Clohars-Fouesnant
LES ARMOIRIES DE L'ÉGLISE PAROISSIALE
DE CLOHARS-FOUESNANT

Occasionnel ou habitué, le visiteur de l'égl...
L'écu est présenté par deux guerriers brandissant chacun une épée.
- Blason non colorié, ou plus exactement uniformément p...
10. Du JUCH
. A l'extérieur de l'édifice, sur l'arc de la fenêtre obstruée dans le mur Est du bas-côté Sud.
. XVI. siècle
...
13. Non identifié. Peut-être De KERGOS ou une de ses alliances
. Martelé.
. Sur le pan Nord du pilier Sud-ouest du choeur....
. Ce vitrail est du XVI siècle, antérieur à
l'arrivée des De PENFEUNTEUNIOU à
CLOHARS FOUESHANT, mais les armoiries
datent...
24. Non identifié.
. Traces gravées et coloriées difficilement lisibles.
. Sur le mur intérieur Ouest du porche Sud.
. Le ...
7/8
HERALDIQUE BRETONNE ET BLASONS CLOHARSIENS.
Quelques caractéristiques de
L’héraldique BRETONNE.

Blasons de l’église paroi...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Aux détours des paroisses - Pays de Fouesnant ta9qbc

417 vues

Publié le

Aux détours des paroisses - Pays de Fouesnant

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
417
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
41
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Aux détours des paroisses - Pays de Fouesnant ta9qbc

  1. 1. Clohars-Fouesnant LES ARMOIRIES DE L'ÉGLISE PAROISSIALE DE CLOHARS-FOUESNANT Occasionnel ou habitué, le visiteur de l'église paroissiale de CLOHARS FOUESNANT n'est pas sans remarquer l'abondance des armoiries qui s'offrent à son regard. Nous avons tenté d'en faire l'inventaire, et nous livrons ici le résultat de nos investigations. - Nous avons classé les noms de famille dans l'ordre alphabétique. - A chaque blason est attribué un n° d'ordre qui se retrouve sur le plan sommaire de l'église en page 19. Ainsi le visiteur pourra-t-il le retrouver plus facilement. - Chaque article comporte, après le nom de famille, • l'énoncé des armoiries; (sauf répétition) leur emplacement dans l'édifice; • chaque fois que possible, une datation; • éventuellement, un commentaire. 1. Non identifié. (DE BEAUCHESIE n'est pas exclu) Peut se lire: "de gueules à la croix d'or"; ce que portait une famille de BEAUCHESNE Sur le même retable que le n° 18, mais à droite. (Voir ce n°.) XVIII. siècle Alliance possible, mais dont on n'a pas retrouvé trace par ailleurs, d'une De BEAUCHESNE avec un De PENFEUNTEUNIOU De CHEFFONTAINES. 2. De BODINIO. • • • • Martelé Clé de voûte du porche Sud En 1758, cet écu portait les armoiries des De BODIlIO Tous les auteurs que nous avons pu consulter attribuent aux De BODIlIO: "D'azur à l'aigle éployée d'or". • • • • Martelé Clé de voûte de la chapelle actuellement utilisée comme sacristie XVI siècle En 1758, cet écu portait les armoiries des DE BODINIO • • Sur une sablière du bas-côté Sud. XVI siècle: contemporain de la construction de l'édifice. 3. De BODINIO 4. De BODINIO 1/8
  2. 2. L'écu est présenté par deux guerriers brandissant chacun une épée. - Blason non colorié, ou plus exactement uniformément peint en bleu, comme toute la sablière, et représentant une aigle à deux têtes. - Contamination possible par les armoiries des De FOUESNANT, tout proches, qui portaient, comme les De La FORET, de sable à l'aigle éployée à deux têtes d’argent, becquée membrée de gueules . - On notera toutefois qu'à la Collégiale du FOLGOËT l'écu des DRONIOU, appelé à devenir celui des De BODINIO, comporte lui aussi une aigle à deux têtes. 5 -. De BODINIO. Martelé, mais un oeil exercé peut y déceler le tracé de l'aigle des De BODIBIO. Sur la pierre tombale des De. BODIBIO, aujourd'hui scellée dans l'enfeu du transept nord. XV ou XVI siècle Ecusson de gauche . 6 -. De BODIBIO. Comme le précédentent, mais écusson de droite. 7-. De BODIBIO. Vitrail du pignon Bord du transept Partie de ce vitrail réalisée en 1890. Pour l'oeil, de sable à l'aigle éployée d’argent. Ici encore, comme au n° 4, on se trouve en présence d'une contamination des armoiries des De BODIIIO par celles des De FOUESNANT. La volonté de placer les premières ne souffre cependant pas le moindre doute. Quant à la raison de la présence de ces armoiries sur le vitrail, voir le n° 17. 8-. HUCHET De QUÉNÉTAIN. Ecartelé aux 1 et 4 d’argent à trois huchets de sable (qui est HUCHET), aux deux et trois d'azur à trois billettes percées d'argent (qui est de La BÉDOYÈRE). Les HUCHET De QUÉNÉTAIN portaient les armoiries des HUCHET De La BÉDOYÈRE Sur le vitrail du pignon nord du transept. Partie du vitrail réalisée en 1890. En alliance avec De PENFEUNTEUNIOU De CHEFFONTAINES. (Cf. n°17). Il s'agit des armoiries d'Angèle HUCHET De QUÉNETAIN 9-. Du JUCH. D'azur au lion d'argent armé et lampassé de gueules. Sur le pignon Sud du transept. XVI- siècle A l'époque de la construction de l'édifice, une alliance existait entre BODIIIO et Le JUCH En 1758, les armoiries des De BODIIIO existaient avec celles des Du JUCH sur la maîtresse vitre de CLOHARS Elles figurent toujours l'église de PERGUET, aujourd'hui en BENIODET. 2/8
  3. 3. 10. Du JUCH . A l'extérieur de l'édifice, sur l'arc de la fenêtre obstruée dans le mur Est du bas-côté Sud. . XVI. siècle . Ce blason n'est pas exactement situé au sommet de l'arc, mais légèrement décalé à gauche. -Les armoiries des De BODINIO figurent deux fois sur le complexe porche chapelle salle; celles des Du JUCH, deux fois sur le corps de l'édifice. L'étude des armoiries confirme l'existence, au XVI siècle, de deux campagnes de construction décelables aussi par l'étude architectonique. 11. De KERGOET. . "Emmanché d'argent et d'azur". - Le dessin maladroit de ce blason réduit l'emmanché à un denché, voire un dentelé. Le dessin du très beau blason toujours en place; au moulin de KERGOET, en CLOHARS-FOUESNANT, est bien plus exact. . Sur le vitrail du pignon Nord du transept. . Voir aussi le n° 17 12. Non identifié Peut-être l'ancienne famille De KERGOS, au une alliance ? . Les De KERGOS ont parlé d'argent à la fasce d'azur surmontée d'une merlette de même . Martelé. . Sur le pan Nord-Est du pilier Sud-ouest du choeur. . Primitivement, les De BODINIO possédaient une tombe dans la nef, face au maître-autel, où ils faisaient habituellement inhumer leurs défunts. Ils disposaient d'une autre tombe dans l'enfeu du mur Nard du transept, qu'ils n'utilisaient guère. Les De KERGOS possédaient et utilisaient une autre tombe qui encombrait le SudOuest du choeur. En 1646, les De BODIGNO et les De KERGOS ont échangé leurs tombes du transept et du choeur. Les De KERGOS ont désarmais utilisé la tombe du transept; les De BODINIO ont tout simplement abandonné et laissé supprimer la tombe du choeur pour permettre de dégager celui-ci. Il est possible que le martelage de cet écu date du réaménagement tombal de 1646. 3/8
  4. 4. 13. Non identifié. Peut-être De KERGOS ou une de ses alliances . Martelé. . Sur le pan Nord du pilier Sud-ouest du choeur. 14. Non identifié. Comme le précédent, mais sur le pan Nord-OUest. 15. De KERNAFFLEN De KERGOS. -D'azur à la croix d'argent chargée de cinq fleurs de lys, cantonnée aux un et quatre d'une étoile, aux deux et trois d'un croissant, le tout d’or qui est De KERNAFFLEN . Vitrail du bas-côté Nord. . Réalisé vers 1930 par Roger DESJARDINS maître verrier à ANGERS. . Il s'agit des armoiries d'Hervé De KERNAFFLEN De KERGOS. (18851916) en alliance avec autre KERNAFFLEN De KERGOS. - Les croissants et les étoiles sont inversés. 16. De KERNAFFLEN De KERGOS. Comme le précédent. Il s'agit des armoiries de Magdeleine Marie De KERNAFFLEN De KERGOS. 17. De PENFEUNTEUNIOU De CHEFFONTAINES. .Burelé de dix pièces d’argent et de gueules. . En supériorité dans le vitrail du pignon Nord du transept. . Ce vitrail date du XVI siècle, mais il a été très restauré par LOBIN de TOURS. en 1890. Les armoiries datent de cette restauration. . Il s'agit des armoiries de Louis-Marie De PENFEUNTEUNIOU De CHEFFONTAINES (1842-1882). en alliance avec HUCHET De QUENETAIN. Il y avait naguère à CLOHARS-FOUESNANT entre autres seigneuries, celle de BODINIO très ancienne et la plus importante et celle de KERGOET, aussi de haute antiquité. En 1665. Jean De PENFEUNTEUNIOU est devenu l'unique propriétaire de ces deux seigneuries. En 1680, la volonté royale a décidé leur fusion en une seigneurie unique qui a pris le nom de Seigneurie de CHEFFONTAINES. La disposition plaçant les armoiries des De PENFEUNTEUNIOU De CHEFFONTAINES audessus de celles des De KERGOET et des De BODINIO rappelle que ces deux dernières sont les racines de la première. 18. De PENFEUNTEUNIOU De CHEFFONTAINES. . Bien que les couleurs soient inexactes, le dessin et la situation de ce blason ne laissent aucun doute sur son identification. . Partie de l'élément gauche du retable composite posé sur l'autel du bras Nord du transept . Ce retable tardif et peut-être même postérieur à 1720 provient du château de BODINIO 19. Monseigneur Christophe De PENFEUNTEUNIOU. . Mi-parti de PENFEUNTEUNIOU, mi-parti de L'Ordre des CORDELIERS. Ce dernier pourrait s'énoncer comme suit: D'azur à la nuée et la croix archiépiscopale d’argent chargée de deux bras croisés, l'un nu l'autre habillé aussi d’argent. . Sur le vitrail du pignon sud du transept. 4/8
  5. 5. . Ce vitrail est du XVI siècle, antérieur à l'arrivée des De PENFEUNTEUNIOU à CLOHARS FOUESHANT, mais les armoiries datent de sa restauration en 1891 par L. LOBIN, de TOURS. . Le restaurateur (au son commanditaire) en rajoute un peu en timbrant l'écusson du chapeau pourpre aux cordons à cinq rangées de houppes, qui est celui des cardinaux ! La présence providentielle d'un magnifique Saint Christophe sur la partie ancienne du vitrail n'est sans doute pas étrangère au choix de l'endroit où les armoiries de Mgr de PENFEUNTEUNIOU ont été placées. Mgr de PENFEUNTEUNIOU (1512-1595) était Cordelier. Théologien, Supérieur Général de son ordre, suspecté d'hérésie, il est mort à ROME où il était venu défendre sa doctrine sans doute plus originale que condamnable. Par ailleurs Archevêque de CÉSARÉE, administrateur du diocèse de SENS, prédicateur aux PAYS-BAS, capable de s'exprimer en sept langues, auteur abondant, en particulier d'un curieux petit traité en vers bretons sur ..Les quatre fins de 1 'homme... 20. QUEMPER De LANASCOL D'argent au léopard passant de sable accompagné de trois coquilles de même rangées en chef. En alliance avec RUSSEL De BEDFORD, les deux étant présentés par un lévrier et un lion. . Sur la maîtresse vitre réalisée en 1890 par LOBIN au milieu et en bas. . Il s'agit des armoiries de Hyacinthe QUEMER De LANSCOL (8041815), châtelain de CHEFFONTAINES Mire de CLOHARS-FOUESNANT pendant les derniers mois de son existence. 21 RUSSEL DE BEDFORD . "D'argent au lion de gueules, au chef de sable chargé de trois coquilles d'argent". . Sur la maîtresse vitre, en alliance avec QUEMPER De LANASCOL, voir n° précédent. . Il s'agit des armoiries de Marie Elisabeth RUSSEL De BEDFORD. 22. Non IDENTIFIE Ecu présenté par un animal étrange couvert de lichen, illisible, probablement martelé. Au coin Nord-ouest du complexe porche chapelle salle. 23. Non IDENTIFIE Ecu présenté par un ange couvert de lichen, illisible probablement martelé. Au coin Sud-ouest du complexe porche chapelle salle 5/8
  6. 6. 24. Non identifié. . Traces gravées et coloriées difficilement lisibles. . Sur le mur intérieur Ouest du porche Sud. . Le blason est entouré de palmettes à la mode aux XVII et XVIII siècles. La gravure serait donc postérieure à la construction de l'édifice. 25. Non identifié. . Traces, comme au n° précédent. . Sur le mur Nord, à l'intérieur du même porche. . Au franc-canton, difficilement discernable, peut-être une tierce qui pourrait être "de sable". 26. Non identifié. . Traces, comme aux deux précédents. . Sur le mur Est, à l'intérieur du même porche. . Le tracé des palmettes est relativement mieux conservé. 27. Composition héraldique à huit compartiments sur la cloche Sud. . L'accès difficile ne nous a pas encore permis de relever le contenu des huit compartiments. Quatre sont identifiés: - De BODINIO: deux fois. - De PEHFEUHTEUHIOU: une fois. - De PLOEUC: une fois. Ces derniers partaient "~chevronné à six pièces d’hermines et de gueules". . Sur la cloche Sud. . Cette cloche a été bénite en 1665, année de l'arrivée des De PENFEUNTEUNIOU à CLOHARS-FOUESNANT. Elle s'appelle HILAIRE et a eu pour parrain Jean De PENFEUNTEUNIOU, Seigneur de KERMORUS, KERGOET et autres lieux, le nouvel arrivant; pour marraine, Marie De PLOEUC, fille unique de haut et puissant Messire Pierre de PLOEUC et de Jeanne de PENFEUNTEUNIOU. EXPLACEMENTS D'ARMOIRIES. Sur des éléments anciens (XVII siècle) du retable composite du maître autel, on peut voir: - Deux surfaces ovales; - Deux autres, ovales, présentées par des angelots; - Deux surfaces rondes. Ces six surfaces, lisses et actuellement peintes en rouge, sont fortement bombées. Tout porte à penser qu'elles ont été initialement prévues pour recevoir des armoiries, mais n'ont pas été sculptées. Une telle abondance d'armoiries peut passer pour le signe d'une influence particulière des seigneurs locaux dans la construction et l'aménagement de l'édifice. C'est passible, mais ne concluons pas trop vite. Il est des paraisses qui possèdent une église tout aussi armoriée, et qui ont en plus l'avantage d'avoir conservé des archives anciennes: L'étude de leurs vieux comptes de fabrique montre que leur construction a été essentiellement financée par des dons de riches agriculteurs roturiers, et ceux, moins importants mais beaucoup plus nombreux, de personnes de condition modeste. Quoi qu'il en soit, ces nombreuses armoiries procurent un charme supplémentaire à l'église de CLOHARS-FOUESNANT qui, par ailleurs, en est déjà bien pourvue. 6/8
  7. 7. 7/8
  8. 8. HERALDIQUE BRETONNE ET BLASONS CLOHARSIENS. Quelques caractéristiques de L’héraldique BRETONNE. Blasons de l’église paroissiale De CLOHARS Fouesnant Abondace de sinople. Pas de sinople. Fréquence des fleurs et des petits meubles non animaliers. De KERBAFFLEN. HUCHET De QUENETAIN Forte bichromie et relative rareté des compositions polychromes. De BEAUCHESNE (?) Du JUCH. De KERGOET De PEBFEUNTEUNIOU Importance des surfaces plaines. De KERGOET De PENFEUNTEUNIOU Fréquence des combinaisons - argent / gueules - or / gueules - or / azur ...par rapport à la rareté de la combinaison argent / sable. . Relative absence d'hermines. De BEAUCHESHE (?) De BODINIO De BODINIO, après contamination par De FOUESNANT De PLOEUC SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES. . - BRIANT De LAUBRIERE L.: Armorial Général de Bretagne. (PARIS, DUXOULIN, 1844) . - FROTIER De La MESSELIERE Henri: Filiations Bretonnes, 1650-1912. 5 tomes. (SAINT-BRIEUC, PRUD'HOMME, 1912-1924) . - GWECHALL: Tome I, 1978. . - D'HAUCOURT G. et DURIVAULT G.: Le Blason. (PARIS, P.U.F. 1965) . - MINOIS Georges: La Bretagne des Prêres. (Editions BELTAN , 1987) . - PRYRON ET ABGRALL: CLOHARS-FOUESNANT. Dans le Bulletin Diocésain d'Histoire et d 'archéalogie , 1906. . - POTIER De COURCY Pol: Dictionnaire Héraldique de Bretagne. (SAINT-BRIEUC, PRUD'HOMM:E. 1855) . - POTIER De COURCY Pol: Nobiliaire et Armorial de Bretagne. 3 tomes. (MAYENNE, Joseph FLOCH. 1965) Hubert BOUCHÉ 8/8

×