO- VITCH vont devoir faire face aux lapins bourguignons de Jean-Pierre BOULEY. Au 1er quart-temps, balle aux chasseurs ; au 2ème , les lapins ont fait une partie de cache-cache et ont épuisé leurs tra- queurs ; au 3ème , il ne se passe rien. Avant les 6 dernières donnes, Joël RABI- NOVITCH a une légère avance de 6 PM. Au dernier quart-temps, la défense franc- comtoise choppe le lapin et braconne la victoire.
  9. 9. 1100 Vous, les participants Les quarts de finale 1/ Bingo pour l’Aquitaine qui frappe de suite contre l’Ain 48 à 3. Stéphane FRE- LIN et ses équipiers reviendront de mieux en mieux dans le match, mais ils auraient eu besoin encore d’autres sabliers ! La route continue pour Patrick LLESTA. 2/ Malgré un 1er quart-temps perdu de quelques points, l’équipe vauclusienne de Jean-Marc CHARRAS joue à 1, 2, 3, so- leil, c’est-à-dire gagne 3 quart-temps d’af- filée et le match. Félicitations quand même aux castrais Jacques BOUR- GEAU, Aimé MALATERRE, Stéphane VILLENEUVE, Guy MASSIP et François GOMBERT, auteurs d’un bien beau par- cours. 3/ Partie de jeu de l’oie pour Richard JAKOB que ne supporte pas Gilles MAU- REL (40 à 3 et 39 à 2 pour les parisiens en début de match) qui préfère mille fois le canard ! Les midi-pyrénéens Gilles MAUREL, Gilles MADON, Romaric KER- VEILLANT, Rachid ZAHRA et Serge VILE devront disputer les matchs de clas- sement. 4/ Rebelote ! En quart de finale, comme il y a 3 ans, Michel PAWLISZ est opposé à Joël RABINOVITCH. Aucune grosse différence, la confrontation sera très ser- rée (10 à 3, 24 à 35, 14 à 5, 8 à 9). L’is- sue du match est la même que celle il y a 3 ans : Michel PAWLISZ gagne de 2 pe- tits points. Dur ce Mémory pour les francs-comtois Joël RABINOVITCH, Adrien PEREZ, Michaël CARMAGNAT, Julien LAISSUS et Eric ROSSI ! Les demi-finales 1/ Patrick LLESTA joue à l’assassin dès le début de la confrontation. A la moitié du match, les vauclusiens Jean-Marc CHARRAS, Rachid HAOUI, Bertrand LEONARD, Hervé FAURE et Calagan LEMEUR sont menés de 41 PM. Malgré un réveil au 3ème quart-temps, ils finiront en cadavres exquis. 2/ Pallas, la Dame de Pique, pseudo- nyme du n°1 national, doit se mesurer à une autre Dame, qui fut aussi n°1 natio- nale, j’ai nommé Barbara PILOTELLE. Quoiqu’il arrive, une équipe parisienne sera en finale ! Michel PAWLISZ prend le dessus d’entrée (36 à 0). Mais cham- boule-tout ! Barbara PILOTELLE, Richard JAKOB, Philippe LUCCHETTI, Philippe CHASSAGNON, Jean-Noël LOISEAUX et Stéphane GOUESBET remportent tous les quart-temps suivants (31 à 9, 11 à 7 et 27 à 10) et se qualifient pour la finale. La finale Elle oppose deux équipes de grande qua- lité, habituée aux places d’honneur : Ri- chard JAKOB (1 PM) contre Patrick LLESTA (5,5 PM). Les parisiens gagnent les 2 premiers quart-temps, 25 à 18 et 8 à 6, et sont en tête. Les aquitains se bat- tent au 3ème quart-temps (30 à 18) et re- prennent l’avantage de 7,5 PM. La finale est palpitante, captivante, riche en émo- tions. Il est difficile de savoir qui va l’em- porter, tout dépendra des 6 dernières donnes. C’est le quatuor aquitain Patrick LLESTA, Marc LANDY, Pierre MOI- ROUD et Alain BARRIERE qui frappe 44 à 4 au dernier quart-temps qui est pro- clamé Champion de France et qui atteint le ciel de cette marelle Coupe de France 2008, très ému. Bravo aux franciliens pour cette 2nde place, mais ces derniers comptent bien ne pas en rester là ! Mais pour cela, il faudra faire comme toutes les autres équipes qui ont perdu, direction case départ ! Le match de classement pour les 3ème et 4ème places On retrouve les deux équipes cham- pionne et vive-championne de France Quadrettes D1. L’équipe PAWLISZ a comme une envie de vengeance, mais ça commence mal, le 1er quart-temps tourne Le capitaine Patrick LLESTA concentré à son désavantage (13 à 7). Cela ne va pas durer longtemps : elle revient à éga- lité avant de mener d’une dizaine de points au 3ème quart-temps. Les vauclu- siens Jean-Marc CHARRAS, Rachid HAOUI, Bertrand LEONARD, Hervé FAURE et Calagan LEMEUR n’arriveront pas à revenir et gagner. Comme à Ceyrat en 2006, ils finissent 4èmes . Le challenge est réussi pour Michel PAWLISZ, Patrick CHOUKROUN, Jean-David DJIAN, Kamel BOUSBA et Mustapha IFRAH qui montent sur le podium. Les matchs de classement pour les 5, 6, 7 et 8èmes places Les francs-comtois de Joël RABINO- VITCH rencontrent l’équipe castraise de Jacques BOURGEAU. Après un démar- rage timide, les francs-comtois mettent la machine en route et ne laissent aucune chance à leurs adversaires. Le 2ème match oppose Stéphane FRELIN à Gilles MAUREL. L’Ain frappe d’entrée (28 à 8) et prend le dessus. Gilles MAUREL et ses compagnons ne reviendront pas, les deux équipes faisant quasi égalité à chaque quart-temps. La 5ème place ira au vainqueur du duel RABINOVITCH-FRELIN. L’équipe “Ain- prévisible” prend la tête, les francs-com- tois sont 12 PM derrière. Il ne se passe rien au 2ème quart-temps (10 à 10), mais la situation ensuite va se retourner. Les belfortains reviennent au 3ème quart- temps et l’emportent après une belle der- nière manche (33 à 6). Pour la 7ème place, l’affrontement est midi- pyrénéen : Jacques BOURGEAU face à Gilles MAUREL. Les castrais entrent bien dans le match, gagnent de 3 PM le 1er quart-temps et remportent plus largement le 2ème (19 à 3). Malgré 2 belles presta- tions de Gilles MAUREL en fin de match, mené de 31 PM, il ne pourra remonter. Voilà, tout est dit, les jeux sont faits !
  10. 10. Championnat de France Libre par équipes de quatre interclubs 2008 Une première édition qui en vaut la chandelle ! 1122 Vous, les participants Pour la 2ème étape, les points ont été divi- sés par 2, ce qui laisse une chance aux équipes du bas de se refaire. Et c’est ce qui va se passer ! Ce 2ème tour ressemble Il y avait de quoi jouer au Tarot à Aix-les- Bains au mois de novembre ! Juste après la Coupe de France se déroulaient le Mondial des Jeux de l’Esprit et le nou- veau Championnat de France en donnes libres par équipes de club de 4 joueurs. Le Mondial démarrait le lendemain de la Coupe de France, il a donc fallu faire vite pour se mettre en place et monter le stand ! Pour cette 2ème édition, les organi- sateurs avaient fait une bonne campagne de promotion qui a porté ses fruits, les vi- siteurs sont venus nombreux. C’est avec un immense plaisir que les écoles ont été accueillies et les petits ont pu s’en donner à cœur joie en découvrant les jeux de la CLE (Confédération des Loisirs et de l’Esprit) : échecs, bridge, scrabble, go, jeux mathématiques, dames… et Tarot bien sûr ! Jean-Pierre BOULEY, Maurice DOURY et Adrien PEREZ ont fait découvrir le jeu et ont aussi donné quelques cours de for- mation. Sabine REVEL, Rudy MIRRE et Philippe CARDON ont renseigné les visi- teurs sur la FFT et son fonctionnement, sur les clubs locaux, et se sont occupés de tenir les inscriptions des Open natio- naux qui avaient lieu au Centre des Congrès. Merci à tous les licenciés qui ont répondu présents, 748 inscriptions ont été comptabilisées. Eric MOSCA et Patrick GALINDO sont à nouveau 1ers remplaçants pour 2 petits points. Cette compétition en équipes de club a permis aussi de jouer en famille. Les RAVE Père et Fils, Jean-Marc et Fran- çois, du club de Gueugnon, s’en sortent de justesse, 37èmes à 135 points, tout comme le couple normand Marie-Claire et Christophe BARRE de Mont-Saint- Aignan, avant-dernier qualifié avec 47 points. Par contre, ce n’est pas le cas pour les 7 familles suivantes, qui sont éli- minées : la famille POMMIER du club de Cumières (Champagne Ardennes), la fa- mille CHAUVET de la Poignée du Rocher à Roquebrune sur Argens (Var Côte d’Azur), la famille VENDET du club de Pruniers (Centre), la famille LASSALLE de l’Excuse Auzançaise (Midi-Pyrénées), la famille SCHWEITZER (bientôt...) du club alsacien de Wintzenheim, la famille DELENCLOS du club savoyard de Saint Jeoire en Faucigny et la famille LE- BLOND de L’Atout Bonneuil (Ile de France). Le stand FFT bien animé ! Quant à la compétition nationale, elle s’est déroulée au Casino. Les 320 joueurs ne rêvaient plus que d’une chose, avoir des billards, pas des kilos de merde, pour que le club qu’ils représentent soit le tout 1er As d’Or de ce Championnat de France en donnes libres par équipes de 4 joueurs. En 1ère séance, c’est l’équipe de l’Excuse Bigourdane de Tarbes amenée par son vétéran Charles HATCHONDO qui est en haut de l’affiche avec 2991 points. Non loin derrière, à 2851 points, pointe le tré- sorier du club de Rilhac Limoges Alain MEYRAUD. A plus de 2500 points, on re- trouve le F.L.C. Tarot Club de Chate- laillon (Charentes) et son capitaine André PRANDI, Champion de France donnes li- bres en 1999, ainsi que l’Excuse Viçoise avec Frédérique et Laurent FONTAN, Hervé LATERRADE et Gilbert GARIPUY. Décidément, les équipes du Val d’Adour auront eu du jeu à ce 1er tour ! Pour continuer l’aventure, Emmanuel STEFANAZZI, l’arbitre, annonce qu’il faut au minimum 33 points, score réalisé par Annie BOZONNET, patronne du club du National de Lyon. C’est dur pour l’équipe locale de Novalaise qui était rentrée pour remplacer une équipe forfait. Ses repré- sentants Alain DAGAND, Joseph FAURE, Le Président de la FFT initiant des visiteuses et faisant une mise à niveau à des joueuses licenciées FFT du club d’Aix-les-Bains. Florence VENDET garde le sourire même si elle est éliminée avec ses parents Pierrette et Roger et son ami Jocelyn VAUCHAMP
  11. 11. 1133Vous, les participants à une partie du jeu des serpents et des échelles. Les équipes d’Alain BOULUD (Tarot Club de Veauche - Loire Forez), de Dominique OTTOMANI (autre équipe de Mont-Saint-Aignan) et d’Annie BO- ZONNET, dernière qualifiée en 1ère séance, prennent des échelles et se re- trouvent en haut du classement de séance avec plus de 1800 points. Les for- mations de Daniel BONNEU du club de Sète (Languedoc Roussillon) et d’Olivier AUBERT du Club Pouguois (Nivernais Bourbonnais), qui étaient toutes deux en milieu de classement au 1er tour, confir- ment en réalisant respectivement 1870 et 1733 points. Alain MEYRAUD fait un score honorable de 639 points qui le pla- cera en bonne position pour la finale. Charles HATCHONDO et André PRANDI évitent les serpents et sauvent leur peau à -200, ce qui ne sera pas le cas de Lau- rent FONTAN à -582. En effet, il est 23ème au général. C’est Daniel BONNEU qui mène avec 2335,5 points, il devance Olivier AUBERT de 200 points, Alain BOULUD et Alain MEYRAUD d’environ 300 points. Domi- nique OTTOMANI et Annie BOZONNET ont récupéré leur retard et sont même bien classés (5ème et 8ème ). On retrouve des officiels qui iront en finale : Jean ELOY, président du comité de Picardie et membre du club Fitz Jamois, est 6ème et Régis RAMI (comme le jeu !), président du comité Midi-Pyrénées, est classé 15ème avec ses partenaires Roger CHAR- RIER, Jacques BOUCHAUD et Alain MILLET du Tarot du Salat. Le mâconnais Daniel DEGRANGE, épaulé de son fils Jérôme, s’en sort, il est 20ème , c’est à prendre ou à laisser ! Laisser, c’est ce YannickMUNIER,del’équipeduNational,ren- trera en finale grâce à une merveilleuse 2ème manche. ChantalBOHLER,duclubvoisindes Cheminots de Lyon, sera aussi de la partie. que François LANGIN, Marc AUBERT, Michel et Franck DIEUDONNE du club de Tarot des Hautes Vosges de Lépanges sur Vologne aimeraient étant les 1ers éli- minés ! Marcel LOUBET et ses licenciés de Villeneuve d’Ascq n’ont jamais pu sor- tir du labyrinthe, ils sont dans les profon- deurs du classement, devant Jean- François GERMA et ses collègues du Tarot Club de Limoux (Languedoc Rous- sillon). Que faire quand on n’a rien ? “C’est le jeu ma pauvre Lucette !” En finale, après la 1ère position, le club de Rilhac Limoges est en tête devant celui de Pougues et de Mâcon auteur d’une magnifique manche et d’une sacrée re- montée. Mais ce classement est de courte durée ! Saute-moutons pour les sètois qui récu- pèrent la 1ère place qu’ils venaient de per- dre. Les petits chevaux limougeauds et tarbais sont à sa poursuite. Inutile, à la 3ème manche, le brelan Daniel BONNEU, Karim MEKKAOUI et Gervais LECLERC accompagné de leur Dame Sylvie AZORIN font un super score et ont une avance de 1300 points sur les 2nds . Ils ne quitteront plus la 1ère place et l’as- sociation sètoise M.J.C. H.L.M. Le Vallon sera le 1er Club couronné dans l’histoire de ce Championnat. Les autres équipes vont se disputer les places d’honneur. A la 3ème manche, le Tarot Club Les Trois Bouts de Veauche fait son retour, il est 2nd et a 400 points de plus que l’équipe de Rilhac Limoges. On assiste à un nouveau tournant à la 4ème position : Pougues-les-Eaux chipe la 2ème place. Veauche et Rilhac Limoges ne sont guère loin... A la 5ème position, le verdict final tombe : c’est le club de Veauche qui est Vice- Champion de France. Il termine à seule- ment 22 points de la 1ère place. Bravo à Alain BOULUD, Karine BEAL, Jean- Claude CELLIER et Manuel BOUDER- DARA. La dernière place du podium est attribuée au club de Rilhac Limoges pour la plus grande joie d’Alain MEYRAUD, Freddy DUMUREAU, Philippe HUBERT et Hamed AMROUNI. Les20dernièreséquipess’affrontentenfinale pour le titre Quant à Olivier AUBERT de Pougues, accompagné de Gilles NAVARRO, Chris- tian DEPESSEVILLE et d’un nouveau li- cencié Sylvain AUBERT, il a fait une dernière manche négative de 300 points qui lui coûte le podium. Il ferait bien un pendu ! Mais il se console avec ses co- pains en prenant la dernière enveloppe ! De ce Championnat, on retiendra la bonne humeur et la convivialité qui ont régné, la satisfaction de tous les partici- pants qui ont apprécié le mélange des 1ères , 2èmes et Promotion et le sublime cadre de jeu. Il faudrait être maboul comme le célèbre docteur pour dire que cette première ait été un échec ! L’équipe du Nivernais Bourbonnais Christian DEPESSEVILLE,SylvainAUBERT,OlivierAU- BERT et Gilles NAVARRO finit 4ème .
  12. 12. Triplettes du 07/11/2008 à Aix-les-Bains (44 triplettes)Triplettes du 07/11/2008 à Aix-les-Bains (44 triplettes) 1/ PAWLISZ Michel, GOUESBET Stéphane, LUCCHETTI Philippe (Ile de France) : 68,801 % 2/ DESANTI Jean-Marc, LEONARD Bertrand, PELLE Thierry (Vaucluse / Var Côte d’Azur) : 61,857 % 3/ RABINOVITCH Joël, ROSSI Eric, LAISSUS Julien (Franche-Comté) : 61,776 % 4/ GUESDON Laurent, LACAUT Frédéric, GALZIN Brice (Languedoc Roussillon) : 59,025 % Quadrettes en parallèle du 08/11/2008 à Aix-les-Bains (26 quadrettes)Quadrettes en parallèle du 08/11/2008 à Aix-les-Bains (26 quadrettes) 1/ RABINOVITCH Joël, LAISSUS Julien, PEREZ Adrien, CARMAGNAT Michaël (Franche-Comté) : 89,042 PM 2/ TRIVERO Nathalie, TRIVERO Florent, TRIVERO Benoît, LOISEAUX Jean-Noël (Lyonnais / Ile de France) : 65,053 3/ GUESDON Laurent, AYMARD Raymond, LACAUT Frédéric, GALZIN Brice (Languedoc Roussillon) : 52,002 4/ LUCCHETTI Philippe, JAKOB Richard, CHASSAGNON Philippe, PILOTELLE Barbara (Ile de France) : 39,616 Duplicaté Individuel du 08/11/2008Duplicaté Individuel du 08/11/2008 à Aix-les-Bains (72 joueurs)à Aix-les-Bains (72 joueurs) 1/ LUCHINI Joël (Franche-Comté) : 68,831 % 2/ BERNARD Gabrielle (Ain) : 66,031 % 3/ DUBIEZ Alain (Savoie Mont Blanc) : 63,837 % 4/ GAFFE Michel (Var Côte d’Azur) : 62,589 % Grand Libre du 08/11/2008Grand Libre du 08/11/2008 à Aix-les-Bains (148 joueurs)à Aix-les-Bains (148 joueurs) 1/ DEROUIN Gérald (Sarthe Mayenne) : 2258 2/ HAINCOURT Jean-François (Sarthe Mayenne) : 1798 3/ VAUCHAMP Jocelyn (Centre) : 1702 4/ AURIEMMA Raphaël (Lyonnais) : 1412 Libre parallèle du 09/11/2008 a-midiLibre parallèle du 09/11/2008 a-midi à Aix-les-Bains (44 joueurs)à Aix-les-Bains (44 joueurs) 1/ MAHROUCHI Djamal (Seine et Marne) : 1789 2/ TCHOULFYAN Joseph (Lyonnais) : 1625 3/ VITTI Frédéric (Limousin) : 1285 4/ TARGONATO Nathalie (Savoie Mont Blanc) : 867 LLeess OOppeenn NNaattiioonnaauuxx Triplettes du 09/11/2008 à Aix-les-Bains (30 triplettes)Triplettes du 09/11/2008 à Aix-les-Bains (30 triplettes) 1/ GUELMANE Ahmed, PORCEDDU Guillaume, JACQUET Jérôme (Bourgogne) : 64,375 % 2/ TRIVERO Benoît, TRIVERO Florent, TRIVERO Nathalie (Lyonnais) : 58,438 % 3/ BRETON David, POULLEAU Christian, CLOSSE Julien (Bourgogne / Lorraine) : 60,347 % 4/ TYRE Géraldine, VACHER Véronique, ACHAB Philippe (Loire Forez / Var Côte d’Azur) : 57,535 % Quadrettes du 09/11/2008 à Aix-les-Bains (24 quadrettes)Quadrettes du 09/11/2008 à Aix-les-Bains (24 quadrettes) 1/ PORRET Nicolas, VITTOZ Claude, MARTINEZ Jean-Philippe, NOVELLO Jacky (Savoie / Centre) : 74,825 PM 2/ MADDALENA Patrick, MOYERE Jérémy, CAMPO Jean-Marc, ACHAB Philippe (Vaucluse / Var) : 56,274 3/ SCHENK Mickaël, ROEDSENS Steve, FRANCHINI Marjorie, VIGNON Jean-Luc (Picardie / Loire Forez) : 42,631 4/ GRUMIER Gérard, GRUMIER Claudie, AUBRIET François, PATIS Alain (Champagne Ardennes) : 35,992 Libre parallèle du 09/11/2008 soirLibre parallèle du 09/11/2008 soir à Aix-les-Bains (68 joueurs)à Aix-les-Bains (68 joueurs) 1/ VITTI Frédéric (Ile de France) : 2400 2/ GAVINI Jacqueline (Nivernais Bourbonnais) : 1737 3/ DANGU Bruno (Seine et Marne) : 1371 4/ BOISSONNIER Michel (Savoie Mont Blanc) : 1307 Libre parallèle du 10/11/2008 a-midiLibre parallèle du 10/11/2008 a-midi à Aix-les-Bains (48 joueurs)à Aix-les-Bains (48 joueurs) 1/ LAMANILEVE Maurice (Ile de France) : 1084 2/ MEYNET Lucien (Savoie Mont Blanc) : 1045 3/ CANOVA Robert (Savoie Mont Blanc) : 970 4/ MAILLARD Jean (Savoie Mont Blanc) : 836 Triplettes du 10/11/2008 à Aix-les-Bains (32 triplettes)Triplettes du 10/11/2008 à Aix-les-Bains (32 triplettes) 1/ TYRE Géraldine, BENNACER Athmane, VACHER Véronique (Loire Forez) : 64,374 % 2/ BAUMGARTEN Patrick, PEROCHON Jean-Michel, JEAN Daniel (Poitou Anjou / Charentes) : 63,793 % 3/ SEGUINAUD Thierry, SEGUINAUD Gaby, GAVERIAUX Tristan (Alsace) : 63,182 % 4/ DEBIESSE Michaël, DEBIESSE Valérie, BOULUD Alain (Loire Forez) : 59,727 % Quadrettes du 10/11/2008 à Aix-les-Bains (27 quadrettes)Quadrettes du 10/11/2008 à Aix-les-Bains (27 quadrettes) 1/ PAWLISZ Michel, CARMAGNAT Michaël, PEREZ Adrien, FRELIN Stéphane (IDF / F-Comté / Ain) : 91,348 PM 2/ HAOUI Rachid, MOYERE Jérémy, LEONARD Bertrand, DESANTI Jean-Marc (Vaucluse) : 65,886 3/ RAFFOUX Noël, BAUMGARTEN Patrick, PEROCHON Jean-Michel, JEAN Daniel (Poitou / Charentes) : 65,768 4/ TRIVERO Benoît, TRIVERO Nathalie, TRIVERO Florent, CAMPO Jean-Marc (Lyonnais / Vaucluse) : 34,365 Libre parallèle du 10/11/2008 soirLibre parallèle du 10/11/2008 soir à Aix-les-Bains (76 joueurs)à Aix-les-Bains (76 joueurs) 1/ ZAFFOUS Camel : 1573 2/ VENDET Roger (Centre) : 1362 3/ PELTIER Gaston (Ain) : 1360 4/ BENE André (Savoie Mont Blanc) : 1245 Libre du 11/11/2008Libre du 11/11/2008 à Aix-les-Bains (92 joueurs)à Aix-les-Bains (92 joueurs) 1/ ALAMPI Paul (Savoie Mont Blanc) : 1664 2/ CLAIR Christian (Drôme Ardèche) : 1638 3/ DAMEY Jeannette (Savoie Mont Blanc) : 1526 4/ VIGUET-POUPELLOZ Sylvie : 1388 1155Vous, les champions
  13. 13. 1166 LLeess CChhaammppiioonn Vous, les champions COUPE DE FRANCECOUPE DE FRANCE 100,5 111,5 89,5 73,5 80 114,5 56 93 81 65 71,5 61 60 73 70,5 112,5 84,5 30 39,5 87 49 143,5 79 105 60 76 68 91 59,5 76 115,5 49 101,5 36,5 101,5 42,5 67 96 88,5 43 139,5 49,5 75 66 135,5 124 60,5 62 97,5 52,5 70 56 54 133 53 56 103,5 SEGUINAUD (2) RABINOVITCH (2) PORRET (10) BOULEY (0) PAWLISZ (0) TRIVERO (2) VITTOZ (2,5) HAINCOURT (16) JAKOB (1) BOULUD (7,5) NOVELLO (2,5) DUMAS (10) BAUMGARTEN (0,5) BEREYZIAT (19,5) CLAIR (6) MAUREL (5) ROTH (6) BOURGEAU (22,5) ELOY (18) MICHAUX (1) AUBERT (5) DEGIORGI (2) AYMARD (17) CHARRAS (0,5) FOLCHER (11,5) FRELIN (4) POUZADOUX (3,5) GRILLARD (18,5) STIMPFLING (6,5) LLESTA (5,5) DESANTI (7,5) ACHAB (2,5) DESANTI (7,5) 78,5 130,5 36,5 LLESTA (5,5) GRILLARD (18,5) FRELIN (4) CHARRAS (0,5) DEGIORGI (2) LLESTA (5,5) FRELIN (4) CHARRAS (0,5) MICHAUX (1) BOURGEAU (22,5) BOURGEAU (22,5) LLESTA (5,5) CHARRAS (0,5) LLESTA (5,5) MAUREL (5) BAUMGARTEN (0,5) MAUREL (5) NOVELLO (2,5) JAKOB (1) JAKOB (1) JAKOB (1) VITTOZ (2,5) PAWLISZ (0) PAWLISZ (0) BOULEY (0) RABINOVITCH (2) RABINOVITCH (2) PAWLISZ (0) JAKOB (1) LLESTA (71)LLESTA (71) 107 76
  14. 14. CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR EQUIPES DE 4CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR EQUIPES DE 4 1/ Tarot Club Sètois M.J.C. H.L.M. Le Vallon - Languedoc Roussillon (BONNEU Daniel, MEKKAOUI Karim, LECLERC Gervais, AZORIN Sylvie) : 3738,75 points 2/ Les Trois Bouts de Veauche - Loire Forez (BOULUD Alain, BEAL Karine, CELLIER Jean-Claude, BOUDERDARA Manuel) : 3716 3/ Rilhac Limoges Tarot Club - Limousin (MEYRAUD Alain, DUMUREAU Freddy, HUBERT Philippe, AMROUNI Hamed) : 3356,25 4/ Tarot Club Pouguois - Nivernais Bourbonnais (AUBERT Olivier, NAVARRO Gilles, DEPESSEVILLE Christian, AUBERT Sylvain) : 2942,25 5/ Tarot Club de Wavignies - Picardie (DEVRIENDT Joël, LEFEBVRE Claude, GROOTHAERDT Laurent, GROOTHAERDT Arnaud) : 2903,75 6/ Tarot Club du Haut Bugey à Brion - Ain (MUZZI Michel, LOMBARDO Sylvain, DELACROIX Daniel, RIGHETTI Severino) : 2335,25 7/ Tarot Club Alésien - Languedoc Roussillon (MOUTON Gilbert, MONTAGUT Patrick, NOTEL Jacques, MOLINA Ramon) : 2207,50 8/ Tarot Club du Maine au Mans - Sarthe Mayenne (GUIBERT Michel, PISCHEDDA Francisco, SAUVAGE Jean-Pierre, DAVID Joël) : 1353,25 9/ Tarot Club Aptésien - Vaucluse (LOPEZ Michel, LOPEZ Christine, AKNIN Jacques, DUFFAUX Claude) : 992 10/ Tarot Club Fitz Jamois - Picardie (ELOY Jean, FAISANT Geneviève, VANWEYMEERSCH Georges, DEHAIS Jacky) : 767,25 11/ Tarot Club Bisontin - Franche-Comté (CHARMOILLAUX Roland, GAILLARDET Sullivan, DOLE Jean-Michel, VERCHERE Guy) : 743,75 12/ L’Excuse Bigourdane à Tarbes - Val d’Adour (HATCHONDO Charles, LARIGAUDERIE Patrick, TROUCHES Christian, MORILLO Robert) : - 306,75 13/ Tarot Club du Salat à Salies du Salat - Midi-Pyrénées (RAMI Régis, MILLET Alain, CHARRIER Roger, BOUCHAUD Jacques) : - 367,50 14/ F.C.L. Tarot Club de Chatelaillon - Charentes (SECOND Gérard, PRANDI André, PRANDI Liliane, AUDEBERT Alain) : - 617 15/ Tarot Club de Ventiseri - Corse (KERVEILLANT Jean-Claude, LEMEUR Jean-Paul, OTTOMANI Jean-Pierre, OTTOMANI Pascal-François) : - 937,50 16/ Tarot Club de Chatres Mennetou - Centre (NOVELLO Jacky, BARON Didier, ODIC Nathalie, ROMILLON Katy) : - 1135 17/ Tarot Club des Cheminots de Lyon - Lyonnais (GAUTHIER Jack, BOHLER Chantal, NEGRE Rolland, PAYA Maurice) : - 1144,25 18/ Tarot Club Mâconnais - Bourgogne (DEGRANGE Daniel, DEGRANGE Jérôme, SEIGNEURET Marie-Cécile, MERLE Louis-Jacques) : - 1561,25 19/ Tarot Club Le National à Lyon - Lyonnais (MUNIER Yannick, BOZONNET Annie, LAVERGNHE Pascale, FERAUD Nicole) : - 1618,25 20/ A.T.C. Mont Saint Aignan - Normandie (OTTOMANI Dominique, RIDEL Marinette, BAD Mickaël, NEVEU Fabien) : - 1619 nnnnaattss ddee FFrraannccee 1177Vous, les champions COUPE DE FRANCECOUPE DE FRANCE 1/ LLESTA Patrick, LANDY Marc, MOIROUD Pierre, BARRIERE Alain (Aquitaine) 2/ JAKOB Richard, LUCCHETTI Philippe, PILOTELLE Barbara, CHASSAGNON Philippe, LOISEAUX Jean-Noël, GOUESBET Stéphane (Ile de France) 3/ PAWLISZ Michel, CHOUKROUN Patrick, DJIAN Jean-David, BOUSBA Kamel, IFRAH Mustapha (Ile de France) 4/ CHARRAS Jean-Marc, HAOUI Rachid, LEONARD Bertrand, FAURE Hervé, LEMEUR Calagan (Vaucluse) 5/ RABINOVITCH Joël, PEREZ Adrien, CARMAGNAT Michaël, LAISSUS Julien, ROSSI Eric (Franche-Comté) 6/ FRELIN Stéphane, BENOIT Hervé, MOULIN Guy, DEFARGE Jocelyn, BERAUD Christian, BOBILLOT Christian (Ain) 7/ BOURGEAU Jacques, MALATERRE Aimé, VILLENEUVE Stéphane, MASSIP Guy, GOMBERT François (Midi-Pyrénées) 8/ MAUREL Gilles, MADON Gilles, KERVEILLANT Romaric, ZAHRA Rachid, VILE Serge (Midi-Pyrénées) Donnes libres par équipes de 4 du 14/11/2008 à Aix-les-Bains (22 équipes)Donnes libres par équipes de 4 du 14/11/2008 à Aix-les-Bains (22 équipes) 1/ MARTINEZ Jean-Philippe, TOURNU Gérard, LEFEBVRE Cédric, PIERRE Alain (Savoie Mont Blanc) : 3812 2/ BAUMGARTEN Patrick, GIRARD Geneviève, TRECOIRE Sylvie, BOIS Noëlle (Poitou Anjou / Savoie) : 2457 3/ BOUSCARLE Gérald, JEAN Daniel, GAVINI Jacqueline, RAFFOUX Noël (panaché) : 2361 4/ FACHE Jean-Jacques, VANWEYMEERSCH Georges, ELOY Jean, DAMMERY Michel (Picardie) : 1322 Triplettes du 14/11/2008 à Aix-les-Bains (43 triplettes)Triplettes du 14/11/2008 à Aix-les-Bains (43 triplettes) 1/ MARTY Stéphane, MARTIN Patrick, BONA Christian (Ile de France) : 62,721 % 2/ PORRET François, TOCHON Dominique, VOGNE Fernand (Savoie Mont Blanc) : 61,382 % 3/ MARTINEZ Jean-Philippe, CHIARAMONTI Jacques, VITTOZ Claude (Savoie Mont Blanc) : 62,204 % 4/ AKNIN Jacques, DELISSE Patrick, LOPEZ Michel (Vaucluse) : 60,927 % Donnes libres du 13/11/2008Donnes libres du 13/11/2008 à Aix-les-Bains (68 joueurs)à Aix-les-Bains (68 joueurs) 1/ ROMILLON Katy (Centre) : 1765 2/ MENTREL Pierre (Champagne Ardennes) : 1254 3/ RABIER Fabrice (Bretagne) : 1042 4/ MARTINEZ Jean-Philippe (Savoie Mont Blanc) : 962 Donnes libres du 15/11/2008Donnes libres du 15/11/2008 à Aix-les-Bains (88 joueurs)à Aix-les-Bains (88 joueurs) 1/ TABERLET Jean-Jacques (Savoie Mt Blanc) : 1943 2/ DAVID Stéphane (Loire Forez) : 1592 3/ RANIERI Carmela (Savoie Mont Blanc) : 1393 4/ GAILLARD Guy (Franche-Comté) : 1334 Grand Libre du 15/11/2008Grand Libre du 15/11/2008 à Aix-les-Bains (260 joueurs)à Aix-les-Bains (260 joueurs) 1/ VOGNE Fernand (Savoie Mont Blanc) : 2670 2/ BOURHALFA Laïd (Loire Forez) : 2361 3/ PERELLI Yannick (Bourgogne) : 2264 4/ BAUMGARTEN Patrick (Poitou Anjou) : 2219 Donnes libres du 16/11/2008Donnes libres du 16/11/2008 à Aix-les-Bains (112 joueurs)à Aix-les-Bains (112 joueurs) 1/ MARTINEZ Jean-Philippe (Savoie Mt Blanc) : 1943 2/ PERTHUE Alain (Ile de France) : 1665 3/ VALO Didier (Ile de France) : 1551 4/ BERT Jean-Luc (Bourgogne) : 1360 LLee MMoonnddiiaall
  15. 15. ...deBaume-les-Dames? Un oubli rétabli ! QQuuee ssee ppaassssee--tt--iill dduu ccôôttéé...... Les 2 compères bre- tons, Julien CARPEN- TIER et Clément MAILLARD, photogra- phiés par Bruno SZPIRGLAS, sont fiers d’avoir remporté le challenge. ... d’Acigné ? Bonne humeur au festival Le Festival d’Acigné a soufflé sa 5ème bougie. Comme par le passé, de nombreux joueurs de dif- férentes régions sont venus participer à ce rendez- vous. Certains n’ont pas hésité à traverser la France, nous les en remercions chaleureusement. Le soleil était au rendez-vous, ainsi Stéphane nous a régalés avec d’excellentes grillades. Dès le vendredi soir, nous avons accueilli 25 tri- plettes et 20 tables au libre parallèle dont voici les résultats : Jean-Pierre RITITE, Jacky NOVELLO et Jocelyn VAUCHAMP et, pour le libre, Delphine RE- NARD. Le samedi après-midi, 30 quadrettes étaient présentes. Bravo à l’équipe d’Antoine et Hervé LE- FRANC, Manuel FORTIER et Jean-François MO- REAU qui s’adjuge aussi le tournoi quadrettes du dimanche. Le libre parallèle du samedi (22 tables) est gagné par René GACQUIER, le grand libre (53 tables) par Francis LOPEZ et le libre parallèle du dimanche (15 tables) par Chantal LESAGE. ...deChatillonsurChalaronne? 85 tables et 50 ans ! Entre Noël et Nouvel An se tient le concours de Chatillon-sur-Chalaronne, si cher au prési- dent de l’Ain. Cette saison, le 27 décembre, 340 personnes sont venues y participer. Faut dire que Gaston PELTIER a fait une excellente promotion de la manifestation et a rabattu du monde ! Et même du beau monde ! Le bour- guignon Jacques GAUDILLIERE, 1ère Série Nationale, s’empare de la 1ère place et d’une belle enveloppe pour ses étrennes ! Le soir, un tournoi triplettes est organisé. 32 équipes sont présentes et c’est celle d’Eric BAJARD, de Philippe DONZEAU et d’Emma- nuel STEFANAZZI qui l’emporte. Cette victoire conclut une belle journée pour Emmanuel qui, entouré de tous ses amis, fêtait ses 50 ans. ...de Gennevilliers? Marina est née Le 21 juin 2008, Joël RABINOVITCH, le CCR de Franche-Comté, a demandé la main de la secré- taire du comité, Amandine JEANNENOT : “A votre service Mademoiselle !”. Déformation profession- nelle, ça, c’est de la pub ! Mais Joël a eu droit de re- Nous avons bénéficié des compétences d’arbitrage de Gilbert FAIVRE qui a su doser fermeté, rigueur et humour. Nous vous invitons à prendre note de la prochaine édition les 11,12 et 13 septembre 2009. formuler sa ques- tion à laquelle Amandine, après un long silence, a répondu oui. Ouf ! La FFT souhaite beaucoup de bon- heur aux mariés et à leurs enfants. Franck FISCHER vous présente sa fille Marina, venue au monde le 27 no- vembre à 15h. Elle mesu- rait 49 cm et pesait 3,760 kg. Félicitations à lui et la maman, Delphine JU- MEAU. Tous nos voeux de bonheur à tous les trois. 1199Vous, les licenciés
  16. 16. 2200 Vous, les licenciés Etant jeune, Robert est bon sportif. Il aime entre autres marcher, courir, faire du vélo. C’est donc en toute logique qu’à l’armée, Ro- bert va participer à de grands cross qu’il rem- porte. Il va même jusqu’à se qualifier pour les finales militaires françaises en Allemagne. Mais au retour de l’armée, la cigarette prend le dessus (2 paquets par jour) et Robert aban- donne le sport. Ce n’est qu’à l’âge de 28 ans qu’il décide d’arrêter de fumer et de reprendre le sport. En 1973, il commence par courir des courses de 5 km, 10 km, des marathons et va même jusqu’à participer à des triathlons dont celui de Lyon qui est très réputé. Vous l’aurez compris, en plus de la course, Robert est un amateur de vélo. Ce dernier n’a pas froid aux yeux et se lance dans l’épreuve cycliste Paris - Brest - Paris (1215 km). Il la fera à quatre re- prises. Mais Robert ne va pas s’arrêter là ! Un jour, il entend à la télévision qu’il est possible de faire le Paris-Dakar en courant. Pour informa- tion, cette course, qui n’existe plus désor- mais, était courue en équipes en relais. Ni une, ni deux, renseignements pris, Robert entre dans une équipe et le 24 décembre 1987, après 2 stages de préparation et de qualification, prend le départ. Robert traver- sera entre autres les grands déserts du Maroc et l’Atlas avant d’arriver à Dakar, un jour avant les voitures qui elles partaient le 1er janvier de Paris. Pour Robert, l’an 2000 est une année my- thique et il veut personnellement accomplir quelque chose de grandiose. Il pensera à faire le tour du monde à vélo, mais il trouve que ça manque d’originalité. Et c’est encore en écoutant la télévision qu’il va avoir le concept de sa 1ère grande aventure. En 1994, il entend que la ville de Sydney est retenue pour les Jeux Olympiques de 2000. Alors il lui vient l’idée de relier Lampang (Thaïlande) à Sydney et il prévoit d’arriver le jour même de la cérémonie d’ouverture des JO, c’est-à-dire le 15 septembre 2000, où il demande à sa fa- mille de l’accueillir. La proposition est retenue : d’une part, elle regroupe toutes les passions de Robert (le sport, le voyage, le contact hu- main) et d’autre part, le fait d’arriver dans une ville recevant les Jeux Olympiques est très emblématique et délivre un message de paix dans le monde. En effet, il est vrai que dans l’Antiquité, à l’occasion des JO, les peuples en guerre faisaient une trêve et se confron- taient par le sport. Bouclons cette parenthèse ! Pour une telle distance, Robert doit se prépa- rer physiquement. Il décide de ne plus boire d’alcool pendant 5 ans et de fortement s’en- traîner. Robert, symboliquement, demandera à sa fille qu’elle lui apporte un verre de whisky à son arrivée à Sydney. Vous vous doutez bien que 4 ans après, Ro- bert a remis le couvert et a fait l’aller-retour jusqu’à Athènes. Facile, seulement 3500 km ! Mais le parcours qui nous intéresse est le plus récent, celui entrepris pour les derniers Jeux Olympiques. Robert est parti de Saint- Genis-Laval où il réside, le 21 juillet 2007, un peu plus d’un an avant la date d’arrivée pré- vue au stade olympique de Pékin. Seulement 11 paires de chaussures ont été utilisées pour parcourir environ 11500 km : 5100 en Europe et 6400 en Chine. Comme vous pouvez le constater sur la carte ci-dessous, un détour de 1000 km a été fait. Notre champion, qui en moyenne faisait des étapes de 45 kms par jour, avait beaucoup d’avance et a rallongé son itinéraire pour absolument arriver le matin du début des JO, le 8 août 2008 où les jour- nalistes et Marie-Jeanne son épouse l’atten- draient… cachets contre la fièvre et la diarrhée ou en- core des pastilles pour mettre dans l’eau pour la rendre potable. A peine équipé et déjà place à l’émotion : il faut partir, ce qui signifie quitter les siens, sa maison, ses repères. Mais Robert a quand même de la chance, son épouse le suivra en automobile jusqu’à la frontière Italie - Slovénie. Le moment de la séparation est carrément difficile et il faut se résoudre à n’avoir des nouvelles de l’un et de l’autre que par mini messages. L’aventurier est donc livré à lui seul. Les élé- ments qui prennent vite le dessus sont les be- soins vitaux et tout d’abord se nourrir. C’est l’une des motivations pour avancer : trouver matière pour se remplir l’estomac. Fréquem- ment, Robert se fait inviter tout naturellement par les autochtones. Quand il traverse des endroits peu ou non civilisés, il puise dans ses réserves alimentaires. Certaines per- sonnes lui donnent même de l’argent pour qu’il s’achète à manger, à boire aussi, mais il ne manque pas de flotte, des bouteilles d’eau minéraleluisontoffertesàchacundesesarrêts. Pour Robert, le repos est indispensable. Le plus souvent, il dort dehors, sous les ponts ou dans la nature, en tout cas, le plus au calme possible. Il se met à l’abri des regards pour pouvoir vite s’endormir et ne pas être dérangé Robert MEMBRE (Lyonnais) Mais revenons à cette grande expédition et à son départ ! Il a fallu charger le charriot avec le matériel nécessaire : une tente sarco- phage, un duvet ultra performant permettant la survie jusqu’à -30°, un protège sac de cou- chage pour éviter l’humidité, des vêtements, quelques provisions, une grosse trousse de pharmacie avec des médicaments anti-dou- leur surtout pour prévenir des tendinites, des
  17. 17. 2211Vous, les licenciés par de gentils résidants qui voudraient l’invi- ter. L’essentiel, c’est de récupérer car les journées sont épuisantes. En général, Robert réussit à dormir 7 heures. La simple précau- tion qu’il prend est d’attacher son charriot à sa toile de tente ou à sa main, mais jamais il n’a été ennuyé. Il ne faut pas s’écarter de son objectif et pour cela, il faut avancer, peu importe les soucis. Ceux qui reviennent le plus souvent sont les mauvaises conditions météorologiques : forte pluie, basses températures et inversement, vents violents… Robert se souvient qu’il était trempé et gelé du matin au soir quand il ef- fectuait son passage de la Turquie à la Géor- gie. Rien ne protège vraiment de la pluie. Le pire, sur les chemins impraticables, quand il pleuvait, les camions le couvraient de boue et il était crotté de la tête au pied. Il se remé- more aussi quand il était pris dans une tem- pête en Chine alors qu’il était en montagne. Il n’y avait personne sur la route tellement la température et les vents étaient extrêmes. Robert a pu se réfugier dans une entreprise de travaux publics où il a été chaleureuse- ment recueilli par les employés qui ne pou- vaient repartir chez eux. Avant de trouver asile, il a bien cru qu’il allait basculer avec le charriot dans les ravins tellement le vent était puissant. De nouveaux projets, il y en a quelques-uns : entre autres, il aimerait dans les prochains mois entreprendre une tournée de reconnais- sance pour remercier les familles qui l’ont si gentiment accueilli. Dans les différents pays traversés, les régimes sont ce qu’ils sont, mais les habitants sont exceptionnels. Robert avait des a priori totalement faux avant son raid : qu’ils soient albanais, turcs, géorgiens, chinois, tous lui ont donné tant et plus, sans la moindre sollicitation de sa part. Ce voyage "souvenirs", il le ferait avec sa compagne, mais en voiture cette fois ! A pied, il a l’inten- tion cette année de prendre la route pour St Jacques de Compostelle, mais accompagné de son petit-fils de 15 ans. Il prévoit en 2010 l’Amérique du Sud (Lima La Paz - Rio) et bien entendu, il continuera dans son esprit olym- pique pour les JO de Londres en 2012, mais via toutes les capitales de l’union européenne. Il est vivement conseillé de se rendre sur le site internet de Robert MEMBRE http://pekin2008.over-blog.fr ou encore mieux assister à l’une de ses conférences car quand il conte son voyage, il nous transporte littéra- lement avec lui. Et qui sait, en coulisse, après ses récits publics, il aura peut-être le temps de vous accorder une petite partie de Tarot ! Robert a affronté le relief et se rappelle des montées de plus de 3 km à plus de 10 % qui se répétaient dans la région de Tong Guan, où le physique a été mis à l’épreuve, et celle de Urumqi d’une longueur de 47 km. Les routes posent aussi régulièrement des problèmes. Pour des raisons de travaux, la route de Robert est souvent déviée à la cir- culation, il est alors obligé d’emprunter des routes étroites et défoncées. Il n’a des fois pas d’autres solutions que de porter son char- riot de plus de 40 kg. Robert évoque couram- ment sa traversée de Qin Xian où le pont a été détruit. Pour rejoindre l’autre rive de la ri- vière, Robert a dû marcher sur des poutrelles en ciment du nouveau pont en construction, exercice plutôt périlleux, vous ne trouvez pas ? La maladie est un sacré frein. Robert est tombé une seule fois bien malade pendant son trajet avant Korla, un docteur chinois vou- lait l’amener à l’hôpital ! Avec une grosse an- gine et plus de 40 de fièvre, Robert a décidé de rester à l’hôtel 5 jours et se retaper. Enfin, il a fait face aux évènements politiques et aux catastrophes naturelles. Quand il était à l’est de la Turquie, pendant les attentats entre ce pays et l’Irak, Robert, imperturbable, a continué son chemin. Les turcs se posaient beaucoup de questions quant à ses inten- tions, mais il leur donnait des explications en baragouinant quelques mots en anglais ou dans la langue et tout rentrait dans l’ordre. Il est passé aussi au moment des manifesta- tions en Géorgie. Un autre fait l’a beaucoup marqué, il s’agit de l’énorme séisme qui a fait plus de 80000 morts en Chine. Le gros trem- blement a eu lieu le 12 mai, Robert était à 300 km de l’épicentre, mais il a vécu de fortes se- cousses. Arrivé sur les lieux une semaine plus tard, tout était en alerte, les gens ne dor- maient plus dans leurs maisons mais en tente. Robert a eu beaucoup d’appréhensions à cette période. Toutes ces galères ne vont rendre la fin de cette croisade qu’encore plus merveilleuse : le jour de l’arrivée, Robert a très mal dormi. Le soleil n’est pas encore levé que Robert est déjà réveillé. Des larmes de joie lui coulent sur les joues, lui qui a tant rêvé de ce jour. Robert prend le départ pour 8h00, il a rendez- vous à 10h00 et veut savourer ses dernières foulées. Mais il croit qu’il lui reste 5 km à ef- fectuer alors qu’en réalité, il en a 15. Dès qu’il s’en aperçoit, il se lance dans un sprint ef- fréné. Il connaîtra encore quelques embête- ments et vers 10h30, il arrive à proximité du somptueux stade, "le nid d’oiseau", qui se transforme en nid d’amour car sa femme Marie-Jeanne et des amis l’attendent. C’est un moment de bonheur intense. Pendant quelques heures, Robert est devenu le cham- pion des jeux : photos, autographes, inter- views de la presse et des radios.
  18. 18. 2222 Vous, les licenciés ppppoooorrrrttttrrrraaaaiiiitttt ddddeeee jjjjoooouuuueeeeuuuurrrr DDaanniieell RREEYYNNAAUUDD ((PPrroovveennccee)) Une vie de cavaliers ! C’est à Marseille, le 6 janvier 1952, que Daniel fait son appari- tion. Il habite le quartier de la gare et va y passer toute sa jeunesse. Mais à vingt ans, c’en est trop pour Daniel ! Il ne se plaît pas en ville et décide alors de partir s’ins- taller à la campagne, à Corbières, dans les Alpes de Haute Pro- vence. Daniel est enfin dans son élément et va pouvoir continuer à s’adonner à sa passion première : l’équitation. C’est un excellent ca- valier qui l’été devient moniteur et enseigne son savoir. Avait-il déjà un sobriquet à l’époque, quand il apprenait aux autres à monter à cheval ? On ne sait pas, mais une chose est sûre, ses élèves de Tarot n’ont pas mis longtemps à lui en trouver un : "D’Artagnan" qui s’est vite transformé en "Darty". Finalement, quand on connaît un minimum sa vie, c’est un surnom qui ne lui va pas si mal à l’homme à la queue de cheval ! Désormais au calme et ayant du terrain, Daniel décide d’élever un cheval. Quel plaisir pour cet amoureux de la nature de faire de grandes balades en forêt sur le dos de son compagnon ! L’un des souvenirs les plus émouvants de Daniel est le décès de son fidèle destrier : comme tous les jours, Daniel vient nourrir sa bête qui ne veut rien manger, ce n’est pas normal… Puis elle retourne au champ un court instant avant de tomber à terre. Le cheval a at- tendu son maître pour lui faire un dernier au revoir. C’est imagé mais Daniel dit qu’il est mort dans ses bras… Une activité sportive, un loisir, c’est super, mais il faut penser à son avenir professionnel ! Daniel entre comme surveillant d’exter- nat dans un lycée à Manosque, poste qui lui permet de gagner sa vie tout en étudiant. Le milieu lui plaît (enseignement, pédagogie, discipline, relations humaines, horaires), c’est pourquoi il de- mande à effectuer une formation PEGC (Professeur d’Enseigne- ment Général des Collèges). Celle-ci lui est refusée la 1ère année, mais la 2ème fois est la bonne et Daniel est obligé de par- tir deux ans à Draguignan où il va se spécialiser en Education Ma- nuelle et Technique. A la fin de sa formation, il est nommé profes- seur d’EMT, aujourd’hui techno- logie, au collège d’Oraison, collège qu’il ne quittera jamais. C’est un prof estimé, mais ses élèves lui reprochent de chanter en classe ! Un mot lui inspire une chanson et il est parti à fredonner ! Daniel adore Brassens et Ferrat, mais affectionne particulièrement Brel, dont il a toute la discogra- phie. L’un de ses grands regrets est de ne pas avoir vu le grand Jacques en concert. Daniel a appris à jouer au Tarot à 18 ans pendant qu’il encadrait un séjour équestre en Italie. Après, il a fait quelques donnes à la fac, puis a arrêté subitement, vie fa- miliale oblige ! Daniel se marie, est père de Raphaël à l’âge de 24 ans. Christophe arrivera 6 ans plus tard. A 37 ans, son histoire d’amour avec sa femme prend fin, mais une nouvelle va naître, celle avec le jeu de Tarot… Pour lui changer les idées, une de ses amies l’amène à un libre à Dra- guignan où il a failli gagner le 1er prix, une télévision. Pendant le tournoi, Daniel voit une affiche pour un concours à Forcalquier la semaine d’après. Ayant trouvé l’ambiance conviviale, en période de chance, bien entendu qu’il est retourné au Tarot ! Il y retrouve un ancien CPE avec qui il avait travaillé, fait d’autres rencon- tres… Voilà comment Daniel a choppé le virus ! Faut dire qu’il aime ce jeu, plus intellectuel et plus puissant que la belote ! En 1990, Daniel découvre l’exis- tence du Tarot de compétition et de la Fédération. Il n’hésite donc pas à prendre sa licence. Au cours des tournois FFT, il sympa- thise avec Babeth ESCALLIER et Pierre SPINNLER qui assistaient à des cours de perfectionnement dispensés par Aimé JACONO. A la demande de ses camarades, Daniel rejoint ces cours parce qu’il a besoin d’améliorer, dit-il, "son Tarot des familles", mais aussi son approche de la compé- tition et son manque de concen- tration. C’est d’ailleurs les raisons pour lesquelles en équipe il pré- fère jouer au milieu. Cloisonné dans le paravent, il est beaucoup plus attentif. Mais Daniel est telle- ment fantaisiste et distrait qu’il est capable d’avoir omis de regarder le chien. Et quand le preneur dit jeu et qu’il faut entamer, c’est le drame ! Impossible de redeman- der le contenu du chien, il faut se baser sur son jeu, et quand on n’a rien, ce n’est pas facile ! Ses par- tenaires ne lui demandent même plus pourquoi il a ouvert dans le Roi du chien !!! En 2000, Daniel va à Argelès-sur- Mer pour participer aux Open Na- tionaux. C’est la 1ère fois qu’il se rend sur un lieu de Championnat de France. Il assiste à la remise des prix jeunes et a la chair de poule. Daniel décide donc de
  19. 19. 2233Vous, les licenciés s’engager et crée une école de Tarot dans son collège. Aimé JA- CONO, avec qui il est devenu ami, le présente à Gilbert FAI- VRE, alors Président de la Com- mission Jeunes, qui l’embauche immédiatement dans l’équipe. Daniel effectue donc son premier stage jeunes à Lamoura en 2001. Il regagne quelques années plus tard le staff d’encadrement du stage adultes à la demande de Jean-Paul BEAL. Daniel est fier d’apprendre les bases aux débu- tants et de les voir progresser. Mais il a retenu à ses dépens qu’il ne faut rien oublier de préciser... Lors d’un cours, Daniel explique que lorsqu’on entame d’un Roi, on est main forte. Jusque là, pas de problèmes ! Mais lors des tournois, Daniel s’aperçoit que les membres de son groupe jouent des Rois secs ou seconds. Le lendemain, petite mise au point en cours : un Roi annonce main forte, certes, mais la main forte doit jouer dans sa couleur la plus longue ! Daniel ne s’occupe pas seule- ment des jeunes et des stages au niveau national, mais il s’investit aussi dans son comité régional dans lequel il est administrateur depuis 9 ans. Il a été longtemps secrétaire et depuis 2 ans, il a en charge la Commission de Com- pétition Régionale. Il arbitre éga- lement régulièrement, mais il préfère de loin jouer. Voici quelques exploits et anec- dotes : - Daniel n’a jamais fait de chelem en 20 ans de Tarot, sauf un sur le net en mode duel. C’est un che- lem un peu tiré par les cheveux : sur ce jeu, il est obligatoire de garder une singlette et Daniel dé- cide, après une longue hésitation, de garder le Cavalier de Carreau sec. Deux levées avant la fin, la défense n’a toujours pas fait de pli et il reste dans les mains de Daniel son Cavalier sec et le Petit. Une mauvaise nouvelle : le Roi de Carreau est toujours dans une main de défense, la Dame a été défaussée avant. Daniel tente le tout pour le tout et joue le Petit sur la table. En face de lui, la per- sonne lâche le Roi de Carreau pour garder un autre Roi. Daniel ferme avec son Cavalier de Car- reau sec et réalise le chelem, qu’il a failli râter deux fois, à l’écart en gardant un petit carreau et en voulant mener le Petit au bout. - Daniel ne s’est pas souvent sé- lectionné pour une finale natio- nale, 3 fois seulement : une fois en triplettes open, une fois en libre et une fois en équipes. Il se remémore souvent le match de qualification en ligue qu’il a gagné contre l’une des plus fortes équipes de France du Lyonnais de 80 PM pour pouvoir participer à la Coupe de France. - Daniel joue donc beaucoup les tournois d’encadrement et les festivals. Un jour, à la dernière minute, un ami l’embringue pour aller au Festival de Cannes, sans avoir réservé d’hôtel. Ils arrivent, jouent le concours et à 2h00 du matin, les voilà partis à chercher une chambre. Après avoir roulé toute la nuit, au bout de 3h30 de recherche, ils ont fini par trouver une chambre, devinez où ? A deux pas du Palais des Festivals où a lieu la manifestation ! - Daniel aime se souvenir de la 1ère coupe qu’il a remportée, à un libre à Fayence. Le tournoi dé- bute par une renonce consom- mée de la défense alors que Daniel avait chuté son jeu. La donne a été annulée et tout a commencé à réussir à Daniel qui a parlé 2 à 3 fois par manche sans chuter, qui avait du chien, des répartitions favorables… Il a gagné le tournoi avec 1200 points d’avance sur le 2nd . Que d’émo- tions et que du bonheur !
  20. 20. Rendrait des cartes maîtresses Action de faire les dernières levées Couleur de médaille du vainqueur Roi-Cavalier Mettais le Petit au bout Couche Conjonction de coordination Pellicule Sifflée par la foule Jeu de cartes le plus ancien Composition des mains Connu Dans le classeur FFT Manche Position de triplette Contravention ou bulle Pousser son cri, en parlant du chat Plusimportant à la bataille qu’au Tarot Volée Gagné Tente Pénalité mise pour inversion des jeux Top ou bulle Posiez l’Excuse sur votre longue Atlar Flanbreton auxpruneaux N’attend pas pour mettre ses points Terminaison d’un e-mail A gagner en championnat Do Faire découvrir le Tarot Dans un bilan comptable Population de Bangkok Matchs par équipes Joua mal un coup Scandinave Accélération Nouveau au 1er janvier Viens au monde Radio des grosses têtes Passerait un beau jeu Contraction de “à le” Exclamation enfantine Peuvent être appelés Est long et maître dans la couleur du preneur Paresseux Gardera une carte seule Nombre inutile au Tarot Ecole réputée Ne posa pas son Roi au premier tour Note de musique Sud en quadrettes Désoeuvré Classement après deux séances Soeurs plus vieilles Rarement doubles ou triples Tarot Club Utile pour d’autres jeux que le Tarot Tient la couleur Renonce Consommée Garçon d’écurie Détériorait les cartes à force de jouer avec Habillés Chant populaire suisse Code des Pays-Bas Petit orifice Cri pour faire avancer un cheval Assure Apport féminin Situés en sortie d’autoroute Belle-fille Réunion ou Guadeloupe Sud Est Auraiaumoins un atout de plus que l’adversaire Tirera le 21 pour le Petit Acompteràla findeladonne Voie ferrée Outil de maçon Instrument de dessinateur Mots fléchés Solutions page 31 2255Vous, les joueurs
  21. 21. Pour pratiquer le 2 pour 1 Un atout pair en début de partie est propositionnel et annonce moins de 7 atouts A l’entame, un atout impair est prometteur, annonce en principe au moins 7 atouts et demande de jouer atout 2266 Vous, les joueurs Après avoir fait le point sur les honneurs et les principales règles de défense dans les précédents magazines, il est temps de donner quelques généralités sur les atouts. Voici ce que préconise le système de signalisation FFT : Cette demande d’atouts doit être respec- tée. Un défenseur qui désobéit détient en règle générale le Petit. Il se peut aussi qu’il n’ait plus un seul atout pour relancer. En cours de partie, l’atout impair reste généralement demandeur, mais n’an- nonce pas forcément 7 atouts. Il peut être joué par le défenseur qui est en train de déborder le preneur. De plus, la jouerie d’un atout impair peut aussi aider un par- tenaire qui n’aurait pas vu l’annonce de tenue du 3ème défenseur… En effet, surtout sur chien blanc ou très faible, un défenseur peut interroger ses coéquipiers en jouant un atout pair et ainsi savoir s’ils désirent chasser le Petit du preneur. En main suite à ce coup d’atout, si un partenaire détient au moins 7 tarots, il pourra revenir d’un atout im- pair demandeur. Sur un chien moyen ou fort et essentiel- lement de la place du fond, l’atout pair a une fonction de protection. Il annonce un gros atout (21, 20, 19, voire 18). Des autres places, il peut servir à renforcer une fourchette d’atout fragile (ex : 20-15). C’est aussi un atout de communication. Il peut être joué : C’est une technique qui consiste à faire utiliser deux atouts au preneur pendant que la défense n’en utilise qu’un. Comment le pratiquer et pourquoi ? Lorsque la défense a trouvé la coupe du preneur, le joueur placé au milieu ou en- core mieux devant l’attaquant lance un petit atout pair (non demandeur) pour donner la main à l’un de ses partenaires qui rejoue dans la coupe. Le preneur a Pour mettre un uppercut au preneur Un défenseur, de devant ou du milieu, qui n’a plus de cartes pour faire couper le preneur, peut jouer un atout pair pour donner la main à l’un de ses partenaires qui reviendra dans la coupe pour la pose d’un gros atout devant l’attaquant. usé deux atouts, ce qui permet à la dé- fense de déborder. Remarques Le 2 pour 1 se pratique habituellement dès la pose du Petit de l’attaquant sur sa 1ère coupe. Sinon, il est préférable d’avoir localisé le Petit. De plus, cette technique ne peut être jouée par le joueur du fond. Pour prendre des points au preneur Un défenseur, de devant ou du milieu, qui coupe une couleur dans laquelle le preneur a des points courts, peut jouer un atout pair pour donner la main à l’un de ses partenaires qui reviendra dans la couleur coupée pour capturer les pièces du preneur. En équipe, si on annonce les honneurs avec des cartes paires, l’atout demandeur le sera également. On parle alors du système “tout pair”. Il est bien entendu possible de jouer “tout impair”.
  22. 22. MMiisseess eenn aapppplliiccaattiioonn eenn dduupplliiccaattéé iinnddiivviidduueell (Solutions page 31)
  23. 23. 2299Vous, les joueurs Vous jouez le premier tour du Cham- pionnat de France Individuel Open. Vous commencez la compétition par une attaque et avez l’entame. Quel sera votre écart ?Quel sera votre écart ? Quelle carte jouerez-vous ?Quelle carte jouerez-vous ? CHIEN Michel PAWLISZ (Ile de France) - Première Série Nationale Je couche les 5 ♦ et le Cavalier de ♣. L’idée est de ne se concentrer que sur la couleur de coupe tout en bloquant le flan défensif. C’est pourquoi j’évite les possibilités de tenue en couchant le Cavalier de ♣ (tou- jours 2 points de mieux au chaud) et d’avoir une 2ème faiblesse dans les couleurs dans laquelle pourrait s’engouffrer la défense. Cet écart me permet d’entamer le 9 d’atout qui est destiné à défendre 21/20 qui serviront à assurer les ♦ le moment venu. Chantal GORPHE (Var Côte d’Azur) - Première Série Trèfle Mon écart : les 5 ♦ et le Cavalier de ♣ qui me paraît impossible à faire en débordement. Avec le Petit en défense, la jouerie atout me semble difficile. Avec 21 et 20, j’ai l’intention de prendre tous les ♦. Je jouerai Roi de ♥, puis 5 de ♥ pour provoquer une entame ♣ favorable et après mes 3 ♥, je jouerai le 11 d’atout. Gaelle BOUTON (Bourgogne) - Deuxième Série Trèfle Je couche les 5 ♣ (Cavalier, Valet, 9, 4 et 2) et le 5 de ♥. Je joue la longue ♦ et commence par l'As. J'es- père prendre les points à ♣ rapidement pour optimiser les petits atouts. Vu le chien et en fonction d'où sera la main en défense, je pense recevoir l'entame ♥ ou atout. Si c’est ♥, je prends du Roi pour continuer à jouer les ♦ perdants. Si c’est atout, je pense m'excuser. La jouerie atout ne devrait pas continuer, le Petit étant en défense. Je ferai l'impasse sur une entame ♠ pour essayer de faire le Valet et gagner le jeu. Philippe COHEN (Languedoc Roussillon) - Promotion Mon écart : je couche les 5 ♦ et le Cavalier de ♣. Mon entame : je donne un coup de 11 d'atout pour voir la repartition. Mon plan de jeu : je pousse les ♣. S'il y a une tenue en défense, ce n’est pas génant car je les ai raccourcis. Je me concentre sur les points ♦ et dois donc être vigilant à la hauteur des ♦ posés car j'en ai couchés 5. Ingrid MONTEILHET (Loire Forez) - Junior Je couche les 5 ♦ car avec seulement 7 atouts, j'espère prendre les points assez rapidement. Et en 6ème carte, je mets le 5 de ♥. Ayant eu le Roi de ♠ au chien, la jouerie de cette couleur ne se fera pas tout de suite, ce qui me laisse une chance de faire le Valet. Mon entame sera le 9 de ♣ pour faire tomber les points et avoir une chance de faire le Calvalier ou le Valet. LLeessCCoonnssuullttaannttss L’AVIS DE LA REDACTIONL’AVIS DE LA REDACTION La coupe ♦ paraît logique surtout avec 21-20 dans sa main. L’espoir de prendre les points de cette couleur est réel. En 6ème carte , le Cavalier de ♣ permet de mettre quelques points à l’abri. Il peut être envisageable également de coucher le Valet de ♠, entame peu pro- bable dans le Roi du chien, la perte du Cavalier de ♣ pouvant être compensé par la prise d’une pièce à ♠. L’entame atout, du 9 ou du 11, peut faire peur à la défense et faire tomber quelques gros atouts, protégeant ainsi la maîtrise 21-20 certainement nécessaire pour assurer les points ♦.
  24. 24. 3300 Vous, les joueurs par Patrick CHOUKROUN(Ile de France) On accueille une fois de plus un grand champion de Tarot, le parisien Patrick CHOUKROUN, couronné déjà 5 fois (Triplettes en 1988, Quadrettes en 1999, Coupe de France en 1997, 2005 et 2006). Patrick est réputé être un grand technicien, surtout du milieu, sa place de prédilection, et c’est aussi un garçon sympathique. PROBLÈME : TRIPLETTESPROBLÈME : TRIPLETTES Bientôt la finale régionale triplettes… Quelle bonne idée de profiter d’un festival ou d’un tournoi régional pour faire une dernière mise au point avant la compétition ! A la 1ère position, vous êtes Nord/Sud 7 et at- taquez l’étui 13 avec entame de devant. SUD Preneur NORD Donneur OUEST EST ATTAQUE Quel sera votre écart ? Précisez les motifs de votre choix. Voici donc la main d’attaque avec le chien : A 19 - 17 - 16 - 15 - 13 - 11 - 9 - 5 - 4 - 2 - Ex ♠ D - C - V ♥ 3 - As ♦ R - C - V ♣ D - 10 - 8 - 6 - As Je garde le moins possible de cartes perdantes. Dans l’im- possibilité de faire 2 coupes, je suis obligé de conserver un ♣ qui n’était pas au chien et pas trop fort, le 6, pour enfumer. Ecart proposé : ♥ 3 - As / ♣ D - 10 - 8 - As Quelle ligne d’attaque comptez-vous adopter ? Je vais jouer atout pour tenter de prendre le Petit et tout au moins obtenir la maîtrise, puis enfumer les ♣. Présenterez-vous la poignée ? Bien sûr, je montrerai la poignée, le risque de chute étant ex- trêmement minime. OUEST SUD EST NORD Pli 1 2 ♥ 5 A 4 ♥ 8 ♥ Pli 2 3 A 13 A 21 A 7 A Pli 3 20 A Ex 1 A 8 A Pli 4 6 ♥ 4 A 5 ♥ C ♥ Pli 5 10 A 15 A 18 A 14 A Pli 6 7 ♥ 2 A 9 ♥ 7 ♠ Pli 7 V ♣ 6 ♣ 3 ♣ R ♣ Pli 8 7 ♣ 9 A 5 ♣ 2 ♣ Pli 9 As ♠ D ♠ 4 ♠ 5 ♠ Pli 10 3 ♠ C ♠ R ♠ C ♣ Pli 11 10 ♥ 11 A D ♥ 7 ♦ Pli 12 D ♦ C ♦ 3 ♦ 2 ♦ Pli 13 As ♦ V ♦ 6 ♦ 4 ♦ Pli 14 6 ♠ 19 A 6 A 4 ♣ Pli 15 9 ♠ 17 A 12 A 5 ♦ Pli 16 9 ♦ 16 A 2 ♠ 9 ♣ Pli 17 V ♥ R ♦ 8 ♠ 8 ♦ Pli 18 R ♥ V ♠ 10 ♠ 10 ♦ SCORE + 74 LLaa DDoonnnnee ETUDE DE LA DONNE : développez la jouerie qui sera pratiquée sur cette donne en apportant des commentaires pour la compréhension de celle-ci.
  25. 25. 3311Vous, les joueurs SSOOLLUUTTIIOONNSS DDEESS JJEEUUXX Mots Fléchés page 25 O E F T S U A F F R A N C H I R A I T E O M I A U L E R A S P R U N E R E M P O R T E M R N O T E A T O U T E C R A S E F R U T T H A I E P A T I S S A D U E L S S P R I N T C R T L A U T I E N T B E T O N N E R A I T A I E N A D O O I S I F P I G P O I G N E E S M A I T R I S E R C D P I E C E S N L H U E R A N Z N P E A G E S S E D E B O R D E R A I S E C O U R R A R A I L T A S T R U E L L E T E Problèmes Tarot Initiation page 27 - Jeu n°1 : L’entame d’un atout pair, le 6, semble logique avec le 19 en protection. En effet, si le Petit est en défense accompagné du 20 ou du 21, il pourra être sauvé. Ne pas donner ce coup d’atout à l’entame peut condamner le Petit car le preneur aura besoin de donner un seul coup d’atout (d’un intermédiaire) pour faire sauter votre 19. - Jeu n°2 : Fort de 8 atouts, vous devez entrer du 3 d’atout, impair, qui annonce mi- nimum 7 atouts et qui demande à vos partenaires de continuer à jouer atout. - Jeu n°3 : Vous ne pouvez entamer atout sur cette donne : vous avez moins de 7 atouts et aucune protection du Petit. Vous devez donc essayer de trouver la coupe du preneur. Pour cela, vous ouvrirez ♣ du Valet. - Jeu n°4 : Le 9 d’atout, mis par Nord sur votre 21, n’a aucune signification. L’atout impair est demandeur quand il est joué par un défenseur à l’entame ou à la suite d’un atout pair propositionnel d’un partenaire. Vous ne reviendrez donc pas atout (en plus, le chien est fort et le preneur s’est excusé) et entamerez tout simplement d’un petit ♦ pour montrer la coupe de l’attaquant. Cependant, en équipe, après ac- cord, il est possible de répondre à l’atout sur l’entame d’un coéquipier (atout pair pro- positionnel ou 21). La pose d’un atout demandeur invitera la défense à rejouer atout. - Jeu n°5 : Est a trouvé la coupe à ♠ sur laquelle le preneur a posé le Petit, signe de faiblesse de son jeu à l’atout. Le déclarant joue sa longue ♥. Ayant la singlette ♥, vous vous retrouvez en main. Etant placé devant le preneur, vous pouvez jouer le 2 pour 1 avec un atout pair, le 2. Mais avant de pratiquer cette technique, vous devez anticiper sur la suite que va prendre la donne pour savoir quel atout vous devez poser au pli 3. Après le 1er coup de 2 pour 1, le preneur jouera un 3ème ♥ de sa longue que vous couperez. En main, vous en profiterez pour refaire un autre 2 pour 1. Vous devez donc garder votre 5 d’atout, même s’il est impair, pour effectuer ce 2ème coup de 2 pour 1. Pour résumé, vous couperez donc du 11 au pli 3, puis jouerez le 2 d’atout. Ensuite, vous couperez du 15 au 3ème tour de ♥ pour relancer le 5 d’atout. - Jeu n°6 : Nord est sans doute main forte avec son entrée dans le Roi du chien que vous coupez et surlequel Est pose le Cavalier. La Dame est donc soit chez Nord (peu probable avec l’entame du 7 de ♦), soit chez le preneur. Quoi qu’il en soit, en jouant votre 2 d’atout de communication, il y aura retour ♦. Vous pourrez capturer la Dame de Sud ou alors mettre un uppercut. En ouvrant ♥ou ♣, vous risquez de détruire la main forte et surtout donner la main au preneur pour ne plus exploiter le 17 s’il joue ♠. DEFENSE Quelle entame effectuera le joueur Ouest et pourquoi ? Le joueur Ouest entrera du 2 de ♥ (élimination des forces du chien). Dans tous les cas, avec un chien si fort, il faut réaliser une entame “sérieuse”. COMMENTAIRES Pli 2 : Le preneur choisit de jouer le 13 pour essayer de “ma- rier” le plus possible d’atouts défensifs, voire permettre à la défense de tirer le 21 pour s’excuser car la capture du Petit nécessite une répartition favorable. Pli 3 : Est encaisse du 21 pour jouer le Petit : c’est la seule façon de le sauver car si le preneur a le 20 ou s’il est sec en défense, il le prendra toujours en jouant un second atout. Pli 5 : Sud enlève le 18 (qui est sans doute au fond) pour s’assurer la maîtrise et éviter des maux de tête à ♥ (Cava- lier apparu en 2nd en Nord). Pli 6 : Est revient ♥ plutôt qu’atout car Nord défaussera quand même et cela raccourcit le preneur. Plis 7 et 8 : L’enfume ♣ est devinée par Nord qui prend ses responsabilités : le preneur ne peut adopter une telle jouerie (atout) avec un seul bout et des ♣ perdants ! Mes parte- naires risquent l’infarctus chaque fois que je joue ainsi et ne manquent pas de me le reprocher quand je me trompe. Au passage, Ouest met son Valet dans le bon camp. Plis 9 et 10 : Démasqué, l’attaquant commence par la Dame de ♠ avant que Nord ne charge… Elle est refusée par Est qui possède R-10 5èmes . Est décèle la probable séquence D-C-V secs chez le preneur. Avec D-C-V 4 ou 5 èmes , le pre- neur aurait opté pour une jouerie plus économique : Cava- lier, puis Valet et petit ♠ en espérant une répartition favorable. Est prend le Cavalier en 2nd après avoir observé le doubleton de Nord (défausse préalable au pli 6). Plis 12 et 13 : Ouest prend le Cavalier de ♦ car il n’y a rien de mieux à espérer et ce peut être la dernière perdante du preneur. Il tente quand même de trouver un singleton en Est sans succès. Conclusion : Ouf ! 2 de bon malgré la perte de 3 plis d’atout, une enfume éventée, une charge dès le 2nd ♠ et la perte maximale du Cavalier de ♦. Heureusement que les hon- neurs ♥ ont tous été capturés !

×