Introduction

68 vues

Publié le

Un Cours en Miracles - Le Texte
UCEM
Chapitre 22 - LE SALUT ET LA RELATION SAINTE

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
68
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Introduction

  1. 1. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE Introduction (1) Prends pitié de toi, qui fus esclave si longtemps. Réjouis-toi, car ceux que Dieu a joints se sont assemblés et n’ont plus besoin de regarder le péché séparément. Il n’en est pas deux qui puissent regarder le péché ensemble, car jamais ils ne pourraient le voir au même endroit et au même moment. Le péché est une perception strictement individuelle, vu en l’autre et que chacun pourtant croit avoir en soi. Et il semble que chacun fasse une erreur différente, une erreur que l’autre ne peut comprendre. Frère, c’est la même, faite par le même et pardonnée pour son faiseur de la même façon. La sainteté de ta relation te pardonne et pardonne à ton frère, défaisant les effets de ce que vous avez tous deux cru et vu. Et avec leur disparition disparaît aussi le besoin de péché.
  2. 2. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE Introduction (2) Qui a besoin du péché? Seuls les solitaires et les esseulés, qui voient leurs frères différents d’eux-mêmes. C’est cette différence, vue mais non réelle, qui fait que le besoin de péché, non réel mais vu, semble être justifié. Tout cela serait réel si le péché l’était. Car une relation non sainte est basée sur les différences, où chacun pense que l’autre a ce qu’il n’a pas. Ils s’assemblent, chacun pour se compléter et dérober l’autre. Ils restent jusqu’à ce qu’ils pensent qu’il n’y a plus rien à voler, puis ils poursuivent leur chemin. Ainsi ils errent dans un monde d’étrangers, qui ne sont pas comme eux, vivant avec leurs corps peut-être sous un même toit mais qui n’abrite ni l’un ni l’autre; dans une même chambre et pourtant un monde les séparant.
  3. 3. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE Introduction (3) Une relation sainte part d’une prémisse différente. Chacun a regardé au-dedans et n’a vu aucun manque. Acceptant sa complétude, il voudrait l’étendre en se joignant à un autre, entier comme lui. Il ne voit pas de différence entre les soi, car les différences ne sont que du corps. Par conséquent, il ne voit rien qu’il voudrait prendre. Il ne nie pas sa propre réalité parce qu’elle est la vérité. Il se tient juste au-dessous du Ciel, mais assez proche pour ne pas retourner sur terre. Car cette relation a la Sainteté du Ciel. Une relation qui ressemble tant au Ciel peut-elle être bien loin de chez elle?
  4. 4. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE Introduction (4) Pense à ce qu’une relation sainte peut enseigner ! Ici la croyance dans les différences est défaite. Ici la foi dans les différences est tournée vers l’identique. Et ici la vue des différences est transformée en vision. La raison peut maintenant vous conduire, toi et ton frère, à la conclusion logique de votre union. Elle doit s’étendre, comme tu l’as fait quand tu t’es joint à lui. Elle doit aller au-delà d’elle-même, comme tu es allé au-delà du corps, pour que toi et ton frère soyez joints. Et maintenant l’identité que tu as vue s’étend et finalement enlève tout sens des différences, de sorte que l’identité sous- jacente à elles toutes devient apparente. Voilà le cercle d’or où tu reconnais le Fils de Dieu. Car ce qui est né dans une relation sainte ne peut jamais prendre fin.

×