Daz3 Animation

1 402 vues

Publié le

Publié dans : Voyages, Business
1 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Bonsoir,

    Je souhaiterais enregistrer votre document mais je ne veux pas m'inscrire sur FaceBook. Comment puis-je faire ?
    Je vous remercie.
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 402
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
1
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Daz3 Animation

  1. 1. Daz Studio 3 2009 Swiss3Dmain
  2. 2. 9 ANIMATION • Daz Studio seul • Daz Studio et Animator • Daz Studio et aniMate 2009 Manu (Swiss3Dmain). Creative Commons By
  3. 3. Table des matières 1.) Daz Studio seul...........................................................................................................................................................5 1.a.) Introduction...............................................................................................................................................5 1.b.) Mouvement simple....................................................................................................................................6 1.c.) Mouvement de téléportation....................................................................................................................12 1.d.) Mouvement régulier................................................................................................................................25 2.) Animator...................................................................................................................................................................31 2.a.) Introduction.............................................................................................................................................31 2.b.) Mouvement simple..................................................................................................................................32 2.b.1.) la manipulation des images clef pour chaque paramètres indépendamment des autres.........33 2.b.2.) le coupé-collé des images-clefs..............................................................................................34 2.b.3.) L'addition de plusieurs mouvements à l'aide des « layers »...................................................38 2.c.) Mouvement de téléportation....................................................................................................................41 2.d.) Mouvement régulier ...............................................................................................................................44 3.) AniMate....................................................................................................................................................................47 3.a.) Introduction.............................................................................................................................................47 3.b.) Mouvement simple..................................................................................................................................48 3.b.1.) Avec la « pellicule Daz Studio »............................................................................................48 3.b.2.) Avec la « pellicule aniMate ».................................................................................................53 3.c.) Mouvement avec accélération et décélération.........................................................................................62 3.d.) Mouvement de téléportation....................................................................................................................63 3.d.1.) Avec un seul aniBloc..............................................................................................................63 3.d.2.) Avec plusieurs aniBlocks.......................................................................................................65 3.e.) Aller plus loin avec aniMate....................................................................................................................72 3.e.1.) Comment empêcher aniMate de changer la valeur de l'image-clef zéro de la « pellicule Daz Studio »...............................................................................................................................................72 3.e.2.) Pourquoi il n'y a que la rotation qui marche dans certain aniBlocks.....................................78
  4. 4. 3.e.3.) Comment couper-coller des images-clefs de la « pellicule Daz Studio » avec aniMate sans la fonction cut ?......................................................................................................................................81 3.e.4.) Pourquoi on peut modifier certain paramètres et pas d'autre dans la « pellicule Daz Studio » pour les objets qui ont un aniBlock ?.................................................................................................84 3.e.5.) Pour les objets qui ont un aniBlock, comment remettre à zéro la valeur des paramètres de l'image-clef zéro de la « pellicule Daz Studio » ?..............................................................................90 3.e.6.) Pourquoi la caméra affiche une ligne blanche horizontal......................................................95 3.e.7.) Pourquoi quand on supprime l'image-clef de l'image au temps zéro de la « pellicule Daz Studio », tout les paramètres ne sont pas remis a zéro ?....................................................................96 3.e.8.) Pourquoi, lors de la conversion d'un mouvement de la « pellicule Daz Studio » en aniBlock, l'accélération et la décélération sont supprimés..................................................................................98 3.e.9.) Pourquoi mes objets sont téléportés à l'extrémité de la scène quand je leur attribue un aniBlock............................................................................................................................................102 3.e.10.) Pourquoi j'ai des mouvements résiduels quand j'utilise plusieurs aniBlocks.....................107 3.e.11.) Pourquoi mes aniBlocks se déplace quand j'enregistre une scène et que je la réouvre......110 3.e.12.) Pourquoi je n'arrive pas a faire des mouvement de type « cut » avec ma camera..............112
  5. 5. 1. Daz Studio seul 1.a. Introduction Ceci n'est pas un manuel d'utilisation. Les pages suivante ne rendent pas compte, de l'intégralité des fonctionnalités, de l'outil « timeline », de Daz Studio ». Pour bien comprendre les fonctions d'animation de l'onglet « timeline », de Daz Studio, il faut lire la documentation. Ici, on trouvera une approche différente, et complémentaire, de ce qui existe. Dans cette partie, nous allons voir comment créer une animation simple, avec le logiciel Daz Studio. Cependant, pour visualiser ce qui se passe dans Daz Studio, et pour mieux comprendre le fonctionnement des animations, nous utiliserons le plug-in « animator ». Vous pouvez réaliser l'intégralité de la partie : « Animation avec Daz Studio Seul », sans Animator. Les copie d'écran de Animator, que vous trouverez ci- dessous, vous aiderons simplement, à comprendre comment fonctionne Daz Studio. Notation : 1) « On clique avec le bouton gauche de la souris » sera toujours raccourci en : « on clique ». 2) Les actions seront indiqué comme ceci : ► action à réaliser 3) Le information à retenir seront indiqué comme ceci : Information capitale à retenir absolument.
  6. 6. 1.b. Mouvement simple Dans ce chapitre, nous allons créer un cube, qui ce déplace vers le haut. Si l'onglet « Timeline » n'est pas visible : ► On clique sur le menu : view > tab > timeline. Si l'onglet Animator n'est pas visible (pour ceux qui possède animator) : ► On clique sur menu : view > tab > Animator. Une fois que les menus « Timeline » et « Animator » sont visible. ► On clique sur le menu : create > new primitive. ► Dans la fenêtre qui apparaît, on clique sur « accept ».
  7. 7. On obtient : ► On clique sur le cube pour le sélectionner. Pour ceux qui possède Animator : ► On clique sur le signe « + »1 a gauche de mot « cube », dans l'onglet animator, pour afficher un paramètre par ligne.
  8. 8. Dans les onglet « Timeline » et « Animator », on peut voir : Les trois zones encadrées en rouge, représentent une seule et même chose : les différentes images de l'animation. Chaque numéro correspond à une image. Pour designer cette zone, les anglophone (et certain francophone) utilise le terme « timeline ». Les ouvrages en français utilise parfois les termes « scénario » ou « ligne du temps ». Nous utiliserons le terme « pellicule ». La pellicule d'un film contient toutes ses images. Quand on fait défiler la pellicule, on voit les images défiler. Le mot « pellicule » donne une bonne idée de ce que représente les zone encadré en rouge ci-dessus. On voit que la zone encadré en jaune est vide. Cette zone va contenir les images-clef de l'animation. Nous allons créer des images clef pour comprendre à quoi elle servent. ► On déplace la tête de lecture jusqu'au chiffre 101 en faisant un cliqué-glissé de la tête de lecture. Quand nous avons déplacé la tête de lecture le long de la pellicule, on a affiché dans la scène les image 1 à 10. Pour l'instant toutes les images de l'animation sont identiques, donc on ne voit pas de mouvement. On peut régler la duré pendant laquelle seront affiché, chaque image, en changeant la valeur FPS, dans l'onglet « Timeline ». FPS signifie « Frame per second », qu'on peut traduire en : « image par seconde ». Si on
  9. 9. saisit dans la case FPS la valeur 2, Daz studio affichera 2 images par seconde. Chaque image sera donc affiché 0,5 seconde. Si on saisit dans la case FPS la valeur 10, Daz studio affichera 10 images par seconde. Chaque image sera donc affiché 0,1 seconde. On utilisera ici la valeur par défaut (30 images par seconde). Attention : la première image de l'animation ne s 'appelle pas « l'image 1 ». Cette image qui s'affiche entre le temps zéro et le temps 1, s 'appelle : « l'image au temps zéro » ou « l'image zéro ». La deuxième image s'appellera : « l'image au temps 1 » ou « image 1 », et ainsi de suite. ► Dans l'onglet « parameter », on clique sur le chiffre zéro1 de la zone « Y Translate » et on saisit 50. On obtient :
  10. 10. ► On appuie sur la barre d'espace du clavier pour visualiser l'animation. Daz Studio lit en boucle l'animation. On voit, en boucle, le cube monter, puis revenir à sa position d'origine. L'objectif est atteint : nous avons créé un cube en mouvement, qui ce déplace vers le haut. Nous allons maintenant, analyser le mouvement que l'on vient de créer, pour mieux comprendre, comment fonctionne les animations, dans Daz Studio. ► On appuie sur la barre d'espace du clavier, pour arrêter l'animation. Dans l'onglet Animator, on peut voir : On voit que deux images clef on été créées1. Entre les images-clefs, on voit des symboles en forme de vague. Daz Studio a créé trois choses : • Une image-clef au temps zéro de la pellicule (avec la valeur zéro, pour le paramètre « Y translate »). • Une image-clef au temps dix de la pellicule (avec la valeur 50, pour le paramètre « Y translate »). • Des images intermédiaire entre les deux images-clefs (dans lesquelles la valeur de « Y translate » passe progressivement de zéro à dix). Quand Daz Studio calcule ces images intermédiaires, on dit qu'il « fait une interpolation »
  11. 11. Conclusion : Quand la tête de lecture n'est pas sur une image-clef de la « pellicule Daz Studio », si on modifie un paramètre, 3 choses sont automatiquement créés : • Une image-clef, dans la ligne du paramètre modifié, au temps indiqué par la « tête de lecture ». • Une image-clef, dans la ligne du paramètre modifié, au niveau de l'image au temps zéro de la pellicule (si il n'y a pas d'image-clef, entre la tête de lecture et le temps zéro) • Des images intermédiaires, dans lesquelles le paramètre modifié, passe progressivement de la valeur de la première image-clef, à la valeur de la deuxième image-clef . On dit aussi que Daz Studio calcule l'interpolation, entre les deux images-clefs. Dans l'animation que nous venons de créer, Animator nous a uniquement servi, a visualiser les images clef. Mais en réalité, toute les images-clefs sont créer dans Daz Studio. Animator, nous permet juste de les visualiser. Si on regarde attentivement le mouvement, on s'aperçoit qu'il n'est pas régulier. Le mouvement subit une accélération au départ, puis une décélération avant de s'arrêter (comme la plupart des mouvement dans la nature). Pour être précis, ce mouvement s'appelle une interpolation « Kochanek-Bartel Spline ». On peut le vérifier, en faisant un clic droit sur l'image-clef au temps zéro, dans Animator, et en sélectionnant « interpolation type ». On peut visualiser plus précisément l'interpolation, dans l'onglet « Graph », de Animator : Nous venons de créer un mouvement, avec deux images-clefs. Dans ce cas, on obtient un mouvement avec une accélération, et une décélération. Nous allons maintenant voir, comment créer les autres types de mouvements.
  12. 12. 1.c. Mouvement de téléportation Nous allons commencer par voir, comment créer un mouvement, qui ressemble à une téléportation. Sans ajout de plug-in, il est impossible de modifier le type de mouvement (le type d'interpolation), entre deux images-clefs . Mais en ajoutant des image-clefs, on peut obtenir un mouvement, qui s'apparente à une téléportation. Un mouvement, qui ressemble à une téléportation, s'appelle une interpolation « constant ». Ce genre de mouvement, où un objet passe instantanément d'un endroit à un autre, est utile pour les déplacement de la caméra. Par exemple, si on filme deux personnes qui discutent, on peut filmer la première, puis la deuxième personne, avec la même camera, on appelle cela faire un raccord « cut ». On pourrait obtenir le même résultat, en utilisant plusieurs cameras, et faisant le montage dans un logiciel d'édition vidéo. Mais, il est plus pratique de tout filmer, avec la même caméra. Utiliser une seul camera, permet de voir directement le résultat, en lisant la « pellicule Daz Studio », ou en faisant un rendu « open GL ». Faire le montage avec une seul camera, à deux principaux avantages : • diminue le temps de calcul (car on ne calcul, que ce qui est nécessaire) • permet une plus grande créativité, car on peut modifier le film à la source plus facilement, qu'une fois que le rendu est terminé. Pour réaliser un mouvement de téléportation (interpolation constant), nous allons créer : • Deux images-clefs, avec la valeur 0, pour le paramètres « Y Translate », au temps 0 et au temps 10. • Une image-clef, avec la valeur 50, pour le paramètres « Y Translate », au temps 11 On peut représenter les images-clefs, que nous allons créer, de la façon suivante : ► On créer une nouvelle scène, en cliquant sur le menu : File > new ► On clique sur « no », dans la fenêtre qui apparaît, pour ne pas enregistrer la précédente scène.
  13. 13. ► On clique sur le menu : create > new primitive ► Dans la fenêtre qui apparaît, on clique sur : « accept ». ► On positionne la tête de lecture de l'onglet « timeline », sur l'image au temps zéro, de la pellicule. Au chapitre précédent, on a créé des images-clefs, en modifiant un paramètre. Pour créer une image-clef, avec la valeur zéro, on utilise l'outil : « add a keyframe at the current time » : ► on clique sur :« add a keyframe at the current time »1, dans l'onglet « timeline ».
  14. 14. Dans l'onglet Animator, on peut voir : L'outil « add a keyframe at the current time », a créer une image-clef, pour tout les paramètres. Nous avions besoin d'une image-clef, uniquement pour le paramètre : « Y Translate ». Nous avons donc créer des images- clefs en trop, mais c'est la méthode de la plus rapide. L'autre méthode, aurait été de modifier la valeur du paramètre : « Y Translate », puis de la remettre à zéro. Dans ce cas, on aurai créer une image-clef, uniquement pour le paramètre « Y Translate », et pas pour les autres paramètres. On a forcé la création d'images-clefs, au temps zéro, bien qu'aucun paramètre n'ai été modifié. Dans ces images-clefs, les paramètres ont leur valeur par défaut. On a donc créer comme on le souhaitais une première image-clef avec une valeur de zéro pour le paramètres « Y Translate ». ► On fait un cliquer-glisser de la tête de lecture jusqu'à l'image au temps 10. ► On clique sur « add a keyframe at the current time » (voir ci-dessous)
  15. 15. On obtient : On voit qu'un deuxième série d'images-clefs a été créée. ► On appui sur la barre d'espace, pour visualiser l'animation. On a plusieurs images-clefs, mais aucun paramètres n'est modifié. Donc l'animation est constitué d'une série d'image identique, et on ne voit donc, aucun mouvement. ► On appui sur la barre d'espace, pour arrêter l'animation. On a bien, comme on le souhaitais, deux images-clefs avec la valeur zéro, pour le paramètres « Y Translate ».
  16. 16. ► On positionne la tête de lecture, de l'onglet « Timeline », sur l'image au temps 11. ► On clique dans l'onglet « parameter », dans la case « Y Translate », sur le zéro. Puis on saisit 50. On regarde dans Animator, les images-clefs obtenu. Comme on l'a vu précédemment, le fait de modifier un paramètres, alors que la tête de lecture n'est pas sur une image-clef, créer une image-clef. Dans ce cas, il est inutile d'utiliser l'outil « add a keyframe at the current time », puisque le simple faite de positionner la tête de lecture, en dehors d'une image-clef, et de modifier un paramètres, créer automatiquement une image-clef. Si on considère uniquement la ligne du paramètre « Y Translate », on voit que trois images-clefs ont été créées. Les deux premières ont été créé, quand on a cliqué sur « add a keyframe at the current time ». La troisième a été créé, quand on a positionné la tête de lecture, sur l'image au temps 11, et qu'on a saisi « 50 » dans la case du paramètre « Y Translate ».
  17. 17. On a bien comme on le souhaitais : 2 images clef avec la valeur 0 pour le paramètres « Y Translate », et une image-clef, avec la valeur 50 pour le paramètres « Y Translate ». ► On appui sur la barre d'espace du clavier, pour visualiser l'animation. ► On appui sur la barre d'espace du clavier, pour arrêter l'animation. On voit qu'on obtient une animation où le cube descend doucement, entre les images 0 et 5, puis remonte doucement, entre les image 6 et 9. Ensuite le cube remonte rapidement, à l'image au temps 10. Or les valeur de « Y Translate », pour les images-clefs, sont les suivantes : On s'attendait à voir 10 images avec le cube immobile en bas (Y translate = 0), et les images suivantes avec le cube en haut (Y translate = 50). L'objectif d'obtenir un mouvement de téléportation, n'a pas été atteint. Nous allons analyser pourquoi on obtient pas un mouvement de téléportation, puis nous chercherons comment obtenir ce mouvement.
  18. 18. Pour comprendre, pourquoi on obtient pas le résultat auquel on s'attendait, il faut considérer les trois images- clefs qu'on a créé : On s'attendait à ce que Daz Studio relie les images, comme sur le schéma ci-dessous : Il existe de nombreuse façon de relier ces trois points, et pas seulement celle, à laquelle on pense en premier (ci-dessus).
  19. 19. Daz Studio relie par défaut ces points, en utilisant l'équation « Kochanek-Bartel Spline ». Pour simplifier, on pourrait dire que Daz Studio utilise une équation, qui dessine uniquement des formes arrondies, pour relier les points. En suivant l'équation « Kochanek-Bartel Spline », Daz Studio calcule les images intermédiaires, en faisant des courbes de la manière suivante. On peut le voir dans l'onglet « Graph », de animator : On comprend mieux, en sachant que Daz Studio cherche à relier les points en dessinant des courbes, pourquoi le cube descend avant de remonter.
  20. 20. Notre objectif, est d'obtenir un mouvement de type téléportation. Pour cela, il faut que la valeur de « Y Translate », soit égal à zéro pendant les 9 premières images, puis que la valeur de « Y Translate », passe directement à 50. On cherche à obtenir le mouvement suivant : Pour obtenir ce résultat, on va ajouter une image-clef . Si on ajoute une image-clef exactement au milieu, entre les images-clefs 1 et 2, Daz Studio va créer une courbe, avant d'arrivé sur la troisième image-clef. Donc on aura :
  21. 21. Pour obtenir le résultat qu'on souhaite, il faut que l'image-clef qu'on ajoute, soit à côté de la dernière image- clef, avant le changement du paramètres (juste à côté de la troisième image-clef ) : Si on ajoute plus loin d'autre images clef, le problème est le même. Par exemple, si on ajoute une autre image- clef au temps 20, on obtiendra :
  22. 22. Donc, il faut entourer chaque transition, par deux images-clefs, pour que l'objet ai un mouvement de type téléportation. Ci-dessous, les images-clefs en rouge, permettent de faire des mouvements, qui ressembles à des téléportations (on appelle ces mouvement « interpolation constant »). Pour réaliser le mouvement ci-dessus dans Daz studio, il faut créer les 10 images-clefs suivantes (les images- clefs 9 et 10 ne sont pas indispensable): N° image 0 9 10 11 12 19 20 21 22 30 Image clef 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Y Translate 0 0 0 50 50 50 50 0 0 0
  23. 23. Voilà ce que cela donne dans Daz Studio une fois réalisé (en suivant les instructions qu'on a vue précédemment pour la création d'images-clefs). On voit ci-dessus, qu'on a créer toute les images clef avec l'outil « add a keyframe at the current time ». On aurait pu créer certaine images-clefs, en positionnant la tête de lecture, à l'endroit où on souhaite les créer, et en modifiant le paramètres « Y Translate ». Mais il est plus pratique d'ajouter toute les images clef, avec « add a keyframe at the current time » et de venir sur les image clefs 11, 12, 19, 20, pour modifier la valeur de « Y Translate ». On voit le résultat dans le graphique Animator : ► On appui sur la barre d'espace du clavier, pour visualiser l'animation. ► On appui sur la barre d'espace du clavier, pour arrêter l'animation.
  24. 24. L'objectif a été atteint : on a un mouvement de type téléportation (interpolation constant). Cette méthode, pour créer des mouvements de type téléportation, possède un défaut. Elle n'est pas très pratique, si on veut faire des essais. Une fois que les images-clefs sont positionnées, il faut supprimer et recréer 4 images-clefs pour déplacer un mouvement. De plus, il faudra définir précisément au départ les mouvements, car on ne pourra pas déplacer des morceau entier de le « pellicule Daz Studio ». Pour éviter les erreurs en travaillant avec cette technique, pour ceux qui travaille uniquement avec Daz Studio, il est préférable d'utiliser, en plus de Daz Studio, un tableur, en parallèle du storyboard pour répertorier les images-clefs. Nous avons utilisé un cube, pour voir comment créer une mouvement de type téléportation. Mais cette technique est surtout utile pour les mouvement de caméra (raccord de type « cut »). On peut aussi s'en servir pour simuler les vibrations d'un objet. Nous allons maintenant voir le troisième type de mouvement.
  25. 25. 1.d. Mouvement régulier Nous allons maintenant créer un mouvement à vitesse constante. Ce type de mouvements, sans accélération, ni décélération, peut servir par exemple, pour une scène où on voit passer une fusé par la fenêtre. Dans ce cas, on ne voit ni le décollage, ni l'atterrissage, uniquement un mouvement à vitesse constante. On ne détaillera pas ici comment créer les images-clefs. Il suffit de procéder comme on l'a vu précédemment. ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la précédente). ► On insère un cube, on sélectionne le cube. ► On créer une image-clef au temps zéro, en appuyant sur « add a keyframe at the current time ». ► On déplace la tête de lecture, au niveau de l'image au temps 10. ► On créer une image-clef en appuyant sur « add a keyframe at the current time ». ► Dans l'onglet parameter, on saisit 100 dans la zone « Y Translate ». ► On appui sur la barre d'espace du clavier, pour visualiser l'animation. ► On appui sur la barre d'espace du clavier, pour arrêter l'animation. On obtient on mouvement vers le haut. On voit dans Animator, les images-clefs qui ont été créées :
  26. 26. On regarde dans l'onglet Graph : On voit que le le cube subit une accélération au départ, et un décélération avant de s 'arrêter. Pour supprimer l'accélération et la décélération, on va ajouter des images-clefs. On a utilisé cette technique au chapitre précédent, pour empêcher Daz Studio de créer des courbe arrondi. En fait, on fait la même chose que pour le mouvement de type téléportation qu'on a vu au chapitre précédent. Mais cette fois-ci, les images-clefs entre lesquelles a lieu le changement de paramètre, ne sont pas accolées. Pour créer un mouvement linéaire on va créer les images-clefs suivantes : ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la précédente). ► On insère un cube. ► On sélectionne le cube. ► On créer une image-clef au au temps zéro.. ► On créer une image-clef au temps 1.
  27. 27. ► On créer une image clef au temps 11. ► On saisit 100 dans le paramètres « Y Translate » du cube. ► On créer une image-clef, au niveau au temps « 12 ». On obtient On peut voir dans l'onglet Graph de Animator : On voit qu'on a maintenant un mouvement qui semble linéaire. Cependant, si on regarde la valeur de « Y Translate » au niveau de l'image au temps 2, on voit une valeur de « 9.35 ». Or, il y a un déplacement de 100 cm sur 10 images. Donc on devrait avoir un mouvement de 10 cm par image. On devrait donc avoir la valeur « 10 » pour le paramètre « Y Translate » au niveau de l'image au temps 2. L'objectif d'obtenir un mouvement à vitesse constant n'est pas tout à fait atteint. Dans la plupart des cas, on peut ce contenter de ce mouvement presque linéaire. Mais il est possible d'obtenir un mouvement parfaitement linéaire.
  28. 28. Pour créer un mouvement parfaitement linéaire, il faut rajouter deux images-clefs supplémentaires (images- clefs 3 et 4) : Pour ajouter ces deux images-clefs : ► On positionne la tête de lecture sur l'image au temps 2 de la « pellicule Daz Studio ». ► On créer une image-clef . ► On saisit « 10 » dans le la valeur du paramètres « Y Translate » du cube. ► On positionne la tête de lecture au temps 10. ► On créer une image-clef . ► On saisit « 90 », dans le la valeur du paramètres « Y Translate » du cube.
  29. 29. On calcul la valeur du paramètre « Y Translate », pour l'image au temps 10, en faisant le calcul suivant : la formule qu'on utilise est : Où a, b, et c valent : • c : la distance parcourus par l'objet • a : le nombre d'images du mouvement • b : le numéro de l'image pour laquelle on fait le calcul Par exemple pour l'image au temps 10 cela donne : On fait le même calcul pour l'image au temps 2
  30. 30. On a créé les images-clefs nécessaires dans Daz Studio et on obtient : On regarde dans l'onglet Graph : On regarde les valeur de « Y Translate » dans l'onglet « Parameter », en faisant défiler la tête de lecture, et on voit que le mouvement est parfaitement linéaire. Les valeur successives de « Y Translate » sont : 0, 10, 20, 30, 40, 50, 60, 70, 80, 90 et 100. L'objectif est atteint : nous avons réussi à créer un mouvement sans accélération ni décélération, comme on le souhaitait. Nous allons maintenant créer les mêmes mouvements, avec l'outil Animator.
  31. 31. 2. Animator 2.a. Introduction Attention, ceci n'est pas un manuel d'utilisation. Les pages suivante ne rendent pas compte de l'intégralité des fonctions de Animator. Pour bien comprendre et bien utilisé Animator, il faut lire la documentation. Ici, on trouvera une approche différente et complémentaire de ce qui existe.
  32. 32. 2.b. Mouvement simple Dans ce chapitre, nous allons créer un cube qui se déplace vers le haut. ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la précédente). ► On insère un cube. ► On sélectionne le cube. ► On déplace la tête de lecture de Animator au temps 10. ► Dans l'onglet parameter, on saisit 50 dans la zone « Y Translate ». On obtient dans Animator : ► On appuie sur la barre d'espace, pour visualiser l'animation On voit que le cube ce déplace vers le haut. ► On appuie sur la barre d'espace, pour arrêter l'animation Nous avons atteint l'objectif, puisque nous avons créer un cube qui se déplace vers le haut. Nous allons maintenant quelque uns des avantages d'Animator par rapport à Daz Studio Seul : • La possibilité de travaillez sur les images clef de certain paramètres uniquement • La possibilité de copier-coller les images-clef . • La possibilité d'additionner des mouvements à l'aide des « layers ».
  33. 33. 2.b.1. la manipulation des images clef pour chaque paramètres indépendamment des autres Dans Animator, contrairement à Daz Studio seul, on peut manipuler les images-clefs de chaque paramètre indépendamment des autres. Avec Daz Studio seul, quand on créer une image-clef avec l'outil « add a keyframe at the current time », on crée une image-clef pour tout les paramètres. De la même façon, quand on utilise l'outil « Delete the keys at the curent time »(icône corbeille), on supprime les images-clefs de tout les paramètres, à l'endroit où se trouve la tête de lecture. Dans Animator, si on veut créer une image-clef pour un paramètres au temps 10, on fait un clic droit dans la case qui se trouve au croisement du temps 10 et du paramètre, et on sélectionne « Create Keyframe » : On peut aussi utiliser dans la fenêtre Animator, le bouton1 qui ajoute des images-clefs( en haut de la fenêtre). Ce bouton1 ne fonctionne que si on a d'abord cliqué sur le nom d'un paramètre (à gauche) par exemple « Y translate »2. Attention, il faut cliquer sur le mot « Y Translate »2 (à gauche) et pas sur la ligne qui contient les images-clefs en face de « Y Translate » (à droite). Une fois qu'on à cliqué sur « Y Translate » il est surligné en jaune à la place du mot cube. L'ajout d'image-clef est utile, mais pas autant que le coupé-collé des images-clef que nous allons voir.
  34. 34. 2.b.2. le coupé-collé des images-clefs Quand une animation est terminé, si on veut la déplacer de quelques images, il suffit d'utiliser le coupé-collé. Quand on fait une animation, c'est utile pour avancé ou reculer une partie de la « pellicule Daz Studio » (contenant plusieurs images-clefs). ► On fait un cliquer-glisser pour sélectionner les case 1 à 10 où se trouve le mouvement, dans la ligne du paramètres « Y Translate ». ► On fait un clic droit et on sélectionne « Cut Selected Frames » On obtient : On voit qu'on a coupé les images-clefs. ► On fait un clic droit au temps 3 de la ligne « Y Translate », et on sélectionne « Paste Frames (replace) ».
  35. 35. On obtient On vient de déplacer notre mouvement de trois images vers la droite. Les deux autres mode de « paste » (« insert » et « add ») sont aussi utile. Le mode « add » ajoute les valeurs des paramètre dans les images-clefs. Le mode « insert » fonctionne comme si on coupait la pellicule, pour ajouter un bout de pellicule.
  36. 36. Nous allons voir qu'on peut aussi supprimer une image-clef. ► On fait un clic droit sur la première image-clef1 dans la ligne du paramètres « Y Translate » et on sélectionne « Delete Keyframe »2 On obtient : On voit qu'on a bien supprimé l'image-clef au temps 3. Daz Studio a recréer une image-clef au temps zéro, puisqu'on est obligé d'avoir deux images-clefs pour faire une interpolation. On ne peut supprimer qu'une image-clef à la fois, avec l'outil « delete Keyframe » mais on peut utiliser l'outil « cut », sans faire de « paste », pour supprimer plusieurs images-clefs. ► On sélectionne les images-clefs ainsi que les images intermédiaire en faisant un cliqué- glissé de la première image-clef jusqu'à la deuxième.
  37. 37. ► On sélectionne « Cut Selected Frames» On obtient On voit qu'on a bien supprimée plusieurs images d'un coup. Nous allons maintenant voir comment additionner plusieurs mouvements à l'aide des « layers »
  38. 38. 2.b.3. L'addition de plusieurs mouvements à l'aide des « layers » ► On clique sur « Disable » est on sélectionne « Preview », puis on clique sur « yes ». On obtient : L'onglet « Layers »1 est apparu : ► On clique sur l'onglet « Layers » puis on clique sur le signe « + »1 pour ajouter un « layer ».
  39. 39. ► on clique sur « preview »1 on sélectionne « record » On obtient : Attention, si on ne passe pas en mode « record », les images-clefs qui seront créées, seront visible, mais n'auront aucun effet sur l'animation. ► On clique sur « New Layer 1 » et on sélectionne « base layer ». ► On Positionne la tête de lecture au temps 10. ► On attribue 100 comme valeur au paramètres « Y translate ». On obtient dans l'onglet « Keyframes » : ► On clique dans l'onglet animator sur « Base layer » on sélectionne « new layer 1 ». ► Positionne la tête de lecture au temps 10. ► On attribue 100 comme valeur au paramètres « X translate »
  40. 40. On obtient : ► On appuie sur la barre d'espace, pour visualiser l'animation. ► On appuie sur la barre d'espace, pour arrêter l'animation. On obtient un mouvement en diagonal, qui est l'addition des deux mouvements. Nous allons maintenant voir comment créer un mouvement de téléportation dans Animator.
  41. 41. 2.c. Mouvement de téléportation Notre objectif est de créer un mouvement de type téléportation. ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la précédente). ► On insère un cube. ► On sélectionne le cube. ► On déplace la tête de lecture de Animator au temps 10. ► On attribue 100 comme valeur du paramètres « Y translate ». On obtient : ► On fait un clic droit au temps zéro dans la ligne du paramètres « Y Translate » et on sélectionne : « interpolation type » > constant
  42. 42. on obtient : ► On appuie sur la barre d'espace pour visualiser l'animation. On voit qu'on a un mouvement de type téléportation (interpolation constant). ► On appuie sur la barre d'espace pour arrêter l'animation. ► On clique sur l'onglet Graph d'animator. On voit qu'on a bien un mouvement de type téléportation. C'est beaucoup plus pratique de changer de type d'interpolation, que de rajouter des images clef, comme on le faisait dans Daz Studio. On ne peut malheureusement pas modifier le type d'interpolation pour plusieurs images-clefs à la fois. Il faut changer les images-clefs une par une. Si on veut créer une scène avec plusieurs changement de position pour la caméra, sans avoir a modifier l'interpolation de chaque image-clef, on procédera la manière suivante : ► On sélectionne « interpolation constant » pour chaque images-clefs au temps zéro.
  43. 43. ► On fait des copiercosqu'à la suivante (pour modifier l'interpolation entre deux images-clef il faut cliquer sur la première image-clef). • Pour faire des copié/collé, il faut sélectionner plusieurs images et faire un clic droit (si on sélectionne une seul image le menu « copy » n'apparaît pas). • Quand on fait un copié-collé d'images-clefs, avec l'interpolation « constant », l'interpolation se transforme parfois en linéaire. Pour garder l'interpolation « constant » lorsque l'on fait un copié-collé d'images-clefs, il faut copier les images-clef du temps zéro. Si on copie d'autre images-clefs avec l'interpolation « constant », l'interpolation se transforme en linéaire dans les images-clefs collées (voir l'exemple si dessous). On a les trois images-clefs suivante : Quand on fait un copié-collé des trois images clef du temps 5 vers le temps 8. On obtient une interpolation linéaire, après les images-clefs au temps 8 : Quand on fait un copié-collé des trois images-clefs qui se trouve au temps « 0 » vers le temps « 8 ». On obtient une interpolation constant, après les images-clefs au temps 8 : Nous allons maintenant voir comment créer un mouvement régulier (sans accélération, ni décélération) dans Animator.
  44. 44. 2.d. Mouvement régulier L'objectif de ce chapitre est de créer un mouvement régulier (sans accélération, ni décélération). ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la précédente). ► On insère un cube. ► On sélectionne le cube. ► On déplace la tête de lecture de Animator sur l'image 10 ► On attribue 100 comme valeur du paramètres « X translate » On obtient : ► On fait un clic droit au temps zéro dans la ligne du paramètres « Y Translate » et on sélectionne : « interpolation type » > linear
  45. 45. On obtient : ► On appuie sur la barre d'espace, pour visualiser l'animation. On voit qu'on a un mouvement sans accélération ni décélération (interpolation « linear ») ► On appuie sur la barre d'espace, pour arrêter l'animation. ► On clique sur l'onglet Graph. Nous avons atteint notre objectif, nous avons créer un mouvement linéaire. C'est beaucoup plus pratique de changer de type d'interpolation que de rajouter des images clef comme on le faisait dans Daz Studio. Voici une dernière petite astuce avec de passer à aniMate. Pour améliorer les lisibilité dans Animator, on peut n'afficher que les paramètres modifiés :
  46. 46. ► On fait un clic droit sur « Y Translate » dans Animator et on sélectionne « Show modified values only ». On obtient : Cela améliore la lisibilité de n'afficher que les paramètres modifiées. Animator permet de travaillez plus rapidement qu'avec Daz Studio Seul. Nous allons voir maintenant comment réaliser les mêmes mouvements avec aniMate.
  47. 47. 3. AniMate 3.a. Introduction Attention, ceci n'est pas un manuel d'utilisation. Les pages suivante ne rendent pas compte de l'intégralité des fonctions d'aniMate. Pour bien comprendre et bien utilisé aniMate, il faut lire la documentation et regarder les vidéo d'apprentissage. Ici, on trouvera une approche différente et complémentaire de ce qui existe. Pour mieux comprendre le fonctionnement des animations, nous utiliserons parfois le plug-in « animator » pour visualiser ce qui se passe. Vous pouvez réaliser l'intégralité de la partie « Animation avec aniMate » sans le plug-in animator. Les copie d'écran de Animator que vous trouverez ci-dessous vous aiderons simplement à comprendre comment fonctionne aniMate.
  48. 48. 3.b. Mouvement simple 3.b.1. Avec la « pellicule Daz Studio » La création d'un mouvement simple dans aniMate peut ce faire de deux façons : • avec la pellicule Daz Studio qu'on a utilisé jusqu'à présent • avec la pellicule aniMate Dans cette partie, nous allons voir comment créer une animation simple avec aniMate, en utilisant la « pellicule Daz Studio ». Nous verrons dans la partie suivante, comment créer une animation simple dans aniMate avec la « pellicule aniMate ». Nous commençons par la création d'une animation simple avec aniMate dans la « pellicule Daz Studio ». ► Si l'onglet aniMate n'est pas visible on clique sur le menu : view > tab > aniMate ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la précédente). ► On insère un cube. ► Dans l'onglet « aniMate », on fait un clic droit en dessous du mot « zoom », et on clique sur « studio keys » pour faire apparaître la « pellicule Daz Studio ». ► On modifie le zoom (au dessous du mot cube dans l'onglet aniMate) pour voir clairement les images. ► On sélectionne le cube.
  49. 49. On obtient : Les zone encadré en jaune dans les onglet Animator et aniMate représentent toute les deux, une seul est même chose : la « pellicule Daz Studio » sous des aspects différents. Pour ceux qui possède Animator, on visualise en détail la « pellicule Daz Studio » du cube en détail en cliquant sur « + » à gauche de mot « cube » dans l'onglet Animator. Dans l'onglet aniMate, on voit la même chose que dans l'onglet animator, à savoir qu'il n'y a aucune image-clef dans la « pellicule Daz Studio » pour le cube. Attention, nous feront apparaître plus tard la « pellicule aniMate » mais pour l'instant, dans l'onglet aniMate, on ne voit que la « pellicule Daz Studio ».
  50. 50. ► On clique au temps zéro1 de la « pellicule Daz Studio » dans l'onglet aniMate, puis on clique sur le bouton « set studio key »2. On obtient : On vient de créer des images-clefs. On visualise ces images-clefs dans aniMate1 et dans animator2. Attention il faut bien comprendre qu'il s'agit des même images-clefs. Dans animator, elle sont représenté sous la forme de clef1 et on voit le détail de chaque paramètres. Dans la ligne « studio » d'aniMate elles sont représentées sous forme de couleurs (vert : rotation, bleu : translation, noir : scale, rouge : morph). On peut voir la valeurs des paramètres dans l'onglet « parameter » quand la tête de lecture est au temps zéro, ou dans l'onglet animator en survolant les images-clefs avec la souris. La plupart de ces images-clefs ont pour valeur zéro (mais pas toutes par exemple scale = 100%) On va ajouter une deuxième image-clef sur au temps 10.
  51. 51. ► On clique au temps dans la ligne studio au temps dix1 ► on clique sur le bouton « Set Studio Key »2. ► On saisit « 50 » dans la case « y translate » de l'onglet « parameter ». On obtient : ► On déplace la tête de lecture1 dans aniMate, on voit que le cube ce déplace vers le haut. L'objectif est atteint, nous avons créé un mouvement simple dans la « pellicule Daz Studio » avec aniMate. On voit, dans la fenêtre Animator, qu'on a créé des « images-clefs » pour toute les caractéristiques du cube. Nous allons maintenant créer le même mouvement avec moins d'images-clefs.
  52. 52. ► On clique sur l'image1 au temps 10 dans AniMate, et on clique sur « del studio key »2 pour supprimer l'image-clef au temps 10. ► En laissant la tête de lecture sur la frame 10, on saisit 50 dans la zone « Y Translate » de l'onglet « parameter ». On obtient : On vient de créer le même mouvement avec moins d'images-clefs. ► On fait un clic droit sur la première image-clef et on sélectionne « interpolation type ». On voit qu'il s'agit d'une interpolation Kochanek-Bartel Spline. Nous allons maintenant créer cette même animation dans la « pellicule aniMate ».
  53. 53. 3.b.2. Avec la « pellicule aniMate » ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la précédente). ► On insère un cube. ► On sélectionne le cube ► Dans l'onglet « aniMate », on clique sur le signe « + » pour ajouter une pellicule (qu'on appelle « track » dans aniMate Les tracks sont l'équivalent des layer d'Animator. On obtient : Il y a maintenant deux pellicules : • la « pellicule aniMate »1 du cube. • la « pellicule Daz Studio »2 dans laquelle on travaillait jusqu'à présent. Attention, animator permet de visualiser la « pellicule Daz Studio » mais pas la « pellicule aniMate ». ► On clique sur le mot cube dans la « pellicule aniMate ». ► On clique sur « add empty aniBloc »
  54. 54. Dans la fenêtre qui apparaît on clique sur « motion properties » puis sur « done ». On obtient : La zone bleu1 représente un aniBlock (ici il n'est pas visible en entier a cause du zoom). Les aniBlocks sont comme des morceaux de pellicule, qu'on pourrai déplacer dans la pellicule générale en faisant un cliqué/glissé. On voit que, quand on créer un aniBlock, aniMate crée une image-clef2 dans la « pellicule Daz Studio » au temps zéro, c'est très important de garder cela à l'esprit pour la suite. Pour ceux qui ont l'habitude de logiciels qui gère des calques (Photoshop, Gimp...), AniMate fonctionne différemment : • La dernière « pellicule aniMate »(track) créée n'est pas automatiquement sélectionné. Il faut cliquer dessus après l'avoir créer pour la sélectionner (et il faut la sélectionner avant d'ajouter un aniBlock). • Quand on sélectionne un objet qui n'a pas de « pellicule aniMate », plus aucune « pellicule aniMate » n'est sélectionné. Il faut ensuite en resélectionner une pour travailler dedans. • Si on clic dans la scène pour désélectionner tous les objets, on se retrouve dans une situation, où aucune « pellicule aniMate » n'est sélectionné. Il faut resélectionner une pellicule aniMate avant de pouvoir ajouter un aniBlock. Nous allons maintenant regarder plus en détail, pour quels paramètres, nous avons créer des images-clefs.
  55. 55. On regarde dans Animator : Un image-clef a été affecté à tous les paramètres de rotation et de translation. En passant la souris sur les images-clefs, on voit que celles-ci on toute pour valeur zéro. Nous allons nous intéresser uniquement au paramètres « Y Translate » pour simplifier Pour l'instant nous avons : ► On clique sur l'aniBlock1.
  56. 56. On obtient : L'aniBlock1 qui été bleu, devient gris. Le texte « Double click for keyframes » apparaît sur l'aniBlock. Nous somme passé en mode édition. Nous pouvons maintenant changer la taille de l'aniBlock en faisant des cliqué/glissé les triangles qui se trouvent aux deux extrémités2 de l'aniBlock. Si, à la place du texte « Double click for keyframes », on obtient des rectangle blanc comme ci-dessous3, il faut désactiver la fonction « zoom auto switches keyframe/block mode » ou alors il faut changer le « zoom » (outil en dessous du mot cube). Pour désactiver « zoom auto switches keyframe/block mode » : ► On fait un clic droit en haut de l'onglet l'aniMate1 on clique sur préférence. ► On décoche « zoom auto switches keyframe/block mode ».
  57. 57. Après avoir désélectionné « zoom auto switches keyframe/block mode », pour ceux qui le souhaite, on a donc : ► On double clique sur l'aniBlock pour passer en mode « images-clefs ». On obtient: On voit qu'on a deux pellicule pour le cube : • la pellicule Daz studio1. • la pellicule aniMate2. Il semble étrange d'avoir deux pellicules. Pour simplifier on peut dire que les valeurs des paramètres dans la « pellicule aniMate » vont s'ajouter au valeurs de la « pellicule Daz Studio ». Pour ceux qui connaissent Gimp ou Photoshop, on peut y voir un parallèle avec les calques. ► On clique sur le bouton en forme de clef avec un signe « + » qui s'appelle « key ».
  58. 58. On obtient : ► On a créer une image-clef sur la première image de la « pellicule aniMate »1. ► On clique sur l'icône « Graph »2. On obtient : Le point rouge1 représente la valeur du paramètres « Y Translate »2 car le paramètres « Y Translate » est sélectionné (sur fond jaune). Le point rouge est entre les valeurs 52,12 et -52,12, il vaut donc zéro. On a donc : Si on regarde dans l'onglet « parameter », on voit que « Y Translate » vaut zéro. Si on considère le paramètres « Y Translate », on peut dire que, si on additionne la valeur de l'image-clef de la « pellicule Daz Studio », et la valeur de l'image-clef de la « pellicule aniMate », on obtient la valeur que l'on peut lire dans l'onglet « parameter ».
  59. 59. On peut représenter cela de la manière suivante : ► On déplace la tête de lecture au temps 10. On obtient : ► On saisit 50 dans le paramètres « Y Translate » de l'onglet parameter. On obtient dans l'onglet aniMate : On voit qu'on a créer deux image-clef (1) et (2). La première a été créer dans la « pellicule Daz Studio », et la deuxième dans la « pellicule aniMate ». On a les valeurs suivantes (on peut vérifier dans Animator et avec l'outil « graph » de aniMate) :
  60. 60. ► On déplace la tête de lecture. On obtient : On voit que la deuxième image-clef de la « pellicule Daz Studio » a été supprimé. ► On appuie sur la barre d'espace, pour visualiser l'animation. Notre objectif est atteint. Nous avons créer un mouvement simple dans la « pellicule aniMate ». ► On appuie sur la barre d'espace, pour arrêter l'animation. Quand on modifie un paramètres alors que la tête de lecture n'est pas sur zéro, on obtient : • Une image-clef dans la « pellicule Daz Studio » mais qui est supprimé dès qu'on bouge la tête de lecture • Une image-clef dans la « pellicule aniMate » de l'objet modifié. La même chose se produit quand on ajoute un aniBlock a un objet qui a des images-clefs dans la « pellicule Daz Studio » : toutes les images clef de la « pellicule Daz Studio » sont supprimé sauf l'image-clef au temps zéro. ► On clique sur le bouton « open/close Graph editor »
  61. 61. On obtient : On voit qu'on a créé un mouvement sans accélération ni décélération (interpolation linéaire). Donc aniMate contrairement à Daz studio crée des interpolations de type « linéaire ». AniMate créer des interpolations linéaires entre les images-clefs créées dans les aniBlocks. Les points rouges sont (dans l'image ci-dessus) sont éditable (on peut ajouter/supprimer ou déplacer ces points). On peut donc précisément ajuster les interpolations linéaires (contrairement à Animator ou le graphique sert uniquement à la visualisation).
  62. 62. 3.c. Mouvement avec accélération et décélération Nous venons de créer un mouvement de type linéaire (sans accélération ni décélération). Nous allons maintenant créer une animation avec accélération et décélération. Pour obtenir un mouvement avec accélération et décélération, il faut que les images-clefs soit reliées par des courbes, comme on l'a vu précédemment. On a vu que les points rouges sont éditable, mais dans aniMate, les points n'ont pas de « poignées de contrôle » de type« courbes de Béziers ». On en peut donc pas créer/modifier facilement des courbes (contrairement à d'autres logiciels). Donc, pour créer des courbes, on est obligé, de créer plusieurs images-clefs (avec l'outil « key » vu précédemment) puis on les positionne sur le graphique, de façon à ce qu'ils suivent la trajectoire d'une courbe. ► On clique sur la première image, puis on clique sur l'icône « key ». On clique sur la deuxième image puis on clique sur l'icône « key », et ainsi de suite pour ajouter une image-clef à chaque image. On obtient : ► On clique sur l'icône « Graph » puis on déplace chaque point rouge de façon a obtenir la courbe suivante. Cette solution fonctionne, mais elle n'est ni pratique ni précise. De plus, modifier une courbe prend beaucoup de temps. Il existe un outils pour transférer les images-clefs de la « pellicule Daz Studio » vers la « pellicule aniMate ». Malheureusement, aniMate utilise des interpolations linéaires, donc les accélérations et décélérations entre deux images clefs seront perdu lors du transfert (voir 3.e.8).
  63. 63. 3.d. Mouvement de téléportation 3.d.1. Avec un seul aniBloc ► On fait un cliqué-glissé sur les images-clefs de la « pellicule aniMate » pour les sélectionner puis on clique sur l'icône « Delete Selected Keyframe » pour supprimer toute les images-clefs On obtient : ► On clique sur la premier image de la « pellicule aniMate », on clique sur l'icône key pour en ajouter une image-clef . On obtient : ► On clique sur l'image au temps 10 de la « pellicule AniMate », on clique sur l'icône « key » pour ajouter une image-clef . ► On clique sur l'image au temps 11 de la « pellicule aniMate » et on saisit 100 dans la valeur du paramètres « Y Translate ».
  64. 64. On obtient : ► On clique sur l'icône « graph » pour visualiser le résultat : ► On appuie sur la barre d'espace, pour visualiser l'animation. ► On appuie sur la barre d'espace, pour arrêter l'animation. ► On clique sur l'icône « graph » pour sortir du mode « graph ». Notre objectif est atteint. Nous avons créer un mouvement de téléportation dans la « pellicule aniMate ». Ce résultat est différent ce ce qu'on avait dans la « pellicule Daz Studio » avec trois images-clefs, car aniMate créer des interpolations de type linéaires. Il existe une autre méthode pour créer une animation de type téléportation. On peut créer plusieurs aniBlock avec des valeurs de « Y Translate » différentes. Cette seconde méthode permet plus de souplesse pour faire des essai, puisque les aniBlocks sont plus facile à déplacer et à modifier, que les images-clefs. Nous allons maintenant voir comment faire un mouvement de type téléportation avec plusieurs aniBlocks.
  65. 65. 3.d.2. Avec plusieurs aniBlocks Pour créer un mouvement de type téléportation, on va commencer par supprimer l'aniBlock qu'on a créer puis on créera deux aniBlock : ► On clique au dessus de la « pellicule aniMate » pour sortir du mode « images-clefs ». On obtient : ► On clique un fois sur l'aniBloc1 ► on clique sur l'icône corbeille2 On obtient : On voit que l'aniBlock a été supprimé. ► On créer deux aniBlock en cliquant deux fois sur « add Empty aniBloc »puis « motion properties » et « done ». ► On déplace le curseur du zoom pour visualiser les deux aniBlocks. Si nécessaire on fait un cliquer glisser sur les aniBlocks pour les positionner l'un à coté de l'autre complètement à gauche.
  66. 66. On obtient : On voit que les deux aniBloc on bien été créer. ► On clique sur le deuxième aniBloc pour le sélectionner. ► On double clique sur le deuxième aniBloc, pour afficher les images de la pellicule de l'aniBlock. On obtient : ► On clique sur la première image du deuxième aniBloc, pour positionner la tête de lecture à cet endroit. Attention, quand on veut modifier un paramètre pour une image donné, il faut positionner la tête de lecture dessus. Il ne suffit pas que l'image soit encadré en rouge1. ► On clique sur l'icône « key » pour ajouter une image-clef. On obtient : On voit que l'image-clef1 a bien été créé. ► On saisit 50 comme valeur pour « Y Translate » (onglet « parameter »). ► On appuie sur la barre d'espace, pour visualiser l'animation.
  67. 67. On voit qu'on a bien un mouvement de type téléportation. ► On appuie sur la barre d'espace, pour arrêter l'animation ► On clique au dessus de l'aniBloc pour le désélectionner. ► On appuie sur la barre d'espace pour visualiser l'animation. Le mouvement de téléportation ne fonctionne plus. ► On appuie sur la barre d'espace, pour arrêter l'animation C'est trompeur car le mouvement fonctionnait lorsque les image-clefs de l'aniBlock étaient visibles. Une fois que les images-clefs ne sont plus visible, seul les variations de l'aniBlock s'ajoute à la « pellicule Daz Studio ». Quand on est pas en mode « édition des images-clefs » seul les variations de l'aniBlock sont ajouté à la « pellicule Daz Studio ». Si on a une valeur constante ou aucune valeur dans l'aniBlock, rien n'est ajouté à la « pellicule Daz Studio ». Nous n'avons pas atteint notre objectif, de créer un mouvement de type téléportation. Nous allons regarder ce qui ce passe en détail. Pour résumer, nous allons voir cinq cas d'interaction possible entre un aniBlock et la « pellicule Daz Studio ». Cela va nous permettre de mieux comprendre, les interactions entre les aniBlock, et la « pellicule Daz Studio ». Dans le premier cas, nous avons : • un aniBlock avec une seul image-clef : l'image clef est à T = 0 avec pour valeur « Y Translate » = 50. Donc on a une valeur du paramètres « Y Translate » constante tout au long de l'aniBlock • une image-clef sur la « pellicule Daz Studio » : l'image clef est à T = 0 avec pour valeur « Y Translate » = 0. Un aniBlock avec une valeur fixe n'influe pas sur l'animation, car seul les variations de l'aniBlock sont ajouté à la « pellicule Daz Studio ». Dans cet aniBlock, il n'y a pas de variation, donc rien n'est ajouté à la « pellicule Daz Studio ». On a vu précédemment que, en mode « édition des images-clefs » de l'aniBlock, une valeur constante été ajouté à la « pellicule Daz Studio ». Mais attention, car dès qu'on sort du mode « édition des images-clefs » de l'aniBlock, plus rien ne sera ajouté à la « pellicule Daz Studio » si l'aniBlock ne contient qu'une seul valeur constante.
  68. 68. Dans le cas deuxième cas, nous avons : • un aniBlock avec deux images-clefs : une image-clef à T = 0 avec pour valeur « Y Translate » : 0, et une image-clef à T = 1 avec pour valeur « Y Translate » = 50. • une image-clef sur la « pellicule Daz Studio » : l'image clef est à T = 0 avec pour valeur « Y Translate » = 0. Ici on a une variation de la valeur de « Y Translate » dans l'aniBlock. Donc les valeurs de « Y Translate » de l'aniBlock s'ajoutent à la valeur de la « pellicule Daz Studio ». On obtient le mouvement de téléportation qu'on cherchait à obtenir. Malheureusement, on ne peut pas utiliser cet aniBlock à la suite d'un autre, pour faire une téléportation entre deux aniBlock car il y a un passage par la valeur zéro pour le paramètres « Y Translate » au temps zéro. Dans le troisième cas, nous avons : • un aniBlock avec trois image clefs : une image-clef à T = 0 avec pour valeur « Y Translate » = 0, une image-clef à T = 2 avec pour valeur « Y Translate » = 0, et une image-clef à T = 8 avec pour valeur « Y Translate » = 50). • une image-clef sur la « pellicule Daz Studio » : l'image clef est à T = 0 avec pour valeur « Y Translate » = 0. On obtient ici un mouvement sans accélération ni décélération (interpolation linéaire).
  69. 69. Dans le quatrième cas nous avons : • un aniBlock avec trois image clefs : une image-clef à T = 0 avec pour valeur « Y Translate » : 0, une image-clef à T = 2 avec pour valeur « Y Translate » = 0 et une image-clef à T = 8 avec pour valeur « Y Translate » = 50. • une image-clef sur la « pellicule Daz Studio » : l'image clef est à T = 0 avec pour valeur « Y Translate » = 40. On voit ici ce qui arrive quand la pellicule contient sur sa première image, une valeur pour le paramètres « Y Translate ». Ce cas sera rarement utilisé. En générale il n'est pas très pratique de mélanger les images-clefs de la « pellicule Daz Studio » et de la « pellicule aniMate ». On peut éventuellement utiliser cette configuration pour des mouvements simples. Dans le cinquième cas nous avons : • un aniBlock avec trois image clefs : une image-clef à T = 0 avec pour valeur « Y Translate » : 0, une image-clef à T = 2 avec pour valeur « Y Translate » : 0 et une image-clef à T = 8 avec pour valeur « Y Translate » = 50). • Plusieurs images-clef sur la « pellicule Daz Studio ». Ici les images clef de la « pellicule Daz Studio » seront supprimé lors de l'ajout de l'aniBlock. On a vu précédemment que, quand on ajoute un aniBlock, les images-clefs de « pellicule Daz Studio » sont supprimées. Par défaut, les aniBlock sont en mode « réorient start ». Dans les cinq cas que l'on vient de voir, les aniBlocks été en mode « réorient start ». On vient de voir qu'en mode « réorient start » seul les variations d'un aniBlock sont ajoutées à la « pellicule Daz Studio ». Nous allons maintenant essayer de créer notre mouvement de téléportation avec des aniBlock qui ne sont pas en mode « réorient start »
  70. 70. Avant de créer notre mouvement de téléportation, on va vérifier que l'option qui force les bloc à être accolé est décochée ► On fait un clic droit dans la fenêtre aniMate au dessus des aniBlock ► on sélectionne « preferences » ► On décoche « Base Track default to packed layout » si il est coché. Maintenant on va créer une nouvelle scène pour essayé de faire un mouvement de téléportation avec des aniBlock qui ne sont pas en mode « reorient start » ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la précédente). ► On insère un cube. ► On sélectionne le cube. ► Dans l'onglet « aniMate », on clique sur le signe « + » pour ajouter une « track ». ► Dans l'onglet « aniMate », on clique sur « Add Empty Block » pour ajouter un aniBlock. ► On choisi : « motion properties » ► On clique sur done. ► Dans l'onglet « aniMate », on clique sur « Add Empty Block » pour ajouter un aniBlock. ► On choisi « motion properties ». ► On clique sur done. On obtient : ► On déplace les aniBlock vers la droite de façon a laissé un peu d'espace avant le premier aniBlock et entre les deux aniBlocks.
  71. 71. On obtient : ► On clique sur le deuxième aniBlock ► on clique sur l'icône « Reorient Start » Maintenant le deuxième aniBlock n'est plus en mode « Reorient Start » ► On double clique sur le deuxième aniBlock, et on positionne la tête de lecture au temps zéro de l'aniBlock. ► On saisit 50 dans la zone « Y Translate » de l'onglet « parameter ». ► On clique en haut de la fenêtre aniMate pour désélectionner l'aniBlock. ► On appuie sur la tête de lecture, pour lancer l'animation. ► On appuie sur la tête de lecture, pour arrêter l'animation. L'objectif est atteint. Nous avons créer un mouvement de téléportation avec plusieurs aniBlocks. Cette méthode est très pratique puisqu'elle permet d'avancer ou de reculer facilement le mouvement. Si on créer le même mouvement sur le premier aniBlock, on va modifier l'image-clef au temps zéro de la « pellicule Daz Studio ». De plus l'aniBlock de téléportation que l'on vient de créer ne fonctionnera dans une nouvelle scène que si il est précédé d'un aniBloc (même vide). Pour mieux comprendre ces subtilités, il faut lire le chapitre « 3.e.9. »
  72. 72. 3.e. Aller plus loin avec aniMate 3.e.1. Comment empêcher aniMate de changer la valeur de l'image-clef zéro de la « pellicule Daz Studio » Si on créer, pour un même objet, des images-clefs dans la « pellicule Daz Studio », et dans des aniBlocks, la situation devient compliqué. Réaliser une animation est un projet complexe, inutile d'en rajouter. Il est donc préférable de ne pas ajouter d'images-clef dans la « pellicule Daz Studio » quand on travaille avec des aniBlocks. Malheureusement, aniMate modifie parfois l'image-clef au temps zéro de la « pellicule Daz Studio ». Nous allons voir dans quel cas, aniMate modifie l'image-clef au temps zéro, de la « pellicule Daz Studio », et comment l'en empêcher. ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la précédente). ► On insère un cube. ► On sélectionne le cube ► Dans l'onglet « aniMate », on clique sur le signe « + », pour ajouter une pellicule. On obtient : ► On clique sur le mot cube, dans la « pellicule aniMate ». ► On clique sur « add empty aniBlock »
  73. 73. ► Dans la fenêtre qui apparaît on clique sur « motion properties » puis sur « done ». On obtient : On regarde dans Animator : Un image-clef a été affecté, à tout les paramètres de rotation et de translation. Nous allons nous intéresser uniquement au paramètres « Y Translate », pour simplifier. Pour l'instant nous avons :
  74. 74. ► On clique sur l'aniBlock1. L'aniBlock1 passe en mode édition : ► On double clique sur l'aniBlock pour passer du mode « édition » au mode « image-clef ». ► On clique sur la premier image-clef de l'aniBlock ► On clique sur « key » pour créer une image-clef .
  75. 75. On obtient : ► positionne la tête de lecture au temps 10. ► On saisit 50 comme valeur pour le paramètre « Y Translate » On obtient Deux images-clefs ont été créées. ► On déplace la tête de lecture On obtient : On voit que l'image-clef au temps 10 à été supprimé.
  76. 76. Si on regarde dans Animator, on voit que le paramètres « Y Translate » du cube, vaut zéro, au temps zéro, dans la « pellicule Daz Studio ». ► On sélectionne l'image au temps zéro de l'aniBloc. ► On clique sur « Del Studio Key(s)
  77. 77. On regarde la valeur de « Y Translate », au temps zéro, dans la « pellicule Daz Studio », à l'aide de Animator. On voit que la valeur de « Y Translate » dans l'image-clef au temps zéro de la « pellicule Daz Studio » vaut 50. Donc, les paramètres de l'image-clef au temps zéro, de la « pellicule Daz Studio », prennent pour valeur : la valeurs de la première image-clef du premier aniBlock. Cela signifie qu'on risque de modifier l'image-clef au temps zéro dans la « pellicule Daz Studio » en modifiant le premier aniBlock. Heureusement, on a vu au chapitre 3.d.2. qu'avec deux aniBlocks, l'image-clef zéro, de la « pellicule Daz Studio » n'était pas affecté quand on modifié le deuxième aniBlock. Pour ne pas mélanger les images-clefs de la « pellicule Daz Studio », et des aniBlock, il ne faut jamais travailler dans le premier aniBlock. Le premier aniBlock (qu'on peut raccourcir) servira uniquement, à empêcher les paramètres de l'image-clef au temps zéro, de la « pellicule Daz Studio », d'être modifié.
  78. 78. 3.e.2. Pourquoi il n'y a que la rotation qui marche dans certain aniBlocks ► On créer une nouvelle scène avec un cube. ► On créer 3 aniBlock pour le cube. ► On clique sur le premier aniBlock. ► On fait glisser le « Blend » pour n'avoir aucune transition entre les aniBlocks. ► On supprimer le « Blend » des trois autres aniBlocs. ► On créer une image-clef au temps zéro sur le deuxième aniBlock. ► On attribue 10, comme valeur, au paramètre « Y Translate » de l'image-clef au temps zéro sur le deuxième aniBlock. ► On attribue 10, comme valeur, au paramètre « Y Rotate » de l'image-clef au temps zéro sur le deuxième aniBlock. ► On créer une image-clef au temps zéro sur le troisième aniBlock. ► On attribue 20, comme valeur, au paramètre « Y Translate » de l'image-clef au temps zéro du troisième aniBlock. ► On attribue 20, comme valeur, au paramètre « Y Rotate » de l'image-clef au temps zéro du troisième aniBlock.
  79. 79. On obtient : Ci-dessus, on voit dans l'onglet parameter que AniMate tient compte des valeurs de « Y Rotate » mais pas des valeur « Y Translate ». On a vu précédemment que, quand un aniBlock possède uniquement une image-clef en mode « réorient start », aucune valeur n'était ajouté à la « pellicule Daz Studio » Dans ce cas, seul les variations sont ajoutées à la « pellicule Daz Studio ». Cela est vrai pour le paramètre « Translate », mais pas comme on le voit ci-dessus, pour le paramètres « Rotate ». Le paramètre Rotate fonctionne comme si le mode « réorient start » n'était pas activé. Nous allons maintenant voir ce qui ce passe si, ces deux même aniBlock ne sont pas en mode « réorient start » : ► On sélectionne le deuxième aniBlock. ► On clique sur « réorient start », pour le désactiver. ► On sélectionne le troisième aniBlock. ► On clique sur « réorient start », pour le désactiver.
  80. 80. On obtient : Dans ce cas, on a bien, comme on s'y attendait, les même valeur dans les images-clefs, et dans l'onglet « parameter ».
  81. 81. 3.e.3. Comment couper-coller des images-clefs de la « pellicule Daz Studio » avec aniMate sans la fonction cut ? Comment faire sans la fonction « cut » dans la « pellicule Daz Studio » pour faire des « coupé/collé » ? ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la précédente). ► On insère un cube. ► On sélectionne le cube. ► On clique sur « new track ». ► On déplace la tête de lecture au temps 10 de la « pellicule Daz Studio ». ► On saisit 50 comme valeur, pour le paramètres « Y Translate ». ► On clique sur l'image au temps 10, de la « pellicule Daz Studio ». ► On fait un clic droit sur l'image au temps 10, de la « pellicule Daz Studio ». ► On clique sur « copy » ► On clique sur l'image au temps 12 pour la sélectionner. ► on fait un clic droit sur l'image 12. ► On sélectionne « paste ».
  82. 82. On obtient : On va maintenant supprimer l'image-clef d'origine ► On clique sur la l'image-clef de au temps 10 pour la sélectionner. ► On fait un clic droit sur l'image au temps 10 ► On sélectionne « Delete ». On obtient On voit qu'on a réussi à déplacer l'image-clef (sans cut)
  83. 83. On utilise cette technique dans deux cas: • Pour déplacer une image-clef (comme on vient de le voir) • Pour insérer des images vide, au milieu d'une animation (AniMate ne possède pas de fonction d'insertion d'image comme animator). Pour insérer des images vide dans une animation, on sélectionne tout les image après le point « A », où on veut insérer des images. On copie tout les images. On colle les images plus loin au point « B ». On supprime les images-clefs entre les points « A » et « B » Attention, la fonction « paste » de AniMate, remplace les image mais n'insère pas d'images. C'est l'équivalent du mode « replace » de Animator. Il n'y a pas de mode « add » ou « insert » comme dans Animator.
  84. 84. 3.e.4. Pourquoi on peut modifier certain paramètres et pas d'autre dans la « pellicule Daz Studio » pour les objets qui ont un aniBlock ? ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la précédente) ► On ajoute une « pellicule aniMate » pour le cube On obtient : Il y a maintenant deux pellicules : • la « pellicule Daz Studio »1. • le « track » du cube de animate2 qui contient les aniBlocks qu'on appelle aussi « pellicule aniMate » ► On clique sur le « layer »1 du cube ► On clique sur l'icône « add empty block »2 ► Dans la fenêtre qui apparaît, on sélectionne « motion properties » et cliquer sur « done ». Pour créer un aniBlock de type « motion »
  85. 85. On obtient : On voit que des images-clef sont créés dans la « pellicule Daz Studio ». ► On déplace la tête de lecture de deux images1, et on clique sur le bouton « set studio key »2 pour créer une image-clef.
  86. 86. on obtient : ► On déplace la tête de lecture.
  87. 87. On obtient : On voit que, seul les images-clefs de « rotation » et « translation », ont été supprimer, de la « pellicule Daz Studio ». On peut donc dire que ces paramètres sont verrouillés, dans la pellicule Daz studio, pour les objets qui ont un aniBlock. On peut visualiser cela de la manière suivante : Quand on attribue un aniBlock de type « motion » à un objet, sa « pellicule Daz Studio » est verrouillé pour les paramètres « Translate » et « Rotate ». Pour ces paramètres, seul l'image- clef zéro de la « pellicule Daz Studio » peut être modifié.
  88. 88. ► On positionne la tête de lecture au temps quatre. On saisit 50 comme valeur dans l'onglet « parameter », pour le paramètres « X scale ». On obtient : On voit qu'une image-clef a été créer pour le paramètre « X scale » dans l'aniBlock1, et dans la « pellicule Daz Studio »2. ► On déplace la tête de lecture. On obtient : Seul l'image-clef pour le paramètre « Scale » de l'image au temps 4 est supprimé, l'image-clef pour le paramètre « Scale » de l'image au temps 2 n'est pas supprimée. Dans l'onglet animator, on peut voir :
  89. 89. On voit que l'image-clef du paramètres « X scale » a été supprimé dans la « pellicule Daz Studio ». Par contre, les images-clefs des autres paramètres Scale (Z, Y, globale) n'ont pas été supprimés. Cela explique pourquoi, l'image-clef pour le paramètre « Scale » de l'image au temps 2 n'a pas été supprimé dans la « pellicule Daz Studio ». Donc, ce ne sont pas seulement les paramètres « Translate » et « Rotate » qui sont verrouillés dans la « pellicule Daz Studio », mais tous les paramètres qui sont présent dans l'aniBlock. Quand on attribue un aniBlock à un objet, sa « pellicule Daz Studio » est verrouillé pour – les paramètres modifié dans l'aniBlock – les paramètres « Rotate » et « Translate »). Pour tous ces paramètres, seul l'image-clef zéro de la « timeline Daz studio » peut être modifié.
  90. 90. 3.e.5. Pour les objets qui ont un aniBlock, comment remettre à zéro la valeur des paramètres de l'image-clef zéro de la « pellicule Daz Studio » ? ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la précédente) ► On ajoute un cube. ► On ajoute une « pellicule aniMate » pour le cube. ► On ajoute un aniBlock. ► On saisit « 50 » dans dans case « Y Translate » de l'onglet « parameter » et on obtient : On voit qu'on a créer une image-clef, dans la « pellicule Daz Studio »,avec une valeur pour « Y Translate » de 50. ► On clique sur l'image1 au temps zéro, de la « pellicule Daz Studio », et on clique sur « del studio key »2.
  91. 91. on obtient : On voit que l'image-clef a été supprimées. On pourrait croire que l'ancienne valeur du paramètres « Y Translate » n'est plus en mémoire. ► On déplace la tête de lecture1. On obtient :
  92. 92. On regarde dans Animator : La valeur qu'on croyait l'avoir supprimé est resté en mémoire. ► On remet la tête de lecture sur l'image au temps zéro, de la « pellicule Daz Studio ». ► On saisit zéro dans la case « Y Translate », de l'onglet « parameter ». ► On déplace la tête de lecture au temps « 2 ». On obtient :
  93. 93. On regarde dans animator : Cette fois-ci la valeur du paramètre « Y Translate » de l'image-clef au temps zéro à vraiment été remis a zéro. ► La tête de lecture étant toujours au temps 2, on saisit 100 dans la case « Y Translate » de l'onglet « parameter ». ► On déplace la tête de lecture sur l'image-clef au temps zéro. On obtient :
  94. 94. On regarde dans Animator : Cette fois-ci, la valeur de l'image-clef au temps zéro a pris la valeur 100. On voit que la valeur « Y Translate » de l'image-clef au temps zéro, a maintenant la valeur 100. Donc, quand on modifie un paramètres, alors que la tête de lecture n'est pas sur l'image au temps zéro de la « pellicule Daz studio », celle-ci n'est pas vraiment supprimée. Elle est transférer sur l'image-clef au temps zéro. Autrement dit, pour modifier l'image-clef, de l'image au temps zéro de la « pellicule Daz Studio », il suffit de modifier un paramètre (peut importe ou se trouve la tête de lecture). Avec un seul aniBlock : Quand on attribue un aniBlock à un objet, si on supprime l'image-clef au temps zéro, de sa « pellicule Daz studio » elle est recréer quand on déplace la tête de lecture. Elle prend pour valeur, les valeurs des paramètres de l'image-clef avant la surpression (ceux ci étant stocké en mémoire bien que invisible). Quand on supprime tout les aniBlocks d'un objet, l'image-clef zéro de sa « pellicule Daz studio » peut être supprimé. Elle n'est plus recréer quand on déplace la tête de lecture. Par contre elle est automatiquement recréer et reprend son ancienne valeur dès qu'on ajoute un aniBlock. Pour modifier un paramètre de l'image-clef au temps zéro de la « pellicule Daz studio », il suffit de modifier ce paramètre peut importe ou se trouve la tête de lectures sur la « pellicule Daz Studio ».
  95. 95. 3.e.6. Pourquoi la caméra affiche une ligne blanche horizontal ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la précédente) ► Quand on insère une camera (create > new camera > accept) On voit que des valeurs sont automatiquement attribuées au paramètres « Y Translate » et « Z Translate » : On voit que des images-clefs sont automatiquement attribué au paramètres « Y Translate » et « Z Translate » : Une image-clef est attribuée pour les paramètres suivant : • « Y Translate » vaut 105. • « Z Translate » vaut 360. Si on surprime l'image-clef au temps zéro de la « pellicule Daz Studio », on voit une ligne horizontal apparaître, car les paramètres de la camera sont remis a zéro et la camera affiche la ligne d'horizon. Il existe une valeur, attribué a aux paramètres des objets, lors de leur création. On appellera cette valeur : « valeur à la création » abrégé « VC » cette valeur est le plus souvent zéro mais pas toujours (notamment pour les caméra). Il faut en tenir compte pour la création d'aniBlocks de camera.
  96. 96. 3.e.7. Pourquoi quand on supprime l'image-clef de l'image au temps zéro de la « pellicule Daz Studio », tout les paramètres ne sont pas remis a zéro ? ► On créer une scène (sans enregistrer la précédente) ► On ajoute une « source de lumière distante » dans la scène. ► Dans l'onglet « parameter » on peut voir : La source de lumière distance à les valeurs suivante : • « Y Translate » = 0 • « shadow bias » = 1 ► Dans l'onglet « parameter », on saisit dans la case « Y Translate » la valeur « 40 ». ► Dans l'onglet « parameter », on saisit dans la case « shadow bias » la valeur « 4 ». On obtient : On voit (en survolant les images clefs avec la souris) qu'une image-clef a été créer avec les valeur qu'on vient d'attribuer .
  97. 97. ► On clique sur la l'image-clef1 au temps zéro de la « pellicule Daz Studio ». ► On clique sur « Del Studio key(s) »2. On regarde dans l'onglet « parameter » La valeur du « parameter » « shadow bias » est de nouveau égale à « 1 » La valeur du « parameter » « Y Translate » est de nouveau égale à « 0 » Il existe des valeurs par défaut (parfois différentes de zéro) pour les paramètres . Ces valeurs leur sont automatiquement attribué quand on supprime toute les images-clefs. La notation que nous utiliserons pour ces valeur est « Valeur par défaut » abrégé « VD ».
  98. 98. 3.e.8. Pourquoi, lors de la conversion d'un mouvement de la « pellicule Daz Studio » en aniBlock, l'accélération et la décélération sont supprimés ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la dernière) ► On insère un cube. ► On sélectionne le cube. ► On place la tête de lecture sur l'image au temps 10 de la « pellicule Daz studio ». ► On saisit 50 dans la valeur du paramètres « Y Translate » Daz Studio créer deux image-clef (comme on l'a vu précédemment). On obtient un mouvement avec accélération et décélération, comme on peut le voir dans animator : ► On clique sur le « + » dans la fenêtre aniMate. ► On fait un clic droit dans la fenêtre aniMate. ► On choisi « Create aniBlock From Studio Keyframe » ► On clique sur « done » ► On appui sur l'outil « graph » dans l'onglet aniMate.
  99. 99. On obtient : On voit que le mouvement a perdu son accélération et sa décélération. Dans la « pellicule Daz Studio », on a des interpolation « Kochanek-Bartel Spline ». Dans les aniBlocks, on a des interpolation « linéaire ». Donc les deux images-clefs ne sont pas modifié lors du transfert de la « pellicule Daz Studio » vers l'aniBlock, mais le mouvement entre les deux images clef est transformé, puisque l'on a pas le même type d'interpolation. Sur certain mouvements d'objet, on risque d'avoir des différences importante. La conversion dans le sens inverse (outils « bake to studio timeline ») pose le même problème : les interpolations n'étant pas les même entre les images-clef aniMate et les images-clef Daz Studio, il risque d'y avoir de différence visible sur certain mouvement. Par exemple si on a ce mouvement dans dans un aniBlock :
  100. 100. Il sera transformé (outils « bake to studio timeline ») en ce mouvement dans Daz Studio: Pour garder l'accélération et décélération, il faut créer des images-clefs pour tout les image du mouvement. ► On appui sur l'outil « graph » dans l'onglet aniMate pour sortir du mode « graph ». ► On supprime l'aniBlock (on clique sur l'aniBlock puis sur la corbeille dans l'onglet aniMate) ► Dans la l'onglet « timeline », on déplace la tête de lecture sur la premier image de la pellicule. ► Dans l'onglet « Timeline », on clique sur « create a keyframe at current time », puis sur la flèche vers la droite du clavier, puis a nouveau sur « create a keyframe at current time », puis sur la flèche vers la droite du clavier, et ainsi de suite, pour créer des images-clef pour chaque image. ► On fait un clic droit dans la fenêtre aniMate. ► On choisi « Create aniBlock From Studio Keyframe » ► On clique sur l'icône « graph » de l'onglet « timeline ». On obtient:
  101. 101. ► On appui sur l'outil « graph » dans l'onglet aniMate pour sortir du mode « graph ». Cette solution n'est pas parfaite mais elle permet de dépanner.
  102. 102. 3.e.9. Pourquoi mes objets sont téléportés à l'extrémité de la scène quand je leur attribue un aniBlock Afin de comprendre le problème, on va : • Créer un objet, • lui attribuer un aniBlock, • ajouter une image clef à l'aniBlock, • enregistrer l'aniBlock, • attribuer cet aniBlock, à un autre objet. Nous analyserons ensuite le problème et nous chercherons des solutions. ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la dernière). ► On insère un cube. ► On sélectionne le cube. ► On ajoute une « pellicule aniMate » pour le cube. ► on ajoute un aniBlock. ► On clique sur l'aniBlock, pour passer en mode « édition ». ► On double clique sur l'aniBlock, pour passe en mode « images-clefs ». ► On clique sur le bouton « reorient start », pour désactiver le mode « reorient start ». ► On positionne la tête de lecture, au temps zéro de l'aniBlock. ► On saisit 50, dans la valeur du paramètres « Y Translate ». ► On fait un clic droit sur l'aniBlock, on sélectionne « Save as new », pour enregistrer l'aniBlock. ► On choisi comme nom : « aniBlock_50 ». ► On appuie sur « enregistrer »
  103. 103. ► On clique en haut à droite de l'onglet « content », pour accéder aux options. ► on sélectionne « Search for content » puis « yes ». On va maintenant créer une nouvelle scène pour utiliser l'aniBlock et analyser ce qui se passe. ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la précédente). ► On insère un cube. ► On sélectionne le cube ► Dans l'onglet « aniMate », on clique sur le signe « + », pour ajouter une pellicule. On obtient : Il y a maintenant deux pellicules : la pellicule aniMate1 et la « pellicule Daz Studio »2.
  104. 104. ► On déplace la tête de lecture, au temps zéro. ► On saisit dans l'onglet « parameter », la valeur 1, pour le paramètres « Y Translate ». On obtient : ► On positionne le pointeur de la souris sur l'aniBlock1, qu'on a créer précédemment, et qu'on a appelé : « aniBlock_50 ». Il faut parfois changer de dossier, dans le « viewer », pour que le nouvelle aniBlock soit visible. On obtient : Rien ne change. « Y Translate » vaut toujours « 1 ». ► On déplace la souris en dehors de « aniBlock_50 », puis on ramène la souris sur « aniBlock_50 ».
  105. 105. On obtient : On voit que la valeur du paramètres « Y Translate », a changé. Elle vaut maintenant « 2 ». Si on passe plusieurs fois sur l'aniBlock, on obtiendra les valeur 3, 4, 5... pour le paramètres « Y Translate ». Cependant, quand la souris ne pointe plus sur « aniBlock_50 », la valeur de « Y Translate » redevient « 1 ». ► On fait un cliqué-glissé de l'aniBlock, sur la « pellicule aniMate », pour ajouter l'aniBlock, dans la « pellicule aniMate ». On obtient :
  106. 106. On voit, que le paramètre « Y Translate », vaut 53. Or on sait que : • L'aniBlock contenais la valeur 50. • On a survolé 3 fois l'aniBlock avec la souris. • Le paramètre « Y Translate » vaut « 1 », dans l'image clef au temps zéro, de la « pellicule Daz Studio ». On peut en conclure que lors d'un ajout d'aniBlock : « Y Translate » de l'image clef au temps zéro vaudra : « Y Translate » de l'image clef au temps zéro, multiplié par le nombre de passage sur un aniBlock Quand on ajoute un aniBlock, aniMate ajoute dans l'image clef au temps zéro, de la « pellicule Daz Studio », la valeur de la « pellicule Daz Studio » multiplié par le nombre de passage sur un l'aniBlock. Avec un déplacement initial de 100 et le survol de 10 aniBlocks, on aurait déplacé le cube (au moment ou on importe l'aniBlock) de 1000, d'où l'impression que aniMate téléporte parfois les objets à l'extrémité de la scène quand on importe des aniBlocks. Pour survoler les aniBlock sans risqué de changer l'image-clef au temps zéro de la « pellicule Daz Studio », il y a deux solutions : • Utiliser l'onglet content pour choisir ajouter des aniBloc au lieu de l'onglet aniMate. • Ajouter un aniBlock vide au début de l'animation et déplacer la tête de lecture après ce premier aniBlock avant de survoler des aniBlock avec la souris. Attention, quand on ajoute une camera, Daz Studio change automatiquement les paramètres « Y translate » et « Z Translate, pour la déplacer, par rapport au centre de la scène. Donc la camera est soumis à ce problème, même si on a pas modifié ses paramètres.
  107. 107. 3.e.10. Pourquoi j'ai des mouvements résiduels quand j'utilise plusieurs aniBlocks ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la précédente) ► On ajoute un cube. ► On sélectionne le cube. ► On ajoute une « pellicule aniMate » pour le cube ► on ajoute un quatre « motion » aniBlock sans toucher à la tête de lecture ► On déplace le curseur1 « fin de l'animation » si necéssaire. On obtient : ► On clique sur chaque aniBlock et on règle la duré de la transition sur zéro. Attention, il faut faire cette modification sur chaque aniBlock. ► On clique sur chaque aniBlock et on clique sur « réorient start » pour désactivé le mode « réorient start ». Attention, il faut faire cette modification sur chaque aniBlock.
  108. 108. ► On choisis les valeurs suivante pour la première image-clef des aniBlocks On obtient : On voit qu'il y a un problème au niveau du 4e aniBlock. Pour résoudre ce problème, on va supprimer les transition interne des aniBlocks. ► on agrandit chaque aniBlock, pour afficher les « transitions interne ». ► on ramène les « transitions interne » de chaque aniBlock à zéro. Attention, il faut faire cette modification sur chaque aniBlock.
  109. 109. on obtient sur le premier aniBlock (il ne faut pas oublié de le faire sur les suivants) : ► On ramène chaque aniBlock a sa taille et a sa position d'origine. Maintenant, il n'y a plus de problème :
  110. 110. 3.e.11. Pourquoi mes aniBlocks se déplace quand j'enregistre une scène et que je la réouvre ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la précédente) ► On ajoute un cube. ► On sélectionne le cube. ► On ajoute une « pellicule aniMate » pour le cube ► on ajoute un quatre aniBlock « motion » sans toucher à la tête de lecture ► On déplace le curseur1 « fin de l'animation » (« End of Animation » en anglais). On obtient ► On enregistre la scène en cliquant sur le menu : File > Save... ► On ouvre la scène qu'on vient d'enregistrer en cliquant sur le menu : File > Open... On obtient :
  111. 111. Pour résoudre ce problème deux solutions : • on déplace la tête de lecture à l'endroit ou on veux ajouter chaque aniBlock plutôt que de la laisser a zéro • On copie colle le premier aniBlock
  112. 112. 3.e.12. Pourquoi je n'arrive pas a faire des mouvement de type « cut » avec ma camera. Nous allons créer un mouvement de type téléportation pour une caméra. Nous allons constater que cela ne fonctionne pas avec les caméras en utilisant la méthode qu'on a vu précédemment. Nous chercherons ensuite pourquoi ça ne marche pas et comment contourner le problème. ► On créer une nouvelle scène (sans enregistrer la précédente) ► On ajoute un cube. ► On sélectionne la camera (Default camera) ► On ajoute une « pellicule aniMate » pour la camera. ► on ajoute un trois « motion » aniBlock en déplaçant la tête de lecture avant chaque ajout d'aniBlock ► On déplace le curseur1 « fin de l'animation » (« End of animation » en anglais). On obtient On agrandi le premier aniBlock On obtient On supprimer les transitions.
  113. 113. On obtient ► On ramène l'aniBlock a sa taille initial On obtient ► On supprime les transition sur les deux autres aniBlock ► On clique sur le premier aniBlock puis sur « reorient start » pour désactiver le mode « reorient start ». ► On clique sur le deuxième aniBlock puis sur « reorient start » pour désactiver le mode « reorient start ». ► On clique sur le troisième aniBlock puis sur « reorient start » pour désactiver le mode « reorient start ». ► On clique sur le deuxième aniBlock pour passer en mode édition puis on double clique dessus pour passer en mode image-clef. ► On clique au temps zéro de l'aniBlock On obtient : ► on positionne la camera au coordonnées (X Translate =1000 ; Y Translate = 1000 ; Z Translate = 2000 ; X Rotate = -20 Y Rotate = 25 Z Rotate = 1).
  114. 114. On obtient : ► On clique en haut de l'onglet aniMate. Pour désélectionner l'aniBlock. ► On déplace la tête de lecture. On voit que les images clef de la « pellicule Daz Studio » sont supprimé (sauf pour le zoom comme on la vu précédemment). ► On appuie sur la barre d'espace, pour visualiser l'animation ► On appuie sur la barre d'espace, pour arrêter l'animation. On voit que le mouvement de téléportation fonctionne au niveau du deuxième l'aniBlock. Par contre, avant le deuxième aniBlock, et a partir du début du troisième aniBlock, la scène n'affiche que du gris : Le rendu fonctionne normalement si on lance un rendu. Nous allons maintenant analyser ce qui ce passe et chercher des solutions.

×