Stereolux // Cahier bilan multimedia 2013

3 671 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 671
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 865
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Stereolux // Cahier bilan multimedia 2013

  1. 1. 1  SERVICE MULTIMEDIA STEREOLUX Année 2013 - BILAN SUR LA DIFFUSION ET LA CREATION ARTS NUMERIQUES Stereolux est soutenu par la Ville de Nantes, le Département de Loire-Atlantique, la Région des Pays de la Loire, le ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Pays de la Loire (label Scène de Musiques Actuelles et d'art numérique) www.stereolux.org
  2. 2. 2  SOMMAIRE Diffusion.......................................................................................................................................p3 Jeune public.................................................................................................................................p4 Spectacles / performances.........................................................................................................p7 Exposition /installations…........................................................................................................p13 Soutien à la création…..............................................................................................................p16 Accompagnement d'autres projets ….....................................................................................p19 Relations internationales .........................................................................................................p23 Programmation inter-service …………………………………………….……………………….…p25 Scopitone………………………………………………………………………………………………..p26 Conclusion ...............................................................................................................................p27 Annexes : tableaux de bilan détaillés .....................................................................................p29
  3. 3. 3  LA DIFFUSION ET LA CREATION ARTS NUMERIQUES A STEREOLUX      La création multimédia et numérique a ouvert de nouvelles voies d’exploration artistique. Elle est un terrain fertile de croisements des  disciplines  artistiques,  notamment  lorsqu’elles  intègrent  de  multiples  formes  d’interaction  (musique,  image,  mouvement…)  et  d’expériences immersives. Ces formes d’expressions innovantes sont au début de leur développement et représentent la dernière  évolution significative dans l’histoire des arts. Encore très faiblement diffusées, elles requièrent un soutien qui dépasse l'action de  diffusion et intègre le soutien à la création et l'accompagnement des projets.     Leur  structuration  économique  et  l'organisation  de  leur  secteur  étant  en  construction,  les  évolutions  technologiques  étant  permanentes  et  rapides,  une  attention  particulière  doit  d'être  portée  aux  interactions  entre  technologie  et  propos  artistique  et  à  l'insertion économique des artistes. Le projet du laboratoire Arts et Technologies que mène le service est un atout pour permettre aux  artistes d'être, à la fois, connectés aux innovations technologiques et d'entrevoir des possibilités supplémentaires de conforter leur  économie.     La relation à l'international et les collaborations avec des équipements ou événements étrangers sont des vecteurs importants qui  permettent à la fois à notre territoire de recevoir des projets innovants et/ou référents et de voir ses artistes pouvoir bénéficier de  collaborations et d'échanges en vue d'exporter leurs travaux.    La programmation a aussi pour objectif d'être un point de croisement des disciplines artistiques et de rencontre des publics. Elle se  décline  selon  les  activités  suivantes :  programmation  de  spectacles,  programmation  de  performances  et  de  petites  formes,  programmation d'installations (expositions), saison « jeune public ».   Cette proposition bénéficie d'un fil conducteur établi entre le volet diffusion et création et le Laboratoire Arts et Technologies pour les  années 2013 et 2014 : la robotique et « les mondes d'après ».    Pour 2013, des objectifs généraux ponctuels et précis (ceux par typologie d’activité sont présentés dans leurs chapitres respectifs)  avaient été posés.    - Élargir les zones de prospection (en 2012 elles portaient sur l’Europe et le Canada), avec pour objectif de coproduire et collaborer  avec des structures (festivals, équipements, etc.) étrangères, associer un artiste français et un artiste étranger sur un projet, favoriser  la circulation internationale des projets soutenus    - La co-programmation avec le service musique d'artistes et de spectacles qui associent musique et art numérique ainsi que produire  des « plateaux » croisés.
  4. 4. 4  DIFFUSION      Jeune public    En sus des objectifs généraux du projet, l'axe de développement pour 2013 était de tendre à développer une saison qui s'adresse,  selon les spectacles aux différentes tranches d'âge de l'enfance : de 18 mois à 10 ans, avec une politique tarifaire incitative.    La diffusion de spectacles jeune public est en moyenne d'un spectacle par mois, sur l'année scolaire.    La ligne éditoriale reprend les deux disciplines principales du projet Stereolux : musique et art numérique. Cette année, les formes  proposées ont mélangé le ciné-concert  et le  théâtre sous ses formes  les  plus  diverses  (théâtre  d’objet,  vidéo,  jeux  d’ombres  et  lumières,  interaction entre les comédiens et la scénographie…).    Le public cible a été un peu élargi dans la tranche d’âge (notamment  sur le spectacle de Maël Le  Mée : Raoul Pêques et la vaisselle de 7 ans). Il demeure néanmoins très orienté vers la petite enfance (18 mois  à 4 ans).    La  politique  tarifaire  a  été  revue  à  la  baisse  fin  2012  avec  un  tarif  attractif unique (4 euros au lieu de 6 précédemment) pour la plupart des  spectacles.  Il  n’y  a  pas  pour  le  moment  de  tarifs  « famille »  ou  de  distinction adulte / enfants, qui permettrait peut-être d’élargir encore la  cible mais qui au vu des jauges disponibles (souvent inférieures à 200  spectateurs)  diminuerait  les  recettes  propres  et  donc  le  nombre  de  spectacles proposés sur la saison.            MAEL LE MEE – Raoul Pêques 
  5. 5. 5        ARTISTES – Nom du spectacle Age du public concerné COMMENTAIRE S FREQUENTATION DEPARTEMENT REGION NATIONAL INTERNATIONAL 13/04/2013 MAEL LE MEE / Raoul Pêque et la vaisselle de 7 ans à partir de 7 ans dans le cadre du  Festival Petits et  Grands 301 1 13/10/2013 CIE LES INCOMPLETES / Edredon 12 mois à 5 ans 160 1 24/02/2013 ABEL / Gazouilly Petit Oiseau 2/3 ans 227 1 17/03/2013 DOUBLE CADENCE / Bri-ka-brak 4 à 6 ans 215 1 26/05/2013 BARBARA CARLOTTI /L'Ourson et autres contes russes à partir de 2 ans 279 1 18/09/2013 WILFRIED THIERRY / Fille ou Garçon ? à partir de 2 ans scopitone 215 1 22/09/2013 LA FELINE / un petit coin de nature à partir de 2 ans scopitone 341 1 17/11/2013 MAMI CHAN / Le village des petites boucles De 2 à 4 ans 223 1 13 & 14/04/13 LAURENT LA TORPILLE / Bubble Story à partir de 2 ans 1000 1 Du 6 /12 au  22/12/2013 JEAN JULIEN / Adventures in front of the TV set 16 jours d'expo exposition 1300 1 4261 1 1 7 1 2012 10 propositions 4 499   1 0 16 0 PROVENANCE SPECTACLES CINE-CONCERTS EXPOSITION    
  6. 6. 6        BILAN Nous avons présenté autant de propositions qu'en 2012. La quasi-totalité des propositions affichent complet (de plus en plus souvent  en  amont  de  la  date).  La  fréquentation  de  l’exposition  consacrée  au  jeune  public,  malgré  un  temps  assez  court,  et  un  temps  d’exposition hors vacances scolaires, affiche un taux de remplissage important.    Pour cette exposition, une scénographie spécifique a été conçue dans le hall permettant ainsi de gérer le flux de spectateurs venant  voir l’installation (en effet la jauge de la plateforme est limitée) et de rendre plus visible à tous les visiteurs de Stereolux les activités  connexes  aux  diffusions  dans  les  salles  de  spectacles.  Cette  scénographie  a  été  conçue  avec  le  concours  d'adhérents  de  l'association.    L'objectif fixé de proposer plus de spectacles pour 7 à 10 ans n'a pas été atteint. A raison de 6 à 7 propositions dans l’année et  compte  tenu  des  propositions  retenues,  les spectacles  pour  les  1  à 4 ans  ont été plus  pertinents.  Une  proposition  collaborative  prévue avec des enfants de 8 à 10 ans n’a pu avoir lieu en décembre, compte tenu des problèmes de calendrier d'utilisation des  salles (spectacle Lil’Dragon avec la compagnie Shonen).      Le travail en collaboration avec l’action culturelle se renforce avec trois propositions mutualisées sur les sessions « J’emmène ma  maman » (spectacle tout public le dimanche et présentation aux crèches, maternelles et assistantes maternelles le lundi et mardi  suivants). Cette mutualisation pose cependant des problèmes d’échelle budgétaire (les budgets de l’action culturelle ne supportent  pas des coûts de plateau d’artistes plus « installés »).  Nous n'avons pas proposé de projet de l'envergure de Bain de Midi comme en 2012 (création d'une exposition), pour des raisons  budgétaires. L’idée de produire une nouvelle exposition jeune public d’envergure est repoussée à 2015, notamment avec les Frères  Jullien et Armada Productions.   Sur le calendrier actuel, cette exposition mérite une réflexion, car elle n’est positionnée que sur deux semaines (et trois week-end)  d’exploitation  et  hors  vacances  scolaires,  en  raison  du  partage  de  la  Plateforme  Intermédia  avec  APO33  et  des  congés  de  fin  d'année.     
  7. 7. 7  Diffusion spectacles et performances     La programmation de spectacles suit la ligne éditoriale suivante :  -  les créations qui croisent  et font interagir  plusieurs disciplines  artistiques, qui font  émerger  de  nouvelles formes, à l'aide  des  technologies numériques ;  -  les artistes « référents » (confirmés et reconnus) de ces nouvelles formes, afin de donner des repères au public en proposant des  œuvres « repères » et d'installer le projet et le lieu dans le réseau international ;  -  les artistes créant des œuvres « musique et image » dans une interaction essentielle (dans ce domaine nous incluons les ciné- concerts) ;  -  les artistes émergents novateurs et qualitatifs   -  intensifier  et  élargir  au-delà  l'Europe  la  prospection  artistique  (Asie,  États-Unis,  Amérique  du  Sud).  Cet  objectif  général  à  la  diffusion sera mis en œuvre en 2013 et 2014.    La programmation des performances et petites formes est indispensable au développement d'une scène artistique nationale. La  diffusion de celles-ci est encore trop peu développée dans notre pays alors qu'elle est indispensable au développement de carrière et  à la structuration.  Nous ajoutons à notre ligne éditoriale les objectifs suivants dans le souci de développer la programmation de ces formes :   -  des spectacles au format plus réduit,  -  des formes "plus performatives", notamment les formes de performance audiovisuelle,  -  construire une périodicité pour créer un rendez-vous,  -  articuler ces rendez-vous avec les expositions en termes de thématique ou de forme.    La régularité des rendez-vous et la  gratuité d'accès seront recherchées afin de sensibiliser et constituer un public autour de  ces  nouvelles formes vivantes de création.    En 2013, des objectifs contextuels ont été fixés :  - Au vu de la réorganisation de l'équipe en interne, la diffusion de spectacle  ne comptera qu’une proposition au printemps et une à  l'automne,  - Pour les performances et petites formes, nous souhaitions mettre l’accent sur la présentation de nouvelles formes scénographiques  (nouveau rapport spatial ou communication artiste-scène-public), des formes  immersives ou interactives, 
  8. 8. 8    Vingt-cinq œuvres ont été proposées au public. Ce nombre est en net recul par rapport à 2012 (38 propositions). Cette diminution est  due à la fois à la diminution d'activité et à des événements tenus en 2012 et absents en 2013 (Journée du code créatif, Startwest).  Nous avons élargi la prospection internationale : AES - FuturLab (Linz), Ycam (Japon), Mois Multi (Québec).  Cet  élargissement,  notamment  à  l'Asie  a  permis  de  présenter  plusieurs  premières  françaises  ou  européennes  ainsi  que  des  spectacles  innovants sur  les  plans  technologiques  et  artistiques  (Daito  Manabe  &  Motoi  Ishibashi  –  Rhizomatiks  /  Pulse,  Joyul,  Kohske Kawase / Bearings Glocken)   Les propositions les plus ambitieuses ont été Bionic Orchestra, La Compagnie Joyul (création présentée dans le cadre du Printemps Coréen), Pulse (Rhizomatiks et Eleven Play), Satori (Etienne Jaumet & Félicie d’Estienne d’Orves), Vitalic / VTLZR elles ont permis  d’explorer des formes et scénographies singulières, innovantes, immersives.    Les croisements avec les activités du Laboratoire arts et technologies (ateliers, résidences, interventions, tables-rondes destinées  aux professionnels du numérique et autres filières…) ont été développées cette année. On peut citer notamment City Game (création  collaborative de jeux « vidéos » urbains) et le festival Scopitone dont les thématiques (Robotique et « Les mondes d'après ») des  expositions ont été les fils conducteurs des thématiques des activités que le Laboratoire a mené pendant le festival. Ces croisements  existent aussi dans le domaine de la création, avec un important projet en cours (démarré au printemps 2013) qui verra le jour à  Scopitone 2014,  impliquant un  partenariat avec l’Université  de  Nantes,  l’Ircynn, l’IUT de Nantes. Il s'agit  de  l'installation Eotone,  collaboration entre un artiste canadien et un artiste français, coproduite avec des structures de Rennes, Québec et Montréal.      La  configuration  de  Scopitone  (retour  des  Nefs  et  des  nuits  électroniques  à  Stereolux)  a  permis  une  réelle  co-programmation  avec  le  service  Musique  intégrant  des  performances,  live  AV  et  scénographies  originales  habituellement  présentés  dans des soirées format concert.     
  9. 9. 9  MULTIMEDIA SPECTACLE ARTISTES / Nom du spectacle  CREATIONOUCOPRODSTEREOLUX FREQUENTATION CINE CONCERT PERFORMANCES SPECTACLES FILMS TOTALDESOEUVRES PROGRAMMEES DEPARTEMENT REGION (hors département 44) NATIONAL (hors région) INTERNATIONAL TOTALARTISTESPROGRAMMES Royaume-Uni – Irlande Allemagne – Bénélux- Scandinavie Autres pays Communuaté Européenne Autres pays d'Europe Amérique du Nord Amérique du Sud Afrique + Antilles / Caraïbes Asie-Océanie-Moyen Orient 30/01/2013 BIONIC ORCHESTRA 294 1 1 1 1 10/02/2013 ONE LIFE REMAINS 250 1 1 1 1 08/03/2013 MONDKOPF et TRAFIK / Eclipse 1 253 1 1 1 1 27/03/2013 1024 / Crise 150 1 1 1 1 14/05/2013 GULFSTREAM & VJ MA / Trajectoires 1 1 2 2 2 14/05/2013 LAYERS / Nohista 1 1 1 1 15/06/2013 JOYUL 1000 1 1 1 1 1 17/09/2013 ELEVEN PLAY / Pulse 1 1 1 1 1 1 YOSI HORIKAWA et FLORENCE TO 1 1 2 2 2 17/09 et 18/09 GAYBIRD / Digital Hug 1 1 1 1 1 18/09/2013 SUGA / Transflora 1 1 1 1 1 19/09/2013 La Légende de Kaspar Hauser 132 1 1 1 1 1 19/09/2013 CHASSOL / Indiamore 123 1 1 1 1 20/09/2013 EMPTYSET et JOANIE LEMERCIER 1 1 1 1 2 1 MORITZ SIMON GEIST / MR-808 1 1 1 1 1 20/09 et 21/09  /2013 AURELIEN LAFARGUE 1 1 1 1 1 ROSE STAFF 1 1 1 1 1 TYPOLOGIE PROVENANCES DES ARTISTES ORIGINE GEOGRAPHIQUE 164 1018
  10. 10. 10  MULTIMEDIA SPECTACLE SUITE ARTISTES / Nom du spectacle  CREATIONOUCOPRODSTEREOLUX FREQUENTATION CINE CONCERT PERFORMANCES SPECTACLES FILMS TOTALDESOEUVRES PROGRAMMEES DEPARTEMENT REGION (hors département 44) NATIONAL (hors région) INTERNATIONAL TOTALARTISTESPROGRAMMES Royaume-Uni – Irlande Allemagne – Bénélux- Scandinavie Autres pays Communuaté Européenne Autres pays d'Europe Amérique du Nord Amérique du Sud Afrique + Antilles / Caraïbes Asie-Océanie-Moyen Orient 21/09/2013 DIAMOND VERSION 1 1 2 2 2 AOKI TAKAMASA 1 1 1 1 1 22/09/2013 WE : MANTRA 1 276 1 1 2 1 3 1 08/10/2013 RODOLPHE BURGER 271 1 1 1 1 10/10/2013 ALTER SESSIO / Loss 143 1 1 1 1 27/10/2013 Les contes de l'Estuaire 150 1 1 1 1 20/11/2013 ETIENNE JAUMET et FELICIE  D'ESTIENNE D'ORVES / Satori 1 194 1 1 2 2 07/12/2013 LA TERRE TREMBLE !!!/ Tom et Jerry 355 1 1 1 1 5 4773 3 19 2 1 25 2 1 13 16 32 1 3 2 0 2 1 0 7 12% 76% 8% 4% 6% 3% 41% 50% 6% 19% 13% 0% 13% 6% 0% 44% TOTAUX 2012 8 6788 3 28 5 0 36 8 0 8 28 43 2 11 4 0 1 0 0 4 30/01/2013 CONTACT IN VIVO 15/06/2013 MATHIAS DELPLANQUE & E JEONG  JU TYPOLOGIE PROVENANCES DES ARTISTES ORIGINE GEOGRAPHIQUE specatcle de musique produit par le service multimedia spectacle de musique produit par le service multimedia
  11. 11. 11  BILAN    Quelques programmations pluridisciplinaires intéressantes sont à affirmer, notamment dans le cadre  d’événements  qui proposent  des croisements artistiques : Le Printemps Coréen, la soirée avec Bionic Orchestra et Contact in Vivo, le temps fort sur Montréal.    Qu’ils soient gratuits (soirées découvertes) ou payants, la politique tarifaire demeure encore très incitative dans le but d’installer le  projet Stereolux et d’encourager à la découverte.    A  noter cette année la  programmation de plusieurs premières  françaises  ou  internationales à Scopitone et  pendant la saison (23 premières françaises dont 13 premières mondiales).    Les rendez-vous mensuels de découverte de petites formes hybrides ont été maintenus et rassemblent un  public fidèle, qui peut encore être élargi.    Le travail sur des projets artistiques déclinés (en installation et performance) a donné lieu à trois rendez-vous :  Pulse,  MR-808  et  Eclipe  (VS  &  Trafik).  Souvent  déclenché  à  la  demande  de  Stereolux,  ce  travail  complémentaire  des artistes  donne  vie  à  des projets  très complets  et dont  les  multiples  visages sont  très  intéressants.    Des collaborations, historiques et fructueuses sur Scopitone, ou nouvellement initiées ont permis d’associer la  diffusion à des lieux, des événements, des contextes culturels singuliers, ce qui fut un succès en termes de  rencontres artistiques et de fréquentation.  Ils démontrent la pertinence de l’orientation artistique et l'implication de Stereolux dans des événements portés  par d’autres acteurs du territoire :  - Le printemps Coréen  - Itinéraire Nantes-Japon  - Les Contes de l’estuaire  - Le Festival International de la Roche-sur-Yon    La collaboration avec le secteur musique s'est développée, notamment sur des événements ou temps forts,  mais ce  travail  ne prend  actuellement véritablement forme  qu’à  l’occasion  du  festival  Scopitone  et  lors  de  quelques  soirées  électro  en  saison.  La  saison  d'accueil  de  tournées,  avec  des  spectacles  « figés »  rend  difficile ce type de croisement.    MONDKOPF & TRAFIK – Eclipse   
  12. 12. 12      La diffusion fait  une part  belle  aux relations internationales. Maintenant  les relations avec l’Europe et  le Québec sur  des projets  passés ou en cours, il a été porté une attention plus soutenue cette année vers l’Asie (Japon).  Déjà présents sur les années précédentes, les artistes japonais sont en effet plus représentés. Ceci s’explique par une proposition  artistique  foisonnante  et  innovante.  Cette  tendance  doit  s’affirmer,  compte  tenu  des  relations  privilégiées  qu’instaure  la  ville  de  Nantes et l’Asie (Japon et Corée), qui ont donné lieu à des collaborations pendant Scopitone et en saison avec d’autres partenaires  de la ville.    Par ailleurs, les créations, en apparence moins nombreuses ont été menées sur des projets plus importants et plus conséquents en  termes d’implication (temps, budgets, moyens techniques), dont certains projets s’étalent sur plusieurs exercices (mais ne figureront  que sur l’exercice concerné par la diffusion effective).       
  13. 13. 13  Expositions / installations    La programmation des installations suit la ligne éditoriale suivante :   -  les nouvelles formes d'œuvres s'appuyant sur les technologies numériques,  -  une orientation spécifique sur les œuvres qui créent un rapport spécifique au public (interaction, immersion, virtualisation, …),  -  une  orientation  vers  les  artistes  référents  de  ces  nouvelles  formes  afin  de  donner  des  repères  au  public  et  d'asseoir  notre  identification comme lieu de référence,   -  les artistes émergents novateurs et qualitatifs,  -  favoriser la programmation connexe au thème de l'exposition d'autres activités (musique, laboratoire arts et technologies, action  culturelle...)     Pour 2013 on peut ajouter l'intégration des deux thèmes généraux (robotique, « les mondes d'après ») et une résonance entre les  ateliers et collaborations inter-filières du Labo et la programmation artistique.    Quelques résidences menées en concertation ou en collaboration avec le  Laboratoire doivent donner lieu dans certains cas à une poursuite du travail  en  2014  et une  diffusion ultérieure  (Matthieu Dehoux,  Aurélien Lafargue,  Elliott Wood, …).        MATTHIEU RIVIER - Lightform 
  14. 14. 14  MULTIMEDIA EXPOSITION ARTISTES / Nom  de l'oeuvre CREATIONSTEREOLUX FREQUENTATION NBRDEJOUR D'EXPOSITION DEPARTEMENT REGION (hors département  44) NATIONAL (hors région) INTERNATIONAL TOTALARTISTES PROGRAMMES Royaume-Uni – Irlande Allemagne – Bénélux-  Scandinavie Autres pays Communuaté  Euro Autres pays d'Europe Amérique du Nord Amérique du Sud Afrique + Antilles / Caraïbes Asie-Océanie-Moyen Orient Du 04/02/2013  au 10/02/2013 3HITCOMBO / Jeux Vous Nous 1500 6 1 1 08/03/2013 au  7/04/2013 MONDKOPF et TRAFIK Eclipse // TRAFIK VS 1 10986 31 1 2 06/06/2013 ANTONIN FOURNEAU / Waterligt Graffiti 4991 25 1 1 AARON SHERWOOD / Firewall 1 1 1 MATHIEU RIVIER / Light form 1 1 1 KOHSKE KAWASE / Bearings Glocken 1 1 1 RUAIRI GLYNN, MIE DINESEN, ROBIN  SKYTTE JENSEN / The Lamp and the  Glowworm 1 1 1 RHIZOMATIKS / Pulse 1 1 1 COD.ACT / Cycloïd-e 1 1   1 DAAN ROOSEGAARDE / Lotus Dome 1 1 1 RYOICHI KUROKAWA / Oscillating Continuum 1 1 1 1 LAB[AU] / Signal to Noise 1 1 1 DAVID LETELLIER / Versus 1 1 VINCENT MINIER / Explornova 360° 1 1 1 MORITZ SIMON GEIST / MR-808 1 1 1 1 TOTAUX 4 40149 68 0 0 5 10 16 0 3 1 2 1 0 0 3 0% 0% 31% 63% 0% 43% 11% 25% 11% 0% 0% 43% TOTAUX 2012 3 60 003     1 0 6 16 23 0 6 0 0 4 1 0 5 PROVENANCES ORIGINE GEOGRAPHIQUE Du 17 au 22   sept 2013 22672 6
  15. 15. 15  BILAN    Le rendez-vous régulier des expositions dans la Plateforme semble acquis, au regard de  la fréquentation des expositions et des  vernissages (cf Water Light Graffiti avec plus de 260 personnes présentes au vernissage).      Le succès de Scopitone et des expositions en saison démontre l’intérêt d’un large public  pour ces nouvelles formes, indépendamment de la renommée des artistes appartenant  souvent à des sphères relativement confidentielles.  Les entrées proposées, à tour de rôle plus ludique, technologique, ou plus conceptuelle  ont  toujours  été  bien  accueillies,  recevant  des  publics  très  différents  en  âge  et  en  habitudes de fréquentation culturelle.    L’extension  de  l’exposition  avec  Trafik  (VS)  sous  les  Nefs  a  démontré  l'intérêt  de  la  présentation d’œuvre sur l'espace public tout en inaugurant une nouvelle forme empreinte  sur  les  Nefs  pour  le  projet  Stereolux.  Mais  ceci  a  un  coût  important  (montage,  gardiennage) qui, en raison de la conjoncture budgétaire, ne peut être reproduite régulièrement.    La non-participation au Voyages à Nantes 2013 (en raison de la réfection de l'ensemble des sols de Stereolux suite à des malfaçons  du  chantier  de  construction  du  bâtiment)  a  été  nettement  préjudiciable  au  chiffre global de fréquentation de l’année 2013 (de 20 000 visiteurs en moins)  et  au  projet  Stereolux  dont  Particles  signait  en  2012  une  belle  réussite  artistique envers le public et les professionnels.    D’autres collaborations permettent aussi, hors des plages de disponibilité de la  Plateforme,  de  faire  un  écho  à  d’autres  manifestations  et  activités  de  Stereolux :  - Les contes de l’estuaire  - City Games  Elles ont été présentées dans le hall-bar de Stereolux.    L’exposition  jeune  public  en  décembre   est  à  réfléchir  pour  une  éventuelle  extension  sur  les  vacances  scolaires.  D’ores  et  déjà,  une  création  est  envisagée pour 2015.  TRAFIK - VS 
  16. 16. 16  SOUTIEN A LA CREATION    Onze créations ont été soutenues cette année par le service multimédia, en accord avec la programmation proposée sur la saison  Nous retrouvons des formes performatives et des installations, illustrant la diversité de  formes dans  les arts numériques.  Ne sont pas comptabilisés des projets dont le travail s’étend sur plusieurs exercices (Eotone, Professeur Cyclope, Ryoji Ikeda …)  puisqu’ils  seront  intégrés  à  l’année  de  diffusion  effective.  Ces  projets  représentent  toutefois  un  travail  de  production  souvent  conséquent sur l’année 2013.      Six installations : Eclipse de Mondkopf et Trafik (première diffusion internationale à Stereolux), Bubble Story de Laurent La  Torpille, Time After Nantes de Chris Welsby (produite par Mire au Jardin C à qui nous avons apporté un soutien technique et  financier),  Oscillating Continuum  de  Ryoichi  Kurokawa,  Fractal Film de  Delphine  Doukhan  et  Antoine  Schmitt,  Pulse  (Rhizomatiks)    Cinq spectacles : We : Mantra  d'Antoine Schmitt,  Don  Nino et  Cubenx  (création  à Stereolux),  Satori d'Etienne Jaumet  et  Félicie d'Estienne d'Orves (création à Stereolux), Joyul, Pulse (Rhizomatiks & Eleven Play).      ETIENNE JAUMET & FELICIE D’ESTIENNE D’ORVE - Satori 
  17. 17. 17  BILAN    Les spectacles soutenus sont des projets qui associent des artistes du domaine musical ou de la danse à des artistes numériques  autour d'une idée singulière aboutissant à une œuvre commune. Ils ont tous fait l'objet de résidences de plusieurs jours sur le plateau  de la  salle  Maxi. Bubble Story de  Laurent  La Torpille  a également bénéficié  d'une résidence plateau  dans le  but de  trouver  les  conditions techniques idéales pour que l'installation puisse tourner dans des lieux de typologies différentes.            Notre engagement a intégré un soutien matériel, un accueil dans un espace défini (soutien d'un personnel technique, prise en charge  de transports, d'hébergement, etc..) et une participation financière selon les projets.  Contrairement à l'année 2012, les labos de l'espace multi ont moins été sollicités pour la création mais surtout pour des sessions  d'accompagnement (voir paragraphe concerné).      Certaines créations ont fait l’objet de coproductions, permettant des temps de résidence accueillis par les autres lieux partenaires.  Nous  pouvons  constater  que  le  nombre de  jours  de  travail  est  inférieur  à  l’année  2012,  pour  des projets  plus  lourds  en  termes  d'implication.   Tournage Fractal Film – DELPHINE DOUKHAN & ANTOINE SCHMITT 
  18. 18. 18  CREATIONS 2013 Date de première ARTISTES / œuvre DEPARTEMENT REGION NATIONAL INTERNATIONAL TOTALARTISTES Royaume-Uni – Irlande Allemagne – Bénélux-  Scandinavie Autres pays Communuaté  Européenne Autres pays d'Europe Amérique du Nord Amérique du Sud Afrique + Antilles / Caraïbes Asie-Océanie-Moyen Orient CONCERTS CINE CONCERT PERFORMANCES SPECTACLES INSTALLATIONS NET-ART FILMS  JEUNE PUBLIC FREQUENTATION COPRODUCTEURS JOUR DE RESIDENCE Du 8/03/13 au  7/04/13 TRAFIK et MONDKOPF / Eclipse 2 2 1 10986 Du 13/04/13  au 14/04/13 LAURENT LATORPILLE / Bubble  Story 1 1 1 1000 8 14/06/13 CHRIS WELSBY & Pierre  GUFFLET / Time after Nantes 1 1 2 1 1 MIRE 15/06/13 JOYUL 1 1 1 1000 6 Du 17 au  22/09/13 RYOICHI KUROKAWA / Ocillating  Continuum 1 1 1 1 4781 Cimatics Du 18 au  22/09/13 RHIZOMATIKS (Manabe &  Ishibashi) / Pulse – Installation  1 1 1 5496 Rhizomatiks 8 17/09/2013 RHIZOMATIKS / Cie ELEVEN  PLAY / Pulse  -  Performance 1 1 1 1018 Rhizomatiks 20 et 21  /09/13 AURELIEN LAFARGUE 1 1 1 3571 31 22/09/2013 DON NIñO / CUBENX / ANTOINE  SCHMITT / We : mantra 2 1 3 1 1 276 Crossed Lab 3 25/09/2013 ANTOINE SCHMITT & DELPHINE  DOUKHAN / Fractal Film  (diffusion web) 1 1 2 1 1 Les films du  Balibari 8 21/11/2013 ETIENNE JAUMET et FELICIE  D'ESTIENNE D'ORVES / Satori 1 1 2 1 194 Arcadi, Le  Manège,  Disco Babel 4 5 0 6 6 17 1 0 0 0 0 1 0 1 0 0 4 1 6 1 0 0 68 2012 7 1 3 5 16 0 2 1 0 1 0 0 2 0 2 5 2 7 0 0 2 160 PROVENANCES ORIGINE GEOGRAPHIQUE TYPOLOGIE
  19. 19. 19  ACCOMPAGNEMENT D'AUTRES PROJETS   Nombre  de  créations,  de  temps  de  résidence  ou  d’expérimentation  sont  à  la  frontière  des  activités  du  Laboratoire  Arts  et  Technologies et de l’accompagnement artistique.    Cités dans ce chapitre ou dans le cahier du Laboratoire, on observera le travail de :  -  Aurélien Lafargue  -  Matthieu Dehoux  -  Pierre Gufflet (Projet artiste entreprise, 2013-2014)  -  ExplorNova (diffusion 2014)  -  Eotone (Création 2013-2014)  -  Elliott Woods      Un travail d’accompagnement fait suite à certaines diffusions et créations :    -  accompagnement administratif : structuration, contractualisation, droits  -  soutien à la diffusion : promotion, communication, réalisations de supports (print et vidéo, teaser…)  -  accompagnement  technique : conception, solutions techniques,  développement, construction,  réalisation  de  fiches techniques,  achat petits équipements matériels…  -  Financement logistique : transport, stockage, conditionnement, assurance    Exemples de projets concernés en 2013 :  -  Bubble Story de Laurent La Torpille  -  Bearings Glocken de Kohske Kawase  -  We : Mantra d'Antoine Schmitt, Don Niño et Cubenx  -  Satori d'Etienne Jaumet et Félicie D'Estienne d'Orves  -  Oscillating Continuum  de Ryoichi Kurokawa  -  Fractal Film        
  20. 20. 20    Le service accompagne les créations coproduites, mais aussi d'autres projets, selon diverses formes et actions, tant en direction des  artistes régionaux et internationaux :      Modules d'expérimentation - Mise à disposition de locaux (les labos)    La mise à disposition des labos à des formes artistiques en conception  – gestation  - expérimentation (Dravolda, Matthieu  Dehoux, Barreau & Charbonnet, Aurélien Lafargue) en vue d’une création d'œuvre,      Soutien aux initiatives et porteurs de projets artistiques (non intégrés dans la programmation de Stereolux) :     Nejma, Gangsta Théâtre, Cie Éléments, Mathias Delplanque,    L'apport de conseils techniques, logistiques, administratifs ou artistiques (Bubble Story)    Cette proximité avec les artistes nous a permis d'installer une veille artistique et technologique : échange avec les artistes sur leurs  travaux et réflexions en cours (Pierre Gufflet, Laurent La Torpille, Daito Manabe, Motoi Ishibashi, etc.).    Le  nombre de jours d’accueil total de projets accompagnés a considérablement augmenté. Il traduit une ouverture des espaces à un  nombre  croissant  de  demandes,  justifiant  une  forme  d’accompagnement  (démarrage  de  projet,  phase  de  recherche  ou  d’expérimentation) sur différentes étapes de créations artistiques même lorsqu’elles n’ont pas vocation à être diffusées à Stereolux  ou intégrées en tant que coproductions.        MATTHIEU DEHOUX - Flipdots 
  21. 21. 21  MULTIMEDIA ACCOMPAGNEMENTS NOM SPECTACLE OU ARTISTE OBJET DE LA RESIDENCE Pré-CREATION(1) EXPERIMENTATION APPROFONDISSEMENT MISEADISPOSITION NB DE JOURS à Stereolux DEPARTEMENT REGION(horsdépartement44) NATIONAL(horsrégion) INTERNATIONAL TOTALARTISTESACCUEILLIS (*) 14/01/13 au 18/01/13 La Cie ELEMENTS temps de recherche 1 5 1 1 Du 11/03/13 au 16/03/13  puis du 7 au 12/10/13 Huit virgule Sept Finalisation du scénario film  Dravolda + montage teaser +  prises de vue complémentaires 1 12 1 1 Du 11 au 14 avril Cie NEJMA / La baraque Foraine post production audiovisuelle 1 5 1 1 Du 17 au 21 juin MATHIAS DELPLANQUE /  Passage Création sonore pour le VAN 1 7 1 1 Du 8 au 11 et du 15 au  19 juillet CIE BLANCHE / Les Flèches du  Parthes Reprise technique 1 9 1 1 Du 14 au 22 octobre Digital Samovar Création   1 8 1 1 Du 9 au 17 décembre Gangsta Théâtre Création  , travail vidéo 1 7 1 1 Du 12 au 19/11/13 Matthieu Dehoux Travail sur programmation de  panneau de flipdots et mapping 1 8 1 1 TOTAL 3 0 1 4 61 7 1 0 0 8 POURCENTAGE 38% 0% 13% 50% 88% 13% 0% 0% TOTAL 2012 3 1 2 35 4 0 2 3 9 TYPE DE RESIDENCE PROVENANCE
  22. 22. 22  BILAN    Au total, 129 journées ont été consacrées à de l’accueil dans les laboratoires en 2013, dont 68 jours consacrés aux créations traitées  dans le précédents chapitre.   On constate  en  fin d’année que  plusieurs de ces projets ont donné ou  donneront  lieu à  une création ou  coproduction Stereolux  ultérieure.    Nous avons aussi soutenu des projets (coproduits ou  non), avec du soutien  technique (humain, prêt de matériel) menés  lors de  résidences  à  l’extérieur  de  Stereolux  et  qui  ne  figurent  pas  dans  le  tableau  (Compagnie  Huit  Virgule  Sept,  Compagnie  Digital  Samovar).    Ces  modalités  d’accompagnement  sont  de  plus  en  plus  appréciées  des  artistes  car  elles  répondent  à  leurs  besoins  en  termes  d’espace, de moyens techniques et surtout de temps pour ces phases de recherche et expérimentation.    Ce  temps  permet  aussi  de  mieux  construire  l’éventuelle  phase  de  création  ultérieure,  dont  les  contours,  objectifs,  contenus,  et  modalités sont définis pendant cette étape d’accompagnement.    Concernant les artistes et compagnies locales, ils voient dans ce dispositif, une ouverture du projet et du lieu Stereolux à des projets  non  nécessairement  soutenus  ou  coproduits  par  Stereolux,  mais  dont  les  moyens  humains  et  techniques,  professionnels,  sont  nécessaires à l’une des étapes de leur projet.   
  23. 23. 23  RELATIONS INTERNATIONALES      L'année 2013 sera marquée  par  le démarrage du  projet Eotone. Cette  ambitieuse installation urbaine, de très grande envergure  réunit un artiste français et un québécois d’une part, et quatre métropoles (Nantes-Rennes-Montréal-Québec) d’autre part. Soutenu  par le fond de coopération France-Québec, Eotone sera diffusé dans le cadre de Scopitone 2014.  Ce projet est porté par quatre coproducteurs (Scopitone, Maintenant, Elektra / Biennale Arts Numériques, Mois Multi) donnant une  envergure internationale à cette création.              Les  relations  que  nous  pouvons  avoir  à  l'échelle  internationale s'expriment à travers  des partenariats  avec  des  équipements  ou  festivals :  Electroni-K  à  Rennes  (coproductions  et  programmations  concertées),  Elektra  –  Biennale Art Numérique à Montréal, (invitation régulière au  Marché  International  des  Arts  Numériques),  Mapping  Festival, Nemo Festival, Exit Festival.    D’autres rencontres ouvrent de nouvelles perspectives :    -  Japon avec  un  voyage  de  prospection  et  plusieurs  collaborations  affirmées  sur  Scopitone.  Nous  avons  en  perspective des  collaborations avec Ycam, Rhizomatiks, la Ville de Beppu (invitation en cours pour une intervention dans le cadre d’une biennale  d'Art Contemporain)    -  Italie : rencontre avec le Robot Festival de Bologne et le LPM festival de Rome.    -  Copenhague (DK) : rencontre avec le re-new festival, le Centre International de l’interactivité et du design, le collectif Science  Friction et une collaboration en construction pour un temps fort sur la ville de Copenhague organisé à Stereolux en avril 2014.   
  24. 24. 24  -  Mois Multi (Québec) dans le cadre du projet Eotone.    Les  logiques  de  partenariats  diffèrent  effectivement  selon  les  projets.  Les  partenaires  peuvent  être  des  structures  représentant  l'artiste, des lieux culturels ou festivals, l'artiste lui-même.  Les modalités se déclinent également de différentes façons : un apport financier, une mise à disposition de lieu et/ ou de moyens  techniques, un apport de compétences techniques (de la conception à la réalisation), un accompagnement technique, administratif,  en communication, une aide à la diffusion (autres exemples : mutualisation tournée, stockage du matériel, solutions de transport,  solutions techniques de montage, prêt de matériel...)    Certains partenariats sont plus informels (programmations concertées, quelques coproductions) : Exit (MAC Créteil), Festival Nemo  et Arcadi, Centre des Arts  d'Enghien-les-Bains, réseau RAN (adhésion en cours), L’Ososphère  (Strasbourg), La Gare  Numérique  (Jeumont). D'autres sont des rapports privilégiés : avec Cimatics, festival et agent artistique (nombreuses collaborations autour de  l’artiste Ryoichi Kurokawa) ou avec le Mapping Festival : coproductions, programmations concertées...     
  25. 25. 25  PROGRAMMATION INTER-SERVICES    L’une des particularités du projet Stereolux réside dans la transversalité des activités et des projets.  Ceci se traduit par de nombreux ponts tissés entre les services et leurs projets respectifs, conduisant différents services, soit à mener  ensemble un projet, soit à imaginer des activités complémentaires autour d’un projet donné.    Dans le domaine de la diffusion des formes vivantes (Scopitone et en saison), la frontière entre la musique, la vidéo, toute forme  d’interaction et d’immersion est mince et poreuse, conduisant à des choix et réflexions communes sur la programmation artistique :  -  Scopitone : soirées électro à Stereolux, soirées sous les Nefs  -  Soirée Bionic Orchestra et contact in Vivo  -  Événement autour de Montréal  -  Digital Nation  -  Printemps Coréen    Concernant les formes destinées au jeune public, une mutualisation s’opère régulièrement avec l’action culturelle afin de proposer  également les spectacles en séance scolaire ou « J’emmène ma maman », en complément des séances tout public le dimanche.  Dans le cadre des expositions, de nombreuses visites scolaires (certaines présentées ou commentées par le service multimédia)  sont organisées en saison et pendant Scopitone. Notamment l’exposition jeune public de décembre, qui est proposée hors vacances  scolaires.  Ces  visites  organisées  avec  un  public  ciblé  représentent  aujourd’hui  plus  de  la  moitié  de  la  fréquentation  de  cette  exposition de fin d’année.  La scénographie (intégrant des éléments  liés à la signalétique et à la médiation : cartels,  documents pédagogiques, informations  artistiques diverses…) fait l’objet d’un atelier commun entre deux services, en lien avec des adhérents de l’association.  Des  relations  avec  le  Laboratoire  Arts  et  Technologies  sont  elles  aussi  fréquentes  autour  de  résidences  de  création  ou  expérimentation, workshop, conférences (Elliott Wood, Pierre Gufflet, Aurélien Lafargue,  Étrange Miroir, Matthieu Dehoux, Digital  Samovar…).  Ces différentes collaborations renforcées en 2013, sont l’occasion de proposer des temps de rencontre, d’échange, de découverte  complets sur des artistes aux multiples facettes.
  26. 26. 26  SCOPITONE    Le festival  Scopitone  a  de  nouveau concentré sur une  semaine  l'expression  de  ces différents  axes  développés  à  l'année par  la  programmation d'installations, de performances, de ciné-concerts, de spectacles jeune public et la  diffusion de coproductions. Le  chiffre de fréquentation a de nouveau dépassé celui de l'édition précédente, avec plus de 40 000 spectateurs, ce qui marque l'intérêt  grandissant du public pour les propositions hybrides et transdisciplinaires. Cela traduit également une lecture de plus en plus claire  d'une telle programmation. Les œuvres présentées (installations et  performances)  ont  convergé  vers  une  thématique,  robotique  et  cinétique,  illustrée  également  par  le  laboratoire  Arts  et  Technologies,  marquant  un  cycle  sur  « Les  mondes  d’après ».  Ces œuvres sont pour certaines des pièces majeures et pour de  nombreux  projets  des  premières  françaises  ou  européennes,  explorant  la  diversité  et  l’effervescence  de  la  création  internationale.       ELEVEN PLAY & RHIZOMATIKS – Pulse (performance) 
  27. 27. 27  CONCLUSION Malgré l'absence d'une grande exposition estivale en  raison de la réfection  des sols du  bâtiment et de la diminution d'activité, la  saison de diffusion aura été  riche  et diversifiée.  Elle aura été marquée  par  la  présentation  de plusieurs premières françaises ou  européennes ainsi que des spectacles innovants sur les plans technologiques et artistiques. La programmation de petites formes  performatives a également permis de montrer de jeunes artistes issus de plusieurs continents. La fréquentation de l'ensemble est  satisfaisante.    L'édition  2013  du  festival  Scopitone  a  également  présenté  de  nombreuses  premières  françaises  ou  européennes  et  à  nouveau  dépassé le chiffre de fréquentation de l'année précédente. Cette édition est aussi revenue magnifiquement sous les nefs avec le  spectaculaire projet de Vitalic et 1024 Architecture : VTLZ.    L'accompagnement des artistes locaux, nationaux ou internationaux qui sont dans une démarche d’expérimentation et de recherche  pour des projets à venir, a été poursuivie avec une mise à disposition de local, de matériel et/ou de soutien technique par notre  équipe de permanents. Plusieurs de ces projets ont donné (ou donneront) lieu à une création ou coproduction Stereolux ultérieure.    En  interne,  la  collaboration avec  les autres services de  programmations  s'est  fortement  développée.  Les  événements et  projets  croisés avec le Laboratoire Arts et Technologies (thèmes directeurs de programmation «  robotique  » et «  les mondes d'après  » en  2013), les collaborations avec le service musique (nuits électros, temps forts consacrés à des villes comme Montréal par exemple) et  le service d'action culturelle, (sessions "J'emmène ma Maman") seront à poursuivre et pérenniser.    Les relations internationales quant à elles se développent au fur et à mesure de l'avancée du projet et de sa reconnaissance par des  événements ou lieux que nous croisons et avec qui nous collaborons (YCAM et Laboratoire Rhizomatiks au Japon par exemple).   Les  collaborations  franco-japonaises  sont  amenées  à  se  développer,  notamment  sous  l'égide  des  partenariats  entre  la  Ville  de  Nantes et plusieurs cités japonaises. Nous entretenons également depuis plusieurs années de solides relations avec Québec et 2014  sera marquée par la création et la première présentation du projet Eotone, installation urbaine coproduite avec les festivals Elektroni- K /Maintenant, Le Mois Multi, Elektra et les métropoles de Nantes, Rennes, Québec, Montréal.       Pour 2014, en sus des objectifs de la période 2012-2014, des objectifs spécifiques ont été posés :    la poursuite de la prospection extra-européenne qui découle sur des partenariats 
  28. 28. 28    la programmation de deux « grands spectacles » et six performances en saison (hors Scopitone) qui présentent les nouvelles  formes  scénographiques  (nouveau  rapport  spatial  ou  communication  artiste-scène-public)  et  des  formes  immersives  ou  interactives,     la  poursuite  de  la  résonance  entre  les  ateliers  et  collaborations  inter-filières  du  Laboratoire  Arts  &  Technologies  et  la  programmation artistique     le renfort de la collaboration avec le service musique, la programmation d'artistes de spectacles qui  associent musique et art  numérique     la présentation d'artistes qui associent performances et installations. La programmation de nouvelles images utilisées dans les formes innovante d'installation ou de live sera aussi un des objectifs. La  programmation s'attachera à montrer l'innovation dans ce domaine, au besoin en s'appuyant sur des festivals (ex : festival Nemo,  Videoforme, Onedotzero,...).  Enfin l'export d'artistes français et régionaux, sous forme de collaborations internationales ou de diffusion est un objectif ambitieux  mais souhaitable car il concrétiserait la construction d'un développement d'un réseau international de structures partenaires.
  29. 29. SERVICE MULTIMEDIA ANNEE 2013 - BILAN DES ACTIVITES ANNEXES : Tableaux détaillés
  30. 30. DIFFUSION MULTIMEDIA : PROVENANCES ARTISTES DATE « TITRE SPECTACLE » / NOM ARTISTE ou compagnie DEPARTEMENT REGION (hors département 44) NATIONAL (hors région) INTERNATIONAL TOTAL ARTISTES PROGRAMMES  (*) Royaume-Uni – Irlande Allemagne – Bénélux- Scandinavie Autres pays Communuaté Européenne Autres pays d'Europe Amérique du Nord Amérique du Sud Afrique + Antilles / Caraïbes Asie-Océanie-Moyen Orient 30/01/2013 BIONIC ORCHESTRA 1 1 Du 04/02/2013  au 10/02/2013 3HITCOMBO / Jeux Vous Nous 1 1 10/02/2013 ONE LIFE REMAINS 1 1 08/03/2013 MONDKOPF et TRAFIK / Eclipse 1 1 08/03/2013 au  7/04/2013 MONDKOPF et TRAFIK Eclipse // TRAFIK VS 1 1 27/03/2013 1024 / Crise 1 1 14/05/2013 GULFSTREAM & VJ MA / Trajectoires 2 2 2 14/05/2013 LAYERS / Nohista 1 1 06/06/2013 ANTONIN FOURNEAU / Waterligt Graffiti 1 1 15/06/2013 JOYUL 1 1 1 AARON SHERWOOD / Firewall 1 1 1 MATHIEU RIVIER / Light form 1 1 1 KOHSKE KAWASE / Bearings Glocken 1 1 1 RUAIRI GLYNN, MIE DINESEN, ROBIN SKYTTE JENSEN / The Lamp and  the Glowworm 1 1 1 RHIZOMATIKS / Pulse 1 1 1 COD.ACT / Cycloïd-e 1 1   1 DAAN ROOSEGAARDE / Lotus Dome 1 1 1 RYOICHI KUROKAWA / Oscillating Continuum 1 1 1 LAB[AU] / Signal to Noise 1 1 1 DAVID LETELLIER / Versus 1 1 VINCENT MINIER / Explornova 360° 1 1 17/09/2013 ELEVEN PLAY / Pulse 1 1 1 YOSI HORIKAWA et FLORENCE TO 2 2 2 17/09 et 18/09 GAYBIRD / Digital Hug 1 1 1 18/09/2013 SUGA / Transflora 1 1 1 19/09/2013 La Légende de Kaspar Hauser 1 1 1 19/09/2013 CHASSOL / Indiamore 1 1 20/09/2013 EMPTYSET et JOANIE LEMERCIER 1 1 2 1 MORITZ SIMON GEIST / MR-808 1 1 1 20/09 et 21/09  /2013 AURELIEN LAFARGUE 1 1 ROSE STAFF 1 1 1 21/09/2013 DIAMOND VERSION 2 2 2 AOKI TAKAMASA 1 1 1 22/09/2013 WE : MANTRA 2 1 3 1 08/10/2013 RODOLPHE BURGER 1 1 10/10/2013 ALTER SESSIO / Loss 1 1 PROVENANCES DES ARTISTES ORIGINE GEOGRAPHIQUE Du 17 au 22   sept 2013
  31. 31. DIFFUSION MULTIMEDIA : PROVENANCES ARTISTES DATE « TITRE SPECTACLE » / NOM ARTISTE ou compagnie DEPARTEMENT REGION (hors département 44) NATIONAL (hors région) INTERNATIONAL TOTAL ARTISTES PROGRAMMES  (*) Royaume-Uni – Irlande Allemagne – Bénélux- Scandinavie Autres pays Communuaté Européenne Autres pays d'Europe Amérique du Nord Amérique du Sud Afrique + Antilles / Caraïbes Asie-Océanie-Moyen Orient PROVENANCES DES ARTISTES ORIGINE GEOGRAPHIQUE 27/10/2013 Les contes de l'Estuaire 1 1 20/11/2013 ETIENNE JAUMET et FELICIE D'ESTIENNE D'ORVES / Satori 2 2 07/12/2013 LA TERRE TREMBLE !!!/ Tom et Jerry 1 1 TOTAUX 2 1 18 25 46 1 5 3 2 3 1 0 10 POURCENTAGE 0% 2% 41% 57% 4% 22% 9% 9% 13% 4% 0% 39%
  32. 32. DATE NOMS ARTISTES OU ACTIVITES TOTAL OEUVRES  ou SPECTACLES  PROGRAMMES CINE CONCERT PERFORMANCES SPECTACLES INSTALLATIONS NET-ART FILMS Nombre de  séance du  spectacle Nombre de  jours  expositions COMMENTAIRES                                   (pour Performances, préciser Live AV, Mapping…) 30/01/2013 BIONIC ORCHESTRA 1 1 1 Du  04/02/2013  au  10/02/2013 3HITCOMBO / Jeux Vous Nous 1 1 6 10/02/2013 ONE LIFE REMAINS 1 1 1 08/03/2013 MONDKOPF et TRAFIK / Eclipse 1 1 1 08/03/2013  au 7/04/2013 MONDKOPF et TRAFIK Eclipse // TRAFIK VS 2 2 31 27/03/2013 1024 / Crise 1 1 1 14/05/2013 GULFSTREAM & VJ MA / Trajectoires 1 1 1 live A/V 14/05/2013 LAYERS / Nohista 1 1 1 live A/V 06/06/2013 ANTONIN FOURNEAU / Waterligt Graffiti 1 1 25 15/06/2013 JOYUL 1 1 2 danse et video AARON SHERWOOD / Firewall 1 1 MATHIEU RIVIER / Light form 1 1 KOHSKE KAWASE / Bearings Glocken 1 1 RUAIRI GLYNN, MIE DINESEN, ROBIN SKYTTE JENSEN /  The Lamp and the Glowworm 1 1 RHIZOMATIKS / Pulse 1 1 COD.ACT / Cycloïd-e 1 1 DAAN ROOSEGAARDE / Lotus Dome 1 1 RYOICHI KUROKAWA / Oscillating Continuum 1 1 LAB[AU] / Signal to Noise 1 1 DAVID LETELLIER / Versus 1 1 VINCENT MINIER / Explornova 360° 1 1 17/09/2013 ELEVEN PLAY / Pulse 1 1 1 YOSI HORIKAWA et FLORENCE TO 1 1 1 17/09/13 et  18/09/13 GAYBIRD / Digital Hug 1 1 1 18/09/2013 SUGA / Transflora 1 1 1 18/09/2013 La Légende de Kaspar Hauser 1 1 1 19/09/2013 CHASSOL / Indiamore 1 1 1 20/09/2013 EMPTYSET et JOANIE LEMERCIER 1 1 1 MORITZ SIMON GEIST / MR-808 2 1 1 1 20/09 et  21/09 /2013 AURELIEN LAFARGUE 1 1 2 ROSE STAFF 1 1 2 21/09/2013 DIAMOND VERSION 1 1 1 AOKI TAKAMASA 1 1 1 22/09/2013 WE : MANTRA 1 1 1 08/10/2013 RODOLPHE BURGER 1 1 1 10/10/2013 ALTER SESSIO / Loss 1 1 1 27/10/2013 Les contes de l'Estuaire 1 1 1 5 20/11/2013 ETIENNE JAUMET et FELICIE D'ESTIENNE D'ORVES / Satori 1 1 1 DIFFUSION MULTIMEDIA : TYPOLOGIE NATURE DE L 'OEUVRE Du 17 au 22   sept 2013 6 Scopitone
  33. 33. DATE NOMS ARTISTES OU ACTIVITES TOTAL OEUVRES  ou SPECTACLES  PROGRAMMES CINE CONCERT PERFORMANCES SPECTACLES INSTALLATIONS NET-ART FILMS Nombre de  séance du  spectacle Nombre de  jours  expositions COMMENTAIRES                                   (pour Performances, préciser Live AV, Mapping…) DIFFUSION MULTIMEDIA : TYPOLOGIE NATURE DE L 'OEUVRE 07/12/2013 LA TERRE TREMBLE !!!/ Tom et Jerry 1 1 1 TOTAUX 41 3 19 2 16 0 1 28 POURCENTAGE 8% 45% 5% 39% 0% 0%
  34. 34. DIFFUSION MULTIMEDIA : CARACTERISTIQUE DE L'EVENEMENT DATE NOMS ARTISTES OU ACTIVITES JAUGE  SALLE FREQUENTATION  (précisersiévènement transversal) DIFFUSION A  STEREOLUX,  taper 1 PREMIERE  VENUE A  STEREOLUX  SCOPITONE,  taper 1 PREMIERE  VENUE A  NANTES?  TAPER 1 PREMIERE  VENUE EN  PROVINCE,  taper 1 PREMIERE  VENUE EN  FRANCE,  taper 1 CREATION  OU COPROD  STEREOLUX SPECTACLE CREE  PAR STRUCTURE  REFERENTE  (mettre nom et  ville) ACTION  CULTURELLE ?  CONFERENCE,  FILM OU  DOSSIER, taper 1 Commentaire  (Commande…) 30/01/2013 BIONIC ORCHESTRA 300 294 1 1 Atelier Arts-Sciences /  Hexagone, scène  nationale de Meylan et  L’Autre Canal, Nancy  Du 04/02/2013 au  10/02/2013 3HITCOMBO / Jeux Vous Nous 1 500 1 1       L'Armada  10/02/2013 ONE LIFE REMAINS 405 250 1 FAUX FAUX FAUX 08/03/2013 MONDKOPF et TRAFIK / Eclipse 278 253 1 FAUX FAUX FAUX TETRO/TRAFIK 08/03/2013 au  7/04/2013 MONDKOPF et TRAFIK Eclipse // TRAFIK VS 10 986 1 1       TETRO/TRAFIK 27/03/2013 1024 / Crise 405 150 1 FAUX FAUX FAUX Dans le cadre des ateliers de la  création 14/05/2013 GULFSTREAM & VJ MA / Trajectoires 1 1 1     14/05/2013 LAYERS / Nohista 1 1 1     06/06/2013 ANTONIN FOURNEAU / Waterligt Graffiti 5 311 1 1 1 1   Digitalarti 15/06/2013 JOYUL 1 154 1 000 1 1 1 1 1 Soirée en co-production avec Le  Printemps Coréen AARON SHERWOOD / Firewall 1 1 1 1   MATHIEU RIVIER / Light form 1 1 1     Ecal / Lausanne KOHSKE KAWASE / Bearings Glocken 1 1 1 1 1 RUAIRI GLYNN, MIE DINESEN, ROBIN  SKYTTE JENSEN / The Lamp and the  Glowworm 1 1 1 1   RHIZOMATIKS / Pulse 1 FAUX FAUX FAUX Rhizomatiks / YCAM MORITZ SIMON GEIST / MR-808 1 1 1 1 COD.ACT / Cycloïd-e 1 1     DAAN ROOSEGAARDE / Lotus Dome 1 1     RYOICHI KUROKAWA / Oscillating Continuum FAUX FAUX FAUX 1 Cimatics Co-prod avec Cimatics LAB[AU] / Signal to Noise FAUX FAUX FAUX ?? DAVID LETELLIER / Versus FAUX FAUX FAUX VINCENT MINIER / Explornova 360° 1 1 1 1 1 Université de Nantes /  CEA Saclay  17/09/2013 ELEVEN PLAY / Pulse 1 FAUX FAUX FAUX Rhizomatiks / YCAM YOSI HORIKAWA et FLORENCE TO 1 1 1     GAYBIRD / Digital Hug 1 1 1 1 1 ??? 18/09/2013 GAYBIRD / Digital Hug 1 1 1 1 1 ??? SUGA / Transflora 1 1 1 1 1 18/09/2013 La Légende de Kaspar Hauser 132 1 1 FAUX FAUX 19/09/2013 CHASSOL / Indiamore 120 123 1 1     ??? 20/09/2013 EMPTYSET et JOANIE LEMERCIER 1 1 1     MORITZ SIMON GEIST / MR-808 1 1 1 1 1 20/09 et 21/09  /2013 AURELIEN LAFARGUE 1 ROSE STAFF 1 1 1 1 21/09/2013 DIAMOND VERSION 1 1 1 1   Rster Noton ??? AOKI TAKAMASA 1 1 1     22/09/2013 WE : MANTRA 577 276 1 1 1 1 1 1 Crossed LAB / Infiné 08/10/2013 RODOLPHE BURGER 577 271 1 1 FAUX FAUX FAUX 1 500 685 1 800 1 746 1 800 1 825 405 164 Du 17 au 22  sept  2013 22 672 982 1 018
  35. 35. DIFFUSION MULTIMEDIA : CARACTERISTIQUE DE L'EVENEMENT DATE NOMS ARTISTES OU ACTIVITES JAUGE  SALLE FREQUENTATION  (précisersiévènement transversal) DIFFUSION A  STEREOLUX,  taper 1 PREMIERE  VENUE A  STEREOLUX  SCOPITONE,  taper 1 PREMIERE  VENUE A  NANTES?  TAPER 1 PREMIERE  VENUE EN  PROVINCE,  taper 1 PREMIERE  VENUE EN  FRANCE,  taper 1 CREATION  OU COPROD  STEREOLUX SPECTACLE CREE  PAR STRUCTURE  REFERENTE  (mettre nom et  ville) ACTION  CULTURELLE ?  CONFERENCE,  FILM OU  DOSSIER, taper 1 Commentaire  (Commande…) 10/10/2013 ALTER SESSIO / Loss 150 143 1 1 1     Maison de la culture  d’Amiens, Conseil  Régional de Picardie,  Nuit Blanche Amiens,  La Lune des Pirates,  les Fées d’Hiver, La  Tannerie, 2angles  soirée en coprod avec FIF 27/10/2013 Les contes de l'Estuaire 150 150 1 1 1 1 1 Arkham sur Loire (Le Crabe Fantôme, La  souris Amphibie, le  Poisson Bouge) soirée en coprod 20/11/2013 ETIENNE JAUMET et FELICIE D'ESTIENNE  D'ORVES / Satori 577 194 1 1 1 1 1 1 Arcadi / Tippex / Le  Manège / Stereolux 07/12/2013 LA TERRE TREMBLE !!!/ Tom et Jerry 577 1 1       Murailles Medias TOTAUX 49 143 32 32 27 16 11 4 0 POURCENTAGE 36% 31% 19% 14% 0% 0%
  36. 36. DIFFUSION JEUNE PUBLIC : PROVENANCE DES ARTISTES DATE NOMS ARTISTES DEPARTEMENT REGION NATIONAL INTERNATIONAL TOTAL ARTISTES PROGRAMMES Royaume-Uni – Irlande Allemagne – Bénélux- Scandinavie Autres pays Communuaté Européenne Autres pays d'Europe Amérique du Nord Amérique du Sud Afrique + Antilles / Caraïbes Asie-Océanie-Moyen Orient 24/02/2013 ABEL / Gazouilly Petit Oiseau 1 1 17/03/2013 DOUBLE CADENCE / Bri-ka-brak 1 1 13/04/2013 MAEL LE MEE / Raoul Pêque et la vaisselle de 7 ans 1 1 13 & 14/04/13 LAURENT LA TORPILLE / Bubble Story 1 1 26/05/2013 BARBARA CARLOTTI /L'Ourson et autres contes russes 1 1 18/09/2013 WILFRIED THIERRY / Fille ou Garçon ? 1 1 22/09/2013 LA FELINE / un petit coin de nature 1 1 13/10/2013 CIE LES INCOMPLETES / Edredon 1 1 1 17/11/2013 MAMI CHAN / Le village des petites boucles 1 1 Du 6 /12 au  22/12/2013 JEAN JULIEN / Adventures in front of the TV set 1 1 TOTAUX 1 1 7 1 10 0 0 0 0 1 0 0 0 POURCENTAGE 0% 14% 71% 14% 0% 0% 0% 0% 100% 0% 0% 0% PROVENANCES DES ARTISTES ORIGINE GEOGRAPHIQUE
  37. 37. DIFFUSION JEUNE PUBLIC : TYPOLOGIE DATE NOMS ARTISTES OU ACTIVITES NB SPECTACLES  PROGRAMMES CONCERT CINE-CONCERT FILMS INSTALLATIONS PERFORMANCES SPECTACLES Nbre de  séances Age du public  concerné COMMENTAIRES 24/02/2013 ABEL / Gazouilly Petit Oiseau 1 1 1 2/3 ans 17/03/2013 DOUBLE CADENCE / Bri-ka-brak 1 1 1 4 à 6 ans 13/04/2013 MAEL LE MEE / Raoul Pêque et la vaisselle de 7  ans 1 1 1 à partir de 7 ans dans le cadre du Festival Petits et Grands 13 & 14/04/13 LAURENT LA TORPILLE / Bubble Story 1 1 à partir de 2 ans 26/05/2013 BARBARA CARLOTTI /L'Ourson et autres contes russes 1 1 1 à partir de 2 ans 18/09/2013 WILFRIED THIERRY / Fille ou Garçon ? 1 1 1 à partir de 2 ans Scopitone 22/09/2013 LA FELINE / un petit coin de nature 1 1 1 à partir de 2 ans Scopitone 13/10/2013 CIE LES INCOMPLETES / Edredon 1 1 2 12 mois à 5 ans 17/11/2013 MAMI CHAN / Le village des petites boucles 1 1 1 De 2 à 4 ans Du 6 /12 au  22/12/2013 JEAN JULIEN / Adventures in front of the TV set 1 1 16 jours d'expo expo TOTAUX 10 0 6 0 2 0 2 9 POURCENTAGE 0% 0% 17% 0% 33% 70% NATURE DE L 'OEUVRE
  38. 38. DIFFUSION JEUNE PUBLIC : CARACTERISTIQUES DE L'EVENEMENT DATE NOMS ARTISTES OU ACTIVITES JAUGE  SALLE FREQUENT ATION DIFFUSION A  STEREOLUX,  taper 1 PREMIERE VENUE A STEREOLUX OU SCOPITONE, taper 1 PREMIERE VENUE A NANTES? TAPER 1 PREMIERE VENUE EN PROVINCE, taper 1 PREMIERE VENUE EN FRANCE, taper 1 CREATION OU COPROD STEREOLUX, taper 1 SPECTACLE CREE PAR STRUCTURE REFERENTE (mettre nom et ville) ACTION CULTURELLE ? CONFERENCE, FILM OU DOSSIER, taper 1 COMMENTAIRE 24/02/2013 ABEL / Gazouilly Petit Oiseau 220 227 1 1 1     17/03/2013 DOUBLE CADENCE / Bri-ka-brak 220 215 1 1 1     13/04/2013 MAEL LE MEE / Raoul Pêque et la vaisselle de 7 ans 300 301 1 1 1     Gaîté Lyrique,  Paris dans le cadre du festival  Petits et Grands 13 & 14/04/13 LAURENT LA TORPILLE / Bubble Story 1000 1 FAUX FAUX FAUX scopitone 26/05/2013 BARBARA CARLOTTI /L'Ourson et autres contes russes 300 279 FAUX FAUX FAUX 18/09/2013 WILFRIED THIERRY / Fille ou Garçon ? 300 215 FAUX FAUX FAUX 22/09/2013 LA FELINE / un petit coin de nature 300 341 1 1 1 1 1 scopitone 13/10/2013 CIE LES INCOMPLETES / Edredon 160 160 1 1 1 1 1 expo 17/11/2013 MAMI CHAN / Le village des petites boucles 220 223 FAUX FAUX FAUX Du 6 /12 au  22/12/2013 JEAN JULIEN / Adventures in front of the TV set 1300 1 passé à l'olympic FAUX FAUX FAUX TOTAUX 4261 5 5 2 2 0 0 POURCENTAGE 36% 36% 14% 14% 0% 0%
  39. 39. CREATION MULTIMEDIA : PROVENANCE DES ARTISTES DATE NOMS ARTISTES  DEPARTEMENT REGION NATIONAL INTERNATIONAL TOTAL ARTISTES PROGRAMMES Royaume-Uni – Irlande Allemagne – Bénélux- Scandinavie Autres pays Communuaté Européenne Autres pays d'Europe Amérique du Nord Amérique du Sud Afrique + Antilles / Caraïbes Asie-Océanie-Moyen Orient Du 8/03/13  au 7/04/13 TRAFIK et MONDKOPF / Eclipse 2 2 13 et  14/04/13 LAURENT LATORPILLE / Bubble Story 1 1 14/06/13 CHRIS WELSBY & Pierre GUFFLET / Time after Nantes 1 1 2 1 15/06/13 JOYUL 1 1 Du 17 au  22/09/13 RYOICHI KUROKAWA / Ocillating Continuum 1 1 1 Du 18 au  22/09/13 RHIZOMATIKS (Manabe & Ishibashi) / Pulse – Installation  1 1 17/09/2013 RHIZOMATIKS / Cie ELEVEN PLAY / Pulse  -  Performance 1 1 20 et 21  /09/13 AURELIEN LAFARGUE 1 1 22/09/2013 DON NIñO / CUBENX / ANTOINE SCHMITT / We : mantra 2 1 3 1 25/09/2013 ANTOINE SCHMITT & DELPHINE DOUKHAN / Fractal Film (diffusion  web) 1 1 2 21/11/2013 ETIENNE JAUMET et FELICIE D'ESTIENNE D'ORVES / Satori 1 1 2 TOTAUX 5 0 6 6 17 1 0 0 0 0 1 0 1 POURCENTAGE 29% 0% 35% 35% 33% 0% 0% 0% 0% 33% 0% 33% PROVENANCES DES ARTISTES  MUSICIENS ORIGINE GEOGRAPHIQUE
  40. 40. CREATION MULTIMEDIA : TYPOLOGIE DATE NOMS ARTISTES OU ACTIVITES CONCERTS CINE CONCERT PERFORMANCES SPECTACLES INSTALLATIONS NET-ART FILMS  JEUNE PUBLIC COMMENTAIRES                                   (pour Performances, préciser Live AV, Mapping…) APPORT LOGISTIQUE  (hors personnel) si OUI taper  1 Type d'apport logistique (prise  en charge défraiement,  hébergement, matériel,  transports, mise à disposition  personnel technique…) APPORT FINANCIER si  OUI taper 1 Montant de  l'apport  financier (*) COMMENTAIRES                               13 et 14/04/13 LAURENT LATORPILLE / Bubble Story 1 1 Défraiement, technique, mise à  disposition de salle et de  techniciens. 1 800,00 € 14/06/2013 CHRIS WELSBY & Pierre GUFFLET / Time after  Nantes 1 Co-prod avec MIRE 1 Technique, mise à disposition de  techniciens 1 2 000,00 € 15/06/2013 JOYUL 1 Technique, mise à disposition de  la salle MICRO et de techniciens Du 17 au 22/09/13 RYOICHI KUROKAWA / Ocillating Continuum 1 1 en tout 5000€ Du 18 au 22/09/13 RHIZOMATIKS (Manabe & Ishibashi) / Pulse –  Installation  1 Défraiement, Hébergement,  Transport, Matériel Stereolux,  équipe technique complète, mise à  dispos salle Maxi en ordre de  marche 17/09/2013 RHIZOMATIKS / Cie ELEVEN PLAY / Pulse  -   Performance 1 Défraiement, Hébergement,  Transport, Matériel Stereolux,  équipe technique complète, mise à  dispos salle Maxi en ordre de  marche 20 et 21 /09/13 AURELIEN LAFARGUE 1 Mapping Matériel Stereolux, un technicien,  mise à dispos salle Maxi en ordre  de marche 22/09/2013 DON NIñO / CUBENX / ANTOINE SCHMITT /  We : mantra 1 Son et video 1 Défraiement, Hébergement,  Transport, Matériel Stereolux,  régisseur video et régisseur son,  mise à dispos salle Maxi en ordre  de marche 25/09/2013 ANTOINE SCHMITT & DELPHINE DOUKHAN /  Fractal Film (diffusion web) 1 Deux formes : web  pour Arte Creative et  Installation diffusée  ultérieurement 1 Défraiement, Hébergement,  Transport, Matériel Stereolux, et  location, équipe technique  Stereolux + équipe tournage  Balibari, mise à dispo salle Maxi en  ordre de marche. 1 3 515,17 € 21/11/2013 ETIENNE JAUMET et FELICIE D'ESTIENNE  D'ORVES / Satori 1 1 Défraiement, Hébergement,  Transport, Matériel Stereolux,  techniciens, mise à dispos salle  Maxi en ordre de marche TOTAUX 0 0 3 2 5 0 0 0 POURCENTAGE 0% 0% 30% 20% 50% 0% 0% 0% NATURE DE L 'OEUVRE APPORT STEREOLUX
  41. 41. CREATION MULTIMEDIA : CARACTERISTIQUE DE L'EVENEMENT DATE NOMS ARTISTES OU ACTIVITES JAUGE  SALLE FREQUENT ATION REPRESENTA TION A  STEREOLUX,  taper 1 NBRE  JOURS  REPETITION  A Stereolux NBRE  JOURS  REPETITION  dans LIEU  LOUE par  stereolux NBRE DATES  DIFFUSION  NATIONALE,  année N NBRE  DATES  DIFFUSION  NATIONALE , année N+1 NBRE DATES  DIFFUSION  INTERNATIO NALE, année  N NBRE DATES  DIFFUSION  INTERNATION ALE, année  N+1 COPRODUCTEURS  (liste) EX. DE LIEU  REFERENT  QUI  ACCUEILLE  LA  DIFFUSION ACTION  CULTURELLE ?  CONFERENCE,  FILM OU  DOSSIER, taper  1 DIFFUSION  EN  TOURNEE  par  STEREOLU X, taper 1 Du 8/03/13  au 7/04/13 TRAFIK et MONDKOPF / Eclipse 10986 1 1 1 Elektra/  Montréal 1 13 et  14/04/13 LAURENT LATORPILLE / Bubble Story 1000 1 8 1 1 14/06/2013 CHRIS WELSBY & Pierre GUFFLET /  Time after Nantes Jardin C MIRE 15/06/2013 JOYUL 1000 1000 1 6 Du 17 au  22/09/13 RYOICHI KUROKAWA / Ocillating  Continuum 4781 château des  ducs de  Bretagne 2 Cimatics Villa Empain/  Bruxelles ,  Bravo /  Slovaquie 1 Du 18 au  22/09/13 RHIZOMATIKS (Manabe & Ishibashi) /  Pulse – Installation  4781 1 8 Rhizomatiks 1 17/09/2013 RHIZOMATIKS / Cie ELEVEN PLAY /  Pulse  -  Performance 5496 1 Rhizomatiks 20 et 21  /09/13 AURELIEN LAFARGUE 3600 3571 1 31 22/09/2013 DON NIñO / CUBENX / ANTOINE  SCHMITT / We : mantra 534 276 1 3 FAUX Crossed Lab 25/09/2013 ANTOINE SCHMITT & DELPHINE  DOUKHAN / Fractal Film (diffusion web) web 8 1 2 FAUX Les films du Balibari Arte Créative,  L'Ososphère /  Strasbourg 21/11/2013 ETIENNE JAUMET et FELICIE  D'ESTIENNE D'ORVES / Satori 277 194 1 4 2 FAUX FAUX Arcadi, Le Manège,  Disco Babel Nemo TOTAUX 8 68 3 2 3 2 3 EXPLOITATION DU PROJET
  42. 42. MULTIMEDIA : RESIDENCES PRE-CREATION, EXPERIMENTATION ET MISES A DISPOSITION (1) (création qui ne sera pas accueillie dans l'année à Stereolux) Nbre de résiden ces DATES NOM SPECTACLE OU ARTISTE OBJET DE LA RESIDENCE Pré-CREATION(1) EXPERIMENTATION APPROFONDISSEMENT MISEADISPOSITION NB DE JOURS à Stereolux LIEU MIS A DISPOSITION DEPARTEMENT REGION(horsdépartement 44) NATIONAL(horsrégion) INTERNATIONAL TOTALARTISTES ACCUEILLIS(*) DIFFUSION PREVUE A STEREOLUX, si OUI taper 1 COMMENTAIRES 1 14/01/13 au 18/01/13 La Cie ELEMENTS temps de recherche 1 5 Multi 3 1 1 1 Du 11/03/13 au 16/03/13 puis du 7 au 12/10/13 Huit virgule Sept Finalisation du scénario film Dravolda + montage teaser + prises de vue complémentaires 1 12 Multi 3 1 1 1 1 Du 11 au 14 avril Cie NEJMA / La baraque Foraine post production audiovisuelle 1 5 Multi 4 et 5 1 1 1 Du 17 au 21 juin MATHIAS DELPLANQUE / Passage Création sonore pour le VAN 1 7 Multi 3 1 1 Créa VAN annulée 1 Du 8 au 11 et du 15 au 19 juillet CIE BLANCHE / Les Flèches du Parthes Reprise technique 1 9 Multi 3 1 1 Déjà diffusé 1 Du 14 au 22 octobre Digital Samovar Création 1 8 Multi 3 1 1 1 Diffusion de la première fin mars 2014 1 Du 9 au 17 décembre Gangsta Théâtre Création , travail vidéo 1 7 Multi 2 1 1 1 Du 12 au 19/11/13 Matthieu Dehoux Travail sur programmation de panneau de flipdots et mapping 1 8 Multi 3 1 1 1 TOTAL 3 0 1 4 61 0 7 1 0 0 8 POURCENTAGE 38% 0% 13% 50% 88% 13% 0% 0% TYPE DE RESIDENCE PROVENANCES DES ARTISTES

×