Réunion handitourisme du 9 octobre 2012 à Samoëns

648 vues

Publié le

Réunion de sensibilisation des offices de tourisme et partenaires sur l'accueil des personnes en situation de handicap.
Organisation Savoie Mont Blanc Tourisme.
Avec la collaboration de la mairie et l'office de tourisme de Samoens, de Samoëns Handiglisse, de la Direction Départementale des Territoires de Haute-Savoie, de la Direction des Sports, du Tourisme et de la Montagne du CG 74, de l'Union Départementale des Offices de Tourisme de Haute Savoie

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
648
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Réunion handitourisme du 9 octobre 2012 à Samoëns

  1. 1. Réunion HanditourismeSamoëns - 09/10/2012 Savoie − Haute-Savoie
  2. 2. Accessibilité,tourisme adapté,comment améliorerl’information pour mieuxaccueillir nos clientèles ?
  3. 3. Jean-Jacques GrandcollotMaire de Samoëns
  4. 4. Côme VermerschDirecteur généralSavoie Mont Blanc Tourisme
  5. 5. Rappel sur la loi de 2005Marie-Claude De DonnoDirection Départementale desTerritoires de Haute-Savoie
  6. 6. Rappel sur la loi de 2005• Les publics visés• Qui est concerné par la loi• Rappel des principes d’accessibilité• Démarches spécifiques pour les OT
  7. 7. La prise en compte de laccessibilité aux personnes handicapées par la loi du 11 février 2005 Laccessibilité des établissements recevant du public Samoëns 9 octobre 2012DDT Haute Savoie 74 octobre 2012
  8. 8. Sommaire Généralités ERP neufs ERP existants et dérogations possibles Liens vers sites internetDDT Haute Savoie 84 octobre 2012
  9. 9. L’enjeu de l’accessibilité pour notre société Estimation de la population concernée 40% de la population gênée, à des degrés divers, par l’environnement, temporairement ou définitivement. Dici 2030 la part des plus de 65 ans passera de 20 à 30%. Au sein de cette tranche dâge, les plus de 80 ans auront doublé. Tôt ou tard, le vieillissement saccompagne inéluctablement dune limitation des capacités visuelles, auditives et locomotrices.DDT Haute Savoie 94 octobre 2012
  10. 10. Loi sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées (loi du 11 février 2005)DDT Haute Savoie 104 octobre 2012
  11. 11. Les grands apports de la loi 1- Prise en compte de tous les types de handicaps (physiques, sensoriels, psychiques mentaux...personnes de petites tailles, obèses, âgées...) 2- Extension du champ dapplication - certaines maisons individuelles - bâtiments dhabitation collectifs avec travaux - ERP dans un délai de 10 ans 3- Encadrement plus strict des dérogations 4- Attestation de conformité en fin de travauxDDT Haute par personne compétente et indépendante Savoie 114 octobre 2012
  12. 12. Population concernéeDDT Haute Savoie 124 octobre 2012
  13. 13. La Chaine de déplacement Domicile Travail Services publics Commerces Écoles Loisirs Transports Le lien : le cheminementDDT Haute Savoie 134 octobre 2012
  14. 14. Cadre bâti, voirie et transports Les principales nouveautés issue de la loi du 11 février 2005DDT Haute Savoie 144 octobre 2012
  15. 15. Bâtiments dhabitation Maisons individuelles neuves : obligations d’accessibilité (sauf si usage pour son propre compte) Bâtiments d’habitation collectifs existants : obligation de mise en accessibilité si travaux >80% Attestation de conformité en fin de travaux Encadrement plus stricte des dérogations (larrêt du Conseil dEtat du 21 juillet 2009 supprime les dérogations pour les constructions neuves)DDT Haute Savoie 154 octobre 2012
  16. 16. Établissement recevant du public Diagnostic accessibilité ERP 1ère et 2ème catégories (1ère à 4ème bâtiments Etat) avant le 1er janvier 2010 Diagnostic ERP 3ème et 4ème catégories avant le 1er janvier 2011 Mise en accessibilité des ERP d’ici au 1er janvier 2015 au plus tard (dérogations possibles) Attestation de conformité en fin de travaux (larrêt du Conseil dEtat du 21 juillet 2009 supprime les dérogations pour les constructions neuves)DDT Haute Savoie 164 octobre 2012
  17. 17. Voirie et espace public 1er juillet 2007: obligation daccessibilité pour les travaux de création ou daménagement 23 décembre 2009: plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics pour toutes les communesDDT Haute Savoie 174 octobre 2012
  18. 18. Transports collectifs Schéma directeur de laccessibilité avant le 11 février 2008 : - état des lieux - programme de mise en accessibilité Mise en accessibilité dici le 11 février 2015 : - points darrêts des véhicules - véhicules - lieux de vente ticketsDDT Haute Savoie 184 octobre 2012
  19. 19. Espaces dusage et de manoeuvre 1,30m Le demi-tour 0,80m 1,50m Manoeuvre de porte 1,20mDDT Haute Savoie 194 octobre 2012
  20. 20. ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (NEUFS) décret du 17 mai 2006 arrêté du 1er août 2006DDT Haute Savoie 204 octobre 2012
  21. 21. Stationnements et cheminementsDDT Haute Savoie 214 octobre 2012
  22. 22. Stationnements et cheminementsDDT Haute Savoie 224 octobre 2012
  23. 23. Stationnements et cheminements <2 cmDDT Haute Savoie 234 octobre 2012
  24. 24. Linstallation de plans inclinésDDT Haute Savoie 244 octobre 2012
  25. 25. Portes, portiques et SAS (art 10) - Toutes portes > 90cm y compris portes à double vantaux, vantail couramment utilisé > 90cm (sauf pour locaux non adaptés > 80cm) - Extrémité poignée > 40cm angle rentrant ou obstacle (sauf ouvrant sur escalier ou sur locaux non adaptés) - Résistance ferme porte < 50 Newton - Si gâche électrique : signal de déclenchement sonore et lumineux 12 cmDDT Haute Savoie 254 octobre 2012
  26. 26. Accueil du public (art 5) - Mobilier situé au point d’accueil : accéder, utiliser, comprendre - Hauteur maxi 0,80m - Mobilier adapté pour lire, écrire, utiliser un clavier (vide : profondeur 30 cm, largeur 60 cm, hauteur 70 cm) - Si accueil sonorisé : induction magnétique + pictogramme - Éclairage renforcé : >200 luxDDT Haute Savoie 264 octobre 2012
  27. 27. Escaliers intérieurs (art 6) - Contraste visuel et tactile en haut de l’escalier - 1ère et dernière marche munies 150lu x de contremarches constratées de 28c 10 cm m 120cm - Nez de marches contrastés, 80c 28c sans débord excessif m m - Hauteur ≤16 cm, giron ≥ 28 cm 10c 28c m m - Mains courantes de chaque côté (0,80<h<1,00) prolongée en haut 16c m et en bas =50c m - Largeur entre mains courantes 120 cm - Éclairage renforcé : >150 luxDDT Haute Savoie 274 octobre 2012
  28. 28. Ascenseurs (art 7-2) - Conforme norme NF EN 81-70 (éviter le type 1) (éclairage, contraste, appui, indications tactiles) - Obligatoire si : >50 personnes en étage, mezzanine, sous-sol ; >100 personnes établissements enseignement Ou si certaines prestations différentes indisponibles en RDCDDT Haute Savoie 284 octobre 2012
  29. 29. Linstallation de sanitaire(s) adapté(s) Dans un ERP, un sanitaire adapté doit avoir à minima : - Une porte de 0,90 m - Un dispositif de rappel de porte - Un espace d’usage latéralement à la cuvette (1,30 m x 0,80 m) hors débattement de la porte - Une hauteur de cuvette comprise entre 0,45 et 0,50 m - Un espace de manœuvre avec possibilité de demi-tour (Ø 1,50 m) - Une barre dappui latérale entre 0,70 et 0,80m - Un lave-main (H maxi 0,85 m)DDT Haute Savoie 294 octobre 2012
  30. 30. Limportance de léclairageDDT Haute Savoie 304 octobre 2012
  31. 31. Limportance de la signalétique La taille des caractères peut être déterminée suivant la distance prévue entre le lecteur et la signalétique comme suit :DDT Haute Savoie 314 octobre 2012
  32. 32. Limportance du contraste des couleurs Tableau indicatif présentant le contraste entre 2 couleurs (en %) Deux couleurs juxtaposées pourront être plus ou moins bien distinguées selon la valeur du contraste qu’elles ont entre elles et l’efficience visuelle des individus qui les observent. Lorsqu’un contraste est requis pour faciliter le repérage visuel d’un élément architectural, la différence entre l’indice de réflexion de la lumière de l’élément à repérer et l’indice de réflexion de la lumière de son environnement doit être au moins de 50%. Pour les panneaux écrits, logos, pictogrammes etc., la différence de contraste avec le fond du support est d’au moins 70%.DDT Haute Savoie 324 octobre 2012
  33. 33. Locaux dhébergement (art 17) - Chambres adaptées réparties entre différents niveaux desservis par ascenseur 1 chambre si ≤ 20 chambres 2 chambres si ≤ 50 chambres 1 supplémentaire par tranche de 50 - Si hébergement personnes âgées ou handicapées (moteur) : toutes chambres, salles de bains, douches, WC adaptés Chambr eDDT Haute Savoie 334 octobre 2012
  34. 34. Locaux dhébergement (art 17) - Espace dusage situé latéralement à la douche de porte avec possibilité de ½ tour hors débattement de porte à l’intérieur - Douches à siphon de sol - Équipement d’assise et d’appui debout - Patères, robinetterie, sèche- cheveux, miroirs… accessibles en position “assis” Salle de bainDDT Haute Savoie 344 octobre 2012
  35. 35. Cabines dessayage, dhabillage ou de déshabillage (art 18) Les cabines aménagées dans les établissements et installations comportant des cabines dessayages, dhabillage ou de déshabillage, doivent comporter en dehors du débattement de porte éventuel : - Un espace de manoeuvre avec possibilité de demi-tour - Un équipement permettant de sasseoir et de disposer dun appui en position « debout »DDT Haute Savoie 354 octobre 2012
  36. 36. Etablissements et installations comportant des douches (art 18) Les douches aménagées doivent comporter en dehors du débattement de porte éventuel : - Un siphon de sol - Un équipement permettant de sasseoir et de disposer dun appui en position “debout » - Un espace dusage situé latéralement par rapport à cet équipement - Des équipements accessibles en position “assis”, notamment des Douche patères, robinetterie, sèche- cheveux, miroirs, dispositif de fermeture des portesDDT Haute Savoie 364 octobre 2012
  37. 37. ERP-IOP existants Des adaptations mineures sont envisageables Lorsque les contraintes liées à la structure du bâtiment l’imposent (éléments liés à la structure du bâtiment tels que murs, plafonds, planchers, poutres ou poteaux)DDT Haute Savoie 374 octobre 2012
  38. 38. ERP-IOP existants Adaptations mineures Cheminements extérieurs Pente 5%  6% •tolérances ≤ 8% sur 2,00 m  10% sur 2 m ≤ 10 % sur 0,50 m  12% sur 0,50 m •Palier de repos Si pente ≥ 4% si pente ≥ 5% Ressauts successifs interdits tolérés si écart 2,50 m + palier de repos Largeur 1,40 m 1,20 m •rétrécissement ponctuel Jusqu’à 1,20 m  jusqu’à 0,90 m Dévers 2% 3% Escaliers de 3 marches main courante / éveil  idem sauf débord nez ou plus de vigilance / de marches contremarches / nez de marches : contraste, débord et antidérapantDDT Haute Savoie 384 octobre 2012
  39. 39. ERP-IOP existants Adaptations mineures Escaliers Largeur entre mains courantes 1,20 m  1m Marches • hauteur 16 cm  17 cm • autres caractéristiques éveil de vigilance /  idem sauf débord contremarches / nez de marches : nez de marches contraste, débord et antidérapant / éclairage Mains courantes  une seule main courante si passage réduit à < 1 m avec deux.DDT Haute Savoie 394 octobre 2012
  40. 40. ERP-IOP existants Adaptations mineures Ascenseurs Obligation - si 50 personnes en sous-  100 personnes en sous- sol, mezzanine ou étage sol, mezzanine ou étage - ou < 50 personnes mais  ou < 100 personnes mais prestations non offertes au prestations non offertes au rez- rez-de-chaussée de-chaussée Portes, portiques et sas Locaux 100 personnes Portes de 0,90 m  portes de 0,80 m Éloignement des 0,40 m  rien poignées de portes Sanitaires « Offre » par sexe WC adapté par sexe  WC adapté « unisexe »DDT Haute Savoie 404 octobre 2012
  41. 41. ERP-IOP existants Adaptations mineures ERP avec locaux hébergement Chambre adaptée, • nombre 1 chambre si 20 chambres  rien en-dessous de 10 chambres si aucune chambre à rez-de- chaussée ou étage avec ascenseur • caractéristiques Espace libre 1,50 m /  espace libre que sur passage 0,90 m / 1 grand côté du lit passage1,20 mDDT Haute Savoie 414 octobre 2012
  42. 42. Des possibilités de dérogations Neuf Plus de dérogations possibles depuis larrêt en Conseil dÉtat du 21 juillet 2009 Existant Caractéristiques du terrain Présence de constructions existantes Classement de la zone (inondation ...) Conséquences excessives sur lactivité de létablissement Contrainte de conservation du patrimoineDDT Haute Savoie 424 octobre 2012
  43. 43. Dérogations : conséquences sur lactivité du bâtiment Réduction significative de lespace dédié à lactivité du bâtiment Impact économique du coût des travaux : ( de la réduction significative de lactivité à la fermeture) fournir toutes les pièces nécessaires à lappréciation de la situation financière de létablissement Apprécier si impossibilité daccès aux prestations ou dégradation modérée de la qualité du service rendu aux personnes handicapéesDDT Haute Savoie 434 octobre 2012
  44. 44. La procédure à suivre Demande dautorisation de construire daménager ou de modifier un établissement recevant du public Si travaux soumis à permis de construire, il tient lieu de lautorisation de travaux. Le dossier doit comporter les plans et documents pour que lautorité compétence puisse sassurer que le projet est conforme aux règles daccessibilité.(R 111-19-15 1er alinéa) Si travaux non soumis à permis de construire, la demande dautorisation de travaux est établie en trois exemplaires et doit comporter les plans et documents nécessaires pour veiller au respect des règles de sécurité incendie et daccessibilité. Délai dinstruction : 5 moisDDT Haute Savoie 444 octobre 2012
  45. 45. Composition du dossier Imprimé de demande dautorisation de construire, daménager ou de modifier un ERP. Plan de situation. Plan côté dans les trois dimensions (longueur, largeur, hauteur) à une échelle adaptée (partie extérieure) . Plan côté dans les trois dimensions à une échelle adaptée pour chaque niveau et chaque bâtiment. Plan avant travaux sil sagit dun bâtiment existant. Notice daccessibilité. La demande de dérogation éventuelle et tous les documents utiles à sa justification.DDT Haute Savoie 454 octobre 2012
  46. 46. MERCI DE VOTRE ATTENTION Vous pouvez consulter tous les textes sur : http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Accessibilite-des-batiments,867-.html et http://www.accessibilite-batiment.fr/DDT Haute Savoie 464 octobre 2012
  47. 47. Label Tourisme et handicapMarie-Luce FrescuratDirection des Sports, du Tourisme et de la Montagne CG 74
  48. 48. Le label Tourisme et Handicap Un label national
  49. 49. Contexte du Label• Historique : – Label national mis en place en 2001• Un travail de collaboration entre : – Ministère délégué au Tourisme, Professionnels du tourisme, et Associations de personnes handicapées – Élaboration des référentiels• Mise en œuvre du label national en Rhône-Alpes – En Rhône-Alpes, la mise en œuvre du label national a été confiée, dès 2002, à la MITRA de Rhône-Alpes Tourisme en lien désormais avec les Comités Départementaux du Tourisme.
  50. 50. Situation de handicap? déficience?• Situation de handicap ou déficience?• Le label tourisme et handicap concerne les 4 types de déficiences: – Motrice, mentale, auditive, visuelle.• Quelques chiffres clés • En France, on estime à 6 millions le nombre de personnes handicapées à des degrés divers (Sources secrétariat personnes handicapées 2006) La durée du séjour souhaitée est supérieure à un marché traditionnel On compte en moyenne 2,3 personnes accompagnantes / personnes handicapées (sources MITRA 2006) • C’est un potentiel économique, une niche clientèle comme les autres MAIS avec des BESOINS SPÉCIFIQUES: accueil de qualité et services adaptés.
  51. 51. Objectifs du Label• Objectifs : - Qualifier et structurer l’offre touristique à destination des personnes en situation de handicap (moteur, auditif, visuel, mental) - Développer une information fiable, homogène et objective - Garantir d’un accueil efficace et adapté envers les personnes à besoins spécifiques - Développer via les exigences du label le CONFORT D’USAGE TOUT PUBLIC - Promouvoir une offre adaptée de qualité.  90% des besoins et attentes liés à l’accessibilité ne sont pas dédiés aux seules personnes « handicapées ».
  52. 52. Le label Tourisme et Handicap : POUR QUI ? adaptation d’un site touristique• C’est une démarche volontaire qui concerne : - Les hébergements - La restauration - Les sites touristiques - Les sites de loisirs - Les plages - Les Offices du Tourisme, Syndicats d’initiative - Les chemins de promenade - Les activités nautiques - Les pontons de pêche
  53. 53. Le label Tourisme et Handicap : POUR QUI ?• C’est une démarche volontaire qui concerne : - Tout professionnel du tourisme désireux d’obtenir le label Tourisme et Handicap doit en faire la demande à la Mission dIngénierie Touristique Rhône-Alpes Tourisme (MITRA): Sylvie Lassaigne. Responsable Ingénierie Tourisme Adapté sylvie.lassaigne@rhonealpes-tourisme.com - Cette labellisation passe par une démarche précise, qui vise à valider laccessibilité de la prestation, au regard de critères clairement définis correspondants aux différents handicaps.
  54. 54. Un label… comment ? Déroulement de la démarche de labellisation qui fait quoi?• Conseil général de la Haute-Savoie: Formation « accueillir les publics en situation de handicap ». Accompagnement méthodologique des territoires ayant entamé une réflexion sur le tourisme adapté: Marie-Luce Frescurat. Chargée du développement Touristique marie-luce.frescurat@cg74.fr• Mission d’Ingénierie Touristique Rhône-Alpes- Demande de labellisation- Pré visite- Réalisation des travaux de mise en conformité par le prestataire- Audit de certification par le binôme d’évaluateur- Examen en Commission régionale de labellisation- Labellisation et signature de la charte du labellisé- Communication sur le label: lorsque le prestataire s’est engagé dans la démarche en signant la charte du labellisé qu’il est possible de communiquer sur le label.
  55. 55. Label national Tourisme & Handicap : un gage de qualité• Label national Tourisme & Handicap : un gage de qualité• Une démarche volontaire et individuelle des sites touristiques• Un label est attribué pour 5 ans. Il est contrôlé par un binôme d’évaluateurs tous les 5 ans.• Une labellisation qui peut-être évolutive jusqu’à l’obtention des 4 pictogrammes
  56. 56. Conclusion • Donner du sens à nos 5 sens.• Les situations de handicap sont souvent produites par nos environnements.• Au travers de l’analyse et du traitement de nos 5 sens, de nombreuses innovations, voire de progrès sont possibles… … et ce, pour 100% des usagers. • L’usager est le centre de votre projet. L’usager est votre seul objectif
  57. 57. ConclusionQuelques références:• Le Ministère des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative a mis en place sur le web, un guide national des structures sportives accueillant des personnes en situations de handicap. Ces informations déclaratives se retrouvent sous: http://www.handiguide.sports.gouv.fr/• La mission d’ingénierie touristique Rhône-Alpes Tourisme propose plusieurs rubriques: – Tourisme et handicap http://pro.rhonealpes-tourisme.com/3855/tourisme-et-handicap.html – Le Vadémécum illustré de l’accessibilité http://pro.rhonealpes-tourisme.com/publications• La ville d’Annecy a mis en ligne un autodiagnostic permettant à chacun de voir et de comprendre sa situation en termes d’accessibilité. Ce site s’adresse à tous les ERP http://www.annecy-vitaville.com/association-des-commercants- annecy-fr.aspx
  58. 58. Obligations des OTdans le cadre du classementet du label Qualité TourismeChristine DucretDirectrice UDOTSI 74
  59. 59. Les engagementsdes Offices de Tourisme 1) le classement des Offices de Tourisme 2) La démarche qualité des Offices de TourismeUnion Départementale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative de Haute-Savoie
  60. 60. Le nouveau classement des Offices de Tourisme Applicable depuis le 24 juin 2011 (loi de juillet 2009 de modernisation et de développement des services touristiques + arrêtés de novembre 2010 et juin 2011) Le classement en étoiles (de 1 à 4 étoiles) est remplacé par 3 catégories Classement prononcé par la Préfecture 48 critères à respecter, regroupés en 2 chapitres : engagements à l’égard des clients/fonctionnement de l’OT. Union Départementale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative de Haute-Savoie
  61. 61. Le nouveau classement des Offices de Tourisme Accès à l’OT et aménagements des locaux 1.1.2.1 Les locaux ou les espaces d’accueil sont identifiables et directement accessibles à tout public 1.1.2.2 Il existe un espace dédié à l’accueil et à l’information. L’agencement des locaux facilite le déplacement des visiteurs et l’accès à l’information. Le mobilier permet de s’asseoir… et de circuler en fauteuil roulant, optimisation de l’espace pour lesmalvoyants et déficients mentaux (pas d’obstacle à portée du visage) Union Départementale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative de Haute-Savoie
  62. 62. Le nouveau classement des Offices de Tourisme Information 1.2. L’information diffusée est complète, actualisée et accessible à tout publicProposition : avoir un document avec des caractères écrits engros pour les malvoyants, un amplificateur pour lesmalentendants, documentation et comptoir à bonne hauteurpour les personnes à mobilité réduite, bien rangé pour lesdéficients mentaux. Union Départementale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative de Haute-Savoie
  63. 63. Le nouveau classement des Offices de Tourisme Convention d’objectifs2.2.1.1 Les objectifs et les moyens consacrés aux missions de l’office de tourisme sont définis par une convention d’objectifs passée avec la collectivité territoriale de rattachement.Proposition : intégrer le travail d’inventaire de l’offreaccessible aux personnes handicapées dans la convention. Union Départementale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative de Haute-Savoie
  64. 64. La démarche Qualité des Offices de Tourisme Démarche qualité avec reconnaissance « tierce partie » obligatoire pour les offices de tourisme souhaitant obtenir le classement en catégorie 1 Démarche pilotée par l’UDOTSI avec accompagnement par un cabinet spécialisé Durée de la démarche entre 12 et 18 mois 2012 : 19 OT engagés dans la démarche. Union Départementale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative de Haute-Savoie
  65. 65. La démarche Qualité des Offices de Tourisme Démarche retenue : Marque Qualité Tourisme Marque déposée par le ministère en charge du Tourisme Gage de confiance pour les professionnels du tourisme et leurs clients Référentiel de base : 160 critères (120 obligatoires et 40 facultatifs) Union Départementale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative de Haute-Savoie
  66. 66. La démarche qualité des Offices de Tourisme Ressources humaines2.2 L’OT gère les ressources humaines2.2.6 L’OT emploie autant que faire se peut et en fonction de la critère règlementation, des personnes reconnues COTOREP en facultatif situation de handicap et/ou de réinsertion, ou fait appel à des prestataires employant du personnel reconnu COTOREP en situation de handicap et/ou de réinsertion Ces personnes peuvent être chargées de votre inventaire Union Départementale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative de Haute-Savoie
  67. 67. La démarche qualité des Offices de Tourisme Ressources humaines2.3 Il forme régulièrement son personnel2.3.4 Pour les conseillers en séjours et les personnes en critère contact avec les visiteurs : 150 heures par personne obligatoire réparties sur 3 ans dont 50% dispensées par des organismes de formation agréés, les 50% restant pouvant prendre la forme d’éductours, de visites de prestataires, de formations internes Potentiellement jusqu’à 25 h/personne/an pour visites prestataires Union Départementale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative de Haute-Savoie
  68. 68. La démarche qualité des Offices de Tourisme Module de formation « accueil des personnes en situation de handicap » organisé par l’UDOTSI et animé par Marie-Luce FRESCURAT , de la Direction Sports Tourisme Montagne du Conseil GénéralPhoto formation mai 2011 Photo formation juin 2012 Union Départementale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative de Haute-Savoie
  69. 69. La démarche qualité des Offices de Tourisme Accès à l’OT et aménagements des locaux6.1 L’acheminement et l’accès des visiteurs à l’OT est facilité6.1.4 Un parking/garage privé ou une possibilité de critère stationnement (gratuit ou payant) doit être mis à la obligatoire disposition du client avec un emplacement dédié aux personnes à mobilité réduite6.4.1 L’établissement doit être équipé pour l’accès aux services 6.1 L’acheminement et l’accès des visiteurs à l’OT est facilité critère 6.1.4 Un parking/garage privé ou une possibilité de stationnement (gratuit ou critère obligatoire par les personnes àlamobilité réduite, aux poussettes et aux payant) doit être mis à disposition du client avec un emplacement obligatoire dédié aux personnes à mobilité réduite personnes âgées.6.4.12 Les toilettes mises à disposition du public doivent être critère accessibles aux personnes à mobilité réduite avec d’un facultatif équipement minimum pour le confort du client Union Départementale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative de Haute-Savoie
  70. 70. La démarche qualité des Offices de Tourisme L’accueil du client6.7 Le client est accueilli dès son arrivée dans l’OT6.7.2 La prise en charge du client doit se faire par une critère personne habilitée et formée obligatoire Nécessité d’une personne référente dans chaque office de tourisme ; sur les badges, en plus des langues, mentionner le pictogramme «handi » pour les personnes en mesure de renseigner sur le sujet Union Départementale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative de Haute-Savoie
  71. 71. La démarche qualité des Offices de Tourisme L’information des clientèles spécifiques6.17 L’OT fournit l’information spécifique relative aux services et structures adaptées à la clientèle handicapée6.17.1 Il dispose au minimum de la liste des services et critère obligatoire structures labellisés « Tourisme et Handicap »6.17.2 Il favorise l’accès aux prestations de l’OT aux critère facultatif clientèles handicapées6.17.3 Il liste les aménagements et adaptations réalisées critère facultatif au niveau de l’OT Union Départementale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative de Haute-Savoie
  72. 72. Compilation de l’informationCyril NoelSavoie Mont Blanc Tourisme
  73. 73. Les fondamentaux de la collecte• Pour les enfants • C’est un public spécifique qui mérite des fiches spécifiques pour les activités. • Les familles avec poussette ont des besoins similaires aux personnes en fauteuil roulant (personnes âgées, personnes plâtrées…) • Ajout des tranches d’âge dans Sitra• Une ressource compétente qui vérifie les infos • Qui a suivi la formation proposée par l’UDOTSI • Travailler en binôme avec des professionnels rompus à l’accueil de ce public ou avec des personnes handicapées présentes sur le territoire• Une description très détaillée • Le stationnement • Le cheminement jusqu’au site ou à la prestation • Le site ou la prestation• Une info illustrée (photo ou vidéo) • C’est la preuve concrète qui confirmera ou infirmera les éléments rédactionnels
  74. 74. Guide de saisie Sitra• Les incontournables • Les toilettes • Les places de parking • Les restaurants • Les commerces • Les équipements touristiques • Les animations• Ski et autres activités à la journée • Domaine skiable • Prestataires • Prêt ou location de matériel • Caisse des remontées • Activités proposées• Pour un séjour • Matériel médical • Services santé • Hébergement
  75. 75. TémoignagesFalco BaudonDirecteurOT Samoëns
  76. 76. La démarche à Samoëns• Création d’une commission pluridisciplinaire : élus, OT, Samoëns Handiglisse• Réalisation d’un diagnostic accessibilité de l’offre touristique• Création d’un guide touristique spécialisé• Développement d’une page web dédiée (mise en forme, saisie des informations, …)• Signature de la Charte Skiez avec votre handicap• Elaboration d’un plan d’action Tourisme et Handicap• Sensibilisation des acteurs locaux
  77. 77. TémoignagesSylvie BozonConseillère en séjourOT Chamonix
  78. 78. La démarche à Chamonix• Labellisation de l’OT en 2008• Le personnel a été formé et un membre de léquipe fait régulièrement un stage pour malentendants• Sensibilisation du personnel de l’OT par Loisirs Assis Evasion• Inventaire de l’offre entièrement réalisé en fauteuil roulant• Rédaction de 2 guides touristiques (personnes à mobilité réduite, personnes avec une déficience visuelle) en 2 langues téléchargeables sur internet• L’OT demande aux personnes handicapées de faire part de leurs remarques pour améliorer le document d’accueil
  79. 79. Rôle d’animation des OT envers leurs prestataires• Diagnostic • Remplir la grille d’accessibilité et échanger avec vos prestataires• Incitation à la labellisation quand cela est possible• Optimiser la communication sur les supports des prestataires • Hôtel Vaccapark à Sommand - Mieussy• Communication claire de la part des institutionnels • OT Samoëns • OT Chamonix • Document de la Vendée • Site du Finistère
  80. 80. Présentation desassociations et despratiques
  81. 81. Associations• Comité Handisport de la Haute-Savoie• Handival d’Abondance - Châtel• Samoëns Handiglisse - Samoëns• Tatu Handigiffre - Morillon• Loisirs Assis Evasion - Passy• Altitude Nature – Sallanches• Live – Les Clefs• Association Handiski Club Loisirs – Le Grand Bornand (excusé)
  82. 82. Présentation des pratiques• Pratiques autonomes• Pratiques encadrées
  83. 83. Numéro indigo 0820 00 73 74Depuis l’étranger + 33 820 00 73 74SAVOIE MONT BLANC TOURISME | CHAMBÉRY24, boulevard de la Colonne | 73025 CHAMBÉRY CEDEXSAVOIE MONT BLANC TOURISME | ANNECY20, avenue du Parmelan – BP 348 | 74012 ANNECYCEDEXSAVOIE MONT BLANC TOURISME | PARIS20, rue Croix des Petits Champs | 75001 PARISSAVOIE | HAUTE-SAVOIE | Édition 2012

×