Principes de fonctionnement unix

819 vues

Publié le

Principes de fonctionnement unix, Tâches différées, Boot et lancement du noyau, Processus init, Services et démons, Services et démons, Les runlevels, Scripts de lancement des services

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
819
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
133
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Principes de fonctionnement unix

  1. 1. Principes de fonctionnement d'UNIXd'UNIX A. EL FERGOUGUI Page 1 www.TelechargerCours.com
  2. 2. plan • Tâches différées • Boot et lancement du noyau • Processus init • Services et démons• Services et démons • Les runlevels • Scripts de lancement des services Page 2 www.TelechargerCours.com
  3. 3. Exécution d’une tâche en différé • Rapporter l’exécution d’une tâche à une date précise • Commande at et batch • Syntaxe at <heure> cmdsat <heure> cmds <heure> heure de lancement cmds fichier qui contient les commandes à exécuter • Exemple at 4 am < fichier-comds • batch <nom-fichier> Page 3 www.TelechargerCours.com
  4. 4. Page 4 www.TelechargerCours.com
  5. 5. Supprimer des tâches en différées • at -r <tache> supprime les tâches par leur n° attention: c’est une tâche administrative • at –l <taches>• at –l <taches> donne la liste des n° de tache Page 5 www.TelechargerCours.com
  6. 6. Commande crontab • /etc/cron • Fonction exécuter des commandes à date et heure fixe • Syntaxe crontab option fichier_crontabcrontab option fichier_crontab • Options -r détruit un fichier crontab utilisateur du répertoire courant -l liste les fichiers crontab de l'utilisateur en question Page 6 www.TelechargerCours.com
  7. 7. suite • Remarques * le fichier /user/lib/cron/cron.allow contient les utilisateurs autorisés à utilisés crontabcrontab * le fichier /user/lib/cron/cron.deny contient les utilisateurs non autorisés à utilisés crontab Page 7 www.TelechargerCours.com
  8. 8. suite • Fichier crontab chaque ligne de ce fichier à le format suivant: mm hh dd mm jj commande mm minute d'activation de la commande : 00 àmm minute d'activation de la commande : 00 à 59 * veut dire n'importe quelle minute hh heure d'activation de la commande :0-23 dd jour d'activation de la commande :1-31 mm mois d'activation de la commande :1-12 jj jour de la semaine : 0 dim, 1 lun,…, 6 sam Page 8 www.TelechargerCours.com
  9. 9. exemples • Exemple de fichier crontab 0 0 * * 1 commande exécuter la commande chaque lundi à minuit 0,15,30,45 * * * * commande0,15,30,45 * * * * commande exécuter la commande tout les ¼ d'heure 0 18 * * 1-6 commande tout les jours de la semaine à 18 h sauf dimanche Page 9 www.TelechargerCours.com
  10. 10. Exemple 2 • 0 23 * * 1-5 /bin/tar –cvf archive /usr/users/brahim/data 0 12 * * * /bin/wall < /usr/users/brahim/f00 12 * * * /bin/wall < /usr/users/brahim/f0 avec f contien le message " il est temps de déjouner" Page 10 www.TelechargerCours.com
  11. 11. Boot et lancement du noyau • Au boot le BIOS exécute le MBR (Master Boot Reccord) situé sur le premier secteur (512 octets) du support bootable choisi (disque, CD, clef USB, ...) • Le MBR : - scanne le disque pour trouver LA partition bootable (flag) - lance le boot loader (chargeur de démarrage) du secteur de boot (premier secteur) de la partition bootablede boot (premier secteur) de la partition bootable • Le bootloader : - charge le noyau en mémoire et l'exécute - charge le ramdisk initrd.img en mémoire • 2 bootloader possibles: Lilo (Linux Loader) Grub (Grand Unified Bootloader) Page 11 www.TelechargerCours.com
  12. 12. Lancement du système : boot -> init • Une fois le noyau chargé en mémoire, il lance le premier processus : /bin/init • init est le père de tous les autres processus qui seront créés par l'appel system fork() • init lit le fichier /etc/inittab pour savoir : - quel est le fichier à exécuter pour continuer le- quel est le fichier à exécuter pour continuer le hargement du système - quel est le runlevel (niveau d'exécution) par défault - comment lancer les services pour un runlevel donné -... Page 12 www.TelechargerCours.com
  13. 13. Exple de fichier /etc/inittab format des lignes: id:runlevels:action:process # inittab This file describes how the INIT process should set up # the system in a certain runlevel. # Default runlevel. The runlevels used by Mandrakelinux are: # 0 halt (Do NOT set initdefault to this) # 1 Single user mode # 2 Multiuser, without NFS (The same as 3, if you do not have networking) # 3 Full multiuser mode # 4 unused # 5 X11 # 6 reboot (Do NOT set initdefault to this) id:5:initdefault: # System initialization. si::sysinit:/etc/rc.d/rc.sysinit l0:0:wait:/etc/rc.d/rc 0 Le niveau d'exécution par défaut Les niveaux d'exécution possibles l0:0:wait:/etc/rc.d/rc 0 l1:1:wait:/etc/rc.d/rc 1 l2:2:wait:/etc/rc.d/rc 2 l3:3:wait:/etc/rc.d/rc 3 l4:4:wait:/etc/rc.d/rc 4 l5:5:wait:/etc/rc.d/rc 5 l6:6:wait:/etc/rc.d/rc 6 # Trap CTRLALTDELETE ca::ctrlaltdel:/sbin/shutdown -t3 r now ... ... # Run gettys in standard runlevels 1:2345:respawn:/sbin/mingetty tty1 2:2345:respawn:/sbin/mingetty tty2 3:2345:respawn:/sbin/mingetty tty3 Action à faire sur l'évènement CTRL-ALT-DEL Pour les niveaux 2 à 5, activer plusieurs consoles en mode caractère Page 13 www.TelechargerCours.com
  14. 14. Exple de fichier /etc/inittab format des lignes: id:runlevels:action:process # The default runlevel. id:2:initdefault: # Boottime system configuration/initialization script. # This is run first except when booting in emergency (b) mode. si::sysinit:/etc/init.d/rcS # What to do in singleuser mode. ~~:S:wait:/sbin/sulogin # /etc/init.d executes the S and K scripts upon change # of runlevel. # Runlevel 0 is halt, 1 is singleuser, 2 - 5 are multiuser, 6 is reboot. l0:0:wait:/etc/init.d/rc 0 l1:1:wait:/etc/init.d/rc 1 ... ... l5:5:wait:/etc/init.d/rc 5 Le niveau d'exécution par défaut Les niveaux d'exécution possibles l5:5:wait:/etc/init.d/rc 5 l6:6:wait:/etc/init.d/rc 6 # What to do when CTRLALTDEL is pressed. ca:12345:ctrlaltdel:/sbin/shutdown t1 -a -r now 1:2345:respawn:/sbin/getty 38400 tty1 2:23:respawn:/sbin/getty 38400 tty2 3:23:respawn:/sbin/getty 38400 tty3 4:23:respawn:/sbin/getty 38400 tty4 5:23:respawn:/sbin/getty 38400 tty5 6:23:respawn:/sbin/getty 38400 tty6 Action à faire sur l'évènement CTRL-ALT-DEL Pour les niveaux 2 à 5, activer plusieurs consoles en mode caractère Page 14 www.TelechargerCours.com
  15. 15. Exemples d'actions courantes pour le fichier inittab : • respawn Le processus est redémarré à chaque fois qu'il se termine • wait Le processus n'est démarré qu'une seul fois • boot Le processus est exécuté pendant le démarrage du système • initdefault indique le mode de démarrage une fois le• initdefault indique le mode de démarrage une fois le système opérationnel. Si aucun n'existe, init demandera un runlevel sur la console • sysinit Le processus est exécuté pendant le démarrage du système. Il est exécuté avant les entrées boot ou bootwait • ctrlaltdel Le processus est exécuté lorsque init reçoit le signal SIGINT. (appui simultané des touches CTRL+ALT+DEL) Page 15 www.TelechargerCours.com
  16. 16. Nouveau mécanisme init upstart Ce nouveau mécanisme utilise la notion de job et d'événement. Les actions à réaliser sont définies au sein d'un job, par un script shell. Le job contient une liste d'actions sur ce qu'il doit faire lorsqu'un événement donné se produit.faire lorsqu'un événement donné se produit. Les jobs sont placés dans /etc/events.d, dont voici une liste typique logd rc0 rc0-poweroff rc2 rc4 rc6 rcS-sulogin tty1 tty3 tty5 control-alt-delete rc-default rc0-halt rc1 rc3 rc5 rcS sulogin tty2 tty4 … Page 16 www.TelechargerCours.com
  17. 17. services et démons Lancement du système : boot -> init -> modules/services Après le chargement du noyau, le script correspondant à sysinit dans fichier inittab est chargé : - Mandrake : /etc/rc.d/rc.sysinit - Debian : /etc/rc.d/rcS lance les scripts /etc/rcS.d/S??* Ce script d'initialisation est chargé de 2 tâches fondamentales :fondamentales : - charger les modules dans le noyau (gestion des périphériques) - démarrer les services en exécutant les processus «Deferred Auxiliary Executive Monitor» (daemons) correspondant, en français : démons Page 17 www.TelechargerCours.com
  18. 18. Exemple de démons : kswapd swap mémoire <-> disque kflusd écriture physique des données nfsd serveur fichiers réseaux (NFS) portmap mise en correspondance numéro de ports TCP/IP <-> numéro de processus RPC xinetd super-serveur de gestion des services réseau ftpd serveur de transfert de fichiers (FTP)ftpd serveur de transfert de fichiers (FTP) httpd serveur HTTP Les démons peuvent implémenter : - un service noyau (kswapd, ...) - un service réseau (httpd, ...) Page 18 www.TelechargerCours.com
  19. 19. les runlevels • le répertoire /etc/init.d contient tous les scripts de gestion des services installés • les lignes «/etc/rc.d/rc x» du fichier /etc/inittab déterminent le lancement des scripts pour le runlevel x • Le runlevel de l'action initdefault est lancé par le ligne correspondanteligne correspondante l0:0:wait:/etc/init.d/rc 0 l1:1:wait:/etc/init.d/rc 1 ... ... l5:5:wait:/etc/init.d/rc 5 l6:6:wait:/etc/init.d/rc 6 Page 19 www.TelechargerCours.com
  20. 20. les runlevels • Le runlevel (numéro de 0 à 6) fixe le répertoire de démarrage des services : - Mandrake -> répertoires /etc/rc.d/rc[06].d - Debian -> répertoires /etc/rc[06].d • rcX.d : contient des liens symboliques vers les scripts de gestions des services qui sont dansscripts de gestions des services qui sont dans le répertoire : - /etc/rc.d/init.d (Mandrake, + lien symbolique vers /etc/init.d) - /etc/init.d (Debian/Ubuntu) Page 20 www.TelechargerCours.com
  21. 21. les runlevels • Les liens sont formés selon la syntaxe : [S|K]XX<nom_du_script> - S lance le script avec l'argument start (démarrage du service) - K lance le script avec l'argument stop (arrêt du service)service) - XX est un rang qui fixe l'ordre dans lequel les scripts sont lancés Page 21 www.TelechargerCours.com
  22. 22. Scripts de lancement • Extrait du fichier /etc/init.d/rc for i in /etc/rc$runlevel.d/K[09][ 09*[ ; do [ ! F $i ] && continue # Stop the service. startup $i stop done fi # Now run the START scripts for this runlevel. for i in /etc/rc$runlevel.d/S* ; do [ ! F $i ] && continue ... ... suffix=${i#/etc/rc$runlevel.d/S[09][ 09[{ stop=/etc/rc$runlevel.d/K[09][ 09[$ suffix09[$ suffix previous_start=/etc/rc$previous.d/S[09][ 09[$ suffix # case "$runlevel" in 0|6) startup $i stop ;; *) startup $i start ;; esac done •fi Page 22 www.TelechargerCours.com
  23. 23. Exemple de contenu du répertoire /etc/rc5.d lrwxrwxrwx 1 root root 14 20050919 09:42 S20apmd -> ../init.d/apmd lrwxrwxrwx 1 root root 16 20050918 19:11 S20dbus1 -> ../init.d/dbus1 lrwxrwxrwx 1 root root 17 20050918 19:11 S20dirmngr -> ../init.d/dirmngr lrwxrwxrwx 1 root root 17 20050918 19:11 S20dirmngr -> ../init.d/dirmngr lrwxrwxrwx 1 root root 15 20050918 20:03 S20exim4 -> ../init.d/exim4 lrwxrwxrwx 1 root root 15 20050918 20:03 S20inetd -> ../init.d/inetd lrwxrwxrwx 1 root root 13 20050918 19:10 S20lpd -> ../init.d/lpd Page 23 www.TelechargerCours.com
  24. 24. Lancement du système : boot -> init -> services • Utilitaires en mode console : - Debian : updaterc.d - Mandrake : chkconfig, service • le script /etc/rc.local peut contenir des personnalisations locales qui seront lancées à la fin du processus init • Pour démarrer un service sous mandrake, on peut taper :• Pour démarrer un service sous mandrake, on peut taper : service <nom_du_service> start ou encore : /etc/rc.d/init.d/<script_correspondant_au_service> action action : starp | stop | restart | status | ... Page 24 www.TelechargerCours.com

×